Les préparatifs pour un long voyage

Aller en bas

Les préparatifs pour un long voyage

Message par Lamia Carn le Mar 16 Fév - 23:57

La nuit était tombée sur Champîle et Sencha avait choisit de la passer chez son ami Fred. Cela le changeait de sa solitude quotidienne qui avait commencé depuis la mort de son maître. Mais cette nuit fut la même que les précédentes, il n’arriva toujours pas à fermer l’œil. La mort de son mentor le touchait énormément et il avait encore du tuer une petite biche pour se nourrir à midi. La pauvre bête le tourmentait cette nuit la et il ne cessait de penser aux autres qu’il avait abattus les jours antérieurs, il les revoyait suffoquer devant lui. Ces pensées obscures engendraient en lui toujours les mêmes cauchemars : des animaux fantomatiques souvent ensanglantés qui le coursaient. Et encore une fois, le petit druide se réveilla en sursaut, il se mit assis sur le sofa pour se ressaisir et regarda autour de lui. Il se trouvait dans une petite pièce ronde, à vrai dire la demeure du marin n’était pas très grande, elle ne comportait que trois pièces l’une étant sa chambre, une autre communément appelée salle de bain mais on pouvait y trouver des toilettes et la dernière était l’endroit où se tenait le jeune homme. C’était la salle à tout faire, elle servait à la fois de cuisine, de salle à manger et de salon. Sencha tenait sa tête entre ses deux mains, il leva les yeux et regarda l’étagère à l’autre bout de la pièce. Il se leva et déambula vers celle-ci, arrivé devant il prit un livre retourna sur le canapé et alluma la petite lampe à huile se trouvant à son chevet. Il s’arrêta sur la couverture du bouquin, on pouvait y lire « Norland, le Menteur ». Sencha entama la lecture, le conte parlait d’une cité d’or disparue sur Grand-Line mais la seule chose que l’amoureux de la nature retenu de ce livre fut la passion qui animait Norland pour les plantes. Il savait désormais par où commencer son voyage : Se rendre à Luvnell, le royaume natal de l’explorateur pour y chercher des documents sur les végétaux que ce maitre de la botanique aurait pu publier après ses périples. Et peut-être y trouverait-il des renseignements sur le Kalyptus noir. Le petit bonhomme se voyait déjà mettre un pied sur les terres de ce royaume, et marcher fièrement à travers les rues demandant à quiconque des renseignements sur Norland. Mais le rêveur revint à la réalité.

*Bon il faut que je dorme, c’est décidé je partirai demain*

Des rêves plein la tête, le gamin se remit à dormir.

Au petit matin, C’est Fred qui vînt réveiller le ronfleur.

« Aller debout petiot »

« Hein ?! Qu’est ce qui se passe ? »

« C’est l’heure du ptit dej’ »

Le vieux marin se mit assis à table attendant que le jeune émerge de sa courte nuit. Au bout de quelques minutes le petit druide se joignit à son compère. Tout en mangeant, Fred raconta encore ses histoires de marin. Et soudain, en entendant les mots mentir et or, Sencha ce rappela du bouquin puis tout s’enchaina dans sa tête.

*Oh Norland, j’ai failli oublier.*

Le garçon se leva de sa chaise, et enthousiaste il annonça au marin son désir de partir.

« Fred ! Tu sais c’est où Luvnell, il faut que j’y aille! J’ai lu « Norland, Le menteur » hier soir avant de dormir. C’est un grand explorateur, il connait beaucoup de choses en botanique. Peut-être qu’il sait où se trouve le Kalyptus noir. »

« Mais, qu’est ce que tu me raconte ? Norland est mort… »

« Oui! Oui! Je sais! Mais il a du écrire des livres pour raconter ce qu’il a vécu, et il a du recenser toutes les plantes qu’il a vu. »

« Dans tous les cas tu ne peux partir comme ça un voyage ça se prépare, attend je vais te chercher une carte pour te montrer où tu devras aller »

Le vieux se leva et alla dans sa chambre pour chercher sa carte. Le gamin était tout excité son voyage aller bientôt commencer.

*Mais de quel préparatif il me parle*

Le vieux revint bredouille de sa chambre, il ne retrouvait pas son ancienne carte et proposa donc à Sencha d’aller s’en acheter une. Le jeune acquiesça et comme d’habitude c’était Fred qui lui donnait une petite bourse de berrys pour l’achat. Cependant, habitué des étourderies du gamin, il compta bien les berrys lui laissant juste assez pour une carte, tout en lui donnant un peu plus pour être sur que le gosse ne devrait pas refaire l’aller retour. Et précipité Sencha s’en alla au magasin tandis que machinalement, alors que le garçon s’échappait le vieux cria :

« EVITE DE TE FAIRE ARNAQUER, cette fois ci »

Le petit druide courut jusqu’en ville, emprunta la rue principal jusqu’à une petite librairie. Il y entra, c’était un vrai paradis on y trouvait toutes sortes de choses, des livres de contes pour les enfants d’ailleurs Sencha y vit « Norland, Le menteur », mais il y avait aussi un rayon de revue scientifique et tout au fond du magasin comme si cela n’intéressait personne, se cachait les cartes, elles étaient mélangées dans des paniers en osier. Sencha s’y dirigea directement et chercha celle de NorthBlue.

*Tiens une carte de Champîle*
*Pfff, il n'y a même pas de carte entière de Northblue. Ah! tiens en voila une où l'on peut voir luvneel elle est deux îles plus loin en partant d'ici. Je vais prendre celle-ci *


Il sortit la carte du panier, heureux de l’avoir trouvé après quelques minutes d’exploration. Il tenait fermement la carte dans ses mains maintenant, avec une grande impression que celle-ci la rapprochait de son but. Tout gai, il se déplaça vers le comptoir ou se trouvait le vendeur. Un grand sourire qu’il essayait de masquer s’était dessinait sur le visage de celui-ci depuis que Sencha était entré dans la boutique. Et maintenant que le petit bonhomme se dirigeait vers lui pour payer l’objet il ne pouvait plus se retenir. Il savait très bien qu’il pourrait encore extorquer ce petit de quelques précieux berrys comme il en avait l’habitude.

« Bonjour, je peux avoir ceci »En tendant la carte au commercial
avatar
Lamia Carn
Vamp
Vamp

Localisation RP : South Blue
Rang/Grade : Ingénieur naval
Supérieur : Alexander 'Brask' Roc

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les préparatifs pour un long voyage

Message par PNJ OPR le Dim 21 Fév - 18:50

Marchand


La cinquantaine bedonnante bien sonnée, le commerçant regardait le petit homme farfouiller dans le panier où étaient rangées ses précieuses cartes, que faisait-il donc ? Seuls les voyageurs de passage s’y intéressaient et sachant que ces cartes étaient rares car dessinées chacune à la main, il y veillait comme sur son plus grand trésor. Ce fut donc d’un œil soupçonneux qu’il observa les faits et gestes du gamin, fronçant des sourcils en reconnaissant la carte qu’il venait de sortir, une des îles aux alentours de Champile, ce blanc bec ignorant voulait donc partir en mer ?

Toujours sans un mot, ses sourcils broussailleux se rejoignant au dessus de petits yeux vifs, il se gratta pensivement le ventre, était-il au courant que le prix d’une telle carte valait son pesant d’or, d’autant plus que celle-ci n’était pas une fausse et surtout, très précise. Il mettait un point d’honneur à détenir une marchandise de bonne qualité même si le prix était à l’échelle de sa valeur.

Il jeta un regard vers les autres clients qui musardaient dans le magasin avant de replonger ses prunelles vives dans celles candides du gamin :

« Tu veux acheter cette carte petit ? »

La voix rogue avait retenti au dessus de Sencha.

« C’est l’exploration qui t’intéresse ? Tu sais que la mer est dangereuse pourtant… »

Il saisit le rouleau entre ses doigts comme si c’était le plus précieux des objets, l’inspectant comme s’il hésitait à lui vendre bien que les rouages de son esprit cherchaient déjà combien il pourrait extorquer à ce naïf. Certes, la carte était chère mais les gens s’y intéressant comme les voyageurs et les marins, connaissaient la valeur d’un tel parchemin ; un gamin comme lui, certainement pas. Il soupira finalement et annonça :

« Elles sont rares ces cartes tu sais… mais je vais te vendre celle là… J’aurais préféré la conserver pour un vrai guerrier des mers… eux seuls sont conscients de leur inestimable valeur !... Mais tu sembles plein de promesses, sans peur et destiné à parcourir les océans… Alors je te la laisse pour un prix dérisoire car je suis sûr que tu ne pourras jamais te l’offrir… »

Il reposa la carte sur le comptoir et demanda :

« Combien possèdes tu gamin ? Pas assez je suppose mais je sens que cette carte doit te revenir alors je ferai avec ce que tu as… »

Le regard fixe, la mine presque grave malgré ses ricanements intérieurs, il tendit la main.
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les préparatifs pour un long voyage

Message par Lamia Carn le Dim 21 Fév - 22:24

« Tu veux acheter cette carte petit ? »

Le druide se tenait là, devant le comptoir et ces mots déclenchèrent en lui un sentiment de peur, Sencha ne s’attendait pas du tout à ce que la voix hautaine du commerçant retentissent comme ceci au dessus de sa médiocre taille. Il reprit un peu de son assurance et répondit au marchand.

« Oui, oui! Il me la faut. Je n’ai pas envie de me perdre en mer. »

« C’est l’exploration qui t’intéresse ? Tu sais que la mer est dangereuse pourtant… »

« L’exploration ? Oui c’est un peu cela, je voudrais me rendre à Luvneel pour rechercher des renseignements sur une plante légendaire »

Sencha commença à se sentir mieux au fur et à mesure qu’il repensait à son rêve et cela lui permit de déballer tout un monologue pour le raconter au marchand.

« Vous savez elle s’appelle le Kalyptus noir. C’est vraiment une plante formidable, on dit qu’une seule de ses feuilles permet de soigner n’importe qu’elle maladie. Avec elle je pourrais faire des miracles. Je pourrais remportais la serpe d’or. Oh, oui ! La serpe d’or un objet magnifique, elle est toute brillante et les meilleurs remèdes sont fabriqués à partir de plantes coupées par ceux… »

Soudain, le vieux marchand le coupa pour retourner dans le vif du sujet.

« Elles sont rares ces cartes tu sais… mais je vais te vendre celle là… J’aurais préféré la conserver pour un vrai guerrier des mers… eux seuls sont conscients de leur inestimable valeur !... Mais tu sembles plein de promesses, sans peur et destiné à parcourir les océans… Alors je te la laisse pour un prix dérisoire car je suis sûr que tu ne pourras jamais te l’offrir… »

A l’entente du début des paroles, l’enthousiasme du gamin redescendit au plus bas il sentait que la carte ne serait pas facile à obtenir et un nombre considérables de question s’entrechoquèrent à l’intérieur de son crâne.

*Comment vais-je faire pour me rendre à Luvneel sans cartes ? Arriverais-je à trouver les écrits de Norland ? Et la serpe d’or ? Le Kalyptus noir ?...*

Mais tout revint à la normal lorsque la fin de la phrase lui redonna un soupçon d’espoir. Tout devenait plus clair dans son esprit. Et son but reprenait forme, ça y est sa confiance en lui réapparut.

« Combien possèdes tu gamin ? Pas assez je suppose mais je sens que cette carte doit te revenir alors je ferai avec ce que tu as… »

A ces mots, Sencha chercha la petite bourse dans une de ses multiples poches. Quelques secondes passèrent sans que le gamin ne sortes aucun berrys. Enfin il retrouva la besace dans une des poches de derrière au niveau de son fessier. Il s’essaya à compter les berrys afin d’éviter que le vieux marin ne râle comme à chaque fois qu’il revenait en s’étant fait extorquer par un boutiquier. Le petit druide sortit les pièces une par une.

« 10, 20, 30… 150, oh tant pis »

Le petit druide posa la bourse complète sur le comptoir après en avoir eu marre de compter.

*De toute façon je n’y comprends rien*
avatar
Lamia Carn
Vamp
Vamp

Localisation RP : South Blue
Rang/Grade : Ingénieur naval
Supérieur : Alexander 'Brask' Roc

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les préparatifs pour un long voyage

Message par Lamia Carn le Ven 12 Mar - 0:13

Comme il l’avait dit, le marchand accepta la somme de Sencha qu’il considérait comme dérisoire. Le petit druide ne savait pas combien pesait la bourse en berries mais si le vendeur lui avait affirmé que pour ce prix la carte était donnée cela devait être vraie. L’adolescent repartit donc confiant, la bourse vide mais un objet précieux à la main, vers la maison de son vieil ami. Pour une fois il avait l’impression d’avoir fait une affaire. Il se rappelait les propos que le commerçant lui avait affirmé : « Tu sembles plein de promesses et destiné à parcourir les océans ». Le jeune traversa la ville la tête haute, balançant son bras la carte à la main de manière à mettre son achat en évidence. Il souhaitait que tout le monde voit l’objet rarissime qu’il possédait. Apparemment cela marchait, les personnes tournaient la tête sur son passage pour voir le petit fanfaron. Mais était-ce par envie de cette chose introuvable qu’il tenait à la main ou simplement parce que le petit faisait le clown dans la rue. Quoiqu’il en soit, il ne le saurait jamais faute de pouvoir s’infiltrer dans l’esprit de ces gens mais leurs regards curieux lui suffisait. Il continua à marcher joyeusement en direction de la demeure du vieux marin.

Une fois arrivé, il frappa à la porte comme tous êtres dotés de politesse. Et entra après les paroles du vieux qui suivirent les percussions contre la porte.

« Alors qu’est tu nous ramènes de beau ptiot ? »

« J’ai pas trouvé la carte entière de WestBlue mais j’ai celle là. On y voit Luvneel. Regarde !»

« Ah ! Tant que ça t’suffit. Et ça ta couté combien ? »

Le jeune homme attendait cette question redondante avec impatience, pour une fois il ne se ferait pas taper sur les doigts parce qu’il n’aurait pas compté ses berries.

« Bah tiens regarde ! »

Sencha sortit la bourse d’une de ses poches l’ouvrit pour montrer ce qu’il restait à l’intérieur.

« Plus un rond ! Mais pour une fois ce n’est pas moi qui me suis fais avoir. Le vendeur m’a dit que la carte était donnée pour la somme que je lui ai confiée. Il a du être attendri par ma petite bouille de jeune. Il m’a même dit que j’étais plein de promesses et sans peur. T’es sur le cul là ? Hein ? »

La joie éclairait le visage de Sencha, on ne voyait que ce stupide sourire en banane sur celui-ci. Quand au vieux, il écarquilla les yeux en voyant la petite bourse vide, la même petite besace qui était pleine quelques temps auparavant. Fred était plus qu’étonné. Sencha était manifestement content d’avoir surpris le vieux et de lui avoir montré qu’il n’était pas qu’un petit sot qui ne faisait pas attention à l’argent.

« Saperlipopette ! Tu te moque de moi ! T’vas pas me dire que t’as tout claqué ? Juste pour cette modeste carte. »

Sencha comprit vite que la surprise n’en était pas une bonne pour le marin. Pourtant le marchand lui avait bien dit que l’objet était rarissime et lui avait bien fait comprendre qu’il avait eu de la chance qu’on la lui cède à si petit prix.

*Se serait-il foutu de moi ce commerçant ? En tout cas on voit tout de suite où il passe l’argent qu’il m’a volé, c’est de la viande grasse qu’il achète et en énorme quantité parce qu’il est bien pansu.*

Le Druide était haineux envers le gros bonhomme qui tenait l’échoppe. L’incompréhension totale de ces personnes malhonnêtes qui ne cherchaient qu’à avoir toujours plus d’argent habitait le petit homme. Il est clair que lui préfèrerait une belle rose bourgeonnante près à fleurir que tout l’or du monde. Pour lui cette faim exécrable de l’or était maladive, il se demandait comment ces gens en étaient arrivés à idolâtrer cette caillasse dorée. Ce commerçant était décidément un personnage fourbe, il avait du le sentir venir. Et puis c’était de sa faute aussi, l’éloge sur son avenir à pourfendre les mers que ce personnage bidonnant s’était plu à lui raconter, l’avait induit en erreur. Et ceci couplé à sa naïveté et à son incompréhension du système monétaire ne l’avait pas aidé.
Le vieux continuait à le réprimander. Ses mots passaient par une de ses oreilles et ressortaient par l’autre, tellement il avait eu l’habitude de les entendre. Il les connaissait presque par cœur et aurait pu les réciter en même temps que le marin les débitait. Quand Fred eut fini, il arracha la carte des mains du druide, la déroula sur la table puis pointa Luvneel du doigt.

« Tiens ! Tu vois ! C’est là que tu dois aller. Il faut juste que tu suives le nord. »

* Le nord *

« t’as une boussole, au moins ? »

Boussole, ce mot résonnait dans la tête de Sencha. Il l’avait forcément entendu quelque part mais ne se
souvenait plus du tout à quoi ressemblait une boussole. Le petit homme rechercha avec hardiesse dans son esprit là dernière fois qu’il aurait pu utiliser ce genre d’objet. C’était assez difficile car il ne savait pas du tout à quoi cela pouvait bien correspondre. Cela faisait un petit moment que Sencha était perdu dans ses pensées.

*Un objet qu’on utilise avec une carte. Mais qu’est-ce…*

« EH OH Gamin ?! Tu me réponds. »

Ces phrases sortirent le druide des profondeurs de ses pensées. Et reprenant peu à peu ses esprits il répondit
son cher ami.

« Oui, oui. Je ne me souviens plus très bien ce qu’est une boussole, c’est tout. »

« Une boussole, l’instrument de navigation qui permet de se diriger sur toutes les mers. Tu sais bien, le petit truc rond qui indique le pôle nord »

* « Le petit truc rond qui indique le pôle nord ». Ah mais voila une description parfaite, maintenant je sais où en trouver une. Si elle est toujours au même endroit.*

En effet, Sencha avait gardé de vieilles affaires en souvenir de son défunt maître qu’il avait placé dans un sac. Il avait du laissé cette sacoche près de la modeste embarcation de Carraca. Il devait donc y retourner chercher ces biens pour pouvoir enfin partir à la conquête du Kalyptus noir. Le Druide fit donc part à son ami de la possession qu’il avait d’un tel objet de navigation. Et quelques mots échangés plus tard, les deux amis en conclurent qu’il fallait que Sencha retourne à la crique dans la forêt et aille chercher ce moyen qui lui permettrai de naviguer sur les mers de North Blue. Au moment de partir le vieux ajouta un autre objectif à cette promenade. Le druide devait commencer à faire des provisions pour ce long voyage vers le royaume de Norland. L’amoureux de la nature entama donc son chemin vers la dangereuse baie.

Bien que l’île ne soit pas très grande le chemin vers sa destination fut long. Il se frayait un chemin à travers la végétation dense prenant soin de n’abîmer aucune feuille, les plantes, des êtres qu’il estimait plus que certains êtres humains, étant trop importantes à ses yeux pour qu’on puisse leur faire du mal. Une fois proche de la baie, quelques cris qui venait de l’endroit où Sencha désirait aller se firent entendre. Il marcha donc discrètement pour rencontrer ces voix rauques. Au fur et à mesure qu’il s’approchait le son s’amplifiait. Il grimpa alors jusqu’à la cime d’un arbre pour voir ce qui se passait plus loin. Ayant l'habitude de faire se genre d'exercice, Il sautilla aisément d'une branche à une autre. Lorsqu’il fut en haut, il fit une analyse de l’horizon, apparemment rien d’anormal ne se déroulait. Mais plus proche de lui, un navire gigantesque était amarré dans la baie. En regardant plus haut il aperçût l’étendard d’un équipage pirate, un crâne croisé par deux haches. En dessous de lui, se déroulait une scène qu’il n’avait jamais eu l’occasion de voir auparavant. Un équipage tout entier armé d’épées en tous genres se déplaçait dans les bois se servant de leur arme comme machette pour abattre les feuilles qui se trouvaient sur leurs passages. Cette attitude envers les plantes excédait le druide. Comment ces malheureuses personnes pouvaient s’en prendre à cette splendide verdure qui ne leur avait fait aucun mal. S’il n’intervenait pas surement beaucoup plus de végétaux serait décimés. Le Druide qui préférait nettement la fuite face au combat décida donc de ne pas reculer devant celui-ci, au péril de ça vie. Coléreux, le petit homme sauta de l’arbre, dégaina le bâton qu’il avait dans le dos et, au moment d’atterrir, les deux pieds en avant, il asséna un coup de talon sur visage d’un membre de l’équipage pirate en hurlant :

« POUR LA FLORE »

Il se tenait maintenant debout sur le corps inerte d’un pirate, assommé par le poids pourtant léger mais qui venait d’une vingtaine de mètres plus haut.

« QUI ÊTES VOUS POUR DÉTRUIRE MA FORET AINSI ? »
avatar
Lamia Carn
Vamp
Vamp

Localisation RP : South Blue
Rang/Grade : Ingénieur naval
Supérieur : Alexander 'Brask' Roc

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les préparatifs pour un long voyage

Message par Lamia Carn le Ven 19 Mar - 20:56

Après ces mots, la sérénité du bois revint. Les claquements des sabres contre la verdure de la forêt et les beuglements d’encouragement que les pirates se lançaient à chaque frappe, cessèrent. Seuls les bruissements du vent qui s’écoulait à travers les arbres, entrainant ainsi les feuilles à se frotter l’une contre l’autre, venaient perturber ce silence. Les défricheurs étaient visiblement étonnés de ce qui s’était passé. Une si petite chose telle que Sencha n’avait pas la moindre chance face à eux et leur supériorité numérique. Les rugissements des pirates revinrent au bout de quelques secondes, une fois qu’ils comprirent que l’on s’était attaqué à l’un des leurs. Ce fut donc une normalité pour eux de foncer en direction du fauteur de trouble. Et en vue des expressions de leurs visages ce n’était surement pas pour sympathiser avec le druide qu’ils courraient vers lui.

Sencha quand à lui, savait très bien que s’il restait planté là ou qu’il engageait le combat, il serait voué à l’échec. Il choisit donc un comportement contrastant avec son acte de bravoure d’il y a quelques seconde : la fuite. Le premier des forbans arriva bien vite sur lui et tendit la main pour choper le jeune druide mais le rata de quelques centimètres. En effet le fuyard avait juste eu le temps de bondir jusqu’à la première branche d’un arbre, et de s’y agripper pour se tenir hors de portée des pirates. La cohue de canailles était maintenant au pied du géant vert sur lequel Sencha se camouflait. Un petit imprévu vint faire sortir le gamin de sa cache, certains des pirates maniaient des armes feu, et tenaient déjà l’arbre en joue. Le physique du druide et les vêtements qu’il portait lui permettait d’être invisible dans le feuillage, aux yeux des tireurs, mais ceci n’allait pas les arrêter ils tirèrent un peu partout sans trop viser. Ils finiraient bien par le toucher. Un cri sauveur s’éleva soudain dans la baie.

« STOOOOOOOOOP !!!! »

Ouf ! Les balles cessèrent de transpercer l’air autour du petit, il était sauf. Mais qui avait bien pu crier aussi fort et pourquoi les brigands avaient écouté cet ordre. Le cri venait en direction du bateau amarré dans la crique. Son bienfaiteur était assis sur la proue du navire pirate.

« Je suis le capitaine des cleptomane Pirates, propriétaire du Museum Bark, Winon « Le collectionneur ». Ces personnes que tu peux voir font parti de mon équipage. Et toi gamin, qui es tu pour oser te révolter contre mes hommes ? »

Le druide hésita à se montrer pour répondre, pourtant ce capitaine n’avait pas l’air aussi atroce que ce que l’on pouvait rencontrer dans les livres. Sinon pourquoi aurait-il arrêté ses hommes. Sencha s’avança donc vers le bout d’une branche, faisant bien attention où il mettait ses pieds, car la poutre sur laquelle il était en équilibre s’affinait au fur et à mesure qu’il en atteignait l’extrémité. Ses pieds l’un devant l’autre reposaient maintenant sur une dizaine de centimètre, d’un geste de la main il écarta le feuillage pour se dévoiler à son interlocuteur. Avec beaucoup d’effort, il s’écria, de manière à ce que sa voix parvienne jusqu’au bateau :

« SENCHA DIVICIACOS ! POURQUOI VOU… . OOOOOOOOOooooooooohhh »


Le rameau où il se trouvait s’était brisé lorsque le druide, sans s’en rendre compte, s’était appuyé un peu trop fort dessus en même temps qu’il s’épuisait à hurler.

Poumf Poumf Poumf …

Le druide dégringola de l’arbre, s’écrasa contre chacune des branches qui se trouvaient sur son passage sans jamais réussir à s’y accrocher. La chute fut douloureuse et ce fut l’équipage du collectionneur qu’il le rattrapa avant qu’il n’heurte le sol. N’ayant point eu le temps de reprendre ses esprits, il s’était déjà fait transporter par les pirates et était lui aussi assis sur la proue du bateau, nez à nez avec le capitaine. Winon était beaucoup plus imposant de près. Le Collectionneur était assis en tailleur mais de part sa stature carrée et la taille de son buste on devinait qu’il mesurait un bon double mètre. Une Barbe noir entourait sa bouche et descendait jusqu’à sa poitrine et ferait trembler n’importe quel homme. Et comme tout bon capitaine il était couronnait d’un chapeau orné de deux sabres qui s’entrecroisaient à l’endroit même où un crâne montrait ses quelques dents.

Sencha était si apeuré par l’aura de frayeur que dégageait l’homme en face de lui, qu’il restait mué. Après quelques minutes de reconnaissance visuelle, c’est donc le capitaine qui déclencha la conversation.

« Donc, tu disais ? »

Sencha restait toujours aussi stoïque, la peur de se trouvait devant ce grand homme l'avait envahi. De plus que ferait-il si la nature sanguinaire de ce pirate se dévoilait, il ne pourrait plus fuir maintenant. A cette phrase le druide se contenta de ne pas répondre.

« Je vois, je te fais peur ? Qu’est ce qui te gène en moi ? Et puis pourquoi tu nous as attaqués ? Nous avions rien fait de mal encore. J’ai une très belle collection en bas, dans la calle, que des objets rarissimes. On pourrait descendre les admirer, si tu le souhaite. Tu verras je possède la plupart des objets les plus recherchés de North Blue. Allé, viens bonhomme. »


Le petit homme acquiesça d’un signe de tête et suivit l’homme dans les profondeurs du bateau.
avatar
Lamia Carn
Vamp
Vamp

Localisation RP : South Blue
Rang/Grade : Ingénieur naval
Supérieur : Alexander 'Brask' Roc

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les préparatifs pour un long voyage

Message par Lamia Carn le Lun 29 Mar - 22:08

Le capitaine était passé devant et le druide se contentait de suivre. Quelques pas plus loin ils s’arrêtèrent devant des escaliers.

« Bon t’es prêt »

Sans attendre une réponse de la part de Sencha, Winon se mit à descendre les escaliers. Les ténèbres absorbaient la lumière au fur et à mesure que les deux hommes comparables à David et Goliath par l’immensité corporel de l’un et la miniature personne de l’autre. L’obscurité des lieux ne facilitait pas le druide à continuait d’avancer en direction de la cale du navire-musée. Mais la curiosité de voir des objets rares peut-être même beaucoup plus rare que la carte qu’il avait soutiré aux marchands, l’emportait sur sa peur. Ils étaient maintenant dans le noir complet, on n’y voyait même plus le bout de ses godasses. Le capitaine du vaisseau s’arrêta net au milieu de l’escalier et le petit dont la vue était fortement affaiblit par le manque de lumière, ne manqua pas de s’encastrer dans la bidoche du grand homme.

« OH ! Excuses moi, j’ai complètement oublié d’allumer lumière. J’ai tellement l’habitude de descendre ici dans le noir, pour toujours me faire surprendre pas ces belles œuvres qui m’attendent en bas. Tiens voilà. Admire ! »

Le pirate sortit d’une de ses poches un petit coffret qu’il ouvrit en pressant sur un bord, y prit une petite baguette de bois et la frotta rapidement contre l’un des côtés de la boite. Immédiatement une étincelle apparut à l’une des extrémités puis l’allumette s’embrasa . Mais bon que voulait t’il éclairer avec cette petite flamme, le périmètre de vision ne s’était agrandit que d’un petit mètre. Soudain il la jeta en l’air comme l’on jetterai un objet usagé. Sencha ne put s’empêcher de la suivre des yeux. C’était un tir en cloche, fait du bout des doigts par une pichenette. L’allumette virevolta, le feu dessinant des cercles dans l’air. Puis le petit bâtonnet de bois enflammé vint se loger dans une petite goulotte au bord de l’escalier. De là jaillirent d’énormes flammes se propageant a une vitesse folle dans la goulotte jusqu’à descendre en bas des marches et continua son chemin jusqu’au centre de la pièce. A ce moment la trainée enflammée se sépara en 3 directions laissant apparaître sur son passage des cloches de verres dans lesquelles séjournaient quelques objets.

Une exclamation de joie sortit de la bouche de Sencha. L’ardeur des flammes lui rappelait ce jour spécial, où celui qui avait flambé une bûche en un quart de seconde était repartit la serpe d’or en main. Enfin le pirate put entendre la voix de son invité.

« TOUT CA !!!»

Le druide se rua en bas des marches, appelé par sa curiosité. Lui-même s’était fait embrasé par la stupeur des évènements, il courrait partout à travers le labyrinthe d’objet en exposition jetant un coup d’œil sur chacun des objets. Le collectionneur ne tarda pas à rejoindre notre ami au milieu des raretés. Et Sencha se répétât encore une fois.

« TOUT CA !!! »

Il s’arrêta un moment pour récupérer de sa course folle à travers les milles et une extraordinairetés qu’il venait de voir, et reprit.

« Tout ça est à vous ? »

« Bien sur, voila ma propre collection. J’ai mis plus d’une vingtaine d’année à tous réunir »

« Vous en avez de la chance. Mais pourquoi certains son portés par une statue et d’autres non ? »

« Ah tu as remarqué, comme la plupart des autres. Tout bonnement parce que depuis que j’ai rencontré l’Artiste, je dis bien L’Artiste avec un grand A, lui ... »


« L’artiste. J’ai entendu mon nom, oui c’est bien moi qui sculpte sur corps, euh sur pierre ces magnifiques statues qui mettent en valeur la collection de mon capitaine »

[color=blue]« Oui ! D’ailleurs je suis venu ici pour compléter ma collection. Je cherche un bibelot, pas un exemplaire unique mais qui possède une certaine rareté tout de même. Le champignome, tu connais ? »

« Ah mais oui. Vous voulez parler de ceci »

Le druide fouilla dans ses multiples poches et ressortit, parmi plusieurs feuilles séchés et autres morceau de plantes, un petit champignon tenant dans le creux de sa main. Le pirate s’empressa de dérober l’objet à son propriétaire et l’examina de plus près.

« Il me semblait plus gros dans le bouquin, mais bon ça doit bien être cela il ressemble fortement à l’image que j’ai de lui »

Le forban tourna le dos au petit homme baissa sa tête au niveau de l’objet et lui chuchota quelques paroles que le druide ne put entendre. Il se remit finalement face à Sencha, un grand sourire aux lèvres, que demander de mieux que d’amasser un tel objet sans produire aucuns efforts, un coup du destin surement. Il ne laisserait surement pas passer cette occasion.

« Tiens met toi là, regarde vers là et reprend le champignome dans tes mains, l’artiste va faire une jolie sculpture de toi et si tu acceptes de me donner ce champignon, tu accepteras, il sera mis dans ma collec’ tenu par les mains de la statue à ton effigie »

« Artiste, s’il te plait »

Le fameux homme d’art fit plusieurs allers retours pour aller chercher son matériel. Lorsqu’il eut finit il positionna le petit homme dans une certaine position, debout, les deux bras tendus vers la droite et y positionna au creux de sa main le champignome.


« Une petite coiffure ? »

L’Artiste dégagea de tout son attirail une sorte de gros spray sur lequel était fixé un tuyau est un embout ressemblant à une lance a incendie. Il tira sur un manche, et une quantité si impressionnante d’air humide sortit de la conduite que Sencha trébucha et se retrouva assis par terre. L’Artiste s’empressa d’aider le petit druide à se relever et le remit dans sa position initiale.


« Voilà maintenant ne bouge plus »

Par naïveté Sencha suivit tout simplement les ordres du sculpteur qui lui commença son œuvre. Quelques minutes passèrent, le druide sentit sa peau se crisper. Il tenta de bouger un peu mais aucuns de ses membres ne répondaient.

« Le spray paralysant devrait avoir fait effet » affirma Winon

En effet la mobilité de Sencha était réduite à zéro. Il ne pouvait bouger, seul quelques beuglements pouvaient sortirent de sa bouche.

« Ah AH AH AH AH !!! Tu feras maintenant partit de ma collection.»

La nature malsaine du pirate s’était maintenant révélée. Il amena une cloche en verre et la posa au dessus du druide.

Sencha mourra certainement de faim et d’épuisement dans les prochains jours. Mais il mourra néanmoins dans les règles de l’art, pétrifié dans toute sa splendeur portant à la main un objet convoité.

Nous quitterons le petit homme sur les quelques paroles de l’Artiste qui causa la mort ,sa mort :

« AH AH AH AH ! La sculpture est comme l’art dramatique, à la fois le plus difficile et le plus facile de tous les arts. AH AH AH AH »
avatar
Lamia Carn
Vamp
Vamp

Localisation RP : South Blue
Rang/Grade : Ingénieur naval
Supérieur : Alexander 'Brask' Roc

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les préparatifs pour un long voyage

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum