Docteur Gesicht, pour vous servir

Aller en bas

Docteur Gesicht, pour vous servir

Message par Vince Gesicht le Sam 28 Aoû - 21:25

~°Marine°~

~°Présentation du Joueur°~

Prénom:Francis
Age: 18 ans
Ce que vous aimez: Les mangas en général, jouer aux jeux vidéos en ligne (Qui a dit Geek ? >.<), les jeux de rôles, écrire des nouvelles, écouter du métal et, bien sûr comme tout Geek (C’est vous qui l’avez dit !)qui se respecte, j’adore manger des Monster Munch !
Ce que vous n'aimez pas: Les insectes, l’hypocrisie, le rap, le fromage, ne pas avoir d’inspiration, bref tout plein de choses aussi diverses qu’inintéressantes et inutiles.
Première Impression:Ce n’est pas la première fois que je visite un forum One Piece et je dois dire, en toute honnêteté, que celui-ci est le plus complet que j’ai vu jusqu’à présent.
Autres :Soyez exigeant svp, j’ai un peu perdu la main du rp suite à une trop longue pause et je compte bien la retrouver. ^^’
Comment avez vous connu ce forum?:Par une connaissance.

~°Présentation du Personnage°~

NomGesicht
Prénom: Vince
Surnom: Il en a acquis tellement a u cours de ses voyages à travers East Blue qu’une page recto-verso ne suffirait pas à tous les énumérer. Mais on peut en citer quelques-uns plus ou moins glorieux selon ses actes… Doc’, Docteur, Docteur Gesicht ou encore Le Fou Furieux, le Sadique, ça a même été jusqu’à « Monsieur Scie Sauteuse », c’est pour dire la réputation qu’il s’est forgée...
Age:48 ans
Sexe : Masculin
Est-il existant ou inventé ? Inventé
Description Psychologique : Les avis qu’on la plupart des gens qui l’ont cotoyé ne sont pas aussi divers et nombreux que ses surnoms, pour tous Vince est malade. C’est un fou dangereux ex-docteur qui préfère torturer ses patients plutôt que de les soigner. Vince rejette ce point de vue, il ne se considère même pas comme malade en fait, selon lui le sadisme n’est qu’une tranche de personnalité, les sadiques sont et restes ce qu’ils sont, ils ne sont pas malades, ce sont des gens comme les autres qui s’amusent juste avec le corps des autres. Bah oui, n’allez pas dire que vous ne vous êtes jamais demandé si le fait que ça saigne beaucoup signifie que ça fait plus mal. C’est un exemple comme un autre, certes, mais les sadiques, eux, font l’expérience sur les autres et ainsi mourront moins bête ! (Par contre, ne vous attendez pas à ce qu’on vous dise la réponse à la question citée plus haut, il faut vérifier par soi-même pour se rendre compte de toute la profondeur de la question car vous autres, non-sadiques ne comprendrez JAMAIS la vie !)

Vince sait ce que vous êtes entrain de vous dire, vous vous dites que c’est un malade pour se poser des questions pareilles et pourtant… décidemment vous êtes comme les autres, vous ne cherchez pas à comprendre mais un jour Vince vous fera comprendre, à sa façon, car Vince est bon, au fond.
Enfin bref, vous l’aurez compris Vince est un sadique notoire qui prend un malin plaisir à faire souffrir ses patients un maximum avant de les soigner. Etrange pour un médecin n’est-ce pas ? C’est la méthode de thérapie du bon vieux Docteur Gesicht ce qui lui a valu sa macabre réputation.

Mais attention, Vince n’est pas un salaud pour autant ! Il est sadique certes mais c’est un homme très ouvert (sauf pour ce qui est du sadisme, n’allez pas dire du mal de lui à cause de ça ou vous mangerez du bistouri.), absolument adorable en public qui n’hésite absolument pas à aider son prochain, normal pour un médecin non ? Dés qu’un petit bobo se fait sentir, Vince sera toujours là pour vous aider ! A sa façon certes, mais il vaut mieux avoir extrêmement mal sur place plutôt que de repartir avec une gangrène purulente au gros orteil non ?

Vous ne comprenez toujours pas pourquoi Vince est ainsi ? Et bien, je vais vous expliquer, voici sa méthode de penser. Selon lui, si une personne est souffrante, si elle souffre d’une maladie, si elle s’est cassée quelque chose et bien c’est entièrement de sa faute et surtout pas celle de Dame Nature ! Ainsi Vince, en faisant souffrir de façon démentielle son patient lui fait comprendre qu’il faut être soigneux de son corps et que le fait d’aller voir son médecin n’est rien d’autre que la preuve flagrante d’un manque de respect quotidien envers son propre corps. D’ailleurs sa thérapie marche, c’est testé et approuvé par la communauté, quand un patient entre dans le cabinet du Docteur Gesicht c’est pour une seule et unique fois. Jamais une personne opérée par Gesicht ne revint une seconde fois le voir, preuve irréfutable de l’efficacité de sa méthode d’opération.

Ce qui amène à un autre point de la personnalité de Vince, il est extrêmement soigneux, à en être maladif, il n’est jamais tomber malade et ça se comprend étant donné qu’il prend extrêmement soin de son corps. Douche matin, midi et soir, brossage de dent toutes les 4 heures, sauf la nuit, Vince s’est rendu compte que le manque de sommeil n’était pas une bonne chose.

Description Physique ( 5 lignes minimum ): De loin comme de près Vince Gesicht est et reste un homme comme les autres, d’une taille respectable de 1 mètres pour 80 centimètres pour un poids, tout aussi respectable, de 79 kilogrammes, ni trop gros, ni trop maigrelet, ni trop grand, ni trop nain, Vince est un homme plus que respectable sur tout les bords. Il porte des lunettes rondes en permanence car atteint d’une myopie prononcée depuis qu’il a commencé ses études de médecine, et oui, à force de chercher plein de petites choses on finit par ne plus voir les énormes ! Hélas pour lui, et un peu pour vous, enlevez lui ses lunettes et il vous fera une greffe mammaire au niveau des oreilles.
Une chevelure dorée coiffée courte et dressée efficacement en arrière est omniprésente chez lui, déjà qu’il a du mal à voir quelque chose sans ses lunettes, imaginez le résultat si vous lui mettez des cheveux devant en plus ! Le but de cette coupe est donc uniquement utilitaire.
Toutefois, une seule et unique chose semble le distinguer des autres, c’est cette affreuse balafre qu’il porte sur la joue droite depuis ce malheureux incident de scalpel avec un client un peu trop turbulent à son goût. Mais bon, les accidents permettent de forger un être humain après tout.
Le seul point esthétique que Vince accorde à son être est sa barbe, ni trop longue, ni trop courte, suffisamment voyante qui lui entoure tout le bas de son visage, ça n’a aucune utilité, ça sert à rien, c’est juste beau, du moins c’est l’opinion de Vince.
En somme, en l'observant les avis resteraient relativement mitigés à son égard, certains le considèreraient comme beau, d'autre comme banal, tout n'étant qu'une simple question de goût. Bref, il n'est pas beau comme un Dieu ni moche comme un poux, il représente la quintessence de l'humain moyen que nous connaissons.

Au niveau vestimentaire, ne cherchez pas quelque chose de voyant, Vince reste sobre dans toutes les situations, manteau et jean quand il fait froid, chemise et jean quand il fait chaud. Parfois même vous le verrez porter sa blouse blanche de médecin mais si c’est le cas, vous feriez mieux de vous inquiéter car, pour Vince, la blouse est une protection contre la saleté, s’il la porte c’est que la prochaine opération risque d’être un poil salissante, mais juste un poil…Vince reste soigneux dans ce qu’il fait. Y’en a pas partout si vous voyez ce que je veux dire…Heureusement pour le patient…


Pouvoir/capacité :Il sait manier le bistouri et le pied de biche comme personne !
Grade :Lieutenant
Nom de votre supérieur :
Fonction au sein de l'équipage :Médecin en chef
Histoire ( 30 lignes minimum ):

\o/En cours de construction!\¤/

Test RP: Attendre le feu vert d'un admin



Dernière édition par Vince Gesicht le Mer 1 Sep - 1:45, édité 2 fois
avatar
Vince Gesicht
Le bon docteur
Le bon docteur

Localisation RP : Marinford
Rang/Grade : Médecin / Lieutenant

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Docteur Gesicht, pour vous servir

Message par William Morgan le Dim 29 Aoû - 0:27

Tu n'as rien à faire dans la Marine camarade, rejoins la Piraterie et les Toukotsu Kaizokudan ! Le seul équipage de VRAI pirates (et pas de tafiolles de rêveurs).

Tuer est notre hobbit, piller notre passe temps. Rejoins nous et ton sadisme sera apprécié à sa juste valeur Smile
avatar
William Morgan
Red Will
Red Will

Localisation RP : South Blue
Rang/Grade : Vice-Capitaine
Supérieur : Brask Roc

Feuille de personnage
Points de vie:
750/750  (750/750)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Docteur Gesicht, pour vous servir

Message par Lucio Silva le Dim 29 Aoû - 10:26

'Spèce de voleur de marine, Will ! Te suffit pas de tuer des hommes, faut que tu les débauches en prime... Il a dit qu'il soignait, pas qu'il faisait souffrir pour plonger la victime dans une folie sans borne, jusqu'à ce qu'elle perde complètement l'usage cohérent de ses sens... En un mot, pas un pirate comme toi, juste un marine dérangé ! Et puis... In the navy, you can... make a lot of things, ouais, je vais m'arrêter là. L'histoire maintenant, qu'on puisse rire un coup. Smile



Le travail c'est la santé, laisser les autres travailler est un acte charitable.
avatar
Lucio Silva
le dormeur
le dormeur

Localisation RP : Water Seven
Rang/Grade : Sergent-chef
Supérieur : En transfert

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Docteur Gesicht, pour vous servir

Message par Licinius Ysen le Dim 29 Aoû - 12:17

J'vais plutôt me fier à l'avis de mon second, s'il voit un grand sanguinolent dans un couloir et qu'il l'apprécie assez pour l'inviter, ça vaut le détour. Du coup, va pas te faire d'illusions, mon cher Vince, tu finiras pas tes jours en tant que docteur, mais plutôt comme bourreau sur mon navire. Que tu commences ton récit en tant que marine n'y changera rien, le jour où on se croisera, il y aura deux issues possible, soit tu acceptes de me suivre avec le sourire, soit il ne te resteras plus assez d'os entier pour refuser.

Sur ce, bonne fin de fiche, et à très bientôt.
avatar
Licinius Ysen
Shirookami
Shirookami

Localisation RP : South Blue
Rang/Grade : Colonel
Supérieur : Amiral Tsuru

Feuille de personnage
Points de vie:
600/600  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Docteur Gesicht, pour vous servir

Message par Vince Gesicht le Dim 29 Aoû - 20:21

(Bon n'ayant pas trouver le bouton "éditer", je poste mon histoire ici. J'espère qu'elle vous plaira. ^^)

Bon et bien, puisque cela semble l’usage pour le commun des mortels, commençons par le commencement. Commençons l’histoire de notre médecin préféré alias : Vince Gesicht.
Ce petit médecin en herbe est né il y a exactement 48 années de notre époque actuelle sur une petite île au milieu d’East Blue, une mer réputée pour son calme relatif pour certains, pour son ennui mortel pour d’autres. Vince préférait la première définition, East Blue était calme, très calme, suffisamment pour pouvoir parfois passer une journée entière à la plage sans ne serait-ce qu’apercevoir un seul petit navire à l’horizon. La faute à East Blue ou à l’île qui était décidemment trop paumée pour que le monde s’y intéresse ? Vince n’en avait aucune idée et s’en contrefoutait royalement, il était heureux sur sa petite île et c’était le principal. Ce jeune garçon se révéla très vite comme étant un bon vivant, toujours le sourire aux lèvres, très ouvert aux autres, très agréables, toujours près à aider, un seul mot de sa part suffisait aux autres pour en faire un ami sincère, il s’attirait toujours la sympathie des gens l’entourant. Un petit rayon de soleil dans un coin paumé en fait.

Sa formation de médecine débuta lorsque son père le jugea alors prêt à être formé. Et oui, monsieur Gesicht était le médecin principal de l’île et il s’était promis secrètement que ce serait son fils unique qui le succèderait dans sa tâche. Fort heureusement pour lui et contre toute attente, le jeune Vince se montrait très enthousiaste, un peu trop même, à l’idée de soigner le corps des autres, déjà qu’il soignait excessivement bien le sien par réflexes depuis tout petit, là c’était l’occasion une nouvelle fois d’aider les autres !

La formation de médecin est longue, très longue, mais lorsque l’on a la passion du métier, plus rien ne semble nous arrêter, ni même le temps, c’est ce qui fit de Vince ce qu’il est aujourd’hui. Il grandit au milieu des instruments de chirurgie, des erlenmeyers, des plantes et des bouquins, son savoir grandissait de jour en jour et l’envie de tester ses connaissances sur un patient grimpait au fur et à mesure qu’il lisait, regardait son père réaliser les opérations les plus compliquées.
Enfin bref, passons tout ces détails ennuyeux et habituels et avançons un peu, disons tout simplement que la vie s’écoula dans le même trintrin et que désormais ses études sont terminées, son père l’a jugé fin prêt à devenir un authentique médecin. Vince a désormais 24 ans.

Les premiers symptômes plus ou moins apparents de sa maladie apparurent peu de temps après ses premières consultations de patients, en effet, au fur et à mesure des osculations, Vince commençait sérieusement à se poser des questions sur les autres. Etaient-ils tous ainsi ou bien n’était-ce que le fruit de son imagination ? Entant que médecin désormais, presque, professionnel, il ne pouvait pas laisser placer au hasard et consulta son père.

-Je ne vois plus les gens de la même façon. Dit le jeune médecin.

-C'est-à-dire ? Répondit le père, un peu au hasard, il ne voyait pas vraiment de quoi voulait parler Vince.

-Et bien, comment dire… C’est assez flou, je ne les perçois plus de la même façon, j’ai l’impression que ce sont des…des…objets.

Le père se leva d’un coup sec tout en tirant sur sa grosse pipe en bois et observa son fils de plus près, de beaucoup plus près, il colla presque son visage au sien.

-Regarde moi dans les yeux. Dit-il d’un ton sec et direct.

Le fils réagit sans répondre et s’exécuta.

Mieux que ça ! hurla le père.

-Mais c’est ce que je fais !

-Je vois…

Le vieil homme se retira et se dirigea vers la fenêtre la plus proche, celle juste à côté de son fils et observa l’horizon. C’était une journée relativement ensoleillée, la mer était calme, pas un seul navire au large. Il soupira lourdement.

-Qu’y a-t-il papa ?

L’homme se retourna, jetant un regard mauvais, presque inquisiteur à son fils qui ne comprenait absolument rien à ce qui venait de se passer. L’impatience se laissait voir sur son visage, il voulait avoir le jugement du vieil homme envers qui il éprouvait un profond respect pour sa grande sagesse malgré son âge et ses rhumatismes.

-Mon fils… je ne sais pas comment te le dire mais…

…Mais…

Le vieil homme semblait troublé par la révélation qu’il n’allait pas tarder à faire à son fils, le fruit de ses entrailles, enfin celle de sa mère, mais bon Papa a quand même planté sa petite graine dans le jardin de Maman après tout, c’était donc quand même en partie le fruit de ses entrailles à lui.
Il posa une lourde main sur les épaules du jeune homme et plongea son regard azur dans le sien.

Une nouvelle façade de ta personnalité vient d’apparaître mon fils et j’en suis profondément désolé…pour toi. Mon fils, tu es…
Tu es…
Tu es myope !

-Hein ?! beugla le fils, incrédule, il ne semblait pas comprendre ce que venait de dire son paternel.

-Myope ! J’ai dit myope, t’es complètement bigleux si tu préfères ! T’as vu comme tu louches ? Incapable de me regarder en face !

-Mais…comment se fait-il… Je n’ai… Je n’ai…

-Je suis désolé… répondit le vieil homme d’un ton morne tout en prenant ce qu’il considérait comme étant son successeur dans ses bras, le serrant de toutes ses forces.

-Mais…ce n’est pas possible ! Je suis médecin !

-Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés.

-Mais…

Le vieil homme desserra l’étreinte et se calla dans son fauteuil, faute à ses rhumatismes et replongea son regard dans le sien, prêt à faire l’ultime déclaration.

-Mon fils, tu vas devoir porter des lunettes…toutes rondes.

-Nooooooooooooooooooooon !

Et il éclata dans un sanglot désespéré.

Et depuis ce jour Vince dut porter des lunettes toutes rondes et vivre dans la crainte omniprésente des railleries de ses camarades. Détestant ce nouvel outil qui le gênait plus qu’autre chose dans ses opérations il ne les portât pas pendant un moment et put ainsi s’apercevoir de lui-même de sa propre déchéance. Les hommes devinrent des arbres, les têtes des grosses pommes, les oreilles des choux, les bras des courgettes, les cuisses d’énormes carottes bien rondes et les orteils de petites tomates toutes rondes. Ainsi Vince commençait à comprendre le sens de la vie et ce qu’on pouvait ressentir lorsqu’on était un légume. Il se résignait donc, après explications, railleries et hurlements qu’il devait prendre sur lui-même et porter ses lunettes et que la carotte qu’il était entrain de couper en petit morceau n’en était pas une.

-Oh, pardon monsieur Johnson !

Et il vit le monde comme il ne l’avait jamais vu auparavant, à travers les hommes et les légumes il ne percevait plus rien d’humain, comme si une vitrine double-épaisseur s’était installée entre son regard et le monde qui l’entourait. Mais Vince ne pouvait pas se résigner à vivre ainsi, il voulait vivre à nouveau dans l’ancien monde, voulait percevoir les choses de la même façon, il voulait briser cette vitrine, il voulait à nouveau être capable de voir les choses en profondeur autrement qu’à l’aide d’un bistouri. Il avait comme le sentiment que les autres personnes en face de lui n’étaient qu’une façade de leur personnalité et qu’il leur fallait quelque chose pour se libérer, pour pouvoir s’ouvrir au monde entier. En réalité, la vitrine s’était installée entre chaque homme et non seulement entre Vince et son monde. Il se mit donc en quête d’une solution.

La réponse lui vint peu de temps après suite à différentes observations tout au long de ses auscultations et de ses consultations. La réponse était l’amitié. Ca peut paraître bidon dit comme ça mais c’est une chose vérifiée et approuvée par la communauté ! En effet, lorsque Vince faisait bien son travail, il se rendait compte que les gens repartaient toujours avec le sourire aux lèvres et étaient plus enclines à s’ouvrir à lui, comme si une relation secrète se créait peu à peu entre le médecin et son patient. Fou de joie suite à cette découverte, Vince se consacra durement et entièrement à sa tâche de médecin, les consultations se multiplièrent tout comme les amitiés et tous repartaient le sourire aux lèvres. Une partie de la vitrine s’était brisée.

Mais, au fur et à mesure du temps qu’il passait, il fit une nouvelle observation chez ses patients, plus troublante cette fois-ci. Cette relation médecin/patient devenait presque « banale » pour les personnes qui le côtoyaient, elle semblait perdre de l’importance au fur et à mesure des auscultations, de plus en plus de gens le connaissaient et c’était presque devenu quelque chose d’anodin de connaître le docteur Gesicht. Vince ne voulait pas cela, une nouvelle vitrine était entrain de se former il en était persuadé, il fallait maintenir cette forte relation sinon tout ces efforts pour briser la vitrine auraient finalement été vains. Il fallait donc réduire les consultations, il fallait réduire sensiblement le nombre de patients, la rencontre avec le médecin devait être quelque chose d’exceptionnel pour tous. Ca devait être un moment de joie intense et de retrouvailles, comme si de vieux copains se revoyaient après une longue absence, ainsi la sincérité serait naturellement de mise et cette affreuse vitrine pourrait rester en milles morceaux !
Après restait à voir comment réduire le nombre de consultations. Une consultation signifie qu’une personne est souffrante donc en réduisant le nombre de personnes souffrantes on pourrait réduire le nombre de consultations. Pour réduire le nombre de personnes souffrantes il faut que celles-ci soient moins malades et qu’elles donc fassent plus attention à leur corps, en prennent plus soin. Vince n’avait jamais été malade car il prenait excessivement soin de lui, cela allait de soi donc que les deux étaient liés. Il fallait donc apprendre au patient qu’il devait vraiment prendre soin de lui sinon il devrait voir le médecin plus souvent et ce n’était absolument pas une bonne chose pour leur relation.

Vince réfléchit un long moment pour chercher la solution à ce nœud gordien et finit, après un certain temps, à le trancher plutôt que de le dénouer. Il pensa de la façon suivante : « Il faut faire comprendre à ces gens que le corps est précieux et qu’il faut en prendre soin, aller voir un médecin plusieurs fois est un affront, il faut ne le voir qu’une fois au maximum pour une consultation, les autres rencontres ne seraient que purement amicales. Il faut qu’ils apprennent d’eux-mêmes à prendre soin d’eux, le médecin ne doit pas le faire à leur place, ils se sont fait mal une première fois, je les ai soignés, à moi de leur faire mal, ils se soigneront seul. Ainsi ils me verront moins et nous pourrons rester des amis sincères ! » Vince était persuadé de sa théorie, il la mit en pratique dés le lendemain avec ce même monsieur Johnson à qui il avait malheureusement entaillé la jambe quelques mois auparavant croyant sur l’instant que c’était une carotte géante. Celui-ci n’avait une fois de plus pas fait attention à sa jambe et se l’était visiblement cassée à la vue de l’os qui ressortait au niveau de la cuisse. Le fémur était brisé, Johnson souffrait le martyr. Vince lui demanda de se coucher sur le lit , la jambe bien exposée, l’observa un instant tout en mettant ses lunettes, effectivement elle était bien cassée.

-Il faut prendre plus soin de vous monsieur Johnson, le corps n’est pas un outil c’est quelque chose de précieux.

-Mais soignez moi par pitié au lieu de raconter vos conneries Docteur !

-Bon, et bien retenez bien ceci. Un maximum de calcium pendant 3 semaines devraient suffire. 

Et Vince, une main posée sur l’os, l’autre sur la plaie, poussa violemment dessus et le fit rentrer dans la jambe, il continua de pousser jusqu’à ce qu’il sentit un léger « emboitement ». Il retira sa première main puis trifouilla rapidement avec l’autre pour enlever les petits bouts cassés. Johnson s’était évanoui. La jambe était en partie soignée, il ne restait plus qu’un apport de calcium sur 2à 3 semaines pour ressouder les parties ensembles. Cela peut paraître extraordinaire de voir Vince réussir son opération d’une telle façon mais c’est un médecin brillant, voir surhumain, il sait ce qu’il fait et a toujours su être très habile de ses mains au toucher excessivement précis.
Suite à cela, monsieur Johnson ne revint jamais le consulter et Vince en fut heureux, même très heureux de constater que sa théorie était bonne. Il prit donc cœur à l’ouvrage et recommença malgré les avertissements de la communauté. Ce fut la fois de trop lorsqu’il arracha la dent souffrante d’un enfant à l’aide d’une pince sans anesthésiant et la communauté ne tarda pas à le condamner à l’exil. Pourquoi l’exil ? Vince n’en savait rien, peut-être en souvenir du petit garçon doux et gentil qu’il était autrefois…mais Vince se considérait toujours comme doux et gentil alors il ne comprenait pas.

Le docteur Gesicht était donc désormais banni de sa terre natale mais repartait malgré tout le cœur léger car il était persuadé d’avoir aidé ces gens. Ainsi commençait sa deuxième vie, entant que médecin itinérant, offrant ses services à la communauté dés que l’occasion se présentait, il voyageait d’île en île, d’années en années. Le temps qu’il passait sur une île avant de devoir partir de celle-ci pour une autre était très variable, cela dépendait exclusivement de la taille de l’île. Pour les plus petites il restait 6 mois, le temps de faire connaissance avec les gens, de les ausculter et de déménager dans un autre village, pour les plus grandes il restait un an ou deux. East Blue contenait de très nombreuses îles au nom plus ou moins fruités telles que Fuschia ou Orange, les possibilités de destinations étaient infinies, Vince passa donc près de 10 ans ainsi, en ermite, voyageant d’une île à l’autre, se faisant de plus en plus d’amis au passage.
Certains se demanderont alors, mais pourquoi est-ce qu’on n’arrête pas son œuvre macabre ?! Pour la simple raison que Vince n’est pas un tueur psychopathe pour la communauté, c’est juste un psychopathe qui voyage et soigne les gens en les faisant énormément souffrir car, oui, jusqu’à présent, tout les cas qui l’ont consulté sont certes ressortis avec une douleur bien plus grande qu’à l’entrée mais aucune séquelles n’a jamais été à déplorer. Le brave docteur Gesicht, ou « Docteur Pied de Biche » pour certains, a juste une méthode différentes des autres, le maximum que l’on puisse faire c’est l’expulser de l’île.

Vince avait 34 ans lorsqu’il s’engagea dans la Marine. Pourquoi la Marine ? Parce que East Blue, certes, est grande mais pas assez pour ce brave Gesicht qui désormais avait comme une impression de « déjà vu » chaque fois qu’il allait quelque part, une nouvelle forme de vitrine avec le monde en quelques sortes. Tandis qu’intégrer la Marine signifiait tout simplement voyager plus, découvrir le monde plus en profondeur, briser des vitrines, aider plus de mondes, se faire plus d’amis. Pourquoi la Marine l’accepta malgré sa macabre réputation ? Vince n’en savait rien, peut-être manquaient-ils de médecins, peut-être n’avaient-ils jamais entendu parler de lui ? Vince ne le sut jamais et s’en foutait à proprement parlé, l’important était qu’à présent il était un médecin dans la marine et non un marine médecin. Et oui, à force de cogiter au milieu des livres on en oublie l’entraînement physique, Vince à son âge, n’avait pas la force physique nécessaire pour devenir un marine combattant, l’entraînement n’y changerai absolument rien. De toutes façons, même s’il avait pu devenir un authentique marine il avait expressément demandé en s’engageant qu’il resterait médecin et ne deviendrait pas Soldat. Son boulot est de soigner les autres, pas de les blesser, a la limite si on l’agressait lui directement pourquoi pas mais il ne sentait pas capable de tuer quelqu’un si on en lui donnait l’ordre. Sa requête fut acceptée et il devint médecin pour la Marine, ils acceptèrent même de lui laisser sa propre trousse à outils plutôt que de lui donner la trousse conventionnelle pour un médecin marine. En effet, la trousse de Vince ressemblait plus à celle d’un menuisier qu’à celle d’un médecin et ça fait pas sérieux de demander les affaires des autres.

Un autre de ses souhaits fut même exaucé alors qu’il ne l’avait même pas formulé ouvertement, on l’avait transféré sur North Blue.

Il fallut près de 14 ans à Gesicht pour atteindre le grade qu’il a aujourd’hui, c'est-à-dire Lieutenant pour certains, contremaître pour d’autres mais c’est officiellement Lieutenant. Comment un simple médecin comme lui réussit-il à atteindre un grade aussi élevé dans la marine ? C’est une question que Vince se pose continuellement et à laquelle il est incapable de répondre. Pourtant en se remémorant ses diverses actions au sein de la marin on pourrait comprendre mais lui non. En réalité, Vince n’a pas fait grand-chose de sa carrière entant médecin dans la marine, ou plutôt, disons qu’il n’a rien fait d’exceptionnel à ses habitudes, il était médecin, son rôle était donc de soigner les marines donc il soignait les marines, à sa façon.
Mais allez savoir pourquoi mais on le blâmât pas d’un poil pour ses méthodes plus que violente, au contraire, on l’encourageait même d’un certain point de vue à continuer dans cette direction. En effet, ce dont ses supérieurs s’étaient rendus comptes au fur et à mesure du temps qu’il passait au sein de la marine, c’était que partout où il allait, un certain vent de discipline et de respect se faisait ressentir au sein des matelots voir même de quelques sous-officiers. Il n’avait fallut que peu de temps à Vince pour se forger une véritable réputation de Docteur Fou au sein de la marine, certains disaient même qu’il était « celui qui vous maintenait en vie tout en vous tuant.» Les cas de blessés étaient nombreux partout où il allait et comme il insistait pour les aider, on ne pouvait pas refuser, du moins pas au début. Les effets ne se firent pas attendre et à chaque que Vince était affecté à un endroit particulier, les recrues et les matelots redoublaient d’efforts, de discipline et d’attention dans leur tâche pour ne pas se blesser ou être blessé et ne pas avoir affaire avec « Docteur Pied de Biche » car tous savaient ce dont il était capable, quoi de plus horrible de souffrir le martyr sans pouvoir mourir? Certains le considéraient d’ailleurs plus comme un tortionnaire plutôt qu’un médecin. Malgré tout les bonnes actions de Vince étaient profitable à tous, certains ne se blessaient plus, d’autres pouvaient commander sans problème de discipline, Vince était devenu un véritable atout et il se la coulait douce. Il aimait la Marine car il pouvait constamment voyager et
se faire des amis. Pour lui c’était désormais officiel : Une consultation = un ami.

Afin d’officialiser et d’augmenter d’un cran le rendement de l’équipage, on promut de plus en plus le bon docteur Gesicht pour ses bons et loyaux services jusqu’à devenir, après un long moment finalement, Lieutenant, celui qui maintient l’ordre sur un bâtiment. Vince maintenant désormais l’ordre partout où il allait sans en être conscient, les gens le respectaient, il les respectait et il en était heureux. Il était persuadé d’être devenu quelqu’un d’aimé au sein de la marine et il voulait que cela reste ainsi et cela restera ainsi.

Aujourd’hui, Vince a 48 ans et est toujours stationné sur North Blue qui se révèle, au final, encore plus gigantesque qu’East Blue, du moins c’est l’opinion que se faisait le Docteur Gesicht des lieux. Il ne lui était même pas venu à l’idée qu’il n’avait, peut-être pas exploré la moitié d’East Blue et qu’il avait tourné en rond tout au long de ses aventures. Mais tout ça c’était du passé et tournons nous à présent vers le présent et l’avenir, qui sait ce qu’il adviendra de ce docteur un peu naïf mais néanmoins adorable ?

(Voili voilou, histoire un peu à la va-vite et pas aussi drôle que certains l’attendait mais je l’ai dit, j’ai perdu la main du rp et j’ai toujours eu du mal avec les préquelles des personnages. ^^’ J’attend donc vos commentaires avec impatience !)
avatar
Vince Gesicht
Le bon docteur
Le bon docteur

Localisation RP : Marinford
Rang/Grade : Médecin / Lieutenant

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Docteur Gesicht, pour vous servir

Message par Lucio Silva le Dim 29 Aoû - 20:35

Muahaha, la myopie. J'aime. Je n'en dit pas plus, et laisse aux plus expérimentés des commentaires techniques... Mais j'aime l'humour utilisé, ni trop, ni pas assez, au début, suivi d'une partie plus "explicative" sur sa mentalité, l'éloignant du sadique ordinaire.


Le travail c'est la santé, laisser les autres travailler est un acte charitable.
avatar
Lucio Silva
le dormeur
le dormeur

Localisation RP : Water Seven
Rang/Grade : Sergent-chef
Supérieur : En transfert

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Docteur Gesicht, pour vous servir

Message par Maître du Jeu au Trésor le Dim 29 Aoû - 22:09

Bonjour & bienvenue !

J'vois que les pirates du crâne vont enfin avoir à redouter la marine pour de bon Razz

Quoiqu'il en soit, mis à part quelques petites fautes par ci par là qu'une bonne relecture devrait corriger je ne vois pas de grosses erreurs, aussi, je te donne le feu vert pour ton post RP et tu seras juger dans la globalité.

A toi de nous montrer ce petit génie de la chair en action, go go go !




Spoiler:
avatar
Maître du Jeu au Trésor
Maître des Berrys
Maître des Berrys

Localisation RP : Partout et nulle part
Rang/Grade : Banquier
Supérieur : La surface

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Docteur Gesicht, pour vous servir

Message par Vince Gesicht le Mar 31 Aoû - 9:24

Test RP:

(Ceci est une histoire inventée pour le test rp, mon personnage, Vince Gesicht y est présent mais ne l’a pas vécu . Du moins pas encore… :p )

C’est en baillant fermement la bouche grande ouverte que j’arrivai sur le pont du navire, toujours aussi gigantesque qu’à son habitude. J’avais beau le côtoyer tout les jours il me paraissait toujours aussi mystérieux et inconnu, allez savoir pourquoi mais j’aimais cela, cela me permettait au petit matin, comme il l’était actuellement à la vue de l’aurore au loin qui peinait difficilement à pointer le bout de son nez rouge, de voyager et de redécouvrir ce monde. Certains se demanderont alors mais pourquoi ne pas le faire en pleine journée plutôt qu’au petit matin ? La réponse est pourtant simple et coule de source, en pleine journée il règne une telle activité sur ce navire qu’on se croirait dans une véritable fourmilière, vous comprendrez donc que je préfère rester enfermer dans mon bureau à ce moment-là. C’est désagréable de travailler dans un brouhaha pareil, je ne suis pas antisocial pour autant, juste sensible auditivement disons-cela comme ça, ça ne m’empêche pas pour autant de me faire de nombreux amis sur ce bon vieux rafiot , la preuve en est je m’entends à merveille avec la capitaine Simons, un homme grand, d’âge mûr la barbe saillante et pourtant qui respire la santé ! Quand je pense que la plupart des matelots m’ont déjà rendu visite, celui-là jamais c’est à se demander même s’il n’a pas un médecin personnel…enfin j’dois me faire des idées, un autre médecin à bord ? Quelle idée ! Il devait juste être très soigneux, comme moi.

Bref tout ça pour dire qu’il était relativement tôt, une petite brise fraiche matinale me caressant les cheveux et me rafraichissant les papilles brulées par le café noir que j’étais actuellement entrain de déguster. Il est pas mauvais ce café, faudra que j’aille remercier le coq d’en préparer d’aussi bon tout les matins, comment s’appelait-il déjà ?
Logos…
C’est ça, monsieur Logos, un jeune homme respirant, lui aussi, la santé, noir de peau, très respectable ! En y repensant je crois que c’était une des seules personnes présente sur ce navire qui ne m’avait pas déjà rendu visite avec la capitaine Simons, je me rappelle même que je m’entendais merveilleusement bien avec lui, il faudrait que j’aille le remercier personnellement.


Belle journée n’est-ce pas Doc’ ?

Je levais les yeux et attardait mon regard sur le silhouette sombre qui trônait au sommet du mat, la sentinelle, un homme charmant qui me disait bonjour chaque fois qu’il me voyait et qui, pourtant, avait un nom que j’étais incapable de revenir.

-Excellente vous voulez dire mon cher ami ! Rien de tel qu’une si parfaite lueur lointaine pour vous mettre de bonne humeur le matin n’est-ce pas ? lui répondis-je tout en lui adressant le plus sincère de mes sourire, lui aussi je l’aimais bien.

-Je ne l’aurai pas mieux dit !

-Rien de neuf à l’horizon ?

-Que nenni Doc’ ! La mer est super calme aujourd’hui, un véritable cimetière marin !

-Surveillez vos paroles voyons, il n’est pas de bonne augure de parler ainsi des morts.

Je crus l’entendre grommeler un instant dans ce coin avant de finalement pousser un « D’acc’ Doc’… » peu convaincu, il avait dû tousser, je m’occuperai de lui à l’occasion.

C’est en portant une nouvelle fois la tasse chaude à mes lèvres que je me rendis compte qu’elle était vide, le café était si bon que je l’avais bu en quelques instants, quel gâchis ! Un homme respectable se devait de savourer et de déguster tout ce qui peut arriver à ses sensibles papilles. Je grommelais intérieurement tout en tournant les talons pour retourner à la cabine qui désormais était à l’autre bout du navire, juste à droite des escaliers menant au pont supérieur en fait. Cette discussion avec la sentinelle avait été si passionnante que j’en avais oublié le cours du temps et que, sans m’en rendre compte je m’étais alors retrouvé quasiment au niveau de la proue. C’est en chemin que je vis alors la porte menant à la cabine des marins s’ouvrir, un homme sombre au sens propre du terme en sortit en titubant légèrement, vu comment il se tenait le ventre il devait avoir une sacré indigestion. C’est alors que je reconnus monsieur Logos, celui-ci, un peu perdu au début, posa finalement son regard sur moi et une nouvelle flamme sembla se ravir en lui. Il me fit un salut fébrile que je lui rendis, le sourire aux lèvres.


-Ah docteur , je vous cherchais justement !

-Mon cher Logos ! Quelle joie de vous voir de si bonne heure, en quoi puis-je vous être utile ?

-La joie n’est pas réciproque Doc’, j’aurai aimé vous saluer dans d’autres circonstances et ne pas être aussi indisposé.

-Expliquez-vous.

-Il semblerait que mon petit « spécial » de la veille n’était pas aussi frais qu’il en avait l’air.

-Votre petit « spécial » ?

-Mon essai culinaire personnel, ça m’a pas réussit cette fois.

-Je vois…

Je posai alors une main réconfortante mais ferme sur son épaule et l’invitait à se diriger vers mon cabinet, le capitaine Simons serait finalement le seul à ne pas m’avoir consulté.

Suivez moi monsieur Logos.

-Merci docteur.

Et il me suivit jusqu’à ma cabine que je lui ouvrit entant que gentleman éduqué et que médecin, le pauvre, à la vue de la position courbée qu’il arborait ainsi que de la façon dont il se tenait le ventre il devait véritablement souffrir le martyr, une méchante indigestion. Je refermai la porte derrière nous et verrouillai fermement le loquet, juste au cas où…
D’une main je l’invitai à s’asseoir sur le lit tout en enfilant ma blouse blanche de médecin, on sait jamais…


Vous savez docteur, j’ai entendu toutes ces histoires à votre sujet.


-Et ? dis-je sans le regarder tout en nettoyant mes lunettes.

-Personnellement je n’y crois pas, j’suis sûr que ce ne sont que des ragots et que vous faites merveilleusement votre travail. Vous êtes quelqu’un de bien docteur.

Je souris.

-C’est très aimable de votre part mon cher Logos, je n’en pense pas moins de vous. Combien sont-ils à raconter ces ragots ?

Il parut réfléchir un instant, voir même hésiter avant de dire faiblement.

-En fait Doc’, c’est tout l’équipage qui le dit…

Je me tournai vers lui et posais mon regard sur son ventre, toujours aussi caché sous ses bras. Passons à l’auscultation.

-Levez-vous.

Il se leva.

Levez les bras.

Il leva les bras, la confiance régnait entre nous, je ne pu m’empêcher un sourire satisfait et heureux. Mon oreille droite se colla contre son ventre délicatement, un gros gargouillis aqueux se fit entendre, j’avais vu juste, indigestion.

-Et vous Docteur ?

-Hum ?

-Vous en pensez quoi de toutes ces rumeurs ?

Un petit rire s’échappa de lui-même.

-Vous savez, mon père me disait-toujours la même chose. Si un mec te traite de cheval, traites le de con.
Si un deuxième mec te traite de cheval, fous lui ton poing dans la gueule.
Si un troisième mec te traite de cheval…


Je concluai à peine ma phrase que je sortis une grosse bassine de sous le lit et la plaçai en face de monsieur Logos.

…alors il serait temps de t’acheter une selle.

Logos ne réagit pas immédiatement, il se contenta de froncer interrogativement les sourcils.

-Je ne suis pas sûr de comprendre Doc’…

-Vous allez vite comprendre.

Il posa son regard sur la bassine, comme inquiété subitement.

-C’est pour quoi ça ? dit-il en la désignant du regard.

J’ajustai mes lunettes et répondis tout en enfilant mes gants de travail.

-Vous avez une indigestion. Cela se traduit par un organisme étranger que votre corps ne peut digérer et qu’il n’aurait jamais dû rencontrer. Il n’y a qu’une seule façon de la guérir.
Quand c’est entré…
C’est pour ressortir !


Et sans prévenir, mon poing s’écrasa violemment entre les côtes, au niveau du plexus solaire. L’effet de surprise et la force firent perdre le souffle à Logos qui manqua de s’étouffer en vomissant toutes ses entrailles, hurlant, fort heureusement la sauce ne déborda pas sur le bois. Ainsi donc les crevettes, si c’était des crevettes, de monsieur Logos n’étaient pas fraîches. Une fois qu’il eut « terminé », on ne dégueule qu’une seule fois lorsqu’on a une indigestion, je pris la bassine, ouvrit le hublot de ma cabine et jeta la nourriture aux poissons. A entendre le hoquet rauque et les soubresauts de monsieur Logos, mon poing avait fait plus que de le faire régurgiter, j’avais dû choquer son système nerveux, il allait falloir le relaxer. Trop faible ne serait-ce que pour prononcer un seul mot, je dû allonger moi-même monsieur Logos sur le lit ventre contre terre.

Maintenant nous allons passer aux relaxations sinon vous risquer de ne pas vous relever avant une heure.

J’enlevai mes gants, prenant soin au passage de les plier soigneusement, ils n’avaient pas été tâchés par les résidus de monsieur, et de les écarter sur le côté avant de poser doucement mes deux mains sur son dos. Puis s’ensuivit une longue période de massage plus ou moins violent selon l’endroit où je frappais, parfois même ça craquait presque sourdement à croire que les os cédaient à chaque passage de mes doigts délicats. Mais bon, je suis un professionnel, je sais m’y faire avec le corps humain, monsieur Logos ne courait absolument aucun danger même si les hurlement désespérés qu’il poussait continuellement à chaque frappe sur son dos laissait entendre le contraire à l’extérieur de la cabine.

----------


A l’extérieur de la cabine en question, la vie s’était comme éveillée sur le bateau, les mousses prenaient chacun respectivement leur poste respectif les uns après les autres sans ne porter ne serait-ce qu’une seule oreille indiscrète vers la provenance de ces hurlements, c'est-à-dire la cabine de ce bon vieux Docteur Gesicht. Le capitaine Simons buvait alors tranquillement son café personnel, le regard porté vers l’horizon avant de s’adresser à la sentinelle.

-Higgins !

-Oui capitaine ?

-Qui est dans la cabine avec le docteur Gesicht ?

-Le matelot seconde classe Logos, capitaine !

-Je vois…

Il portait une nouvelle fois le café à sa bouche, son second ne tarda pas à le rejoindre, visiblement troublé par tout ce raffut morbide.

-Mais que se passe-t-il là dedans mon capitaine ?! dit-il d’un ton presque apeuré.

-Oh rien, c’est le docteur qui broie du noir.

Et le capitaine explosa de rire.


-------


Logos avait retrouvé la voix et semblait même avoir la force de se relever au vu des nombreuses fois où il avait tenté d’esquiver mes massages de relaxation, mon traitement avait une fois de plus prouvé son efficacité, plutôt que d’être affalé par terre de douleur, il respirait maintenant la santé et semblait impatient de retourner travailler. Lorsque je mis fin aux massages, il bredouilla légèrement.

-Est-ce…est-ce fini Docteur ? Je peux… partir maintenant ?

-Pas exactement.

Vu comme il tenta brusquement de se redresser, il avait dû être choqué par ma réponse. Il fallut le plaquer fermement une nouvelle fois contre le lit

Mais vous allez rester tranquille oui ? Je ne pourrai pas mener mon travail à bien si vous gigotez autant ! Je vous promets qu’après cette dernière chose vous pourrez partir et retourner travailler mon cher ami.

-Et quelle est cette…dernière chose docteur ?

-Voyez-vous, les massages n’étaient qu’un préliminaire à cette séance de relaxation, celle-ci consiste en réalité en une plus petit opération légèrement plus brutale mais surtout plus brève et plus efficace…

Le touché rectal.


-Le quoi ?!

-Détendez-vous…

-NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !





(Si la blague "broie du noir" a pu en choquer quelques-uns, vous m'en excuserez, ce n'était absolument pas mon intention. Si c'est le cas, faites moi en part et je la supprimerai Wink )


Dernière édition par Vince Gesicht le Mer 1 Sep - 11:20, édité 4 fois
avatar
Vince Gesicht
Le bon docteur
Le bon docteur

Localisation RP : Marinford
Rang/Grade : Médecin / Lieutenant

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Docteur Gesicht, pour vous servir

Message par Maître du Jeu Rebelle le Mar 31 Aoû - 10:48

Bienvenu sur le forum!

Je vais être clair, j'ai beaucoup aimé ton histoire tout comme ton perso, ton style est agréable et reflète parfaitement le caractère de ce brave docteur, ça ne manque ni de descriptions ni d'originalité ^^

Bref, pour ma part, je te mets un niveau 7 selon les nouvelles conditions d'évaluation.

Attends le passage d'un autre guide de jeu et tu seras prêt à intégrer les rangs de la marine!
avatar
Maître du Jeu Rebelle
Protecteur de la liberté
Protecteur de la liberté


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Docteur Gesicht, pour vous servir

Message par Maîtresse du Jeu de l'Or le Mer 1 Sep - 0:10

Bonsoir, voilà le deuxième avis requis.

Je rejoins Rebelle pour dire que ton personnage est original. Les descriptions en particulier sont très bien écrites. On se représente bien ton bonhomme même si un ou deux détails supplémentaires auraient pu être apporté, au niveau de son physique.

Ton histoire est à mon gout un peu trop portée sur les dialogues mais les phases narratives sont elles aussi complètes, rien de trop gênant donc.
Par contre, il y a un soucis de concordance des temps, particulièrement dans ton test RP ( les transitions présent / passé ne sont pas toujours bien négociées ), auquel viennent s'ajouter quelques vilaines fautes d'orthographes, surtout de conjugaison en fait ( pas de "s" pour la 1è pers. avec les verbes du premier groupe au présent, ...).

Ceci dit, on reste immergé dans les scènes avec ton style de récit, tu nous fais partager l'opinion de Vince avec aisance, le tout reste sympathique à la lecture donc pour ma part j'opte pour un niveau 6 si tu rectifies le tir niveau conjugaison.

Je te laisse le temps de corriger les fautes d'ortho qui font un peu tâche dans l'ensemble néanmoins plaisant avant de te valider.
avatar
Maîtresse du Jeu de l'Or
Marraine de la Finance
Marraine de la Finance


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Docteur Gesicht, pour vous servir

Message par Vince Gesicht le Mer 1 Sep - 1:42

Bonjour/bonsoir/bonne après midi! (Cochez la bonne réponse tout en regardant votre montre)

Tout d'abord je voudrai tous vous remercier pour vos commentaires, je suis heureux que mon histoire vous ai plu et je tâcherai de faire en sorte que mon rp soit, au moins, aussi plaisant à lire pour vous. Wink

Ensuite pour ce qui est des choses à corriger j'ai suivi de près les remarques de Maîtresse de l'Or, c'est à dire:

-J'ai rajouté un tout petit paragraphe dans le partie Description Physique expliquant plus ou moins l'allure qu'aura Gesicht vu de loin et l'opinion que peut se faire le commun des mortels quand à son égard.


-J'ai relu attentivement mon texte et ai corrigé plusieurs choses:
    -Des fautes d'inattentions énormissimes (le "sans" qui devient un "s'en" par exemple ><)
    -Des tournures de phrases relativement maladroite qui pouvait choquer/gêner le lecteur.
    -Certaines concordances de temps maladroites quand je passais, sans raison valable, du passé au présent et inversement alors qu'il n'y avait pas lieux d'être.
    -Des fautes de conjugaisons dispersées ici et là en prenant soin d'appliquer la règle énoncée par la personne au dessus.


Mais bon, je ne pense pas pour autant que malgré cette correction mon texte est désormais parfait, il doit sûrement rester des problèmes ici et là dont je n'ai pas conscience, si vous les voyez n'hésitez pas à m'en faire part et je les corrigerai! Ca me permettra de les repérer plus facilement à l'avenir et de faire plus attention. Wink

Merci encore pour ces commentaires! Smile
avatar
Vince Gesicht
Le bon docteur
Le bon docteur

Localisation RP : Marinford
Rang/Grade : Médecin / Lieutenant

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Docteur Gesicht, pour vous servir

Message par Maîtresse du Jeu de l'Or le Mer 1 Sep - 2:51

Voilà, il reste encore quelques erreurs de conjugaison qu'il faudra corriger, mais les modifs ont été intéressantes.

Niveau 6, bienvenue dans l'aventure !
avatar
Maîtresse du Jeu de l'Or
Marraine de la Finance
Marraine de la Finance


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Docteur Gesicht, pour vous servir

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum