Foxy James "Clover"

Aller en bas

Foxy James "Clover"

Message par Foxy James le Lun 16 Aoû - 14:01

~°Marine°~

~°Présentation du Joueur°~

Prénom: Lou
Age:23
Ce que vous aimez:/
Ce que vous n'aimez pas: /
Première Impression:Comme un air de déjà vu.
Autres :2ème perso, mais commentez comme si j'étais novice s'il vous plait!
Comment avez vous connu ce forum?:/

~°Présentation du Personnage°~

Nom : James
Prénom: Foxy
Surnom:Clover
Age:18 ans
Sexe : Féminin
Est-il existant ou inventé ?: inventé
Grade : Commandant
Nom de votre supérieure : ... ?
Fonction au sein de l'équipage : Capitaine/ touche à tout.

Description Psychologique:

Foxy n’a jamais eu la vie difficile, bien au contraire !

De vieilles croyances racontent qu’à la naissance d’un enfant, une fée se pose sur le berceau pour bénir le nouveau-né. Dans ce cas, la fée de Foxy devait être le Tout-puissant en personne, tant tout en ce monde semble pressé de lui rendre service. Cette facilité naturelle avec l’Univers a fait de « Clover » une personne au caractère particulier.

Foxy est heureuse, unanimement, essentiellement. Comment ne pourrait-elle pas l’être ? Elle croque la vie à pleines dents, car l’existence a pris pour elle un goût subtilement doux et sucré, sans pour autant être écœurant ni lisse. Elle ne connait pas le moindre souci, jamais elle n’a subi de tourment, et il est fort possible qu’elle n’en connaisse jamais. Le sourire radieux qui illumine perpétuellement son visage n’est pas feint : il est la simple expression de l’insouciance totale de Foxy. Ceux qui la connaissent ont coutume de dire que ce sourire est le juste retour de ceux que la vie lui fait perpétuellement. Les cartes qu’elle a en main sont nombreuses et ce sont toutes des As : elle est superbe, à l’écoute des autres, généreuse, d’agréable compagnie, inventive, travailleuse, d’une santé impeccable et bien d’autres qualités qui si on les énumérait toutes rendraient cette présentation interminable.

Et l’égoïsme ? L’orgueil ? La fierté ? Tous ces défauts inhérents aux personnes qui n’ont jamais eu à se battre pour rien, qu’en est-il me demanderez-vous. Et bien il n’en est rien. La modestie de Foxy n’a d’égal que son altruisme. Elle est consciente de ses chances, et en fait profiter tous ceux qui l’entourent, de près ou de loin.

Il n’y en a pas moins une contrepartie cela dit. Toujours prête à aider le pauvre et le nécessiteux, elle ne comprend pourtant que très difficilement le malheur, la misère et toutes les affres que la vie peut faire subir à ses contemporains. Non pas qu’elle y soit insensible, mais il lui est particulièrement difficile de comprendre des sentiments qu’elle n’a pour sa part jamais éprouvés. C’est donc parfois maladroitement qu’elle tente de venir en aide à ceux qui souffre, étant incapable d’identifier la racine de leur maux. Mais toujours son étoile aura le dernier mot et dispensera ses bienfaits, de telle façon qu’une conduite parfois maladroite aboutira toujours à une fin heureuse pour l’offensé comme pour l’offensante. Il n’en reste pas moins que certaines de ses réactions, quoiqu’innocentes et naturelles, sembleront totalement naïves, puériles ou déplacées, voir niaises…

« Clover » possède un autre trait de caractère inhérent à la scandaleuse puissance de son ange gardien : Foxy est une tête brulée, une vraie. D’un naturel enjoué, sa soif d’aventure et d’inconnu est insatiable. Petite déjà, elle n’hésitait pas à explorer les plus profonds recoins de la propriété familiale. Ce n’était certes pas le Nouveau Monde, mais pour une petite demoiselle de 4 ans, cela présente des dangers indéniables ! Mais le danger glisse sur Foxy comme une goutte d’eau glisse sur une feuille de trèfle. Son père vous racontera avec amusement comment un jour, très occupée à explorer la partie sud de leur forêt privée, elle glissa dans un ravin escarpé et profond et s’en sorti sans la moindre égratignure !
Un sacré coup de chance c’est certain. Lorsque le brave homme l’eût enfin rejoint pour la sortir de ce mauvais pas, il surprit sa fille qui riait au éclat, absorbée par la contemplation d’un objet brillant : c’était ni plus ni moins que le Log Pose d’or perdu quelques années plus tôt par un aïeul durant une partie de chasse. L’artefact était d’une grande valeur aussi bien pécuniaire que sentimentale. Et des histoires de ce genre, il pourra vous en raconter des tas…

L’âge ne la rendit pas plus sage dans ses pérégrinations mais jamais sa chance ne l’abandonna. Sans cesse plus avide de cueillir ce que le monde offre de mieux, elle n’a jamais reculé devant le risque pour soulager sa soif d’aventure. Et toujours sans le moindre doute, la moindre peur, et pour cause ;

La peur est un mécanisme d’alerte nécessaire à la survie de tout un chacun, mais si les mésaventures qui vous affectent se muent irrémédiablement en plus grands biens, la peur n’a pas lieu d’être.

Cela dit n’allez pas la croire totalement dénuée de sens commun. Clover sait différencier une entreprise dangereuse d’une quête kamikaze. Instinctivement consciente de sa (précieuse) différence, elle sait aussi que la chance on ne la met pas à l’épreuve, on la cultive. Vous pouvez être la personne la plus chanceuse du monde (en l’occurrence Foxy James), s’il vous vient à l’esprit de nager nu les yeux fermés dans le Calm Belt, vous mourrez… Bonne étoile n’est pas invincibilité.

Du fait des traits de caractère particuliers évoqués plus haut, les codes de valeurs moraux de Foxy sont nébuleux. Son insouciance téméraire couplée à sa méconnaissance des maux de ce monde ont tendance à occulter son jugement. Totalement romanesque dans sa vision des choses, elle n’envisage parfois pas tous les aspects d’une action : l’immoralité d’une entreprise fallacieuse ou malhonnête ne lui apparaitra pas nécessairement pourvu que la dite entreprise ait un potentiel aventureux et romanesque certain. Transgresser un ordre ou une règle ne l’effraie pas, pourvu que le jeu en vaille la chandelle. Elle n’hésite donc pas à s’écarter du droit chemin, tant que le frisson est au rendez-vous, et que le l’essence de l’action ne lui parait pas foncièrement mauvaise. Mais vu sa difficulté à évaluer le bien et le mal, elle pourrait être embarquée dans une aventure aux sombres desseins, sans même les avoir envisagés. Et comme tout finit toujours bien pour Foxy, elle ne se rendra même jamais compte que sous couvert d’inconnu, elle a participé malgré elle à une entreprise immorale.

Dans l’autre sens, sa bonté (candide il faut le dire) ne l’empêchera pas d’assumer ses responsabilités, entre autre d’officier. Bien qu’opposée à toute mise à mort évitable, elle n’hésitera pas à ôter la vie d’un adversaire si elle n’a pas le choix. De la même façon, elle obéira à un ordre discutable si celui-ci est important. Un exemple valant mieux qu’une longue description, nous dirons que si elle recevait l’ordre un jour de participer à un Buster Call sur une île apparemment inoffensive, elle le suivrait, sans pour autant faire d’excès de zèle.

Etrangère à la souffrance, Foxy est manipulable pour peu qu’on sache tirer sur la bonne ficelle, mais elle n’est pas stupide pour autant… Et à bien y réfléchir, chercher à se servir de la jeune femme est une entreprise dangereuse : vouloir nuire à Clover pourrait ne pas plaire à son ange gardien, et dieu sait qu’il est balèze.

Voici donc un bref aperçu du caractère de « Clover », jeune fille évanescente et volatile, bénie des dieux et forcément en marge de notre monde et de ses maux. Peut-être est-ce là son défaut : elle n’appartient pas vraiment à cette vie, mais qui lui en voudrait ? La sienne est en effet beaucoup mieux…

Description physique.

Nom : Foxy James

Surnom connu : Clover

Age : 18 ans Taille : 1m77

Poids : 59 kg Mensurations : Parfaites

Cheveux : Brun-Roux suivant la lumière

Yeux : Vert bouteille si le temps et couvert. Vert Emeraude s’il fait beau.

Trait particulier : Il y a plusieurs points de vue envisageables à propos du physique de la dénommée Foxy James. Scientifiquement on dira qu’elle possède un patrimoine génétique parfait. Le genre masculin abondera dans se sens mais avec un vocabulaire moins châtié : « Mmmmh Mââdemoiselle ! » ou « Epousez moi » sont de coutume. La gente féminine sera plus nuancée pour sa part : « Elle a de grosses cuisses j’en suis sûre » est un classique qui sera souvent suivi de « Ah.. Non en fait … Garce! » ou encore « C’est sûre maintenant, je suis lesbienne ! » pour les éléments les plus valables.

Une chose est sur c’est que « Clover » comme on la surnomme ne laisse personne indifférent. Sa silhouette élancée et svelte, son sourire permanent, sa crinière sauvage et ses yeux dont les nuances suivent les coloris océaniques au gré du ciel font d’elle une personne enviable. Sur Holiday Island, où elle a grandi, la foule a coutume de dire que sa beauté équivaux à celle de l’Impératrice Serpent Boa Hancock . L’affirmation est certes difficilement vérifiable (personne sur l’île n’ayant jamais vu La célèbre Capitaine corsaire) mais tout à fait soutenable, tant le charme naturel qui émane de Foxy est puissant, voir surnaturel.

Comme pour beaucoup de choses la concernant, Foxy est consciente de ses atouts. C’est une des nombreuses cartes qu’elle a dans son jeu, mais elle ne la mettra pas spécialement en avant, sans pour autant y renoncer… A vrai dire, pourquoi jouer uniquement de son physique lorsqu’on a tellement plus. On n’abat pas une paire de roi quand on a une quinte flush royale en main.
Elle vous sourira donc avec un air amusé si vous la sifflez, tout en compatissant sans cynisme avec les jaloux. Et partira ensuite, flottante, légère, indemne.

Habillement : Dans ses tenues, Foxy arbore le plus souvent des vêtements « aventureux ». Sa soif d’inconnu et sa vision idéalisée de l’aventure influence fortement son look : jupes longues à tulles, chemisiers bouffant et gilets en daim, ceintures larges et bottes de cuir. L’assemblage, bien que particulièrement soigné et élégant, lui donne un air de femme pirate de roman épique ! Mais l’étrangeté de l’assemblage atteint son paroxysme lorsque sa tenue d’aventurière encanaillée se voit affublée de sa toute nouvelle et impressionnante cape blanche d’officier de marine.

Histoire

Foxy James est née un beau matin d’été sur Holiday Island. Cette date restera gravée dans la mémoire de tous les habitants, non pas pour cette naissance, mais pour la superbe aurore boréale qui eu lieu ce jour là.

Issue d’une famille aisée, elle ne grandit néanmoins pas dans un milieu dénué de valeur. Son père, Ihalo James, avait établi sa fortune aussi honnêtement que brillamment, au départ d’un restaurant construit de ses mains. Gérant aussi habile qu’intelligent, il profita de l’extraordinaire prospérité que connu Holiday Island à cette époque, pour fonder un empire touristique gigantesque. C’est durant ces années qu’il rencontra Nao Tamaka, la mère de Foxy, qu’il maria quelques mois plus tard dans une union de total amour. Foxy « Clover » naquit 2 ans plus tard, suivie de Davy, d’une année son cadet.

Son père leur inculqua le respect des autres, la valeur de l’argent, les bienfaits de la connaissance et du travail, des qualités qui selon lui étaient indispensables à toute personne honnête. Loin du mépris cultivés par certains favorisés à l’encontre du petit peuple, la famille James su faire de ses enfants des gens de bien envers eux-mêmes, leurs proches et toutes personnes méritant le respect.

Sans être surprotégés, les rejetons connurent une enfance sans encombre. Leurs précepteurs les éveillèrent aux différentes connaissances de leur temps : de la botanique aux sciences, de la spiritualité à la navigation, sans oublier les disciplines du corps et du combat ou encore la médiation. Si Davy montra vite un intérêt particulier pour les affaires et le patrimoine familial (qui depuis leur naissance marchait fort bien), sa sœur ainée impressionna fortement son entourage par sa soif de connaissance et sa facilité à les assimiler.

Cependant, plus que tout autre aspect, ce fut son attrait pour l’aventure qui se manifesta le plus. Les heures passées en explorations de plus en plus lointaines, la passion d'abord littéraire pour les armes diverses et ensuite la demande d'un maître d'armes furent autant d'indicatifs solides du goût prononcé pour le risque qu'avait "Clover", et ses parents ne manquèrent pas de s'en étonner (avec grande fierté, quelle superbe enfant tout de même!)

C’est tout naturellement donc qu’à l’âge de 11 ans elle émit le souhait de rejoindre les rangs de la marine, mue en partie par un sentiment altruiste mais surtout par sa soif d’inconnu. Ses parents, inquiets au départ, cette carrière n’étant pas sans risque, finirent par accepter cette requête. Le maître d’arme de la famille ne fut pas étranger à ce changement de position, affirmant au couple que leur fille semblait, malgré le manque de maîtrise inhérent à son âge, filer entre les fentes et les estocs comme ci celles-ci avaient peur de l’abimer. Ou peut-être, ce furent les mots du précepteur, qui leur raconta comment durant les mises à l’épreuve des compétences stratégiques enseignées par ses soins à Foxy, l’instinct de celle-ci prenait inexorablement un pas d’avance sur les connaissances pourtant poussées du fort sage enseignant. « Ca ressemble à de la chance, avait-il dit, mais d’une récurrence si invraisemblable qu’elle insinuerait le doute dans le plus rationnel des esprits ! ». Le précepteur en vint même à demander aux parents si leur fille n’avait pas mangé un fruit du démon, assertion qu’ils réfutèrent formellement.

C’est ainsi que Foxy James rejoignit l’école de formation de la marine la veille de ses 12 ans. Bien que très douée dans tous les domaines abordés, elle n’égalait cependant pas les élèves les plus brillants. Mais elle n’en fit jamais grand cas ; Clover avait rejoint l’école dans le but d’être officier de marine et de parcourir le monde, non pas pour prouver à des inconnus une quelconque supériorité. Cependant ses instructeurs ne tardèrent pas à remarquer sa particularité. C’était un fait, que les épreuves soumises soient théoriques ou pratiques Clover passait au travers comme on fait un parcours santé : tranquillement malgré un peu d’effort.

Un examen d’ « Aspect juridique des Mentions Gouvernementales sur les organisations militaires et marines » ? La question posée portait le plus souvent sur le chapitre le mieux connu par Foxy. Un exercice en groupe de « reconnaissance en terrain montagneux » ? Quelque soit la composition du groupe, si Clover en faisait partie il arrivait à bon port, et quatre fois sur cinq dans un temps record. Une initiation aux armes blanches, source régulière d’accident ? Miss James, mise en difficulté par un élève particulièrement doué au sabre et à l’ambition meurtrière, échappait à une mort certaine grâce à la déjection d’un volatile échoué on ne sait comment dans l’œil du vilain, alors qu’il s’apprêtait à porter son ultime assaut.

Les dernières années d’apprentissage de la belle ne démentirent pas cette chance extraordinaire. Ce fût même tout le contraire qui se produisit. Les épreuves en situation réel, en plus de confirmer la bonne étoile de Clover, mirent en lumière un fait qui, même si les instructeurs eurent difficile à l’accepter, fut déterminant pour la futur carrière de la jeune fille. C’est au cours d’une mission d’évaluation en mer avec pour but l’arrestation d’un petit équipage pirate que le fait devint indubitable. Les gredins, qui répondaient au nom de «Fils de la désolation » (nom très prétentieux à vrai dire), avaient été évalués comme « pirates de rang négligeable » par le Quartier Général. A ce titre, les instructeurs avaient jugés raisonnable d’éprouver les talents des futures jeunes recrues sur cet équipage.

Mais la réalité fut tout autre. Les « pirates de rang négligeable » ne l’étaient pas tant que ça, ayant même parmi eux deux utilisateurs de fruit du démon. Les futurs marines, pourtant très supérieurs en nombre, furent vite débordés, et le combat tourna en leur défaveur, ce malgré la présence de quatre sergents instructeurs (apparemment très surpris eux-aussi des informations données par le quartier général).
Au plus fort de la bataille, il devint évident que si les mutants n’étaient pas neutralisés, la débâcle serait totale ! C’est ainsi que Clover et trois autres volontaires quittèrent l’équipe de soutien, elle aussi prise dans le combat, avec pour mission d’éperonner le bateau ennemi à l’aide d’une corvette de la marine. Tous les quatre étaient tout à fait au courant du caractère suicidaire de cette mission, la corvette n’étant absolument renforcée ou préparée pour ce genre d’intervention. Ce fut néanmoins une réussite totale ! La « Main de Mort », énorme galion des « Fils de la désolation » (qui décidément n’avaient pas peur des noms grandiloquents) fut envoyé par le fond grâce à l’énorme voie d’eau que la corvette creusa dans la coque en s’écrasant contre celle-ci. Une fois les utilisateurs de fruits du démon réduits à l’état de poids morts, les futurs officiers n’eurent aucun mal à renverser la situation et à mettre les terrifiants pirates aux arrêts.

Mais de la corvette, il ne restait rien. Des vents étonnements favorables, fait assez déroutant par ciel dégagé, l’avaient poussée à une vitesse impressionnante jusqu’à l’impact. Le pire était à craindre pour les quatre vaillants volontaires…

Ils furent retrouvés flottant inconscients à quelques encablures, péniblement accrochés aux restes du vaisseau anéanti. Après les avoir repêchés, les sergents instructeurs les envoyèrent fissa à l’infirmerie marine la plus proche, où leur seraient prodigués les meilleurs soins possibles ; ils le méritaient bien !

Seulement voilà, des soins ils n’en reçurent aucun, pour la bonne et simple raison qu’ils s’en étaient tous sortis sans aucun dommage ! Un petit bleu par ci par là oui, mais rien de plus ! Certains crièrent au miracle, mais pour les instructeurs ça ne faisait pas un pli : la chance indéniable de Foxy James était contagieuse ! Ou plutôt elle affectait ceux qui entouraient la superbe demoiselle !
Une telle conclusion peut sembler improbable à un quidam, certes, mais pour ces marines qui depuis plus de cinq ans étaient témoins de la surpuissance de l’étoile de Clover, il n’y avait aucun doute.

C’est ainsi qu’à ses 18 ans Clover fut promue officier de marine au grade de Commandant ! Cette proclamation fit beaucoup de bruit : il est vrai que ce n’était pas la première fois qu’une personne si jeune ce voyait proposé à un tel niveau de compétence, mais c’était tout de même extrêmement rare ! Et malgré les résultats brillants de la jeune Foxy ainsi que son héroïque fait de service, on jasa beaucoup dans la marine à propos de cette nomination. Certaines mauvaises langues allèrent même jusqu’à insinuer que certains officiers masculins avaient étés aveuglés dans leur jugement par le physique avantageux de la fraîche promue. C’était peut-être en partie vrai, mais si d’aventure vous deviez soulever le sujet avec l’Amiral en chef Sengoku, il vous répondra surement la même chose qu’aux autres : « Ne faites pas l’erreur de confondre jolie fleur et trèfle à quatre feuilles. Maintenant rompez ! »





Dernière édition par Foxy James le Ven 3 Sep - 15:42, édité 2 fois
avatar
Foxy James
Clover
Clover

Rang/Grade : Capitaine

Feuille de personnage
Points de vie:
7/7  (7/7)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Foxy James "Clover"

Message par William Morgan le Ven 20 Aoû - 21:23

Je te l'ai déjà dit mais j'adore ton perso. Il manquait à One Piece un Gontran Bonheur, tu nous l'offres sur un plateau !

Bienvenue à Miss James, une Marine de charme qui avec la poisse qui me caractérise, va finir à mes trousses ^^'

Reste plus qu'à attendre le point de vue staffesque sur ta fiche mais moi je t'ai déjà adopté Smile
avatar
William Morgan
Red Will
Red Will

Localisation RP : South Blue
Rang/Grade : Vice-Capitaine
Supérieur : Brask Roc

Feuille de personnage
Points de vie:
750/750  (750/750)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Foxy James "Clover"

Message par Maître du Jeu de Loi le Dim 22 Aoû - 9:31

Est ce qu'il ne te faudrait pas un Feu Vert par hasard ? Alors en voilà un. J'ai beaucoup apprécié ton personnage, continue dans cette voie Lou.
avatar
Maître du Jeu de Loi
Avocat du diable
Avocat du diable


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Foxy James "Clover"

Message par Ambassadeur du Jeu Fou le Dim 22 Aoû - 19:11

Non pas de feux vert pour lui pour le moment et il en connais la raison ^^. Mais ça ne t'empêche pas de faire ton test rp en secret et de le mettre quand tu auras ton feu vert. ^^


avatar
Ambassadeur du Jeu Fou
Baron des psychopathes
Baron des psychopathes


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Foxy James "Clover"

Message par Foxy James le Lun 23 Aoû - 11:13

Merci pour ton commentaire Will ça fait plaisir de savoir qu'on est lu!

Quelques toutes petites modifications: le grade de capitaine à été changé en commandant ( la terminologie utilisée dans le OP yellow) mais c'est le même grade.

Une petite relecture aussi. Quant au test Rp.. il est fait depuis longtemps héhé!
avatar
Foxy James
Clover
Clover

Rang/Grade : Capitaine

Feuille de personnage
Points de vie:
7/7  (7/7)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Foxy James "Clover"

Message par Ambassadeur du Jeu Fou le Ven 27 Aoû - 8:04

Allez Foxy vas y post ton test rp ^^


avatar
Ambassadeur du Jeu Fou
Baron des psychopathes
Baron des psychopathes


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Foxy James "Clover"

Message par Maître du Jeu au Trésor le Ven 27 Aoû - 9:32

Ha ha ha j'adore ce personnage xD chanceuse et douée voir presque naïve parfois, ça promet sur les océans avec la vermine qui rôde !

Quoiqu'il en soit, comme Foufou te l'a dit, tu es à présent totalement en règle pour poster la suite de ta fiche.

Bon amusement, c'est déjà très bien parti, surprend nous encore !




Spoiler:
avatar
Maître du Jeu au Trésor
Maître des Berrys
Maître des Berrys

Localisation RP : Partout et nulle part
Rang/Grade : Banquier
Supérieur : La surface

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Foxy James "Clover"

Message par Foxy James le Mer 1 Sep - 17:49

Test RP

La matinée était belle, le temps agréable et le ciel dégagé, Clover était heureuse ! Plus encore que d’habitude il faut bien dire.

Elle s’était réveillée de bonne heure, après une nuit réparatrice. La veille avait été fatigante et pour cause, la journée s’était rythmée au gré de la proclamation officielle des nouveaux officiers de marine. Un frisson de bonheur parcourut l’échine de Foxy lorsqu’elle repensa à la médaille et la cape d’officier que lui avait donné le Vice-amiral Momonga, qui avait présidé la cérémonie.
De sa voix profonde, il lui avait glissé « Commandant James, puissiez vous à partir de ce jour porter chance à la Marine toute entière ! ».
A ces mots, une joie incoercible l’avait emplie des os jusqu’au bout des cheveux ! C’était fait, elle était devenue officier, elle était un fière soldat de la marine !

Sifflotant, Foxy se dirigea vers la salle de bain commune des femmes, déserte à cette heure si matinale. La plupart des nouveaux officiers avaient fêté leur accession toute la nuit durant et devaient toujours être en train de dormir. Le sourire de Clover se fit magnifique : les douches étant libres de toute présence, elle pourrait pousser la chansonnette sans aucune gêne.

Quelques minutes passèrent, agrémentées d’une eau délicieusement tiède et de poussées de lyrisme parfois sauvages, puis Foxy regagna sa chambre. La journée d’aujourd’hui allait elle aussi être chargée : elle devait tout d’abord se rendre aux entrepôts postaux de la marine, où l’attendait un paquet, probablement envoyé par sa famille, pour ensuite rejoindre le quartier d’état major où elle devait recevoir son premier ordre de mission. Ordre de mission !!! A la pensée de ces trois mots, Foxy laissa échapper un petit bruit de bonheur, une sorte de « yiah !!!! » en plus classe.

« Je mettrai à profit le temps qui me reste pour me préparer… et aider les pauvres ! Oui c’est bien ça, aider les pauvre! … » murmura Clover pour elle-même.

Foxy passa ensuite sa jupe longue à tulles, boutonna son chemisier blanc bouffant à manchette de dentelle, ferma sa ceinture épaisse à boucle, pour finir par enfiler ses bottes de cuir brunes. Jetant un coup d’œil au bureau, son regard pétilla : sur la planche étaient posés ses armes, et en tant qu’officier, il était maintenant de son DEVOIR de les porter ! Elle ajusta donc ses deux pistolets à poudre presque neufs dans sa ceinture, puis glissa sa dague dans l’emplacement prévu à cet effet dans sa botte gauche. Quant à son arme principale, elle n’en avait plus, celle-ci avait été perdue lors de son exercice final en mer…

*Dommage… J’aimais bien cette épée, même si c’était un vieux coupe-chou sans valeur* pensa-t-elle en soupirant.

Cependant, le petit nuage qui venait d’apparaitre dans le bonheur bleu de Clover ne mit qu’une milliseconde à disparaître, alors qu’elle enfilait sa cape blanche ornée du mot « Justice ». Foxy sortit fièrement de sa chambre, sachant que c’était peut-être la dernière fois qu’elle y dormait. Elle n’était plus aspirante officier maintenant. Elle s’engageait dans l’escalier lorsque que deux voix lointaines parvinrent à ses oreilles.

« T’as entendu ? Ryuko vient de noyer les douches des femmes sous des litres de vomi ! »

« C’est pas étonnant, cette nuit il a bu avec les nouveaux officiers comme si c’était lui qui avait été proclamé ! Quand je l’ai quitté il était déjà mort saoul… »

Foxy rit silencieusement : elle avait bien fait d’aller dormir tôt et de se lever à l’aurore. Arrivée à l’entrée des dortoirs, son regard se promena aux alentours. Après quelques secondes elle dut bien se rendre à l’évidence : il était en retard, comme à son habitude ! « Il », c’était Falco, un officier de sa promotion et le premier ami qu’elle s’était faite à son arrivée à l’académie.

Durant les dix minutes qui suivirent, Clover put observer la ville qui commençait à s’agiter. Les cités situées sur Grand Line lui plaisaient : ce n’était pas une question d’esthétique mais bien d’atmosphère ! Sur la Route de Tous le Périls les îles et les gens qui les habitaient étaient si vivants ! Comme si la présence proche du danger les rendaient plus affamés des belles choses de l’existence. Ces pensées merveilleuses ne l’empêchèrent cependant pas de pester par principe sur la piètre ponctualité de Falco, qui finit par apparaître dans l’entrebâillement de la porte des dortoirs, la veste mal boutonnée et la tête dans le fondement.

« Vice-Lieutenant Mix, vous êtes en retard. Faites-moi le plaisir de bien boutonner cette veste. »

Falco, pour qui la nuit avait du être très rude, mit quelques secondes à comprendre le ton de la blague. Un brin gêné, il n’en reboutonna pas moins sa veste correctement, tout en adressant un rictus entendu à Foxy. Ils étaient officiers maintenant…

Ce ne fut qu’après avoir parcouru une centaine de mètres que Falco adressa ses premiers mots à Clover :

« Alors ta décision est prise… ».

Ses mots étaient trainant, son ton presque plaintif, sans qu’il soit possible de déterminer si c’était dû à sa gueule de bois ou à son sentiment.

« Elle n’a jamais changée Falco, j’ai toujours voulu être affectée sur Grand-Line ! »

Ils étaient déjà arrivés à hauteur du quartier marchand, un entrelacement de petites ruelles étroites truffé d’échoppes de toutes sortes. De nombreux volets étaient encore fermés même si on pouvait entendre des fracas métalliques annonçant l’ouverture prochaine des armureries. Déjà les odeurs multiples des commerces commençaient à embaumer l’air.

« On ne risque pas d’arriver avant l’ouverture ? » questionna Falco, pour ensuite marmonner « De grosses feignasses ces planqués du service postale… »

Sa poussée de mauvaise humeur fut coupée net par Clover :

« Oh un pauvre ! Regarde ! » s’écria-t-elle joyeusement, sans aucun tact et le doigt pointé vers un mendiant à moitié nu d’apparence affamé. Un morceau de papier était posé à ses pieds, griffonné au charbon : « Je suis muet et malade, soyé soyez bons ».

Les quelques passants présents se tournèrent brusquement vers Foxy qui sautillait déjà en direction du clochard.
Falco, très clairement gêné par le débordement d’enthousiasme de son amie récita très haut :

« Hum.. ! Il faudrait vraiment que le Gouvernement Mondial fasse quelque chose pour combattre la paupérisation urbaine qui touche les plus démunis! ..Hum… »

Mais personne ne l’écouta. Tous avaient les yeux braqués sur cette sublime marine au style excentrique et à l’impulsivité désarmante. Elle se pencha vers le pauvre homme dont l’expression était proprement indescriptible ! Son regard brillant et le rictus au coin de sa bouche indiquait qu’il ne savait pas à quelle sauce il allait être mangé mais espérait vraiment servir de repas !

« Monsieur je vois que vous souffrez ! Et en tant que représentante de l’ordre je me dois de vous venir en aide ! »

« J’imagine qu’on devrait oui … Il doit me rester quelques Berr.. »

« Laissez moi donc vous racontez une blague ! C’est l’histoire de deux rois de mer qui… »

« HAAA ! DONNE-LUI DE L’ARGENT PLUTOT !!!! »

« …Une blague ça me va très bien en fait … »

« HAAA ! Il PARLE EN PLUS ! »

-----------------------------------------------------------------------------------------------

Enfin ! Les entrepôts postaux ! Le chemin depuis les dortoirs n’était pas long (en plus j’ai pu aider un pauvre ! Un vrai !) mais il me tarde tellement de savoir ce que contient ce colis et de qui il vient! Rien qu’à y penser, mon corps est parcouru de frissons !!

. .. …

Je me demande si le pauvre a aimé ma blague… Falco a un peu gâché ma chute à vrai dire… Sa gueule de bois le met dans un état terrible il me semble ! Je ne comprends pas trop à vrai dire, moi après avoir fait la fête, j’ai plutôt tendance à en apprécier les souvenirs ! Mais bon, Falco a toujours été un bougon, laissons le se complaire dans sa mauvaise humeur. Je l’ai d’ailleurs laissé s’affaler sur un banc ; il semblait au bord de l’apoplexie et moi, j’ai un paquet à aller chercher !! Shihihi !

Alors que j’avance vers les portes, un doute m’assaille : Falco avait peut-être raison, le bâtiment semble être encore fermé… Non ! Non, non, non et non ! Je suis trop impatiente pour attendre qu’ils ouvrent, il me faut ce colis ! En plus j’entends d’ici déjà les grommelages de mon infâme compère : blablababli… je te l’avais dit… blablabla… bande de feignasses… …

Ca lui ferait trop plaisir d’avoir raison sur le coup! Non! …

OUI ! A quelques mètres de moi viennent d’apparaître plusieurs costauds en bleu de travail, ce doivent être les dockers de l’entrepôt ! Je m’en vais leur demander s’ils peuvent m’ouvrir. Ils sauront se montrer serviable pour une jolie jeune fille j’en suis sure !

Je m’approche et ils me remarquent directement. L’un deux s’apprête à m’adresser la parole quand soudain il stoppe son initiative ! Il vient de caresser mon manteau du regard.

« Bonjour messieurs, leur dis-je, je suis le commandant Foxy James. Vous serait-il possible de m’ouvrir l’entrepôt s’il vous plait ? Ce serait un fier service que vous me feriez ! Shihihi ! »

Un long silence… Sont-ils malentendants ? Je m’apprête à répéter ma question en parlant plus haut lorsque l’un d’entre eux se décide enfin à me répondre !

« Heu… Commandant, si c’est un piège, nous on veut pas d’ennuis ! On était juste dans l’coi… »

Hmmm… On m’avait dit qu’ils étaient lents dans les services postaux, mais je croyais qu’on me parlait de leur travail, pas de leur tête !

« Mais que me chantez-vous monsieur ? Cet entrepôt devrait être ouvert non ? Il est tôt certes, mais la Justice n’attend pas, n’est-ce pas ! Il y a bien une porte ouverte quelque part ! »

Shihihi, la justice n’attend pas ! Un belle réplique, je ne dois pas l’oublier ! Face à moi, les trois gaillards semblent mal à l’aise. Après un bref conciliabule dont je n’entends que l’une ou l’autre bribe, j’obtiens enfin une réponse digne de ce nom !

« Et bien… j’imagine que si ça peut rendre service, on peut bien vous ouvrir une porte… Voyez on voudrait pas froisser un officier de la marine nous ! » me dit-il d’un ton tremblotant !

Gagné ! Shihihihi ! Ça a prit du temps mais ces dockers se décident enfin à se bouger le train ! D’un signe je leur indique de passer devant. Nous contournons l’entrepôt pour arriver devant une petite porte à l’arrière, bien cachée entre de nombreux décombres et autres tonneaux. Quelle crasse ! Ils devraient penser à faire nettoyer tout cela.

Alors que je contemple les immondices, les trois fainéants s’attèlent à l’ouverture de la porte. Elle est vieille et rouillée, et la serrure doit l’être tout autant vu le temps qu’ils mettent pour l’ouvrir ! Ils sont tellement peu doués qu’ils ont besoin de se mettre à trois devant la porte, surement pour trouver dans quel sens tourner la clef ! Enfin ils y arrivent, ça leur a pris près d’une minute tout de même !

L’entrée est si petite que je dois baisser la tête pour la passer. D’un regard j’invite les employés postaux à me suivre, mais ils baragouinent une excuse étrange comme quoi ils ont d’autres choses à faire autre part, mais qu’ils ne diront rien et qu’ils sont heureux d’avoir pu me rendre service.
Ils filent tellement vite que je n’ai ni le temps de leurs demander où se trouve mon paquet ni celui de les remercier ! De vrais fainéants comme je n’en avais jamais vu !

L’entrepôt n’est éclairé que par les rares rayons de soleil qui passent dans la toiture, et il semble désert ! Cette impression se confirme après de longues secondes à appeler après quelqu’un… Fichtre ! Je n’ai aucune idée de la façon dont ils classent le courrier ici, et vu le désordre ambiant, ils ne le classent surement pas ! Bon gré mal gré, je me mets à la recherche de mon colis : autant chercher une aiguille dans une botte de foin !

Réfléchis Foxy, réfléchis ! Si tu travaillais ici, de quelle façon rangerais-tu le courr… aïe !!!
Trop occupée à penser, mon pied a cogné quelque chose, et me voilà au sol ! Mon genou a tout pris… Cette journée démarrait bien, du moins je le croyais, mais je dois dire que je commence à en douter !

C’est alors que, tout en m’accroupissant pour masser mon genou douloureux, mes yeux se posent sur l’objet qui m’a valu cette douleur. Quelle n’est pas ma surprise en entrevoyant sur le paquet brun (une boite assez longue) les lettres : F O X Y J A M E S ! C’est mon colis !!! Alors ça si ce n’est pas de la veine ! J’en laisserais presque échapper un juron de joie !

Je prends le paquet sous le bras (il est plutôt lourd et assez encombrant) et je cours vers la sortie, toute excitée, en faisant cette fois bien attention à ne pas tomber ! Une fois dehors le soleil m’aveugle un peu. Je tente de refermer la porte mais la serrure ne veut pas se verrouiller... Elle a même l'air cassée! Ces trois andouilles étaient vraiment pas doués pour des dockers...

Je m’éloigne des ordures qui m’entourent, jusqu’à trouver un endroit décent non loin. Ça y est, je vais pouvoir l’ouvrir !! Mes doigts s’activent. Au revoir papier craft. Au revoir ficelle. Un pan de carton, un autre. J’ouvre…

Je referme ! Ce n’est pas possible !

Je rouvre mon paquet : pas de doute ! C’était bien ça ! Je ne peux pas dire que je ne m’y attendais pas mais tout de même ! A vrai dire j’en rêvais plutôt ! Ils sont trop choux ! Shihihih !

D’ailleurs ils ont joint une lettre !


« Cher Foxy,
Ta mère, ton frère et moi sommes désolés de ne pas avoir pu venir à la cérémonie des officiers, mais tu sais ce que c’est de voyager sur Grand-Line ! Nous sommes très fièrs de toi, vraiment ! C’était ton rêve et tu l’as réalisé ! Nous ne doutons pas que dès maintenant, tu poursuivras d’autres rêves encore, et nous savons que ta démarche sera couronnée de succès ! Et pour t’aider dans cette quête, nous souhaitons t’offrir ce présent ! C’est l’ultime création d’un de nos amis, un maître dans son art, et il y a mis tout son soin, en ton honneur ! Puisse cet objet te rappeler que nous serons toujours là, avec toi.
Nous espérons te revoir bientôt, et nous ne t’oublions pas !
Ta famille qui t’aime. »


Papa est tellement super ! Je glisse la lettre dans ma ceinture, et me concentre maintenant sur ce sublime objet ! Je n’en ai jamais vu d’aussi beau : une rapière, de magnifique facture. La garde se dégrade en plusieurs filaments qui protègent la prise autant qu’ils esthétisent l’objet. Ils s’incrustent dans le pommeau, qui est gravé des initiales F. et J. ! Je sors l’épée de son fourreau, en bois laqué et nacré.
La lame est une vraie merveille : d’une longueur de quatre pieds et demi à peu près, sa souplesse n’a d’égale que sa solidité. Elle vibre si on l’effleure, et le tranchant ne pardonne pas.
Je tiens en main une rapière d’une qualité étonnante : l’œuvre d’un maître forgeron au sommet de son art ! D’un coup de poignet, je fends l’air, j’estoque, je pare. J’ai l’impression que l’épée fait corps avec moi-même ! Chaque mouvement, chaque tremblement de la lame est une prolongation de mon bras ! J’ai hâte de l’essayer en combat ! J’ai hâte de chasser les pirates, sur des mers sauvages, au milieu de mille dangers ! J’ai hâte de partir en … Mon ordre de mission !!!!!

Je range la rapière dans son fourreau, que j’accroche à l’emplacement prévu dans ma ceinture ! Il faut que je file, je ne dois pas être en retard. Cela dit, je prends tout de même le temps d’admirer mon reflet dans une vitre poussiéreuse : il n’y a pas à dire, je suis très classe !

Au trot, je rejoins la devanture de l’entrepôt. Un homme est devant la porte, je le reconnais : c’est lui qui travaille au guichet de l'entrepôt, c'est un docker. Il vient ouvrir. C’est bizarre, il ne porte pas de bleu de travail ! Me serais-je tromp… pas le temps de penser à ça ! J’aperçois Falco, qui s’est enfin décidé à sortir sa tête de son fondement. Il s’apprête à me dire quelque chose. Pas le temps ! Je l’agrippe par le bras, lui ordonne de courir ! On va être en retard ! Ou peut-être pas en fait, mais ce n’est pas la question ! Si je cours, c’est pour arriver au plus vite au QG, c’est pour être reçue céans par le vice-amiral Momonga, c’est pour ne plus attendre ! Enfin je vais pouvoir le réaliser ce rêve, enfin s’offre à moi la vrai Aventure !

Falco me demande pourquoi nous courrons, il est haletant.

Un bonheur incontrôlable me monte à la tête, une joie folle me tient la gorge, j’en ai du mal à articuler, mais je lui lance dans une clameur :


« Tant d’îles, de mers et de bateaux, et si peu de temps !! »



Dernière édition par Foxy James le Mer 8 Sep - 16:08, édité 2 fois
avatar
Foxy James
Clover
Clover

Rang/Grade : Capitaine

Feuille de personnage
Points de vie:
7/7  (7/7)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Foxy James "Clover"

Message par Sieg von Wilhelm le Mer 1 Sep - 21:17

Haha je laisse rarement de commentaires sur les fiches, mais t'en vaut bien un x)

Foxy me fait définitivement bien rire, son côté un brin potiche (je met ça sur le compte de la bonté candide :p) est très bien retranscrit, que tu le fasses à la troisième ou à la première personne...D'ailleurs, le changement de style en plein post me choque guère, justement, la permut' donne plus d'ampleur à la naïade.

Autre bon point, tu ponctue tes textes de détails pouvant paraitre parfois insignifiants mais qui au final leur donne un certain relief que je trouve très loin d'être désagréable...Sans pour autant intoxiquer le lecteur avec un trop plein de bidules d'ailleurs (ce qui là tue plus le texte qu'autre chose), sinon je complimenterais pas.
J'avais déjà remarqué ce trait avec Lou.

Par contre j'te reprocherais une certaine longueur, même si ça reste bien écrit, c'est néanmoins un test rp...Là ca donne une impression de 2 posts en 1 je trouve (Le break marqué par le changement de personne sans doute rend ca un peu plus flag', meme si comme dit plus haut c'est pas ca qui me choque). Et ça peut incommoder un peu le lecteur niveau transit intestinal.

Après j'ai quasiment pas vu de fautes, mais j'aime autant pas me prononcer trop en avant sur la question étant à moitié stone...

Toujours dans les petits défauts, quelques répétitions qu'il aurait été possible de substituer, notamment sur le passage à la première personne où y'a eut une petite mitraillette de "je" (pas lorsqu'elle s'extasie avec sa rapière hein j'précise, là c'est plutôt bien vu en rapport avec le perso au contraire)...Mais rien de violent visuellement au final, si ça s'trouve j'serais le seul à relever. De toutes façons, à part ça et ptetre un ou deux détails encore plus insignifiants, j'ai un bon feeling global avec ton style.

Bref, en espérant la voir dans le lit de Sieg très bientôt!

Pour ce que vaut mon avis, tu l'as eut.
avatar
Sieg von Wilhelm
Le Barde
Le Barde

Localisation RP : En mer, direction Grand Line
Rang/Grade : Musicien & Serviteur des Muses
Supérieur : Barbe Blanche

Feuille de personnage
Points de vie:
0/0  (0/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Foxy James "Clover"

Message par Foxy James le Mer 1 Sep - 22:18

Merci pour cette lecture Sieg et surtout tes précieuses remarques. Je regarde à en tenir compte mais ça m'est difficile. Concernant la longueur et bien ... certes oui! Mais après réflexion je ne pense pas pouvoir raccourcir sans perdre quelques éléments qui me sont précieux, à savoir les subtilités (sisi) de Foxy. A ce niveau je suis pas partisan du "vous découvrirez mon perso quand je jouerai.", je préfère tout balancer direct héhé! Mais j'entends le conseil.

Concernant les je de la deuxième partie après relecture je ne peux que te suivre, hélas je n'ai pas trouver de solution pour l'instant. C'est un genre de narration avec lequel j'ai encore du mal. La solution serait donc dire que foxy est narcissique... comment ça c'est une fuite??
avatar
Foxy James
Clover
Clover

Rang/Grade : Capitaine

Feuille de personnage
Points de vie:
7/7  (7/7)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Foxy James "Clover"

Message par Kobby le Mer 1 Sep - 23:19

J'ai lu aussi, comme indiqué sur la CB, j'ai beaucoup aimé le ton enjoué, le côté mielleux de son caractère. J'aurais préféré la voir en colère pour voir ce que ça donne.
avatar
Kobby
La brindille
La brindille

Localisation RP : South Blue, Gemeylrum
Rang/Grade : Sergent-chef

Feuille de personnage
Points de vie:
0/0  (0/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Foxy James "Clover"

Message par Foxy James le Mar 7 Sep - 16:48

Test rp posté depuis quelques temps maintenant. Si un mj passe par là il pourrait changer le titre du topic (voir le lire shihihi) ?
avatar
Foxy James
Clover
Clover

Rang/Grade : Capitaine

Feuille de personnage
Points de vie:
7/7  (7/7)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Foxy James "Clover"

Message par Maître du Jeu au Trésor le Mer 8 Sep - 9:53

Lu. Évidemment c'est agréable, très amusant, personnalisé comme il se doit pour One Piece et il reste quelques rares fautes. Bref, que du bonheur. Je pense que tu mérites bien un
niveau 7, attends l'avis d'un autre homme en noir pour la version définitive.




Spoiler:
avatar
Maître du Jeu au Trésor
Maître des Berrys
Maître des Berrys

Localisation RP : Partout et nulle part
Rang/Grade : Banquier
Supérieur : La surface

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Foxy James "Clover"

Message par Maîtresse du Jeu de l'Or le Mar 14 Sep - 18:10

Hop là ! Voilà le commentaire de plus et la validation niveau 7 ! Félicitations ( désolé de l'attente au passage ) Very Happy

A l'aventure !
avatar
Maîtresse du Jeu de l'Or
Marraine de la Finance
Marraine de la Finance


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Foxy James "Clover"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum