Pavillon bleu

Aller en bas

Pavillon bleu

Message par Silver Bellamy le Lun 25 Oct - 21:50

[]<-



Ouep, c'mes affaires. Et j'suis homme à m'occuper d'mes affaires sans regarder ceux d'autres !


Bon. Ok, le bateau était vieux. Pas facile à manier, donc, et mauvais pour le moral par la même occasion. Puis il s’était incrusté à son bord sans trop de vergogne. Et il avait demandé à être débarqué dans certaines conditions, aussi... Non, décidément, il avait beau lui refiler toutes les excuses possibles, Silver n'arrivait pas à expliquer le changement de ton chez le capitaine.

Après tout, vu son état de traînard pas frais, il se faisait peut-être des idées. La faute au réveil matinal. Mais la trahison auditive n'était pas dans ses habitudes, même en état de semi-veille, et il avait distinctement distingué un je-ne-sais-quoi de différent dans la phrase du gars Gudil.

« Mouais.» Ce simple mot résumait à lui seul la situation.

Décidément, la journée s'annonçait mauvaise. Du moins le début – d'après le soleil, il ne devait pas être plus de huit heures. Et d'après l'ombre imprimée sur la rétine du pirate pour avoir regardé ledit soleil, le flambant serait aussi lumineux que d'habitude. Bref.
En clignant des yeux pour chasser les réminiscences visuelles, Silver se leva de son perchoir pour y poser les pieds. En équilibre plutôt précaire sur le bastingage, il balada ses panards, un pied devant, un pied derrière, jusqu'à la proue, ou plus précisément le beaupré et son filet. Le seul mât horizontal de tous les navires, quels qu'ils fussent, constituait un de ses sièges favori, plus encore quand il y avait un filet en-dessous pour y dormir sans être dérangé. Assis sur le premier, les pieds dans le second et adossé à la balustrade, il se laissa aller à... A quoi ? Pas grand-chose, finalement. La morosité n'était pas sa tasse de thé. L'ennui non plus, d'ailleurs, quant à la réflexion, n'en parlons pas. Mais après tout, pourquoi réfléchir, alors qu'il suffit de se caler bien confortablement pour profiter du voyage?

Dans cet état de « rien », et à défaut de mieux, le pistolero fit un geste qui ne lui sauva pas la vie mais qui fut bien pratique quand même (quoique): il releva la tête d'un chouïa et regarda l'horizon.

L'horizon, bleu infini, ligne sans vraiment de début, donc sans fin non plus, interrompue par la fière masse d'un navire à la Mouette.

*Mais bon sang d' bâtard de capitaine véreux! *


Bougre de réflexe, il se leva d'un bond. Le navire en profita, aidé d'une vague traîtresse, pour faire une embardée à tribord, flanquant le pirate dans le filet, qui passa de l'état de repose-pieds au statut d'aide providentielle. Il se releva jurant et pestant, franchit d'un saut furieux la rambarde et déboula comme un fou sur le pont.

« GUDIL!!!! »

Le malheureux gond de porte de la cabine sauta sous la pression lorsque Silver l'ouvrit en un furieux coup de vent. Et malgré la (très grande) différence de gabarit entre le capitaine et le pirate, Gudil risquait de ne pas en mener large face au pistolero. Du moins c'était ce que celui-ci espérait.

« J'vais pas y aller par quatre chemins. C'te bateau, là-bas. Vous comptez aller leur conter fleurette, ou pas

*'Tain, comptez, conter, y'a mieux pour impressionner quand même.*
avatar
Silver Bellamy
Le vagabond
Le vagabond

Localisation RP : West Blue

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavillon bleu

Message par PNJ OPR le Mar 26 Oct - 19:41


Gudil essuya du revers de la main les morceaux de sa pauvre porte qui venait à l'instant de subir la colère du pirate. Oubliant un instant ses objectifs Gudil fut scandalisé par l'attitude du jeune garçon envers son fier esquif.

"Boudiou d'bonsouair ! Fichu marmô d'vandale ! Tié pas ch'tarbé d'clacpoter ma pov' porte comme çoué ?!"


Bon sang le petit avait l'air naïf au premier abords, mais il réagissait au quart de tour au moindre doute. Gudil allait devoir se montrer rusé s'il voulait amener son passager à bon port sans user de la force. Après tout trouer la peau de jeunes enfants ne faisant pas vraiment partie de ses vieilles habitudes. Quoi qu'aux vues des compétences de tireur du loustic' il n'hésiterait pas une seconde s'il lui prenait l'envie de continuer à jouer les durs. Pas impressionné pour un sous par la colère du freluquet se présentant devant lui, Gudil renifla un grand coup avant de cracher un glaviot d'une taille respectable devant le garçon. Puis il se lança dans le plus magnifique mensonge de sa carrière.

"Crevindjiou mais d'quoi qu'tu jartes gamin ? Si j'vais lo-bas c'est qu'j'ai pas vrouaiment l'choa tu vouais ? Les courants morins d'la zone sont r'doutables et vous bazarde en moins d'deux dans les vindjiou d'recifiards ! Faut prendre un minim... un minum... enfin bref de la distance. En plus l'navire qu'tu vouais lo-bas va bio trop vite pour nous. On s'croisera mêm' pô.

T'io marin toué ?! Nan hein ! Alors laisse l'vio Gudil faire son n'affaire vu. S'non tiou peux toujours sauter..."



Tout en montrant du menton le bastingage et la côte qui s'éloignait, Gudil ne lâchait pas d'un pouce la crosse de son pistolet caché derrière la barre. Si le gamin prenait réellement l'envie de sauter il hériterait d'une jolie petite balle dans le dos... C'est moche mais c'est la vie.

avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavillon bleu

Message par Silver Bellamy le Mer 1 Déc - 16:10

*Clacpoter?*
Moui. décidément, comme entrée classe, il y avait mieux. En même temps, la porte qui saute sous l'impact, il faut avouer que ça laisse pas indifférent... Même si c'était pas volontaire, juré.
La réaction du cap'taine était sacrément compréhensible. Si le vieux loup de mer disait vrai, Silver avait tout intérêt à s'excuser platement, et à réparer la pauvre porte qui oscillait sur son seul gond restant. Il avait toujours agi au feeling, mais là...

Le gros mollard qui s'écrasa à deux millimètres de son pied témoigna de sa grosse bourde, et accessoirement, de l'état nasal du capitaine.

* Bah, ça aurait pu être pire. J'aurait pu l'recevoir sur la gueule, son glaviot. *

Cela dit, le doute planait toujours.

« Oups. »

Lamentable incipit pour un discours d'excuses, et un peu en retard il faut dire, mais la parlotte c'était pas son fort. Et puis, avouez que faire sauter une demi-porte d'un seul coup, ça limite les capacités de communication... Ne serai-ce que sous le coup de la surprise. M'enfin bref.

«  Hem, désolé pour la porte. »
Même remarque. « 'Part ça, j'suis pas marin, mais j'ai quand même bourlingué assez souvent pour savoir que si l'bout d'un bateau pointe pile poil sur un endroit... C'est qu'on a mis le cap dessus...»

Ton mi-ironique mi-raisin, instant de suspension entre l'accusé et l'accusant. L'un oscillant entre le statut de passager involontaire et celui d'ennemi pas trop volontaire non plus, l'autre... L'autre, qui sait.

Ces brefs passages d'hésitation entre deux possibles sont si rares qu'un ennuyé d'la vie lambda se devrait d'en profiter. Le jeunot à la tignasse grise ne faisant pas partie du club, il balaya le suspens d'un haussement d'épaules fataliste.

Avisant la jointure métallique toujours à terre, il envoya celle-ci en l'air d'un coup de pied avant de la récupérer (S'étant déjà fait assommer par un patron bossu pour à peu près les mêmes raisons, il en avait tiré un sacré mal de crâne et un principe: ne jamais baisser la tête face à un type en colère, jamais!). Un peu tordue. Un peu. Bof, avec deux clous et un marteau, le tout devrait tenir.

« Z'avez de quoi réparer la porte?  »

En espérant que ça détendrait un peu l'atmosphère. Pas qu'ça le gêne, mais l'ambiance devenait louche, avec relents d'embrouilles et tout l'tafia.



Dernière édition par Silver Bellamy le Dim 19 Déc - 13:47, édité 1 fois
avatar
Silver Bellamy
Le vagabond
Le vagabond

Localisation RP : West Blue

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavillon bleu

Message par PNJ OPR le Dim 12 Déc - 17:00


Quoi qu'il puisse en dire, il devenait assez évident pour quiconque disposait de plus de deux neurones, que les deux navires allaient forcement finir par se croiser. Gudil avait essayé de faire tenir son mensonge le plus longtemps possible, occupant même son passager avec un marteau et quelques clous. Pourtant, il était clair que son guet-apens allait être éventé d'une seconde à l'autre.

Devant l'éclair de lucidité qui passa sur le visage du pirate, le vieux chasseur de primes pris les devants.
Sortant doucement son pistolet braqué de derrière la barre, il maintint en joue son interlocuteur alors que celui-ci commençait à ouvrir la bouche.

"Bouge pas ptiot. Ça m'pein'rait de trouer la caboche, mais j'hésit'rais pio une s'conde. Alors tu vas t'assouaire sans embrouille en attendant nos potos d'le mouette, ok ?"


avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavillon bleu

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum