[Modèle possible] Nami : Attention à vos Berrys !

Aller en bas

[Modèle possible] Nami : Attention à vos Berrys !

Message par Nami le Ven 29 Jan - 17:43

~°Pirates°~

~°Présentation du Joueur°~

Prénom: Yuki
Age: 24 ans
Ce que vous aimez: Vous vous en fichez Mr Red
Ce que vous n'aimez pas: Idem !
Première Impression: Bonne ambiance
Autres : /
Comment avez vous connu ce forum?: Par le bouche à oreille

~°Présentation du Personnage°~

Nom : Inconnu

Prénom: Nami

Surnom: Nami, la voleuse de pirates, Mellorine :coeur:

Age: 18 ans

Sexe : Féminin

Est-il existant ou inventé ? Personnage existant

Description Psychologique:
Suite à une enfance peu joyeuse, la personnalité de cette jeune pirate s’est forgée dans la méfiance et le mensonge. Déjà petite, la perte de sa mère adoptive la fit basculer dans le monde cruel et sans pitié des adultes luttant pour le pouvoir. Sa volonté, son intelligence et son sens du sacrifice lui permirent de survivre aux multiples embuches qu’elle rencontra afin d’atteindre son but, l’espoir insensé de voir son village libéré du joug des oppresseurs. Le cœur endurcit, le mensonge aux lèvres et la comédie comme alliée, elle pilla, bien souvent, la peur au ventre, les dangereux pirates qu’elle haïssait tant, se taillant une réputation de voleuse émérite. Sous cette apparence trompeuse est pourtant dissimulée une fille éprouvée et désespérée qui lutte contre un destin tragique pour sauver ceux qu’elle aime de la mort.

Pourtant, une fois libre de cette servitude, elle dévoile peu à peu la sensibilité cachée derrière une force de caractère conservée de son passé. Son sens de l’amitié prime toujours sur les autres et avec, la confiance absolue qu’elle a en ses compagnons, n’hésitant pas à les suivre malgré la raison qui la pousserait à ne pas le faire. Dotée d’une volonté peu commune, elle est capable de faire face aux pires évènements avec intelligence et détermination, se tirant des difficultés et de la mort avec des facilités parfois déconcertantes. Utilisant les faiblesses des personnes qu’elle rencontre, elle est capable de les manipuler avec perspicacité, mais toutefois, sans leur nuire. Consciente de ne pas être aussi résistante et forte que ses compagnons, elle essaie néanmoins de compenser par ses facultés intellectuelles et ses connaissances, notamment sur le climat.

De son passé, elle a également conservé son amour de l’argent, la rendant capable de dénicher un trésor même aux endroits les plus improbables. Elle en oublierait sa peur pour s’en emparer, conservant jalousement les richesses que l’équipage accumule. Son don pour l’escroquerie et les affaires en font un membre indispensable pour ses compagnons. Cependant, comme il a été dit plus haut, ce trésor ne vaudra plus rien face à un danger réel qui menacerait ses amis et elle n’hésitera pas à donner tout ce qu’elle a pour les sauver, au péril de sa propre vie.

En dehors de ces facettes de sa personnalité, c’est une fille comme les autres, aimant les beaux vêtements et les bijoux ou encore, faire les magasins.

Description Physique :
Haute d’un mètre soixante-neuf, elle est reconnue sans contexte comme étant une très jolie fille aux proportions parfaites. Toujours vêtue avec soin, elle ne dissimule en rien ses atouts, arborant des jupes très courtes, des hauts moulants parfois succincts et des sandales à talon. Quelques bijoux complètent cet accoutrement de jeune fille comme on les rencontre habituellement. Un tatouage représentant l’alliance d’un moulin et d’une orange orne son épaule gauche, symbole de son passé révolu.

Son visage aux traits fins et délicats, encadré par des mèches souples appartenant à une chevelure rousse flamboyante mi-longue, dont la coiffure change selon l’humeur de sa propriétaire, peut parfois prendre une expression effrayante une fois en colère. Le sourire heureux et la douceur disparaissent au profit d’un regard terrifiant et de crocs menaçants lorsqu’elle est profondément énervée. Il va sans dire que quelques coups de poings bien placés s’en suivent lui permettant de retrouver son air habituel assez rapidement.

Un phénomène étrange est également à signaler. Il se produit dès que la vague notion de trésor ou d’argent sonne aux oreilles attentives de la jeune pirate. Ses yeux auparavant ovales et à la prunelle brune, se change en le sigle si caractéristique des berrys, trahissant son intérêt plus que certain pour la richesse.

Pouvoir/capacité :
Nami ne possède pas de pouvoir bien précis. En revanche, ses capacités de navigatrice ne sont plus à prouver. Capable de tout piloter, sa connaissance parfaite du fonctionnement des courants aériens comme marins ainsi du climat engendré par les variations de température et de pression, lui permettent de naviguer et de prévoir les risques et aléas que l’équipage peut rencontrer. Consciente de sa faible force lors d’un combat, elle possède un objet qui la rend capable d’utiliser ses connaissances et de créer les intempéries qu’elle souhaite.

Son intelligence et son don pour jouer la comédie son également de très bons atouts dont elle se sert pour triompher de ses adversaires ou se sortir de situations délicates.

Grade : Navigatrice

Nom de l'équipage : Chapeau de paille ou Mugiwara

Fonction au sein de l'équipage :
Nami est la navigatrice absolue de l’équipage. Sans elle, il serait impossible à ses compagnons de poursuivre leur route. Cette fonction est la principale qu’elle occupe bien qu’une autre lui revienne sans contexte, celle d’intendante. Elle tient les comptes de l’équipage et distribue les parts de chacun avec rigueur et parcimonie.

Histoire :
Je précise avant tout que c'est un résumé, ça ne m'amuse pas du tout de réécrire le manga. J'ai donc détaillé sa propre histoire d'avantage que le reste mais ça reste léger et j'en ai conscience mais rien que ce que j'ai écris tient sur 3 pages word...)

Orpheline avant même d’avoir atteint sa première année, elle rencontra celles qui furent sa seule famille sur une île ravagée par les combats. Trouvée par une marine gravement blessée du nom de Belmer, en compagnie d’une petite fille qui la portait tout en ignorant son identité, elle fut ramenée sur l’île de sa nouvelle mère. Bien que ses débuts dans le monde manquèrent de peu d’être écourtés, elle eut une enfance heureuse par la suite. Malgré leur pauvreté, la petite famille reconstituée se débrouillait, exploitant un verger d’orangers qui entourait leur maison. Certes, les disputes étaient nombreuses, notamment entre Nami et Nojiko ; la première, son rêve en tête, n’hésitait pas voler des livres, apprenant avec passion l’art de la navigation alors que la seconde, plus consciente de la précarité de leur existence, acceptait avec philosophie, le manque d’argent dont elles souffraient.

Tout ce bonheur prit brutalement fin avec l’arrivée des pirates, des hommes-poissons qui envahirent le paisible village, exigeant un droit de vie que chaque habitant aurait à payer. Trop faibles, ils n’eurent d’autre choix que d’accepter, la cruauté de leur chef, Arlong, n’offrait guère d’autre chance de salut et ils se résignèrent. Ce fut la pauvreté de Belmer qui fit éclater la petite famille ; celle-ci, malgré la volonté des habitant à cacher les fillettes pour la sauver, se sacrifia afin qu’elles vivent, geste qui marqua Nami à jamais. En ce jour terrible, le destin s’acharnait sur cette enfant qui, repérée par le capitaine comme étant douée pour dessiner des cartes, fut forcée de le servir, lui arrachant la promesse qu’il libérerait le village à la suite d’un odieux chantage. Cachant la vérité aux habitants pour lesquels elle fut déclarée comme traître, elle s’acharna à récupérer la somme d’argent qu’il lui avait demandée. Nuit et jour, elle dessinait des cartes, transformant cet ancien plaisir en véritable torture. Plus âgée, elle s’attaqua aux pirates, ayant trouvé là un excellent moyen de se faire de l’argent rapidement malgré le danger que cela représentait. Peu à peu, elle excella dans ce domaine, furtive et usant de subterfuges, elle pillait les bateaux désertés lors de leurs escales, se débrouillant pour regagner ensuite son repère et entasser lentement son trésor. Son seul soutient résidait en la personne de sa sœur qui, seule, connaissait ce secret soigneusement gardé. Parfois, découragée, elle allait la retrouver, libérant en ces instants les quelques larmes qu’elle ne pouvait retenir.

Persuadée d’être détestée, elle brima toute trace de sensibilité en elle, ce qui impliquait l’amitié que, de toutes façons, elle ne pouvait se permettre d’avoir avec un tel but à atteindre. Ce fut avec cet esprit qu’elle rencontra Luffy alors monté à bord d’un bateau pirate qu’elle projetait de piller. Observant le jeune garçon, elle comprit rapidement que leurs intérêts pourraient être communs ; elle l’utiliserait tout comme elle l’avait déjà fait, avant de lui voler le trésor accumulé. Lui venant en aide et possédant des capacités indispensable dans un équipage, il lui demanda de rentrer dans son équipage comme navigatrice ce qui servit les plans de la voleuse. Ce fut de cette manière qu’elle les suivit dans leur aventure, s’attachant peu à peu à lui ainsi qu’aux autres compagnons qu’ils rencontrèrent au fur et à mesure de leurs escales. Malgré le bonheur qu’elle ressentait à les accompagner, elle ne perdait pas de vue son objectif et une fois la somme voulue atteinte, elle s’empara du navire, laissant ses compagnons sur place, afin de retourner sur son île et enfin délivrer les villageois.

Reprenant la personnalité froide et dépourvue d’humanité qu’elle affichait devant les hommes-poissons, elle regagna son refuge et dissimula le butin, heureuse d’avoir accompli sa part du marché, tout en espérant se faire pardonner par l’équipage de Luffy. Son désir de continuer à naviguer avec eux lui semblait être une utopie d’autant plus qu’elle refusait de leur dévoiler la vérité concernant ses raisons d’agir de cette manière. Cependant, apprenant qu’il allait devoir tenir sa promesse et par là, perdre la meilleure cartographe, Arlong envoya un dirigeant de la marine corrompu lui dérober son bien. Dupée, elle laissa libre court à son désespoir, incapable d’imaginer une autre issue que celle de devoir tout recommencer au risque de voir se reproduire les mêmes conséquences. Son rêve envolé, ses amis perdus et les habitants partis se battre pour leur liberté, voués à une mort certaine, elle voyait tout ce qu’elle avait réalisé jusque là, partir en fumée pour ne laisser que des cendres. Ce fut en cet instant qu’elle demanda enfin de l’aide. Avait-elle enfin compris que la personnalité de ses compagnons de route les pousseraient à l’aider ou alors était-ce juste par simple désespoir ? Nul ne saurait le dire mais ces quelques mots scellèrent le destin des hommes-poissons.

Le combat s’acheva par une victoire sur les oppresseurs, délivrant enfin Nami de sa condition. A présent, elle était libre, libre de décider de sa vie, libre de pouvoir poursuivre son rêve, libre de continuer avec ses amis. Ce fut sans hésiter qu’elle prit sa décision et mit pleinement son talent au service de cet équipage dont elle faisait, désormais, réellement partie.

Elle leur permit de franchir Reverse Montain, après une visite à Longuetown et d’entrer enfin sur la mer tant recherchée, Grandline. Les embuches commencèrent dès leur arrivée mais sa foi en ses compagnons et ses capacités de navigatrices évitèrent les erreurs fatales des débutants. Lorsqu’ils rencontrèrent la princesse d’Alabasta, Nefertari Vivi, Nami, d’abord guidée par la récompense qu’ils pourraient obtenir en la ramenant chez elle, trouva en sa personne une amie et bientôt, la perspective de l’argent passa au second plan. Peu à peu, son caractère intéressé s’atténuait, la joie de vivre de ses compagnons et la tragique histoire du royaume d’Alabasta, remplaçaient ce qui avait toujours été ses priorités. Emue, elle ignora même la grave maladie qu’elle avait attrapée sur une île pour continuer leur route afin d’aider Vivi. Cette dernière pourtant exigea de s’arrêter et de trouver un médecin, sauvant ainsi la vie de la jeune navigatrice ce qui leur permit d’engager Chopper, un rêne ayant mangé le fruit du démon de l’humain. Leur aventure se poursuivit sur Alabasta, pays désertique et soumis au complot du Shishibukai Crocodile. Pour la première fois, Nami testa l’arme qu’Usop lui avait fabriquée, apprenant au cours du combat à se servir des options qu’elle lui offrait.

Les pirates, après de terribles combats, purent enfin triompher et se reposer avant de repartir, comptant un nouveau membre parmi eux en la personne de Robin, celle qui fut autrefois le bras droit de Crocodile. Achetant l’équipage et notamment Nami au moyen de pierres précieuses, elle devint la deuxième femme en qui la navigatrice put souvent trouver un point de vue avisé. Leur destination suivante fut l’île céleste qu’ils peinèrent à rejoindre et où, une fois encore, ses connaissances sur les courants marins servirent à les faire survivre et arriver à bon port. Ce monde sur les nuages leur offrit un aperçu de nouvelles technologies basées sur des coquillages aux multiples fonctions. Ils découvrirent l’existence d’un engin rapide, capable de voguer sur la mer comme sur la terre ferme, bien que très difficile à manier. Naturellement douée, Nami le maîtrisa rapidement et depuis ce moment, il ne fut pas un instant où il ne les accompagna pas. Rencontrant des embuches, ils durent à nouveau combattre et cette fois-ci, plus encore que précédemment, sa confiance en Luffy envers et contre sa raison, leur permit de triompher de celui qui se faisait passer pour un Dieu, Ener, redoutable adversaire contrôlant la foudre. Après des adieux larmoyants ils quittèrent l’île céleste, leur navire équipé d’une pieuvre-ballon et bien que mis à mal par ce changement d’altitude, leur bateau tint le choc. Il devint pourtant évident que des réparations provenant d’un professionnel s’imposaient, l’île suivante, Water seven les leur offrirait.

De retour sur la mer bleue, ils firent une rencontre imprévue avec Foxy, capitaine pirate et de son équipage qui leur fit découvrir le célèbre divertissement au cours duquel, l’équipage était mis en jeu. Il n’y eu pour conséquences plus de peur que de mal et ils purent continuer à suivre le log pose qui les mena enfin à leur destination : Water seven !

Test RP:
Le doux gémissement du vent au travers des voiles repliées pour la nuit, berçait les pirates, pour la plupart, endormis. Les hamacs qui les supportaient, oscillaient suivant le rythme des vagues qui venaient s’écraser contre la coque en bois usée par les longues traversées. Quelques ronflements réguliers se joignaient à la brise et aux craquements du bateau et rien ne semblait devoir briser ce repos du juste. L’homme de garde sur le pont se réchauffait, accompagné d’une bouteille de rhum dans laquelle il allait souvent puiser courage et réconfort. Son regard se perdait dans la brume du sommeil qui menaçait à chaque instant de le prendre et seule la perspective d’une punition certaine le maintenait alerte à toute invasion peu probable. Avachi, une vieille chemise tachée de vin en guise de tunique, sa prunelle hagarde parcourait lentement les vieilles lattes patinées par les rafales salées de la mer. Cependant, alors que tout semblait se poursuivre dans le même calme, un grognement s’échappa de la bouche édentée lorsque la bouteille refusa de remplir son office en délivrant le précieux liquide.

D’un geste rageur, elle fut repoussée et tomba sans délicatesse sur le sol, roulant lentement sur elle-même pour terminer sa course contre un tonneau. Accompagnant son parcours du regard, l’homme se leva pesamment avant de chercher à retrouver son équilibre, accoudé au bastingage. Comme à regret, il le quitta avec un soupir et se dirigea vers un bac posé plus loin, harnaché comme l’aurait été le plus précieux des trésors. Y plongeant sa main, il en retira une nouvelle compagne, lourde de promesses liquoreuses. Les effluves sortant du goulot débouché lui titillaient le palais et, sans attendre, la première lampée fût avalée, disparaissant dans le gouffre noir avec un grondement de plaisir. Enfin repu pour quelques minutes, il retourna s’affaler à sa place, l’esprit en paix, le désir satisfait. Quelques gorgées plus loin, un nouvel instrument vint à s’ajouter au concert des ronflements, appuyant bruyamment ses congénères.

Pourtant quelqu’un semblait ne pas dormir malgré l’heure tardive. En effet, une fine silhouette émergea d’un tonneau, dépliant souplement son corps en se dégageant des dernières pommes. Immobile, elle restait à l’écoute, frêle ombre se détachant dans la nuit, quelques mèches flottant au gré du vent. Lorsqu’elle se décida enfin à bouger, ce fut pour se diriger vers l’homme endormi, s’accroupissant devant lui un instant avant de se relever. L’éclat de la lune éloigna rapidement les ténèbres, livrant aux regards une vision plus approfondie de la silhouette. Un pantalon court, un pull chaud et une chevelure rousse dévoilèrent les formes indubitablement féminines de l’inconnue. Montée à bord en fin de journée en profitant d’une escale des pirates, elle s’était dissimulée, petite et furtive, sur le bateau, attendant patiemment son heure, un somnifère soigneusement ajouté au rhum. La méfiance des forbans ne se manifestait pas envers une personne seule, leurs regards guettaient plutôt les groupes isolés, les autres navires pirates et les sigles de la marine.

Silencieuse, la jeune Nami, puisque tel était son nom, se dirigea sans hésiter vers la trappe donnant sur la cale. L’objet de son intrusion reposait en ces lieux, restait à le dénicher et à s’en emparer sans réveiller quiconque. Les grincements des marches en bois lorsqu’elle posa son pied dessus ne semblèrent pas rompre le chant, comme accompagnant en rythme les clapotis des vagues. Le souffle léger produit par l’air déplacé sur son passage se joignit aux respirations sifflantes et profondes et la porte grinça de concert avec les craquements du vieux navire. La progression lente mais assurée de la jeune fille démontrait une certaine habitude à ce genre de pratiques ; sans hésiter, elle zigzaguait entre les corps suspendus, enjambait les coffres et les vêtements éparpillés et ouvrait les portes rencontrées sur son passage. Pourtant un obstacle l’arrêta, il ne semblait guère différant des autres mais la main délicate plongea à l’intérieur de la chemise de l’homme endormi. Stoppant juste son geste lors d’un ronflement plus brutal, elle la sortit rapidement, tenant une chainette au bout de laquelle une clef rouillée se balançait. Doucement, elle l’ôta du cou gras et épais et sourit brièvement dans le noir, jusque là, tout s’était déroulé à merveille.

Sa satisfaction savourée, elle reprit son avancée, progressant jusqu’à une dernière porte qu’elle entrouvrit, pénétrant dans la pièce avant de la refermer. Devant elle, nul hamac, nul assoupi, en revanche, un coffre large et massif, prometteur de merveilles, lui faisait face au milieu d’ustensiles de réparation en tous genres. Déplaçant sans bruit quelques planches, elle parvint devant l’objet de ses convoitises qu’elle contempla en imaginant son contenu. Depuis le temps qu’elle amassait peu à peu son butin, elle avait appris à évaluer la valeur du trésor que pouvait transporter chaque bateau pirate. Peut-être ce dernier était-il l’achèvement de sa quête, celui qui lui permettrait de délivrer les siens du joug d’Arlong ? A chaque magot rencontré, elle ne pouvait s’empêcher de l’espérer, tout comme elle comptait sans relâche la somme amassée à la moindre pièce d’or près. Cet espoir fou de revoir le sourire des habitants bondissant de joie d’avoir retrouvé leur liberté, l’espoir également d’être pardonnée à leurs yeux, l’aidait pour continuer à mentir, à survivre à chaque vol.

La vacillation du navire sous une vague plus forte la ramena à l’instant présent et l’herbe verte, la mine réjouit des gens ou encore les orangers de son enfance, disparurent au profit du coffre toujours fermé. S’accroupissant devant, elle glissa la clef et la tourna délicatement, la mâchoire crispée, les muscles en alerte à la pensée du bruit infernal que pourrait produire ce mécanisme de métal. Lorsque le déclic grinçant eut cessé, elle s’accorda le temps de respirer, relâchant lentement l’air qu’elle avait contenu sous le stress et la concentration. L’oreille aux aguets, elle épia la moindre fausse note qui l’aurait alertée d’un réveil éventuel mais rien ne parut ébranler les virtuoses. Portant la main sur son front, elle en épongea les quelques gouttes de sueur avant d’ouvrir avec excitation et anxiété le couvercle de bois. Cherchant avidement à deviner la valeur du contenu, sa prunelle attentive fut éblouie par l’éclat étincelant d’un énorme diamant posé tel un trophée au sommet d’une montagne d’or. Des berrys plein les yeux, elle se redressa, le pressant entre ses mains dans un grand…:

« Youhou ! Quel trésor ! Viens par ici mon petit diamant que j’aime ! »

Brusquement quelque chose sembla la frapper et elle blêmit. Le concert ne résonnait plus au sein du bateau, le silence l’avait remplacé malgré le bruit des vagues. Le regard terrifié, elle comprit son erreur en entendant des pas retentir de l’autre côté de la porte. Serrant l’objet de son vol, elle fila derrière un amas de cordes juste à temps pour voir quatre hommes pénétrer dans la pièce et découvrir le sacrilège. Bondissant hors de sa cachette, elle déguerpit dans leur dos, courant à perdre haleine sans se soucier des objets et corps qu’elle rencontrait sur son passage. Le concert avait repris mais sur des notes plus discordantes et au milieu duquel une furie en larmes tentait désespérément d’échapper. Remontant à temps sur le pont, elle chercha frénétiquement du regard le chemin le plus court pour quitter le bateau, avisant les pirates qui lui fonçaient dessus et l’échelle de corde derrière eux. Elle devait faire vite si elle voulait espérer survivre et, malgré la peur qui lui crispait les entrailles, son esprit fonctionnant à plein régime lui donna la solution aussi douloureuse soit-elle. Avec un dernier regard pour son protégé, elle le lança par dessus bord, provoquant immédiatement des cris de surprise mêlés de colère de la part de ses adversaire qui plongèrent sans attendre dans l’eau glacée pour tenter de le récupérer. Rejoignant le bord en courant, elle sauta sur le quai et s’enfuit à toute allure pour se dissimuler quelques rues plus loin.

Expirant bruyamment, les mains sur les genoux, elle serra le poing d’un geste rageur en repensant au magnifique diamant qui reposait à présent au fond de l’eau. Il aurait peut-être pu compléter la somme promise et au lieu de cela, elle se retrouvait sans rien, épuisée et poursuivie par des pirates. Ce fut d’ailleurs à cette pensée qu’elle fronça des sourcils, en effet, aucun bruit de course ne semblait se rapprocher, la brise lui apportait juste les cris lointains des dépouillés. Revenant sur ses pas, elle les observa plonger sans relâche, bravant les vagues et le froid de la mer sous les ordres de leur capitaine qui s’époumonait tout en surveillant avidement le résultat de chaque remontée.
Un coup d’œil rapide sur le pont lui confirma ses doutes et un léger sourire regagna le visage angélique, à la fois signe d’espoir comme de mauvais présage à l’encontre de ses ennemis. Reproduisant le même trajet qu’une demi-heure auparavant, elle remonta sur le navire pour en ressortir discrètement, un sac de toile abondement rempli sur l’épaule. Sur le quai, les pirates continuaient leurs recherches, seuls perdants de la nuit.




Dernière édition par Nami le Sam 30 Jan - 19:44, édité 2 fois
avatar
Nami
La chatte voleuse
La chatte voleuse

Localisation RP : Water Seven
Rang/Grade : Navigatrice et trésorière
Supérieur : Luffy

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Modèle possible] Nami : Attention à vos Berrys !

Message par Maître du Jeu au Trésor le Sam 30 Jan - 0:41

Bonjour et bienvenue ^^

C'était donc pour toi qu'on avait réservé le personnage alors, enchanté de te connaître xD

Ecoute, je ne sais trop que dire, textes complets, sans faute, suivit, cohérent... Que du bonheur ! Allez, tu peux faire ton post rp !




Spoiler:
avatar
Maître du Jeu au Trésor
Maître des Berrys
Maître des Berrys

Localisation RP : Partout et nulle part
Rang/Grade : Banquier
Supérieur : La surface

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Modèle possible] Nami : Attention à vos Berrys !

Message par Nami le Sam 30 Jan - 19:23

Voilà, le post RP est fait!

J'espère qu'il vous conviendra!
avatar
Nami
La chatte voleuse
La chatte voleuse

Localisation RP : Water Seven
Rang/Grade : Navigatrice et trésorière
Supérieur : Luffy

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Modèle possible] Nami : Attention à vos Berrys !

Message par Maître du Jeu au Trésor le Sam 30 Jan - 19:49

Pauvre Nami, il lui arrive toujours des problèmes avec l'argent qui compte plus que tout (nakamas exceptés)...

Que dire... Texte complet, sans faute, clair et précis .Tu as su montrer l'importance de ce personnage sans pondre un énorme pavé ni même t'attarder uniquement sur ce qu'on connait d'elle. Tu respectes également l'univers de One Piece de par ton test rp maitrisé.

J'opte pour un niveau 6 ou 7 vu que je ne vois pas d'élément manquant ni de floue.

Le prochain homme en noir à passer là tranchera ^^




Spoiler:
avatar
Maître du Jeu au Trésor
Maître des Berrys
Maître des Berrys

Localisation RP : Partout et nulle part
Rang/Grade : Banquier
Supérieur : La surface

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Modèle possible] Nami : Attention à vos Berrys !

Message par Ambassadeur du Jeu Fou le Dim 31 Jan - 16:39

Que dire de plus sauf que je pense qu'on peut te valider ^^
avatar
Ambassadeur du Jeu Fou
Baron des psychopathes
Baron des psychopathes


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Modèle possible] Nami : Attention à vos Berrys !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum