Vers Logue Town

Aller en bas

Vers Logue Town

Message par Lin le Dim 31 Jan - 3:23

Combien de temps avait-il couru ? Lui-même ne le savait pas. Enfin savoir, on ne peut pas dire que Lin s’en est vraiment soucié... La seule chose qui le préoccupait, c’était de s’enfuir, partir loin, mettre le plus de distance entre le Patriarche et lui, assez loin pour ne plus entendre le son de sa voix qui résonnait encore dans sa tête comme s’il se tenait juste à côté de lui. Le souffle haletant, sa poitrine au bord de l’implosion, Lin continuait sa folle course à travers les chantiers impraticable de la forêt sans voir où il allait. L’épaisseur de la nuit semblait happer le garçon dans les profondeurs inconnu de la nature, englobant de ses immenses bras ce petit être si chétif en son sein. Mais Lin n’en avait aucunement conscience, courant sans cesse, il écartait avec brutalité toute obstacle qu’il rencontrait sur son chemin. L’étouffante végétation aux multiples formes cauchemardesque que lui accordait la lueur de la lune ne faisait pas effet sur Lin tout comme les hurlements des animaux locaux tous plus sombre les unes que les autres…

Il savait en tout cas qu’il avait couru longtemps, assez longtemps pour qu’il sente que la douleur au niveau des jambes dépassait ce qu’il ressentait durant ses entrainements, les nombreuses éraflures sur ses vêtements témoignaient de l’hostilité croissante du sentier qu’il empruntait. Mais qu’importe, tout cela n’était rien, ses mains suffisaient à protéger son visage, le reste importait peu. L’air qu’il aspirait à chaque bouffé lui brûlait la gorge, lui transperçait les poumons et lui tiraillait les muscles. Chaque pas supplémentaire devenait pourtant presque un supplice et il ne suffit alors qu’à une simple racine assez solide pour envoyer le gamin face contre terre.

Se redressant avec peine, Lin pesta en donnant un coup de pied furieux contre la racine et s’élança à nouveau dans sa course effrénée comme s’il fuyait le diable en personne. Son déplacement ne dura pas quand il entendit comme un doux bruit d’eau. Dans le noir complet, il lui était difficile de préciser exactement ce qu’il en était mais plus il approchait, et plus le son qui lui parvenait était distinct. Ce n’est qu’à la faible lumière et à l’absence d’arbre qu’il pu enfin reconnaître une rivière.
S’arrêtant brusquement, Lin regarda précipitamment autour de lui mais ne trouva aucun moyen de franchir l’étendu d’eau. Pestant contre elle, il se mit alors à longer à l’aveuglette le sens du courant en espérant qu’à un moment la distance qui séparait l’autre rive serait assez réduite pour qu’il puisse envisager un passage de l’autre coté. Mais rien ne semblait se faire comme il le voulait et bientôt, Lin entendit de plus en plus clairement le bruit assourdissant de l’eau qui se jetait dans le vide. Redoutant ce à quoi il songeait, il avança plus soigneusement et ne s’étonna pas quand son pied ne rencontra que du vide. Reculant d’un pas, il resta silencieux en contemplant la vue qu’il avait malgré l’obscurité. Le fracas de l’eau qui plongeait vers le bas contre les rochers polit, retentissait dans tous les environs de la forêt. La puissance du courant en ce point excluait dès le début toute tentative de nage, mais que pouvait-il faire d’autre ? Rester ici et attendre que le Patriarche vienne le cueillir ? Rejetant avec force cette idée, il revint sur ses pas en remontant le courant tout le long de la rivière en supposant que le courant serait certainement moins puissant en amont.


Sa théorie se vérifia quand il plongea sa main au bord de la rivière après s’être éloigné de la cascade. L’eau, limpide n’appliquait presque aucune résistance à la main du garçon qui esquissa un sourire. Prenant une forte inspiration, il plongea et nagea rapidement en direction de la rive opposée. Cependant, arrivé à la moitié du chemin, il lui sembla de plus en plus difficile de se maintenir à la surface, battant de plus en plus souvent des bras et des jambes et du forcer davantage. Mais au trois quart du parcours, il ne pu résister à l’attraction irrésistible du courant qui l’emporta avec lui… dans une gerbe de bulle d’oxygène…

La vitesse à laquelle le courant l’emmenait était prodigieuse, il tenta vainement de se débattre mais renonça rapidement. Au bout d’un moment, il aperçu avec horreur les chutes d’eaux qui s’approchaient… sans rien trouver d’autre pour le retenir et, à bout de force ferma les yeux en se laissant porter…

Il ne pouvait pas savoir quand il allait quitter la « terre ferme » sauf quand il se sentit comme projeté vers le haut accompagné d’innombrable goutte d’eau. Rouvrant immédiatement les yeux, il assista fasciné à la vue qu’il avait…

Surplombant tout le reste, il pouvait voir le long fleuve en contre bas qui serpentait majestueusement tel un serpent assoupit vers l’horizon et sur les deux cotés s’étendait à perte de vue les immenses arbres de la forêt, calme et mystérieuse.

Lin s'arracha de se spectacle en regardant la surface de l’eau se rapprocher à vu d’œil avant de le percuter de plein fouet, hurlant de douleur dans les profondeurs de la rivière, il remonta rapidement prendre une énorme bouffé d’air. Se forçant à nager malgré la fatigue, il rejoignit au plus vite la rive et se hissa hors de l’eau, rampa jusqu'au deuxième arbre en s’y adossant, reprenant son souffle et se tenant le bras qui avait servit de protection avec le choc sur l’eau. Grimaçant sous la douleur, il se recroquevilla et s’endormit sans s’en rendre compte, le corps ruisselant et grelottant de froid.


Dernière édition par Lin le Ven 5 Mar - 0:24, édité 1 fois
avatar
Lin
Civil
Civil


Feuille de personnage
Points de vie:
600/600  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers Logue Town

Message par Lin le Lun 8 Fév - 2:06

Quel était ce regard qu’il fixait ? Ce regard qui vous glaçait le sang à la seule vue, paralysant tout vos membres en vous immobilisant sur place. Ce regard sanguinaire teinté de colère, de haine mais aussi de menace et de destruction… qui ne donnait qu’une seule envie, celle de s’enfuir pour échapper à sa vue... et pourtant, quelques choses les retenait irrésistiblement, quelques choses d’incroyablement beau, captivant. Absorbant la moindre parcelle de lumière pour vous la restituer d’un rouge éclatant, elle vous en mettait plein la vue, sublimant une simple couleur pour en faire une nuance quasi mystique donnant par la, un statut presque divin à son porteur…

Pourtant, la silhouette qui se distinguait par le rougeoiement de son regard s’opposait radicalement de cette aura. Sourire au lèvre, il se tenait debout, la main tendu devant lui avec au bout, dans un suffoquement peu perceptible, la gorge d’une autre personne qui donnait vainement des coups dessus en se débattant. Ses yeux révulsés, il rejeta lentement sa tête en arrière et vit la personne qui se tenait au loin avant de sentir un terrible coup dans son estomac qui le fit cracher une gerbe de sang… l’étreinte se referma de plus en plus fort, le souffle lui manquait, sa vue commençait à se brouiller dangereusement…

Aucun son ne sortait, pourtant il essayait d'hurler le plus fort possible mais c’était comme s’il n’y avait pas d’air qui sortait, rien. Il aurait voulu empêcher ce qui arrivait mais ses jambes ne lui obéissaient plus du tout… Désespéré, il se laissa tomber à genoux et ferma les yeux en espérant ne plus rien voir… mais il voyait tout à travers ses paupières, et quand Shi’in s’écroula par terre sans mouvement, il savait ce qui c’était passé. Serrant les poings, il se rappela de se moment et rouvrit ses yeux en larmes. Sa frayeur ne s’arrêta pas la quand il se vit enjamber le corps de son compagnon et se rapprocher lentement de lui. Au fur et à mesure qu’il venait, Lin distinguait de mieux en mieux les traits de la personne qui se tenait en face de lui… faisant face à son propre reflet, il le fixa du regard et aperçu la profondeur de ses yeux rouges. Un mouvement cependant attira son attention et il vit sa main droite se lever. Comprenant ses intentions, Lin se releva et voulu se protéger quand l’autre Lin projeta son poing vers son visage. Mais ses mains ne bougèrent pas…

Ouvrant brusquement ses yeux, Lin se jeta sur le coté en faisant une roulade et regarda dans la direction d’où il était mais ne vit rien d’autre qu’un arbre… et d’autres arbres. Soupirant, il se laissa tomber et regarda autour de lui.
Le soleil du matin perçait à travers l’épais feuillage des arbres, éclairant fortement l’endroit ou il était. Vu la taille des troncs, ces rois de la forêt méritaient bien leur surnom. Leur diamètre devaient dépasser les 2 mètres, les racines sur lequel une incroyable quantité de mousse avaient élu domicile donnaient l’impression de s’enfoncer indéfiniment dans le sol en s’inclinant autour du tronc principal. Les branches à leur sommet abritaient de multiples animaux en émettant une charmante cacophonie. Et c’était pareil pour tous les autres arbres qui composaient le lieu où il était procurant un étrange sentiment de sérénité et de paix.

Fermant les yeux, Lin se remémora son cauchemar et se redressa brusquement. Patriarche ou pas, c’était lui qui avait tué Shi’in. Pupille ou pas, c’était lui qui n’avait pas réussi à la maîtriser. Il ne pouvait que se blâmer lui-même.
Mais ce qu’il ne supportait pas, c’était de s’être ainsi fait manipuler. Avoir impliquer la vie de tout les disciples dans son plan l'insupportait et il frappa sur l’un des troncs d’arbres qui trembla sous le choc. Ils n’avaient jamais été vraiment amis… mais ils étaient quand même condisciples et avaient passé leur vie ensemble en se soutenant lors des moments difficiles. Lin brûlait de se venger… mais il ne voulait pas aller directement voir le Patriarche. Puisque sa plus grande fierté était les 4 pupilles en sa possession, il allait d’abord les leur arracher à ses 4 fils… puis il reviendra s’occuper du père.

Touchant son épaule qui lui faisait souffrir la veille, il remarqua qu’il allait déjà mieux et s’approcha de l’étendu d’eau duquel il c’était extirpé. Il lui semblait avoir vu une ville lorsqu’il était en l’air en aval du fleuve. Suivant le courant, il quitta l’endroit d’ou se jetait la cascade et marcha en direction de la civilisation.
avatar
Lin
Civil
Civil


Feuille de personnage
Points de vie:
600/600  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers Logue Town

Message par Lin le Ven 26 Fév - 18:25

Plongeant sa main dans l'eau, Lin plia légèrement la paume afin d'en garder une petite quantité et l'apporta à sa bouche. La sensation de froid qui plongea dans sa gorge pour se propager dans son corps tout entier lui procura un immense soulagement avant de plonger sans attendre les deux mains pour mouiller son visage. Les quelques mèches mouillées qui lui retombaient sur le visage ne le gênaient pas plus que ca et il se redressa finalement en se tamponnant la joue ruisselante avec le manche de sa tunique. Jetant un coup d'œil rapidement loin devant lui, Lin se demandait à quelle distance se trouvait encore la ville qu'il avait aperçut plusieurs jours auparavant. En effet, cela faisait déjà un moment que Lin marchait en direction de la cité sans arriver au but.
Tout ce qu'il savait, c'est qu'il devait continuer à suivre le long fleuve en espérant que l'écart qui le séparait ne soit plus trop long.

S'étirant un peu, le garçon porta la main à son ventre et leva légèrement la tête pour voir la position du soleil et ne s'étonna pas d'avoir faim. Reprenant une dernière gorgé d'eau, Lin s'éloigna de la bordure du fleuve en s'enfonçant dans les bois, gardant toujours vue sur le cour d'eau afin de ne pas se perdre et d'éviter de se faire repérer vu le peu d'arbre qui bordait la zone. Le Patriarche devait surement être à sa recherche même s’il avait dit qu’il laisserait ses fils s’en occuper, il se devait donc de rester prudent.

Arrachant une pomme rouge d'une haute branche, Lin la porta à ses lèvres en y croquant à pleine dent et reprit sa marche interminable...

Les paysages qu'il traversait se ressemblaient tous, arbres verts, broussailles, herbes folles et pourtant on pouvait discerner quelques choses de noble... comme si la nature avait eut une conception de l'art en établissant une pareille harmonie.
C'est en marchant à travers ce dédalle d’enchevêtrement que Lin réfléchissait à sa vengeance et à ce qu’il allait faire lorsqu’il allait arriver en ville pour atteindre le plus rapidement son but. Mais plus il y pensait, et plus Lin se demandait s’il ne devait pas en finir d’abord avec le vieux maître puis aller récupérer les pupilles aux 4 fils. Après tout, s’il n’avait pas encore avertie ses fils de son échec, il bénéficierait de l’effet de surprise et sera mieux préparer qu’eux…

Mais Lin secoua alors la tête en jetant le trognon de pomme qu’il venait de terminer dans les buissons. La nuit ou il c’était enfuit, le vieux avait du en informer aussitôt ses gosses par le biais des mouettes ou pire, des escargophones… il devait maintenant redoubler de prudence et de méfiance s’il ne voulait pas s’attirer le moindre problème quand il sera en ville. Plus il y pensait, et plus Lin plaçait l’option de se débarrasser du Patriarche en premier. Après tout, s’il en avait informer ses fils, maintenant ou plus tard ne changerai plus rien… et il ne savait pas quand il reviendrait sur cette île et en supposant que cela était possible, le vieil homme pouvait très bien être parti autre part et il lui serai quasiment impossible de le retrouver…

Lin s’arrêta alors et fit demi-tour mais s’arrêta une nouvelle fois… Si son intuition était bonne, le Patriarche devait être à sa recherche en ce moment même, la probabilité qu’ils se rencontrent était donc faible, d’autant plus que la forêt n’était pas un lieu propice pour attendre.

Le Patriarche le considérait comme détruit intérieurement depuis leur dernière rencontre... Il devait donc penser que la priorité absolue du garçon était de récupérer les pupilles, donc de quitter cet endroit. Et la seule façon possible, c’était de prendre le large. Cela n'étonnerai alors pas Lin s'il tombe nez à nez avec lui dans la ville côtière la plus proche de l’endroit d’où il lui avait échappé… cependant il ne devait pas s'attendre à ce que le jeune homme se sois préparer à en finir avec lui d'abord...

Finissant sur la conclusion qu'il irait lui-même le prendre à son propre jeu en le rejoignant dans la ville, Lin se demanda alors vers quelle cité balnéaire la plus proche devait-il se diriger... Y'en avait-il au moins une?

Le regard de Lin fut alors attiré par le fleuve et un sourire naquis sur son visage. Un sourire tel qu'il n'en avait plus eut depuis un moment avec tout ces évènements qui c'étaient enchainé sans temps mort...
avatar
Lin
Civil
Civil


Feuille de personnage
Points de vie:
600/600  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers Logue Town

Message par Lin le Dim 7 Mar - 17:23

Enfin… pensa Lin en souriant

La réaction du garçon était tout a fait compréhensible après une si longue marche. Ce n’était pas la fatigue qui l’embêtait vraiment, mais la crainte de ne pas arriver à temps et que le Patriarche soit déjà partie. Mais la vue qui s’offrait à lui balaya d’un revers la plupart de ses doutes pour en ajouter une encore plus effrayante…

Comme il s’y attendait, le fleuve qu’il suivait depuis le début ce jetait bien dans la mer et avec un courant d’eau douce, le développement obligatoire d'une ville. Lin n’avait aucune certitude de la présence du vieux maître mais il y avait une probabilité peu négligeable qu'il soit la. De toute façon, c'était le bon endroit pour commencer les recherches et de s'informer au sujet des 4 fils...

L’horizon s’étendait a perte de vu… et au delà, l’immensité bleu de l’océan sur lequel flottait et voguait un nombre incalculable de navire. Grand, petit, amarré solidement au quai de la ville, tous arborait fièrement au vent des drapeaux aux couleurs et symboles différents.
Lin qui regardait la mer ramena son regard sur la ville qui bordait tout l’embouchure du fleuve jusqu'à le faire disparaître derrière les remparts, s’étalant de toute sa splendeur et sa magnificence. D’innombrables bâtiments composaient la cité qui grouillait de monde, le bruit incessant montrait l’éternel activité qui y régnait malgré la présence de bateaux pirates ou de la marine en bordure de mer.

Lin se détacha alors de cette vision pour s’y diriger réellement en empruntant la grande route apparut il y a peu qui y menait, quittant la sécurité des bois pour se mettre pleinement à découvert au milieux des autres voyageurs ou marchands avec leur charrette tiré par les chevaux.

Comment allait-il retrouver le Patriarche à travers cette fourmilière grouillante? Lin n’avait aucune idée par où commencer et pourtant le temps lui manquait terriblement…

Ruminant dans ses pensées, il traversa l’immense porte d’entrée passant devant deux gardes qui l’observèrent d’un œil attentif avant de l’ignorer. En ces temps, il n’était pas rare de rencontrer des mendiants et l’aspect du jeune garçon ne s’en éloignait pas particulièrement ce qui joua peut être un peu en sa faveur…

Au moment ou il franchit les grandes murailles la réalité qu’il c’était imaginé d’après ses observations dépassa de loin ses projections… Une large allée parcouru par une quantité impressionnante de personne bordé par un enchainement sans fin de boutique et autre bâtiment, et tout ca, sur un rayon de plusieurs centaines de km… Se décalant rapidement sur le coté pour ne pas gêner le flot de passant qui suivaient derrière lui, Lin ne pu s’empêcher de se souhaiter à lui-même bon courage…

Il soupira lourdement et s'engagea sur la grande place, jetant des coups d'oeil un peu partout autour de lui comme pour dénicher une quelconque information.
Mais cela s'avéra vite inutile et perdu d'avance...

Le jeune ignorant marcha longuement avant que le nombre de personne augmenta brusquement autour d'une large place au milieu duquel trônait solennellement un échafaud en bois haut de plusieurs mètres. S'attardant vaguement dessus en voyant l'intérêt que portait toute les personnes autour de lui, il se demanda qui avait pu y être exécuté avant de poursuivre son chemin.

Ne parvenant toujours à rien, Lin se décida à entrer dans tout les auberges et bar qu'il rencontrerait... ce qu'il fit sans succès à nouveau. Dépité, il reporta son projet pour le lendemain quand il tomba sur une auberge/bar qui lui semblait pas mal fréquenté : Rackham le Rouge symbolisé par un visage rouge sang et un simple point noir sur la partie gauche en guise d'œil.
Retenant sa respiration, Lin serra les poings et franchit le seuil de la porte.
avatar
Lin
Civil
Civil


Feuille de personnage
Points de vie:
600/600  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers Logue Town

Message par Lin le Ven 19 Mar - 22:15

Lorsque Lin posa sa main sur la porte, il inspira profondément en fermant les yeux mais n’eut pas le temps de pousser que la porte s’ouvrit violemment laissant apparaître un lourd corps ensanglanté qui semblait se projeter sur lui. Esquivant sur le coté, il regarda l’individu tomber par terre puis vit surgir un deuxième homme encore plus imposant que le premier ce jeter sur lui et l’asséner de violant coup. L’action ne dura pas longtemps puisque plusieurs personnes cette fois se précipitèrent sur l’attaquant qui se retrouva rapidement immobilisé par 4-5 hommes tendit que la victime restait à terre sans mouvement. Lin ne s’en étonna pas au vu de ses blessures…

Des bouts de verre étaient plantés sur la paupière de son œil droit et du sang coulait abondamment de son nez au même titre que ses lèvres… enfin si on pouvait encore considérer la peau qui pendait affreusement comme des lèvres en dessous de sa bouche. Ignorant la foule de personne qui se regroupait autour du spectacle, il se faufila à travers les passants attroupés et pénétra dans le bar…

La salle était assez vaste, rempli de table en bois massif. La lumière extérieure filtrait à travers seulement 3 fenêtres disposées en hauteur laissant une grande majorité de la pièce dans la pénombre. Surement pour préserver l’intimité des clients songea Lin qui parcourra du regard la salle. La majorité des personnes étaient resté assis sans broncher malgré le combat qui c’était déroulé ce qui devait montrer que ces scènes devaient être monnaies courantes ici. Tant mieux, Lin devait penser que cela faciliterai les choses pour plus tard.

S’approchant alors du bar, il prit place sur un tabouret libre et attendit le barman qui s’approcha de lui.

Je n’ai pas d’argent… donc je ne voudrai que de l’eau s’il vous plait

Pas d’prob répondit l’homme qui le regarda d’un œil sévère.

A sa vue, Lin comprit pourquoi l’endroit ce dénommait ainsi, le barman n’était pas particulièrement musclé, mais on pouvait voir qu’il n’était pas issu de la dernière pluie… ce qu’il lui a d’ailleurs valu la perte de son œil droit apparemment... et pas mal de cicatrice sur ses joues et front.

Tient lança t-il en posant le verre

Buvant rapidement, Lin le reposa vide et regarda le barman.

Il y a t-il un vieil homme qui ait prit une chambre ici récemment ?

Ouai y’en a un qui a prit une chambre il n’y a pas longtemps...

Il était grand ? Avec une canne et un regard hautain supérieur ?

Comment tu le sais-ptit ?

C’est un vieil ami… pouvez vous m’indiquer ca chambre ?


Bien sur, ca doit être une des deux chambres du 1 premier étage, l’escalier est a gauche, si vous vou…

merci


Lin ne lui laissa pas le temps de finir sa phrase et se leva en se dirigeant vers l’escalier.
avatar
Lin
Civil
Civil


Feuille de personnage
Points de vie:
600/600  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers Logue Town

Message par PNJ OPR le Lun 19 Avr - 14:45

Techniquement, un joueur ne peut faire interagir un PNJ. Cela dit, tu es resté seul longtemps donc je ne peux t'en vouloir. J'ai toutefois préparé une réponse qui reprend la séquence d'entrée dans le lieu et ai veillé à respecter l'ambiance "violente" que tu as voulu. J'ai pris la liberté de supprimer l'entretien avec le barman, comme ça on évite d'enfreindre les règles, et ai un peu adapté le passage à tabac. Si mon post te convient, on enchaîne, et avec ton autorisation je retirerai ton dernier. Si il te pose un problème, signale-le, je ne veux pas entraver ta liberté narrative, alors si ce que j'ai écrit te pose le moindre souci exprime-le.

Il ne fallait pas attendre d'avoir franchi les portes de saloon pour ressentir le fracas des décibels. L'endroit, construit dans un bois sombre comme celui des régions avoisinantes, gagnait trois degrés et offrait à qui entrait les fronts qui suaient, les yeux vitreux, joues moites et relents de tabac chiqué ou fumé selon le style des nuques grasses qui articulaient avec exagération pour porter leur voix jusqu'au tympan de leur voisin de table. Cette dernière était garnie de cartes, dés en os, bouteilles vertes et vides, coudes et faciès de somnolents. Personne ne remarqua Lin. Ceux qui n'occupaient pas leurs bouches suintantes à boire ou positionner leur improbable légende tournaient un oeil distrait en direction des fesses charnues des serveuses. Rackham le Rouge ravissait qui voulait se fondre, commercer, persiffler ou voir son argent fondre en alcools, parties de cartes ou palpitations habiles des escamoteurs locaux.

Au bout de la pièce, juste avant une porte scellée par un tonneau, un escalier étroit menait à l'étage où les clients vigoureux venaient profiter de compagnies charnelles ou disposer d'un gîte de fortune. C'est également là qu'un homme vêtu d'une chemise blanche retroussée jusqu'aux manches, d'un pantalon marron et d'un veston de teinte similaire bascula pour s'écraser lourdement sur l'une des tables de jeu. Le meuble tint bon mais l'être chu s'ouvrit le bras sur un morceau de bouteille de vin qu'il avait brisé à l'atterrissage. Le brouhaha s'estompa et tous se turent en focalisant leur attention sur l'homme qui tombait à pic, puis à celui appuyé sur le balcon qui continuait de le fixer de ses yeux rouges. Un homme assez âgé, approchant probablement la cinquantaine et doté d'un costume rouge et de moustaches en croissants de lune qui lui masquaient les rides des coins du nez. L'individu, qui malgré la colère marquée sur son visage et dans ses gestes, vociféra comme pour menacer toute la salle que le prochain qui oserait prononcer "Rackham le Bouge" s'en sortirait un peu moins bien qu'avec une bouteille dans le bras. L'offenseur honorait le véritable nom de l'endroit en barbouillant la table de sang, qu'il essayait de contenir en comprimant le bras mais le verre vert était resté enfoncé dans son membre et il semblait trop apeuré par son propre accident pour oser l'en retirer.

Le patron passa lentement la main le long de ses cheveux noirs gommés vers l'arrière et sortit de sa nuque un doigt ferme brandit vers le blessé avant de se tordre à l'excès le visage en concluant.

"J'offre une tournée aux trois manchots qui expulseront ce sac de guano dehors, et une fille à l'oeil pendant un quart d'heure à celui de ces trois messieurs qui veillera à ce qu'il aie encore du sang à perdre quand il sera devant le docteur."

L'homme en rouge reboutonna son veston et emprunta l'escalier avec l'intention de saisir une bouteille et de servir lui-même les trois verres qu'il venait de promettre.
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers Logue Town

Message par Lin le Dim 16 Mai - 15:01

Désolé du retard, je répondrais dès mercredi Smile
avatar
Lin
Civil
Civil


Feuille de personnage
Points de vie:
600/600  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers Logue Town

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum