Monkey D Luffy, Ore wa Kaizoku oni naru otoko da !

Aller en bas

Monkey D Luffy, Ore wa Kaizoku oni naru otoko da !

Message par Monkey D. Luffy le Dim 20 Juin - 23:44

~°Présentation du Joueur°~

Prénom : Francis
Age: 23
Ce que vous aimez: les sushi
Ce que vous n'aimez pas: Obi-Wan Kenobi
Première Impression:
Autres :
Comment avez vous connu ce forum?: C'est un vrai mystère !

~°Présentation du Personnage°~


Nom & Prénom: Monkey D Luffy

Surnom: Mugiwara no Luffy

Age: 17 ans, né un 05 mai

Sexe : Masculin

Est-il existant ou inventé ? Existant

Description Psychologique ( 5 lignes minimum ):

Luffy, c'est tout d'abord un jeune homme à la bonne humeur communicative, au rire franc et sincère, dont la générosité n'a d'égale que la naïveté. Un pirate toujours en alerte, qui croque la vie à pleine dent. Les conséquences de ses actes ? Il n'en a cure, même dans les rares cas de figure où son sort en dépend. Insouciant donc, perpétuellement souriant, profitant de chaque instant qui lui est donné de vivre sans arrière pensée.

Mais Luffy, c'est avant tout un éternel rêveur, prêt à tout mettre en oeuvre pour marcher dans les pas du plus illustre forban de la piraterie, le grand Gol D Roger. Son dernier et vibrant discours, cet appel qui a ouvert une nouvelle ère de piraterie sans précédent, résonne encore dans son esprit. Et l'illustre pirate a su réveiller en l'enfant cette intarissable soif d'aventure. Le rêve d'un individu à la destinée hors du commun avait pris jour : devenir le nouveau Seigneur des Pirates. Un rêve, fermement encré dans la caboche de ce jeune homme, qui sous ses airs de candeur, affiche à ses heures un entêtement enfantin qui ne peut être débouté par aucune contrainte, aucune remarque, fût-elle pourtant judicieuse ou digne d'intérêt. Un rêve qui le guide et le décuple dans toute les épreuves auxquelles ils se trouve confronté, malgré pirates rivaux et troupes de marines, par delà monts et vaux, vers le mystérieux et si convoité One Piece. Un rêve auquel il se consacre corps et âme, pour lequel il met tout en oeuvre, à commencer par recruter un équipage.

Pour autant, Luffy n'a rien de ces pirates vaniteux et présomptueux aveuglés par leur rêves de gloire et de richesse. Paradoxalement, son inflexible volonté à incarner le renouveau de la piraterie n'empiète en rien sur les qualités humaine du jeune homme. Rares sont ceux qui, pour peu qu'ils le connaissent vraiment, lui refusent son amitié. Comment ne pas se laisser convaincre par son obstination à vouloir vous recruter dans son équipage ? Comment rester insensible à l'amitié indéfectible qu'il voue à ses nakama pour lesquels il remuerait ciel et terre ? A son sens du sacrifice dépassant l'entendement ? Luffy est ce genre d'être exceptionnel, qui laisse une trace au plus profond de ceux qui croisent sa route. N'hésitant pas à braver les dangers, la mort elle-même, il écrit chaque jour un peu plus l'histoire de la piraterie, lui, le débutant venu d'East Blue, bouleversant les règles établies, de part sa magnanimité, sa force de caractère hors du commun et son sens de l'honneur, parfois incompris, propre aux pirates faits d'une autre souche. Mais pourtant si différent des illustres figures de la piraterie, qu'il a pour certains côtoyé, déroutant amis comme ennemis avec sa crédulité, sa fraicheur, son sens des priorités très personnel – ah, que ne ferait pas un Luffy affamé – sans oublier une simplicité et une humilité hors du commun. En un mot, Luffy, pirate atypique s'il en est, unique pour avoir l'air si ordinaire au premier coup d'oeil, cache sous son inestimable chapeau de paille, un trésor aux multiples facettes qui ne peuvent laisser indifférent.


Description Physique ( 5 lignes minimum ):

Au premier abord, Luffy ressemble en tout point à un mec banal. Banal et heureux. Heureux, comme l'affiche son large sourire, lequel illumine un visage tirant légèrement sur le ovale, ses yeux ronds et sombres débordant tantôt d'enthousiasme, tantôt de curiosité ou encore d'espièglerie. Banal, pour tout le reste. De par sa taille moyenne, sa carrure, guère impressionnante mais qui ne laisse supposer aucune minceur trop prononcée, et son accoutrement qui lui donne l'air d'un perpétuel touriste : pantacourt bleu ciel retroussé au niveau des genoux dans un repli blanc, chemise sans manche rouge, non boutonnée la plupart du temps, chaussures à lanières...et bien sûr, celui dont il est inséparable, celui qui justifie son surnom de Mugiwara, son fameux chapeau de paille, cerclé d'un bandeau rouge vif, fiché sur sa tête, couvrant le sommet de son crâne et masquant en partie ses cheveux noirs, plutôt court mais absolument pas coiffés, qui s'agitent au gré du vent. Un p'tit gars tout ce qu'il y a de plus classique donc, avec son pas léger et son rire démonstratif. Seule vraie caractéristique, une cicatrice juste sous l'oeil gauche, fendant sa peau au teint clair sur pratiquement toute la largeur de la joue.


Si l'on s'attarde à suivre le jeune homme, on découvre certaines de ces particularités, qu'il ne cherche d'ailleurs pas à cacher, tel le culte sans bornes qu'il voue à la nourriture. Sous la mine effarée de ses compagnons, il engouffre des quantités phénoménales de viande et autres aliments à chaque repas, au grand dam de son cuisinier. De sa gestuelle s'exprime l'affection qu'il porte à son bateau, le Merry. Si le coeur lui en dit, il s'assoeit sur la figure de proue du navire où il admire les horizons lointains lors de ses traversées. Enfin, pour finir, comment ne pas mentionner sa particularité la plus étonnante, celle d'être un homme-caoutchouc. Ayant mangé le fruit du démon du Gomu-gomu, il est capable d'étirer ou de gonfler son corps selon ses envies. Si cela s'avère un avantage indéniable en combat, il en tire également bénéfice dans la vie de tout les jours, élançant ses bras dans une direction pour s'y propulser plus rapidement, ou raflant un plat entier de charcuterie au nez et à la barbe de ses nakamas. Ajoutez à cela ses talents d'imitateurs de premier ordre, un sens de l'orientation pour le moins déplorable - même si son second a une longueur d'avance en ce domaine - et vous obtenez un jeune pirate souriant et détendu, un parfait compagnon de route en somme...

Hé, mais regardez un peu par ici, voilà que notre sympathique enclume nous pique un petit plongeon ! Heureusement que ces amis le repêche, c'est le Capitaine qui aurait tiré la tronche, sinon...Hmm ? Qu'ont-ils dit ? C'est bizarre, en pointant l'oreille, j'aurais jurer les entendre le traiter "d'imbécile de Capitaine"...Non, j'ai du me tromper, cela défierait même le bon-sens des plus instables de confier un équipage à un zigue pareil...

Pouvoir/capacité :

Luffy a mangé dans son enfance le Gomu-Gomu no mi. Il lui confère le pouvoir d'être un homme-caoutchouc, et de ce fait d'être immunisé ou moins réceptif, selon l'adversaire et la puissance de l'attaque portée, à certains types de dommges : les coups portés à main nu, et les dégats causés par des armes à feu ou contondante ont un effet minimisé voire nul. En revanche, il reste bien sûr sensible aux attaques portées par une arme tranchante.

Grâce à l'élasticité que lui accorde son fruit, il peut aussi exécuter différentes attaques en allongeant l'un ou plusieurs de ses membres, bras ou jambes généralement mais aussi parfois tête, et porter des coups à la force décuplée alliée à une vitesse redoutable. En revanche, comme tout les autres utilisateurs de fruit du démon, il perd ses forces au contact de l'eau, ou des roches faite de granit marin, ce qui explique son incapacité à nager.

Si les compétences de Luffy dépendent énormément de son fruit du démon, il n'en était pas moins un enfant courageux et téméraire, qui a toujours repoussé ses limites. Aussi est-il dôté d'une résistance et d'une endurance d'ores et déjà bien supérieure à celle d'un être humain ordinaire.

Bien que ce ne soit guère des avantages, il est aussi bon de remarquer que Luffy n'a absolument aucun talent pour mentir à ses semblables, même par omission, et qu'il ne s'embarrasse jamais de discrétion, ce qui pourrait se révéler utile dans les situations délicates pourtant.

Grade : Capitaine de son équipage

Nom de l'équipage : Mugiwara

Fonction au sein de l'équipage : Joyeux nakama, participe activement à mettre l'ambiance sur le Merry

Histoire ( 30 lignes minimum ):

Une enfance difficile

La naissance de Luffy reste encore à ce jour le plus grand point d'interrogation de sa vie. Selon les informations qu'a bien voulu lui lâcher son grand-père Monkey D Garp, marine aux capacités de combat hors-normes, renommé parmi l'ordre à la Mouette et craint de ses ennemis, il serait né sur l'île de Fushia du continent d'East Blue, le modeste lopin de terre même ou il a passé son enfance.

Dans son plus jeune âge, si cela ne tracassait pas vraiment Luffy de ne pas savoir ou il était né, il était en revanche beaucoup plus contrarié de ne pas connaitre ses parents. Comme tout les enfants au monde, il ressentait un besoin d'affection que ni son père, ni sa mère, ne pouvaient lui prodiguer pour la bonne et simple raison que Luffy ne les avait jamais rencontré. Là encore, son grand-père bourru avait levé en partie le mystère qui les entourait, dévoilant l'identité de son paternel au jeune enfant : Monkey D Dragon, le criminel le plus recherché au monde. S'il n'était pas en mesure de réaliser si jeune ce que cela impliquait vraiment, Luffy jugea cette révélation pas moins inestimable, puisqu'elle lui apportait une réponse à la question qui le tenaillait depuis toujours. Garp se fit en revanche beaucoup plus évasif concernant sa mère, avançant ne pas avoir d'informations à son sujet pour ne l'avoir jamais rencontrée, ce qui déçut cruellement son petit-fils. Mais il se montra fort dans la déception malgré tout. En effet, le gamin était éduqué à la dure par Garp, qui lui avait inculqué comme principe fondamental de se livrer au maximum dans tout ce qu'il entreprenait et de ne jamais se laisser abattre par les contretemps ou les échecs.

Mais loin d'être un enfant choyé, Luffy connaissait l'amère douleur de la solitude dès les premières années de sa vie. Et il en souffrait, beaucoup plus qu'il ne le laissait paraître. Certes les villageois, des pêcheurs pour la grande majorité, prenaient soin de lui, avec toute leur bonne volonté, mais ils ne comblaient pas le vide laissé par des parents absents et inconnus de surcroît et une famille quasi-inexistante puisqu'elle se résumait à son seul grand-père.

Pire encore, ce dernier ne passait pas aussi souvent que l'aurait souhaité le garçon pour lui rendre visite, et il se retrouvait souvent sur un banc ou dans une taverne, entouré de demi-inconnus, qui dans un sourire pourtant bienveillant, lui rappelaient à quel point sa situation lui valait la pitié de tous.
Pourtant, si la vie ne ménageait pas le jeune Luffy, elle le dota en revanche d'une volonté à toute épreuve. De l'avoeu de tous, c'était l'enfant le plus digne et courageux qu'ils connaissaient. C'est sans doute ce qui lui permit de supporter le poids de son destin, le poids de la fatalité.

Deux personnes en particulier partageaient le quotidien du jeune garçon, pendant les longues absences de son grand-père. Avec elles uniquement, il se sentait véritablement en confiance et laissait s'exprimer la tristesse qui l'envahissait parfois. La première était, elle aussi, un vieil homme, ancien pêcheur désormais trop âgé pour prendre le large, qui passait ses journées sur un banc où assis sur les quais, à profiter chaque jour de l'air pur et du vent frais. Ely de son prénom. Les rares cheveux qu'il lui restait étaient déjà blanchis depuis des années, et son dos voûté le faisait régulièrement souffrir disait-il. Mais son indéfectible bonne humeur remontait souvent le moral du garçon quand celui-ci sentait le chagrin le submerger. De sa voix légèrement éraillée, il trouvait toujours le mot juste, la remarque qui faisait mouche pour redonner le sourire et l'espièglerie au gamin. Quand le Luffy des bons jours se rendait d'ailleurs coupable d'une farce peu appréciée, comme par exemple lorsqu'il volait de la nourriture dans les assiettes prêtes à être servie au restaurant, le jeune voyou, poursuivi la plupart du temps par le tavernier, venait se réfugier au côté d'Ely pour éviter une punition, laquelle cédait toujours place à une simple remarque du vieux pêcheur. Ce dernier jouissait encore d'une belle notoriété et personne n'osait remettre en cause sa sentence. Luffy évitait ainsi bon nombre de fessées parfois méritées.

Hormis le vieux Ely, l'enfant partageait une grande partie de ses journées avec la gérante d'une petite auberge, modeste mais chaleureuse, le Refuge de la Sirène, à deux pas du port. C'était un établissement tout ce qu'il y avait de plus classique, où marins et civils venaient de temps à autre boire un verre ou casser la graine. Luffy avait pris l'habitude d'y passer ses journées, attiré par les éclats de rire et l'animation constante qui y régnait. Le garçon, connu de tout les habitués pour passer quotidiennement depuis qu'il était en âge de marcher, se faisait souvent offrir à manger par l'un ou l'autre des clients. Et quand personne ne s'en chargeait, c'était Makino, la tenancière de l'auberge, qui lui offrait une assiette bien garnie et une part de gâteau sans même que Luffy n'ait à lui demander quoi que ce soit. Sensible à cette attention, il entendait en retour protéger celle qui de par son jeune âge – 20 ans tout au plus – sa fraîcheur et son sourire s'apparentait le plus à une amie dans ce coin côtoyé uniquement par les pêcheurs, actifs ou retirés, et veillait, assis sur le comptoir, à ce que personne ne fasse de grabuge. Plus d'une fois, le petit vigile, trop téméraire ou scrupuleux, déclenchait des bagarres générales dans la salle principale, mettant aux prises habitués du coin et matelots de passages, les uns prenant parti pour Luffy tandis que les autres étaient d'avis de lui flanquer une correction. Malgré les dégâts occasionnés, Makino n'en tenait jamais rigueur au garçon, qu'elle appelait dans un sourire son Chevalier, ce qui enchantait par dessus tout le jeune brave ravi de savoir sa compagnie appréciée.


La rencontre

Un jour que Luffy, comme à son habitude, trônait sur le comptoir du haut de ses 6 ans, un équipage fit irruption de bon matin dans l'établissement peu occupé. Les hommes en question, des pirates sans foi ni loi, avaient décidé de s'installer sur l'île pour quelques mois, et d'élire leur quartier général dans l'auberge. N'écoutant que sa bravoure, Luffy décida d'engager le combat, ignorant l'avis des rares clients à ne pas avoir déserté la pièce et vint se heurter armé d'un simple tabouret à celui qui se présentait comme le Capitaine. Pour tous, le jeune gamin venait de sceller lui même son sort. On ne s'en prenait pas impunément à un pirate. Makino, pressentant le danger, vint se placer devant Luffy pour implorer le pardon de ses hôtes. Mais c'était inutile. Non pas que le pirate fut offusqué. Au contraire, il semblait touché par le courage de cet adversaire, qui malgré son jeune âge, n'avait pas peur de se battre pour ceux qu'il voulait protéger. L'homme, répondant au nom de Shanks le Roux, passa l'éponge sans plus de manière avant de commander une tournée de rhum. L'ensemble de l'équipage semblait en effet composé de joyeux lurons, bien plus fêtard que mauvais bougres, ce qui contribua largement à détendre l'atmosphère, et à calmer l'impétueux Luffy, d'abord hostile à ces nouveaux venus que tout le monde semblait apprécier, mais finalement intrigué et attiré par eux bien plus qu'il n'osait l'admettre.

Le déclic

Pendant les mois qui suivirent, l'équipage resta sur l'île de Fushia. Luffy, qui devait faire face à la mort du vieux Ely finalement terrassé par le poids des ans, trouva en la personne de Shanks un nouvel ami, un mentor même, puisque le redoutable mais pourtant pacifique pirate l'avait pris en affection. Conscient que ce gamin était promis à une douloureuse enfance qui le suivrait toute sa vie, le Roux se montrait avec lui particulièrement attentionné. Grâce à lui, Luffy miroitait les rêves d'une vie nouvelles, lui offrant des horizons lointains où il pourrait faire parler son courage et sa fougue, en compagnie de ceux qui devenaient au fil des jours de vrais amis, les membres de l'équipage de Shanks. Le rêve se transforma peu à peu en un désir ardent d'aventure et d'air du large, et le gamin se promit, à lui et à l'équipage entier réuni comme souvent à l'auberge, de devenir un homme suffisamment courageux pour être digne de les accompagner quand viendrait le jour de leur départ.


Un coeur fougueux

Toujours plus téméraire, inconscient diraient certains, Luffy se lançait jour après jour dans des aventures toujours plus ardues, de véritables épopées pour un si jeune enfant. Pour s'endurcir encore s'il était besoin, il se contraint à disparaitre pendant près d'une semaine du village, causant l'inquiétude de tous, afin d'exercer sa débrouillardise à chasser et vivre loin de tout dans la forêt surplombant la côte. Défiant la peur, les nuits noires et les bêtes sauvages, il passa l'épreuve qu'il s'était lui même imposé avec succès, remerciant l'éducation spartiate que lui avait accordé Garp, bien utile pour le coup. Jour après jour, pendant près de 6 mois, Luffy enchaîna les performances de ce calibre, ce qui lui valait le respect et l'admiration sincère de Shanks et ses compagnons. Toujours dans un souci de prouver sa valeur, le jeune garçon s'entailla un jour avec un couteau de cuisine, provoquant une profonde coupure sous l'oeil gauche, sous le regard stupéfait de tous les clients. Bravant la peur, la douleur, il aspirait plus que tout à embarquer à bord du navire pirate.


Le jour ou tout bascula

Luffy, devant le refus affiché par Le Roux, catégorique bien qu'extrêmement sensible au courage et à la volonté du gamin, allait voir sa vie définitivement basculer, par une journée de printemps ensoleillée. Assis, bougon, au comptoir de la taverne où travaillait toujours Makino, il ne prêtait pas attention à l'animation autour de lui. Et ni les clients ni les pirates ne le surveillaient de près non plus, tous pour la plupart légèrement éméchés. Devant Luffy, un coffret. Un coffret simple et sans ornements particuliers. Mais la tentation était néanmoins belle et bien là de savoir ce qu'il contenait. L'ouvrir fut une broutille pour le jeune débrouillard. Dedans, le trésor. Ni pièces d'or, ni bijoux. Plutôt une sorte de fruit, à l'aspect totalement inconnu pour le gamin, d'une couleur s'approchant du violet, aussi gros que sa tête. En quelques instants, tout se joua. N'écoutant que sa curiosité, Luffy le croqua. Peut-être aussi dans le but d'attirer sur lui l'attention des pirates en leur dérobant le contenu du coffret, quitte à le regretter plus tard. Le gout aigre ne le rebuta pas, au contraire. C'était une nouvelle épreuve, rien de plus, et il en avait traversé des bien plus redoutables.
Mais cette fois-ci, les conséquences de cet énième geste irréfléchi portèrent plus loin qu'il n'aurait jamais pu l'imaginer. Et les évènements s'enchainèrent à une vitesse folle. La stupeur gagnant la salle, Shanks le secouant comme un grelot, l'incompréhension à laquelle succéda les sanglots. Puis la colère et l'amertume. L'envie de prendre une revanche sur le destin, quitte à user de violence pour ça. Mais l'adversaire qu'il défia, dans son dépit, le ramena à la dure réalité. La mort, il la défia à ce moment là. Sans trembler, malgré la froideur de la lame placée sous sa gorge. Sans trembler, malgré l'eau qui semblait le happer, malgré le monstre prêt à le dévorer. Pourtant, le rendez-vous avec l'au-delà allait être remis à plus tard. Celui qu'il avait haï si fort pour l'avoir refusé comme compagnon d'aventure venait de le sauver, sacrifiant pour cela son bras gauche, preuve du lien indestructible qui unirait en ce jour et à jamais le gamin à son père spirituel.


Un au revoir et une rencontre.

La semaine qui suivit cet évènement malheureux, Luffy, les yeux emplis de larmes, vit l'équipage de pirates de Shanks reprendre la mer. Par la douleur d'un adieu, la volonté du gamin n'en fut que décuplée. Dans un dernier cri, il lança un ultime défi au Roux; il deviendrait un plus grand pirate qu'il ne l'était déjà, lui, son modèle. Il deviendrait le Seigneur des Pirates en personne. En cadeau, son tout nouveau rival lui légua son précieux Chapeau de Paille. Trésor inestimable, il serait plus important que la vie même de l'enfant à compter de ce jour. Le véritable témoin de la promesse qui avait été faite. Le symbole de la volonté unissant l'enfant et l'adulte, l'élève et le maître, les coeurs de deux pirates battant à l'unisson. Ainsi, Luffy, 6 ans et demi, voyait partir à l'horizon l'homme qui venait de changer à jamais le cours de sa vie.

Fier d'avoir enfin donné un sens à sa vie, il annonça fièrement à son grand-père lors du retour de ce dernier sur Fushia son désir de devenir le Seigneur des Pirates. Inutile de dire que l'idée fut très mal accueillie par l'Amiral de la Marine qu'était Garp. Persuadé du bien-fondé de sa démarche, il emmena son petit-fils dans les montagnes de l'île, sur le mont Colbo, loin du village qui avait eu une si mauvaise influence sur lui. Tout en insistant sur le fait que son avenir ne se trouvait pas dans la piraterie, mais bien dans les hautes sphères de la Marine. Voyant ses plans ainsi contrecarrés, Luffy débarqua dans son nouveau lieu de vie, un ensemble de chaumières à l'allure peu accueillante perdues au milieu d'une forêt lugubre. Ce lieu c'était le repère de Dadan, amie de longue date de Garp, à laquelle le vieil homme semblait accorder toute sa confiance malgré ses airs de brigands des montagnes. Sans autre forme d'au revoir qu'une nouvelle claque dans le dos, Garp abandonna Luffy à sa nouvelle tutrice, pour une cohabitation qui ne se présentait pas sous les meilleurs hospices.


Les frères.

Dès le jour de son arrivée, une rencontre allait bouleverser le petit monde de Luffy. A tel point qu'il ne sentit pas ce sentiment de solitude le serrer à la gorge quand il réalisa qu'une page de sa vie s'était tourné et qu'il ne reverrait peut-être jamais plus les habitants de son village natal et surtout Shanks. Cette personne qui venait de faire prendre à sa vie un nouveau tournant, c'était Ace. Un garnement de trois ans l'aîné de Luffy, au regard dur et volontaire, qui en dépit de son jeune âge semblait animé d'une sagesse et d'une force toute particulière. D'emblée le nouveau-venu dans ce monde à part se sentit intrigué et attiré par cette "tête à claques" comme le soulignait maintes et maintes fois Dadan, lors de ses railleries quotidiennes. Avec sa détermination habituelle, il décida d'en faire son ami, et ce sans tenir compte du refus presque indiscutable qui lui opposa l'autre. Il en aurait fallu plus pour le décourager. Pour la première fois de sa vie, Luffy avait l'occasion de côtoyer un enfant de son âge. Rien n'aurait pu l'empêcher de s'en faire son premier véritable ami. Pas même cet ami lui-même. En effet, s'il se sentit totalement ignoré pendant plusieurs mois, Luffy ne se découragea jamais. A force de détermination, il fit sauter toute les barrières le séparant de l'amitié de Ace. Son naturel ouvert et son courage forcené ne laissèrent aucune chance au fils du Seigneur des Pirates lui-même. Comment aurait-il pu repousser ce gamin si surprenant et surtout si attachant ? L'issue de ce combat là avait été décidée avant même son commencement. Même Sabo, le fils de noble casse-cou vivant lui aussi dans la zone des déchets de l'île, dont il fit la connaissance en espionnant Ace un jour l'accepta dans leur groupe malgré sa réticence prononcée au départ.

A partir du jour où Luffy vit son entêtement récompensé, les trois gamins ne se quittèrent plus. Ensemble ils domptèrent la forêt et ses dangers, la montagne de déchets et les troupes de brigands qui s'y aventuraient régulièrement. Succession de chasses, de traques et de fuites, le trio vivait tout uni. Aucun n'était laissé derrière, et encore moins Luffy que ses deux amis, lesquels veillaient sur lui à la manière de grands frères, les deux ayant vu le jour quelques années avant le jeune garçon-caoutchouc. Une seule et même volonté les animaient jour et nuit. Prendre la mer, se lancer à l'aventure, dans l'univers de la piraterie, et ne vivre en obéissant à personne, en n'acceptant comme destin que celui que leur attribuerait la bonne fortune. Car à vivre trop longtemps dans une région si pauvre, si malade, Luffy en venait à douter des valeurs morales de ceux qui au contraire avaient le luxe de gouter à une vie faite de confort et de richesse. Voilà aussi pourquoi prendre le large. Pour se sortir de la misère, pour révolutionner ce monde par des exploits retentissants mais surtout pour accéder à une liberté si chère et pourtant si rare. Telle était leur motivation.

L'absence prolongée de Garp ne parut pas si difficile à supporter, grâce à leur présence à eux, ses amis, ses frères. De plus, si Dadan n'en démordait pas et considérait les gamins dont elle s'occupait comme de la mauvaise graine, elle ne se souciait pour autant pas moins d'eux et ne les aurait pour rien au monde abandonnés. Luffy grandit donc comme un coq en patte dans cet univers, entouré de ceux qui étaient désormais tout pour lui. Chaque jour qui venait le rapprochait un peu plus de son départ. Comme lui, Ace et Sabo s'entrainaient sans perdre de vue cet objectif. Leur union se renforçait chaque jour. Chaque aventure offrait autant de possibilités à l'un d'eux de sortir les autres d'une mauvaise passe. Et tous se remémoraient leur aventures autour d'un modeste feu de camp, le soir, prêt à recommencer le lendemain. La vie était belle en cette période. Ce furent les années les plus heureuses de l'enfance à Luffy.


Les départs

Mais toute bonne chose a une fin. Et la fin de ces années de bonheur se marqua brutalement pour Luffy. Lors des évènements précédant l'incendie de la montagne de déchets, Sabo leur fut arraché par sa famille. Pire encore, un des membres de la bande à Dadan les informa, Ace et lui, que le modeste rafiot de leur ami avait été coulé alors qu'il tentait de prendre la mer, lors de l'arrivée d'un Tenryubito sur l'île. Sabo était mort, plus jamais ils ne le reverraient.
Le monde de Luffy s'écroulait tel un château de cartes. Rien ne l'avait préparé, du haut de ses 9 ans, à affronter pareille perte. La douleur l'envahit, pour lui laisser une cicatrice indélébile au plus profond de son coeur. S'il n'avait écouté que sa peine à ce moment là, il ne s'en serait jamais totalement remis. Peut-être même cela aurait il chamboulé ses projets d'avenir. Mais si Sabo avait disparu, Ace ne s'en montra que plus fort. Il veilla sur l'âme meurtrie de son petit frère sans relâche, le poussa à persévérer, à aller de l'avant, faisant passer sa propre personne au second rang. Son aide fut inestimable. Et Luffy lui en serait pour cela à jamais redevable.
Le temps aidant, la plaie cicatrisa peu à peu, la vie repris son cours. Les deux jeunes casse-cou reprirent leur quotidien fait de défis toujours plus insensés à travers la région. L'objectif du départ se précisa peu à peu. Ils choisirent de partir chacun le jour de leurs 17 ans. En attendant, ils consacrèrent leur temps à progresser encore et encore, à devenir toujours plus forts. Luffy prit peu à peu la mesure de son fruit du démon, toujours grâce au soutien de Ace, lequel ne refusait jamais un combat singulier pour mesurer les progrès de son cadet, bien que le résultat fut invariablement le même : une victoire de l'aîné.
Les visites de Garp se firent très rares durant les dernières années de Luffy sur l'île de Fushia. Et bien qu'il ne put s'en réjouir, l'adolescent était rassuré de ne pas avoir à lui dissimuler que son intention de prendre la mer était intacte. Le grand-père aurait certainement trouvé une solution radicale pour le dissuader de prendre le large. Dadan, en revanche, les suspectait d'organiser "quelque coup-fourré dans l'genre" dans son dos. Mais elle ne tenta jamais d'en savoir plus. Peut-être en avait-elle assez de supporter les deux adolescents. Sans doute n'avait-elle pas le coeur à leur interdire le départ. Toujours est-il qu'elle n'intervint en aucun cas lorsque vint le jour du départ de Ace.
Les adieux entre les deux frères ne furent pas déchirants, au contraire, chacun étant persuadé de recroiser l'autre en mer. Après s'être mutuellement souhaités bonne chance, Ace suivit la voie tracée par Sabo et abandonna l'île de Fushia.
Les trois dernières années ne furent que séances d'entraînements et de repos. Séances de repos pendant lesquelles Luffy piaffait d'impatience à l'idée de ne pas pouvoir se lancer dans l'aventure avant le jour de ses 17 ans. Mais il ne manqua pas à sa parole, et attendit l'heureux jour en se consacrant corps et âme à dominer toute l'étendue des capacités de son fruit. En grandissant, il acquit ainsi une belle maîtrise du Gomu Gomu no Mi.
Si la solitude venait le tenailler par moment, lui qui n'avait plus vécu seul depuis sa petite enfance, cela ne lui donna que plus de motivation encore.
Au cours des derniers mois d'attente, plus le jour du départ s'approchait, plus sa bonne humeur devenait communicative. L'appel du large le saisissait dans ses tripes et régulièrement, il passait ses nuits dans une crique en contrebas de la montagne, face à la mer, s'endormant avec le chant des vagues pour le bercer. Enfin, en une belle matinée du mois de mai, le jour fatidique arriva.
Des rêves d'aventure et d'exploits plein la tête, Luffy, sourire aux lèvres et cheveux aux vent, quitta l'île de Fushia sur une modeste barque empruntée au port, pour se lancer enfin à la conquête de la nouvelle ère et accomplir son rêve : devenir le Seigneur des Pirates !


La grande aventure : les débuts

Un tel projet nécessitait de prendre quelques précautions que Luffy ne prit malheureusement pas, la faute à son insouciance habituelle. Rapidement à court de vivres, n'ayant jamais pensé à rationner la nourriture, le néophyte crut voir son aventure tourner court lorsque vinrent les premières tempêtes. Sa modeste bicoque, balancée de droite de gauche, se retourna finalement et le jeune homme ne dut son salut qu'au tonneau de vin qu'il avait hissé à bord quelques heures plus tôt, tandis qu'il avait traversé une zone jonchée des débris d'un ancien bateau parti rejoindre les fonds marins. Le tonneau, vide de tout trésors, se révéla être un gîte des plus confortables pour le jeune homme. Celui-ci avait pris la décision de piquer un somme, en attendant que les conditions météorologiques fussent plus favorables pour tenter de trouver un moyen de transport plus performant.

Mais quand on est, comme Luffy, un grand adepte des siestes prolongées, difficile de garder la notion du temps. Ainsi, son réveil se fit plusieurs jours plus tard à bord d'un bateau marchand attaqué par une bande de pirates de bas-étages. Face à eux, celui qui serait bientôt connu par delà les frontières même de East Blue eut l'occasion de tester pour la première fois depuis son départ l'étendue de ses pouvoirs. L'équipage de Skyveda, femme tyrannique mais finalement peu redoutable pirate, fut mis en déroute sans difficulté. Ce fut le premier d'une longue liste de coup d'éclat pour Luffy qui, dans son voyage, allait ainsi se révéler aux yeux des puissants du monde entier.

Accompagné dans un premier temps de Kobby, son premier ami dans ce voyage, futur rival puisque le garçon allait grâce à lui intégré le corps des marines, Luffy se lança dans sa quête effrénée vers le titre de Seigneur des Pirates. Elle le mena sur une île dominée par un certain Colonel Morgan. Cette île avait surtout l'intérêt d'abriter en son sein le meilleur bretteur du continent, le chasseur de pirates Roronoa Zorro. Il avait pour ambition de devenir le plus grand bretteur au monde disait-il. Audacieux, et sans doute présomptueux. Mais cette idée sonna bien pour Luffy. Faisant fi des avertissements et du refus du bretteur lui-même, il l'engagea dans son équipage. Le premier de ses nakama. L'histoire prenait véritablement forme. A eux deux, les nouveaux compagnons d'armes, aussi redoutables l'un que l'autre, mirent en déroute toute la garnison et libérèrent l'île du joug de Morgan, réputé pour agir en dictateur. Après quoi, toujours sans perdre un instant, le jeune pirate se lança à la recherche de nouveaux nakamas. Et ils devraient au fur et à mesure répondre à des critères bien précis pour certains : un navigateur, un cuisinier, un mécanicien et même un musicien entre autre, étaient réclamés par Luffy.

Sillonnant East Blue, Luffy triompha, non sans mal, d'un certain Baggy le Clown, pirate pittoresque et cruel. Il croisa sur la même île une jeune voleuse, répondant au nom de Nami, qui semblait plus attiré par l'appât du gain que par l'idée de rejoindre le duo pour se lancer dans des aventures rocambolesques. Mais elles les suivit un temps lors de leur voyage, y voyant une occasion de mettre à profit la puissance des deux hommes un peu trop naïf pour amasser une nouvelle fortune.

Arrivé au hasard des courants marins sur une nouvelle île, le trio pénétra dans la ville de Syrup, repaire du sombre Capitaine Kuro, jouant pour les besoins de son plan le rôle d'un simple majordome à la maison d'une famille de noble, dont la jeune Kaya était l'héritière. Le redoutable pirate aurait fort bien réussi son affaire, sans le courage et la témérité d'un dénommé Ussop. Connu pour être un fieffé menteur, il n'en gardait pas moins un sens de l'honneur et du sacrifice particulier qui ne laissèrent pas Luffy insensible. Après avoir non sans mal mis Kuro hors d'état de nuire, Luffy embaucha donc cet atypique personnage dans son équipage. Ainsi, il devint le deuxième nakama officiel du jeune pirate qui reçut en plus de cela un présent inestimable de la part de Kaya : le Merry. Ce modeste mais familial bateau marqua un tournant dans la vie de Luffy. Ce dernier considéra d'emblée le navire comme un membre à part entière de l'équipage, veillant sur lui avec le plus grand soin. A partir de ce jour, il serait le témoin de toute les aventures que vivrait l'équipage.

Comme un coup de pouce du destin, ce fut au moment ou les qualités d'un cuisinier se faisaient le plus désirer que le petit équipage arriva au Baratie, restaurant maritime tenu par Zeff au pied Rouge. Ignorant le navire de la marine du Lieutenant Fullbody, les jeunes pirates pénétrèrent dans l'établissement, de manière cavalière, causant en particulier des dégâts considérables au toit du restaurant. Mais là n'était pas le plus important. Luffy avait en tête de recruter un cuisinier, et c'était ici que ses chances d'en trouver un à sa convenance étaient les meilleures. Comme une évidence, Sanji, serveur et cuisinier, mais surtout homme d'honneur et véritable esclave de l'amour et des beautés du monde comme il se plaisait à le dire, fut désigner d'office par Luffy. Là encore, le gentlemen ne sembla pas intéressé à première vue. Mais devant la démonstration de force et de détermination que lui offrirent Luffy, en triomphant du danger qui menaçait la Baratie en la personne de Don Krieg, mais aussi Zoro en défiant l'un des si redoutés Shichibukai Mihawk Oeil-de-Faucon, les réticences du cuisinier s'envolèrent. Sanji abandonna sa vie de serveur et embarqua à bord du Merry.

Avant de se lancer sur la route des périls, Grand Line, Luffy avait une dernière tâche à accomplir. Recruter un navigateur. Ou plutôt une : Nami. Celle-ci leur avait faussé compagnie mais il en aurait fallu bien plus pour dissuader le jeune entêté de se lancer à sa poursuite. Malgré le danger, malgré l'attitude répréhensible de la jeune voleuse, l'équipage mit tout en oeuvre pour la convaincre de les rejoindre. Et là encore, la détermination paya. Au prix d'un combat héroïque face aux hommes-poissons emmenés par Arlong, pirate primé à 20M Berrys, les Mugiwara offrirent une liberté nouvelle au village de Cocoyashi, le village natal de Nami. Ce coup-ci il n'était plus question d'essuyer un échec. Affirmant une nouvelle fois sa volonté de voir Nami rejoindre son équipage, Luffy obtint gain de cause.

A force de détermination et de courage, Luffy avait enrôle quatre membres d'équipages. Plus que des partenaires, ceux-ci devenaient au fil du temps de véritables amis, et cette amitié grandissait chaque jour un peu plus. Quand il expliqua vouloir aller sur Grand Line, personne ne le contredit. Après un passage fort remarqué à Loguetown devant le lieu de l'exécution de Gold Roger, qui valut à l'équipage de se faire connaître de tous, notamment du Colonel Smoker, et à Luffy de recevoir sa première prime - 30M Berrys – l'équipage se lança sur la Route de tout les Périls, Grand Line.



Grand Line

Dès lors, Luffy ne cessa d'accroitre sa popularité, de par les actions qu'il entreprit, toujours solidement soutenu par ses nakama. Sur l'île de Whyskey Peak, tous découvrirent pour la première fois l'existence de la Baroque Works, agence criminelle dirigée par un certain Mr.0, dont l'objectif était de renverser le pouvoir sur l'île de Alabasta. Et quand Luffy rencontra la princesse héritière du Royaume, Vivi, infiltrée dans cette agence criminelle pour lutter contre l'usurpateur, la suite semblait courue d'avance. Reportant ses projets, celui que de plus en plus appelaient Mugiwara se fit le sauveur de tout un royaume, en défiant le redoutable Schichibukai Crocodile pour le salut de tous.

En chemin, il accosta en catastrophe sur l'île de Drum, pour y trouver un médecin capable de soigner Nami atteinte d'un mal mystérieux. Bravant les éléments, Luffy atteint le repère de la vieille Kureha et de son assistant, Chopper, tanuki possédant entre autres la faculté de parler grâce aux capacités de son fruit du démon. Malgré une première rencontre chaotique, un lien allait rapidement unir le jeune pirate au grand coeur et le médecin sensible et consciencieux. Là encore, la volonté de Luffy de faire de son sauveur son nakama allait être plus forte que les craintes de Chopper. Wapol mis en déroute, rien ne retenait plus l'apprenti docteur sur son île. La vieille Kureha elle-même ne put lui refuser départ. En rejoignant l'équipage, Chopper gagnait une famille; Luffy un brillant médecin, mais surtout un autre de ses si précieux Nakama.

Alabasta fut l'occasion pour Luffy de croiser de vieilles connaissances. D'abord le Colonel Smoker, redoutable marine rendu surpuissant par les pouvoirs de son logia. Mais surtout son frère Ace, lequel le tira d'un bien mauvais pas, avant de l'accompagner un temps pendant sa route. Les deux frères, comme ils l'avaient toujours pensé, se retrouvaient, tout deux devenus pirates, vivant leur passion sans retenue. Et si Ace, connu sous le surnom de Hiken No Ace grâce aux pouvoirs du Mera Mera no Mi, était un pirate réputé dans le monde entier, celui de Luffy n'allait pas tarder à connaître la consécration à son tour. Au terme d'une lutte acharnée face à la Baroque Works, qui fut ponctuée par le combat opposant le jeune homme-caoutchouc à Sir Crocodile en personne, Alabasta fut libérée. La popularité des Mugiwara atteignit des sommets et Luffy se fit définitivement un nom dans le monde de la piraterie. Le rookie venu de East Blue entrait dans la cour des grands, comme allait en attester sa future prime de 100M Berrys. Mais pour lui, ses éléments n'étaient que broutille en comparaison avec l'amitié qui le liait, lui et son équipage, à Vivi, la princesse du Royaume. Malgré la gloire, les liens du coeur revêtait toujours une valeur autrement plus précieuse. Plus important encore, le jeune pirate venait de gagner une nouvelle Nakama, en la personne de Nico Robin, ex-miss All Sunday, qui avait lutté contre eux aux côtés de Crocodile, mais dont les intentions n'avaient aucune commune mesure avec celle du Schichibukai. Malgré la suspicion de ses compagnons, Luffy s'inclina devant les arguments avancés par Robin, et l'accepta sans hésiter un instant dans son équipage. Les Mugiwara accueillirent donc l'archéologue et les doutes légitimes de certains furent rapidement dissipés devant le calme et la sagesse affichée par la nouvelle venue.

L'étape suivante du voyage mena l'équipage à Jaya, où Luffy prit connaissance de l'existence de la Cité d'Or, Skypiea. Immédiatement séduit à l'idée de marcher dans les pas des plus illustres en découvrant à son tour cette île volante, Luffy décida de se lancer à la conquête du monde des anges. Le Merry s'envola donc vers les cieux quelques jours plus tard, le temps pour le Capitaine d'assoeir sa nouvelle notoriété en corrigeant Bellamy la Hyène et de croiser le chemin de Marshall D Teach, futur rival mais avant tout pirate libre et fervent défenseur de l'ère des Rêves. Les deux hommes, guidés par une même volonté, étaient vouées à se recroiser un jour. Luffy en était intimement persuadé.

Skypiea fut le théâtre d'une nouvelle lutte d'apparence perdue d'avance pour les Mugiwara. Luffy ne put profiter que quelques instants des nouveautés que lui réservaient ce lieu extraordinaire. Remises à plus tard les parties de chasses et les courses dans les nuages. La faute à Ener, auto-proclamé Dieu vivant, qui avait pris possession du Royaume entier et comptait bien tirer le maximum de la terre et de ses habitants avant de partir à la recherche de la Fairy Vearth. Plus puissant encore que Crocodile grâce à son Logia suprême selon les dires de certains, Ener subit pourtant la loi de Luffy, insensible aux attaques électriques grâce à sa constitution d'homme caoutchouc, tandis que l'équipage se chargea de ses hommes de mains. Comme en récompense, l'équipage découvrit l'endroit ou se situait la cloche d'Or, ainsi que tous les trésors de l'île. En outre, Luffy passa devant la pierre ou était gravé l'histoire vraie, écrite par l'équipage de Roger lui-même. Emplis de souvenirs, d'or et de pierres précieuses, les pirates redescendirent sur La Mer Bleue, comme l'appelaient les habitants de l'île pour se rendre vers leur prochaine destination : Watar Seven, l'île des charpentiers, dont les services ne seraient pas de trop pour soigner le Merry de tous les dommages subis lors de ces aventures successives.


Test RP: prochainement sur vos écrans ^^


Dernière édition par Mugiwara no Luffy le Mar 6 Juil - 20:44, édité 7 fois
avatar
Monkey D. Luffy
Mugiwara Kiki
Mugiwara Kiki

Localisation RP : Water Seven
Rang/Grade : Capitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monkey D Luffy, Ore wa Kaizoku oni naru otoko da !

Message par Maître du Jeu au Trésor le Lun 21 Juin - 13:12

Bienvenue futur Luffy,

La ruée vers les Mugi bis, courage en tout cas tu es bien parti.




Spoiler:
avatar
Maître du Jeu au Trésor
Maître des Berrys
Maître des Berrys

Localisation RP : Partout et nulle part
Rang/Grade : Banquier
Supérieur : La surface

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monkey D Luffy, Ore wa Kaizoku oni naru otoko da !

Message par Cormak Amnell le Jeu 24 Juin - 3:59

Salut à toi futur ennemi (et donc bientôt derrière les barreaux Very Happy )
Bon alors j'ai lu ce que tu avais mis pour l'instant, et je dois te tirer mon chapeau! Un style riche et plaisant, une solide connaissance des travers et des qualités de notre héros, que du bon pour l'instant!

Par contre, pense à te relire, car certaines fautes de frappe ou d'orthographe sont assez frappantes ( là je cherche vraiment la ptite bête Mr Red )

J'attends le reste pour continuer mon jugement, bon travail en tout cas Wink
avatar
Cormak Amnell

Localisation RP : South Blue
Rang/Grade : Lieutenant

Feuille de personnage
Points de vie:
600/600  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monkey D Luffy, Ore wa Kaizoku oni naru otoko da !

Message par Kobby le Dim 4 Juil - 21:20

J'ai vraiment aimé ta fiche, de très bonne facture. Il n'y a qu'une seule remarque à te faire : tu n'as pas mentionné Shanks dans ta description psychologique, sinon, j'ai adoré.
avatar
Kobby
La brindille
La brindille

Localisation RP : South Blue, Gemeylrum
Rang/Grade : Sergent-chef

Feuille de personnage
Points de vie:
0/0  (0/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monkey D Luffy, Ore wa Kaizoku oni naru otoko da !

Message par Maître du Jeu au Trésor le Lun 5 Juil - 7:59

Go test rp




Spoiler:
avatar
Maître du Jeu au Trésor
Maître des Berrys
Maître des Berrys

Localisation RP : Partout et nulle part
Rang/Grade : Banquier
Supérieur : La surface

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monkey D Luffy, Ore wa Kaizoku oni naru otoko da !

Message par Monkey D. Luffy le Mar 6 Juil - 20:47

Ace

Dadan

Luffy


Nous étions tout deux assis, là, sur le modeste banc de pierre, bien stable même si déjà usé par de multiples saisons sans entretien ou consolidation d'aucune sorte. Perchoir vieux mais solide donc, situé à quelques pas sur la gauche par rapport à l'entrée de la maison de Dadan. L'ombre des sycomores suffisait à couvrir nos yeux du soleil rasant, qui avait depuis un long moment entamé sa chute dans le ciel. Car l'heure se faisait tardive et, chose peu coutumière ces derniers temps, nous allions manger avec le reste du groupe. Pas de nuit à la belle étoile ou de raid nocturne dans la forêt à traquer les bêtes féroces. Non, ce soir, un simple repas en famille. Ni plus ni moins. Il nous suffisait d'attendre que le dîner fut prêt. Et comme l'attente en question ne devait pas durer plus de quelques minutes, j'avais décidé de m'installer non loin de la salle à manger, à proximité pour arriver dans les plus brefs délais lorsque l'heure du repas serait annoncée par la voix forte et rude de Dadan. Pour être honnête, je n'avais pas véritablement "choisi" de m'installer ici, mais ma présence dans la cuisine pour contrôler l'avancée de la cuisson avait été jugée indésirable. Pour finir j'avais été éjecté manu militari de la pièce par notre douce et tendre tutrice qu'était Dadan, ce qui avait précipité ma retraite vers cet endroit plus calme. Inutile de dire qu'avant cela, j'avais déjà mis la table une bonne demi-heure avant l'heure prévue, signe de mon engouement pour la bonne chère. Tout était donc fin prêt, ne manquait plus que la ripaille.

"Niaaa ! Quelle bonne odeur ! Mais pourquoi ça prend tant de temps? Parole, la vieille fait cuire un troupeau entier où quoi ? Quoi que un troupeau entier, ça en fait des kilos de viande...ouaah j'en bave déjà ! En tout cas ça sent drôlement bon...Héé, si je m'y prends bien je peux peut-être la distraire suffisamment et rafler le plat qui sait ?...Hmm, j'ai déjà fait le coup la dernière fois qu'on a mangé tous ensemble ceci dit, ça risque de mal passer...Quoi que, un bon plat ça ne se refuse pas...Que faire, que faire ?"

Une voix empreinte de soupçon me tira de mes réflexions.

-A quoi tu penses Luffy, t'as l'air bien concentré tout d'un coup ?

"Grr qu'est ce qu'il me veut celui-là ? Evidemment que je suis concentré, je réfléchis de choses sérieuses moi !...Hmm, vaut mieux que je lui répondes sinon il va se douter de quelque chose."

-Je me demandais si j'allais réussir à maîtriser mon Fruit du démon un jour, je ne vois pas beaucoup de progrès aux entrainements...

"Haha, qu'est ce que tu penses de ça, ni-chan ? Un coup de maître, hein ! Bon, j'en étais où moi..."

-Depuis quand tu te billes pour des trucs pareils toi ? M'est avis que tu réfléchis déjà à comment faucher la bouffe tiens.

-Nooon c'est pas vrai !

"Rha, comment il a fait pour deviner ? Je suis si prévisible que ça ? "

Mes protestation fusèrent bien trop rapidement et ma défense parut un peu légère aux yeux de celui qui attendait patiemment à côté de moi. Sans doute avait t-il moins faim ? Ou peut-être le masquait t-il mieux que moi. En tout cas, son visage ne laissait transparaitre aucun agacement, aucune irritation particulière. Simplement un regard franc, direct, qui ne laissait place à aucune peur, à aucun mensonge. Comment aurait-il pu en être autrement venant de lui. De Ace.

Lui, si fort, si brave. Lui, mon modèle, mon guide. Lui mon ami, mon frère. Il me suffisait de savoir qu'il serait toujours là pour me soutenir et les soucis qui me hantaient se dissipaient déjà, comme les nuages ne pouvaient que laisser place au soleil. Avec lui, je...

"Tiens mais, de quoi il me parle au fait ? J'ai la faculté incroyable de ne jamais prêter attention aux sermons, et ça se retourne contre moi, tâchons de faire bonne figure cette fois-ci ! "

-...pigé ? Oublies pas ce coup-ci, ça risque de mal tourner sinon !

" Han, trop tard ! Tout n'est pas perdu, tâchons de ne pas se faire pincer ce coup-ci. Un grand sourire et le tour est joué ! "

-Oui, j'ai bien compris !

Manifestement, je n'étais pas doué pour mentir. D'ailleurs on me l'avait déjà fait remarquer plus d'une fois. Sans doute mon visage trahissait-il trop mes émotions. Et cela joua une fois de plus en ma défaveur. Je pouvais lire la contrariété monter crescendo sur le visage de Ace à mesure que mon sourire s'élargissait pour dissimuler tant bien que mal mon inattention. Mais contre toute-attente, la traditionnelle claque dont Ace me gratifiait chaque fois que ma concentration faisait défaut ne s'abattit pas sur ma tête. Poussant un long soupir, il réprima son mécontentement avant de reprendre :

-Bon, c'est bien parce que c'est toi que je répète. Alors écoutes-bien.

"Quel ange, mon frère. Il a une patience à toute épreuve, malgré toute les baffes qu'il me distribue. En plus, rien à voir avec celles de papy. Je me demande ou il peut bien être ce vieux grincheux d'ailleurs..."

Au moment où je levai les yeux vers le ciel, cherchant des yeux à discerner les formes prises par les rares nuages présents, la voix si caractéristique de Dadan retentit dans toute la montagne.

-A Taaaaaaaaaaaaaaaaaable !

Inutile de préciser que le signal ô combien attendu eu vite fait de chasser toute autre idée de ma tête. Tant les nuages et leurs formes imprécises que le vieux Garp et ses baffes. Tant mon admirable frère que sa remarque. Il tenta brièvement de me retenir, mais c'était peine perdue. Dans ma tête, rien ne comptait plus désormais. Seul importait le repas. Le plat et tout ce qu'il contenait. Réprimant tant bien que mal l'envie de me jeter sans autre forme de procès sur la marmite, j'entrai dans la salle. Premier arrivé bien entendu. Installée à même le sol, la nappe constituait la fameuse "table" où nous prenions nos repas. Chacun s'asseyait là ou cela lui plaisait, mais j'avais mes habitudes. Aussi pris-je position tout près de la marmite, disposée dans un coin. Dadan veillait jalousement à ce que personne n'y chapardât dedans. Et avec un regard aussi dissuasif que le sien, peu nombreux sont ceux qui s'y risqueraient. Ace arriva à son tour dans la pièce deux minutes après au plus et s'assit en silence en face de moi.
Peu à peu, tous les membres de notre "famille" arrivèrent, les uns souriants, les autres râlants, tous ayant répondu à l'appel. Les conversations s'engagèrent. Enfin, quand il ne manqua plus personne, Dadan commença à distribuer les assiettées de ragout, en offrant en plus une belle pièce de viande à chacun. Prenant garde à respecter les consignes inculquées à la dure, j'attendais patiemment mon tour, encouragé par le regard insistant de Ace à ne pas griller la politesse aux autres. Mais quand je tendis mon assiette...

-Montres-moi tes mains !

"Hein, mes mains ? Mais j'ai rien volé, tu m'auras pas ce coup-ci vieille mégère !"

Sûr de mon fait, je posais mon assiette et présentai mes deux mains à Dadan dans un large sourire. Mais la vieille était manifestement peu encline à rire. Je crois même que mon sourire la fit littéralement imploser.

-Elles sont sales petit vaurien ! Combien de fois ai-je du te répéter de les laver avant de passer à table sous mon toit ?? Files, mauvaise graine et ne repasses pas ici avant quelques jours desfois qu'il me vienne l'envie de te flanquer une volée !

Un rapide coup d'oeil vers Ace, qui se tenait la tête entre les deux mains, me fit réaliser que son rappel de tout à l'heure concernait justement ce point précis d'éducation si cher à Dadan. Un temps, j'hésitai à emporter en souvenir un morceau de viande d'un rapide aller-retour du bras droit. Mais j'optai finalement pour la fuite directe, peu envieux d'aggraver mon cas.

Je détalai donc sans un mot, pour ne pas laisser s'exprimer la frustration qui me dominait en cet instant à l'idée de ne pas pouvoir profiter d'un tel morceau de viande. Et après une dizaine de minutes de marche, ruminant toujours ma déception, je m'installai à la nuit tombée dans un arbre multi-centenaire à en juger son tronc massif, en lisière de la forêt. Je comptais m'y endormir, bercé par le bruit léger du vent caressant les feuilles, et y passer la nuit, mais les tiraillements de mon estomac me rendaient la tâche difficile.

Au moment où je me résolvais enfin à descendre pour partir en quête de quelques baies pour soulager ma faim, un bruit dans le feuillage m'indiqua que l'on montait à ma rencontre. Une tête bien familière fit son apparition devant moi.

-Tiens, manges, je l'ai gardé pour toi.

Si je n'étais pas certain de recevoir en retour une grande claque pour mon oubli de tout à l'heure, je lui dirais combien il est précieux à mes yeux en un instant pareil.

Une main me tendit une assiette bien garnie, l'autre m'offrit en prime une pomme.

-Merci, Ace c'est vraiment trop gentil.

Et tandis que j'avalais avec reconnaissance le plat que mon bienfaiteur m'avait apporté, il reprit, presque en rigolant.

-Tu sais, j'aurais du me douter que tu n'avais rien écouté...Enfin, ce coup-ci on va pas revenir chez la vieille d'un moment, tu l'as fâchée pour de bon je crois.

-Désolé Ace.

-C'est pas grave, idiot. Dors, demain on ira retrouver Sabo, c'était pas une bonne idée de revenir ici à l'improviste finalement.

Rassuré par cet ange gardien perpétuellement à veiller sur moi, je m'endormis sans tarder, le ventre enfin rempli et l'esprit apaisé, prêt à me jeter à nouveau dans l'aventure dès les premières lueurs de l'aube.
avatar
Monkey D. Luffy
Mugiwara Kiki
Mugiwara Kiki

Localisation RP : Water Seven
Rang/Grade : Capitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monkey D Luffy, Ore wa Kaizoku oni naru otoko da !

Message par Maître du Jeu au Trésor le Mer 14 Juil - 18:23

Et bien, voila ce qu'on attendait ^^ fiche agréable, osée, sans faute grossière, bien écrite et pas trop longue (preuve que tu as su écrire de manière concise).

Je pense que tu mérites aisément un niveau 6 maintenant si mon prochain collègue à passer décrète un lvl 7 tu l'auras volontiers ^^ bon travail




Spoiler:
avatar
Maître du Jeu au Trésor
Maître des Berrys
Maître des Berrys

Localisation RP : Partout et nulle part
Rang/Grade : Banquier
Supérieur : La surface

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monkey D Luffy, Ore wa Kaizoku oni naru otoko da !

Message par Maître du Jeu Rebelle le Jeu 15 Juil - 17:58

D'accord pour le niveau 6, le 7 n'est pas loin mais j'avoue que ta façon de jouer Luffy me surprend assez donc j'attends de te lire en jeu avant de me faire mon opinion pour l'obtention d'un niveau 7.

En attendant, félicitations pour ta fiche, fais juste attention aux impératifs et ce sera nickel!

avatar
Maître du Jeu Rebelle
Protecteur de la liberté
Protecteur de la liberté


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monkey D Luffy, Ore wa Kaizoku oni naru otoko da !

Message par Kobby le Jeu 15 Juil - 18:25

Très beau test RP, tu aurais mérité le niveau 7 à mon avis, mais ce n'est pas le mien qui prime, malheureusement. En tout cas, félicitations.
avatar
Kobby
La brindille
La brindille

Localisation RP : South Blue, Gemeylrum
Rang/Grade : Sergent-chef

Feuille de personnage
Points de vie:
0/0  (0/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monkey D Luffy, Ore wa Kaizoku oni naru otoko da !

Message par Monkey D. Luffy le Jeu 15 Juil - 20:49

Merci beaucoup pour la valid, lvl 6 c'est parfait Very Happy

Le capitaine est là, en avant l'aventure moussaillons ! Sanji, fais nous un bon plat pour fêter ça Razz
avatar
Monkey D. Luffy
Mugiwara Kiki
Mugiwara Kiki

Localisation RP : Water Seven
Rang/Grade : Capitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monkey D Luffy, Ore wa Kaizoku oni naru otoko da !

Message par Sieg von Wilhelm le Ven 16 Juil - 0:12

En réponse en Detenthome, ton archéologue devrait avoir fait son test ce week-end! Y'en a qui travaillent et malheureusement peuvent pas boire en service!

Pas comme certains qui l'font aux frais d'la princesse nan mais!

Sinon, bien bien pour le trip avec Masta Monkey...J'adhère à ta façon d'le jouer. (Et j'adhère aussi à Fuji & Treasure, mais ca c'tune autre histoire...)
Ce fut juste un peu long, mais néanmoins bon.
avatar
Sieg von Wilhelm
Le Barde
Le Barde

Localisation RP : En mer, direction Grand Line
Rang/Grade : Musicien & Serviteur des Muses
Supérieur : Barbe Blanche

Feuille de personnage
Points de vie:
0/0  (0/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monkey D Luffy, Ore wa Kaizoku oni naru otoko da !

Message par Sanji le Sam 17 Juil - 15:58

Bienvenue Cap'tain !

J'prépare le buffet sur Mary pour fêter les nouvelles arrivées ! Et celle de Robin-chwan aussi
avatar
Sanji
La jambe noire
La jambe noire

Localisation RP : Water Seven
Rang/Grade : Cuisinier et protecteur de ces Dames
Supérieur : Luffy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monkey D Luffy, Ore wa Kaizoku oni naru otoko da !

Message par Olog'Haï le Sam 17 Juil - 18:38

J'ai hâte de vous croiser les gens.

Allez, n'ayez pas peur : je mors Mr Red

Olog'
avatar
Olog'Haï
Ke Otmhar Ni'Ethün
Ke Otmhar Ni'Ethün

Localisation RP : A l'autre bout du fusil...
Rang/Grade : --
Supérieur : --

Feuille de personnage
Points de vie:
800/800  (800/800)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monkey D Luffy, Ore wa Kaizoku oni naru otoko da !

Message par Nami le Sam 17 Juil - 18:49

Enfin un défouloir pour mes nerfs, Kiki!!

POur ce qui est de débuter, tu peux peut-être reprendre où le précédent Luffy s'était arrêté non ?

avatar
Nami
La chatte voleuse
La chatte voleuse

Localisation RP : Water Seven
Rang/Grade : Navigatrice et trésorière
Supérieur : Luffy

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monkey D Luffy, Ore wa Kaizoku oni naru otoko da !

Message par Monkey D. Luffy le Sam 17 Juil - 20:23

Oui ça parait être une bonne idée.
Sinon, question fondamentale : puis-je rebaptiser mon perso Monkey D Kiki ?
...
Ne répondez pas je crois que je connais déjà la réponse Razz

Je pense me lancer dans le RP d'ici le milieu de la semaine le compte à rebours est lancé !
avatar
Monkey D. Luffy
Mugiwara Kiki
Mugiwara Kiki

Localisation RP : Water Seven
Rang/Grade : Capitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monkey D Luffy, Ore wa Kaizoku oni naru otoko da !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum