Une rencontre

Aller en bas

Une rencontre

Message par Kobby le Jeu 1 Avr - 15:11

Depuis que j’étais monté sur le navire de transport en tant qu’émissaire de Garp, personne n’osait m’adresser la parole inutilement. Choyé et mis à l’écart, je souffrais d’une oisiveté qui ne me seyait pas. Certes, je ne pouvais leur en vouloir cependant, je n’avais pas apprécié d’être tenu à l’écart de la vie de l’équipage. Je ne sus que rétrospectivement qu’une bataille s’était déroulée et qu’elle avait engloutie une bonne partie des constituants du navire. Même notre arrivée à quai ne me fut signalée que le lendemain ; je fus tiré de mon sommeil par les cris agaçants de quelques mouettes. J’avais veillé assez longtemps pour étudier les caractéristiques de la grande ortie. J’essayais de chasser la brume autour de ma tête en la secouant. Comme chaque matin, j’entendis les deux coups sur ma porte puis un tintement et enfin plus rien. Si je ne m’en tenais pas à la logique, je pourrais supposer que mon petit déjeuner arrivait de sa propre initiative chaque matin à ma porte. Je pris quelques minutes pour me sustenter et faire mes ablutions. J’étais un peu vexé de ne pas avoir un poil à raser, mais je n’étais pas pressé. Les coupures que récoltait mon mentor me dissuadaient de commencer à me raser trop tôt. C’est donc avec un visage glabre et enjoué surmonté d’un foulard du dernier chic que je fis mon arrivée à Gemeylrum.


La ville offrait à son visiteur un aspect prospère. En effet, on ne pouvait ne pas s’étonner de la quantité de marchandise qui parcourait les quais. Des caisses, barils et sacs montaient à dos d’humain à bord de navires de toutes sortes. Galères, frégates et caravelles avalaient d’un appétit gargantuesque les richesses infinies de cette île. Tout ce mouvement avait un côté intimidant et je me sentais étranger à ces puissantes forces en action. Certains des hommes marquaient leur appartenance à la caste des bourgeois en s’habillant beaucoup plus richement que ne voulais le sens commun. Fourrures et joyaux lestaient excessivement des hommes chétifs à l’égo surdimensionné. Au simple regard jeté sur leur face, on pouvait deviner le bilan quotidien. Un visage digne et sévère faisait état d’une vente insatisfaisante pendant qu’un sourire incoercible dénotait la joie d’une bourse qui change de main. Même les ouvriers et autres flâneurs témoignaient de la richesse du commerce dans cette ville. Seul un élément gâchait la beauté de ce spectacle, l’odeur rance de quelque alcool mal digéré. J’ôtais le foulard qui ornait mon coup afin de le mettre devant mon nez comme dernier rempart face à la barbarie du suc gastrique mêlé au rhum et autres substances dont je ne voulais entendre parler.


Je pris une bouffée d’air pour vérifier l’efficacité de cette mesure et n’en fut que partiellement satisfait. Ce n’était pas plus terrible que les soirées de fête à bord du navire et je décidai de ne plus y penser.


*Je dois retrouver ce marchand avant qu’il ne fasse une mauvaise affaire et que ça ne le mette de travers.*


Je pris la décision de m’engager dans la foule pour y pêcher le renseignement que je cherchais quand je repérai quelques choses de fort intriguant. Parmi tous les hommes bien mis se promenait un homme à l’aspect même du brigand : vêtements déchirés et sales, cheveux hirsutes. Un stéréotype des plus parlants faisait faire à ceux qui le croisaient un pas en arrière si bien qu’il fendait la foule avec une simplicité révoltante. Intrigué, je portai mon regard sur lui et vis avec surprise une couleur verte dans des cheveux gras et redressé, par un procédé inconnu, sur sa tête. Je le suivis et le rattrapai non sans mal. Quand je fus à son niveau je reconnus la nature de cette intrigante couleur verte : c’était un plant d’ortie, sujet de mes recherches. Je m’adressai à l’inconnu en ces termes.


« Bonjour, je ne sais pas si vous avez remarqué… »


*J’en doute fort*


« Mais vous avez un plant d’ortie qui a pris racine dans vos cheveux. »


*Probablement en se nourrissant de l’écosystème qui orne ta tignasse*


« J’aimerais vous en soulager pour l’étudier à mon gré. Je pense que ça va légèrement piquer. »


Sans attendre de réponse de sa part, j’arrachai d’un coup sec l’ortie.


Dernière édition par Kobby le Mer 21 Avr - 10:58, édité 1 fois
avatar
Kobby
La brindille
La brindille

Localisation RP : South Blue, Gemeylrum
Rang/Grade : Sergent-chef

Feuille de personnage
Points de vie:
0/0  (0/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre

Message par Lou le Mer 7 Avr - 18:04

"Tidja ! C'pas possible! Bordel de crotte de saloperie d'malédiction à la mort moi l'noeud ! J'le fais exprès ou quoi?!!!"

Tel était le doux chant que l'on pouvait entendre dans un sentier aux alentours de Gemeylrum... ou plutôt dans un fossé, pour être plus précis. Quant à l'auteur de ces mélodieuses injures, c'était Lou, le vagabond castagneur.

Mais reprenons au début si vous le voulez bien, quelques heures auparavant.

Lorsque Lou quitta le navire de Padre, il se mit à marcher dans le port, puis les rues de Gemeylrum. Tout sur cette île le poussait au questionnement, rien ne lui était familier. Et dans sa tête résonnait encore les conseils du vieux Padre, un en particulier.

"Évite de te faire remarquer gamin! du moins pour l'instant!"

Un conseil qu'il aurait bien aimé suivre, mais il n'était pas dupe: on le remarquait quoi qu'il fasse, et ça n'était pas pour la beauté de sa frimousse.
Toujours est-il qu'au cours de sa ballade, il s'enferma de plus en plus dans ses pensées, jusqu'à laisser ses pieds le conduire où bon leurs semblaient. c'est ainsi qu'il s'écarta de plus en plus de la ville pour échouer dans les fourrés.

Se relevant, Lou balaya d'un revers de main les crasses vertes qui ornaient ses vêtements. Il sortit sa longue carcasse du fossé pour reprendre le chemin de la ville. Il n'en était pas loin; déjà les sentiers sinueux se transformaient en chemins entretenus puis en routes pavées. Les cabanes firent elles aussi place à des maisons soigneusement alignées et de tailles presque similaires. Au fur et à mesure que Lou s'approchaient du centre de la ville, l'animation des rues augmentaient sensiblement tandis qu'augmentait la foule. Il sentit assez rapidement que les regards à son égard étaient toujours aussi soutenu. L'épisode du fourré ne jouait d'ailleurs pas en sa faveur, ses guenilles étaient maintenant maculées de terre.
Mais Lou s'accommodait maintenant mieux de l'attitude suspicieuse de la population. Il y devenait même de plus en plus indifférent. La foule s'intensifiant, ça devenait même un avantage. Les gens s'ecartaient d'eux même à sa vue, lui laissant un passage facile et claire. Petit à petit il retombait dans ses pensées...

"Je n'dois pas perdre de vue mon objectif... Il faut qu'je me renseigne sur c'te bateau, la Marie-Volante, et aussi sur l'aut.. Aïe!!!"

Une légère piqure à l'arrière du crâne le sortit de sa rêverie !

Il se retourna rapidement, pour tomber nez-à-nez avec un jeune homme au sourire mi-forcé, mi-gêné. Il tenait dans une main une tête d'orties et tout en se grattant la tête de l'autre.

Lou mit un temps à comprendre,puis l'observa pendant quelques instants, muet. Contre tout attente, il éclata d'un grand rire.

"Haha, l'autre! T'es passé à coté d'une bonne patate toi! J'tais en plein dans ma tête et j'me fais faire les poux par un passant! Ça vaut mieux que d'tomber dans un fossé t'vas m'dire!"

Il avait dit ça d'un ton jovial, tout en époussetant ses loques. Un nouveau regard vers son "agresseur" lui communiqua l'incompréhension de celui-ci. Ses yeux réfugiés derrière ses lunettes étaient interrogateurs, et son sourire virait au rictus. Mais, sans qu'il sache vraiment pourquoi, le garçon lui inspirait de la sympathie.

"Fais pas c'te tête! Y pas d'mal! J'm'appelle Lou, j'suis pas d'ici!" s'exclama-t-il en lui serrant la main.
"Et si t'aime ce genre de verdure, pas trop loin y en a un plein buisson, haha, ça tu peux m'croire!"
avatar
Lou
Le roublard
Le roublard

Rang/Grade : Loubard

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre

Message par Kobby le Dim 11 Avr - 13:35

Contre toute attente, j’eus beaucoup de facilité à déloger la plante qui se prélassait dans cet univers de kératine enrobé de graisse. Mon sens de la curiosité scientifique fut déçu de voir que la plante n’avait pas poussé sur la tête de l’homme qui se trouvait en face de moi. Maintenant que je voyais son visage, je constatais que sa tenue allait de pair avec son visage. Il avait une tête qui donnait l’impression que ses tissus étaient plus denses que le granit. Tout en lui irradiait une vie plongée dans la violence et son regard indécis et scrutateur étirait les secondes en heures. Imperceptiblement, ma main s’en alla loger au creux de mes cheveux dans un geste qui annonçait ma confusion. De même, mes lèvres s’étiraient dans un sourire contenu puisque je craignais de lui faire croire que je moquais de lui.


*J’aurais dû laisser la plante où elle était, à cause de ça je vais devoir me battre avec ce rocher ambulant. Je vais m’éclater la main sur son visage et je ne pourrai plus soigner mes plantes. J’aurais dû apprendre à combattre avec mes jambes. AH NON ! Je préfère pouvoir marcher que de m’occuper de mes…*


J’étais totalement perdu dans ma réflexion oubliant même la menace du stéréotype de bandit devant moi quand un rire éclatant interrompit ma transe. Comme une bulle qui éclate, ma pensée dériva vers mon inconscient tandis que mes yeux reprenaient leur place dans mes orbites. Le spectacle que je vis me glaça les os. C’était comme si un loup s’était mis à sourire. J’allais presque lui demander de m’agresser afin de remettre l’équilibre du monde en place, mais je n’eus ni le temps ni la malchance de le lui exprimer.


« Haha, l'autre! T'es passé à coté d'une bonne patate toi ! »


*Je n’ai pas vu de patate, de quoi il parle ?*


« J'tais en plein dans ma tête et j'me fais faire les poux par un passant! Ça vaut mieux que d'tomber dans un fossé t'vas m'dire! »

*Il a bien raison pour le coup, j’aimerais bien avoir le courage de le faire.*


J’étais indiscutablement vexé qu’il n’agisse pas comme je l’attendais en plus de la plante qu’il avait eu l’indélicatesse de récolter sans l’avoir planté. Sans remarquer son ton jovial, j’attendais avec une impatience grandissante qu’il ait le courtoisie de m’envoyer un coup de poing comme je l’avais prédit. Ignorant totalement son sens du savoir-vivre, il époussetait ses vêtements. Mon sourire que je voulais poli se transforma en rictus pendant que mon corps se préparait à la bagarre. J’eus aussi la chance de le voir intervenir avant que le moindre mal ne soit fait. Il prit ma main dans la sienne et accompagna ce geste de paroles qui enfin détendirent mes traits.


« Fais pas c'te tête! Y pas d'mal! J'm'appelle Lou, j'suis pas d'ici! Et si t'aime ce genre de verdure, pas trop loin y en a un plein buisson, haha, ça tu peux m'croire! »


J’avais honte d’avoir mal agis à son égard alors je répondis avec un filet de voix.

« Je m’appelle… »

Je m’éclaircis la gorge avant de reprendre.


« Je m’appelle Kobby. Vous allez trouver étrange que je vous dise cela, mais je vous ai maltraité à l’intérieur de mes pensées à cause de mes préjugés sur vos vêtements. Je voudrais me rattraper en vous offrant un repas à cette taverne là-bas. Qu’est-ce que vous en dîtes ? »
avatar
Kobby
La brindille
La brindille

Localisation RP : South Blue, Gemeylrum
Rang/Grade : Sergent-chef

Feuille de personnage
Points de vie:
0/0  (0/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre

Message par Lou le Lun 19 Avr - 18:47

"Et Vl'a qu'l'autre, il me mire avec des soucoupes vides comme celle des merlans, pour m'dire d'aller m'ombrer si j'veux pas qu'y m'rafistole la trogne! Fissa, j'lui envoie une d'ces patates à t'retourner la barre colonesque! C'que ça à fait d'ailleurs ! Depuis on l'appelle le Bolide, rapport à sa chaise à roulettes haha !"


Si vous étiez à Gemeylrum un certain jour, dans une certaine auberge, peut-être avez-vous pu voir cette scène des plus étranges: celle d'un officier de marine trop jeune écoutant avec perplexité, mais non sans un brin d'amusement, les histoires d'un vagabond crasseux. Les clients autours d'eux ne savait pas trop quoi faire, face à cette table bruyante et insolite, qui dénotait des habituels marins saouls, autochtones amateurs de rhum voir pirates en vacances.

Lorsque Kobby avait adressé ses premières paroles à Lou, les mots "offrir un repas" n'était pas tomber dans l'oreille d'un sourd! Lou avait dès lors montré beaucoup d'enthousiasme pour se diriger vers la première taverne visible, au point que les 2 compères s'y rendirent presque en courant. L'auberge dans laquelle ils s'installèrent ne payait pas de mine, mais Lou n'en avait que faire. C'était en fait la première auberge digne de ce nom dans laquelle il entrait, qui plus est pour se faire offrir un repas!

A peine étaient-ils assis que le vagabond beuglait au tavernier de leur apporter à boire de quoi se sustenter (il avait du voir un jour on ne sait où que ça se faisait de beugler "TAVERNIER!!"). Kobby rougit affreusement, mais Lou ne remarqua pas.
Un serveur vint immédiatement les trouver, non pas pour prendre leur commande, mais pour leur demander de baisser d'un ton... ce qu'il ne fit pas. Etait-ce l'uniforme de marine de Kobby ou l'allure particulière de Lou qui l'arrêta dans sa démarche?

"Vous pourr... ... ... euh qu'est-ce que je vous sers messieurs ?.. .... ....." furent les seuls mots qu'il réussit à leur adresser.

Kobby commanda quelque chose que Lou ne comprit pas.

"Je prend l'même que lui ." dit Lou, peu désireux de faire remarquer son inexpérience en tant que client.

Une fois servi ( un verre de jus de fruit particulièrement délicieux), Lou observa Kobby, qui lui même observait les clients autours d'eux.

Ce jeune homme bien habillé était intrigant. Il avait à première vue une allure de gamin empoté peu sûr de lui, mais plusieurs petits détails mettaient cette hypothèse à mal.
Tout d'abord lors de leur avancée fulgurante vers la taverne, Lou avait pressé le pas... et pas qu'un peu! Pourtant, une fois arrivé, Kobby ne montrait aucun signe de fatigue ni même d'essoufflement... Preuve d'une bonne condition physique de base.. Ensuite ses mouvements: quelque chose n'allait pas, ils étaient précis, rapides, assurés, tout le contraire du caractère immédiat du bonhomme. Et enfin, un détail qui ne pouvait pas échapper à Lou: le jeune homme était un sec. Beaucoup de combattants font la grosse erreur de croire que la force d'un homme est directement proportionnel à sa masse musculaire ou sa taille. Mais pas Lou. En regardant plus attentivement Kobby, il pouvait apercevoir au travers de ses vêtements une musculature seche et puissant. Kobby avait le même genre de carrure que la sienne...

Après quelques secondes, Kobby surpris le regard de Lou, qui fut à son tour un peu gêné. N'aimant que très peu cette sensation, Lou déversa un flot de paroles. Qui il était, d'où il venait, comment la bouffe lui goutait, etc... Il évita néanmoins d'aborder des sujets plus fâcheux ...

A vrai dire il était plutôt content! A peine débarquer, on lui offrait un repas, et il discutait avec ce qui lui semblait être peut-être un ami !
avatar
Lou
Le roublard
Le roublard

Rang/Grade : Loubard

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre

Message par Kobby le Mer 21 Avr - 11:54

Au mot « repas », Lou partit au pas de course vers la première taverne qu’il voyait. Ce fut si surprenant que je faillis le perdre de vue avant de me reprendre et le suivre. La porte de l’établissement faillit partir en morceaux quand Lou la poussa et le gérant vint promptement avant même que mon invité ne l’appelle. J’étais convaincu que l’aspect de mon compagnon avait arrêté son élan, mais je n’en dis rien. Dans le brouhaha de ce bistrot, j’avais du mal à distinguer les propos de l’homme venu à notre rencontre étant donné que Lou montrait une forte disposition à hausser la voix. J’étais affreusement gêné de voir le gérant se tortiller dans tous les sens en cherchant à comprendre si on était venu pour détruire son établissement ou seulement pour manger. Afin de couper court à sa réflexion, j’énonçai les deux premiers aliments à disposition de mon esprit.


« Un jus de Goyave et des côtes de bœuf je vous prie. »


Je fus étonné de voir l’homme acquiescer puisque je n’avais vu ce fruit que dans mes livres. Lou ajouta à haute voix qu’il voulait la même chose avant de prendre spontanément la direction d’une table qui faisait le coin. On s’y assit et je parcourus la salle du regard pour tâter l’effet de notre couple. Je fus soulagé de constater que personne ne nous épiait. En fait, toutes les personnes présentes avaient l’œil vitreux de celui qui commence à boire à l’aube.


*Au moins personne ne nous regarde et je ne devrais pas attirer leur attention avec un regard chargé de désapprobation.*


Revenant à mon invité, je vis qu’il avait légèrement penché la tête en m’épiant. Il avait la même expression que Garp quand il allait me dire de manger un peu plus souvent. Je ne pus m’empêcher de le regarder dans les yeux et le faire hésiter. Cependant, cette réaction ne dura pas longtemps et nous fûmes interrompus par l’arrivée des plats. Lou se lança dans le récit de ses origines et ses goûts culinaires tout en mangeant. Il ressemblait à Luffy surtout dans son humeur expansive et communicative. Je me sentais soulagé par sa présence et me mis moi aussi à raconter des bribes de ma vie actuelle avec Garp.


« […] Un héros de la marine qui connait les mers du monde comme sa poche, il n’y a rien sûrement aucun pavillon au monde qui ne soit pas connu de lui. »
avatar
Kobby
La brindille
La brindille

Localisation RP : South Blue, Gemeylrum
Rang/Grade : Sergent-chef

Feuille de personnage
Points de vie:
0/0  (0/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre

Message par Lou le Mar 27 Avr - 14:28

« […] Un héros de la marine qui connait les mers du monde comme sa poche, il n’y a rien sûrement aucun pavillon au monde qui ne soit pas connu de lui. »

C'est avec fierté et respect que Kobby avait prononcé ces paroles. Il observa en suite un court instant de silence, presque solennel.Le jeune homme reprit alors, pas mécontent de son effet, d'une voix plus gai, comme pour fidéliser l'intérêt du vagabond.

La fenêtre de la taverne laissait passer quelques rayons de soleil qui éblouissaient les yeux du jeune marine au fil des mouvements de son visage. Kobby s'était lancé avec panache dans l'énumération des exploits du fameux Grap... Rapg... marin ! Il semblait lui vouer une admiration sans borne, toutefois mêlé d'une certaine crainte. De récit en récit, Kobby se faisait de plus en plus exubérant, allant parfois jusqu'à mimer les instants poignants!

Lou le regardait avec circonspection ... Non pas qu'il eut mis en doute les histoires de son nouvel ami ou que cette verve nouvel l'eut troublé ; il lui semblait par contre qu'il lui manquait quelque chose, qu'il ne comprenait pas tout. Une subtilité, un élément qui rendrait tout ça plus cohérent...
A force de se creuser la tête pour comprendre ce qu'il avait raté, il en vint (une fois encore) à se laisser conduire par ses pensées. D'un œil distrait il observait les volutes de fumée qui dansait au gré des rayons de soleil, tandis que sa tête voguait de plus en plus loin dans les méandres de son imagination. Le son roulant de l'atmosphère du bar autours de lui, la chaleur aussi le poussèrent un peu plus loin dans l'oubli physique.

Il se voyait posé sur la proie d'un riche navire, fendant les flots le doigt pointé vers l'horizon, distribuant de sauvages patates aux rois des mers trop fous pour l'attaquer... Des îles par milliers apparaissaient dans sa longue-vue et le marin de la vigie s'étouffait à force de cirer "Terre! Terre!". Mais déjà ces clichés de liberté disparaissaient pour révéler ce qui au fond de son âme le taraudait véritablement... Un coup de feu... Un inconnu et son navire...

Un toussotement le ramena sur terre. Kobby le regardait. Avait-il surpris son moment d'absence? Apparemment non, il était toujours occupé à parler du marine Grap?.. Parg...?
A ce moment précis, Lou compris ! Dans un grand éclat de voix, il s'exclama:

"Mais, attends! En fait t'es d'la marine ????"


Les têtes aux tables voisines se retournèrent d'un seul mouvement: Lou avait brisé la monotone tranquillité de cette taverne une fois encore ...


Dernière édition par Lou le Mar 4 Mai - 15:06, édité 1 fois
avatar
Lou
Le roublard
Le roublard

Rang/Grade : Loubard

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre

Message par PNJ OPR le Jeu 29 Avr - 13:44

"Mais, attends! En fait t'es d'la marine ????"


Cette phrase avait littéralement raisonné, tant et si bien que le silence était marquant : le barman essuyait ses verres sans rien dire, le service se poursuivait dans un calme étrange et certains visages étaient tournés vers les deux personnes à table….

Un silence… Une minute, deux minutes, trois minutes… cinq minutes

Et là, d'un coup, une personne se leva, un homme assez grand à la mâchoire prognathe proéminente donnant à son style tout de suite moins de classe : " QU'EST CE C'EST QU'CA !!! " hurla t il prêt des 2 personnes, laissant son haleine nauséabonde les couvrir librement, toute branchie dehors, l'homme-poisson avait une étrange ressemblance avec une race connue grâce ses mains palmées dans de grands voiles colorés : un homme poisson-bêta de son petit nom bien trouvé reflétant toute son intelligence. Il ne semblait pas très nerveux, les combattants sont une race de poisson bien connue pour tenir 3heures dans un verre sans bouger. D'ailleurs il fallut a cet homme un instant avant de poursuivre, sans doute le temps que les connections neurales se reprogramment pour enchainer sur la suite. La suite qui, étrangement, fut pleine de larmes ! Oui, cette armoire à glace pleurait : " Z'AVEZ TUE TOUT L'MONDE !! " hurla t il en balançant un direct du droit à Lou : " La marine ils sont pourris !!!! PREND CA !! " tentant de réitéré son geste sur la personne qui avait osé prononcer le mot marine sans avoir compris qui l'était réellement…

Affaire à suivre…
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre

Message par Lou le Lun 3 Mai - 15:45

Une très grosse beigne; voilà ce que Lou venait de se prendre en pleine face! Lui qui jamais ne s'était fait surprendre en face à face venait de se faire rosser sans autre forme de procès.

Lorsque cette "chose" s'était mise à brailler, Lou avait ouvert de grands yeux: le monstre qui s'était mis à pleurer était un homme poisson, et il n'avait jamais eu l'occasion de croiser un individu de cette espèce. Le spectacle de cette immense bestiole au yeux inondés était d'ailleurs des plus étrange !

Et puis il y eu la rupture. Une main énorme écrasant littéralement son visage et le collant au sol ! Le vagabond avait rarement essuyer un coup d'une telle force! De fait, les hommes poissons sont dix fois plus forts que des humains normaux... Mais ce détail, Lou l'ignorait totalement. Étendu au sol, il s'interrogeait à toute vitesse. Qui était ce monstre et pourquoi l'avait-il attaqué... Il était sûr de ne pas le connaître pourtant ... ... En tout cas c'était un beau raffut! Lui qui s'était promis de faire profil bas ... D'un autre coté il n'y était pour rien ... ...

*Et puis basta! C'est c'te bête qu'a lancé les joyeusetés ! Et j'me suis rarement fait aussi bien rosser! Pas question de laisser passer un adversaire de ce calibre! J'le dérouille et puis j'cavale*

Après avoir mentalement résolu le problème, Lou prit le temps de se lever et de regarder son adversaire. Un silence de plomb régnait dans l'auberge. La tension était palpable. Aucun des clients présents ne bougeaient, tous avaient les yeux rivés sur les 2 bêtes rares au centre de la salle. Kobby le jeune marine semblait quant à lui aussi perplexe qu'on peut l'être face à une telle situation. Lou ne le remarqua pas, son attention étant entièrement occupée par ce qu'il y avait juste devant.
L'homme poisson se dressait face à Lou, : il faisait bien 2 mètres 50 de haut, pour la largeur d'une porte... à double battant. Ses yeux étaient vides : peut-être se demandait-il comment Lou avait fait pour se relever, où peut-être ne comprenait-il tout simplement rien ...

"J'sais pas ce que j't'ai fait, mais j'dois dire que t'as une bonne patate, face d'anus! J'en ai perdu une dent! Mais t'vas voir, je suis pas revèche quand il s'agit d'casser du Monstro ! Quand j'en aurai fini avec toi, même la purée tu d'vras t'la farcir à la paille !"

Lou avait dit ça d'un ton mi-excité, mi-furieux. Il n'avait pas aimé, mais alors pas du tout, être le premier à toucher le sol, et cet adversaire monstrueux lui promettait un combat dantesque!
Bouillant de l'intérieur, il fonça vers la bête!

"Méga Patate !!"


Dernière édition par Lou le Mar 4 Mai - 14:09, édité 1 fois
avatar
Lou
Le roublard
Le roublard

Rang/Grade : Loubard

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre

Message par Kobby le Lun 3 Mai - 21:09

N’ayant eu aucun interlocuteur pendant plus de quelques secondes depuis mon départ du Donut’s Dog, je profitais allègrement de cette oreille attentive pour partager mes aventures. Je n’étais pas peu fier de ma position auprès de celui que je considère comme un héros et je tentais par une prose où se mêlait mon admiration et mon respect craintif de dépeindre ce personnage. Lou était le genre de personne qui savait écouter et lui faire le récit de mes pérégrinations était assez plaisant, aussi me laissais-je aller à quelques fantaisies ; brodant par-ci, par-là. Je ne voulais pas mentir, mais je voulais qu’il revive avec la même intensité ce que je considérais comme la période la plus trépidante de ma vie. De mer en océans, d’îles en continent, je retraçais avec fougue et fierté un trajet semé d’ennemis et d’opprimés libérés du joug de pirates opportuns. Avec quel bonheur je lui rapportais le sourire d’une jeune fille sauvée ou bien l’expression d’un pauvre hère affranchi ! Quelle béatitude me prenait quand j’imitais mes précédant combats contre de vils personnages ! J’étais enfin à ma place et je vivais mon rôle de justicier comme un rêve, oubliant la fatigue et les privations, la douleur et la solitude. Je savais que j’avais trouvé ma voie et j’avais furieusement envie de le faire comprendre à mon nouvel ami.


C’est donc avec perplexité que je recueillis son exclamation quant à mon appartenance à la marine.


*Bien sûr que je suis à la marine, je ne tiens pas un stand de crêpes.*


J’allais éclater de rire quand je perçus avec effroi le silence qui était tombé dans la salle. Je sentais avec angoisse les regards de l’assistance me darder le dos.


*Apparemment, il n’était pas le seul à ne pas avoir intégré ce détail. Je croyais que l’uniforme me serait d’une grande aide dans ce genre de situations. Peut-être devrais-je mettre l’accent sur mon appartenance militaire. Je devrais envisager de changer de bandana, même si je tiens beaucoup à celui-ci. Une chemise avec une mouette dessus ? Non, je porte une veste déjà, ça ne se verrait pas. À moins que je ne l’enlève pour combattre. Oui mais là on saurait déjà que je suis de la marine.*


C’est sur cette pensée, qu’un grand fracas brisa la lourde torpeur qui avait envahi le lieu, comme si ma pensée avait dépeint sur l’atmosphère. Quelques dizaines de centimètres au-dessous de moi, Lou avait le visage écrasé par une main comptant trois doigts. Je regardais l’individu en face : c’était un beau spécimen d’homme-poisson massif à l’air abruti. Ces larmes étaient confondantes et j’avais du mal à comprendre en quoi sa tristesse et son agressivité se recoupaient. Exceptionnellement, je réussis à ne pas divaguer et à repenser à la situation présente. Bien que de carrure impressionnante, je n’étais absolument pas intimidé et ce pour la simple raison que je savais que la monstruosité pouvait revêtir des formes assez diverses. Un bon vieil homme jovial pouvait aussi bien être plus dangereux que cette statue animée, il n’y a avait qu’à regarder Garp.


*Quoi qu’il en soit, je dois mettre un terme à cet affrontement. Je m’en veux de ne pas savoir qui est le fautif. De toutes les façons, je fais confiance à Lou même si je me verrais dans l’obligation de le stopper de force pour clore le combat sans trop de blessés.*


Ignorant pour l’instant les deux protagonistes, je me tournai vers les spectateurs avides d’émotions fortes pour leur asséner avec toute l’autorité dont j’étais capable de quitter la salle.


« Je suis le sergent-chef Kobby, je vous demande votre coopération afin de garantir votre sécurité. Veuillez quitter l’établissement sans paniquer. »


Je compris après-coup qu’il était inutile de leur demander d’éviter le chaos étant donné que mon discours n’arracha qu’un battement de cils à ceux qui pouvaient encore bouger. Alors, je pris un invalide sur mon épaule en demandant au patron de m’aider à en sortir d’autres. À ce moment-là, je vis avec satisfaction les gens s’entraider pour sortir non sans râlant. Évacuer tout le monde me prit un certain temps, participant à la recrudescence de mon appréhension. Le souffle court, je retraversai la porte du bistrot me préparant au pire.
avatar
Kobby
La brindille
La brindille

Localisation RP : South Blue, Gemeylrum
Rang/Grade : Sergent-chef

Feuille de personnage
Points de vie:
0/0  (0/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre

Message par Lou le Jeu 6 Mai - 18:27

C'est dans un grand fracas de bris de verre et de charpentes que Lou traversa la vitre de l'auberge pour se viander ( c'était le mot) sur le pavé. Les yeux aux ciel, il fit un rapide récapitulatif des évènements.

Quelques instants plus tôt, il s'était précipité sur cet énorme monstre, à qui il avait collé une patate avec une étonnante facilité. L'animal eut l'air d'accuser gravement le coup: il ne bougea pas pendant plusieurs secondes, et Lou se dit avec une certaine fierté que malgré sa taille étonnante, il n'en était pas moins sonné. Il se trompait...

La vrai raison de cette absence était en réalité la lenteur des connexions nerveuses du bougre, car une fois la douleur arrivé à sa caboche, ses yeux changèrent pour laisser apparaître une rage féroce.
S'en suivi un échange de coups étonnant: dans une folle colère, l'homme-poisson battait l'air comme le mobilier de ses énormes poings, tandis que Lou tentait d'éviter les attaques du colosse. Il dansèrent ainsi quelques instants, sans remarquer l'exode de plus en plus frénétique des clients de la taverne.

*J'peux pas continuer comme ça... C'est un coup à m'reprendre une tatouille!*


Profitant du fait que la bestiole s'attardait à briser une table avec rage, Lou sauta sur son dos, et lui enfonça ses deux index dans les yeux.

"Coup de Furet numéro 5, L'aveugl..!" Bwarf !

Il ne put finir sa phrase! D'un mouvement d'épaules, l'homme-poisson l'envoya valdinguer 5 mètres plus loin, où il s'écrasa dans une des fenêtres de l'auberge. Couché sur le sol, il pouvait entendre les cris de douleur de la bête, alors que de nombreuses petites coupures commençaient à picoter sa peau.

*Quel adversaire étonnant... J'aurais du viser les boules... ... Est-ce que ce truc à des boules ?! Quelle brute... enfin, on va voir c'qui vaut sans les yeux!* se dit-il en se relevant.

Regardant aux alentours, il remarqua que personne ne faisait attention à lui. Non pas qu'il ai une tendance au nombrilisme, mais lorsqu'on sort d'un bar par la fenêtre, on s'attend à être remarqué. Mais c'était mal connaître Gemeylrum.

Gemeylrum, ville dont la première fierté était le rhum, était un lieu où l'ébriété et les rixes de bar étaient courantes. Non pas qu'il soit habituel de voir un homme traverser une vitre à mach 2, mais de là à dire que c'était rare ... L'activité extérieur avait donc repris son cours aussi vite qu'elle l'avait arrêté, et tout le monde s'affairait à ses occupations dans la plus grande indifférence.

Enjambant la fenêtre, Lou revint dans l'auberge. Elle était totalement vide désormais, hormis El Monstro qui se couvrait les yeux en rageant et tapant au hasard, et Kobby, qui depuis l'embrasure de la porte regardait le carnage d'un air désolé !
avatar
Lou
Le roublard
Le roublard

Rang/Grade : Loubard

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre

Message par Kobby le Ven 7 Mai - 15:40

En entrant de la taverne, j’eus l’impression de m’être trompé d’endroit. Je n’étais absolument pas venu chercher un entrepôt de chutes de bois. Un bric-à-brac improbable de morceaux de basse qualité faisait office de tapisserie et des tentures en verres brisé et en tâches de vomi complétaient la bâtisse où je m’étais introduit. Seul le pas hagard de Lou témoignant de la puissance de son adversaire et les gestes furieux et asynchrones de celui-ci m’aidaient à reconnaître le lieu que je venais à peine de quitter.


*Eh bien ! Ils n’ont pas chômé ! Il va falloir arrêter ce dingue avant qu’il ne détruise la moitié de la ville même si je n’ai aucune envie de m’approcher de lui plus que nécessaire. Ah mon Dieu ! Même d’ici, je sens son haleine monstrueuse. Je ne sais pas si je ne préférerais pas un bon coup de poing afin de m’évanouir et ne plus pouvoir humer son fumé.*


Je n’avais d’autres choix que de le combattre. Prenant une dernière bouffée d’air frais, je refermai la porte de l’établissement, nouai mon foulard autour de ma bouche et déposai ma veste de Marine sur ce qui restait du bar. J’étais fin prêt à en découdre et a fortiriori l’ivresse guerrière de Lou était communicative. Le défi n’était pas d’atteindre la bête étant donné qu’il ne cherchait aucunement à se défendre ; il se contentait de balancer ses mains dans toutes les directions sur un rythme endiablé dans un pastiche d’une danse qu’affectionnait certains jeunes de mon âge. Pour un affectueux de la castagne comme Lou, se mouvoir parmi les coups de boutoirs était impropre à ses goûts belliqueux. Le jeune homme paraissait presque ravi qu’on lui rende ses coups. Cependant, un survivant face à « La Poigne » faisait rarement le difficile en matière d’affrontement. Je ne tenais pas à essayer le son de ses phalanges sur ma mandibule. Profitant de ma fraîcheur physique, je fis un sprint vers l’énorme créature. Mes yeux suivaient ses mouvements et mes jambes rapides et agiles suivaient mes directives avec empressement. Je retins mon souffle à portée de ses poings, tant à cause de la pression qu’à cause de son hygiène douteuse. Je fis successivement un pas chassé pour éviter une attaque par le devant puis une flexion du dos pour éviter l’autre bras et son cortège de violence. Dans cette position, je reçus un souffle qui méprisa le linge protecteur devant ma bouche et entra griller tous mes sinus nasaux.


*Il est resté exposé au soleil quinze jours après sa mort, ou quoi ?*


Ce relent indescriptible me coûta mon équilibre puisque je trébuchai sur un bout de papier flasque qui traînait sur le sol, probablement depuis l’ouverture de ce boui-boui. J’allai m’étaler par terre sous le nez de mon ennemi. Dans un mouvement de panique, je lançai mon pied dans son entrejambe et me couvris la tête et le torse des deux bras, prêt à encaisser la réaction inéluctable de mon adversaire.


Dernière édition par Kobby le Mar 11 Mai - 21:59, édité 1 fois
avatar
Kobby
La brindille
La brindille

Localisation RP : South Blue, Gemeylrum
Rang/Grade : Sergent-chef

Feuille de personnage
Points de vie:
0/0  (0/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre

Message par Lou le Mar 11 Mai - 18:11

"Oops"...

L'onomatopée sortit seule, telle une vérité qui ne souffrait d'aucun doute, d'aucune erreur. Un instant, le temps suspendit son cours... Un instant seulement, car ensuite il reprit de plus belle.

A quelques mètres de Lou le monstre hurla. Son cri était puissant, plein de douleur et de rage.

*Il a donc des boules...*

Ses mains, qui durant quelques secondes avaient serré son entrejambe, prirent alors le chemin des cimes, pour s'abattre violemment sur le plancher, où reposait accessoirement Kobby, dit la brindille... L'avalanche qui martela ensuite le sol fut d'une violence terrible et chaotique! Il Monstro frappait large et sans discernement! Lou ne put vraiment voir ce qu'il advenait de Kobby, mais il y avait un infime chance qu'il passe entre les mailles de cette tentative de massacre aveugle et bordélique.

"Ouille..."

Sans se poser plus de question, Lou chercha un objet qui puisse bousculer la poiscaille enragée. Hélas à l'exception d'un vieux piano droit, la taverne ne présentait plus aucun mobilier valable...

Qu'à cela ne tienne.

Inspirant un bon coup, Lou plia ses jambes et empoigna deux des coins inférieurs de l'instrument.
D'un geste sec, il souleva en expirant l'air de ses poumons, les jambes en appui. L'étonnement lui vint.

*Ca passe plus facilement que je ne l'aurais cru... Les rues d'Héphaï m'ont fait plus solide que je ne pensais...*


Les bras tendus au dessus de lui, le piano dans les mains, Lou jeta un coup d'œil rapide vers l'homme-poisson. Celui-ci semblait petit à petit recouvrer la vue, et avait cessé de détruire le plancher, qui n'était plus que trous, cratères et lames de bois brisées. Un vrai bombardement. Mais, fait encore plus marquant, le sol était surtout vide...Où donc était passé Kobby ? Encore une question ...

Lou se ressaisit! Il fallait arrêter de penser, c'était un combat ici ! De plus, le monstre commençait à faire attention à lui. Sans plus attendre, il lança l'instrument de toute son force vers la bestiole. Son épaule gauche le lança violemment! Si porter un piano était (à son grand étonnement) à sa mesure, le transformer en projectile valable était par contre un peu au dessus de ses capacités...

Dans un bruit de corde et de bois brisé, le piano s'écrasa en partie contre l'homme-poisson: recouvrant la vue, il avait minimisé l'impact d'un revers de bras. Visiblement essoufflé et endolori, il posa ses yeux furieux sur Lou, qui se tenait l'épaule, haletant.



"Ben quoi! T'as mal? C'est qu'un piano ! "



*... arf... quelle bonne vanne ...* pensa-t-il, insouciant .
avatar
Lou
Le roublard
Le roublard

Rang/Grade : Loubard

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre

Message par Kobby le Mar 11 Mai - 23:04

Il m’était impossible de garder mon calme dans une situation comme celle-ci ; j’étais conscient que je devais me dégager au plus vite de ce bourbier au risque d’y laisser des plumes. Par un hasard anatomique, l’homme-poisson eut l’air d’avoir aussi mal que si j’avais frappé en plein dans le mille. Je fus incapable de bouger pendant son cri de douleur ; non pas à cause de l’intimidation, mais à cause des effluves pestilentielles que dégageait sa bouche. La sanction ne se fit pas attendre, le temps de retrouver ses esprits, ce qui dura tout de même un bon moment, il me regarda avec haine et se mit à tambouriner sur moi de ses mains. Les coups étaient beaucoup moins puissants qu’il n’y paraissait puisque mon attaque précédente avait porté ses fruits. Seule la masse de ses bras associée à la gravité faisait la violence de ses offensives. Malgré son affaiblissement, mes avant-bras n’étaient pas trop de deux pour bloquer ses assauts répétés.


La douleur se greffait en couches sur mes membres et je commençais à sentir la fureur s’emparer de moi. Un brasier de rage et de frustration naquit dans ma poitrine, je sentis mes tempes rythmer mes battements cardiaques, tout mon corps réclamait réparation. Quand ma colère atteignit son paroxysme, elle se transforma en une haine indicible, un plaisir anticipé de la souffrance d’autrui, une volonté tenace de faire souffrir. C’était un sentiment sale et dégradant que je trouvais évident, limpide et incontournable. Je ne pouvais lutter contre ce besoin de tordre, d’écraser, de défigurer avec toute la hargne qui s’emparait de moi. Alors, je lui assénai un coup de pied sur le talon et profita de son effet pour rouler sur moi-même et me mettre à l’abri. Le temps de faire quelques pas de côté, je vis un projectile que je ne pus identifier, tant ma folie m’avait spolié de tous mes sens, s’abattre sur lui. Sans prendre le temps de reprendre mon souffle ou de constater mes blessures que je ne sentais aucunement, je me lançai à toute vitesse dans sa direction en projetant mon poing droit vers sa mâchoire. Je me constatai une force dont je ne me croyais pas capable étant donné que mon ennemi fut projeté à quelques mètres de moi avant de s’aplatir sur le sol. Il était littéralement assommé. Doucement, ma respiration se calma et mon cœur ralentit. Je regardai avec honte ce que j’avais fait. J’avais usé de violence pas seulement pour rendre la justice, mais pour satisfaire un besoin personnel, une pulsion basse. Le cœur lourd, je m’installai dans le coin où j’avais mis ma veste de marine et méditai sur mes actions.


*À l’avenir, il faudra que je garde en tête que je me bats pour mes idéaux, non pas pour un motif aussi abject que la vengeance, sans quoi, je ne vaudrai pas mieux que ces individus que je traite de criminels.*


Le visage entre les mains et le rouge sur les joues, je me promettais que, plus jamais, je ne céderais à cette vile tentation. Je venais de prendre conscience que devenir fort n’était pas uniquement affaire de se surpasser en matière de capacités physiques ou mentales, mais aussi acquérir une maturité afin d’utiliser avec distinction ses pouvoirs. Je décidai de m’excuser auprès de ma victime à son réveil et raffermis ma volonté de ne me battre que pour la justice.


*Je regrette que Garp ne soit pas à mes côtés. Lui, il saurait sûrement quoi me dire. Je lui en parlerai à mon retour au Donut’s Dog. D’ici-là, allons faire notre travail !*


Prestement, j’enfilai mon uniforme avant d’aller vérifier l’état de Lou et de l’homme-poisson. Il était debout à quelques mètres de moi quand je lui demandai.


« Tu n’es pas trop blessé ? »


J’allais vérifier l’état de mon adversaire et m’aperçus qu’il n’avait pas trop l’air amoché. Cependant, l’amertume que je ressentais au fond de mon âme ne partait toujours pas.


Dernière édition par Kobby le Ven 14 Mai - 1:24, édité 1 fois
avatar
Kobby
La brindille
La brindille

Localisation RP : South Blue, Gemeylrum
Rang/Grade : Sergent-chef

Feuille de personnage
Points de vie:
0/0  (0/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre

Message par Lou le Mer 12 Mai - 18:09

C'était fini.

Le calme était revenu. Le monstre était à terre, terrassé par le jeune officier Kobby...

Ce n'était pas plus mal. Ce combat n'avait de toute façon plus beaucoup de sens.
La rage guerrière de Lou retombait doucement. Il n'était pas homme à garder rancune. Selon lui, lorsqu'un combat avait été livré, les différents des deux protagonistes n'avaient plus cours. Il était lavé dans l'affrontement.

Prenant petit à petit conscience de ses blessures, il s'assit au sol, et entreprit de se rouler une tige de tabac.

« Tu n’es pas trop blessé ? »

Lou observa un instant Kobby: il semblait gêné, mal à l'aise. C'était peut-être du à cette rage soudaine qu'il avait déployé... C'était un garçon puissant, sans nul doute, mais les réalités du combat lui échappait peut-être encore ... Ce n'était de toute façon pas à Lou d'en juger.

"T'inquiètes... J'ai connu pire! Dans 2 heures j'suis remis"

Puis, regardant l'homme poisson, il s'exclama:

"Quel combattant étonnant tout d'même... J'imaginais même pas qu'un homme puisse être si baraque..."

Lou tira un bouffarde, et son regard se posa autours de lui. Quel chantier...Toute cette destruction lui rappelait de vieux souvenirs. Du mobilier de la taverne, il ne restait plus rien. Le piano qu'il avait lancé ne méritait plus son nom, et le plancher semblait avoir subi l'assaut d'une charge de bison.

Ça avait été un beau combat, assurément.

"Reste un truc qui m'chiffone j'dois dire... "
dit-il en s'adressant à Kobby. "Qu'est-ce qui l'a mis en rage le Monstro ?"
avatar
Lou
Le roublard
Le roublard

Rang/Grade : Loubard

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre

Message par Kobby le Sam 15 Mai - 18:43

De la taverne, il ne restait que l’enseigne à l’extérieur ; l’intérieur ne comptait plus aucun meuble de solide, même pas le bar sur lequel j’avais posé ma veste. Il s’était effondré au moment où j’y posai la main tant il avait été fragilisé par notre combat. Cela mis à part, l’atmosphère qui régnait était celle qui venait après un jeu particulièrement éprouvant. En effet, Lou avait l’air d’avoir passé un bon moment malgré ses blessures et il était d’humeur égale. Prenant une feuille entre ses doigts et quelques herbes friables, il se concocta un remède miracle avant de répondre à ma question par l’affirmative. Le regard serein qu’il m’avait jeté alors, me fit comprendre qu’il allait on ne peut mieux. Par contre, ma mauvaise humeur me collait à la peau telle une chemise chargée de sueur dans une forêt Amazonienne. Je n’avais assurément aucune envie de parler et surtout pas celle de commenter ce qui venait de se produire. Comme pour souligner ce contraste, Lou déclara.


« Quel combattant étonnant tout d'même... J'imaginais même pas qu'un homme puisse être si baraque... »


Par chance, c’était une de ses phrases qui ne nécessitaient pas de réplique, aussi gardai-je le silence en me complaisant dans ma culpabilité. Les poings serrés à en chasser le sang, je regardais avec appréhension ces instruments. J’avais sans l’ombre d’un doute gagné en puissance sous la tutelle de Garp. Cependant, je doutais de la légitimité de ce pouvoir.


* À quoi bon chasser les pirates si je me comporte comme eux ?*


Je sentais que ma réaction avait quelque chose de puéril ; quel que soit la manière dont je m’accuserais, cela ne changerait rien. Je ne pouvais pas m’empêcher d’y penser pour autant, comme un enfant qui triture une blessure pour voir. Je regardai en direction de mon ami et je le vis perdu dans ses pensées. Il devait probablement se repasser l’affrontement dans tous ses détails jusqu’au moment où il se tourna vers moi et dit d’un air perplexe.


« Reste un truc qui m'chiffone j'dois dire. Qu'est-ce qui l'a mis en rage le Monstro ? »


Visiblement, il ne s’encombrait pas comme moi de pensées d’ordre éthique. Il était calme et totalement détendu de sorte que son humeur déteigne légèrement sur la mienne. Je ne voulais pas être discourtois à cause de mes préoccupations donc je lui répondis.


« Tu sais, au début du combat, j’étais perdu dans mes pensées. Je ne remis mes pieds sur terre qu’après l’avoir entendu te plaquer la tête contre le sol. J’espérais que tu m’expliquerais ce qui avait causé ce combat. Apparemment, nous n’en saurons plus qu’après son réveil. »


Mon sens pratique sortit de l’arrière plan de mon esprit pour me rappeler mes devoirs ; je ne devais pas négliger mes fonctions de sous-officier par distraction. Cela me permit de me ressaisir et d’annoncer.


« Il faudrait que je prévienne une patrouille pour qu’elle vienne l’arrêter, je ne me sens pas le courage de le prendre sur mon dos.»


Aussitôt dit, aussitôt fait, j’ouvris la porte et hélai une patrouille qui passait à proximité juste au moment où j’en sortis la tête.
avatar
Kobby
La brindille
La brindille

Localisation RP : South Blue, Gemeylrum
Rang/Grade : Sergent-chef

Feuille de personnage
Points de vie:
0/0  (0/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre

Message par PNJ OPR le Lun 17 Mai - 15:03

" Halte là !! " Hurla une voix grave à l'intonation peu commode suivie d'un bruit de bottes qui raisonna tout à coup. Suite à la situation, une personne qui était sorti précipitamment de l'établissement avait alerté la marine. Le plus incroyable dans cette situation résidait dans le fait qu'on le voyait la patrouille qu'une fois l'affrontement terminé, peur des représailles ? En plus les 5 hommes aux couleurs de la marine avaient l'air d'être sorti de nulle part avant de franchir un à un les portes de l'établissement. A noter que celui qui avait parlé venait de heurter le sergent-chef.

Celui qui semblait être le chef s'avança vers son collègue :" Officier, faites moi un détail de la situation que je poserai dans mon rapport pour la cours martiale ! " il fit claquer une petite cravache dans sa main tandis que 2 des hommes précipitaient vers le chasseur de prime, menottes en main et les 2 derniers se dirigèrent vers l'homme poisson au sol, lui administrant un tranquillisant pour être sur qu'il ne se relèverait pas malgré tout.
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre

Message par Lou le Lun 17 Mai - 16:11

S'il devait y avoir une constante dans toute société, de tout temps, ce serait très certainement le profil psychologique type du gardien de la paix lambda.

Fière, le torse bombé tel un coq qui chante les pieds dans la fange. Sans oublier le regard accusateur et agressif. C'était une petite troupe de caricatures qui venaient d'entrer dans la taverne, à grand renfort d'éclat de voix autoritaires et ridicules. Le fait qu'ils arrivent à la fin d'évènements qui requéraient pourtant leur présence n'avaient pas l'air de les toucher plus que ça.

Face à ces cinq incompétents, Lou savait exactement à quoi s'en tenir. Ils allaient hausser le ton en baragouinant des ordres stupides précédemment mémorisés, pour en fin de compte lui passer les menottes. Ici où ailleurs, le modus operandi de "La Loi" était le même.

Il fallut plus au moins trois secondes pour que le chef de la mascarade confirme la théorie.

Pas d'échappatoire possible, et puis de toute façon Lou n'avait pas la tête à fuir. Avec un peu de chance il y aura un drap sur la paillasse de sa cellule: confort assuré... Et pas question d'entamer le combat...

Il écrasa donc sa cigarette sur le sol de la main droite. De la main gauche il saisit un petit morceau de verre qui trainait là, et le fit glisser dans la doublure de sa manche ... ça pourrait servir.

Puis, toisant la bande de guignols qui lui faisait face, il se releva et tendit les mains.

"J'espère qu'on s'recroisera l'ami..."
dit-il en jetant un dernier regard à Kobby.


La suite ici


Dernière édition par Lou le Lun 21 Mar - 10:45, édité 2 fois
avatar
Lou
Le roublard
Le roublard

Rang/Grade : Loubard

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre

Message par Kobby le Mar 18 Mai - 1:27

Quand j’avais appelé la patrouille, je ne me doutais pas que leur venue allait dépasser mes attentes ; leur chef, identifié à la moue désapprobatrice qui semblait figée sur son visage, s’arrêta à quelques centimètres de moi. Non content de m’imposer sa contigüité physique, il claironna des instructions sur un ton cassant.


« Officier, faites-moi un détail de la situation que je poserai dans mon rapport pour la court martiale »


*Court martiale ?*


Ses paroles furent suivies d’un geste qui attira mon regard. Il faisait claquer dans ses mains une cravache probablement pour m’intimider moi ou bien les membres de la patrouille.


D’ordinaire, j’étais un garçon jovial et assez bienveillant. Cependant, les évènements de tantôt et le sale caractère du nouvel arrivant commençaient à faire se réchauffer mon sang.


*Du calme, tu ne vas pas refaire la même erreur que tout à l’heure, tout de même.*


Je pris une longue inspiration sans répondre à celui qui se trouvait devant moi et parcourus son uniforme d’un regard distrait. La manœuvre qui était censée m’aider à garder mon fragile équilibre échoua étant donné que je constatai l’absence totale de signe de grade sur son uniforme. Outre la cravache et son absence lors de la bagarre, il ajoutait à son irrespect de ses devoirs le fait qu’il ne s’était pas présenté et une fantaisie dans son accoutrement. Intérieurement, je m’agitais en m’efforçant de n’en rien laisser paraître. Mon trouble dura quelques instants pendant lesquels je ne répondis pas à la question de mon vis-à-vis.


* Ce n’est décidément pas ma journée.*


« J'espère qu'on s'recroisera l'ami »


Les mots de Lou calmèrent mon agacement. Je ne pouvais me permettre de compliquer la situation ce qui mettrait sa liberté en péril. Je lui répondis quelques instants avant son départ.


« Je te promets de te sortir de là. Alors, attends-moi, car je viendrai quel qu’en soit le prix. »


Me tournant vers l’homme qui attendait toujours ma réponse, je lui dis la vérité.


« Malheureusement, je ne connais pas les circonstances exactes du début du combat. Je n’ai pu qu’évacuer l’assistance avant de mettre fin à l’affrontement. Puisque je garde souvenir de l’évènement et que je peux aisément retrouver les témoins, je vous propose de me laisser me charger de cette corvée. Je sais que vous pourriez douter de mon efficacité à cause de mon âge et vous ne seriez pas le seul. Cependant, je suis sous les ordres du Vice-amiral Monkey D.Garp et il me confie souvent ce genre de tâches. Je suis convaincu que vous aurez le même discernement que ce grand homme. »
avatar
Kobby
La brindille
La brindille

Localisation RP : South Blue, Gemeylrum
Rang/Grade : Sergent-chef

Feuille de personnage
Points de vie:
0/0  (0/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre

Message par PNJ OPR le Ven 21 Mai - 23:47

"Le Vice-amiral Monkey D. Garp ? C'est ça et moi je suis sous les ordres de l'Amiral en chef Sengoku. Vous venez avec nous à la Base où l'on tirera toute cette affaire au clair !"

L'homme fit claquer sa cravache pour marquer la fin du débat. Il n'avait pas l'air d'avoir aimé que le jeunot conteste son autorité, c'était lui le chef de la patrouille et il entendait bien le rappeller en donnant régulièrement des petits coups de cravache pour inciter ses hommes à la vitesse. Celui qui lui avait confié cet objet devait être sadique ou bien particulièrement stupide. De leur côté les quatre soldats avaient fait leur office, à savoir menoter le chasseur de primes et l'homme poisson pour les ramener avec eux. Sans plus de cérémonie les Marines se dirigèrent vers la sortie de l'établissement, emmenant avec eux leurs prisonniers.


[La suite dans un autre topic à savoir : une cellule pour Lou et Kobby en attendant l'interrogatoire.]
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum