Au large de Gemeylrum - Le chemin du paysan

Aller en bas

Au large de Gemeylrum - Le chemin du paysan

Message par Morizui Ryuko le Sam 6 Fév - 18:36

Ça faisait maintenant 3 jours que le bateau naviguait sur South Blue. Le sergent ne c'était pas vraiment mêlé à l'équipage. Aucun ordre de mission ne lui avait été donné. Il se considérait donc comme en permission. La gueule de bois du soir de son embarquement était bien derrière lui et ses journées se limitaient à monter le long du génois pour y somnoler. C'est donc au sommet du grand foc que Morizui Ryuko cuvait tranquillement son saké en profitant de la brise clémente.

« SERGEEEEEEENNNNNNNNT ! SERGENNNNT MORIZUI !!! »

C'était la première fois que le jeune officier entendait un membre d'équipage prononcer son nom. Il c'était même dit que probablement nul ici mis à part le capitaine ne savait qui il était. Et ce que l'on devait faire de lui.

« Mouiii...? »

Le sergent bascula doucement sur le coté jusqu'à tomber de son mat. Tel une feuille morte il se posa sans un bruit sur le sol.


« Que puis-je faire pour vous.... soldat.. ? »

Le soldat semblait effrayé pourtant le reste de l'équipage semblait continuer son train train habituel. La panique du soldat ne devait surement avoir aucun rapport avec la sureté du navire.

Le soldat lui tendit un fax arrivé par Den Den Mushi.


« 

Rapport de la Marine

A l'intention des officiers de la base G6 de South Blue ayant opéré ces dernières semaines sur la base. Le Lt. Morgan William est accusé de désertion et d'acte terroriste ayant conduit à la destruction partielle de la base G6, ainsi que le meurtre par explosif de plusieurs soldats et du commandant de la base. Le Lt. Morgan est maintenant activement recherché dans les îles entourant la base. Il est demandé aux officiers de l'appréhender dans les limites de leurs possibilités et de leurs affectations. 

»


*Comment est-ce possible ! Pourquoi a-t-il fait ça ?*


Un document accompagnait la missive, la liste des tués ainsi que celle des blessés. Par chance, aucun de ses anciens soldats n'étaient mort ou blessé. Seul le vieil homme était une victime qu'il connaissait.


« Avez vous reçu des informations sur la destination du lieut.. de William Morgan après sa fuite? »

Le sergent n'était pas parti depuis plus d'une semaine qu'une catastrophe avait touché la base.. Évidement il se posa la question de savoir si sa présence aurait changé quelque chose ?

« Non sergent, aucune nouvelle, pas la moindre piste. »

*Évidement, ça aurait été trop facile *


« Merci Soldat, dites-moi, quel sera notre prochaine escale ? »

Le gigantesque navire de transport de la marine était chargé de la logistique sur South Blue. Canon, arme de poing, munition, épée, vivre, log pose, papier, encre, den den mushi, tout ce qui pouvait être nécessaire dans les bâtiments de la marine. Il faisait donc de nombreuse escale avant de retourner au QG de MarieJoa.

[color=red]« Nous nous arrêtons sur l'île de Gemeylrum, une commande de Rhum très importante du Vice-amiral Garp. » =darkblue]« Importante dites-vous ? »

Le soldat fouilla dans les documents qu'il portait avec lui.

« Oui, plusieurs tonneaux ! »

*Par importante, je ne pensais pas à la quantité....pfff*


« Merci soldat, vous pouvez disposer. »

D'un simple claquement de pied sur le sol, le sergent se propulsa dans les airs pour atterrir sur le mat qu'il avait quitté plus tot. Il devait réfléchir à cet attentat. Il lui serrait surement demander, à lui comme aux autres, d'interpelé le Lt. Morgan. Et si il le rencontrait, il ne pourrait nier ce combat. Le lieutenant et lui c'était déjà croisé nombre de fois, sans jamais s'adresser la parole. Mais ils se reconnaitraient. Il était temps de faire une sieste. Les idées seraient plus claires au réveil. Un léger détail l'intrigua cependant...


« Pourquoi cette voile noire ce rapproche-t-elle si rapidement ? »
avatar
Morizui Ryuko
Sergent
Sergent

Localisation RP : Gemeylrum
Rang/Grade : Sergent
Supérieur : /

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au large de Gemeylrum - Le chemin du paysan

Message par Morizui Ryuko le Lun 8 Fév - 3:47

L'horizon était clair et quelques vagues déchiraient le fond de ce magnifique paysage. Seul un léger vent donnait une houle aux flots ténébreux. Au loin, un navire d'apparence inquiétante semblait gagner du terrain. Un haut pavillon noir bordé de crânes entrechoquant des verres de Rhum.

*Nous sommes près de Gemeylrum.. Sûrement des pirates locaux*


Le jeune sergent s'étonnait qu'un navire pirate tente de prendre d'assaut un vaisseau de transport de la marine. Certes ces caravelles n'étaient pas très bien armées. Mais l'équipage était tout de même formé de marine.. Rare étaient les pirates assez fort ou assez stupide pour les attaquer.

*Avec notre poids, et ce vent, ils vont nous rattraper rapidement... *

Le jeune officier se laissa tomber d'un trait et bondit sur le pont.

« Aux armes ! Un pavillon noir en poupe ! Ils s'approchent »

La panique s'empara du pont principal au grand étonnement de Ryuko, plusieurs hommes laissèrent tomber ce qu'ils tenaient en main et couraient dans tous les sens. On aurait dit que quelqu'un venait de frapper dans une fourmilière endormie.

*Mais qu'est-ce que c'est que cette plaisanterie*

Ni une, ni une, Morizui courut vers la cabine de commandement. Il fallait que quelqu'un donne des ordres rapidement et ça ne serait pas lui ! Comment un équipage de professionnels pouvait perdre pied avant même que la bataille ne soit totalement confirmée.

En quelques secondes le jeune sergent arriva dans le centre de commandement; le capitaine, un homme d'un certain âge arborant une épaisse moustache d'un blanc immaculé semblait s'endormir dans son fauteuil.

« Capitaine Groene ! Un navire pirate nous remonte ! Ils seront sur nous dans moins de dix minutes si nous ne réagissons pas ! »

Les yeux du petit homme s'écarquillèrent, sa moustache sembla même frémir un instant.

« Mais vous êtes fou jeune homme ! En quatorze ans de service à bord des vaisseaux de transport de notre armée, et pas une seule fois, je vous dit bien, pas une seule fois nous n'avons subi l'attaque d'un pirate ! »

Le sergent tomba des nues, avec la quantité de matériel intéressant pour n'importe quel flibustier que transportait ce genre de vaisseaux, comment ce navire avait-il pu ne jamais se faire attaquer en quatorze ans ?

*La probabilité que ça arrive est tellement faible.. c'est dingue*

Ryuko se mit à rire. C'était tellement fou comme situation que le sergent fut pris d'un rire incontrôlable. Il se redressa et s'avança vers la sortie de la pièce le rire aux lèvres.

« Très bien, je m'en charge commandant ! Vous m'amusez et j'ai une idée ! »


Le Sergent sortit sur le pont, le grand air lui balaya le visage, ses poumons se remplirent d'un air pur. Comment s'était-il retrouvé dans une situation aussi folle. Seul officier combattant sur un navire rempli de soldats dont la seule habitude était de charger et décharger les cales du navire. Tout son plan ne fonctionnerait que si ces hommes avaient réellement peur de mourir. Et tout d'abord, il lui fallait des seconds. Il observa le pont, et une seconde suffit pour repérer les deux matelots les moins paniqués.

« Toi là-bas ! »


Le bateau ennemi gagnait du terrain, il était maintenant clairement visible, de nombreux canons bordaient les flans du navire d'assaut. Ce détail n'inquiéta pas une seule seconde Ryuko. Aucun pirate ne serait assez stupide pour attaquer un navire de transport en le transformant en passoire juste avant.. Le matériel cassé ne valait pas grand chose sur le marché. De plus, le grand nombre de canons serait un avantage pour la suite du plan.

« Oui Sergent, que devons-nous faire ? Nous n'avons jamais dû repousser d'attaque ! »

*Il est franc et il ne bégaie pas, vu l'état des autres je ne devrais pas me plaindre.*

« Vous allez descendre dans la réserve et remonter 2 canons, vous les posterez en hauteur en triangle. Vous utiliserez les deux extérieurs pour briser les vagues d'assaut ennemies. »


« Oui monsieur, à vos ordres ! »

Le regard du soldat était passé de la neutralité au courage. Il avait compris que la peur ne lui servirait à rien. Il fallait faire face, et le sergent était probablement leur meilleur option.

« Réunissez les hommes, que tous soient sur le pont avec une seule consigne: Empêcher un maximum de pirates de monter à bord, surtout qu'ils n'essayent pas de vaincre à tout prix, compris ?! »

Le soldat hocha la tête et partit accomplir les tâches qui lui avaient été confiées.

« Sergent ! Quel sera le signal ? »

Ryuko fit craquer bruyamment les os de son bras droit, de son coude à ses doigts. Il souriait bêtement au soldat.

« J'en sais encore rien ! Mais prenez 3 hommes qui resteront avec vous. Les pirates lanceront probablement des grappins afin de solidariser les navires. Quoi qu'il arrive, ces grappins doivent être coupés juste après avoir reçu le signal, c'est vital !»

Les hommes partirent dans des directions opposées, le sergent se dirigea vers la poupe du navire, en chemin, il attrapa un autre soldat qu'il traina jusqu'à l'entrée des coursives. Le contact avec les deux navires n'allaient pas tarder, quelques minutes séparaient maintenant les deux navires. Le temps serait un facteur clef, si les défenses n'étaient pas installée, et donc, tout son plan tomberait à l'eau.

« Soldat ! Votre nom ? »


Lorsque Ryuko baissa les yeux il s'aperçut que le soldat qu'il avait attrapé était en fait une soldate. La jeune fille ne semblait pas le moins choquée du monde d'avoir été saisie et trainée sur la moitié du navire sans autre forme de procès.

« Elsa Porifurley sergent ! »


L'aise de la jeune fille était surprenant vis-à-vis de la situation, et ce n'était pas pour déplaire au sergent, il n'aurait pas de crise d'hystérie !

« Vous m'accompagnez, nous descendons sous l'entrepont ! »


Tout l'équipage s'activait, les soldats avaient aligné deux lignes de défenses et les canons étaient presque en place. Ils ne permettraient pas de faire de gros dégâts sur le bateau ennemi, mais ils briseraient probablement les rangs pirates avant qu'ils ne puissent tenter de monter à bord.

« Puis-je vous demandez pourquoi nous descendons alors que la bataille aura lieu sur le pont ? »


La jeune femme suivait le sergent qui était maintenant dans une des cales. Il poussait des caisses, probablement est-il à la recherche d'un objet bien précis.

*Bon sang ! Où ont-il rangé ma faux !? *

Ryuko trouva enfin l'énorme caisse de bois dans laquelle son arme voyageait. Trop lourde et encombrante pour l'accompagner dans les couloirs étroits, il ne la sortait que lorsque c'était nécessaire. D'un coup il brisa l'imposante caisse et sortit son arme. La lumière se reflétait à peine sur la lame sombre. L'énorme faux semblait si légère dans sa main que la jeune soldat cru que l'objet était creux.

« Suivez-moi ! Nous avons un dernier préparatif à terminer. »

Le sergent était reparti, l'arme à la main, il descendait encore dans les abysses du navire. Les deux marines arrivèrent rapidement à l'étage des canons. Les portes basculantes étaient fermées, ce n'était pas une bataille qu'on livrerait au canon. L'angle d'attaque de l'ennemi ne s'y prêtait pas.

« Sergent Morizui ! Que faisons-nous ici ! Les hommes vont se battre et mourir sur le pont ! Nous devons les aider ! »

L'officier s'arrêta net, la jeune femme avait raison. Le plan de Ryuko était vraiment dangereux, et improbable. Pourtant si il réussissait... il y aurait normalement très peu de perte dans les rangs de la marine. Mais si il échouait... Combien de personnes perdraient la vie ?

*C'est trop tard pour faire marche arrière ! Il faut continuer..*

« Ramassez-les planches et liez-les ensemble pour fabriquer un pont ! Faites vite, ils seront sur nous dans moins d'une minute ! »


« Mais quelle planche !? »

*Hmmm, elle marque un point*

Le sergent leva sa faux et l'abatis sur le sol, fracassant une partie du plancher comme si il n'était composé que d'allumette. La vue de ce spectacle donné en toute facilité fit comprendre l'énorme poids de l'arme que Ryuko portait. Remise de ce choc, elle commença a nouer les planches avec le cordage environnant. Le sergent s'était posté près de l'écoutille et semblait attendre calmement.

A l'extérieur, le navire pirate avait rattrapé le lourd transporteur de la marine, déjà les hurlements des pirates raisonnaient jusqu'aux cales. Les premières cartouches étaient tirées. Il ne fallait plus faillir. Les bateaux étaient côte à côte, d'un instant à l'autre les pirates allaient lancer les grappins afin de solidariser les embarcations, ensuite ils passeraient à l'abordage.

« Une fois que je serai à bord du navire placez le pont que vous avez fabriqué entre les navires. Puis votre mission sera simple. Vous allez charger leurs canons et les braquer vers le haut !Ne vous occupez que de cette mission ! »

La jeune femme écarquilla les yeux ! Cet officier était-il fou ?

« Et si il y a des ennemis ? »

Le jeune homme fit tournoyer sa faux derrière lui et s'éloigna du bord du navire. Il se mit en garde fixant la paroi qui le séparait du vide après lequel se trouvait le navire ennemi. Il devait frapper fort, juste, et vite. Un choc se fit sentir. Les navires devaient enfin être solidarisés.

*C'est parti !*

D'un bond le sergent s'élança, son mouvement fut si rapide que la jeune soldat senti le souffle de l'air relever ses cheveux. Profitant de l'élan Ryuko leva son arme et l'abatis contre le mur.
"
"Ookami No ashiato"

La paroi explosa sous le choc. Toute l'énergie était concentrée pour jaillir vers l'extérieur. Les débris du navire de la marine traversèrent l'espace qui séparait les deux navires pour venir emboutir les flans du bateau pirate. Un trou béant apparaissait maintenant dans la coque des deux navires. Sans attendre le sergent plongea dans le navire ennemi la faux à la main. Le choc de l'explosion ainsi que l'entrée de Ryuko dans le navire donnèrent le déclic à la jeune marine qui s'empressa de remplir les ordres qu'elle avait reçu. Elle mit en place les quelques planches qui lui serviraient de pont et s'engouffra à son tour dans le navire ennemi, le sabre à la main.

Une fois dans le navire, elle chercha des yeux le sergent qui l'avait précédé de moins de dix secondes. Elle l'aperçut dans le fond de la pièce, trois corps de pirates étaient à ses pieds. Sans tarder elle suivit les ordres qui lui avaient été donnés.

*Pourvu qu'elle fasse vite *

Le marine n'avait pas eu de réelle résistance, les trois hommes qu'il avait vaincu n'étaient sûrement pas des professionnels du combat. Quoi de plus normal lors d'un abordage que de laisser les plus faibles dans les soutes. Après tout, c'était en haut que l'on devait se battre. Le sergent restait sur ses gardes. Il vérifia une dernière fois que le local était sûr. Il courut ensuite aider la jeune femme.

« Dépêchez-vous, chaque seconde de trop ici nous rapproche de la défaite ! »

Ce n'était plus la voix d'un petit sergent. Mais celle d'un adolescent stressé à l'idée de perdre une partie de Go importante. Et il ne fallait pas interrompre ses projets.

*Vite, vite, vite ! *

Le temps était un facteur crucial dans l'opération. Pendant qu'Elsa terminait le positionnement des canons, Ryuko relia l'ensemble des mèches et allongea le câble pour qu'il puisse atteindre le pont de fortune.

« Maintenant, écoutez moi bien ! Je vais remonter sur le pont principal et couper notre voile ! »

La jeune femme s'étonna.

« Notre voilure mais pourquoi ? »


Le regard du sergent resta de marbre.

« Quand leur navire se mettra de nouveau à avancer, allumer la mèche ! Compris ? »

La pauvre soldat ne savait que répondre. De toute façon il fallait suivre le plan jusqu'au bout. Aussi scabreux soit-il ! C'est ainsi qu'elle s'exécuta, regardant le sergent gravir les escaliers afin de rejoindre le pont.

C'est maintenant que tout va se jouer ! Il faut espérer que le vent souffle toujours autant !*

Le spectacle qu'offrit le pont au jeune sergent était plutôt rassurant. Les pirates n'avaient pas réussi à réellement monter à bord. Quelques uns tenaient tête aux soldats de la marine et semblaient protéger au mieux les grappins. C'était le moment de signaler aux soldats qu'il fallait désolidariser les bâtiments.

*Go ! *

Ryuko bondit avec la vivacité d'un loup. Le saut le propulsa dans les airs assez haut pour qu'il puisse atteindre la hauteur du sommet du mat. Il y avait peu de temps qu'il osait réaliser de pareille technique en plein vol, mais il le fallait..

Il lâcha la garde de sa faux et l'empoigna par la chaîne qui pendait sur l'extrémité. Il commença à faire tournoyer l'arme tel une hélice tranchante. La portée augmentée par la chaîne lui permettrait sans difficulté d'atteindre les cordages soutenant la voile du navire marchant. Et d'un coup il trancha l'ensemble des cordages qui retenaient la voile.

*Le signal est donné*

L'immense voile commença à s'écrouler. Les pirates comme les marines s'étonnèrent. Levant les yeux au ciel, encerclé par le soleil, l'ombre d'un homme tenant une gigantesque faux descendait vers eux. Le soldat qui attendait le signal comprit immédiatement. En moins de dix secondes lui et ces hommes avaient coupé les filins des grappins et montait la charge pour repousser les quelques pirates encore présent.

*C'est parti ! *

Les navires à présent séparé s'éloignait l'un de l'autre. Le bateau pirate plus rapide de base, et maintenant, seul a posséder une grande voile se détacha rapidement du transporteur de la marine. La distance entre les deux navires étaient déjà de deux bon mètre lorsque les pieds de Ryuko arrivèrent sur le sol.

« Empêchez-les de manœuvré ! Que les deux canons visent le gouvernail ! Que tous les autres empêchent que d'autre grappins s'accrochent sur le bastingage ! »

Tous s'exécutèrent sans mot dire, les ordres étaient suivi et la distance grandissante entre les deux vaisseaux rassurait l'équipage. Ryuko tourna son regard vers l'entrée des soutes. C'est a cet instant que remonta Elsa le poing levé en signe de réussite.

*Parfait, ça ne devrait pas tarder !*


Quelques secondes plus tard un bruit sourd retenti en provenance du navire ennemi, des boulets de canon transperçait le pont en tout sens créant une panique mémorable sur le navire. Des flammes sortait des flans signe que la poudre devait avoir prit feu. En un éclair la moitié du navire explosa. L'avant du bateau avait été touché trop gravement, et les voies d'eau ne serait pas réparable. Déjà des membres d'équipage sautait par dessus bord.

« Messieur, lancé les canots de sauvetage à la mer. Prenez grand nombre de menotte et allez cherché nos amis en difficulté »

Le ton avec le sergent venait de prononcer ses mots était étrangement amical au vue de la situation. Mais aucun ne broncha. Ryuko prit du recul. Les ennuis étaient passé. Il allait enfin pouvoir faire sa sieste. Il pourrait prendre une décision sur les agissements de William Morgan et du comportement qu'il adopterait si il croisait son ex collègue...

A suivre dans : Gemeylrum – La tournée des bars
avatar
Morizui Ryuko
Sergent
Sergent

Localisation RP : Gemeylrum
Rang/Grade : Sergent
Supérieur : /

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum