Le départ, part mal

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Le départ, part mal

Message par Yukikurai le Mer 25 Aoû - 17:20

Le contre-maitre eut à peine l'air de réfléchir au sort de Yuki et rendit son verdict. Celui-ci confirma que pour cette manœuvre de départ, sans briefing approprié, il ne serait qu'une gêne, mais qu'une fois le calme revenu il devrait aller voir l'homme qui se trouvait en haut du premier mât, le mât de misaine, s'il avait bien compris. L'homme qui venait de parler à Yuki était clairement un homme qui donne les ordres, son analyse de la situation est rapide, ses réponses, ordres sont clairs et rien ne lui échappe. A peine eut-il fini avec Yuki qu'il partit dispenser ses ordres ailleurs.

Yuki observa avec attention le ballet du départ comme on venait de lui en donner l'ordre. Peu à peu le ballet diminua en intensité et la tension qui était palpable quelque instant au par avant avait complètement disparue. C'est à ce moment que Yuki se retourna pour aller voir les côtes de son île disparaître de plus en plus. De voir cela, il fut submergé par une vague d'émotion très déroutante. En effet, celle-ci était un mélange de nostalgie de quitter l'endroit où il avait vécu pendant ses quinze dernières années, d'excitation de découvrir le monde et d'appréhension aussi. Ce fut vite l'excitation qui prit le dessus, mais pas pour très longtemps son esprit du devoir lui rappelant ce que l'homme qui crie fort lui avait dit de faire dès que le calme serait revenu. A en croire ses oreilles c'était à présent le moment d'aller voir ce Sagard.

Yuki se retourna vers le mât de misaine en espérant que l'homme qu'on lui avait désigné s'y trouvait toujours. Ne sachant pas combien de temps il avait rêvassé, il se pouvait qu'il ait déjà quitté son poste depuis belle lurette. Heureusement pour Yuki, bien qu'il y ait beaucoup moins de gens prêts de ce mât-là, l'homme nommé Sagard se trouvait toujours à son sommet. Aucun doute n'était permis, car ce gaillard étant bien battit, il était inratable au sommet de son mât. Yuki alla, donc à sa rencontre, se plaçant au pied de son promontoire, il cria.

"EUH excusez-moi, vous êtes bien celui que l'on nomme Sagarrd?"

Mine de rien ce mât était quand même haut et Yuki n'aimant pas devoir gueuler comme un goret, il n'avait visiblement pas crié assez fort vu qu'aucune réaction ne vint d'en haut.

*Soit je crie plus fort, mais je n'aime pas parce que mon accent est encore audible plus soit je monte le rejoindre en haut de son mât. Bon y a pas photo je monte.*

Yuki commença son ascension par l'échelle de corde prévue à cet effet. Il grimpa avec toute l'agilité qui le caractérisait et arriva à une distance raisonnable pour démarrer une discussion.

" EUH excusez-moi, vous êtes bien celui que l'on nomme Sagard?" L'homme se retourna vers Yuki interloqué.

"Bonjourr je m'appelle Yukikurai. Désolé de venirr vous dérranger en haut de votrr mât, mais je suis nouveau et le petit homme qui crrie tout le temps en réajustant ces lunettes m'a dit de venirr vous voirr dès que la manœuvrre de déparrrt serait finie. Vous n'aviez pas l'air de vouloir descendre de si tôt, je suis donc monté à votrrre rencontre."

Sur ce, Yuki finit son ascension et vint s'asseoir sur le mât non loin de Sagard.

" Veuillez me parrdonner, si j'ai outrrrepassé ce que l'on attend de moi, mais je suis assez excité et j'aimerrrais savoir ce qui m'attend sur ce magnifique bateau qu'est le San Maria. Je suis toujourrrs motivé parr le fait d'apprrendrre quelque chose de nouveau."

C'est dans un état d'excitation et d'appréhension indescriptible que Yuki était assis les pieds dans le vide à plusieurs mètres de haut.

Alors que la journée continuait son cours, dans le ciel une ombre se traça, un simple V de forme au début pour se préciser de plus en plus au fur et à mesure. Un oiseau, voila ce que c'était, une mouette pour être précis !

Cet animal au plumage monochrome voltigea jusque devant la personne sous elle et amorça un atterrissage en douceur. Les détails de son être apparurent alors plus précisément à qui y prêterait attention : une casquette plus sombre parée d’un tissu et, autour du cou, une mallette de cuir portant l’inscription « NEWSPAPER ».



De sa position en hauteur Yuki vit arriver la mouette postale et sortit directement les 50 berry's. La mouette vu elle aussi que Yuki avait sortit l'argent, elle descendit en piquée, lâcha le mondial en direction de la main droite de Yuki. Ce dernier eut juste le temps de lancer l'argent de la main gauche vers la mouette qui s'en saisi et repartit comme elle était venue.

*Tiens, voilà encore un bien drôle d'oiseau.*
avatar
Yukikurai
Yuki
Yuki

Localisation RP : Ile féodale de Fuyutsuki North blue
Rang/Grade : Forgeron

Feuille de personnage
Points de vie:
300/300  (300/300)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le départ, part mal

Message par PNJ OPR le Ven 10 Sep - 19:52

Le dénommé Sagard était un des tauliers de l'équipage. Bientôt la soixantaine, mais toujours aussi fort qu'à son plus bel âge. Le genre de gars qui imposait le respect et qui mettait tout le monde d'accord. Lorsque deux matelots se querellaient, il intervenait. Lorsqu'il fallait un porte-parole pour discuter avec les officiers présents sur le navire, c'est encore lui qui s'y collait. Et il le faisait de bon coeur. Sagard était un fier marin, il aimait prendre soin de son navire et des hommes, "ses" hommes comme il le disait quand il se trouvait à l'abri des oreilles indiscrètes.

Quand le jeunôt vint se présenter à sa hauteur, soit perché à une dizaine de mètres au dessus du pont, l'homme le trouva d'emblée sympathique. Un peu timide, certes, mais sympathique. Il semblait volontaire; et de toute façon quelqu'un qui qualifiait le contre-maître de " petit homme à lunettes qui crie tout le temps" ne pouvait pas être foncièrement mauvais.

Sans hésiter, avec le ton un peu bourru des loups-de-mer, Sagard rassura le gamin :

-T'en fais pas mon gars, il souffle dans les bronches de tout le monde. Mais c'est rien à côté des rafales qui nous attendent pendant le voyage. Là tu peux être sûr qu'il sera pas sur le pont, mais bien planqué au fond de sa cabine. A partir de maintenant je vais t'apprendre tout ce qui fera de toi un marin exemplaire ! Mais avant ça, j'ai deux trois bricoles à régler avec d'autres gars.

L'homme descendit sur le pont, puis à la cale, où Yukikurai le perdit de vue.

Plusieurs heures plus tard, quand le vieux marin ressortit enfin, il eut la surprise de trouver son jeune disciple toujours à la même place, en train de commander le Journal à un oiseau qui l'intriguait manifestement beaucoup.

Sans prendre la peine de remonter à sa hauteur, l'homme tira Yukikurai de sa rêverie d'une voix forte.

-Allez matelot ! C'est parti pour la pratique ! Viens avec moi on va monter sur le mât de misaine. Observe bien mes gestes et fais exactement comme moi. D'abord, tu vas aller te placer à la pointe de la barre de flèche. De là il faudra relever la voile tout en t'agrippant fermement à la barre. Fais attention à ne pas tomber sinon à cette hauteur tu passeras le reste du trajet en convalescence. Ensuite, à nouveau, lâcher la misaine et la faire gonfler sous le vent. On va répéter ce mouvement toute la fin de journée. En avant, moussaillon !
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le départ, part mal

Message par Yukikurai le Mer 15 Sep - 17:06

RP 12 : Direction la pleine mer!

La rencontre avec Sagard c'était bien passé. Il avait eu l'air étonné et surpris par l'arrivée de Yukikurai au sommet du mât, cependant, ensuite d'un ton rassurant il parla un peu avec Yuki.

-T'en fais pas mon gars, il souffle dans les bronches de tout le monde. Mais c'est rien à côté des rafales qui nous attendent pendant le voyage. Là tu peux être sûr qu'il sera pas sur le pont, mais bien planqué au fond de sa cabine. A partir de maintenant je vais t'apprendre tout ce qui fera de toi un marin exemplaire ! Mais avant ça, j'ai deux trois bricoles à régler avec d'autres gars.

Le petit discours de Sagard avait réussi à dissiper pratiquement toute l'angoisse de Yuki. Il n'y avait rien à dire cet homme avait une prestance, une carrure et un bagou qui lui donnait une certaine aura, celle d'un chef naturel. Comme il venait de le dire, il descendit du mât et disparut en compagnie d'autre personne en discutant.

Sagard réapparu quelques heures plus tard quand il eut tout finit. Pendant ce temps, Yuki avait scruté le pont et la mer depuis son perchoir. Il s'était mis à rêvasser, imaginant à quoi pouvait bien ressembler les prochaines îles qu'il foulerait du pied.

*Sera-t-elle plutôt hivernal? Y aura-t-il de grande forêt? Quelles espèces sauvages peupleront cette contrée? Que livrons-nous? Et en quoi est-ce une expédition scientifique?*

Se furent autant de questions qui lui virent en tête. Malgré cela, il eut même le temps de commander le journal à une drôle mouette avant que Sagard ne l'appel et ne lui fasse quitter des yeux le drôle d'oiseau qui s'en allait.

Du bas du mât, il entendit une voix qui l'appelait de manière forte et distincte.
-Allez matelot ! C'est parti pour la pratique ! Viens avec moi on va monter sur le mât de misaine. Observe bien mes gestes et fais exactement comme moi. D'abord, tu vas aller te placer à la pointe de la barre de flèche. De là il faudra relever la voile tout en t'agrippant fermement à la barre. Fais attention à ne pas tomber sinon à cette hauteur tu passeras le reste du trajet en convalescence. Ensuite, à nouveau, lâcher la misaine et la faire gonfler sous le vent. On va répéter ce mouvement toute la fin de journée. En avant, moussaillon !

"Ok, Chef je descends tout de suite."

Il descendit s'en aucune difficulté, vu qu'il n'est absolument pas soumis au vertige et qu'il est agile comme un singe. Pour rejoindre le pont, il emprunta le filet sans aucune appréhension dans ses mouvements. Il n'y avait rien à redire Yuki était à l'aise lors de ses déplacements, même s'ils étaient des plus acrobatiques.

Arrivé au sol, Yuki écouta avec attention les instructions et avec tout autant d'attention, il regarda les mouvements expérimenté de Sagard. Remonter sur le mât de misaine, ne posa pas plus de difficultés, comme s'il était un marin confirmé. Par contre, une fois arrivé à la pointe de la flèche, il dut regarder à deux fois comment Sagard c'était positionné pour avoir ses deux mains de libres. Il s'accroupit puis se laissa glisser afin de s'appuyer dans le creux de son ventre, ses pieds posés sur une corde tendue. Les trois, quatre premières remontées de voiles furent périlleuses, puis Yuki prit de l'assurance comme le peintre qui se penche de plus en plus sur son échelle au fur et à mesure qu'il peint. Yuki avait pris tellement de confiance qu'il s'était penché plus que de nécessaire pour remonter la voile. C'est alors qu'une vague un peu plus grosse vint secouer le San Maria. Yuki partit légèrement en avant, par réflexe sa queue s'enroula autour de la barre de flèche et l'empêcha de tomber. Il passa la fin de journée à s'exercer tout en gardant sa queue comme sécurité.

Le soleil se couchait à l'horizon lorsqu'ils arrêtèrent les manœuvres d'entrainements. Lorsque Yuki descendit, il sentit que tout son corps était crispé, il était fatigué, cependant il était content de sentir les muscles de sa queue qui le tiraillait. Cela voulait dire qu'en travaillant sur le bateau il allait renforcer la musculature de sa queue, partie de son corps qu'il avait quelque peu négligé jusque là.

C'est à moitié mort que Yuki suivit Sagard vers le prochain lieu, tout en espérant que ce soit la salle à manger, car il avait un petit creux. L'air de la mer ça creuse vraiment.
avatar
Yukikurai
Yuki
Yuki

Localisation RP : Ile féodale de Fuyutsuki North blue
Rang/Grade : Forgeron

Feuille de personnage
Points de vie:
300/300  (300/300)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le départ, part mal

Message par PNJ OPR le Mar 21 Sep - 4:39

De l'aveu même de Sagard, le débutant se débrouillait bien. Au fil des heures de maoeuvre, il le voyait prendre de l'assurance et répéter le geste de plus en plus naturellement, comme s'il était né pour devenir marin. Il faillit cependant passer tout près de la catastrophe une fois. Une fois seulement. C'était bien peu.

Aussi, satisfait d'avoir une recrue si compétente, le vieux Sagard décida de le récompenser à sa manière.

-Bien matelot. Tu sais y faire avec les voiles ! Je vais demander au contre-maître de t'affecter au même quart que moi. J'espère que tu aimes bosser de nuit mon gars, parce que moi oui. En attendant, file te restaurer avec les autres tant qu'il est temps. Oh, et n'hésite pas à dire que tu es sous ma protection si quelqu'un te fait des misères. C'est tous des bons gars, mais c'est pas non plus les derniers quand il s'agit de chambrer. A moins bien sûr que tu ne préfères te prêter à leur jeu, ça sera pas pour déplaire...Bon assez causé, je te retrouve sur le pont dans une demi-heure, je dois discuter avec les instances de ce navire.

Le marin fila sans autre manière vers les cabines des officiers. Sagard était manifestement un homme très occupé.

De son côté, Yukikurai n'aurait aucun mal à trouver la pièce du navire qui faisait office de coin repas pour les marins. Il se situait directement sur la gauche quand on descendait à la cale, en face de la pièce où les hamacs accrochés servaient de couchettes au plus grand nombre, seul le capitaine et ses seconds se permettant le luxe de dormir dans de vrais lits.
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le départ, part mal

Message par Yukikurai le Ven 24 Sep - 22:00

avatar
Yukikurai
Yuki
Yuki

Localisation RP : Ile féodale de Fuyutsuki North blue
Rang/Grade : Forgeron

Feuille de personnage
Points de vie:
300/300  (300/300)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le départ, part mal

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum