Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs

Le met de madame est avancé !

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Le met de madame est avancé !

Message par Sanji le Dim 31 Jan - 0:53




JOUEUR


Prénom
Kira

Âge
24 bougies

Ce que vous aimez
Des choses

Ce que vous n’aimez pas
D’autres choses

Première impression
Chouette forum ! Espérons qu’il se poursuive ainsi !

Autre
Je hais le Phpbb3 qui m’a ruiné un super design que j’avais prévu pour ma fiche

Comment avez-vous connu ce forum
De clavier à écran




PERSONNAGE


Nom
Sanji

Prénom
N/A

Surnom
La jambe noire, love cook (Zoro joke)

Âge
19ans

Est-il existant ou inventé
Existant

Pouvoir & capacité
Il ne possède aucun pouvoir à proprement parler vu qu’il n’a mangé aucun fruit du démon.

Niveau capacité, il possède une technique de combat bien particulière reposant uniquement sur le jeu de jambe qu’il maîtrise formidablement bien jusqu’à en créer des combinaisons, voir, utiliser le frottement de l’air pour enflammer sa jambe droite. Bien que son art culinaire lui permette de manier des couteaux plus ou moins longs, il tient le même discours que Zeff à ce niveau là : « Je n’utilise mes mains que pour cuisiner ».

Le détail de ses techniques sera posté dans la fiche concernée plus tard.

Son but
Trouver All Blue, la mer centrale des 4 océans du globe se trouvant sur Grand Line. On dit de cette mer légendaire qu’elle regroupe toutes les variétés de poissons du monde, un trésor inestimable pour tout cuisiner qui se respecte !
Nullement un but en soit mais une réalité qu’il s’efforce de tenir chaque jour : il fera toujours tout afin que personne dans son entourage, ami ou ennemi, ne meurt de faim. Il s’efforcera de mettre à profit tout son savoir culinaire au maximum pour n’importe qu’elle personne affamée.

Grade
Défenseur de Nami-swan et Robin-chwan

Nom de l’équipage
Mugiwara ou chapeau de paille

Fonction au sein de l’équipage
Cuisinier




DESCRIPTION PHYSIQUE


Prenons le temps, ensemble, d’examiner la personne de Sanji : garçon de dix-neuf ans, de moins d’un mètre quatre-vingt, une cinquantaine de kilos à vue d’œil, cheveux courts, blond et yeux foncés.
Jusque là rien d’étonnant, mais, en prenant le temps d’aller plus loin, on se rend compte que Sanji ce n’est pas que cela !


Sanji c’est qui ? C’est un mâle dans toute sa splendeur : un corps fin et élancé, une souplesse incroyable, des jambes longilignes masquant une puissance incroyable, un torse tracé de muscles bien marqués sans exagération aucune, non, chez lui, le corps est travaillé mais en aucun cas abusé ou stéréotypé. Des bras longs et fins qu’il utilise avec une rapidité déconcertante dans son art car, ne l’oublions jamais, Sanji est un artiste gastronomique ! Non seulement il prépare des plats fins à partir de presque rien mais, en plus, il met un point d’honneur à les présenter de manière tout simplement parfaite ! En parlant de parfait, Sanji a toujours une tenue droite et noble, des vêtements rigoureusement choisis pour être strictes, chics et élégants afin de refléter toute la distinction dont il sait faire preuve, c’est un vrai gentleman et un homme du monde, des chaussettes au gilet en passant par la chemise !

Pour continuer sa description, remontons sur son visage, reflet de son corps de par sa finesse, remarquons que sa chevelure blonde en masque toujours une partie ; en effet, personne (peut-être pas même lui depuis le temps) ne peut se venter avoir vu un jour son œil droit (gauche pour lui) constamment « masqué par un voile de mystère constitué de mille filaments dorés dont l’union laisse opaque toute trace de ce qu’il dissimule. Cette simple mèche attire les Dames de par le rideau énigmatique qu’elle laisse présager » (c’est ce qu’il m’a soufflé mais en résumé je dirais qu’il a une coupe courte dont l’avant est prévu avec une partie plus longue masquant son œil gauche). Un œil puis l’autre, tout aussi frappant de part la pilosité qui le surplombe : un sourcil en forme de spirale à « l’exclamation amoureuse » (en gros tellement bien arrangé qu’il boucle). Attention tout de même, il se pourrait que la vue prolongée de ce sourcil amène à une hypnose inconsciente pour « fasciner les femmes de ce monde » (ceux qui le regarde trop longtemps). Ses lèvres sont fines et « appellent l’Amour ! » restent souvent entrouvertes lorsqu’il « appelle une demoiselle » fume ! Oui, parce que, dans le charisme que dégage un tel homme, ajoutons le délicat geste de la cigarette portée à ses lèvres avant d’allumer le briquet pour l’amener à son visage et recracher la première fumée dans un regard distrait, comme hors de ce monde et…

Tiens, une demoiselle passe…

Je disais donc, Sanji c’est… un humanoïde aux longs membres tentaculaires se mouvant en vagues rapides le faisant se déplacer de gauche à droite constamment ou tourner sur lui même dans une pluie de coeucoeurs rouge, ses lèvres délicates ne semblant plus bloquées que sur un seul mot mielleux (sans doute dû son cerveau restant paralysé sur ce fameux) : « Mellorine ! »

Voici donc ce qu’est Sanji !




DESCRIPTION MENTALE


Poursuivons avec une présentation mentale de Sanji. Qui est-il en dehors de ce physique impeccable ? « Un homme sensible » ou plutôt une personne calme aux premiers abords. En effet, il n’est pas le plus hystérique de l’équipage pirate dont il fait partie même en ôtant Luffy du compte.

En prenant le temps de l’observer, on pourra tout de même constater sa remarquable capacité à passer d’un trait de caractère calme à un énervement soudain face à une situation prêtant à réaction. En gros, Sanji est quelqu’un de très expressif et réactif vis à vis du monde qui l’entoure, montrant bien son sentiment direct sur ce qu’il vit et voit, que ce soit : énervement face à un Luffy trop gourmand, sa provocation enragée face à son principal rival et son grand ami Zorro, son visage bien heureux lorsque l’équipage part à l’aventure, sa détermination et sa passion lorsqu’il cuisine, etc. Sanji, étant une personne sensible, possède également un sens de l’amitié profond et grand au point de continuer à vouloir se battre pour protéger ses amis malgré ses blessures, aussi douloureuses et profondes soient-elles, au point de sacrifier sa vie pour les siens au besoin.

Sinon, il assume son rôle au sein du navire avec une grande détermination et un plaisir perceptible : de la préparation des plats à la vaisselle qu’il fait même avec fierté. Après tout, jamais il ne laissera mourir de faim une personne, même ennemie, au contraire, il lui préparera un grand et bon repas en respect face à la vie d’autrui. Ce trait de caractère provient d’un traumatisme subit dans son enfance.

En dehors de cela, il est un des rares nakamas de Luffy qui allie à la fois force guerrière et intelligence. Face à une situation, il médite toujours plus loin dans le temps et pense aux conséquences des choses afin de pouvoir parer à tout problème éventuel. Il est évident qu’un homme digne de ce nom doit toujours rester élégant et classe même en période critique, ce qu’il s’efforce toujours de faire ! Lorsque l’équipage du chapeau de paille est en danger, jamais Sanji ne sera en première ligne, au contraire, il se fera oublier (hormis pour sauver une femme en détresse, surtout célibataire) et mènera ses actions seul de son côté comme il l’entend. Attention qu’une fois la situation s’y prêtant enfin et ses arrières intelligemment assurés, il n’hésite pas à se mettre en avant et se présenter comme un grand héros. Il aime user de surnoms prestigieux plaisant aux femmes dans ces conditions.

D’ailleurs, en parlant de femme, voilà bien là sa plus grande force et sa pire faiblesse : « Jamais je ne lèverai la main sur une femme ». Vous l’aurez compris, il s’agit là d’un chevalier servant : la vue d’une belle femme le rend pratiquement hystérique et extrêmement vulnérable à tout point de vue, vie compris ! Et le pire dans tout cela, c’est qu’il en a parfaitement conscience et agit en connaissance de cause, mais un principe reste un principe et chez lui c’est chose sacrée ! Une femme est un être à protéger, choyer et à chérir, pas à violenter. D’ailleurs, en sa présence, gardez vous bien d’insulter une dame ou il vous fera clairement comprendre que cela ne se fait pas !

Avec cela, prenez une pincée de fierté et une détermination aussi grande que possible, saupoudrez le tout avec le rêve ultime de trouver All Blue… Laissez agir et vous obtiendrez : Sanji !





HISTOIRE


Précision
Personne, connaissant One Piece, ne peut se targuer d’ignorer l’histoire de Sanji, moi de même. Aussi, j’ai préféré résumer brièvement ce qu’Oda nous en a dit afin de vous montrer que je la connaissais et me concentrer plus sur des anecdotes et faits de ma composition pour m’approprier au mieux ce personnage.


Une enfance hardie
De mémoire d’homme et aussi loin qu’il s’en rappelle, Sanji a toujours vécu sur un navire, du moins, un simple petit bateau de plaisance. Il se pourrait même qu’il soit né en mer et, à dire vrai, il n’a jamais cherché à en apprendre plus car un tel détail n’a pas eu de réelle influence sur son quotidien. Ses premiers souvenirs remontent donc, plus précisément, à son enfance où il aidait les matelots en étant aux cuisines, une obligation plus qu’un choix au départ pour un enfant. Après tout, il était un gamin dynamique, plein de convictions et de bonne volonté. Ses premiers traits de caractère commencèrent, d’ailleurs, rapidement à se marquer avec cette impulsivité émotive dont il savait si bien faire preuve. Celle la même qui n’a cessé de le poursuivre tout au long de son existence et se marque encore aujourd’hui. Par exemple, son éternel respect de la vie s’esquissa déjà à cet âge maladroit, lorsqu’il se disputait avec les cuisiniers de l’équipage quant au fait que chacun ait droit à de la bonne nourriture ; il ne supportait pas de voir les cuistots manger les restes de repas des marins, le faisait clairement comprendre en tentant de s’énerver contre ces adultes moralisateurs ou en jetant ces mets dénigrés par les gens. Cette grande expressivité était le reflet de son investissement physique et moral à la tâche, aussi, face à une telle volonté, il eut son premier titre à l’âge de 5 ans : maître vaisselle, sa plus grande distinction à l’époque.

Cela paraît peut être ridicule mais, croyez moi, il le prit avec honneur et s’adonna à la tâche de rendre le séjour des navigateurs plus confortable en leur offrant une vaisselle propre et en état impeccable. C’est sans doute cette naïveté marquée, ce caractère déjà colérique, cette force mise à la tâche, sans jamais relever de déshonneur, qui marqua ses adultes compagnons. Après tout il était le plus jeune mais se faisait respecter comme tout un chacun, du moins c’était ce qu’il aurait voulu, car un enfant reste candide malgré tout et on leur confie difficilement de lourdes ou dangereuses tâches. Sanji, lui, ne l’entendait pas de cette oreille évidemment ! Dès que son grade de maître vaisselle lui donna accès plus souvent aux cuisines, il se fixa comme but de parvenir à être l’égal de tous ces cuisiniers autour de lui. Il n’hésitait pas à s’isoler des heures durant avec un livre pour en apprendre plus sur la cuisine ; se battre avec ses supérieurs pour prendre les couteaux et éplucher lui-même les pommes de terre, chose qu’il s’obligeait à faire au mieux malgré les nombreuses coupures engendrées ; se baladait sans cesse avec son tabouret pour aller gouter les sauces ; n’hésitait pas à se renseigner et imposer parfois ses idées novatrices d’enfant, etc. Un bien rude combat qu’il a mené dès le départ pour s’imposer comme une personne responsable. De leur côté, ses compagnons avaient renoncé à le remettre à la place qui était sienne et le laissèrent les aider un peu. Du moins, ce dernier point n’arriva que plus tard après un incident fâcheux. Laissez moi vous le conter : comme chaque jour, le petit blondinet s’était levé aux aurores afin d’aider le chef à servir le petit déjeuné aux matelos : pain, beurre, confiture, chocolat chaud, café, etc. étaient parfaitement disposés sur les tables, il ne restait plus qu’aux hommes à arriver pour se sustenter. Une bonne chose de faite encore pour ce jour, mis à part lorsqu’un élément étrange attira l’attention de cet œil droit toujours aux aguets : une petite étiquette trainait par terre et salissait de sa présence la brillance d’un sol qu’il venait de laver l’heure d’avant ! Discrètement, il avait profité de sa petite taille pour se faufiler hors de la vue des gens et ramasser ce morceau de papier qui gâchait tout. Une fois en main, il put y lire un inscription qui eut pour effet direct de le faire pâlir. Il se retourna et se dirigea directement vers le buffet, l’air paniqué se lisant sur son visage avec le doute qui l’assaillait, malheureusement, ce dernier ne disparut pas après sa course vérificative en cuisine. Il tenta bien sûr de revenir à temps vers le réfectoire et, un peu de chance, les gens n’avaient pas encore commencé à se servir, ce qui l’aida à anticiper la réaction. La course folle commença alors pour cet enfant d’à peine 6 ans : se précipiter en cuisine afin d’aller chercher un ingrédient connu de lui seul, revenir rapidement dans le réfectoire pour le déverser dans la marmite de chocolat chaud et, ainsi, sauver son honneur ! Le stress monta d’autant plus lorsque le chef le surprit en plein acte, mais, un peu de chance à nouveau, les matelots arrivèrent à cet instant et l’adulte dut cesser pour ne pas montrer aux matelots le léger souci culinaire… Le repas se passa donc et chacun fut étonnamment surpris de gouter un chocolat chaud des plus exquis, à la plus grande surprise du chef qui avait bien vu cette petite étiquette dans la main de l’enfant, celle là même indiquant le mot « SEL » !

Ainsi, à peine ses 7 ans atteint, Sanji était déjà cuisinier talentueux et prometteur, sa petite escapade appelée communément par tous « chocosel » faisait rire même le chef coq qui s’était mis en tête d’instruire lui même ce petit gars nerveux. Son avenir se traçait déjà devant lui et Sanji prit rapidement gout à ce métier qu’on lui avait pourtant fortement imposé au début. Mais ce n’est pas cela qui fit cesser ses petites crises d’enfant hystérique et, chaque jour, lorsque les cuistots terminaient les plats des autres, il s’énervait, allant même jusqu’à jeter du produit vaisselle dessus pour les empêcher de manger, sans jamais comprendre ce que disaient les adultes au sujet du gaspillage… Il lui aura fallut une autre condition qu’il accepte ce qu’on lui disait à cette époque. Le quotidien reprit alors ses droits et la vie se poursuivit pour le jeune garçon sur le navire.

Une chose, en plus de l’histoire des restes de repas, avait l’art de mettre en rogne notre petit ami, un sujet qui le faisait rêver depuis toujours, du moins à partir du moment où la légende parvint à ses oreilles, un élément qui, grâce à sa naïveté candide, le placerait au sommet des autres, d’après lui : All Blue ! Cet océan situé au centre même des 4 mers du globe, regroupant toutes les sortes de poissons, le but ultime de tout cuisiner ! Lorsqu’il en parlait, des étoiles plein les yeux, la réalité des adultes avait aussi tôt fait de le remettre sur le chemin de la « raison » mais jamais Sanji ne s’y pliait, jusqu’au bout il y croirait et se jura de consacrer son existence même à découvrir cette mer ! Il ne savait comment y parvenir mais il était certain d’une chose qu’il répétait sans cesse depuis plus de 4 ans à ces adultes idiots : « Je trouverai All Blue ! ». L’avenir, l’écoutant, lui offrit la possibilité de cela non sans d’énormes sacrifices.


Le glas d’une première décennie
Dix bougies sur son gâteau et, comme cadeau cette année là, une attaque pirates. Habitude prise sur ce type de petit bateau particulier, à l’exception prêt que, cette fois, il s’agissait d’un pavillon connu et pas dans le sens positif ! Zeff au pied rouge, pirate de grande renommée ayant vogué sur Grand Line ! Que faisait-il là ? Pourquoi s’attaquer à un petit navire qui ne demandait rien ? Décidément ces pirates le dépassaient complètement ! Mais, sous la pluie, contre vents et marrées, du haut de ses petites jambes d’un mètre vingt, il défendrait ce navire, sa maison et cela peu importe l’ennemi. D’ailleurs, heureusement que Sanji avait décidé de prendre les armes car ces adultes incompétents avaient rendus les leurs. Son courage comme arme, le blondinet s’attaqua directement au capitaine, ce vieux moustachu n’avait pas à venir les déranger ainsi ! Mais, comme toujours, le destin se veut parfois cruel et la mer possède ses injustices que nul ne peut comprendre, surtout par grande tempête. La bataille éclata rapidement entre le jeune garçon et le grand capitaine, celle ci se soldant, comme la logique l’exige, par l’expulsion du jeune cook hors des pieds du rouge non sans protestation du perdant, hurlant que ce n’était pas un pirate qui allait se mettre en lui et son rêve d’atteindre All Blue, ce qui le sauverait plus tard ! La suite reste floue dans sa mémoire, ses souvenirs lui révèlent une grande vague l’emportant et ses poumons se rappelleront toujours de la torture due à la noyade. Dans la seule lumière de la surface, il se souvient d’une silhouette et d’une odeur acre de fer…


A son réveil, le cauchemar était en marche avec un tournant sans son existence qui ne serait plus jamais pareille : voilà notre petit héro de dix ans seul sur une île déserte avec comme seule compagnie le monstre qui venait de perturber son existence. Ce qu’il pouvait haïr cet homme qui, d’ailleurs, le lui rendait bien ! Il fut décidé que chacun se prendrait un coin de l’île afin de ne jamais se croiser, un sac de provision pour l’un et l’autre et l’espoir de voir un navire arriver au loin. C’est ainsi que les jours passèrent sans jamais que Sanji ne perde l’espoir de voir, au loin, un quelconque bateau arriver pour les aider mais, rapidement, les provisions vinrent à manquer au jeune garçon. Il lui arrivait, parfois, d’aller espionner silencieusement le vieux pirate qui ne bougeait pas de sa position assise, chose qui l’énervait au plus haut point jusqu’au jour où…

La faim avait rendu hargneux le garçon, la maigreur ainsi que la saleté étaient marquées sur son corps et la folie prit rapidement le pas sur lui, alors, empoignant son couteau, il se rua sur le sac de provisions, étrangement plein, du vieux pirate. Ce qu’il vit le fit déchanter, toute la cruauté de la réalité le frappa de plein fouet, terminant précocement l’enfance du jeune homme : de l’or, le sac ne contenait qu’un stupide trésor ! Avec cela, il se rendit compte qu’il avait eu toute la nourriture que Zeff avait pu amasser et que ce dernier se mourrait de faim encore plus que lui, d’ailleurs, en parlant de lui, une seconde claque s’assena avec la vue de cette jambe au pied littéralement déchiré, un simple garrot bricolé pour empêcher les saignement. Ainsi donc, ce pirate n’était pas aussi cruel que la légende le prétendait ? Il l’avait sauvé au détriment de son pied et s’était laissé mourir de faim juste pour lui ? Pourquoi lui ? Pourquoi avait-il fait cela ? La vérité tomberait-elle un jour ? All Blue, c’était ce mot magique prononcé par l’enfant, lors de leur bataille, qui avait donné à Zeff l’envie de sauver et aider le jeune homme, celui qui, plus tard, serait comme son propre fils au rêve commun. Ce jour là fut béni par la vérité sur leur vie depuis quelques temps et par un navire qui vint enfin les aider. Depuis ce jour, Sanji resta avec Zeff, les 2 hommes poursuivirent leur rêve ensemble en commençant par la mise en commun de leur passion : la cuisine ! Un nouveau tournant dans la vie du jeune blond se montra alors, il durera prêt de neuf ans !

Durant ces neuf années, Zeff monta, à l’aide de son nouveau petit compagnon de fortune, un bateau restaurant réputé à travers les océans et attirant du plus fin gourmet au plus humble des hommes. Ce rêve porta un nom rapidement : le Baratie ! Ce fut, pour Sanji, sa seconde et nouvelle demeure, exception faite que cette fois plus aucun quartier ne lui fut fait : entrainement à la dure et rabaissements continus sur sa cuisine furent autant de choses que Zeff lui fit vivre et ce afin de renforcer ce côté mordant qu’il avait constaté chez le jeune garçon, à présent devenu homme. Ce fut durant ces années qu’il apprit l’art du jeu de jambe et la cuisine perfectionnée, avec Zeff pour l’un, de lui même avec un petit coup de pouce du vieux de l’autre. Des années difficiles autant que plaisante où il forgea son caractère, développa son style de fumeur chevaleresque en s’occupant lui même des jolies filles, sans hésiter à les draguer au passage.


Le début d’une folle aventure
Une journée comme une autre en soit commençait sur le Baratie : des clients de toutes parts venaient se régaler des délicieux mets servis par le grand chef coq que la marine avait décidé, depuis longtemps, d’oublier, comme si son pied arraché avait effacé tout danger potentiel. Encore un geste étrange de la marine dont personne ne s’est jamais vraiment plaint. Bref, des clients de toute part, pirates comme civils, personne ne se soucie de rien et le parking à bateaux se remplit peu à peu. Encore une jolie demoiselle se présentant à la table en compagnie d’un rustre se prenant pour Dieu ? Ce n’est rien, Sanji est là pour rétablir la situation et le remettre sur le droit chemin, au passage, la jeune dame l’accompagnant pourra profiter de la présence de ce prince charmant ! Mais, dans un autre coin, une seconde demoiselle, plus jeune mais d’une grande beauté attire l’attention des yeux en cœur de notre garçon devenu Don Juan à présent et, comme d’habitude, les autres cuisiniers répliquent à cela de manière violente. Il faut dire que la relation qu’a Sanji avec ses compères n’est pas des plus calme malgré leur complicité masquée par la hargne. Tout ce quotidien sera rapidement perturbé par l’arrivée plus qu’étrange d’un pirate affamé : Gyn. Cet homme sonnera, tout comme l’arrivée de Zeff sur le « hobbit » où il avait grandit, un nouveau glas dans l’existence de ce jeune prodigue de la cuisine.

Après un éternel débat sur la faim et le respect, Sanji se décide de passer au delà des ordres de ses compagnons et de nourrir cet homme sous le commandement du dangereux Don Creek dont le débarquement probable est redouté de tous. Mais, après tout, ayant lui même connu la faim au point de presque en mourir, Sanji ne put se résoudre à laisser Gyn mourir et lui prépara un plat, mais n’importe quoi, non, une assiette de riz spécial digne des plus grands rois car, ne l’oublions pas, un cuisinier est là pour nourrir les gens, si cruels soient-ils ! S’en suivit ce qui devait arriver, alors que Sanji reprenait sa cour à une jeune rouquine, une ombre raisonna sauvagement sur le Baratie et, bien que les cuisiniers s’y voient doublé d’une compétence guerrière, ce qui venait d’arriver trahissait un moment de danger : Don Creek ! Le terrible pirate revenant de Grand Line, réputé pour avoir de nombreux hommes et bateaux sous ses ordres était là, affamé et porté par Gyn. Evidemment la décision collective fut de le laisser mourir et d’en profiter pour l’arrêter, malheureusement Fullbody n’était plus là pour le voir de manière consciente et en pleine forme, Sanji étant passé par là. La suite c’est déroulée dans la logique attendue : notre chevalier passa outre toutes les interdictions et nourrit le capitaine pirate comme un prince. S’en suivit donc un retournement opportuniste du pirate qui voulut prendre d’assaut le Baratie. Etrangement, ce ne fut ni Sanji, ni Zeff ni même les autres cuisiniers qui l’arrêtèrent mais un jeune garçon au corps élastique du nom de Luffy. Son air était étrange et ses attitudes très mystérieuses, à s’y perdre entre folie ou inconscience.

Un long combat s’en suivit qui, avec lui, emporta une trop grande partie du Baratie. Il se solda, heureusement, par la défaite de Don Creek mais, également, par une étrange demande : « Je veux que tu sois mon Nakama ! » avait dit ce garçon au chapeau de paille. Evidemment, Sanji refusa radicalement, après tout, cela faisaient déjà des années que son rêve d’All Blue était mis de côté car il s’était juré de rester aux côtés de ce vieux sénile de Zeff, malgré leurs relations hystériques et tendues. Ce dernier s’en était rendu compte et le poussa, à sa manière, à partir avec cet équipage des plus loufoques. Mais, rien ne pouvait décider la tête de mule qu’était ce chevalier servant à partir et abandonner sa promesse faite au vieux fou et rien ni personne ne le ferait changer d’avis !

Sanji rejoignit donc l’équipage des Mugiwara ce jour là, après tout, cette rouquine était aussi une compagne de ce fameux Luffy en théorie et il se devait de la protéger même si elle venait de voler leur navire ! Excuse officielle évidemment car les coulisses de son existence trahirent son émotion à partir et ses larmes coulèrent de tristesse ce jour là… Une nouvelle existence attendrait le cuisiner à présent qu’il s’était fait Pirate de l’équipage du Chapeau de paille !


Kokoyashi
Première île de périple de nos nouveaux compagnons et point important de leur union ! Après de nombreux mystères résolus et une bataille difficile contre les hommes-poissons d’Arlong, les voici enfin prêt à reprendre une aventure qui n’en est qu’à son début avec, à leur côté, la magnifique, resplendissante, céleste, délicate, gracieuse, admirable, intelligente, mirifique Nami-swan !


Grand Line
Les nouveaux compères de Sanji et ce dernier à présent réunis, l’aventure des Mugiwara pouvait se poursuivre. Les relations entre les membres de l’équipage ne tardèrent pas à se faire : Zoro fut rapidement son principal rival, cette tête de marimo ne comprenant rien à l’essentiel de l’existence et aux cœurs des femmes ; Luffy fut disputé dès le premier repas préparé par Sanji ; Ussop attirait son attention sur son caractère bien étrange et Nami, la belle et gracieuse Nami, occupa toute son attention !

Les talents de navigatrices de celle-ci se révélèrent rapidement et, avec Sanji à la barre, rien ne pourrait les arrêter, pas même cette immense et réputée montagne qu’est Red Line. A bord du Vogue Merry, nos joyeux compagnons entrèrent sur Grand Line non sans mal pour poursuivre leur formidable périple !

Les caps jumeaux en vue, Sanji suivit l’équipage, non sans se demander combien de repas on pouvait faire avec une baleine aussi grande que Laboon, bien que cette baleine là soit à protéger ! Il est à noter le charmant couple rencontré par les Mugiwaras dont la jeune femme, à la grande beauté, méritait qu’on s’occupe d’elle ! Mais pourquoi donc était-elle avec un homme si laid ?


Whiskey Peak
La première île rencontrée sur Grand Line, celle là même qui leur réserva la surprise des chasseurs de primes organisés et leur révéla l’existence du Baroque Works. Une île bien sympathique aux premiers abords et, malgré le piège fourbe qu’elle révéla être, dans une grande complicité, les joyeux lurons s’en sortirent rapidement avec, en prime, la jeune Vivi à leur bord pour le plus grand bonheur de ce chevalier servant !


Little Garden
Etrange île que voilà ! Entre les dinosaures et les géants il fallait prendre en compte l’organisation rencontrée précédemment et un concours avec le marimo. Ce fut sur cette île que Sanji révéla au grand jour sa fine stratégie et sa manière personnelle mais efficace d’aider l’équipage qu’il venait de rejoindre. Qui ne se souvient pas de sa conversation avec Crocodile : « K’so Restaurant » où ce nom de « Prince » apparut ! Fort heureusement, la joueuse équipe put se tirer d’affaire, Nami et Vivi également pour le plus important !

Mais, le plus horrible se produisit à cet instant avec la maladie de Nami qui obligea l’équipage à dévier de sa trajectoire prévue, un saut par une île proche avant de rejoindre le Royaume d’Alabasta afin de soigner la favorite de notre blondinet.


Royaume de Drum
C’est dans cette île au climat rude et à la population touchée par un souverain corrompu que les péripéties continuèrent. Mais, avant toute chose, il fallait trouver un médecin ! C’est donc contre neige et avalanche que Sanji se lança, aux côtés de Luffy vers les sommets enneigés afin de mener Nami à un médecin. La bataille contre les abominables lièvres des neiges eut raison de sa résistance et ce fut dans un état inconscient que leur capitaine les amena chez le médecin, Nami et lui. Le réveil fut des plus rudes, non seulement il y avait la douleur mais également le docteur lui même ! Comment peut-on être aussi laide et laide ?

Bref, après de rudes aventures, les Mugiwara se virent additionner un nouvel ami, frigo de secours au début, nakama ensuite ! Et l’aventure se poursuivit.



Royaume d'Alabasta
C’est là que tout continua ! Un royaume entier parasité par une seule personne et une organisation immense à démanteler. Encore une fois, tout comme à Little Garden, Sanji se montra astucieux et joua de son prestige de prince, allié à une situation qu’il avait volontairement créée, afin de mieux aider ses compagnons. Et oui, notre chevalier est servant et cerveau !

Fort heureusement, la condition se retourna en l’honneur de Vivi à qui les adieux furent des plus rudes de par le besoin de rester cachée au moment de leur départ… Comprenez qu’une princesse amie de pirates ne peut être une situation acceptée ! Et voilà, à nouveau, le brave Merry reparti sur les mers troublantes de Grand Line avec, à leur côté, une nouvelle compagne, la mystérieuse, magnifique, resplendissante, céleste, délicate, gracieuse, admirable, intelligente, mirifique Robin-chwan !


Jaya
Le début d’une folle aventure y attendit nos compagnons de voyage ; en effet, en plus de la réputation de non-droits de l’île, il se trouve qu’elle possède un passé étrange et plein de mystères. Les équipages piratent dévoilent bien des mystères et n’importe qui peut en faire partie, humain ou singe. Mais ce qui frappa le plus Luffy et ses compagnons fut le rêve d’un homme brisé par le passé de son nom qu’ils se jurèrent d’aider ! A grande ambition grand moyen et pour tenir leur parole vis à vis de l’homme à la coiffure étrange, les Mugiwara se durent de relever le défit d’atteindre les cieux.

Et vous savez quoi ? Ils les ont atteint !


Skypiea
Que voilà un étrange lieu, en tout point différent de ce qu’ont jamais connu nos compères : Skypiea ! L’île des cieux où rien n’est semblable : civilisation, personnes, quotidien, etc. A noter que les anges méritent bien leur réputation tant elles sont magnifiques !

Mais il n’y avaient pas qu’ange et dials qui les attendaient, un vaste danger plus grand que tout ce qu’ils avaient déjà rencontrés se présenta à eux avec un Dieu des plus étranges à la puissance bien assise et aux ramifications tentaculaires sur toute l’île : un tyran du nom d’Eneru ! Ce fut, encore une fois, une situation qui permit à Sanji de dévoiler son astuce, à moins que ça ne soit une vengeance pour le coup de foudre d’un homme qu’il ait mal pris ? Parce que combattre un ennemi est une chose, mais penser à saboter son arche et seul secours en est une autre…

Une fin bien étrange pour les pirates du Chapeau de paille car, malgré leur victoire, leur ennemi s’échappa, ce qui, par contre, ne les empêcha pas de revenir sur Jaya afin de solder la promesse faite avant de reprendre le large !


Longring Longland
Prochaine île atteinte, à vous y perdre tant tout y était long ! En effet, Longring Longland est un endroit où plus aucun étalon de mesure n’a de sens. Mais le plus marquant pour nos compagnons ne fut pas l’île en soit mais le danger apparu avec un équipage des plus étranges. Leur parvint alors le concept d’un jeu pirate des plus rudes en conséquences et intrigant : jouer ses compagnons au Davy Back Fight ! Là encore, Sanji prouva que, malgré leur relation toujours tendue, son entente et sa complicité avec le marimo étaient totales ; de plus, tout l’équipage, la nouvelle charmante arrivante les ayant rejoint après Alabasta pour le plus grand plaisir de Sanji comprise, se retrouva à la fin victorieux !

Une perte quelconque pour nos aventuriers ? Aucune bien sûr, vous avez à faire à l’équipage de Luffy chapeau de paille ! Ceci dit, après une victoire amusante, une défaite écrasante attendait nos amis ayant pour cause principale la nouvelle arrivante ! Ce fut à cet instant qu’ils prirent conscience, du moins Sanji, de la puissance d’un Amiral de la marine qui, heureusement, les laissa partir. Et, à nouveau, le Vogue Merry dans ses derniers instants poursuivit son chemin jusqu’à…


Water Seven
Terminus de l’équipage ! Voici une ville des plus intrigantes où viennent de débarquer nos nakamas afin de réparer leur ami de toujours ! Qu’adviendrait il donc des Pirates au chapeau de paille ensuite ? Seul l’avenir nous le contera…




TEST RP






Les derniers mots enfin rédigé dans le journal de bord, il était désormais temps pour la jeune navigatrice d’aller au lit, non sans un dernier frappement à la porte suivit d’un :
« Oui ? »
« Nami-swaaaannn je t’apporte une infusion afin que tu passes une bonne nuit après tout ce qui vient de nous arriver ! Et il y en a une pour Robin-chan également ! »
« Mh ? Oui oui, laisse-les devant la porte ! »



Insister ? Ne pas insister ? Telle est la question, pourtant qu’est ce que j’aimerais entrer et voir Nami-swan dans une belle nuisette, peut-être est-elle en satin ? Ou même pire ? Elle dormirait n…

Un gout ferreux me prend au nez avec le fleuve rouge qui en jaillit d'un coup et, sans même m’en rendre compte, le sang en coule par litres, mais le tableau que j’ai en tête surpasse toute cette douleur. Je vois floue mais l’idée de Nami-swan en tenue d’Eve dans son lit, Robin-chan endormie à quelques mètres d’elle ?!? C’est ?!? Il faut que je le fasse ! Allé, c’est décidé, je me lance ! Après tout, je l’ai aussi mérité et nous sommes enfin tous réuni après cette bataille !

Le plateau est au sol, les tasses sont fumantes et laissent déjà diffuser dans le couloir aux planches de bois leur doux arôme ! C’est ainsi qu’il faut que le thé soit, coloré, les feuilles à silhouette distinguable malgré tout, à peine visibles au fond de la tasse foncée! Mais que suis-je entrain de penser là ? J’ai plus important à faire que me concentrer sur ces tisanes, oh ces tisanes que Nami-swan et Robin-chan porteront peut-être à leurs lèvres si délicates ! Je ne me rends même plus compte que ma chemise est tachée de mon propre sang, le spectacle est trop agréable à suivre, plutôt imaginer !

Cette fois j’y vais ! Ca fait trop longtemps que j’attends ce moment ! Vu toutes les interruptions que nous avons eu je peux le faire ! Ce soir, je vais enfin la voir, ma Nami-swan d’amour au corps si royal ! Elle sera étendue sur son lit que je pourrai voir depuis mon point d’espionnage, oh quel rêve ! Et puis c’est…

« Merci Sanji-kun » raisonna la douce voix de cette princesse aux cheveux roux !

J’en soupire d’avance, c’est certain, tous les soirs je préparerai son infusion et… MAIS ! Quoi ?! Elle est encore habillée ?!? Et mon point d’espionnage ? NON ! NON ?! Impossible ! La clé est sur la porte ?! Comment je vais regarder à travers la serrure moi ? Genoux au sol, les poings foulant le parquet abîmé, je n’ai plus qu’à pleurer sur mon sort : elle a prit le plateau en vêtement et elle a bouché la serrure avec la clé… Oh rage ! Oh désespoir !!!

Je n’ai plus qu’à rentrer, du moins retourner aux cuisines car la vaisselle m’attend. Bien, ce n’est rien, je n’aurai plus qu’à recommencer une autre fois ! En fait, tous les soirs j’irai apporter à Nami-swan et Robin-chan une tisane ! Oh oui et un jour, je les verrai… Peut-être même… MMMMhhhh j’en sautille d’avance jusqu’aux cuisines ! Un bon, deux bons, trois bons et ainsi de suite durant quelques mètres.

Mais, au-delà de cette précipitation folle, il me faut reprendre mon sérieux un instant. Une cigarette pour me calmer et, une main en poche, poursuivre plus calmement mon chemin. Les murs de Merry sont en bien triste état comparé au moment où nous l’avons reçu, heureusement que notre aventure dans le désert l’a préservé ! Et puis, il faut avouer qu’Ussop assure la réparation tout seul. Un type bien, un peu étrange par moment mais, j’en suis sur, un futur guerrier et un tireur d’élite, il faut qu’il continue sur cette voie ! Cela me fait penser que c'est son ami d'enfance qui nous a offert Merry, je me demande si elle était mignonne ? Même si Nami-swan reste la plus douce et sucrée des femmes, une vraie Mellorine… Ahh, la fumée s’écoule lentement à mesure que cette cigarette diminue, s’évaporer dans les airs comme ce long soupire de bien être que j’ai en repensant à sa chambre qu’elle partagera, désormais, non plus avec Vivi-chan mais avec Robin-chan. Quelle tristesse ! Vivi-chan, une si belle princesse ! Encore un soupire langoureux…

La cuisine me dévoile déjà sa porte, derrière, c’est mon domaine ! Les fourneaux, les couteaux et les frigos j’en suis gardien ! Surtout le frigo sinon Luffy ne se priverait pas. Coup de paume sur le front, ‘taku ! Si on le laissait faire celui-là, il viderait les assiettes de tout le monde sans compter ! Celle de Zoro ça pourrait encore passer mais les autres… Ahhh ce marimo ! Je vois son visage un instant en plongeant mes mains aux manches retroussées dans l’eau tout en lavant une assiette qui a dû contenir de la salade... Ca lui va bien ! Ce que le bateau est calme en ce début de nuit, d’ailleurs, à part la tête d’algue et moi je pense que tous doivent dormir à présent. On dit toujours que c’est dans un instant de solitude que l’on fait le point et… Secousse de tête rapide, je ne vais pas devenir émotif tout d’un coup sans raison ! C’est vrai qu’après Zoro c’est la tête de ce vieux fou de Zeff qui m’apparait, comment vont-ils tous d’ailleurs ? Bien certainement, après tout s’il existe bien des cuisiniers capables de se défendre, ce sont ces types ! Toute notre aventure continue de défiler dans mon esprit et… NON ! Je dois rapidement sortir mes mains de l’eau pour vérifier si ?! Est-il là ? Pas dans cette poche apparemment, l’autre peut-être ? Toujours pas ! L’aurais-je égaré ? Oh non ! Le numéro de Sakura-chan que j’avais réussi à avoir à Alabasta ?!? Quelle douleur, il a du tomber lors de ma grande intervention princière de sauvetage au casino ! Ce que j’ai eu peur tout de même mais, heureusement, cette pensée restera avec moi ! C’est vrai quoi ?! Cette bande d’idiots, à chaque fois c’est pareil, Luffy surtout, ils foncent dans le tas sans chercher à comprendre comme des enfants ! Pourtant une situation ça s’analyse, mais, apparemment, certain se sont résolus à laisser les autres le faire. Ce n’est rien, je suis là pour rétablir un peu l’équilibre et je sais que j’agirai toujours ainsi, d’ailleurs, c’est même mieux ! Nami-swan, elle, elle réfléchit mais une Dame n’a pas à aller combattre ! Je le redis bien haut dans mon esprit, en portant un coup de détermination dans l’eau qui achève de salir ma chemise entre rouge et blanc : je protègerai Nami-swan quelque soit le danger ainsi que toutes les belles femmes de ce monde !!!

Un dernier verre à essuyer et me voici prêt pour aller, enfin, me coucher. Je m’étire une fois la vaisselle terminée comme pour clore un travail bien fait ! Ce que j’aime cette pièce, c’est toujours ici que l’on passe les meilleurs moments, d’ailleurs, il me faut une cigarette à y repenser. La porte m’appelle à nouveau, pour sortir cette fois et, dans un dernier regard, j’en traverse l’entrebâillement et la referme derrière moi. Le vent est un peu frais ce soir et je me demande où Merry nous emmènera cette fois ! Dans une grande aventure c’est tout ce dont je suis certain. Sourire aux lèvres en pensant au futur prometteur avec une bande de joyeux larrons, je n’ai plus qu’à m’avancer, lever le bras, en guise de salut, devant un marimo calme sur le pont. Dort il ou pas ? Difficile de juger, je me suis toujours demandé s’il n’arrivait pas à se mettre dans un état de stase, détacher ses sens de son esprit comme on mettrait un chien de garde... Un frisson me gagne, sans doute dû à touts ces changements de température rencontré sur Grand-Line depuis que nous y sommes. Être là sur le pont me fait reprendre une bonne bouffée d’air et j’imagine bien All Blue m’apparaître un jour sans prévenir ! Ce même jour, je le jure, mes compagnons auront le plus grand festin du monde ! Une grande inspiration pour un bon bol d’air avant de rejoindre la calle de Merry. Une soirée tranquille ainsi de temps en temps, je vous le promets, ça requinque un homme ! Me voici à nouveau avec plein de rêve dans la tête et tout ça grâce à qui ? Tous ces compagnons à qui je dédie mon bonheur de maintenant, ces gens pour qui je donnerais ma vie. Nakamas, attendez moi, laissez moi me précipiter dans la chambre, le cœur plein de joie et…

« MAIS C’EST PAS BIENTÔT FINI CES RONFLEMENTS !!! VOUS ALLEZ FINIR PAR RÉVEILLER NAMI-SWAN ET ROBIN-CHAN !!! »

…tout reprit son cours.


Dernière édition par Sanji le Jeu 2 Sep - 23:35, édité 10 fois
avatar
Sanji
La jambe noire
La jambe noire

Localisation RP : Water Seven
Rang/Grade : Cuisinier et protecteur de ces Dames
Supérieur : Luffy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le met de madame est avancé !

Message par Nami le Dim 31 Jan - 0:56

Sanji!!!

Il était temps, j'ai failli attendre Mr Red
avatar
Nami
La chatte voleuse
La chatte voleuse

Localisation RP : Water Seven
Rang/Grade : Navigatrice et trésorière
Supérieur : Luffy

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le met de madame est avancé !

Message par Sanji le Dim 31 Jan - 1:02

:coeur: :coeur: :coeur: :coeur: NAMI-SWAAAAAANNNNNNNNNNNN :coeur: :coeur: :coeur: :coeur:

J'ai fais au plus vite pour Nami-swan ! Et, pour ton post rp, je suis certain qu'il t'aurait fallu qu'un beau prince charmant se dévêtisse pour plonger dans les profondeurs de l'océan afin d'aller quérir, pour toi, ce trésor de diamant que le cruel destin t'a arraché ! Si j'avais été là je l'aurais fait sans compter !


Dernière édition par Sanji le Dim 31 Jan - 1:04, édité 1 fois
avatar
Sanji
La jambe noire
La jambe noire

Localisation RP : Water Seven
Rang/Grade : Cuisinier et protecteur de ces Dames
Supérieur : Luffy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le met de madame est avancé !

Message par Nami le Dim 31 Jan - 1:04

Je suis bien consciente que ta présence m'aurait évité de perdre ce diamant Mr Red
avatar
Nami
La chatte voleuse
La chatte voleuse

Localisation RP : Water Seven
Rang/Grade : Navigatrice et trésorière
Supérieur : Luffy

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le met de madame est avancé !

Message par Sanji le Dim 31 Jan - 1:05

OUI !

J'aurais défendu Nami-swan contre tous ces pirates et protégé le diamant au péril de ma vie !!


Nami-swan, tu m'aimes ?
avatar
Sanji
La jambe noire
La jambe noire

Localisation RP : Water Seven
Rang/Grade : Cuisinier et protecteur de ces Dames
Supérieur : Luffy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le met de madame est avancé !

Message par Kyrokis le Dim 31 Jan - 1:27

d'ou sort tu ton "swan" ?

Si c'est pour la formule du politesse, tu peux utilise "san" pour les homme les femme et les demoiselles

ou "chan" pour les demoiselles ou les petites filles
avatar
Kyrokis
Le panda
Le panda

Localisation RP : Metalia Town
Supérieur : Lucky Roo

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le met de madame est avancé !

Message par Lucky Roo le Dim 31 Jan - 1:34

Sanji utilise le swan régulièrement, c'est un mix de san et de swan en anglais, il me semble (vive les commentaires des équipes de sous-titrage des animés).
avatar
Lucky Roo
Le Goinfre
Le Goinfre

Localisation RP : West Blue/Metalia Town
Rang/Grade : Commandant
Supérieur : Shanks le Roux

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le met de madame est avancé !

Message par Cola-man le Dim 31 Jan - 1:36

Un fin connaisseur de l'animé One Piece sait que Sanji ne dit pas "San" mais "Swan" et "Chwan" après Nami et Robin. En tout cas, magnifique présentation, soignée et très bien écrite, j'ai hâte de voir l'histoire.
T.T plus je lis les fiches des autres Mugiwara, plus je me sens ridicule avec la mienne.
avatar
Cola-man
Déconstructeur
Déconstructeur


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le met de madame est avancé !

Message par Sanji le Dim 31 Jan - 12:20

... Pas une seule Dame n'est passée ici No quel dommage, au lieu de ça...

Sinon, Kyrokis, je pense que tu as eu toutes les explications en détail, j'aime ce côté extrapolé qu'on lui donne dans l'animé par ce " swan " et " chwan " alors je me permets de le reprendre ici, ça ouvre une dimension à l'écrit qui n'est pas négligeable en plus de " Mellorine "
avatar
Sanji
La jambe noire
La jambe noire

Localisation RP : Water Seven
Rang/Grade : Cuisinier et protecteur de ces Dames
Supérieur : Luffy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le met de madame est avancé !

Message par Maître du Jeu au Trésor le Dim 31 Jan - 13:14

Bonjour et bienvenue !

Préviens nous lorsque tu auras terminé ton histoire (pas besoin de mp, répond juste ici à la suite)

Bon courage pour ce perso !




Spoiler:
avatar
Maître du Jeu au Trésor
Maître des Berrys
Maître des Berrys

Localisation RP : Partout et nulle part
Rang/Grade : Banquier
Supérieur : La surface

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le met de madame est avancé !

Message par Lin le Dim 31 Jan - 13:28

Je veux pas te tuer Sanji, mais il y a tres tres peu de femme ici ( pour le moment )
avatar
Lin
Civil
Civil


Feuille de personnage
Points de vie:
600/600  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le met de madame est avancé !

Message par William Morgan le Dim 31 Jan - 13:33

Si tu comptes les "persos féminins" comme des femmes, ça grimpe un peu :p

@Sanji : magnifique ta fiche pour le moment Smile Vivement la suite ! Juste peut être une ou deux fautes qui trainent et encore je suis pas sûr de moi :p. Genre "tient" j'aurais mis "tiens", et le passage à propos des lèvres qui est difficilement compréhensible...
Oh, autre question importante : tu utilises quoi comme police ?
avatar
William Morgan
Red Will
Red Will

Localisation RP : South Blue
Rang/Grade : Vice-Capitaine
Supérieur : Brask Roc

Feuille de personnage
Points de vie:
750/750  (750/750)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le met de madame est avancé !

Message par Sanji le Dim 31 Jan - 21:31

J'ai posté l'historique Maître du Jeu au Trésor !

MAIS qu'apprends-je ? ? Pas de femme ? ? Comment faites-vous pour survivre ?!?

Nami-swwaannnnnnnnnnn !!!!!!!!

William> je ferai une relecture chasse anti-fautes après mon post rp avant validation, j'ai horreur de me relire alors je ne le ferai qu'une fois. Mais merci de ta remarque, j'ai déjà rectifié. Pour la police, c'est du Times New Roman classique.
avatar
Sanji
La jambe noire
La jambe noire

Localisation RP : Water Seven
Rang/Grade : Cuisinier et protecteur de ces Dames
Supérieur : Luffy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le met de madame est avancé !

Message par Nami le Dim 31 Jan - 22:10

Sanji, on attend notre cuisto!
avatar
Nami
La chatte voleuse
La chatte voleuse

Localisation RP : Water Seven
Rang/Grade : Navigatrice et trésorière
Supérieur : Luffy

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le met de madame est avancé !

Message par Maître du Jeu Rebelle le Dim 31 Jan - 22:23

Bienvenu Sanji ^^

Alors, quelques petites fautes qu'une bonne relecture ôtera, une belle plume donc un feu plus vert pour ton RP !

Au plaisir de te lire!
avatar
Maître du Jeu Rebelle
Protecteur de la liberté
Protecteur de la liberté


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le met de madame est avancé !

Message par Kyrokis le Dim 31 Jan - 23:00

Voila une raison de plus de pas aimé l'animé.

Navré, je ne te vise aucunement Sanji, si c'est utilisé dans l'animé je comprend que tu l'utilise. Pour ma part je n'aime pas du tout, quand on sait que les japonais ne s'appelle par leur prénom que quand ils sont proches, le fait de mettre un "San" est déjà tres fort.

Enfin, les aléas de la vie
avatar
Kyrokis
Le panda
Le panda

Localisation RP : Metalia Town
Supérieur : Lucky Roo

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le met de madame est avancé !

Message par Maître du Jeu Rebelle le Dim 31 Jan - 23:11

Je crois que Sanji se croit très proches des femmes... en particuliers de Nami et Robin, ce serait pour cette raison qu'il emploierait le San, peut-être le fait de mettre un W en plus lui donne l'impression d'en être encore plus proche... Moi ça ne me choque pas en soit.
avatar
Maître du Jeu Rebelle
Protecteur de la liberté
Protecteur de la liberté


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le met de madame est avancé !

Message par Maître du Jeu sait pas le Dim 31 Jan - 23:19

Petite rectification, en japonais le "san" de politesse n'est absolument pas un signe que deux personnes soient proches. Bien au contraire, cela montre un certain respect un peu neutre.
Exemple: dans la rue, tu viens d'être présenté à quelqu'un qui est du même niveau social que toi ... tu emploies Untel-San.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le met de madame est avancé !

Message par Maître du Jeu Rebelle le Dim 31 Jan - 23:21

Tout à fait, le chan est un signe d'affection et plus encore, appeler par le prénom seul est très intime ^^

Le swan en question est plus un signe d'affection proche, maintenant... Mr Red
avatar
Maître du Jeu Rebelle
Protecteur de la liberté
Protecteur de la liberté


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le met de madame est avancé !

Message par Sanji le Dim 31 Jan - 23:28

Le -chan est en effet un signe poli et amical, mis à part ça -swan ou -chwan sont tout simplement des déformations mielleuses à la Sanji créées pour accentuer le fait qu'il fonde totalement devant une femme.

J'aimerais juste que ma présentation ne tourne pas en débat là-dessus mais on peut aisément en discuter ailleurs si tu veux !

J'ai relu et corrigé mon texte et m'attellerai au post RP dès demain.
avatar
Sanji
La jambe noire
La jambe noire

Localisation RP : Water Seven
Rang/Grade : Cuisinier et protecteur de ces Dames
Supérieur : Luffy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le met de madame est avancé !

Message par Kyrokis le Dim 31 Jan - 23:32

Maître du Jeu sait pas a écrit:Petite rectification, en japonais le "san" de politesse n'est absolument pas un signe que deux personnes soient proches. Bien au contraire, cela montre un certain respect un peu neutre.
Exemple: dans la rue, tu viens d'être présenté à quelqu'un qui est du même niveau social que toi ... tu emploies Untel-San.

autant pour moi pour l'emploi du "san".

Et non Sanji, je ne souhaite pas débattre dessus, pour ma part j'avais fini.
avatar
Kyrokis
Le panda
Le panda

Localisation RP : Metalia Town
Supérieur : Lucky Roo

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le met de madame est avancé !

Message par Shinryuji le Lun 1 Fév - 23:00

SANJIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!!!!!!!!!!!!!!!!!! NIKUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU

Dépêche toi d'être validé que tu puisse aller à la popote !!!
Je veux un Ragout !!!!! Mr Red


PS : c'est moi ou ... Nami à un niveau plus élevé que le miens T___T, je sens que Sanji ça va être pareil ... me faire battre par mes propres Nakama, et à plate couture en plus ... non mais quelle honte T___T Et ben pour la peine je vais progresser ! na ! Very Happy
avatar
Shinryuji

Localisation RP : Water Seven
Rang/Grade : Capitaine

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le met de madame est avancé !

Message par Maître du Jeu au Trésor le Mar 2 Fév - 22:49

Bienvenue à toi ^^ j'attendrai la fin de ton post rp pour juger l'ensemble de ta fiche (dont je n'ai pas tout lu encore).

Bon courage !




Spoiler:
avatar
Maître du Jeu au Trésor
Maître des Berrys
Maître des Berrys

Localisation RP : Partout et nulle part
Rang/Grade : Banquier
Supérieur : La surface

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le met de madame est avancé !

Message par Sanji le Jeu 4 Fév - 0:48

Voila, test RP posté ! J'espère que ça vous plaira !
avatar
Sanji
La jambe noire
La jambe noire

Localisation RP : Water Seven
Rang/Grade : Cuisinier et protecteur de ces Dames
Supérieur : Luffy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le met de madame est avancé !

Message par Cola-man le Jeu 4 Fév - 1:27

Hoy blondinnet. ^^
Un très bon test Rp je trouve. On retrouve bien le personnage de Sanji, surtout au début.
Le passage de la tisane m'a bien fait rire, ainsi que la fin, cependant, j'ai un doute quand tu parle de la petite blonde d'usopp.
Il ne me semble pas que Sanji connaisse Kaya, l'équipage le rencontre après le recrutement d'Usopp -san
avatar
Cola-man
Déconstructeur
Déconstructeur


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le met de madame est avancé !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum