Anaël Sûl alias Kaze

Aller en bas

Anaël Sûl alias Kaze

Message par Kaze le Sam 30 Avr - 1:37

~°Pirates°~

~°Présentation du Joueur°~

Prénom : Es-ce réellement nécessaire ?
Age : 20 ans. Grosso-modo.
Ce que vous aimez : Ecrire… lire… les JDRs sous toutes leurs formes… Les petits poissons (qui font des ronds…)
Ce que vous n'aimez pas : La pluie. (regard appuyé sur le ciel [noir] en ce moment même)
Première Impression : Heu… Pas mécontent d’avoir trouvé un nouveau forum sur lequel crécher un moment… On verra bien ce que ça donne. Pour le moment plutôt content (j’ai eu une idée de perso… bon début non ?)
Autres : Il était une fois, dans un sombre royaume oublié de tous, un être que la raison avait épargné. Lorsqu’il ouvrit les yeux les rollistes virent le jour. Quand, pour la première fois, il parla… On saisit enfin toute l’étendue des dégâts.
Comment avez vous connu ce forum ? :Vous connaissez l’histoire de l’homme qu’a vu l’homme qu’a vu l’homme qu’a vu l’ours ?


~°Présentation du Personnage°~

Nom Sûl

Prénom: Anaël

Surnom: Kaze

Age: 23 ans
HRP//Je donne cet âge, a priori, mais je dois avouer que je ne suis pas certain de mon coup : en effet je me base sur un événement dont je ne connais pas la date exacte dans la chronologie de One Piece… Donc si quelqu’un sait quand des hommes poissons ont libéré des esclaves (dont Boa Hancock) des dragons célestes… Et bien je serais ravi d’en profiter pour fixer mon âge. Autrement… Et bien on vas dire que ça a eu lieu il y a environ 10 ans.//HRP

Sexe : Question sensée être offensante ? Au premier regard… Notez l’absence de certains attributs. Vous serrez rapidement fixé. Mais dit-leur toi ! Evidement que je suis un mec…

Est-il existant ou inventé ? Inventé… INVENTE ??? Mais j’ai rien d’une invention ! J’suis réel moi… Tout ce qu’il y a de plus réel… Heu… Ouai… Bon. Ok. Inventé.

Description Psychologique :Ah… Les joies des enfances difficiles. J’ai été plutôt gâté dans le genre… Et pourtant… Des gosses comme moi doit y en avoir des tas. Et y’en a beaucoup qui ont été moins bien servis. J’en suis certain… Après tout… Je n’ai pas grandit seul. Moi. Je t’ai toujours eue a mes côtés non ? Tu as toujours été là pour me soutenir dans les moments durs –tu es toujours là.

D’autres ont été plus seuls. D’autres ont été trahis par leurs amis. Par leurs parents… Pas moi. Mes parents ? Ils ne pouvaient pas grand chose pour moi… Quand a toi… Du jour ou je t’ai découvert. Que j’ai pu te voir, te parler, pour la première fois… Tu ne m’as jamais trahis. Tu ne m’as pas laissé seul. Même quand j’ai voulu mourir tu étais là pour moi. C’est pour toi que je suis encore en vie. Pour ne pas te laisser seule.

Car si je meurt tu sera seule. Vraiment seule. Les gens ne savent pas regarder. Ils n’arrivent pas a te voir. C’est idiot non ? Alors que tu es là… juste là… Mais voilà… A peine j’en parle a quelqu’un qu’on me regarde avec un drôle d’air… A peine je te parle qu’on fronce les sourcils… Ils disent que je suis fou. Que j’ai des visions… Quelle idée incongrue… Ils ne veulent simplement pas reconnaître ton existence. Avant j’étais comme eux. J’avais les yeux fermés. Je ne voyais pas plus loin que le bout de mon nez… pas vrais ? Mais aujourd’hui ça a changé. Et je ne suis plus seul. Jamais.

Ca ne veux pas dire que je les oublie. Ne vas pas croire ça. Je n’oublie pas ces dragons qui ont gravé au fer rouge leur marque dans ma chaire alors que je n’étais qu’un nourrisson. Pourquoi ? Car ma mère portait la même marque bien sur. Car j’avais un demis frère et qu’on ne voulais pas de mon sang sal dans la famille je suppose. Non je ne les oublie pas.

Pas plus que je ne l’oublie… Lui cet homme poisson a qui je dois mon salut. Les pirates du soleil. Tu m’as dit de ne pas porter leur marque. De continuer a porter la griffure des dragons célestes gravée dans ma chaire… Pour être a jamais une épine dans leur pied. Je t’ai écouté… Mais je me cache. Il ne faut pas que ça se sache. Ca ne veux pas dire que je ne leur suis pas reconnaissant.

C’est quelque chose que je comprend. Ce désir de vengeance. Cette reconnaissance aussi. La compassion ? Parfois… Tu m’y incite hein ? Mais certains ont bien mérité ce qui leur arrive… Je ne m’attarderais pas pour eu. Ils ne l’auraient pas fait pour moi. Il n’y a que toi qui est resté pour moi.

Mais il faut bien admettre certaines choses : pour se venger il faut avoir des amis. Et les gens ne veulent pas souvent t’accepter a bord. Ils disent qu’on porte le malheur avec nous… Pourtant je pourrais les aider non ? J’aimerais bien… Beaucoup de pirates ont les mêmes ennemis que nous. Dans une certaine mesure.

Bon d’ailleurs j’y songe… Je n’me suis pas présenté… si ? Après tout il faut bien en passer par là si on veut faire connaissance… Non ? Alors voilà. Je suis… Enfin… appelez moi donc Kaze. Vous aurez tôt fait de comprendre. Et voilà… Lest… Hum… Non. Oubliez donc. Navigateur et éologue… C’est comme ça qu’on dit ? Non ? j’en sais rien. Tant pis. A votre service… Peut-être… Si vous le voulez bien. Si vous le valez bien.

Description Physique : : Me décrire ? Vous en avez de bonnes vous. C’est vous qu’êtes en train de me regarder non ? Vous qui devriez le faire… Mais non. Voilà. Evidement que j’vais répondre : quand j’me pointe devant un miroir… Quand j’essai de me faire beau pour te plaire… Je regarde mes yeux marrons irisés de vert dans lesquels transparait toute ma souffrance… Cette vieille compagne. Mais je lève un peu les yeux et te vois, belle comme un ange qui me souris. La lueur d’amour qui fleurit en moi dans ces instants… y’a pas grand monde qui peut se targuer de l’avoir déjà reçut. A part toi. Colère… Indifférence… haine… Voilà le contenu habituel de mon regard.

Autour de ces yeux ? Un visage plutôt fin sans rien de particulier… un début de barbe a mon menton que j’entretient depuis quelques mois. Je ne sais pas vraiment ce que j’en ferrais… Attendons de voir la tête que ça me donne non ? Niveau chevelure ? Longue… Brune. Je sais que tu aime la voir flotter au vent… C’est donc généralement le cas. Mais quant je me retrouve sur le gaillard arrière a gueuler contre la tempête qui se lève… Et bien on peut pas vraiment dire que j’ai le choix. Attachés fermement ça m’évite de les avoir dans la trogne.

A part ça ? Mais vous en demandez encore long ? Bein habillé… Selon c’que j’ai. Comme tout le monde. Sans trop me casser là tête. Un sabre tout ce qu’il y a de plus banal a ma ceinture… Et de l’autre côté… Une code a nœuds. Une bonne code a nœuds. Mais on y reviendra plus tard vous voulez ?

Toi… Je t’entend venir a des kilomètres… Je sais que tu vas vouloir dire que j’oublie quelque chose. Et c’est vrais. Mais pourquoi ils iraient me voir torse-poil ? Toi qui est toujours avec moi… C’est autre chose… Mais j’évite de la montrer. Cette immense marque dans mon dos. Cette marque qu’on m’a fait alors que j’avais a peine quelques jours… Cette marque que j’ai toujours eu. Que j’aurais toujours. Oh… La cicatrice est moins voyante que sur beaucoup d’autres. Elle a un peu été effacée par le temps… mais elle couvre tout mon dos. L’une des griffes sur ma nuque et l’autre au bas de mon dos. Mais je la cache toujours soigneusement. Ou je m’assure que ceux qui l’ont vu ne voient plus jamais rien d’autre.

Pouvoir/capacité : Les esclaves n’apprennent pas grand chose. A faire le service… a distraire leurs maîtres… A ne pas pleurer quand on les frappe (ou au contraire selon qui frappe)… Mais au delà… Niet. Néant.

Les hommes libres qui veulent devenir une épine dans le pied des nobles mondiaux et de la marine… eux… apprennent. Au début ils font profil bas. Surtout s’ils sont marqué comme moi… Ils se consacrent a ce pour quoi ils ont le plus de talent… Et apprennent quelques tours pour se défendre.

Moi ? J’suis devenu navigateur… Une mémoire a toute épreuve… Une bonne intuition des vents et des courants… Que demander de plus ? Bien sur ça ne suffit pas. J’ai aussi appris (vite fait) a me battre avec une épée… Au cas où.

Mais j’ai aussi appris un certain nombre de chose sur le vent… La manière de se jouer de lui. De tirer le meilleur parti de lui…

Mais encore une fois on oublie tout un pan de l’histoire : toi… Je sais que tu n’aime pas qu’on en parle mais tout de même. Sans toi je ne serais qu’un piètre navigateur. Sans ta mémoire des côtes je ne pourrais tracer de cartes potables. Sans ton intuition des courants je ne saurais naviguer dans certains hauts fonds… Mais tu es là. Toujours. Avec moi.

Grade : Chaque chose en son temps...

Nom de l'équipage : A vous de nous le dire cap’tain ! Si j’trouve un cap’tain bien sur…

Fonction au sein de l'équipage : Navigateur

Histoire : Si vous demandez… C’est que vous tenez vraiment a le savoir je suppose. Ecoutez car je ne le répéterais pas deux fois. Première chose ? Souvenez vous de garder tout ça sous silence. Scellé dans vos bouches… Sans quoi on s’assurera que ça le soit. Dans vos tombes.

Je suis né comme le sont pas mal d’autres : dans la souffrance… Dans la souffrance d’une mère. Mais je n’étais pas la seule cause de cette souffrance : ma mère ne voulais pas me mettre au monde. Elle ne voulait pas me condamner a la vie qui m’attendait.

Normal tu dit ? Ouai… t’as pas tord. Quelle mère voudrait donner le jour a un esclave ? A un petit être qui sera marqué au fer rouge des les premiers jours de son existence… Et qui jamais ne connaitra la liberté.

Bon bein voilà. Voilà qui résume en grande partie les premières années de ma vie. Pas grand chose a raconter de la vie d’un enfant esclave qui n’as jamais connu que cette condition. Au final a part la solitude… Je n’avais rien a redire contre cette vie… Ce n’était pas comme si je savais ce que je ratais. Je m’imaginais peut-être a la place des jeunes dragons célestes en train de molester d’autres esclaves… Du monde je ne voyais que ces deux pôles : l’horreur de l’esclavage et la décadence de la noblesse.

Mais un jour… Je ne saurais dire quand, je ne saurais dire comment, je t’ai vue pour la première fois. Toi. Ma moitié. Mon ange gardien. Avec toi a mes côtés j’ai pu être fort. Avec toi a mes côtés j’ai pu continuer a vivre malgré la fin, la douleur…

Et voilà. Voilà que ça recommence : je m’apitoie sur mon sort comme le dernier des imbéciles… Non ? Pourtant je m’en sort pas si mal. Aujourd’hui je me balade librement. Comment es-ce possible ? Comment ai-je pu m’évader ? Et bien la réponse est on ne peut plus simple : une nuit des pirates attaquèrent.

Leur but était simple et me comblait de joie : ils voulaient nous libérer. Tous. Ou plutôt, comme tu me le fait sagement remarquer, libérer des hommes poissons (ne m’en demandez pas plus… j’étais jeune a l’époque et n’ai pas très bien compris ce qui se passait autour de moi). Je n’allais pas me le faire dire deux fois : les histoires que m’avaient raconté les esclaves qui avaient été libres alimentaient mon inspiration… Enfin j’allais connaître la liberté.

Je n’avais jamais vu autant de feu. Autant de sang. Mais pourtant de ces visions d’horreur resteront toujours en moi comme autant de miracles. L’espoir d’une renaissance. Une vie que je pourrais mener de bout en bout. Avec toi.

Si je t’avais écouté je les aurais suivi dans leur fuite éperdue. Si je t’avais écouté je porterais sans doute dans mon dos le symbole des pirates du soleil… Mais je serais peut-être mort. Moi aussi. Comme tant des leurs. Mais voilà : je me suis séparé d’eux dés que j’ai pu être a l’abris… Et j’ai fuit. Du haut de mes douze ans a peine révolus. Heureusement que tu m’as suivi… Sinon je crois que… Non. Je ne sais pas. Mais je ne pense pas que j’aurais pu continuer a vivre sans toi.

Je ne m’étendrais pas sur les quelques mois qui ont suivi. J’ai voyagé comme passager clandestin sur différents navires pour m’éloigner du lieu de ma captivité. Pour m’éloigner des nobles mondiaux. Et finalement je nous nous sommes retrouvés tous les deux sur une île désertique…

Rien de particulier. Un petit village tout calme… Et des gens pas trop regardants. Cette fois-ci je ne commis pas d’erreur irréparable en laissant quelqu’un voire mon dos. Plusieurs fois déjà nous avions du fuir pour ne pas être capturés… Veinarde. Toi au moins… Ils ne te mettrons pas les fers. Ils t’ignorerons. Comme toujours. Comme ils l’ont toujours fait.

Là… J’ai appris a diriger un petit navire de pêche… Oh… Nous n’allions jamais bien loin. Nous ne prenions pas beaucoup de risques. Mais tu avais un sens inné des courants… Et moi… Moi… Je savais, je sais, plutôt bien lire les vents. Désolé d’avoir du m’accaparer toute la gloire… Mais qu’es-ce que je serais allé leur dire ? Ils refusent de comprendre que tu es là… Juste là en face de moi.

Passons. Un an a errer a travers les mers du monde. Trois ans passés sur cette île… Et un jour… Un jour quelque chose d’inattendu. D’inespéré : un nuage qui passe au dessus de nos têtes. Un nuage chargé de pluie. En trois ans je n’avais vu la pluie tomber que cinq fois et encore… De manière dérisoire. Le village tenais grâce a ses puits sui peu a peu s’asséchaient.

Mais un homme était descendu du ciel. Et il avait demandé de l’argent contre la pluie. Il avait été payé… Et la pluie était tombée. Météorologue de géni… Je m’en souvient encore :

Tout timide je m’étais approché de lui… Toi, dans mon dos, tu me chuchotais des encouragements. Me disait que c’était là ma chance. Ma chance de devenir plus fort… Ah… c’est que déjà j’en rêvait. Déjà je rêvait de faire gouter a leurs fouets ces nobles mondiaux qui avaient brisé mon enfance… Oh… Oui… J’en rêvais. Nous en avions parlés maintes et maintes fois… Allongés l’un contre l’autre lorsque la nuit venait.

Alors je t’ai écouté. J’ai approché l’autre excentrique et lui ai demandé, tout de go, s’il acceptait de prendre un apprenti. Il a sourit. M’as demandé mon nom. M’as demandé pourquoi je voulais qu’il m’enseigne tout ça. Moi… Bêtement… j’ai répondu :

- Anaël… Et j’aimerais pouvoir guider un navire n’importe où a travers le monde… Même sur calme Belt… Même dans les cieux…

Et lui qui m’adresse un sourire. Ce sourire que je n’ai jamais su qualifier. Il m’as déjà accepté et le soir venu je m’envole avec lui. Pendant les quartes années qui ont suivi j’ai étudié comme un forcené. J’ai appris a connaître les vents. Les nuages. A les manier aussi… Et pour toi j’ai aussi étudié les mers… All Blue… Calm Belt… Tu me parle parfois de ces mers mythiques… Dangereuses. Tu me dit que tu aimerais bien y aller… Simplement pour prouver qu’il n’y a pas un lieu en ce monde ou on ne puisse naviguer… Même une mer ou les rois des mers sont légion…

Un jour nos têtes seront mises a prix… Un jour nous ridiculiserons la marine et le gouvernement mondial… Car c’est ça… C’est notre seul rêve : rendre la monnaie de leur pièce aux nobles mondiaux.

Quoi je vais vite sur la fin ? Mais elle vous concerne en quoi ? Le début… Encore… Je comprend. Grace a lui vous saisissez qui je suis. Vous comprenez qui nous sommes… Mais après… Je peux vous raconter les heures passées debout dans les tempêtes. Les heures passées, en vain, a essayer de comprendre comment mon maître modifiait le temps… Puis comment je suis retourné sur la mer bleue… Bien en dessous des nuages. Avec presque rien.

Rien d’autre qu’une promesse faite entre nous : devenir des navigateurs d’exception. Comprendre les vents et les mers. Trouver un capitaine qui saurait satisfaire mes rêves… Oui. Et qui d’autre que le seigneur des pirates pourrait convenir ? Je ne me fait pas d’illusion. Je sais me débrouiller avec une épée… Mais ne suis qu’un piètre combattant. Non. Moi je suis là pour guider un navire là ou personne ne voudrait l’amener. Là ou la marine n’oserais pas s’aventurer. Pour leur prouver… Pour les faire tomber.

Cette promesses et quelques outils ramenés des cieux pour modifier le temps. Rien de fabuleux (on n’aurait pas remis de petits bijoux entre mes mains maladroites) mais de quoi effectuer quelques petits miracles si on m’en laisse le temps…

Et voilà comment on se retrouve perdu sur Water Seven en espérant trouver un équipage ayant besoin d’un navigateur… Oh… On a vite vu ses ambitions a la baisse. Pas de seigneur des pirates ni rien. Juste un gus qui veuille bien de nous.

Il faut bien commencer quelque part non ?

Voilà. Je ne vais pas plus m’étendre. Posez des questions si ça vous chante. Peut-être que je prendrais la peine d’y répondre. Mais n’oubliez surtout pas d’oublier tout ce que je viens de vous raconter. Ca ne vous concerne en rien.

Test RP: Attendre le feu vert d'un admin
avatar
Kaze


Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anaël Sûl alias Kaze

Message par Lucio Silva le Sam 30 Avr - 12:05

Alors, je vais être le premier à poster sur ta fiche, non pas pour un commentaire, trop crevé pour lire ce que tu as fait sérieusement, mais pour te souhaiter la bienvenue parmi nous Smile Si tu as des questions, ou autre, n'hésites pas, quelqu'un se fera toujours un plaisir de te répondre.


Le travail c'est la santé, laisser les autres travailler est un acte charitable.
avatar
Lucio Silva
le dormeur
le dormeur

Localisation RP : Water Seven
Rang/Grade : Sergent-chef
Supérieur : En transfert

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anaël Sûl alias Kaze

Message par Serviteur du Jeu Thème le Mar 3 Mai - 1:02

Bienvenue Casey Miller, enfin, Kaze.

J'ai lu ce que tu as écris et j'avoue que je sympathise avec ton personnage. On sent que l'idée a du bon, mais elle reste un peu trop inexploitée. Voici différents points que je voudrais te voir améliorer avant de passer au test RP :

Les descriptions ne te décrivent pas assez, voire pas du tout. L'objectif de ces deux paragraphes est de pouvoir, à leur simple lecture, une idée relativement précise sur le caractère de ton personnage et son physique. Ici, tu as écrit un monologue où tu commentes qui tu es et pourquoi tu en en es là. Essaye de prendre un peu de recul et de te dire : "en lisant ma description morale, le lecteur pourrait-il savoir si je suis plutôt orgueilleux, bête, capricieux, honnête, drôle, festif, ou que sais-je ?" ou bien, "après lecture de ma description physique, peut-on imaginer la carrure du bonhomme, ses vêtements, sa démarche, ses mimiques, ses petits tics ?". Si ça ne reste pas claire pour toi, tu peux m'en parler.

L'histoire est le point le plus intéressant de ta fiche, tenter un esclave est intéressant, surtout après les révélations du scan. On peut, cependant déplorer le manque de cinq points principaux :

  • La vie d'esclave est décrite trop brièvement. Bien que cela constitue la base de ton idée, tu n'en parles pas assez. Cette expérience est censée être celle qui bâtira le caractère de Kaze, il est dommage de ne pas te la voir exploiter.

  • La mère du petit, présente seulement à la naissance, elle disparaît soudainement sans aucune explication et sans que cela semble affecter ton personnage.

  • L'amie imaginaire apparaît aussi sans crier gare, pas un évènement déclencheur, pas un climat favorable, rien. Tu donnes l'impression que n'importe qui peut virer psycho du jour au lendemain.

  • Le mentor, lui aussi mérite d'être abordé. Déjà, il accepte d'apprendre des secrets de métier à inconnu en n'ayant aucune raison de le faire. On se demande ce qu'il lui prend de livrer des années d'études et de recherches à un garçon qui n'a rien fait pour mériter cela. Puis, votre relation semble rester un tantinet vague ; n'y a-t-il pas une sorte de sentiment filiale, une fidélité ? Ne t'a-t-il pas appris autre chose que son art, la morale par exemple ? Après cela, il semble qu'il part lui aussi à un moment indéterminé. Un mentor n'est pas un moyen de connaître une technique de combat, mais un père spirituel surtout pour un orphelin -simple conjecture-

  • Ce qui se passe entre quinze et vingt-cinq ans est un mystère, on sait que tu commences ton apprentissage à un âge et que tu veux être opérationnel à l'autre. Ce qui se produit entre ces deux moments clés est obscure et c'est bien dommage. On sent quand même un élan d'auto-modération qui joue en ta faveur, cela mériterait d'être développé un peu plus.


Quand au style, il n'est pas désagréable. Ce qui gêne, c'est plutôt les fautes qui restent, somme toute, un peu trop nombreuses. Une relecture attentive et l'utilisation d'un site de correction en ligne pourrait grandement contribuer à améliorer ta fiche. Après que les corrections soient faites, signale-le ici, bon jeu parmi nous.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anaël Sûl alias Kaze

Message par Kaze le Mar 3 Mai - 2:01

Merci pour l’accueil... Et pour les critiques. Ca fait plaisir d'avoir un petit machin sur lequel bosser...

Bon. Observons ça point par point : la description psychologique. J'ai planté une ambiance. Je ne saurais faire plus. Je vais pas dire "intelligent" ou "bête". Après tout c'est simplement une question de point de vue et ça sera aux autres d'en juger. Et c'est la même chose pour une grande partie du reste. Non. Ce que la description rend, a mes yeux, c'est ce que quelqu'un qui ne connais pas Kaze peut rapidement comprendre de lui. Le reste ? Il l'apprendra en le connaissant. Et surtout : MOI je l'apprendrais en le connaissant.

La physique : quand je parle de la couleur de mes yeux ? Des expressions qui se lisent dedans ? De ma chevelure ? N'es-ce pas justement là ce que tu me dit ne pas avoir écrit ? Je ferrais quelques ajouts pour préciser les choses notamment au niveau de l'allure générale... Mais ici aussi je vois mal en quoi te contenter.

Reste l'histoire... On vas être simple : la réécriture sera totale. J'ai une sainte horreur des textes en patchwork donc j'vais pas en faire un en ajoutant ce que tu as demandé a ce que j'ai déjà écrit. Certains détails changerons donc au passage... Mais c'est ainsi. La fin vas notamment prendre un coup car une rapide relecture m'a confirmé ce que je savais déjà : après 1h du mat j'ai une fâcheuse tendance a oublier des détails.

Niveau orthographe... Là on atteindra rapidement les limites de ce que je peux faire. Mes textes sont déjà passés sous word pour limiter les dégâts. Je fait mon possible en les rédigeant pour limiter les fautes. Mais je ne les ferrais pas passer sur X sites de correction... Je me connais. Et je ne compte pas faire une fiche qui soit de meilleur qualité de ce côté là que ce que je ferrais en rp. Question d’honnêteté dirons nous.

Nota : pour les révélations des scans je te crois sur parole puisque je joue en aveugle presque total n'ayant vu que les animes xd

Ha et... POURQUOI "Casey Miller" ???????? Oo
avatar
Kaze


Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anaël Sûl alias Kaze

Message par Serviteur du Jeu Thème le Mar 3 Mai - 12:35

Reprenons pour la description mentale, en effet, tu mets en place une ambiance, mais seulement une ambiance. Je vois plutôt ce paragraphe comme quelque chose qui doit donner ça :

" Jack Bauer est un homme au mental d'acier. Capable de garder son sang-froid en toute circonstance, il sait mettre à profit sa grande expérience et son talent pour se sortir des situations difficiles. En revanche, il ne peut supporter que quelqu'un s'en prenne aux drapeau aux USA, celui qui a fait cela devant lui a fini par changer de sexe pour se faire discret. D'un autre côté, Jack est un joueur invétéré, il ne quitte jamais une table de poker tant qu'il a un sou en poche. Il est plutôt festif et a tendance à boire en excès et à fricoter avec toutes les femmes à sa portée."

Ceci est un exemple, cependant, en le lisant, on peut cerner un peu le personnage. Si tu n'es pas un minimum précis quand tu développes la psyché de ton personnage, je ne peux pas juger tes RPs cohérents par rapport à ta fiche.

En ce qui concerne ta description physique, tu as aussi donné le ton sans rien dire de précis, n'hésite pas à affiner un peu plus ton croquis je te donne un exemple aussi :

" Bob l'éponge carré est une jeune éponge à l'élégance certaine. Âgé de six mois, il compte parmi l'adolescence de son espèce et arbore un teint frais, jaune safran. Son visage arbore une expression toujours joyeuse : des yeux au regard franc, un sourire communicatif qui laisse découvrir de dents à la lèvre supérieure et un nez allongé. Bob est une éponge qui ne se renfrogne jamais, elle laisse souvent transparaître ses émotions de manière caricaturale aussi l'on peut aisément connaître le fond de sa pensée à la simple vue de son expression faciale. Cela étant dit, Bob a une démarche légèrement dandinante quand il ne saute pas de joie ou ne court pas avec ses amis. Il se vêt couramment d'une chemise blanche à manches courtes surmontée d'une cravate rouge et d'un pantalon marron. Il se chausse de souliers noirs qu'il affectionne assez pour les lustrer aussi souvent que possible."

Là aussi, on a beaucoup plus de facilité pour s'imaginer le personnage. Je te demande d'imaginer un joueur qui va écrire avec toi : il veut savoir de quoi tu as l'air pour te décrire par son point de vue, il vient donc sur ta fiche pour avoir une idée, il faut alors que cette idée soit consistante jusqu'à un certain point.

Abordons l'orthographe, utiliser un site de correction en ligne n'est pas tricher. Le but d'un guide du jeu n'est pas d'agiter des niveaux aux yeux des joueurs, mais de leur permettre d'écrire de mieux en mieux. Si tu utilises régulièrement ce genre d'outils, tu sauras de mieux en mieux trouver tes fautes. Sois en certain, aucune personne n'apprend sans faire d'erreurs, aussi ce n'est qu'en les voyant corrigées que tu vas t'améliorer. Prends ça comme une sorte d'auto-évaluation. À un certain moment, tu auras de moins en moins besoin de cet outil puisque tu pourras repérer à l'avance ce qu'il va corriger.

Edit : Kaze => Casey, à l'anglophile, Narnak, d'apprécier, si possible.


Dernière édition par Serviteur du Jeu Thème le Mar 3 Mai - 15:48, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anaël Sûl alias Kaze

Message par Narnak le Mar 3 Mai - 13:21

Lucio c'est une feignasse.

Voilà, c'est gratuit mais fallait que je l'dise.

Et bienvenue sinon, nouveau nouveau.

Faut pas croire mais y a de l'avis dans le coin (de l'avis, de la vie... jeu de mots... drôle... 'cule un mouton), s'tu persistes à bien faire comme t'as commencé, t'pourras même fricoter avec les trois gusses qui restent ici-bas Anvers et Contretout.

Ah que ciao.



My pulley don't like people laughin'.
avatar
Narnak
L'Acide
L'Acide


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anaël Sûl alias Kaze

Message par Lucio Silva le Mar 3 Mai - 13:27

'Videmment que je suis une feignasse. Pas une nouvelle. C'est ma marque de fabrique... 'Fin bref, une fiche que j'ai bien aimé, avec les mêmes remarques, moins mjesques toutefois, que Thème, notamment sur l'orthographe : Se planter n'est pas une honte, loin de là, et rien n'est plus valorisant que de progresser à ce niveau. Jamais se définir un max là-dessus, toujours pousser plus loin.


Le travail c'est la santé, laisser les autres travailler est un acte charitable.
avatar
Lucio Silva
le dormeur
le dormeur

Localisation RP : Water Seven
Rang/Grade : Sergent-chef
Supérieur : En transfert

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anaël Sûl alias Kaze

Message par Kaze le Lun 9 Mai - 22:28

Plop plop plop. Simplement pour dire que je vous oublie pas. Emplois du temps un peu (beaucoup ?) chargé ces derniers temps. Sans compter que j'ai des fiches a faire pour des JDRs sur table et que ça passe avant celles pour les forums... Bref.

J'y travaille j'y travail et vous ferais signe quand j'en aurais vu le bout. *observe avec espoir la fin de ses partiels*
avatar
Kaze


Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anaël Sûl alias Kaze

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum