Départ en catastrophe

Aller en bas

Départ en catastrophe

Message par Elan Tharg le Lun 2 Aoû - 11:48

Les rues, encore désertes il y a quelques heures, étaient animées d'une foule impressionnante de passants. De la petite bonne femme au panier rempli de fruits et légumes, en passant par un gamin des rues faisant les poches, jusqu'au petit vieux, tentant vainement de sortir quelques pièces de son gilet.

Bref un sacré boucan, surtout la rue principale où grand nombre de commerces hurlaient à s'en briser les poumons, leurs dernières réductions sur tel ou tel article.
C'est au bout du onzième "Ils sont beaux et frais mes œufs !", que le teneur de la boutique se prit le dit produit en pleine figure. Répétant le geste une seconde fois, le pirate comprit que le gérant était hors compétition. Glissant lentement contre le mur jusqu'à s'affaler à terre, une prestation digne d'un soldat mourant avec fierté.

Se retournant, Elan dévala à grand pas l'allée centrale. Les gens s'écartaient sur son passage, effrayé par cet énergumène sortie de on ne sait où. A en voir sa gueule pleine de sang, titubant faute d'avoir une ou deux côtes fêlées, il est certain que l'on ne pouvait bien le considérer.

--------


La soirée d'hier avait dégénéré trop rapidement pour en garder bon souvenir. Sieg, qu'il aille au diable, s'était barré lâchement sans apporter la moindre touche à la bataille. A peine notre pirate avait-il commencé à distribuer quelques chaises dans l'assistance, que le nombre de marines avait doublé. Avant de s'apercevoir que cela ne venait pas de l'alcool, Elan s'était vite fait remettre à sa place en quelques coups de poing.

Bref la situation dégénérait, en devenait alarmante. Ayant perdu tout gaieté, le pirate décidait bon de se faire la malle. Grand nombre de clients gisaient à terre, inertes, la taverne ressemblait à une scierie vue la quantité impressionnante de débris de bois au sol. Il ne devait pas rester une seul table ou chaise valide. Même le bar n'était pas dans un état décent avec le marine encastré dedans.
N'arrivant pas à repérer son supérieur, qu'il pensait avoir entendu crier un peu plus tôt au centre de la cohue, le musicien opta pour la lâcheté. Un équipage branlant comme celui-ci ne valait guère la peine que l'on s'y accroche. Le premier qui se barre à l'approche du danger, et l'autre qui se fait mettre k.o par quelques marines.

Découvrant la petite fenêtre traditionnelle, qui dans toute taverne n'avait d'utilité que l'évasion pour ce genre de cas. D'ailleurs, à quoi servait de mettre un carreau ? Encore un délire de tavernier ça.
Remettant les grandes questions philosophiques à plus tard, il se jeta, épaule première, à travers la maigre embrasure que lui offrait ce mur de brique.

Il avait du mal à courir, un flot de sang lui dégoulinait du front au menton. La bouche pâteuse et les membres engourdis, seul sa détermination le poussait à avancer.

S'étalant quelques pas plus loin, ses jambes ne pouvant supporter son poids plus longtemps.
La tête, qui avait heurté la première le pavé, le relançait par d'affreuses compulsions. Bref notre ami n'était pas dans un état très décent, allongé ainsi en pleine rue.

- Boarf, après tout c'est pas la première fois que ça m'arri...



--------------


Appuyant d'une main son flanc douloureux, il s'introduisit dans ce qui semblait être une ruelle déserte. La sorte de caniveau bien sombre, qui sert de dépotoir aux maisons environnantes, mais un vrai resto' pour tout les gamins de rues. Pataugeant dans les quelques centimètres de d'eau (si on pouvait la nommer ainsi), le pirate s'attarda les yeux levés. On ne distinguait que très peu le ciel, une forêt de maisons, telle une voute lugubre emplissait la ruelle de ténèbres, dramatisant l'endroit. Coupé du soleil, le lieu était froid et noir.
Ne pouvant distinguer où l'amenait ce passage, Elan jugea préférable de revenir sur ses pas.

- Foutue ville !

Crachant entre ses dents, il fit quelques pas avant de recevoir un coup en pleine tête. Il avait la tête solide certes, mais fallait pas pousser. Le pavé, facteur de cet incident, c'était-il décroché par hasard ? Ou bien es-ce la chance mémorable de l'individu qui a une fois de plus joué en sa faveur ?

Bref, le pirate venait de s'effondrer une nouvelle fois, mais aurait surement préféré le sol de la rue centrale...
avatar
Elan Tharg
El'
El'

Localisation RP : Loguetown
Rang/Grade : Musicien
Supérieur : /

Feuille de personnage
Points de vie:
600/600  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Départ en catastrophe

Message par PNJ OPR le Ven 6 Aoû - 16:13

Argh, ils courent vite ces rustres.

Le marché vit passer à la vitesse d'une balle une individu vêtu d'un costume blanc comme un oeuf dur et d'une garniture bien plus hétéroclite de trois personnes armées de sabres. Luka était à bout de souffle. Il avait les poches alourdies par deux sacs remplis de berries fraîchement gagnés à la salle de jeu du coin. Ses adversaires furent convaincus de sa tricherie quand il sortit malgré lui un deuxième carré d'as. Les joueurs, piqués dans leur scepticisme quant aux probabilités, ouvrirent la veste de l'oeuf qui les avait déplumé pour découvrir une rangée de cartes en formation moquette intérieure sur toute la surface du vêtement. Le revêtement avait condamné Luka à prendre une partie de ses gains en une seule main gagnante et ses jambes à son cou pour ne pas recevoir la visite de la dame de pique.

Il était vif, bien plus que ses assaillants, mais eux avaient des armes et de la carrure pour éjecter les passants là où notre dandy se faufilait comme un ténia dans les boyaux mondains. Soudainement, une idée lui vint. Puisqu'il avait des sous en poche, et que le monde était avide, il fallait profiter de cette chance. Le fuyard ouvrit l'un de ses sacs et le lança en l'air. Les pièces partirent en gerbe de leur contenant gavé jusqu'aux cordelettes, et bientôt tout se répandit sur la rue de dalles du marché. Comme prévu, l'aubaine fut immédiatement saisie par les passants qui se ruèrent vers l'or.

Ruh ruh ruh ruh, rien de tel qu'une marée humaine pour semer mes mauvais diables. Hein ?

Luka avait jeté un coup d'oeil par-dessus son épaule et il n'en croyait pas ses yeux. Les gens étaient bien courbés sur les pièces qu'il avait dispersé, mais pas un malheureux concours de circonstances, les cul pointés vers le ciel formaient des rangées bien parallèles, avec trois espaces tracés pour permettre aux poursuivants de ne plus souffrir de la moindre gêne. Luka leur avait offert trois tranchées de rêve.

*Argh, c'est pas vrai, j'ai vraiment pas de veine. Je vais cracher mes poumons si ça continue. Oh mais c'est quoi ça, une ruelle ? c'est ma seule chance, il faut que je me faufile dans l'ombre. M'y voilà. Oh, l'odeur est infecte, qu'est-ce qui pue comme ça ? Oh mon dieu, quelle horreur, des enfants ! Ils vont certainement coller leurs mains poisseuses sur mon joli costume, ou me demander mes sous pour ne pas me dénoncer aux trois brutes ? Qu'est-ce qu'ils font ? Rien ? Ruh ruh ruh, je suis tombé sur des enfants trop bêtes. Combien sont-ils ? Sept ? Oh c'est un signe, je suis en sécurité ici. Continuons d'avancer dans cette ruelle dont l'inextricable noirceur me met en confiance.

Mmh ? Argh! L'un d'eux est derrière moi. Il a du me repérer à cause de mon costume blanc, ces gosses auraient du le ternir avec leurs petites mains grasses. Je vais mourir.

Oh ? Ruh ruh ruh ruh, il fait demi-tour, il m'a perdu. A moins...à moins qu'il ne m'aie repéré et qu'il parte prévenir les autres. Le sort s'acharne sur moi une fois de plus. Attends un peu mon mignon, je ne te laisserai pas prévenir tes petits camarades, j'ai encore une carte en main. *



Luka saisit un gros pavé et le lança de toutes ses forces en direction de l'arrière de la tête de son poursuivant. Après un gros "plong" l'individu s'effondra et le joueur en approcha, la démarche fière et assurée.

Ruh ruh ruh, impertinent, tu croyais pouvoir surenchérir sur l'As ? Allez je vais te faire les poches pour la peine, et te retirer tes chaussettes comme ça tu pueras des pieds en fin de journée.

Alors qu'il avait soulevé une jambe de sa victime pour accomplir son horrible forfait, L'As sursauta.

Argh, tu n'es pas l'un de mes assaillants! C'est moi qui vous ai mis dans cet état ? Vous pissez le sang.

Hey...hey réveillez-vous. S'il vous plaît, ne mourrez pas, ma prime va encore grimper. On dirait bien un musicien, ce doit être un ménestrel. Je vais tenter quelque chose.


Luka, penché vers son infortunée victime, pris une pièce de 100 berries qu'il agita sous le nez du musicien, dans l'espoir que l'odeur lui rende la vie.
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Départ en catastrophe

Message par Elan Tharg le Sam 7 Aoû - 15:31

Le plus douloureux ? Je dirais le mal de tête. Quand au plus incongru... surement ce type devant moi qui m'agite sa main devant la gueule.

Les yeux mi-clos, le pirate reprenait doucement conscience. Une terrible douleur lui martyrisait l'arrière du crâne, la bouche pleine de sang et un guignol qui lui braillait des choses incompréhensibles. Bref, encore une journée pourrave.

Qu'es' tu me veux toi ? Crachant le sang qu'il avait en bouche, il tenta de ses relever, titubant. Vacillant, il se rattrapa d'une main ferme sur l'épaule du type. Tâchant par la même occasion le costume blanc de sa main poisseuse.

Le personnage, à l'allure pas très virile, qui continuait de brailler mille et une conneries aux oreilles du blessé.

T'as vraiment l'air d'une tarlouze mon gars. Ne daignant lui porter grande attention, Elan se retourna, saisit son instrument affalé contre un mur et partit en direction de la sortie. Cette ruelle douteuse sentait la mort au rat, mais en plus elle contenait de drôle de gars pas bien frais.

Débouchant dans la rue, le soleil lui inondant le visage, le pirate apprécia enfin l'odeur de cette ville moisie. Esquissant un léger sourire, il s'apprêta à repartir quand tout à coup un poing, suffisamment gros pour le mettre à terre, émergea dans son champ de vision pour le frapper au thorax.

Comme disait un gars d'un de ses anciens équipages: "Les coups les plus durs, on ne les voit jamais arriver !"
Le genre de phrase con que tu sors après avoir terminé un caisson de rhum. Étrange que la vision de cet homme soit revenu à ce moment à Elan.

Crachant d'un revers de la tête, ce qu'il lui semblait être une dent, le musicien se releva tant bien que mal, pour faire face à son assaillant.
Trois gros gorilles vêtus de fringues pas très propres, le premier avec des cheveux qui se mêlaient avec ses poils sous les aisselles, le second portait un bonnet gris de taulard lui couvrant les yeux. Le dernier n'était pas aussi laid que ses compagnons, juste son gros nez qui le rendait pittoresque.
Elan aurait été pris de pitié pour ses pauv' gars, mais les rapières pointées dans sa direction ne dégageaient pas de très bonnes intentions.

La foule s'était écartée, simple spectateurs qui, d'un simple silence, semblait rendre l'affrontement plus important qu'il ne l'était.

Trois pauvre gars qui me menace de leurs rapières !
S'exclamant d'une voix plus forte que la normale, avec une pointe d'ironie, Elan poursuivit: Mais...vous pouvez encore faire demi-tour, rentrer chez vous prendre le thé !

Certes il aurait pu éviter l'affrontement, mais la beigne l'avait rendu furax, il avait besoin de se défouler.
Sentant qu'il avait blessé leur amour propre, Elan écarta d'un geste son instrument pour accueillir à bras ouvert ses trois assaillants.


Quelques coups de poings l'aideront surement à oublier sa mauvaise journée.
avatar
Elan Tharg
El'
El'

Localisation RP : Loguetown
Rang/Grade : Musicien
Supérieur : /

Feuille de personnage
Points de vie:
600/600  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Départ en catastrophe

Message par PNJ OPR le Lun 9 Aoû - 14:52

Argh, qu'est-ce qu'il a dit ? Moi une tarlouze mongat ? Et il a salopé mon costard l'animal ! Un Harmoni à deux briques ! Là ça va se payer, je vais lui faire une punition à la carte, le menu complet avec tarte à volonté en dessert. Attends bonhomme, je sors de cette ruelle, je te chope et je te aïeuh !

Luka venait de déboucher en dehors du boyaux sombre et n'avait pas vu le bout de rouille qui lui avais griffé la jambe. Alors qu'il retirait l'objet délicatement pour ne pas déchirer davantage son pantalon, il constata que ses assaillants étaient revenus, mais que cette fois c'est au ménestrel qu'ils en voulaient. L'homme à la chevelure de métaleux moyen, avec option complète aisselles hirsutes et tartre jusqu'aux gensives, cracha une boule liquide de bactéries à rendre infectieux un iguane, et répondit au musicien qui les invitait à retourner dans leur foyer pour savourer une boisson qui détend.

J'crois qu'tu piges rien à ta vie mec. J'vais t'faire le peau 'vec ça pour t'montrer c'qui arrive quand on aide les tricheurs.


Expliqua-t-il en agitant sa rapière. Une seconde plus tard, le gros bras au gros pif vola vers l'arrière alors qu'il avait semblé à Elan déceler un petit objet qui avait filé par-dessus son épaule. Le projectile muet avait semblait-il souflé sa cible qui conservait une épais trait de sang enfonce dans le museau. Son nez était fracturé et en pleine hémorragie, que ne pouvait plus stoper la victime évenouie sous la force se l'impact.



Un brelan contre une carte seule, vous devriez avoir honte. Le combat des paires permettra une évaluation tangible de la force de chacun. Ménestrel, n'aies plus peur, Luka L'As de Trèfle vient te sauver la vie.

Autant Luka pouvait avoir une certaine prestance, autant son discours ne voulait rien dire sur la forme, et sur le fond c'était loin de la pertinence. Qu'importe, à présent un duel 2 contre 2 allait avoir lieu, si Tharg acceptait bien entendu d'avoir un tel être pour compagnon de bataille.

Ruh ruh ruh, en en mettant un KO avant que la bataille ne commence j'évite que nous soyons cinq, et donc de me retrouver face à 4 personnes contre moi. Quatre est un nombre maudit, je dois l'éviter à tout prix.....Oh, mais nous sommes 4 là !!!! Malédiction, je me suis pris au piège. Vite, il me faut changer le jeu avant leur tour.

Luka prit la fuite et se réfugia à nouveau derrière le coin du mur de la ruelle.

Allez ménestrel, j'ai fait le plus dur, tu peux les achever maintenant.

Les deux gros bras restants se regardèrent un instant puis reprirent Elan pour centre d'attention.

On va te butter, puis butter ton ami.


Et il chargèrent comme deux gros phacochères pour découper Elan en morceaux.


HRP: 4 se prononce shi en japonais, c'est un chiffre négatif dans la superstition car la mort se dit également shi. Tu peux raconter tout le combat si tu veux les assaillants sont largement à ta portée. Wink
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Départ en catastrophe

Message par Elan Tharg le Lun 9 Aoû - 20:32

J'y met un doigt ou deux ? Bah de toute manière ça lui déboîte l'épaule dans les deux cas. Quoi que si j'arrive au passage à lui placer un léger coup de genou dans le sternum, le poumon droit ne serait plus d'aucune utilité... Mais ça demande un petit saut, et un choque frontal assez rude...

Aaaaargh !! L'énorme carcasse de l'assaillant s'effondra au sol dans un bruit sourd, a en croire une montagne qui se décroche pour créer une avalanche.

Était-ce la masse de cheveux sombre qui lui couvrait le visage, ou bien l'acrobatie qu'il venait de faire pour mettre à terre ce géant qui le rendait le plus effrayant ?
A partir d'une simple observation, on pourrait penser qu'ils se sont simplement rentrés dedans, mais le résultat était bien autre: La brute était retombé à genoux, crachant son sang sur le pavé, se tenant une épaule qui d'ailleurs formait un drôle d'angle.

La foule commençait à faire trop de boucan, le pirate aurait préféré un endroit plus désert pour un petit affrontement de la sorte. Au cas où celui-ci viendrait à durer un peu, chose qui n'arrivera probablement pas.

Un éclair de douleur lui inonda l'arrière du crâne, l'endroit précis où ce cumulaient déjà quelques bosses. Vacillant de quelques pas, pour finir par se rattraper in extremis à un muret, le musicien pesta contre le lâche qui l'avait frappé, avant de se retourner.

Qui est le sale type qui a osé !


Évidemment, il avait joué les imbéciles trop confiants ! Comme le gars efféminé en avez éliminé un en lui lançant ce qu'il avait en poche, Elan avait simplement pensé, qu'il enchainerait avec le suivant... Mais voila que le mec se planquait un peu plus loin, l'air de rien ! Laissant la dernière brute faire ce qu'elle voulait !

Après c'que t'as fait à mes potes, t'vas pas t'en tirer comme ça l'barbu !
Ses paroles s'abattaient en une pluie de postillons sur le pirate, malgré la distance qui les séparait.

Le repoussant d'un habile coup de pied dans la rotule, le guitariste pointa un doigt en direction du mec en blanc, planqué un peu plus loin:
Mon gars ! J'veux bien passer l'éponge sur ce coup là, mais tu me payes le coup à boire !

T'fout d'ma gueule, c'est ça ? J'vais t'casser tes dents une par une, avant de t'éclater la tête à coup d'grôles !
Le type en tremblait, c'était presque pittoresque.
Ponctuant ses paroles d'un coup d'épée, forçant le pirate à reculer d'un bond.

Charmant... c'est bien beau tes petits fantasmes , mon gros. Mais seul l'idée d'un verre de rhum m'intéresse...
Le prenant par surprise, Elan lui plaça son poing en pleine gorge, endroit décisif pour abréger un combat.
En quelques roulades, le colosse se reçut dans une pile de caisses, démolissant la petite structure.

S'approchant doucement, le musicien leva les bras en élevant la voix pour capter l'attention de la foule. Il se donnait en spectacle, et il aimait ça.

Et là...Tu penses que je vais te dire, imitant une autre voix, il entonna: Ne fais plus de mal à personne et je te laisse la vie sauve !
D'un rire sadique, il reprit son timbre habituel:
Mais ça va pas ce passer comme ça mon gars. Je suis un pirate, et on ne s'attaque pas à moi pour rigoler. Un affrontement n'est pas un jeu, la piraterie possède quelques règles, certes, mais ce n'est pas pour autant qu'on peut nous dire civilisé ! Reprenez-vous y à deux fois, avant de vous attaquer à un pirate !

La brute était passé du rouge au vert, déglutissant avec peine, il regardait avec des yeux effarés, son bourreau s'approcher tendrement de lui.

D'un geste vif, Elan lui enfonça la pointe de son pied dans le bas du cou. Le corps du type s'affaissa sous le coups. Alors, un concert de protestations et de cris s'éleva de la population, bien plus nombreuse qu'au début du combat.

"Maudit pirate !"
" On devrez tous vous brûler !"
" Quelqu'un aurait vu mes lunettes ?!"


Même un petit garçon, haut comme trois pommes, hurlait des insanités à son encontre:
" Méchant ! Vilain ! Salop !"

Le musicien appréciait, ou du moins était habitué à ce genre d'ambiance. Mais il valait mieux ne pas trop s'y attarder, ou sa collection de bleus allait s'enrichir, car déjà quelques passants lui lançait des pierres.

En quelques foulées, Elan rejoignit le mec en blanc, qui d'ailleurs ne semblait pas avoir bougé. Arrivé à son niveau, il prit tout de même la peine de lui souffler:
Je ne l'ai pas tué, il va juste dormir quelques jours...

Le dévoiler ainsi à ce gars, lui permettait d'alléger sa conscience, et de créer une certaine proximité. Car après tout, il lui devait un coup à boire !
avatar
Elan Tharg
El'
El'

Localisation RP : Loguetown
Rang/Grade : Musicien
Supérieur : /

Feuille de personnage
Points de vie:
600/600  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Départ en catastrophe

Message par PNJ OPR le Mar 17 Aoû - 2:34

Que je lui paye à boire ? Ruh ruh ruh, qu'il est bête, il va devoir se friter à deux gros mecs bien lourds avant. Il sera probablement affaibli, je n'aurai plus qu'à lui dire "non" en tamponnant mon costume souillé avec ses cheveux.

Quoi ? il les a déjà battu ? Argh, et en plus il s'amuse à les torturer. Dans tous les bourrus des sombres ruelles, je suis tombé sur un tortionnaire qui s'assume et qui fait le spectacle avec la souffrance des autres. Je vais probablement devoir me défendre contre lui, mieux vaut mettre toutes les cartes de mon côté.


Luka épousseta un coin de détritus pour y étaler les cartes de son avenir. Ca disait qu'il allait avoir une continuité dans son activité professionnel, et qu'il ferait une rencontre. Ca disait aussi qu'il devait se méfier car certaines personnes lui voulaient du mal, s'il n'avait pas de femme ça pouvait venir,et s'il en avait une, ça pouvait partir. Il y a un petit bout de temps que Luka veut se diriger vers une direction, mais il n'arrive pas à ce décider.

Ruh ruh ruh, c'est en plein dedans mes petites cartes. Sinon pour le truc de la femme c'est pour bientôt ?

Ca dit que ce n'est pas pour tout de suite, qu'il es souvent soumis à des situations de stress et qu'il doit...

...Oui, ça va j'ai compris, je vais affronter mes chimères.

Noble, digne, beau dans sa peur, Luka bomba le torse et fit une marche ferme et implacable vers le pirate, fauteur de trouble hué à gorges franches du public outré de son attitude. Quel genre d'homme pouvait trouver la moindre satisfaction dans la haine d'autrui ? Le Trèfle ne comprendrait décidément jamais les pirates. La violence était une chose qu'il exécrait avec virulence, mais la violence physique d'un adulte ne valait rien comparée à la vulgarité orale d'un enfant.

" Méchant ! Vilain ! Salaud !"


On ne parle pas à des étrangers !!!

Luka empoigna l'enfant par la ceinture, lui plaqua le ventre contre sa cuisse et lui donna une volée de claques au fesses avec son gant blanc qu'il avait pris la peine de retirer. Plus choqué qu'endolori, le gamin laissa filer des larmes et gémit sur tout le marché, au point de devenir le centre d'attention de la foule désorientée par l'action à la fois punitive mais civique de l'élégant déganté.

Voilà ! Voilà tout l'exemple que vous donnez aux enfants. Ces chérubins si pures et fragiles, mimant innocemment la défauts des adultes. Mais la vie n'est pas toujours un jeu. L'épée de bois devient épée de fer, et bientôt leur faux pistolet tire de véritables balles et la cible saigne. Le réel ne rattrape pas la fiction, il l'inspire.

Moi, Luka Trump, l'As de Trèfle, je déclare aujourd'hui que la colère doit être muette, la haine hors de portée des coeurs trop frais.

Pirate, Loguetown ne supportera plus longtemps le bafouement du mot "liberté" au profit bien plus officieux des bas instincts accomplis et revendiqués. Tu comptes semer la violence, donner aux plus jeunes d'entre nous le spectacle désolant de la nature humaine ? Je t'en empêcherai. L'As de Trèfle te défie.


Luka avait brandi son index vers la poitrine d'Elan, et bien que ses manières et son ton soient théâtrales, ses gestes ne trompaient personne, il était sérieux face à la menace.

Mais je ne peux me résoudre à faillir là où tu l'as fait avant moi. Je suis contre la violence, c'est donc dans une autre discipline que je t'affronterai, une discipline de pirate.

Trump sortit de sa poche un jeu de cartes qu'il fit voleter entre ses mains.

Puisque tu es fier d'être pirate, sois fier de prendre des risques comme eux. Si tu remportes mon défi, je t'offrirai ton verre, et même 50.000 Berrys pour appâter ton avarice autant que louer ton courage. Si tu échoues, tu me devras 50.000 Berrys. Dans les deux cas, tu quitteras Loguetown, assez riche pour le faire les poches pleines et une bouteille de rhum dans chaque main, ou arpentant l'horizon incertain, avec la mendicité pour avenir et la générosité du passant pour repas.

J'attends ta parole d'homme, que plus jamais le vent ne souffle tes voiles si tu y manques.
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Départ en catastrophe

Message par Elan Tharg le Jeu 19 Aoû - 13:35

Absolument génial. A croire qu'il collectionnait les cas sociales.
A peine avait-il mis deux types à terre pour on ne sait quelle raison, hué ensuite par la populace, et voila que ce gars là lui proposait de jouer aux cartes.

" Tu remets en cause le coup à boire que tu me dois ?"

S'il devait jouer aux cartes contre ce mec là, qui devait avoir des as jusque dans le slip, le musicien allait perdre, regardant ainsi s'envoler la promesse de s'immerger le gosier d'un quelconque alcool. Tout ça l'énervait, autant la tronche souriante du mec, que les quelques crétins qui lui gueulait des insanités dans son dos.

" Me gonfle pas avec ton jeu de sept familles, et barrons nous d'ici. Commence à m'foutre les boules tout ça..."

Attrapant son instrument par le manche, le guitariste s'engagea dans une ruelle transversale.
Il en passait des journées pourraves, mais de celle-ci il s'en souviendrait.

Tournant à l'angle d'une petite boutique de pompes, inoccupée depuis un moment, le pirate s'engouffra dans un petit lavoir. Deux énormes bacs de pierre occupaient l'espace par leur proéminence. Quelques fissures évidentes étaient surement le facteur principal de l'abandon des lieux. Ils ne pouvaient plus contenir d'eau, et l'endroit semblait trop reculé pour y venir avec son panier sous le bras.
Après avoir jeté un oeil autour de lui, Elan s'installa sur le rebord du premier lavoir.
On entendait des bruits de pas dans la ruelle un peu plus loin. Était-ce l'autre gus ?

Empoignant sa guitare, le pirate se mit à triturer habillement les cordes, en y ajoutant les paroles peu à peu.

avatar
Elan Tharg
El'
El'

Localisation RP : Loguetown
Rang/Grade : Musicien
Supérieur : /

Feuille de personnage
Points de vie:
600/600  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Départ en catastrophe

Message par PNJ OPR le Lun 23 Aoû - 15:07

Elan avait jeté sa main avant de faire un flop, à la grande satisfaction du joueur qui ne voulait pas l'envoyer au tapis. Il disparu bien vite, cette fin de rencontre ne convenait pas. Luka n'avait pas pu le remercier pour le coup de pouce contre les trois brutes, et il lui semblait que son compagnon d'infortune avait bien besoin d'un peu de réconfort après tout ce qu'il avait subi depuis la ruelle, et peut-être même avant.

Voyez ! Voyez qu'encore une fois la plume a fait plier l'épée. Si vous aussi désirez maintenir la facilité de la violence sous votre pied, alors n'en veuillez pas à ce bougre. Nous n'avons pas tous les bonnes cartes pour disposer du jeu qui nous sied, et par son abandon des lieux, le sujet de votre mépris a signé la promesse de ne pas défier davantage votre sensibilité propre à la morale qui protège ce monde.

Et maintenant, je quitte moi aussi la table.


Trump salua exagérément la foule qui en oubliait jusqu'à la grosse tache de rouge sur son épaule. Sitôt les courbettes terminées et le calme revenu dans la population, il s'esquiva et suivi la piste d'Elan, pour le trouver un peu plus loin s'adonnant à son art sur un cadavre de lavoir.

Toi aussi tu joues bien.


Luka s'installa côté du musicien et ne l'interrompt plus. Il profita des notes autant que des paroles. Etre pris par la mer, souhait tentant. Quand la mélodie se tut, l'homme en blanc tendit une petite boîte métallique ouverte o^s'alignaient sous une ceinture de tissu quelques cigarettes.

Prends donc. Et si tu ne fumes pas, laisse-la au moins se consumer, je n'aime pas fumer seul.

Puisque tu n'as pas rejoué ton verre je suppose que je te le dois toujours. C'est comment ton nom ? Si tu cherches à quitter cette ville, ce qui ne m'étonnerait pas, je peux t'embarquer. Le "River King" est au mouillage depuis un moment et je n'aurais rien contre l'aide d'un matelot. Tu suis ?
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Départ en catastrophe

Message par Elan Tharg le Mar 24 Aoû - 0:48

Quitter cette ville ? Encore de faux espoirs, ou bien cet homme était-il digne de confiance ? Souvenirs vagues d'un équipage créé en un soir qui fut démantelé quelques heures plus tard...
La mer devenait une véritable utopie pour notre pirate qui n'arrivait pas à se détacher de cette ville. Cité qui d'ailleurs avait reçu les dernières paroles du roi des mers.
Elan dévisagea le type, en piochant une cigarette qu'il lui tendait. Monter un équipage avec lui n'était pas envisageable, du moins pas pour le moment, mais profiter de l'occasion pour permettre au musicien d'atteindre d'autres terres plus prometteuse et se trouver un équipage digne de nom !

Tirant une bouffée sur la cigarette, qu'il recracha en l'air, pensif, Elan finit par s'étouffer, toussant et crachant. Quel tabac dégueulasse !
"Je suis pour prendre la flotte une nouvelle fois. Plantant son index dans la poitrine du gars, il énonça: Reste à voir si tu as l'étoffe d'un bon navigateur, et la gueule de ton rafiot ! River king, ça claque comme nom, mais sur l'océan ça donne quoi ? La nage dans calm belt avec du granit marin dans le slip c'pas pour moi... "

Tournant la tête en direction des bâtiments proéminents de la ville, le pirate observa un moment avant de se lever brusquement en disant:
" Le port est par là, désignant une direction du doigt il lui fit mine de le suivre, viens donc me montrer ta barque! Ta proposition me plait ! Comme quoi, même un mec fringué comme toi peut avoir de bonnes idées!"

Passant la lanière de son instrument sur l'épaule, le musicien se dirigea en direction du port.


Quelques ruelles, avant de piquer sur la grande rue pour finir par déboucher sur le port.
Le pavé crotté par les mouettes collait aux groles, l'endroit était suffisamment grand pour accueillir une tripotée de gens, s'affairant de ci et là du port. Les bâtiments, imposants par leur taille, s'alignaient sur les quais. A peine trois navires avaient hissé le drapeau noir de la piraterie, imposant ainsi la crainte des citadins, et le respect aux gars comme Elan. Un peu à l'écart, des bateaux de la marine étaient disposés de façon à pouvoir partir en mer rapidement si le besoin s'en faisait sentir. Des séries de canons se superposaient sur leurs flancs, les mâts, grandes tours qui s'élevaient à n'en plus finir, et un nombre de cordages impressionnant. Véritables arsenals ambulants qui devait avoir une puissance remarquable !

Le musicien s'était toujours demandé si c'était ce genre de "monstres" qui étaient mobilisés pour le légendaire "buster call".

Se grattant la barbe d'une main, il reporta son attention sur les quais, cherchant du regard ce fameux "River King".
avatar
Elan Tharg
El'
El'

Localisation RP : Loguetown
Rang/Grade : Musicien
Supérieur : /

Feuille de personnage
Points de vie:
600/600  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Départ en catastrophe

Message par PNJ OPR le Mar 31 Aoû - 7:50

Le costume et le tabac de Luka pouvait ne pas convenir à Elan, mais il fallait vraiment jouer le difficile pour ne pas admirer la beauté du River King. Ce navire était assez petit et certainement pas équipé pour la guerre, mais les bois clairs et la coque blanche lui donnaient l'allure d'un bâtiment d'exposition, trop précieux et trop riche pour se risquer sur la mer. S'il avait été plus grand, il aurait très certainement intéressé tous les pirates du coin. Mais le Jolly Roger arboré avait le mérite de dissuader quiconque oserait penser que le navire était à prendre.


Trump fit le tour du propriétaire à Elan avec l'emphase d'un promoteur immobilier. Il avait expliqué qu'il avait gagné la navire au jeu et qu'il devait être équipé en granit marin car aucune monstre ne l'avait jamais attaqué.

Ruh ruh ruh, tu avoueras que sur cette main je n'ai pas bluffé. Le King River est un navire de course maniable et rapide. Il est équipé d'une cuisine, salle de bain et salon avec table de jeux. Je sais qu'il est normalement interdit de jouer sur un navire, à cause des éventuelles bagarres que ça engendre, mais j'ai pris pour habitude de jouer contre moi-même et ça se passe bien.

Ici, c'est ma chambre, mais je l'appelle la suite royale. La tienne on va la mettre...ici tiens. C'est censé être la salle des coffres, mais je n'amasse jamais rien de toute façon. Bon, il n'y a pas de fenêtre et ça ne ferme pas de l'intérieur, mais au moins tu auras un coin plus intime et qui ne sent pas la sueur de hamac comme dans les autres navires.

Pour la manoeuvre, c'est simple, tout ce qu'il faut veiller à faire, c'est changer les dials.


Luka amena Tharg dans la salle des machine, une toute petite salle qui sert aussi à alimenter en eau chaude l'étage du dessus. Il lui fit voir deux plaquettes de carapaces qui trempaient dans l'eau et communiquaient avec plusieurs appareils de facture étrangère et non-identifiable par le musicien. La manoeuvre consistait juste à retourner la placque de coquilles pour en inverser la direction de l'embouchure. Un travail simple à faire une fois par jour à la même heure, c'est à dire midi.

Le reste était remarquable. Le salon avait un escargophone longue portée et toutes les pièces avaient au moins un tableau de maître, même les toilettes qui exposaient une toile surréaliste d'un pirate ressemblant à Gol D. Roger avec un large sourire et une lunette de WC autour du cou. La toile s'appelait "Goguetown, ville du trône". Le goût du tableau était étrange mais il n'en demeurait pas moins bien réalisé et plutôt distrayant pour l'occupation par défaut de la pièce.

Ruh ruh ruh, je parie qu'il ne s'attendait pas à une telle classe. Ce rustre à beau fumer mes cigarettes comme si c'était des pailles de cocktail et avoir un vocabulaire aussi raffiné que ses haillons, toute personne sensible à la beauté doit admirer le River King.

Oh, j'y pense, tu ne t'es pas présenté, c'est impoli. Et puisque nous sommes dans les règles de politesse, abordons les règles tout court. Petit un, on tient les locaux propres. Petit deux, on respecte l'autre. Petit trois, on n'escargophone pas à l'étranger sans le demander avant. Petit quatre, on ne pilote pas le River King à ma place. Petit cinq, ma décision fait office de loi. Crois-moi, je ne suis pas quelqu'un de compliqué à vivre, surtout si on s'y connaît un minimum en sophistication, mais même si tu me vois cool et charismatique, je peux me montrer vilain quand on ne respecte pas les règles du jeu.


Comme lorsqu'il avait mis au sol l'un des trois malabars, Luka dégageait cette aura combattive et grave qui retirait tout le côté bouffon qu'on pouvait lui trouver d'habitude. Cet instant ne dura qu'une seconde entre deux silences.

Je vais me changer, cette tâche de sang va me faire tourner de l'oeil si je la regarde une fois de plus. Il y a un mini bar et des verres propres, prends ce que tu veux. On lève l'ancre dans vingt minutes.


Luka prit une douche et changea de costume, c'est à dire le même que le précédent mais sans la tâche. Sitôt prêt, il se servit un bourbon et activa la salle des machines depuis le salon, seule pièce au niveau du pont et entourée de larges fenêtres qui offraient une vue panoramique sur tous les côtés. Le King River marqua une secousse, puis le bâtiment se mit à avancer alors qu'aucune voile n'avait été déployée pour avaler le vent.

Hrp: Pour la tronche du River King, imagine une yacht mais en plus petit et dans des matériaux très clairs, même le bois qui est presque blanc. Il est peut-être temps de savoir où Elan veut se rendre précisément, je te laisse raconter le début de la traversée.
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Départ en catastrophe

Message par Elan Tharg le Ven 17 Sep - 18:05

La présence d'un bar dans le navire devait bien être la seule chose qu'avait retenu le pirate. Une bouteille à la main, Elan ouvrit quelques portes en oubliant l'utilité des poignées; le pied restait un moyen tout aussi efficace que facile. Retrouvant l'air libre, content d'échapper à ces salles qui puaient le luxe et le neuf à plein nez. La traversée lui permettrait peut être d'aménager un peu l'endroit à son goût. Entre les immondes peintures ou le bois d'une couleur très claire cela pourrait vitre s'avérer invivable.
En parlant de traversée d'ailleurs, le musicien n'avait aucune idée d'où comptait se rendre le gars, Luka. Lui avait sa petite idée sur la question, mais ça demandait à changer de mer, et donc passer reverse moutain. Son capitaine provisoire semblait bien se cacher sous ses faux airs de garçon manqué. Rien qu'à entendre son blabla de tout l'heure, ce type savait ce qu'était la piraterie, Elan pouvait lui faire confiance sur ce point.

Achevant la bouteille plus vite qu'il n'aurait cru, ce qui le tirât de ses pensées, le pirate se résolu à revenir à l'intérieur. Se vent commençait à se lever.

"Tu m'as pas dis où tu souhaitais te rendre mon gars.
Peut être l'avait-il surpris, à en voir le bond que l'autre fît sur son canap', mais le pirate poursuivit d'une voix neutre: Car faut que j'me rende assez loin. L'hypothèse que je quitte un jour cette foutue ville m'aie souvent venue à l'esprit, mais il ne s'agit pas seulement de définir comment, il faut aussi penser à "où" ! Et justement... L'endroit qui me vient à l'esprit en premier est suffisamment loin pour qu'ça en décourage plus d'un..."

Voyant que le mec en blanc ne répondait pas, Elan s'approcha à grand pas du petit bar pour extraire une nouvelle bouteille du meuble.

" Une île plus précisément, lâcha t-il entre deux goulées, j'ai entendu dire qu'un luthier reconnut, que dis-je, très reconnu y est originaire. Les arbres issu la végétation originale de l'endroit lui permette de créer des instruments aux sons prodigieux ! Terminant sa dernière conquête en quelques lampées, il la reposa bruyamment sur le bar. Bref, tu m'auras compris, j'veux voir ce mec pour qu'il me fasse une guitare, celle-ci, s'expliqua Elan en pointant du doigt son propre instrument, elle part en lambeau, le manche se déforme car le bois a reçu trop de flotte... Faut dire qu'il m'est déjà arrivé de vomir quelques fois dedans ! Bref, galère de jouer avec ce machin, pourtant de belle facture, mais j'aimerais étoffer mon talent et je ne vois que ce moyen."

Toujours silencieux, Luka devait attendre que le pirate lui révèle la position de cet artisan. Elan s'approcha de celui-ci, se laissa tomber sur le divan et débita enfin:

" West blue... Il faut que j'aille à West blue... Je ne connais pas encore le nom de l'île, mais parait que y'en a pas beaucoup, on tombera peut être sur la bonne du premier coup. "

Se relevant tout à coup, il se mit face au gars, lui tendant une main ferme et décidée:

" Allez ça roule mon gars ! On va traverser Reverse Moutain ensemble ! C'est vraiment trop sympa de ta part, je ne sais pas comment je te le rendrais !!! "


Spoiler:

La destination est donnée: Laguna sur West blue ! Évidemment c'est loin, je ne sais pas non plus si on peut y passer par Reverse Moutain ?
Je n'ai pas mentionné l'équipage de Luka pour le moment, c'est volontaire et non un oubli ^^
avatar
Elan Tharg
El'
El'

Localisation RP : Loguetown
Rang/Grade : Musicien
Supérieur : /

Feuille de personnage
Points de vie:
600/600  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Départ en catastrophe

Message par PNJ OPR le Mer 22 Sep - 11:20

Puisque le ton se calmait entre les deux hommes, Luka écouta son seul et unique membre d'équipage lui détailler sa prochaine destination. West Blue, un retour aux sources pour le joueur qui y avait remporté le River King, navire fidèle avec lequel il n'avait pas parcouru le monde, mais qui lui permettrait de remplir son propre objectif.

Tharg se leva et lui tendit la main. Trump était heureux. Pas de cette fierté imbécile d'avoir trouvé un ami. Elan n'était pas son ami et le moment où leur route se séparerait viendrait certainement dans peu de temps. Il était heureux de voir cet homme insaisissable, renfermé et bougon sur toutes les marques amicales qu'il avait fait envers lui se solder enfin par un geste en retour. Cette main ouverte à l'étreinte valait bien plus d'un trésor pour l'As qui se déganta pour la serrer avec la vigueur qu'elle méritait.

Veilles à ce que la salle des machines soit toujours opérationnelle et dis-moi comment t'appeler, c'est tout ce que je veux.

Luka sortit de sa poche un jeu de cartes qu'il étendit face cachée sur la table dans un embriquement totalement irrégulier sans sens ni direction. Il en retourna au hasard et les aligna devant lui, puis pris quelques secondes pour les décoder.

Vous serez trop dissipé pour atteindre les objectifs fixés. Veillez à vous recentrer et à fair ele point pour démêler les situations complexes. Votre facteur d'amour est calme, aucun changement brusque d'humeur de votre compagne ou compagnon et vous ne connaîtrez pas de grande réussite ni de grand échec professionnel. Profitez donc de ces instants d'accalmie pour redéfinir vos priorités.

Ruh ruh ruh, toujours aussi bavardes mes petites cartes. Je les connais mes priorités, et je choisis d'aider 9 de carreau.

Je ne sais pas du tout où se trouve ton lieu, mais je sais comment rejoindre West Blue. Luka Trump va t'aider à approcher ton objectif, on va se payer le Burger King de la piraterie, avec une belle tranche de Grande Line entre deux moelleuses Calm Belt. Le chemin jusqu'à Revers Mountain sera plus ou moins sûr, comme je te l'ai dit, ce navire doit être équipé de granit vu qu'il n'attire pas les monstres et notre système de propulsion n'a pas besoin de vent pour fonctionner. Ajoutons à ça le fait que sur cette partie de l'océan on ne croise que des navires de la Marine et de fortunés, on part avec la carte haute. En revanche, une fois sur Grande Line, on ne va pas rire. Le River King est assez rapide pour distancer la plupart des navires et suffisamment petit pour échapper aux canonnades, mais nous ne sommes que deux, et il y a de tout de l'autre côté. Si un banc de sirènes nous infeste ou si le tonnerre frappe subitement la coque, on sera en mauvaise posture.


Luka avait remis son gant durant son discours et repris une gestuelle ample caractéristique de sa façon de s'exprimer. Grande Line était mimée comme un homme dont le sommet du crâne arrive en bout de bras, le River King avait droit à un index tapotant le bas de l'air, les sirènes aux mains glissants comme sur les flancs d'une guitare.

Tu sais comment tu vas payer ton instrument ? Parce que t'as pas l'air nanti et si ton artisan est réputé il ne va sans doute pas mettre son savoir à l'oeil pour un être qui prend sa caisse de résonance pour un sac de bile.
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Départ en catastrophe

Message par Elan Tharg le Mer 22 Sep - 16:22

- Tu commences à me plaire mon gars, et ton rhum aussi ! Moi c'est Elan, mais tu peux m'appeler El', ou Monsieur Tharg pour les intimes. Tu me demandes comment je vais payer l'instrument ? On a un bon bout de route à faire jusqu'à west blue. Ce qui veut dire qu'on va croiser du monde ou encore s'arrêter sur quelques îles. Me suffira de détrousser quelques mecs, et si ça suffit pas, je bosserais pour le luthier en échange de son instrument. Voler un tel artisan est contre mon code moral. Acquérir une guitare comme ça, pourrait bien décupler mes capacités !

Les louanges que venait de lui faire Luka sur son pavillon le confortait, au moins le bateau rééquilibrera le manque d'effectif en cas d'affrontement; malgré que la fuite ne soit pas ce qu'il raffole, mais quand il faut, il faut.

Le voyage allait donc être long, mais au moins il quittait Loguetown. Terminé de cette ville pourrie ! La vie là bas l'avait détruit à petit feu, il fallait remettre la machine en route.
D'une phrase presque inaudible, Elan informa son compagnon qu'il se rendait sur le pont.
Claquant la porte derrière lui, une vague d'air frais au relent salé s'éclata sur sa gueule.

- Rhaaa, mais bordel qu'es-ce que ça me manquais tout ça !
Hurla t-il à l'océan, en observant l'immense voile bleu qui se répandait dans tout son long.

Quittant son haut, le pirate se lança dans une petite série d'étirements pour ensuite commencer à balancer quelques frappes dans le vide; s'entrainant contre un adversaire invisible.
Sautillant sur place, les poings à la hauteur du visage, en garde, il imita une feinte à gauche pour venir placer une crochet du droit dans le foie terminant par un coup du genou sur le plexus.

Au bout de quelques minutes, ruisselant, El' marqua une petite pause. Il avait perdu en endurance, c'était marquant, dérisoire. Cette traversée serait un bon moyen pour regagner tout ça et au passage baisser sa consommation d'alcool.

Il s'approcha du murs d'une des cabines, leva un doigt à hauteur du visage, et se concentra avant de crier:
- Finger Gun !

Le bois s'enfonça légèrement, sous la pression de l'index, dans un petit craquement singulier. Bref, c'était à se pisser de rire.

- Bon sang !!! Quelques mois auparavant, il aurait littéralement troué la planche. Jamais il n'aurait imaginé régresser à ce point ! L'éraflure dans le mur ne se voyait presque pas, et son doigt lui faisait un mal de chien; l'ongle était rougi pourvu de quelques égratignures !
Sa motivation accrue par toute cette défaillance, le musicien se relança de plus belle dans un enchainement complexe de coups portés au visage. Une mélodie des pirates de North-Blue lui retenait l'esprit. A la tonalité grave, le rythme rapide et répétitive, le musicien s'y donnait totalement, plongé dans une transe.


Sa séance terminée, après qu'une grosse vague bien fraîche lui est atterri sur la tronche, le dissuadant de continuer, le pirate rentra à l'intérieur se sécher.
La petite pièce était confortable et reposante malgré la blancheur immaculée des murs et les portraits au gout flétri accrochés de ci de là. Elan attrapa son instrument, se laissa tomber dans un des fauteuils et entreprit de gratter les cordes. La mélodie venait d'elle même, comme à chaque fois. Dérivant au gré de ses humeurs.




avatar
Elan Tharg
El'
El'

Localisation RP : Loguetown
Rang/Grade : Musicien
Supérieur : /

Feuille de personnage
Points de vie:
600/600  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Départ en catastrophe

Message par PNJ OPR le Mar 5 Oct - 17:57

Luka sursauta lorsque son compagnon claqua la porte. Il se précipita vers elle et vérifia si elle n'avait aucun griffure. Il s'apprêtait à râler sur Elan, lui faisant la leçon du respect du au bien de tout un chacun, mais le voir entamer une phase d'entraînement l'en dissuada. Il devait respecter le besoin de tranquillité de Tharg.

Ruh ruh ruh, et puis je ne veux pas risquer de me faire frapper par erreur. Il mettrait plein de transpiration sur moi avec ses gros doigts tout sales.

Oui, il y avait un peu de ça aussi. Pendant que le matelot jouait des poings, Trump passait le chiffon sur les objets du navire, notamment la table et les sièges du salon qui venaient être utilisés.

Il faudra vraiment que je prenne le temps de nettoyer le sol convenablement cette nuit, deux jours sans passer le balai et voilà qu'on se croirait dans une porcherie.

Il va sans dire que l'oeil nu moyen, voire méticuleux, aurait trouvé ce sol impeccablement propre. Le King River avala les miles à bonne allure. Elan était retourné dans le salon et le Trèfle désinfectait les poignées de porte. Il aimait voir en l'eau salée un puissant antibactérien, mais employer celle de la mer était hors de question. Un gentleman se devait d'user de méthodes bien plus civilisées en prenant de l'eau douce fraîche qu'il améliorera avec quelques savons de son choix pour donner un parfum délectable aux équerres d'étagères et semelles de chaussures. Quand il arriva devant une des portes, il fut pris d'un début d'infarctus. L'une des portes avait un coup dans son bois qui, avec un jeu de lumière, pouvait se remarquer par tous.

Argh, quelle horreur! Cette profonde balafre n'était pas là quand je suis arrivé sur le King. Qui aurait pu faire ça ? Des malotrus ? Des membres de la pègre venu me donner un avertissement ? Ce ne sont pas des manières, si l'un d'eux a laissé un cheveux, je le trouverai et je le comparerai aux cheveux de tous ceux que je croise jusqu'à ce que j'identifie le coupable.

Oh mais....attends, serait-ce Tharg ? Il ne m'aurait pas fait ça, il sait que j'aime mon bateau. Pourquoi t'aurait-il blessé mon petit King River, toi qui le porte et le protège de ta carapace immaculée ? Grrrr, je suis certain que c'est lui, tu as comme il a claqué ta modeste porte ? Il va payer pour voir c'est moi qui te le dis.


Furieux, Luka marcha vivement dans sa chambre, se débarrassa de ses gants, ôta sa veste et son sa cravate et retroussa ses manches. Il ôta aussi sa ceinture et pris un gant droit blanc mais sans séparation pour les doigts et très bien rembourrés au niveau des phalanges. Il ouvrit ensuite sa porte et alla directement dans le salon.

9 de carreau, je t'ai dit de respecter l'autre, pourquoi tu as fait du mal au River King ? Puisqu'il est incapable de se défendre, je vais devoir réparer cet affront en te donnant un coup de sa part, et tu n'as pas le droit d'esquiver ni parer. Je ne peux laisser ton acte impuni, ou le navire se retournera contre moi pour l'avoir trahi.
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Départ en catastrophe

Message par Elan Tharg le Ven 8 Oct - 15:44

Elan commençait à se demander s'il n'aurait pas dût rester à Loguetown... Le pauvre type avec qui il avait embarqué ne le mettait pas à l'aise. Entre son manque de virilité, sa façon de parler ou encore le manque d'alcool à bord, ce Luka n'était pas un compagnon au quelle on rêve la nuit.

Enfoncé dans l'un des fauteuils, le musicien le regardait s'agiter un peu plus loin dans la pièce, parlant à voix basse tout seul. Maintenant il le dévisageait étrangement, une moue désapprobatrice sur le visage. Elan haussa les épaules et se remit à jouer; ce gars semblait aussi pourrit que son rafiot, ou encore son goût artistique. De toute manière, malgré la longue traversée jusqu'à l'île en question, le petit couple allait certainement faire un saut dans quelques ports, histoire de renouveler les vivres et autres conneries.

- ..., je vais devoir réparer cet affront en te donnant un coup de sa part !


Merde, le guitariste ne l'avait pas entendu s'approcher, zappant également le début de son discours. Lui jetant un regard en biais, il vit que Luka s'était changé, s'équipant d'un petit gant que même lui n'oserait porter. "Truc de tafiole" comme il caractérisait ce genre de protection.
Après l'avoir observé quelques secondes, un regard où se mêlait la pitié et un manque total de crédibilité, Elan reporta son attention sur l'instrument, reprenant peu à peu sa mélodie. Ce mec semblait lunatique à voir son changement impressionnant d'attitude en à peine quelques heures, si en plus il demandait au pirate de rentrer dans son jeu, celui-ci n'y risquerait même pas un doigt.

D'ailleurs pourquoi voulait t-il le frapper ? C'était une révélation divine ? A tout les coups, ce gars était croyant, ce ne serait même pas étonnant. De toute manière Elan avait remarqué que l'autre portait son gant à la main droite. S'il venait à le frapper, il lui suffirait d'encaisser le coup puis de lui bloquer l'épaule, en appuyant de l'index le muscle de l'épaule de haut en bas. Mais d'un côté ce type, même risible, avait son côté sympathique; le pirate ne pouvait se résoudre à faire du mal à un type aussi risible que lui. En plus c'était lui qui manœuvrait le bateau, le guitariste n'avait rien écouté de la façon dont fonctionnait la caravelle, et surtout que l'alcool était gratos ici, pas besoin de le voler, suffisait de s'enfiler quelques bouteilles discrètement.

Après quelques secondes, il stoppa sa musique, tourna de nouveau la tête en direction de son compagnon; rabattant d'une main la masse de cheveux qui lui couvrait les yeux.

- Et tu veux me frapper pour quoi, mon gars ? Car je veux bien me laisser taper, mais si la raison n'est pas crédible il faut que j'y gagne un quelques chose en contre-partie... Hum, disons un fût de bière à la prochaine ville où nous ferons escale, ça marche ? Allez top-la mon grand ! J'aime les bon compromis comme ça ! On est vraiment fait pour voyager ensemble !

Claquant sa main dans celle du Luka pour donner un sens à ses propos, le musicien se rassit en tailleur dans le canapé, attrapant d'une main son seul bien, et d'un sourire demanda à son ami quelle chanson il voulait qu'il lui joue.
avatar
Elan Tharg
El'
El'

Localisation RP : Loguetown
Rang/Grade : Musicien
Supérieur : /

Feuille de personnage
Points de vie:
600/600  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Départ en catastrophe

Message par PNJ OPR le Dim 24 Oct - 1:11

A quoi bon frapper quelqu'un qui ignorait pourquoi il recevait une punition ? Luka détestait employer la violence, mais Elan ne lui facilitait pas les choses. Une déception de plus pour ce gentleman pirate qui avait sacrifié beaucoup de sa patience pour un être qui une fois de plus restait hermétique aux valeurs qu'il défendait. Qu'aurait fait un vrai pirate pour lui ? Déjà, il aurait relevé le défi des cartes à Loguetown, même s'il avait su qu'il allait perdre. Ensuite, il aurait respecté l'être qui l'accueille sur son navire. Trump l'avait pris à son bord comme quelqu'un en qui il pouvait avoir confiance, et Tharg n'avait fait que vider ses bouteilles et jouer égoïstement son instrument entre deux coups d'yeux blasés sur le River King qui, même s'il n'était pas dans ses goûts, méritait l'attention qui lui était due. Voilà qu'à présent le pirate qui avait assuré pouvoir répondre aux règles de base de la cohabitation faisait comme chez lui, abîmant le mobilier et dévaluant la colère et les principes de l'As qui sentait la pique au coeur. Une boisson en échange d'un coup ? Mais cet être envers qui il n'avait cessé d'être attentionné n'avait-il qu'un savoir musical pour qualité ? Si un coup de poing ne signifiait rien pour ce nomade aguerri, il fallait adapter la sanction.

Tu...tu es décevant.

Luka plongea dans son gant avec sa main libre et en extrait un 3 de trèfle qu'il lança en direction de Tharg, ou plutôt de son instrument. Le projectile fila comme un poignard et coupa la corde basse avant de dévier pour retomber au sol. Désormais Tharg devrait se satisfaire de moins de possibilités d'accords pour sa musique, tout comme Luka devrait vivre avec la cicatrice du King jusqu'à la prochaine escale dans une ville assez développée pour lui offrir une porte de remplacement.

Pour quoi me prends-tu au juste ? Une défausse ? Je t'ai donné mes règles et tu viens d'en enfreindre deux. Je m'attendais à ce que tu sois au moins capable de suivre des accords fondamentaux, mais j'ai commis l'erreur de penser que le raté qui me faisait face bluffait. En fait tu ne vaux rien, tu n'as aucun jeu, aucun atout, aucun intérêt.


Le gentleman devenu très acerbe plaqua son gant au sol et laissa apparaître un éventail de cartes qu'il tint fermement comme une arme; ce qu'elles étaient.

Je ne suis pas ton valet de coeur, je suis l'As de Trèfle. A présent montre-moi que tu es capable de jouer carte sur table et de te coucher quand il faut, ou je te mettrai au tapis.

avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Départ en catastrophe

Message par Elan Tharg le Dim 24 Oct - 12:22

Il aurait trop poussé le bouchon ? Le pirate se remettait rarement en cause mais l'attitude de son compagnon en valait-elle peut être la peine ?! Peut être le fût de bière que Luka devrait lui payer l'avait mis en rogne ?

Baissant les yeux il examina les ravages qu'avait causé l'autre imbécile sur son instrument. Le Mi grave pendait des deux côtés de la guitare. La corde était usée certes, mais elle serait restée quelques mois sans craquer si on l'utilisait à attention.
Ne relevant la tête, Elan écoutait les justifications du gars. S'ils n'auraient en pleine mer, le navire dépendant de celui-ci, le guitariste lui casserait volontiers la gueule, mais là, la situation ne s'y prêtait pas.

Qu'avaient-ils tous, à le sermonner de la sorte ?! Ses 18 ans se trouvaient loin derrière lui, et voila qu'on le critiquait comme un gosse. Déjà un ancien ami à lui qu'il avait revu quelques semaines auparavant, de passage à Loguetown ; lui faisant remarquer son caractère de chiote, puérile et égoïste, et voila maintenant ce Luka si mettait aussi.

Mais aucun des deux n'avaient probablement vécu la vie qu'il menait dans cette ville. Cette période d'errance ou seule la solitude et la vol vous permettant de subsister.

Adoptant toujours la même posture Elan fixa le visage blanc comme une fesse de Luka.
Effectivement ça faisait un moment qu'il n'avait pas cohabité avec quelqu'un, longtemps qu'il n'était pas remonté sur un navire, longtemps qu'il n'avait pas reprit la mer. Cette vie qu'il menait en ville l'avait changé et peut être pas en mieux. Alcoolique, dépressif, égoïste et fouteur de merde, faut avouer que Luka n'avait pas tord sur ce point et que le pirate ne se voyait pas comme cela avant. Quoi que fouteur de merde ce sera toujours un titre qu'il endossera comme un tee-shirt, c'était sa nature.

- Imaginons que tu ais raison, que je sois réellement un pauvre connard et que je t'ai pris pour mon larbin de service, chose dont tu n'as pas tord. Que veux-tu que je fasse pour me réadapter ? J'ai vécu une vie pourrie dans une ville pourrie pendant plus de huit mois, et maintenant tu me demandes d'être le copain idéal ?! Déposant son instrument sur le sofa où il était assis, le pirate se leva pour toiser son compagnon. Je suis d'accord que je me comporte comme un sale mec, mais on ne se repentit pas si vite après avoir passé tant de temps à voler, escroquer et frapper pour vivre ! Le monde n'est pas fait que de méchants et de gentils, il y a également les pauvres mecs comme moi au milieu qui tergiversent d'une ligne à l'autre en foutant un sacré bordel dans les dogmes social de l'individu lambda !

Passant une main dans ses cheveux qui commençaient à lui envahir la bouche et bouffer ses propos, Elan enchaina:

- Je suis d'accord sur un point : C'est moi qui suis dans le faux. Tu m'as accepté sur ton navire alors que rien ne t'y poussais. Je l'ai abimé donc le réparer semble effectivement normal, malgré que je sois pas charpentier... Je veux bien me refaire, à toi de m'aider si tu le souhaites, mais ne me traite pas comme un putain de larbin non plus ! Le foutage de gueule ça me connait, je suis le premier à en faire usage mon gars.

Ravalant le reste de ses propos, il continua à fixer Luka dans les yeux. Sans chercher à le provoquer, ne cherchant non plus le défi. Juste lui prouver qu'il ne s'adressait pas à un imbécile incompétent et débile.
Le voyage allait être long, et son compagnon le provoquait déjà, l'avertissant qu'il n'hésiterait pas à taper si cela était nécessaire.
Un peu comme à Jaya, la fois où un gars l'avait provoqué de la sorte. L'individu avait fini encastré dans un mur, punition exemplaire pour le reste de son équipage.
Mais là, la situation était différente. S'il mettait une dérouillée à Luka, chose de plus qui n'était pas certaine, la suite s'annoncerait fort mal, et l'itinéraire bien différent. Il y a des fois où il vaut mieux faire profil bas sans non plus être servile, si l'on veut que les choses s'améliorent.

Mais il fallait avouer que Luka ne lui facilitait pas les choses. Elan était un emmerdeur certes, mais pas non plus le dernier abruti. Une poignée arrachée et une cloison trouée n'était pas la fin du monde, enfin pas le concernant. Et pour l'alcool consommé, il en volerait à la prochaine escale. Mais concernant ce perfectionniste minutieux, hors de question qu'il lui fasse enfiler des gants, tout sauf virile, pour ouvrir les portes, évitant les traces de mains sur les poignées ou autres conneries.

- Et que veux-tu qu'on fasse avec tes cartes ? Un poker ? Passe plutôt une planche et des clous je vais aller réparer cette foutue cloison ! On a un voyage conséquent, qui va surement être agité, enfin ça je l'espère, donc on va éviter de se mettre sur la gueule c'est pas mon truc. Les plans à la con j'adore ça, mais ça n'a rien à voir avec les situations cons où deux types qui doivent compter l'un sur l'autre se tapent dessus.
Je te propose donc un marché, malgré que ça m'arrache la gueule : Je répare les conneries que j'ai fais et tu me repayes ma corde à la prochaine escale ? On ira ensuite se payer une bière dans une taverne histoire de s'abreuver de cette nouvelle amitié, qui j'espère, ne créera aucune cohésion sur notre itinéraire.
D'ailleurs ça me rappelle une situation similaire où je mettais engueulé avec Lys, une amie que j'ai connu dans mon ancien équipage. Essayant de la convaincre que les îles volantes ça existaient, chose que j'ai lu dans une conte pour enfant certes, et que l'on devait s'y rendre !
Enfin bref... ça te conviens comme ça Luka ?
avatar
Elan Tharg
El'
El'

Localisation RP : Loguetown
Rang/Grade : Musicien
Supérieur : /

Feuille de personnage
Points de vie:
600/600  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Départ en catastrophe

Message par PNJ OPR le Mar 16 Nov - 6:21

Tharg, en dépit de tout le reste, avait au moins eu le bon sens de prendre au sérieux la mise en garde de Luka. La réponse qu'il avait donné en attestait. Elle représentait aussi une issue de sortie avant la colision qui se précisait à grand pas entre les deux occupants du River King.

Chassant au loin l'air pincé qu'il arborait jusque là, Luka saisit la défausse au vol.

Soit, nouvelle donne. La porte est dans un tel état que nos seules compétences ne suffiront pas à lui rendre toute sa splendeur. Je ne veux pas d'un travail bâclé et sans remettre en doute tes capacités, tu n'as pas d'atouts de charpentier dans ton jeu. Nous ferons donc escale dans le prochain port que nous croiserons pour remédier à cela. Aller au bar ? Entendu. Mais à partir de maintenant, sur le River King, fini les fausses donnes, je ne le répèterai plus.

Les conditions étaient posées. Et comme Tharg semblait d'humeur à dissiper les malentendus, Luka pouvait de nouveau se détendre. Affichant de fait une bonne volonté évidente, il reprit :

Je ne te prends pas pour mon larbin, tu m'as mal compris sur ce point. Si tu ne triches pas avec moi, tout se passera bien. Et pour ce qui est de ton côté "pauvre connard", pas de panique. L'As de Trèfle peut sans doute t'aider à reprendre ton jeu en main. La traversée va être longue, et puisque les engueulades ne sont plus sur le tapis, autant occuper utilement notre temps. Tu veux de l'aide ? Demande-en et tu en auras. Mais si tu ne fais que lancer des complaintes en l'air sans avoir l'intention de n'y rien changer, ne relance pas. Alors, à toi la parole, est ce que tu me suis sur ce coup ?
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Départ en catastrophe

Message par Elan Tharg le Jeu 25 Nov - 13:53

Et bien voila une affaire de réglée, ce Luka n'était pas si vilain que ça en fin de compte. Restez tout de même deux-trois points à négocier pour le musicien pour une bonne entente.

- Tout ce que tu me dis là me convient mon gars, mais encore deux choses,
énonça Elan en levant deux doigts en direction de con compagnon. La première c'est la musique sur ce navire. Empêcher un musicien de jouer c'est comme démunir un combattant de son arme ! La seconde reste pour m'entraîner. Je n'ai pas envi de moisir à tourner en rond sur ce rafiot. Boire et jouer son distrayant, mais il me faut également faire des exercices physiques ! D'ailleurs c'est le résultat de la destruction partielle du mur, sur le pont. Je veux bien faire avec le manque de place mais au risque de voir quelques fractures sur ton navire ? Quoi que tu as dis que tu détestais ça... On va faire autrement ; t'aurais des poids d'entrainements et mannequins ? Ca m'évitera de frapper contre les murs et autres conneries.

S'asseyant de nouveau en tailleur sur son sofa, le pirate ramena la guitare à lui et débuta une ballade à 5 cordes, entrainante et joyeuse.

- Tu me parlais d'escale, où sera la prochaine ? Un port agité ? Une île dangereuse ? J'ai besoin de me bourrer la gueule et de taper sur des types !
avatar
Elan Tharg
El'
El'

Localisation RP : Loguetown
Rang/Grade : Musicien
Supérieur : /

Feuille de personnage
Points de vie:
600/600  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Départ en catastrophe

Message par PNJ OPR le Ven 3 Déc - 15:05

Comme si la dernière question qui semblait revêtir une importance capitale pour Tharg ne le souciait pas en comparaison au reste, Luka lança, accompagnant sa réponse d'un geste évasif de la main.

Il y aura sans doute tout là-bas pour satisfaire tes envies, comme sur n'importe quelle île je suppose. Pour la musique, il faudra t'en passer jusque là, où te contenter de jouer sur les cordes restantes. Pour l'entrainement en revanche, je dois avoir quelques caisses de bouteilles vides qui ne demandent qu'à être remplies d'eau pour faire office de poids, libre à toi de t'en servir, à condition de ne rien briser bien entendu...Sur ce, l'As de Trèfle va prendre la barre et méditer un brin, je te préviendrai si nous arrivons au port, dans la nuit peut-être, plus probablement demain.
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Départ en catastrophe

Message par Elan Tharg le Mar 4 Jan - 20:32

" Tu refuses de me vendre une de tes foutues cordes de guitare, car j'ai soi-disant une sale gueule et des frocs en lambeaux ? "

" Désolé Monsieur, s'excusa le commerçant tout en reculant de quelques pas, je ne vends rien aux mendiants et encore moins aux pirates "

" Tu serais prêt à refuser à un humble musicien de propager sa musique ? " Lui lança Elan, d'une voix courroucée.

" Exactement monsieur "

Stoppant net la tirade qu'il allait balancer, le pirate, surpris, s'arqua de colère.

" Alors toi tu vas prendre... "



D'un doigt fébrile, le guitariste fit vibrer la petite corde. Presque accordée. Ce n'était qu'une question de temps.
Tout de même, ce marchand pourrit avait attendu de se faire déboiter l'épaule avant de lui céder son bien. Pas très courageux, mais surtout quel enfoiré ! Refuser une corde à un guitariste ! C'était priver la musique de son âme !
Mais pas besoin de ruminer là dessus pendant des heures, le mal était fait, et le bonheur retrouvé. Titillant peu à peu son instrument, Elan se lança dans une mélodie folk, rythmant de sa tatane trouée sur le pavé.
Il était assis là, sur un banc, posé, tranquille, admirant la mer. Impossible de détacher les yeux de cette dernière. Voila une demi-journée qu'il avait débarqué, son compagnon le laissant après un adieu pas très émotif, dans cette petite ville. Trois bière et un whisky après avoir posé les pieds à terre, Elan était partit en quête de la corde manquante pour son petit trésor. Petit trésor qui partait en morceaux. Rien qu'à cette pensée, le pirate serra de mécontentement le manche de l'instrument. Il lui fallait vraiment partir le plus vite possible pour West-blue, et trouver ce mec luthier.
Il avait un but, ne restait plus qu'à s'en donner les moyens. Stoppant la musique devenue répétitive et lassante d'une main, Tharg se leva d'un saut, et se dirigea en direction des quais.

Bientôt midi, son ventre inondé d'alcool n'en réclamait plus. Aucune inquiétude pour le repas.
Un quatrième bateau venait d'amarrer à côté de ses confrères. un coup d'oeil rapide sur les bicoques puis les pavillons d'un noir réconfortant. Elan n'en connaissait aucun, que de petits équipages d'imbéciles heureux. Mais s'ils se trouvaient sur la route de tous les périls, cela restait tout de même de bons pirates et donc l'attention de notre musicien.

" Hep, toi là ! Ouais toi ! Le mec chauve avec le gros nez ! " Apostropha Elan, en levant une main en direction du gars.

La trentaine, petit mais à la musculature confirmée, faciès naïf mais sympathique, deux sabres à la ceinture.
S'approchant peu à peu, les deux pirates se dévisagèrent. L'un avec pointe d'appréhension, l'autre munit d'un sourire niais.

" Salut à toi moussaillon ! A voir ton fier navire, je n'ai pas put m'empêcher de m'extasier ! Quel magnifique bâtiment ! Il a du en braver des tempêtes celui là, ah ah ! Par tous les vents ce que j'aimerais monter sur un tel rafiot ! "


D'un geste du pouce, le matelot lui désigna un vieux navire, croulant sous le poids de l'âge, amarré un peu plus loin.
" C'est lui là mon navire " Se contenta t-il de dire, avant de tracer son chemin, ignorant l'imbécile.

Raté. Mais rien n'est perdu s'encouragea le pirate en rejoignant son compagnon de fortune.

" Et comment s'appelle ton équipage, mon gars ? J'imagine déjà un nom terrible du genre les "dragons rouges", ou encore les "démons des abysses" ! "
S'exclama t-il, en passant un bras autour de l'épaule du mousse.

" Les harengs rougeoyants " débita son interlocuteur, toujours sur le même ton monotone.

" Waaah, mais ça crache du tonnerre ça, mon gars ! J'en ai la chaire de poule en imaginant ceux qui doivent vous croiser sur cette routes de tous les périls ! "

" On vient de se faire voler nos vivres il y a trois jours, c'est pour cette raison que nous avons jeté l'ancre dans ce port "


A croire que ça devenait presque chiant de parler avec ce pauvre mec. Le laissant tomber, le pirate partit en direction d'une nouvelle conquête. De toute manière, il y avait trois navires au port. Un équipage de moins sur les trois n'avait rien d'alarmant. Il faut bien des loosers dans cette vie, sinon le monde ne pourrait plus tourner.



Retour à la taverne après une après-midi chargée de frustrations. Le second équipage se rendait pour le nouveau monde. Et à voir la gueule des matelots, fallait pas les contredire à moins de se retrouver six pieds sous terre. Elan n'avait jamais pensé que la mafia pouvait se risquer à la piraterie. En particulier au moment où le gars lui a demandé s'il voulait garder tout ses doigts, après avoir dégainé un véritable hachoir de sa ceinture.
Le capitaine, obèse et pleins de balafres, devait être plus présentable en costard-cravate qu'avec les loques attribués aux pirates.

Commandant une deuxième bière de la main, le musicien replongea dans ses idées noires.
Il ne lui restait plus qu'une chance, et si celle-ci échouait, il devrait attendre plusieurs jours avant de pouvoir retenter sa chance. les habitants l'avaient informé d'une éventuelle tempête. Qu'Eol aille se faire foutre ! C'était tout sauf le bon moment.
Sourcils froncés, le pirate leva sa choppe, engloutissant d'un trait le contenu grossier, à l'amertume horripilante.
Il avait une idée.
Reposant son verre bruyamment, Elan déposa quelques pièces sur la table avant de se lever et quitter l'endroit au plus vite.
C'était tout ou rien. Risqué, mais ça c'était amusant.
Il allait encore foutre un sacré bordel, soit ça allait partir en grosse dérouillée, soit il quittait l'île pour West-blue.



" Écoutez moi bande de blaireaux ! J'ai une torche, deux sabres, un poignard et un slip sale ! Le premier qui bouge, je lui plante ma tatane dans la gueule ! "


Le barbu, une épée dans chaque main, un flambeau entre les dents, debout sur le pont. A gueuler de sa voix la plus chargé, la plus impressionnante à son public. Les autres ; formant un cercle de plusieurs dizaine de personnes autour de l'intéressé. A voir leurs têtes, ils ne semblent pas très content de se faire tirer de leurs lit à une heure si tardive. De plus, le mec les considère comme des sous-merde, les insultes et leur balance des ordres.

" J'ai l'intention de partit pour West-blue,
reprit le pirate, augmentant le ton de sa voix, menaçante. Avec ou sans vous mes pioupious, dans tous les cas je garde le rafiot ! "

Des exclamations fusèrent de tous les côtés, ponctuées de rire et d'insultes.
Un homme de grande taille sorti tout de même du rang formé par l'équipage. Une barbe rousse, des cheveux tirés en une épaisse natte. Des habits amples cachant probablement une musculature certaine.

" Je suis le capitaine " S'expliqua le gars, d'une voix rauque et résonnante.
A ces seuls mots, le silence ce fit sur le pont.
" Et nous comptions nous rendre pour West-blue " Acheva t-il sèchement.
Plaquant une main sur son visage, Elan dissimula la honte qui le tiraillait.

" Je veux bien d'un matelot supplémentaire... Mais après ce que tu nous as dit, il va falloir mériter ta place ici ! Jack ! Avance toi ! Ce sera un combat à main nue, le premier à terre est dit perdant ! "

Le musicien ferma les yeux, détendant son corps convulsé. Ca c'était dans ses cordes ! Que ce gars de pacotille se ramène, il allait le ridiculiser en quelques secondes !

Déposant sa guitare à l'abri du combat qui s'annonçait, Tharg regarda son adversaire s'avancer.
Un demi géant. Bien baraque par dessus tout. Ca n'allait pas être de la tarte...

Face à face, les deux combattants se jaugeaient du regard. Chacun adoptant une position offensive. Elan devait lever la tête pour espérer croiser le regard de la montagne qui le surplombait.

" C'est parti !" Hurla le capitaine à l'encontre des deux pirates.

Un sourire germa sur le visage du musicien.
avatar
Elan Tharg
El'
El'

Localisation RP : Loguetown
Rang/Grade : Musicien
Supérieur : /

Feuille de personnage
Points de vie:
600/600  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Départ en catastrophe

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum