Fall A. Fell

Aller en bas

Fall A. Fell

Message par Fal-Lafel le Lun 28 Mar - 1:26

~°Présentation du Joueur°~


Prénom: Si vous envisagez réellement de m'appeler autrement que par mon pseudonyme, ce sera Franz.
Age: 24
Ce que vous aimez: Ecrire pardi!
Ce que vous n'aimez pas: Les pannes d'inspiration.
Première Impression: Coloré! (Pour la seconde, j'en réserve la primeur à celui qui me posera la question)
Autres : 42
Comment avez vous connu ce forum?: Les recherche d'image vous mênent parfois sur des territoires inconnus.


~°Présentation du Personnage°~

Nom Fell
Prénom: Fall Arthur
Surnom: Fart

Age: 36
Sexe: Ca ne se voit pas? *indigné*

Est-il existant ou inventé ?: N'allez surtout pas lui dire qu'il est le fruit de l'imagination de quelqu'un.
Race: Humain
Pouvoir/capacité: Pouvoir qui n'en sont pas: Fart est persuadé de parler aux animaux de toute sorte et ne voit pas les couleurs. Il évolue donc dans un univers en noir et blanc. (En suspend, à discuter)
Grade: Maître du balais à chiotte
Nom de votre ville ou village: Water Seven, la cité lacustre
Description Psychologique

C'est vous qui voulez des infos sur Fall? Moi c'est Karashko, son boss. J'le connais pas mal le petit mais le seul être probablement capable de décrire psychologiquement Fart c'est Gaspard alias Gasp' L'anguille domestique du Club dans l'aquarium là bas. Le souci c'est qu'à part Fart, personne ne comprend ce que Gasp' raconte... Certains aiment à croire qu'à part Gasp' personne ne comprend ce que Fart raconte. Toujours à causer ces deux là mais personne n'écoute... Parce que c'est louche un type qui cause au bestiaux.

Alors faisons simple! De l'extérieur Fart à l'air plus ou moins normal. Qu'est ce que là normalité et blablabla me direz vous? Bien... C'est à dire que pour un humain, de premier abord, il ne fait pas peur, parle de façon intelligible et plus ou moins cohérente et à une démarche tout ce qu'il y a de plus courant. Triste de découvrir que la normalité c'est la masse..? Moi aussi, mais ne nous éloignons pas du sujet: Fart.

Soit! C'est un type un peu blasé en apparence, qui fait un boulot de merde mais qu'il fait de façon consciencieuse. Petite main dans un cabaret, y a plus reluisant mais en même temps, c'est l'endroit parfait pour laisser traîner ses oreilles.
Les danseuses l'aiment bien parce qu'elles le trouvent mignon et qu'il ne parle pas beaucoup. Sans doute parce qu'il préfère les écouter parler fanfreluches que de se rendre compte qu'en fait c'est leur seule et unique préoccupation. Les barman l'ignorent la plus part du temps sauf quand il remplace au service. On ne sait pas trop pourquoi mais moi j'ai idée que le beau gosse attire la jalousie des mâles. Surtout quand les filles l'entourent pour lui raconter leurs petits bobos en habit de scène à la fin du spectacle dans les coulisses alors qu'il passe le balais.
Hum...
Je me rend compte que ça n'avance pas trop le chmilblik! On ne sait toujours rien de ce qu'il y a dans la tête à Fart et je me vois mal prendre un scalpel pour disséquer l'animal. Quand j'l'ai trouvé, il était entrain de fouiller les poubelles derrière mon club pour bouffer, je vous explique pas la dégaine... Quand j'ai voulu lui filer à dams' il a manqué de m'éborgner avec le premier truc qui lui était tombé à porté de main.
Ch'sais pas trop c'qui lui est arrivé dans sa chienne de vie mais c'est un drôle de bête.
Molly dit que sa mère l'a bercé un peu trop près du mur mais moi je crois surtout que ce type sous son air "rien a foutre" à de sacrées idées derrière la tête. Se méfier de l'eau qui dort. Bref j'l'ai engagé y a de ça quelques années. Il voulait travailler et il bosse. Le maître du ballais à chiotte c'est comme ça que certaines filles l'appellent parce que depuis qu'il est là elles n'ont plus peur de s'asseoir sur la lunette. Un mec méticuleux quoi, il aime le travail bien fait, la crasse ne lui fait pas peur. Ce que j'aime bien chez lui c'est qu'il est discret, même s'il laisse ses oreilles traîner partout, ça ne sort jamais de sa bouche. Ch'sais pas, il garde tout pour lui puis voilà, j'espère que ça sortira jamais parce que bon, parfois y a de quoi s'inquiéter quand je vois cette lueur dans ces yeux. J'pourrais pas vous expliquer.

Merde à chaque mot que j'dis je me rend compte qu'au final ça fait deux berges qu'il bosse pour moi et que je le connais pas ce type. Mais ch'peux vous dire, j'l'ai jamais vu s'énerver. Sauf un fois avec un poch' qu'emmerdait Molly. 'Fin, s'est même pas énervé, il lui a foutu une dérouillée comme j'avais rarement vu une ficelle comme lui offrir une leçon de vie à une baraque. Le type j'l'ai jamais r'vu après qu'il lui ai fait manger sa cravate. Mwai! Faut pas l'énerver moi j'vous dit celui-là, parce que si un jour il sort de sa réserve ça va faire mal.

Ses objectifs? Qu'est' j'en sais moi d'ses objectifs? Boarf, tout ce que je peux vous dire c'est qu'il est jamais aussi près des clients que quand c'est des pirates. 'L'a les oreilles droites comme des "i" à l'affût du moindre chtit détail. P'tet bin qu'il veut de'vnir l'un d'entre eux mais bon c'est pas écrit d'ssus puis c't'un bon gars.

Il est gentil... ouais, je crois qu'il est gentil. Mais il bosse bien quoi alors je le garde!

Description Physique

Fall... Oh chouchouuu! Qu'est ce que vous lui voulez au p'tit?
Savoir à quoi il ressemble. Boarf! C'est un ange le p'tit: des grands yeux tristes qui vous demande pourquoi, une tignasse verdache en bataille et un visage aussi doux qu'un divan de soie. Il a pas l'air comme ça mais quand il retrousse ces manches on devine bien qu'il est fort comme un ours. Il suffit de le voir magner le balais pour comprendre que c't'un bon coup. Tout doux comme ça, juste du bout des doigts. On dirait presque qu'il danse. Ouais, il est un peu zarb et fait un boulot de merde mais je dirais pas non s'il me demandait d'être son quatre heure.

Depuis qu'il a un peu de sous, il a la classe et c'est sans compter sa démarche de vrai mâle. Même pour laver les WC's il nous fait ça en veston chemise et pantalon classe. Puis y a cette petite touche sauvage avec sa cravate mal nouée...
Demandez aux filles, elles bavent toutes dessus mais y a un truc qui cloche avec lui, j'l'ai jamais vu mater une croupe ou un soutient gorge. Et c'est pas ça qui manque dans les coulisses. A le regarder, l'seul qui ai un peu d'intérêt dans ce bastringue c'est l'vieux Gasp' et les les vieux croûtons qu'ont bourlingué toute leur vie. Bref j'lai jamais vu avec une fille, ni avec un gars d'ailleurs mais une croupe pareil, croyez moi que j'la croquerais sans me faire prier.

Quoi d'autre? Bha il est grand, un mètre quatre-vingt-dix fastoche. Il a l'air dégingandé, parfois même j'ai l'impression qu'il est un peu comme une marionnette comme ça tout désarticulé. Mais s't'un bel homme faut pas cracher dessus.

Allez, faut que j'bosse moi. Ciao les Gigolos.

Histoire

Levé de rideau, musique, répétition! Et c'est reparti pour un tour! Molly va nous faire son show et à cette seule idée je n'ai qu'une envie, me terrer devant l'aquarium pour discuter avec Gasp' le temps de faire semblant de nettoyer sa bulle. Pourquoi semblant? Parce qu'il en à clairement pas besoin mais qu'il faut bien que je justifie mon salaire. Gasp' est un fou de la propreté mais j'y peux rien c'est plus fort que moi d'aller le trouver quand ça commence à dansouiller comme ce matin.

"Willkommen, bienvenue, welcome!
Fremde, étranger, stranger.
Glücklich zu sehen, je suis enchanté,
Happy to see you, bleibe, reste, stay.

Willkommen, bienvenue, welcome
Im Cabaret, au Cabaret, to Cabaret

Meine Damen und Herren, Mesdames et Messieurs,
Ladies und Gentlemen!
Guden Abend, bon...soir, good evening!
Wie gehts? Comment ca va? Do you feel good?
I bet you do!
Ich bin euer Confrecier; je suis votre compère...
I am you host!

Und sagen
Willkommen, bienvenue, welcome
Im Cabaret, au Cabaret, to Cabaret"

C'est ça remuez vos fesses... Moi je m'occupe de Gasp'. Matos en main, sèche au bec, c'est parti pour mon show, sauf que moi personne ne me regarde!

Salut vieux merlan, quoi de neuf depuis y a cinq minutes?
Ouais je sais Molly va encore tomber sur le coin de la gueule de Krash son micro donne rien mais qu'est ce que tu veux on s'ennuierait si tout ça devait changer.
Allez me regarde pas comme ça, c'est pas la fin du monde, je pourrais te raconter ma vie que tu trouverais ça vachement plus pathétique...

C'est quoi cette lueur dans tes yeux Gasp'? Me dis pas que t'as envie que je te raconte comment ch'suis arrivé là!?
Ok! Ok... Pas besoin de le dire deux fois. J'te préviens c'est rien d'bien passionnant.

Bon alors, tu connais les pirates tout ça? Ouais j'suis con tu viens de la grande bleue. Bref mon paternel c'était un Pirate, un capitaine même j'crois mais ma mère a jamais voulu vraiment me parler de lui et avec le nombre de rafiots qui flottent dans ce foutu monde, tu pense bien que j'ai jamais réussit à savoir grand chose sur lui à part que comme lui j'y entend rien en matière de couleurs.
Ouais je sais c'est quand même cool, sauf que bon ma mère c'est quand même une chaude de s'être fait engrosser par le premier cap'taine de passage mais je peux pas vraiment juger c'est pas facile la vie quand t'es une call-girl. Puis elle l'a rencontré sur le dos d'un Yagara Bull c'est pas comme si elle avait cherché à l'allumer sur une scène. Bref, ch'suis né à Water Seven, dans la ville haute un peu après un passage dévastateur de l'Aqua-Laguna. C'était le bordel... mais au final ma mère était sympa avec moi, j'ai jamais manqué de rien. Elle m'emmenait dans son club le soir et jusqu'à mes 7ans j'ai grandi entouré de jolies filles. Le rêve de millier de gamins peut être.

Bordel Gasp' t'as encore bouffé les algues jaunes, comment tu veux que j'explique à Karashko qu'il faut encore en récupérer des nouvelles. Sérieux tu fais chier et ça va encore être pour ma pomme de plonger pour t'en ramener. En plus ça va être comme à chaque fois, comme je vois pas les couleurs j'vais encore ramener les mauvaises et pouvoir y retourner vingt mille fois. Tu sais bien qu'il les adore ces algue... Pfff...

Ouais! Fais pas la gueule je vais te raconter la suite...
Bon où j'en étais moi? Ah ouais ma mère. Elle était cool jusqu'à mes sept ans où là j'ai rien comprit. Elle a décidé que j'allais jamais devenir un homme entouré de gonzesse comme ça et elle m'a embarqué comme mousse dans le premier navire à prendre la mer.
Rude, j't'explique même pas. J'étais paumé moi... Surtout que le rafiot c'était un truc de transfert de prisonniers pour Impel Down. Je me demande si elle était bien consciente de ça ma p'tite madré mais bon, j'te l'ai dit, j'lui en veux pas. C'est ainsi que de 7 à 17 ans je suis resté sur ce rafiot. J'étais un peu la mascotte comme ça. Même les prisonniers étaient cool avec moi parce que je les faisait pas chier. C'est même eux qui m'ont apprit à me battre au début tu vois. Ch'sais pas trop pourquoi ils m'aimaient bien mais c'était étrange de les entendre parler de temps en temps du One Piece et de leurs aventure. T'sais ce truc ça les obsédait à un point, j'aurais jamais pensé que ce soit possible mais j'avoue qu'ils m'ont fait rêver avec leurs histoires de pirates. Ce sont tous les éros de mon enfance quelque part, puis ça m'amuse de penser que tous ces gros paranos n'hésitait pas à se confier à moi avant d'être enfermés sans même imaginer que j'allais grandir et un jour pouvoir me servir de tous ces secrets.

Ah ah ah! Je vois les pièce d'or briller dans ton regard Gaspard! Si tu savais...

Enfin, c'est pas le côté obscur que j'ai choisi. Après tout moi j'étais de l'autre côté des barreaux avec le comandant Stotelcamp et ses hommes, ils étaient cools aussi. Tous des vieux loups de mer. Quand on a été dans la marine toute sa vie, c'est plutôt peinard de se retrouver au transport de prisonnier. Mais ce qui est bien avec ces vieux briscards c'est qu'eux aussi, ils ont de belles histoires à raconter.
J't'explique pas qu'à 17 ans quand j'ai décidé de quitter le navire, j'avais la tête complètement pleine d'aventure. Résultat, je me suis engagé: Le service, les techniques de combat, corps à corps, maniement d'armes diverses et variée, navigation, lit au carré et vie militaire. La belle vie... Enfin c'est longtemps ce qui m'a semblé mais le pouvoir est pourri jusqu'à la moelle. Ouais je sais je devrais pas dire ça mais c'est bien la vérité, l'armée c'est parfois plus des mercenaires qu'autre chose.

J'ai fait mes classes et quand j'ai eu fini, j'ai revu ma mère. Sa tête de me voir débarquer propre comme un sou neuf en uniforme... C'est la seule fois où j'ai vu ma mère en larme. Et voilà cette folle de Molly qui sort le grand jeu des chaises.
Mein herr, mein herr... Elle va me rendre fou à s'époumoner comme ça.
Tu trouves ça charmant je sais mais bon, au bout de la 1742 ème fois, je t'avoue que je me lasse un peu.

Well... Après mes classes, après ma mère, j'ai été affecté à un véritable navire de guerre pendant 3 ans. Là c'est vite devenu la routine. On avait parfois des missions intéressante mais bon traquer les Pirates c'est un job plutôt répétitif. Le temps faisant, j'ai quand même gagné du grade et de la bouteille. J'étais plus le sous fifre mais le type avec un peu d'hommes sous ses ordres quoi. Tu vois un peu? Ca fait classe sur l'uniforme mais au final tant que t'as pas fait tes dents sur Grand Line, t'es un peu un petit joueur quoi.
Ouais je sais ça casse un peu le mythe Fart en uniforme mais c'est pourtant l'habit que j'ai porté le plus dans ma p'tite vie mon grand.

Pwaaa..! Ces clients n'ont réellement aucun savoir vivre. Y a encore trois mégots de clopes dans ton filtre. Je vais finir par croire que c'est toi qui t'ai mit au tabagisme. T'sais que ça tue c'te merde?
Hey pleure pas gros, je sais que je fume comme un pompier sauf que bon... J'suis pas une p'tite anguille moi et ça me regarde si tu vois ce que je veux dire.

Ou j'en étais putain?
Tu vois! Je te raconte ma vie et toi tu fais rien que de me couper. T'aimerais que je fasse pareil sérieux? Bon alors...
Ouais...
Bah, après ces trois ans à pour ainsi dire rien foutre, on m'a intégré à un commando de forces spéciales. Tu sais on dit toujours que les pirates n'ont pas de port d'attache, pas de famille, pas d'enfants, pas de maison, rien du tout en fait à part leur navire et qu'ils vivent pour l'art du pillage et pour la recherche du One Piece. Et bien en fait c'est souvent vrai mais pas mal d'entre eux ont de la famille à terre. Bha notre job c'était de les retrouver ces familles et ensuite d'user de n'importe quel moyen pour les faire parler afin de pouvoir coffrer de gros morceaux. Quand je te dis n'importe quel moyen, je sais pas si t'as l'esprit large mais ça tournait souvent au gore et personne y échappait même pas les mômes...

C'est crade... Mais c'était la mission alors on se posait pas de question, c'était comme ça et c'est tout.
J'ai flanché le jour ou j'ai apprit qu'on avait décimé une famille entière pour un pirate qu'était déjà enfermé à Impel Down. Ces gens là avaient rien fait. Ca aurait pu être moi et ma mère. Tu vois, ça fait réfléchir...
Après ça j'ai commencé à péter des câbles en intervention, à refuser les ordre, à aider les gens à s'en sortir et surtout à bâcler mes interrogatoires. Je serrais plus personne mais après tous ces gens étaient souvent victimes du comportement de leur parent pirate autant que la société qu'on était sensé défendre et servir. C'était de simples citoyens merde, souvent des honnêtes gens en plus et j'ai le sang de plus d'un d'entre eux sur les mains.
Même quand ils avouaient on continuait histoire d'être sur que c'était pas du vent.

Sale histoire je te dis. A 29 ans la marine à fini par décider de se passer de mes services. Ils ont bien tenté de me ré-affecter un peu partout mais je pouvais pas m'empêcher de foutre mon nez dans leur merde. Résultat: fini l'uniforme mais je savais faire que ça moi, c'est la seule chose qu'on m'avait apprit à part briquer un pont jusqu'à ce qu'on se voit dedans...

Allez fous moi la paix deux seconde que je finisse de nettoyer ta vitre.
C'est quoi ce regard? T'aime pas pouvoir voir la salle à travers le plexi ou quoi?
Ah! Les gonzesses?
Ouais bha bien sur qu'il y en a eu, tu me prend pour un prude ou quoi? J'ai vécu ma vie sur des bateaux j'te l'accorde mais des fois on touche terre hein. Puis même en mer y a de la minoutte... Et pas de la petite crois moi!

Oh bah, y a eu Lulu Crève Coeur une pirate mais qui se revendiquait d'être plutôt une sorte de corsaire. Elle faisait réparer son rafiot alors qu'on faisait l'entretient au port de Water Seven. C'était pas n'importe qui cette fille, elle avait été la maîtresse de Tom, tu sais le gars qui a érigé le "Pupping Tom" pour éviter de se retrouver derrière les barreaux après avoir aidé Gol D. Roger et eu les plans de l'arme Pluton sur lui. Bref, une sacré fille, tous les gars bavaient sur elle sur le pont mais c'est moi qui l'ai eue. Je me demande si elle écume toujours les océans...
Y a eu Salt Al See aussi, une espèce de tarée qui tournait autour des casernes avec ses filles pour faire baver les mecs et leur soutirer un peu de tunes. Ah, ah! Une sacré chienne celle-là mais elle m'a jamais taxé de tune...
Ouais j'ai été amoureux aussi... Daisy. Mais s'tu veux bien, j'préfère éviter gentiment le sujet. C'était la fille d'un capitaine assez sanguinaire. Ca te donne une idée de ce qui lui est arrivé avec le boulot que j'avais.

Et voilà propre comme un sou neuf! Qu'est s't'en dit? La classe hein!
Bon je te raconte vite comment j'suis arrivé jusqu'ici puis après j'me barre sinon Karashko va voir que je glande rien depuis tout à l'heure.

Après avoir été foutu dehors de l'armé je savais pas quoi faire, j'avais fait ça toute ma vie. Alors, j'ai essayé les navires marchand mais y avait besoin de personne alors j'ai vite usé ma solde et je m'suis retrouvé à la rue. Ouais c'est con mais c'est comme ça.
Un jour que j'fouillais dans les déchets y a une énorme mastar qui m'interrompt en plein repas et figure toi que c'était c'vieux Karashko. Moi au départ j'ai cru qu'il en voulait à ma bouffe. T'sais faut s'battre pour grailler dans ce monde si t'as pas une rondelle en poche, alors j'lui ai sauté dessus avec une pique en métal qui traînait. Heureusement l'était vif et j'ai vite comprit que c'était pas ça, qu'il m'voulais pas d'mal. Il m'a offert une bonne bouffe, puis un job... Depuis je suis là et ma vie ici tu connais fripouille.

La prochaine étape? Mouarf... J'vais te dire. J'me tire de cette taule pourrie et je me trouve un navire pour enfin me servir de tout ce que j'ai apprit sur les pirates!

Allez, j'te laisse Gasp', Molly et les filles commencent avec "Big spender" et ça, c'est vraiment trop pour moi, j'm'en vais m'enfermer dans les chiottes histoire de mériter mon nouveau grade!
FIN

RP


"Bad, bad day..."
Ploc, ploc, ploc, ploc, ...

Soupire énervé s'échappant d'une bouche entre ouverte. Ploc, ...

"Grmmmblhhh..."

Des mains qui se crispent sur un oreiller humide et un geste brusque l'envoyant voler plus loin dans la pièce. Ploc! Une goute s'écrase sur un visage et l'éveil daigne enfin me gagner. S'il est une chose que je déteste, c'est les réveils humides quand la pluie a fini par s'infiltrer dans mon toit pour dégringoler jusque dans mon sommeil. Mais qu'importe? Pester, râler et gronder n'a jamais réparé aucun trou.
Ploc, ... Ca n'empêche que... Ca calme!

"Bordel de merde qui m'a foutu une taule pareille? Ok quand il fait beau c'est cool de voir les étoiles à travers les lézardes mais putain de merde! PAS MAINTENANT!"

Ploc, ... Long soupire encore mais un peu plus emprunt de désespoir celui là... Je remonte la couette jusque sur ma tête désespéré à l'idée que dans quelques minutes elle aussi sera trempée. D'un geste brusque je fini par me lever et dans un coup d'énervement envoie mon pied dans un des montant du lit qui glisse bruyamment jusqu'à l'autre bout de la pièce ou reposait déjà mon oreiller inerte. Ploc, ... Une nouvelle goûte totalement superfétatoire me tombe en plein sur le cailloux, s'infiltrant dans mes cheveux pour humidifier mon crâne. Décidément, cette journée commence comme un charme...
C'est un peu le genre de matin où on se dit qu'on ferrait mieux de rester couché à disserter avec soi même sur la valeur substantielle de l'existence.
Désabusé, après quelques pas à déambuler dans mon univers monochromatique dans cette pièce qui me servait d'appart, je me laisse tomber sur mon matelas et m'enroule à nouveau dans ma délicieuse petite couette presque sèche. C'est fou comme on peut s'attacher aux choses matérielles quand elle nous procurent de douces sensations.
Prenez ma couette. A la base, juste deux grands carrés de tissu piqués qu'on a bourré de millions de plumes. Rien de bien folichon qu'on se le dise mais quand je suis enroulé là dedans et que je m'abandonne à quelques rêveries. J'ai tendance à penser que c'est de loin ma meilleur amie. Jamais un mot de travers, jamais contraire, toujours prompte à m'entourer de sa douce chaleur, toujours douce... Que demande le peuple? Une femme? Pas pour moi non merci! Ou alors juste pour l'hygiène... Moi un gros dégueulasse? Pas le moins du monde je respecte les femmes bien plus que la plupart des hommes et je suis pas assez fou que pour leur imposer ma présence plus d'une nuit ou deux. En plus faut pas croire mais toutes les femmes ne rêves pas d'un mari pour la vie et de faire des bambins. Y en a plein qui sont à l'écoute de leur plaisir et quand c'est comme ça, généralement on s'entend bien elles et moi. Parce que toutes ces futilités féminines auxquelles on a droit quand on partage sa vie avec l'une d'entre elle, non merci! Le jour ou le mascara, le démaquillant et le blush trôneront entre ma mousse à raser et mon dentifrice est pas arrivé!

Et voilà que j'me parle tout seul sous ma couette... Tiens j'ai pas entendu le réveil, étrange. Il fait pourtant bien clair dehors... Vas pas me dire que cette merde à décidé de pas sonner une fois de plus?
Pffff.... Un effort sur humain pour rouvrir mes yeux sur cet univers tinté de noir et de blanc afin de m'apercevoir que l'engin de malheur est resté cloîtré à l'autre bout de la pièce. Hé ouais, va falloir que tu te lève vieux Fall!

"Grrr..."

Moi ronchon le matin? Qu'elle drôle d'idée? Attendez que je chope la toquante pour dire que je suis ronchon. Ni une, ni deux, ma main puissante, s'empare du bidule récalcitrant et le porte jusque devant mon visage...
Bordel! Il est 9h12 et ce conard de réveil qui me dit rien. Y a des matin, j'vous dit on f'rait mieux de rester couché.
Allez zou! J'enfile un calcif, mon futal, une chemise propre, ma veste et ma cravate. Ouais je dors à poil... Ma mère m'engueulait toujours quand elle me retrouvais sans pyj' le matin mais y a rien à faire. Pour moi c'est la seule manière de dormir depuis que j'suis plus dans la marine. Faut avouer qu'il n'y a rien de mieux qu'un léger courant d'air caressant doucement votre peau dans votre sommeil. Putain, je bave mais c'est plus vraiment l'heure de dormir là. Un coup de peigne, un coup de rasoir, un coup de genoux dans la commode... Ca fait mal... Un petit coup d'eau de toilette et c'est parti. Au fait, au de toilette? C'est vraiment débile ce nom. Vous imaginez si on devait réellement s'asperger d'eau de toilette. Yerk!

Allez ta gueule Fall t'as intérêt à être à ton post dans deux minutes sinon c'est le vieux qui va gueuler. Suffit la disserte!

Et voilà une matinée bien commencée... Les marches défilent sous mes pattes et en deux temps trois mouvements j'me retrouve dans la cuisine du club. En fait, je pourais passer ma vie dans cet endroit sans jamais sortir, y tout ici. 'Fin trêve de palabres inutiles mon balais m'attend. Un p'tit coup dans la salle, sur scène et dans les coulisses, un bon nettoyage à l'eau dans la cuisine. Salut Gasp'! Et enfin les sanitaires...

"C'est quoi cette odeur de mort là?"

Instinctivement, ma main se plaque sur mon nez.

"Va pas me dire qu'un poch' a dégobillé hier et que personne à rien dit ou nettoyé?
Bha si... Fais chier!"


A grande fin, grand moyens! Hop, hop, une 'tite clope et on déroule le tuyau d'arrosage de la cour jusque dans les toilettes et c'est parti. Si seulement il n'y avait que cette odeur de pisse ce serait presque le paradis. Nettoyer à grandes eau a toujours été quelque chose d'assez ludique dans mon esprit, je sais pas pourquoi. L'eau clair qui chasse toute cette crasse d'un coup et puis tout qui luit d'humidité. C'est comme si on pouvait tout remettre à neuf, balayer toutes les saloperies du passé. Ouep... Me sens l'âme d'un philosophe des chiottes parfois.

"C'est que ça colle cette merde en plus. J'me demande bien avec quoi l'est aller s'empoisonner ce pauvre type...
Ouais non. En fait, vaut mieux pas savoir vu l'odeur."


Après un bon quart d'heure d'acharnement, mission accomplie. C'est un peu comme la sensation d'avoir accompli son devoir, on ressent une espèce de soulagement mêlé d'une grande satisfaction. Même l'odeur avait levé le camp alors la victoire était complète. Evacuation de l'eau usée et tadaaam! Propre comme un sou neuf le chiotte.

10h30 les danseuses et les autres n'allaient pas tarder à arriver. Fallait encore préparer la bouffe de midi pour les barmans et le band. Je me demande ce qu'ils feraient sans moi parfois. Enfin, je serai plus là pour m'inquiéter pour eux quand je parcourrai grand line à la recherche de la fortune. Fini les salaires de misère, fini les clopes de seconde zone et les tord-boyaux à bas prix, fini les filles qui savent où me retrouver et qui braillent pour devenir ma blonde, fini les horaires de taré et surtout, surtout, fini de voir toujours les même gueules de pourris qu'on jamais quitté leur bled.

Si l'occasion s'était présentée, j'aurais déjà mit les voiles depuis belle lurette mais bon c'est pas tout de rêver la tambouille elle se fait pas toute seule. Et merde Franck à pas remisé la poiscaille...

"Chier!"

J'peux pas leur servir ça, vont tous être malade comme des chiens et moi avec. Qu'est ce que je fais bordel? Bling! PAF! Patatras!

"En plus y a rien à dams d'autre dans c'te foutue cuisine... J'vais pas leur faire une soupe au choux vont encore tirer la gueule toute la soirée!

MERDE!"


Je me répète mais y a vraiment des jours où on ferrait mieux de rester couché au lit et même quand le lit est trempé! Soit... J'vais bien trouver une combine, une truc de la mort qui tue! Me voilà entrain de fouiller le vieux congelo de la cave... Y a des trucs qui datent de Mathusalem là dedans! Un ragout de la mère à Molly? Ouais ça peut le faire ça. J'allonge un peu avec du fond de veau, les choux et le tour est joué.

Tu parles...

Le truc c'était immonde! Jamais bouffé pire même dans les poubelles, c'est dire. Je crois que les autres gars ont jamais eu autant envie de me démonter la tête. Ouais j'avais intérêt à filer droit aujourd'hui, si je voulais pas me choper un coup de pied au cul. En gros journée de merde pas besoin d'en dire d'avantage.

Bref, il ne sert à rien de s'éterniser sur son malheur quand c'est comme ça, une petite sèche et on relève les épaules gars. Puis, avec toutes les merdes depuis ce matin, je pouvais être qu'heureux au jeu et comme Jed avait sorti les dés, c'était le moment! Ou pas... J'me suis fait plumer comme un canard! Plus un extol en poche c'est dire...

Envie de dormir et il n'est que 16h! Et dire que j'retrouve pas ma couette avant 1h du mat.
(pas fini, pas corrigé)



Dernière édition par Fal-Lafel le Lun 4 Avr - 23:10, édité 5 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fall A. Fell

Message par Maîtresse du Jeu de l'Or le Lun 28 Mar - 22:07

Bonsoir,

fiche pour le moment intéressante et originale. Tu peux te lancer dans le test RP. Bonne chance.
avatar
Maîtresse du Jeu de l'Or
Marraine de la Finance
Marraine de la Finance


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fall A. Fell

Message par Fal-Lafel le Lun 28 Mar - 22:09

Merci maîtresse!

*fait une révérence et se penche sur la suite*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fall A. Fell

Message par Licinius Ysen le Jeu 31 Mar - 10:32

Ahoÿ compère du monochromatisme !

Je suis vite passé sur ta présentation parce que ton perso me semblait assez coloré si je puis dire, et parce que j'avais le temps aussi. j'ai pas des masses de commentaires si ce n'est que ta prèz' me plait bien, sans parler de ton personnage.
Quelques fautes trainent à gauche à droite dans les descriptions et l'histoire, mais rien de dramatique (on a vu bien, bien bien pire). Sinon, tu restes assez vague sur les ambitions de ton perso ou même de sa psychologie je trouve, tu fais une bonne présentation de son comportement, mais ses véritables sentiments restent assez vagues à mon avis. L'histoire nous en dit un peu plus mais ça reste tangent, pourquoi a-t-il défendu Molly, veut-il rendre le monde meilleur ou croit-il que c'est peine perdue et que mieux vaut profiter de ce qu'il peut en tirer ? Pourquoi est-ce qu'il reste dans ce cabaret plutôt que de partir seul ? Il reste pas mal de questions auxquelles tu pourrais encore répondre qu'on en sache un peu plus sur lui, même si ce que tu nous présentes là est déjà plus que suffisant.

Bon, comme d'hab', je préfères préciser que c'est un avis personnel, que tu peux t'en contre-foutre tout simplement, me dire que c'est pour être plus libre après pendant le RP, ou que je suis un véritable dieu du texte et que tu vas devenir mon premier disciple (ça me ferait plaisir, mais j'pense pas que ça puisse arriver...). Moi, je suis juste passé en attendant la venue de mes deux heures de latin hebdomadaire (pfff) donc... voilà.
Je te souhaites pour finir une bonne continuation pour ton test RP, je me fais déjà une joie de lire la fin, tu nous offre un début prometteur qui, je l'espère, aura une suite passionnante.
avatar
Licinius Ysen
Shirookami
Shirookami

Localisation RP : South Blue
Rang/Grade : Colonel
Supérieur : Amiral Tsuru

Feuille de personnage
Points de vie:
600/600  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fall A. Fell

Message par Narnak le Jeu 31 Mar - 14:55

C'est bien les autres, ça écrit à ta place et ça dit en gros c'que t'aurais dit, à part que les histoires un peu vagues ça me connaît donc j'aurais pas fait de remarques desssus.

M'fin on attend la suite du réveil, donc. Amuse-toi bien à l'écrire.



My pulley don't like people laughin'.
avatar
Narnak
L'Acide
L'Acide


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fall A. Fell

Message par Fal-Lafel le Sam 2 Avr - 19:33

Holà...

Désolé pour ce temps de latence! En cause: une semaine de fou que je vous épargnerai de subir en vous la racontant...

Et bien que de choses sur ces quelques lignes. Je dois dire que j'adore la critique et particulièrement quand elle est juste "Oh dieu du texte dont je rêve secrètement de devenir le disciple".
Je me suis bien rendu compte moi aussi que je n'en disait pas trop sur ses véritables sentiment, sur comment il se place par rapport à ce monde de fou et si c'est en partie voulu, c'est en partie du au fait qu'avec le mode natatoire pour lequel j'ai opté c'était assez difficile d'arriver à retranscrire ce genre de chose. En fait, je trouve que souvent les descriptions psy se contentent d'être une liste souvent assez rébarbative à lire et c'est un peu ce que je voulais éviter ici. Sans peut être réellement y arriver.
Pourquoi protéger Dolly? La première raison est évidente pour moi, il bosse là et Dolly est l'attraction qui fait entrer la clientèle et donc le flouze. Sans Dolly plus de travail > plus de travail, plus de pépètes > plus de pépètes, plus de toit et plus de bouffe.
Je sais pas pour toi mais moi le calcul est vite fait.
Pour les autres raisons, je vais essayer de détailler un peu ça mine de rien l'air de tout, dans ce que j'ai déjà écrit. Hé oui va falloir tout relire quand j'aurai fini! Vous êtes contents combien?

Sinon ravi que mon personnage suscite votre intérêt de la sorte. J'espère pouvoir finir ma fiche d'ici demain soir puisque le dimanche y a intérêt à ce qu'on me foute enfin la paix.

Au sujet des fautes, je me plie en quatre et en excuses... Je fais de mon mieux pour me corriger mais je suis un gros dyslexique et j'ai de sérieux souci pour discerner les erreurs que je peux faire.
N'hésitez pas à me le signaler Wink

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fall A. Fell

Message par Serviteur du Jeu Thème le Mar 12 Avr - 16:04

Je pensais passer pour évaluer ta fiche, il me semble qu'elle n'est pas encore achevée.

Je te souhaite un bon courage pour ce qui te reste à faire, si tu as un souci, n'hésite pas.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fall A. Fell

Message par Fal-Lafel le Sam 23 Avr - 16:00

J'ai un souci de connexion internet surtout mais je doute que vous puissiez m'aider...
Je continuerai ma fiche dès que je peux!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fall A. Fell

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum