Omaha beach.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Omaha beach.

Message par PNJ OPR le Lun 10 Mai - 2:25

La plage de Omaha, une plage déserte où l'on peut faire la sieste paisiblement, uniquement bercé par le bruit des vagues. Cet endroit est, à en croire les habitants de l'île, un vrai délice. Un petit paradis sur terre... Il n'y a personne à l'horizon, pas la moindre habitation, au delà de la plage un petit talus par delà lequel on devine une plaine fertile. Une île acceuillante somme toute.

Dommage qu'il n'y ait strictement personne en vue... La seule population vivante du rivage étant composé de crustacés, on pourrait être assez étonné d'y voir des promeneurs... Toutefois, les débris de coque et les morceaux de navire échoués sur la plage lui donnaient un charme assez rustique. Un véritable petit bijou.
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omaha beach.

Message par Xan le Lun 10 Mai - 17:45

Une plage déserte... La brise fraiche du matin qui caresse les cheveux, la pince d'un crabe qui mort la joue de l'homme endormi sur le rivage... Trempé jusqu'aux os par son naufrage récent, à l'abandon sur la plage, Xan l'Apostat s'éveille.


Il dormait tellement bien. Il était tellement heureux de retrouver son lit après tout ça. Tout ça quoi? Il avait la vague impression d'avoir traversé une période particulièrement désagréable, sans parvenir à s'en souvenir. Bah! L'important était qu'à présent, il se retrouvait chez lui, bien au chaud sous sa couette, laissant tous ses ennuis derrière lui. Quoique au chaud... Il sentit comme un courant d'air glacé. Les serviteurs avaient ouvert la fenêtre? Et puis cette humidité... Est-ce qu'il pleuvait dans sa chambre? Les esclaves n'étaient donc plus bons à rien? Incapables de venir fermer une fenêtre lorsque le temps tourne à l'orage... Ni d'éteindre les lampes. Cette lumière était insupportable. Et puis qu'est-ce que c'était que ça encore. Sa joue lui faisait mal. Le jeune homme grommela. Est-ce que le chat de la maison venait se faire les griffes sur lui? A présent qu'il commençait à se réveiller tout à fait, il sentit également qu'il avait du mal à respirer. Comme s'il avait quelque chose sur le nez et la bouche. Il voulu inspirer profondément, mais quelque chose de mouillé, salé et râpeux s'engouffra presque jusque sa gorge.


Il se réveilla en sursaut, toussant et crachant, se redressant sur les coudes. Le crabe qui le pinçait prit peur et s'enfuit à toutes pattes. Son écharpe, trempée et pleine de sable, qui avait glissé de son visage pour ne se retrouver que devant ses orifices respiratoires, fut expulsée de sa bouche et s'échoua mollement sur le sable. Sable blanc qui, dès qu'il ouvrit les yeux, lui renvoya la lumière du soleil comme multipliée par cent, lui brulant les rétines. L'Apostat referma les paupières aussitôt et se retourna pour se laisser tomber sur le dos, toussant et crachant toujours, essayant de se débarrasser du sable qui avait envahi sa langue. Il expulsa par la même une bonne partie de l'eau de mer qu'il avait avalée. Complètement déboussolé, il n'arrivait pas à réfléchir correctement. Pour le moment, son corps hurlait trop pour laisser la moindre place à son esprit.


Il avait l'impression que chacun de ses muscles était parcouru de courbatures. Il avait mal au bras, là où quelques heures plus tôt, cette fouine de mercenaire lui avait planté ses griffes. Ses poumons le faisaient souffrir également, comme si après avoir été gorgés d'eau, ils avaient du mal à se refaire à l'oxygène. Et puis il y avait cette migraine. Instinctivement, il passa une main derrière son crâne. Il sentit une fine croute de sang coagulé sous ses cheveux. C'était une blessure de rien du tout, qui guérirait sûrement d'elle-même, mais cela n'empêchait pas la douleur d'être bien présente. Et puis il y avait ce contact désagréable de ses vêtements trempés et pleins de sable... Le noble resta là un moment, trop occupé à maugréer contre son inconfort pour réfléchir clairement. Mais petit à petit, son cerveau se remit en route. Où est-ce qu'il pouvait bien être? Comment avait-il atterrit là? Qu'est-ce qu'il s'était passé. Il n'avait plus aucun souvenir depuis le moment où il avait repéré cet homme poisson, dans le marché...


Bon, ce n'était pas en restant allongé là sans bouger qu'il obtiendrait des réponses. Lentement, très lentement, l'ancien Tenryuubito ouvrit les yeux. Tout doucement, afin de les laisser s'habituer à la lumière. Il vit d'abord un ciel bleu magnifique. Le soleil était haut dans le ciel. La matinée était sans doute bien entamée. Petit à petit, il parvint à ouvrir grand les paupières, puis à se redresser sur son séant. Il put alors voir qu'il se trouvait sur une plage, très jolie par ailleurs, jonchée de débris de bois et de quelques crabes. En voulant se mettre debout et s'appuya par mégarde sur son bras blessé, la douleur le fit retomber en arrière. Le noble jeta un œil à sa plaie. Rask avait fait du bon travail, finalement. Malgré tout ça, elle ne s'était pas rouverte. Elle semblait même en bonne voie de guérison. C'est là, lorsqu'il se rappela que le vieil homme poisson l'avait soigné, que Xan se souvenu de tout à la fois.


Comment il avait enrôlé Greev, s'était battu sur le pont du navire qu'ils avaient volé avec les Traqueurs alors que Grisom et LionFish les rejoignaient. Puis comment ils avaient fuit dans la tempête. Le plus vieux des hommes poissons avait voulu le soigner mais, répugnant à être touché par celui-ci, et n'étant même pas sûr de ses compétences, il l'avait envoyé s'occuper du forgeron en premier, afin de juger de quoi il était capable. Et comme il semblait plutôt bien s'en tirer, il lui confia son bras. Réfrénant toute l'horreur que lui inspirait la laideur de son médecin, le capitaine lui lança un regard amical, confiant. Même dans cette situation, il devait s'attacher la confiance de son équipage. Voir son amitié, si possible. Bien que l'idée qu'une personne de son sang puisse être amie avec l'un d'eux soit ridicule. Bref, après ça, ensemble, ils avaient affronté la tempête. Dans l'anxiété de la situation, Xan s'était laissé à hurler un bon coup sur Greev pour le réveiller. Le jeune garçon avait perdu connaissance après être reparu sur le pont. Et il n'était vraiment pas temps de dormir. Ils étaient déjà trop peu à quatre pour manier un si gros bâtiment.


L'Apostat s'en rendit rapidement compte. Malgré tous leurs efforts, ils parvenaient tout juste à conserver l'embarcation hors des flots, alors la diriger... Le pirate avait choisit un navire bien trop gros pour le peu qu'ils étaient. De plus, si Rask s'en sortait plutôt bien, Grisom et Greev ne semblaient pas avoir la moindre expérience de marin ou presque. Serviteurs incapables. S'il avait eut son équipage d'esclaves avec lui, le sang bleu aurait très bien pu faire face à cet orage. Au lieu de ça, dérivant presque au gré des vagues, ils s'en étaient prit une monstrueuse de coté, et le bateau s'était brisé en deux. Ejecté, le forban se retrouva il ne savait comment accroché désespérément à un débris flottant, ne trouvant nulle trace de ses compagnons, lorsqu'une poutre soulevée par une vague vicieuse vint lui heurter l'arrière du crâne. Après ça, le trou noir.


Le marin se releva et se mit à faire les cent pas. Il passa bien une bonne dizaine de minutes à morigéner contre ses idiots de subordonnés, contre le mauvais sort, pleurant sur le navire qu'il avait eut tant de mal à dérober avant de le voir sombrer à peine quelques heures plus tard. Puis il en arriva à lui-même et à sa stupidité d'avoir cru qu'il pourrait faire un bon pirate. Il donna un violent coup de pied dans une planche qui trainait par là, se fit mal, sauta à cloche pied en maudissant cette saleté de bout de bois, tout était sa faute. Finalement, il se laissa tomber sur une petite dune, fixant l'horizon.


'Génial... C'est vraiment génial... Ah, il est beau, l'homme censé faire tomber les Tenryuubitos. Censé trouver le One Piece et unifier les pirates à sa cause. Comment est-ce que j'ai pu être aussi crédule. Je pensais vraiment que ce serait aussi facile que dans mes romans? Je suis un abruti fini... Qu'est-ce qu'ils feraient, eux? Qu'est-ce qu'ils feraient ces héros, dans ma situation?'

L'Apostat se mit alors à y penser. Qu'est-ce qu'ils feraient, eux? Seuls sur une plage, sans aucune nouvelle de leurs compagnons? Il s'aperçut alors que malgré son désir de s'inspirer d'eux et de leurs lignes de conduite, il n'avait cessé depuis l'attaque du navire d'avoir des pensées en totale opposition avec celles-ci. Bon il y avait le stress de l'abordage, des combats. Il n'avait pas vraiment eut le temps de réfléchir aux notions d'égalité ou de loyauté...

'Après avoir passé tant de temps à me chercher des compagnons, la première chose que je fais après les avoir perdu, c'est me morfondre sur moi-même...'

Il s'aperçut que sa tendance à l'auto-dépréciation avait ressurgit, et d'une manière plutôt violente. Il se releva.

'Après tout, c'est mon équipage, même si ça ne l'est que depuis peu. Je ne peux pas les oublier si facilement.'

Il essayait de se persuader lui-même. Ou plutôt de s'éduquer. D'oublier tous les principes qu'il prétendait haïr chez les Tenryuubitos. Par exemple, abandonner toute personne derrière soi pour accomplir un objectif. Non, ça n'allait pas se passer comme ça. Ses héros n'abandonnaient jamais leurs amis. Il retrouverait les siens. Bon, il lui semblait toujours tout à fait ridicule qu'ils puissent être amis, mais hey! On ne change pas comme ça, du jour au lendemain. Néanmoins, il était temps de se reprendre en main.

-Mon navire a sombré?»,
dit-il à voix haute. « Et alors? J'en volerai un autre. Mon équipage a disparu? Je le retrouverai. Mes objectifs ne sont que retardés. C'est seulement le début de l'histoire. Le premier chapitre. Le héros doit bien en passer par certaines épreuves avant d'arriver à la fin! »


Oui, Xan se prenait pour le héros d'une histoire gravitant exclusivement autour de lui. Mais bon, on l'a dit, on ne change pas du jour au lendemain. Cependant, ces pensées lui permirent de retrouver un certain optimisme. La première chose qu'il fit après s'être reprit en mains fut de débarrasser une grande planche de son sable en la lavant dans la mer. Il fit de même avec ses vêtements, qu'il étala ensuite sur la planche et les laissa sécher. Ils avaient été un peu abimés, mais une fois secs, le pirate retrouvait un aspect beaucoup plus présentable. Et l'image était ce qu'il y avait de plus important. Une bonne première impression apporte souvent plus d'informations qu'un interrogatoire poussé. Et d'informations, il en manquait cruellement. Où se trouvait-il? Où étaient ses compagnons? Ou trouver un nouveau navire pour s'en aller? L'Apostat aurait besoin d'autochtones pour répondre à ses interrogations. Il lui fallait trouver un village. Peut-être que les autres s'y trouvaient déjà, attablés à une taverne, se demandant ce qu'il était devenu.


Le capitaine se rendit soudain compte qu'il avait soif. Et faim. Il décida d'examiner les débris afin de voir s'il n'y avait pas quelques vivres échoués. Ensuite, il grimperait sur le talus. Il devinait une plaine derrière celui-ci, peut-être y repèrerait-il un village. Sinon, il pourrait toujours longer le bord de la plage. Il trouverait bien un bourg côtier. C'est se forçant à cet optimisme que Xan l'Apostat s'activa. Tentant de ne pas retomber dans ses travers d'antan.
avatar
Xan
L'apostat
L'apostat

Localisation RP : West Blue
Rang/Grade : Capitaine

Feuille de personnage
Points de vie:
600/600  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omaha beach.

Message par PNJ OPR le Mar 11 Mai - 0:11

Dans les décombres du navire, l'Apostat parvient à mettre la main sur une caisse de biscuits secs éventrée. Un peu d'attention lui fait remarquer qu'environ la moitié des biscuits sont récupérable, épargnés par l'eau.

Le talus gravi, l'Apostat voit sous ses yeux une grande plaine verdoyante qui s'étend sous ses yeux. Au loin, une forêt, mais beaucoup plus près de lui une sorte de grosse bicoque situé au millieu de champs en piteux états, surement les fermiers du coin. Un peu à l'écart de la ferme, assis sur ce qui (de loin) ressemblait à une grosse meule de foin, se tenait un homme. Si le pirate décidait de s'approcher, il pourrait constater qu'il s'agissait là d'un fermier bien sale mais muni d'un fusil tout neuf et visiblement en très bon état.
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omaha beach.

Message par Xan le Mar 11 Mai - 11:09

[Bouarf, tout mauvais, mais j'aurais pas eut le temps de le faire plus tard dans la journée.]

Le pirate savoura ses biscuits secs autant que les plats quatre étoiles qu'il dégustait autrefois. Il n'en restait pas beaucoup, mais c'était toujours ça de prit. Il regretta de ne pas pouvoir trouver une bouteille de rhum déposée par les vagues, mais après tout, c'était déjà pas si mal. Bref, après avoir mangé ce qu'il pouvait sauver, Xan s'élança à l'assaut de la bute qui le surplombait. Le sommet fut rapidement abattu, et son vainqueur pu observer les environs.

Il failli retourner sur la plage s'allonger pour se noyer dans son désespoir. Il n'y avait absolument rien, pas âme qui vive, si ce n'était une vieille ruine entourée de champs mal – ou pas du tout – entretenus. S'il n'y avait pas eut l'homme au fusil sur sa botte de foin, le capitaine aurait pu penser qu'il ne s'agissait que d'une bâtisse abandonnée. Avant d'être vu, il redescendit sur la plage et s'assit pour réfléchir, étudier les options qui s'offraient à lui.

Il pouvait évidemment aller directement jusque la porte de la maison et frapper à la porte. Il pouvait également aller voir ce répugnant vieil homme sur son tas de foin. Enfin, il pouvait s'en aller en longeant la plage. Mais ce n'était pas de cette façon qu'il aurait des réponses. Non, il devait prendre contact avec ces répugnants paysans, à supposer qu'il ne vive pas seul. Tout de même, il aurait aimé avoir plus d'information sur cet homme avant d'avancer la bouche en cœur droit dans sa ligne de mire. Mais qu'importe la façon dont il y pensait, il ne voyait aucun moyen d'avancer dans cette plaine déserte sans être repéré. Il était rapide, mais incapable de se rendre invisible... Et si l'autochtone le voyait approcher comme un voleur, il n'y aurait aucune discussion, il lui tirerait dessus sans sommations.

Ne restait qu'à aller directement le voir. Ou frapper à la porte. Mais qu'importe la façon dont l'Apostat y pensait, cet homme avec son fusil avait tout de même l'air de quelqu'un qui monte la garde. Et s'il parvenait à convaincre ce garde qu'il n'avait aucune intention hostile, il serait sans doute plus facile de convaincre d'éventuels autres occupants. Bref, ne restait plus qu'à... Xan se releva et s'épousseta. Il inspecta soigneusement sa tenue, et prit son air assuré. Cela devait se sentir dans sa démarche également. Il ne fallait pas que le paysan puisse voir en lui une quelconque hésitation. Il colla sur ses lèvres un sourire sympathique. Oui, ça ne se verrait pas, mais il espérait que d'une manière ou d'une autre, ça se sentirait. Au pire, ce serait le cas dans le ton de sa voix lorsqu'il entamerait la discussion. Après avoir réfléchit à ce qu'il dirait, il s'élança.

Le noble remonta au sommet du talus, d'où il se mit bien en évidence, pas méfiant pour un sou, et fit mine d'observer les alentours. Lorsque son regard se posa sur le fermier, il fit un signe de tête évident, comme pour marquer sa satisfaction de rencontrer quelqu'un. Les mains bien en évidence en signe de paix, loin de sa rapière, mais tout de même suffisamment près pour pouvoir se défendre au cas où, l'Apostat avança tranquillement. Il pu nettement voir l'air revêche et méfiant de l'homme en approchant, mais ce qui le choqua le plus fut sa saleté. C'était dégoûtant. Comment pouvait-on vivre comme ça? Mais bon, il ne fallait rien laisser transparaître. Avoir l'air aimable, pacifique. En signe de salut, lorsqu'il fut assez près, Xan leva une main ouverte, toujours en signe de paix.

-Bonjour! » lança-t-il d'un ton guilleret. « Belle journée n'est-ce pas? Dites-moi, cette charmante propriété vous appartient-elle? »

Le pirate baissa la main. Si en apparence il avait l'air parfaitement détendu, en réalité il se préparait à réagir, au cas où l'autre décidait qu'il n'avait pas envie de discuter et qu'il préférait lui tirer une balle dans la tête. Alors, après une esquive sur le coté, il fonderait sur sa proie et il pointerait sa rapière sur la trachée. Peut-être serait-il plus coopératif de cette façon...
avatar
Xan
L'apostat
L'apostat

Localisation RP : West Blue
Rang/Grade : Capitaine

Feuille de personnage
Points de vie:
600/600  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omaha beach.

Message par PNJ OPR le Mer 12 Mai - 12:51

L'homme sur sa meule de foin continuait de mastiquer avec acharnement une substance noire passablement moche, le genre tabac à chiquer de très basse qualité. Il regardait s'avancer le noble aux atours encore humides dans sa direction, l'air vaguement intrigué, il leva les yeux vers lui. Une fois le pirate "vu", l'homme se décida à siffler deux grands coups. En réponse à son sifflement sans doute, des bruits sourds se firent entendre dans la maison, impossible de dire de quoi il s'agissait à cette distance mais rien n'en sortit.
Ce devait être la première fois qu'il voyait un type pareil dans les parages, cependant pas de quoi distraire le garde qui faisait son travail de façon exemplaire. Il leva son arme dans la direction du pirate tout en demandant d'une voix fatiguée par une trop longue attente.

"Qui t'es toi ? C'est la première fois que j'te vois toi... Envoie le mot de passe ou dégage..."

C'était de toute évidence un individu sans expérience millitaire à voir la façon dont il tenait son arme, si le pirate se décidait à passer à l'action, il aurait sans aucun doute le dessus mais après... quoi ?
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omaha beach.

Message par Xan le Mer 12 Mai - 16:11

[Assez ignoble comme post, et sûrement des fautes de frappe ou inattention, je relirais plus tard. Sinon, je voyais pas grand chose à ajouter... ^^']


'D'accord, toi, t'as pas décidé d'être arrangeant... Alors comment te faire parler? ...'

L'esprit du pirate tournoyait à toute vitesse, réfléchissant à la réaction de son interlocuteur, ses gestes, son expression. Il fallait qu'il lui soutire quelques informations, mais s'il se heurtait à un mur de silence, voir à des balles, il n'irait pas bien loin.

'Et puis qu'est-ce que c'est que cette histoire de mot de passe? Il a sifflé. Les coups venant du taudis étaient sûrement une réponse. C'était donc un signal. Un signal, un mot de passe. Il doit monter la garde. Mais sur quoi il veille? En tous cas il n'est pas seul. Je ne sais pas ce que valent ses compagnons, mieux vaut être prudent...'

Xan décida de faire comme s'il se fichait royalement de ces signes suspects. Et finalement, c'était assez vrai. Découvrir ce que magouillait un pouilleux n'était pas sa priorité. D'abord, obtenir les informations dont il avait besoin. Il ne se montra pas beaucoup plus inquiet après la déclaration de l'homme qui lui faisait face, mais leva tout de même les mains, paumes ouvertes, en signe de paix encore une fois. Il fallait endormir sa méfiance, ne pas avoir l'air d'une menace.

-Allons, mon ami, ne vous énervez pas... Vous savez, moi je ne cherche pas les ennuis... Tout ce que je veux, c'est quelques renseignements... »

Plus l'autre se sentirait en confiance, plus Jim Hawkins pourrait en profiter. Un homme sûr de sa supériorité est bien plus facile à abattre. Bon il fallait aussi que le marin trouve une histoire plausible pour justifier ses questions. Il ne mit pas longtemps à en dénicher une, piochée parmi les nombreuses qu'il avait eut l'occasion de lire.

-Voyez-vous, j'ai des amis qui ont prit la mer, hier dans l'après midi, espérant faire le tour de l'île. Mais je pense que la tempête les a surpris, parce qu'ils ne sont toujours pas revenus. J'ai décidé de longer le rivage, au cas où ils se seraient échoués quelque part, et j'ai effectivement retrouvé des débris, pas bien loin. »

Le capitaine montra la direction de laquelle il venait.

-Mais il n'y avait pas leurs corps. J'ai donc supposé, lorsque j'ai aperçu votre maison, qu'ils étaient venu dans cette direction. Vous ne les auriez pas vu? Deux grands gaillards, à la peau colorée. Un autre, plus petit, costaud, avec des marteaux... »

Puis, jetant un œil autour de lui, il ajouta:

-Ah, et puis... Est-ce que vous pourriez m'indiquer le village le plus proche? Je crois que je me suis complètement perdu... »

Il essaya de faire sentir à l'autre autant d'amabilité que d'embarras. Assurément, si on le renseignait, il s'en irait bien tranquillement...
avatar
Xan
L'apostat
L'apostat

Localisation RP : West Blue
Rang/Grade : Capitaine

Feuille de personnage
Points de vie:
600/600  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omaha beach.

Message par PNJ OPR le Ven 14 Mai - 13:24

Visiblement l'homme sur sa meule était surpris, ce devait être la première fois qu'il voyait quelqu'un d'aussi cultivé que Xan. Il n'avait pas du comprendre la moitié de ce que celui-ci lui avait dit mais visiblement il était rassuré. Par quoi ? Allez savoir, quelque chose dans l'attitude ou dans le discours du pirate avait apaisé l'homme qui cessa de pointer son arme sur l'ex tenryuubitos.

"Attends voir... Des gars échoués sur la rive ? Des colorés ? T'es sérieux ? Tes potes ça serait pas ceux qu'la Marine a embarqué ?"

Visiblement l'homme avait eu une illumination, il siffla de nouveau, trois fois. En réponse la porte de la maison s'ouvrit, laissant sortir deux jeunes paysans aussi crasseux que celui sur la mule et aussi armé ainsi qu'un vieil homme à l'air bien plus intelligent que les trois autres.

"Qu'est ce qu'y a Mike ? Tu peux pas t'occuper d'un visiteur tout seul maintenant ?"

"Bah y dit qu'il est pote avec ceux qu'Nepel a choppé alors j'me suis dit..."

"Je t'ai déjà dit de ne pas réfléchir ! T'es pas doué pour réfléchir ! Cela dit, pour cette fois t'as eu raison."

Le vieil homme tendit sa main à l'Apostat, visiblement avide de repartir sur des bases plus saines.

"Je m'appelle Jeb, ravi d'vous rencontrer. Vous devez être le veinard de la bande je suppose... Vot' nom ?"
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omaha beach.

Message par Xan le Ven 14 Mai - 20:49

Au fur et à mesure qu'il parlait, Xan vit la méfiance de son vis-à-vis s'endormir. Son discours portait ses fruits, tant mieux. Cela voulait d'abord dire qu'il n'aurait pas nécessairement à l'égorger, et ensuite qu'il avait peut-être un peu plus de jugeote que ne le pensait le pirate. Si le paysan comprenait qu'un affrontement n'était pas nécessaire, c'était toujours ça de prit. En plus de ça, l'apostat fut particulièrement heureux de voir son arme pointer ailleurs que dans sa direction. En revanche, ce qu'il lui répondit donna matière à réflexion au marin.

'Comment ça, embarqués par la marine? Attends, il se fout de moi, là? Ces abrutis ont réussi à se faire coffrer? Non, ça doit être quelqu'un d'autre. Quoiqu'il doit pas y avoir des tas de personnes qui s'échouent sur la même rive, même en pleine tempête. Ca veut dire que je vais devoir les sortir d'une base de la marine? Ils croient vraiment que j'ai que ça à faire?'

Le capitaine maugréa intérieurement, pestant une nouvelle fois contre ces incapables, avant de se reprendre une énième fois lui-même. Il oubliait bien vite ses bonnes résolutions. Ce n'était pas leur faute s'ils s'étaient fait capturés. D'ailleurs, lui-même avait de la chance de ne pas avoir été fait prisonnier pendant qu'il dormait, apparemment. Mais il n'était pas tant de songer aux « si ». Le pécore avait sifflé à nouveau, et voilà que trois hommes, dont 2 armés, sortaient de la masure voisine. Jim baissa les mains, en rapprochant une de la poignée de sa rapière. D'autant que le plus vieux n'avait pas l'air engageant. Cependant, après deux phrases échangées avec le premier, il sembla soudain beaucoup plus amical. Il lui tendit même la main. Réfrénant un frisson d'effroi en songeant ce qu'avait bien pu toucher cette main, l'Apostat la serra chaleureusement, et répondit.

-Jim Hawkins. Ravi également. J'avoue que je préfère une main tendu à un fusil levé. Enfin bref, excusez moi, mais je ne comprends pas bien la situation. Qui êtes vous, pourquoi m'avoir demandé un mot de passe, quand je suis arrivé? »

Le noble jeta un œil curieux autour de lui.

-Vous dites avoir vu mes amis? Où ont-ils été emmenés? Vous comprendrez que je suis pressé de les retrouver... »

Ce n'était pas le cas, pourtant Xan essayait de s'en convaincre. Qui sait, à se le répéter, cela deviendrait peut-être réel. Tout en posant ses questions, il ne cessait d'observer chacun des hommes qui l'entourait. Il ne pouvait se permettre l'erreur qu'il avait voulu provoquer chez le premier de ces paysans, endormir sa méfiance. Il ne pouvait faire confiance à un homme simplement à cause d'une main tendue.
avatar
Xan
L'apostat
L'apostat

Localisation RP : West Blue
Rang/Grade : Capitaine

Feuille de personnage
Points de vie:
600/600  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omaha beach.

Message par PNJ OPR le Mer 19 Mai - 10:28

Le vieux Jeb avait une poigne plus puissante que ce que son âge et son aspect extérieur laissait supposer. L'expérience de Xan en matière d'homme lui soufflait que ce pécore, bien qu'extrement sale, était fait du bois des chefs. Un tout petit chef mais un chef quand même.

Le Jeb eut un grand sourire aux questions du pirate. Il avait l'air d'aimer l'audace de celui-ci. C'était d'ailleurs surement la raison qui le fit répondre.

"Moi ? J'viens de t'le dire. Je suis Jeb, le vieux Jeb qu'on m'appelle. Pour le mot de passe..." Il lance un regard noir à Mike avant de revenir à l'homme en face de lui. "On verra plus tard... Ca dépendra d'toi."

Il marque une pause, semblant hésiter sur la conduite à adopter face à un noble détrempé se trouvant de sa propre bicoque, finalement il sembla opter pour une conversation sur le pallier.

"Pour ce qui est d'vos amis, comme cet idiot de Mike vous l'a dit ils ont été choppé par Nepel et sa bande. Nepel c'est l'Capitaine de la Marine qui règne sur cette île et quand j'dis qui règne c'est pas des blagues ! Il fait son foutu Roi ici l'Nepel !"

A parler trop vite et trop fort, le vieux s'offrit une bonne quinte de toux qui sembla inquiéter ses acolytes qui vinrent tout de suite à ses cotés, mais l'homme les repoussa rapidement.

"Où qu'y sont hein ? Spa dur. Tu suis la côte direction plein Ouest et t'arrives au village de Munroe. C'est là que s'trouve la base de la Marine, l'antre du Diable ! Après seul comme ça t'as pas une chance."

"S'tu veux les retrouver... J'peux t'et t'aider mais ça dépend de toi. Y s'trouve que Nepel est furax à cause d'un truc arrivé à son pote Babyface... Hors moi j'suis ravi d'faire chier Nepel donc si l'gars qu'a fait sa peau à Babyface venait m'demander de l'aide... Oh j'pense bien que j'laiderai s'il m'disait la vérité... Pas vrai les gars ?"


A l'unission les trois hommes répondirent un "oh oui Jeb !". En guise de conclusion le vieux adressa un sourire édenté à l'Apostat qui devait désormais faire un choix. Confiance... ou pas ?
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omaha beach.

Message par Xan le Mer 19 Mai - 23:51

Xan écouta parler le vieil homme avec intérêt. Il se rendit rapidement compte que même s'il n'était qu'un paysan, il avait quelque chose de plus que ceux qui l'entouraient. Les autres l'écoutaient et vu leur expression, cela n'avait rien de forcé, malgré le ton qu'il utilisait avec eux. Cet homme était simplement leur leader, et cela semblait normal à tout le monde d'être mené par un petit vieux. Et à vrai dire, cela semblait également normal au noble qu'il soit le chef de son petit groupe. Qu'importait le poids des ans sur ses épaules, il se tenait droit, et avait une prestance, une allure naturelle que le pirate tentait chaque jour d'imiter, de se créer artificiellement, par un jeu d'acteur plus qu'autre chose. C'est sans doute ce jour là que l'Apostat comprit qu'il ne deviendrait jamais un véritable leader. Il le jouait parfaitement, c'était sûr, mais s'il abandonnait son rôle, il n'avait absolument rien de ce qu'avait le vieux Jeb. Une certaine amertume l'envahit, qu'il se força à refouler. Il n'était pas temps de s'apitoyer à nouveau. Et puis il n'aurait qu'à continuer de jouer son rôle.

En tous cas, son vis-à-vis avait l'air d'en savoir long. Jim nota chacune des informations. D'abord, c'était un certain Nepel qui avait capturé son équipage. Nepel qui n'était autre que le seigneur et maître de l'île apparemment. Un marine tyrannique, semblant penser que l'endroit lui appartenait, abusant de son poste. Sur le moment, le marin ne tiqua pas plus que ça. Ce n'était pas son problème. Mais il fut vite rattrapé par les idéaux de ses héros d'enfance. Ceux-là même qui l'amenaient à vouloir destituer les Tenryuubitos, en plus de la rancœur qu'il éprouvait à leur égard. Le pouvoir ne pouvait être confié à une élite. Le peuple devait décider. Peut-être alors devait-il intervenir? N'était-ce pas son devoir, en tant que héros de l'histoire? Mais en même temps, ne serait-ce pas se mettre en danger inutilement? Ce serait aussi se faire bien voir par son équipage... Quoiqu'il ne les connaissait pas encore vraiment, peut-être se foutraient-ils royalement du sort de ces personnes.

Mais il était inutile de se poser ces questions tant qu'il ne les aurait pas retrouvés. Hawkins suivit du regard la direction que lui indiqua Jeb. Le village de Munroe hein? La base de la marine? Pour une fois, l'ancien Tenryuubito ravala son orgueil et crut sur parole le vieil homme lorsqu'il lui affirma qu'il n'aurait pas une chance seul. En revanche, il eut beaucoup plus de mal à croire à l'aide providentielle du petit groupe.

'Tu te fous de moi, vieil homme? Tu serais ravi d'aider l'assassin de Babyface? Et pourquoi pas quelqu'un qui cherche simplement à retrouver ses amis en foutant le bordel dans une base de la marine? Ca devrait être bien assez pour faire chier Nepel, comme tu dis. Tu veux me faire avouer que je suis un pirate pour mieux me vendre ensuite c'est ça?'

Son cerveau fonctionnait à toute vitesse alors que l'Apostat observait attentivement Jeb et ses hommes. Il vit de l'intelligence chez ce pécore. Peut-être pas celle des classes d'école, mais celle qui fait les grands hommes. Il vit de la malice aussi. Mais pas de mensonge. Pouvait-il lui faire confiance? Après tout, si on l'attrapait, peu importe combien de fois il crierait s'appeler Jim Hawkins, on reconnaitrait Xan Hermès. Et vu ses crimes, sa sentence ne serait pas tendre... Finalement, le capitaine finit par décider d'avouer. Il n'avait en face de lui que quelques pécores. Certes, l'un d'entre eux valait bien plus que les autres, mais s'il devait ne sentir qu'une pointe de trahison en eux, il saurait s'en débarrasser rapidement. Le pirate abandonna donc ses airs de touriste sympathique à la recherche de son chemin. Il se tint plus droit, pour en imposer autant qu'il pouvait. Il posa une main sur la garde de sa rapière, dans une attitude fière. Il pencha légèrement la tête de coté, dans un geste tranquille et nonchalant, comme s'il étudiait le vieil homme sans aucune gêne. Ce dernier put voir celui qui lui faisait face changer du tout au tout. Il n'avait plus devant lui un promeneur, mais un pirate, un vrai, pas menaçant, potentiellement un allié, mais quoiqu'il en était, dangereux, prêt à tuer sans un remord toute personne qui lui serait désagréable.

-Très bien, Jeb », finit par répondre l'Apostat. « Il est temps de jouer franc-jeu alors. Je vais te dire la vérité, mais j'attends la même chose en retour. Je suis un pirate. Mon navire a été prit dans la tempête hier soir et nous nous sommes échoués. A présent, je dois d'abord retrouver mes compagnons, et ensuite reprendre ma route. Quant à Babyface, nous sommes bien à l'origine de sa disparition, mais ce n'est pas moi qui me suis chargé de lui, c'est l'un de mes hommes. »

Il laissa planer une seconde de silence pour laisser aux paysans le temps de digérer tout ça. Puis il reprit.

-Tu me propose ton aide, pourquoi pas. Mais avant ça, c'est ton tour. Dis moi pourquoi un groupe comme le votre se méfie de ceux qui approchent cette maison. Pourquoi un mot de passe? Et comment pourrais-tu m'aider? »

Il laissa planer encore un silence. Le tutoiement lui était venu naturellement. Il considérait le petit homme âgé comme un égal, il l'estimait. Tout en se disant que c'était ridicule. Il ne le connaissait que depuis quelques minutes. Mais quelque chose en lui... Est-ce que c'était ce que Hawkins lui-même essayait de faire passer chez ceux qu'il rencontrait? En tous cas, il préféra se dire qu'il l'avait fait exprès, pour inspirer confiance à Jeb, plutôt que s'avouer avoir pensé un seul moment qu'il ne valait pas mieux qu'un paysan crasseux. Après ce silence, il lança un regard glacial au vieil homme.

-J'ai été honnête avec toi Jeb. Fais attention à l'être également. »
avatar
Xan
L'apostat
L'apostat

Localisation RP : West Blue
Rang/Grade : Capitaine

Feuille de personnage
Points de vie:
600/600  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omaha beach.

Message par PNJ OPR le Ven 21 Mai - 17:19

Le simple fait que Jim Hawkins se soit décidé à dire la vérité fit apparaitre un large sourire sur la face ridée du vieux Jeb. Le vieux singe sembait apprécier cette mise à nue et ce changement de comportement. Cela dit à la fin il éclata de rire.

"Un de tes hommes ? Te moques pas de moi Hawkins tu veux ? J'sais déjà que t'es rien qu'un des sous fifres de ce vieux poisson de Rask... Alors épargne moi ton numéro de "c'est moi le Capitaine" ok ?"

Rah ces jeunes... Toujours à vouloir se faire passer pour le chef, j'vous jure..."


Le vieil homme du s'arrêter pour laisser passer sa quinte de toux, il avait l'air fragile. Le fait de converser en plein air ne devait pas aider sa santé.

"Oh avant d'te dire ce que tu veux savoir mon gars, un aut' truc à préciser... Pas d'menace tu veux ? J'ai passé l'âge pour ces jeux là..."

A bien y regarder les trois pécores avaient leurs armes braqués sur le pirate. Depuis quand exactement ? Surement depuis que celui-ci avait soudainement changé d'attitude. Un mouvement suspect et Jim Hawkins écoperait de trois balles dans la peau.

"Pour l'reste, j'te dirai juste que y'a des gens qu'sont pas d'accord avec l'Nepel. Et y s'trouve que moi j'suis l'chef de ces gens là et qu'on s'organise pour luter comme on peut.

La bicoque derrière c'est l'entrée d'noté base alors pour sur qu'on d'mande un mot de passe !"

"Pis comment que j'pourrai t'aider ? Bah y s'trouve qu'on a des gars à nous dans les rangs du Nepel, des gars nés sur l'île qu'aiment pas ce qu'il en fait. C'est suffisament utile pour toi ? Si c'est pas l'cas j'rajouterai qu'on peut te trouver quelques gars pour t'accompagner faire le zouave chez Nepel."
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omaha beach.

Message par Xan le Mar 25 Mai - 14:40

[C'tout pourri, mais j'étais pressé.]


Le pirate écoutait le vieux Jeb avec intérêt, s'obligeant à réprimer un éclat de colère lorsque le petit homme affirma qu'il était un sous-fifre. Est-ce qu'il en avait vraiment l'air? Néanmoins il nota que son interlocuteur semblait connaître Rask. A la manière d'en parler, on aurait même pu penser que cela datait d'un moment. Xan nota ceci dans un coin de son esprit, songeant à demander des explications plus tard au pirate écailleux. En attendant, il jeta un regard froid aux fusils braqués sur lui, feignant l'indifférence totale. Mieux valait qu'ils le pensent insensible à ce genre d'arguments. Toutefois, alors que le vieil homme énumérait toutes les manières dont il pouvait aider le pirate, le regard de ce dernier s'illumina. Il y avait là largement de quoi fomenter un plan d'évasion pour ses camarades bien plus que raisonnable. Il fit un grand sourire à Jeb sous son écharpe.

-Je ne m'attendais pas à tant. Vous devez vraiment le haïr ce Nepel... »

Il jeta un œil aux hommes l'entourant. Puis Jim se relâcha, évacuant d'un coup toute la tension du lieu. Il rit même sous son écharpe.

-Bien, je crois que nous allons nous entendre. Voilà ce que je te propose. Tu m'aides à récupérer mes hommes, et en échange, on inclut dans le plan tout ce qu'on peut faire pour emmerder ce Nepel une fois dans la base de la marine. Sans faire courir de risques trop importants à mon équipage, bien sûr... Car oui, ce sont bien mes hommes. Crois-tu que je me permettrais de négocier de tels termes sinon? De plus, nous allons le chercher Rask, je ne vois donc pas pourquoi je te mentirais, il le confirmera lui-même. »

Il avait plutôt intérêt. Il n'aurait plus manqué que son tout frai subordonné décide de lui faucher son équipage! Enfin, pour le moment, la chance lui souriait, mieux valait orienter ses pensées vers des actions productives. Quoique il n'avait pas encore écarté le fait que Jeb soit en traitre. Il se surprit à s'être totalement relâché. Se maudissant, il se remit en état d'alerte, songeant que si on l'avait attaqué quelques secondes plus tôt, il n'aurait absolument rien fait pour se défendre, trop surprit qu'il aurait été. Et voilà qu'il divaguait à nouveau! Des pensées constructives! L'Apostat indiqua la maisonnette de la tête.

-Si ma proposition te convient, on pourrait peut-être s'asseoir autour d'un verre, et discuter de ce que nous allons faire... »
avatar
Xan
L'apostat
L'apostat

Localisation RP : West Blue
Rang/Grade : Capitaine

Feuille de personnage
Points de vie:
600/600  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omaha beach.

Message par PNJ OPR le Mer 26 Mai - 12:14

Discuter autour d'un verre ? Ces mots résonnaient comme de l'or aux oreilles du vieil homme. Sans prendre la peine de vérifier si son invité le suivait, il rentra à l'intérieur de la bicoque suivit par les deux types qui en étaient sortis avec lui. Mike, le gardien, se juchant de nouveau sur sa meule.

L'intérieur était spartiate et très sale, une sale petite ferme comme on pouvait en voir un peu partout. Rien d'anormal si ce n'est la trappe qui se trouvait au beau millieu de ce qui aurait du être le salon. Cependant la trappe était fermée pour l'heure et le vieux Jeb préfera se diriger vers l'équivalent de la cuisine, prenant place à la table et invitant son invité à faire de même d'un geste de la main.

"R'mene nous du Rhum tu veux Joe ?"

Une fois le gosier rafraichi, le vieux paysan édenté redevint le chef malin que Xan avait vu quelques instants auparavent. Il n'était pas le seul à changer d'attitude aisément.

"Donc tu dis que ce sont tes hommes ? Rask compris ? Bah mon gars dans c'cas tu dois m'avoir blousé sur ton nom. J'connais pas un seul humain pour l'quel ce vieux poisson bosserait. Et surtout pas un foutu inconnu ! C'la dit j'men bats les miches de ton blaze. C'qui compte c'est c'qu'on va mettre dans la tête à Nepel ! Si ça t'fait plaisir d'dire que s'toi le chef, moi ça me va ! Un chef ça prouve son utilité en aidant ses gars, t'peux l'faire ça ?"

"Vas y mon gars, j'técoute, balance moi ton plan. J'verrai bien si ça m'plait ou pas."
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omaha beach.

Message par Xan le Sam 29 Mai - 15:05

[Pas inspiré du tout et me suis pas relu... >>]


Le pirate suivit le rebelle jusque dans la masure. Alors qu'il y pénétrait, il promena un regard critique sur ce qui l'entourait. C'était un endroit répugnant. Pouvait-on vraiment vivre de cette façon? Ah, elle était loin, l'époque du faste et du luxe... Il fut un temps où sa douche était plus vaste que cette pièce... Il se rendit soudain compte qu'il n'avait pas eut de « chez-lui » depuis sa fuite de Mariejoa. Il n'avait pas eut le temps de souffler. Il songeait s'accorder un temps de pause lorsqu'il aurait trouvé un navire à lui, mais il aurait fallu pour cela qu'il le garde plus de quelques heures... Enfin, il serait toujours temps d'y penser plus tard. Hawkins s'assit face à Jeb, le gratifia d'un regard reconnaissant, leva même son verre à sa santé, avant de le vider sous son écharpe. Au moins le rhum n'était pas trop mauvais.

Après ça, Xan écouta avec attention ce que lui dit Jeb sur Rask. Décidément, il avait vraiment l'air d'avoir une certaine réputation, cet homme poisson. Il faudrait vraiment voir ça avec lui. En attendant, le vieil homme commençait à douter de son identité, et ce n'était pas bon du tout. D'autant plus que Lionfish s'était bel et bien engagé sous les ordres de Jim Hawkins, un parfait inconnu. Et il n'était pas question que sa réputation vienne dissiper son camouflage. Il fallait la jouer fine. Aussi, à la remarque de son interlocuteur, l'Apostat ne montra-t-il aucun signe particulier d'étonnement. Il préféra faire comme s'il savait de quoi parlait l'autre, et afficha un sourire entendu.

-Et pourtant c'est bien le cas. Jim Hawkins n'est pas encore connu dans le monde de la piraterie, mais Rask est bel et bien l'un des membres de mon équipage. Quant au plan...»

Le capitaine fixa son verre vide, plongé en pleine réflexion. Jeb lui demandait de sortir une stratégie de son chapeau, comme ça? Son cerveau étudiait toutes les possibilités, mais il n'en savait pas assez sur l'endroit où il
était. Néanmoins, il voyait bien une solution... A condition d'avoir quelques outils sous la main.

-Quant au plan, » reprit-il, « j'en ai bien un. Mais je vais avoir besoin de deux ou trois choses, si tu peux me les fournir. Tout d'abord, un plan de la base de la marine et du village. Le plan de la base, pour pouvoir s'y repérer une fois à l'intérieur, et surtout pour trouver une entrée plus discrète que la porte principale. Le plan du village pour savoir par où prendre la fuite. Une diversion aussi. Suffisamment grande, pour vider la base d'une bonne partie de ses hommes. Je ne sais pas, une attaque terroriste? Sans blessé civil, évidemment. Moins il y a de monde dans la base, plus on sera libres de s'y déplacer. Il nous faut également des explosifs. Ça, c'est vraiment pour te faire plaisir. Enfin, il nous faudrait une planque, pour mes hommes et moi, lorsqu'on en aura terminé. »

Xan laissa un instant de silence pour laisser le temps à son vis-à-vis d'enregistrer tout ça. L'œil brillant d'excitation, il cherchait à insuffler confiance à ceux qui le regardaient, comme s'il était parfaitement sûr de lui et que tout allait bien fonctionner.

-Voilà comment je vois les choses, » reprit-il, « quelques uns de tes hommes créent une diversion dans le village. Ou même à l'extérieur... Mais il faut que ce soit quelque chose de suffisamment gros pour que la base envoie une bonne partie de sa garnison sur place. Tout en en faisant pas courir de risques à ceux qui la créeront. Une fois que la base se vide un peu, on pénètre par la porte de derrière, on se dirige avec le plan jusqu'aux cellules discrètement et on libère mon équipage. L'équipe devra être peu nombreuse pour ne pas être repérée facilement. Et rapide. Une fois qu'on a récupéré mes amis, on fait un détour par la réserve de poudre, et on y place les explosifs. Et là, même si ça me semble assez évident, on court jusque la sortie et on prend la fuite dans les rues jusque la planque que tu nous aura indiqué."

La gorge sèche d'avoir tant parlé, le pirate se resservit un verre qu'il vida cul-sec. Oui, plus il y réfléchissait, plus il songeait que ça pouvait marcher. Mais il avait besoin de tout ce qu'il avait cité plus haut. Et si ce que Jeb avait dit plus tôt était vrai, alors la plupart devraient tout de même être à sa portée...
avatar
Xan
L'apostat
L'apostat

Localisation RP : West Blue
Rang/Grade : Capitaine

Feuille de personnage
Points de vie:
600/600  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omaha beach.

Message par PNJ OPR le Mer 2 Juin - 10:53

Le vieux Jeb sirotait son rhum tranquillement tout en écoutant le prétendu grand pirate lui décrire son plan. Visiblement celui-ci pensait être tombé sur Monkey D. Dragon lui même à l'écouter, il n'avait pas bien compris où il était... Ceci étant, cela faisait sourire le vieil homme, la fougue de Jim Hawkins lui plaisait.

"Mouais... J't'arrete tout d'suite mon gars. On est pas des r'belles comme t'as l'air d'lentendre. Nous aut' on est rien qu'des gars qu'en ont marre de Nepel. Franchement on est pas aussi balèze que t'as l'air d'le croire et j'aurai pas des masses de trucs à t'fournir. Genre tes plans et tes explosifs, t'peux toujours rêver."

"Ce que j'peux t'proposer par contre, c'est d'dire que l'grand Jim Hawkins, cap'tain des pirates qu'ont blousé Babyface a été capturé, ça d'vrait faire rappliquer un peu d'monde, p'tet même Nepel lui même. J'vois pas c'qui pourrait faire sortir des soldats sinon..."

"Ensuite pas dur, j'te file deux, trois gars à moi et tu vas r'trouver un mec à nous qu'est dans la base. Y vous filera des uniformes et vous guidera jusqu'à la base et même d'dans."


Le vieux s'arrêta le temps de descendre un autre verre de Rhum, il fallait tout leur expliquer à ces jeunôts et ça lui assechait le gosier.

"Pour la suite, vous vous démerderez, j'veux pas d'emmerde. Quand vous s'rez sur d'avoir personne aux fesses r'venez ici. Maintenant... DAAAAAANNN !"

Il toussa un grand coup, crachant à moitié ses poumons tandis que la trappe s'ouvrait pour laisser passer deux types de plus.


Dernière édition par PNJ OPR le Sam 19 Juin - 20:56, édité 1 fois
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omaha beach.

Message par Xan le Dim 6 Juin - 23:01

[Me relirai un peu plus tard.]

A mesure que Jeb lui répondait, Jim se renfrognait. Voilà un vieil homme qui vous fait miroiter mille possibilités mais qui, au final, se montre bien moins important qu'il ne l'a laissé sous-entendre. Néanmoins, le jeune homme évita de le montrer. Il marqua sa déception par un soupir, mais lança un regard compréhensif au vieillard... avant de rappeler que jusque là, le vieux singe avait déjà l'air de savoir grimacer. Le meneur du petit groupe de rebelles n'avait pas du tout l'air d'entrer dans le jeu de l'Apostat. Soit il voyait clair à travers celui-ci, soit il était tellement certain que Rask ne pouvait être sous ses ordres qu'il pensait que Hawkins n'était qu'un vantard sans envergure. Dans un cas comme dans l'autre, le forban était persuadé qu'il n'arriverait pas à se le mettre dans la poche aussi facilement que les personnes qu'il avait rencontrées précédemment. Il fixa son interlocuteur d'un regard neutre, réfléchissant au plan qu'il venait de lui soumettre. Après quelques secondes de silence, il se laissa aller sur le dossier de sa chaise dans un soupir d'aise.

-Très bien... Entends moi bien Jeb », lança le noble d'un ton calme et compréhensif, « à toi comme à votre groupe, je ne tiens pas à vous faire courir plus de risques que vous ne voulez en accepter. Que vous m'aidiez est déjà en soi plus que ce à quoi je m'attendais. Un temps, j'étais presque persuadé que je devrais foncer tout droit sur les portes de la base en hurlant la rapière au dessus de la tête. »
Il sourit. Comme toujours, son écharpe le masquait, mais il le fit passer par son regard et l'intonation de sa voix. Il laissa encore un court silence le temps de se resservir et de boire une gorgée.

-Abandonnons mon plan alors. Le tiens me va. »

En fait, ce n'était pas vraiment le cas. Il avait beaucoup de mal avec l'idée de faire connaître son nom d'emprunt si rapidement après être devenu pirate. Après tout, celui-ci lui servait justement à ne plus être recherché! Mais là tout de suite, il ne voyait pas vraiment mieux comme diversion. Ou en tous cas, rien que le vieillard aurait accepté.

-Toutefois, j'insiste sur le fait que les hommes qui devront m'accompagner devront être capables d'un minimum de discrétion. Évidemment, je suppose que vous n'êtes pas des espions aguerris... Mais s'ils parviennent à se déplacer sans avertir les trois couloirs voisins de notre position, c'est déjà ça. Enfin, je ne cracherai de toutes façons sur aucune aide que tu m'offriras. »
Une aide fort généreuse, tout de même. La méfiance du capitaine se réveilla. Il lui semblait quand même que simplement emmerder Nepel, c'était léger comme motivation. Il but une autre gorgée, se redressa et posa les coudes sur la table, les mains jointes, afin de pouvoir mieux observer son vis-à-vis.

-Mais dis moi, tu es sûr que tu ne veux rien de ce qu'il y a dans la base? Tu n'aimes pas Nepel, d'accord, dans ce cas on pourrait tout de même en profiter pour l'ennuyer plus que ça... Dans la limite du raisonnable bien sûr. Comme je te l'ai dit, je ne ferai courir aucun risque inutile à mes compagnons. Mais s'il y a un objet, ou un document que tu aimerais avoir... quelque chose que tu voudrais voir disparaître... Ou n'est-ce que pure générosité, et m'aider à libérer mes amis te suffit à assouvir ton envie d'ennuyer ce Nepel? Ce que je trouverais admirable, il faut le reconnaître, et je t'en serais éternellement reconnaissant.»
Les yeux clairs du sang bleu fixaient intensément ceux du vieux, son visage, son expression, dans l'espoir de le voir se trahir, de déceler une once de malêtre, ou d'envie, quoique ce soit qui puisse affirmer ou infirmer son quasi désintéressement.
avatar
Xan
L'apostat
L'apostat

Localisation RP : West Blue
Rang/Grade : Capitaine

Feuille de personnage
Points de vie:
600/600  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omaha beach.

Message par Daniel Hawks le Dim 13 Juin - 18:15

[Désolé de l'attente, mes exams m'ont pris plus de temps que prévu, j'manque encore de temps mais j'ferai mieux au prochain post ^^ ]

Daniel finissait sa cigarette dans la pièce d'à côté, le regard perdu par la fenêtre. Il avait remarqué du grabuge dehors, mais tout semblait s'être calmé rapidement. Il entendait maintenant vaguement une voix lui parler mais n'écoutait plus depuis un bon moment.

Daniel n'avait jamais été très doué pour écouter les explications de plus de cinq minutes, ce qui lui a valu dans son enfance quelques belles taloches de la part de son grand-père.
De temps en temps, il reportait son regard sur le jeune homme assis face à lui qui tentait de lui faire part des principales planques sures de l'île. Il ne devait pas avoir plus de dix-huit ans, semblait tout excité et lui parlait à toute vitesse en reniflant régulièrement. De plus, il avait beau être plutôt gentil quelque chose chez lui déplaisait profondément au pirate : il manquait clairement de jugeote, plutôt le genre tête brûlée, même cramée jusqu'aux méninges.
Mais sa connaissance du terrain et ses muscles bien dessinés par des années de travail dans les champs en faisait une aide non négligeable en cas de besoin.

« Ça fait déjà deux semaines que je vous ai rejoins, si ça continue j'vais finir par rouiller ici... Tu ne sais pas si le vieux à l'intention de se bouger bientôt ? »


Dan venait d'interrompre le petit en pleine tirade, recrachant une bouffée de fumée il vit les traits du jeune homme se déformer lentement pour afficher une moue d'ignorance totale. L'idée vint à Daniel que cette grimace n'était pas si différente de l'expression naturelle du pécore.

« Laisse tomber... »

Le pirate n'aimait pas rester inactif, encore moins lorsqu'il y avait tant de choses à faire. Il s'était laissé entrainé dans cette histoire sur un coup de tête et il avait hâte de remettre un peu d'ordre sur cette île avant de reprendre la mer. Son rêve l'attendait, et après tout le mal qu'il s'était déjà donné pour arriver jusqu'ici, il n'allait pas s'arrêter maintenant.

« DAAAAANNN ! »

« Quand on parle du loup... »

Le pirate écrasa rapidement sa cigarette et décolla son dos du mur d'un mouvement vif et brusque, il passa sa main sur sa barbe naissante et se dirigea vers la pièce où était Jeb. Le petit le suivit comme une ombre, sans poser la moindre question.

Daniel se présenta devant le vieux Jeb l'air nonchalant, les mains dans les poches mais son attitude changea imperceptiblement dès qu'il vit que le vieil homme n'était pas seul. Il se mit à observer rapidement chaque moindre mimique de l'étranger comme s'il voulait entrevoir qui il était en se basant purement sur ce qu'il dégageait. Le chef du groupe semblait avoir un étrange invité, le genre d'homme qui dénote complètement dans cette ferme délabrée. L'homme avait une étrange lueur dans le regard et il sentait l'eau de mer à plein nez, un pirate, Hawks en aurait mis sa main à couper. Avec son expérience il les reconnaissait au premier coup d'œil.
Mais il semblait très diminué et avait le regard creusé par la faim, de plus, à bien l'observer toute la peau que laissait apparaitre ses vêtements était couverte de petites coupures. Cependant il tentait de garder un air digne et droit qui le distinguait des hommes qu'on croisait habituellement dans cette bourgade.

*Ce mec a du passer un sale moment avant de débarquer ici...*

Daniel s'adressa à Jeb sans quitter l'inconnu des yeux, un petit sourire en coin.

« Un nouvel ami, Jeb ? Alors qu'est-ce que je peux faire pour toi ? »


Dernière édition par Daniel Hawks le Sam 19 Juin - 21:39, édité 1 fois
avatar
Daniel Hawks
Dan
Dan

Localisation RP : West Blue
Rang/Grade : Charpentier

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omaha beach.

Message par PNJ OPR le Sam 19 Juin - 21:31

Le vieux Jeb avait décidement l'air de beaucoup s'amuser. Voir le jeunôt tenter de lui faire la leçon était risible mais étrangement il appréciait ce petit ambitieux même si ses réflexions manquaient cruellement d'intelligence par moments.

"Tu sais mon gars, y'a rien d'plus discret qu'un groupe de Marines dans une base de la Marine. Dès qu'vous s'rez sous l'uniforme vous s'rez tranquille."

L'homme fit un grand sourire puis croisa calmement les mains sur son ventre, semblant réfléchir à l'offre que lui faisait le pirate. L'oeil exercé de Xan distinguait la comédie sans effort, Jeb' n'attendait que ça depuis le début.

"Y'aurait bien un truc que j'voudrais ouais... Un truc qui s'trouve dans l'coffre fort d'ce bon vieux Nepel. T'embête pas trop et ramène le contenu. Un ti vol de rien du tout contre le coup de main nécessaire à libérer tes hommes, un bon deal pas vrai ?"

Jeb s'arrêta un instant et lança un regard en direction du nouveau venu. Fou ce que ça faisait du bien d'être obéi sans qu'on pose de questions.

"Un ami ? Pour sur que ça s'ra bientôt un ami ! Mais j'vais l'laisser s'présenter t'seul."

"J'te présente Dan et Mario. L'gars que tu vois là est sensé être l'cerveau des deux. Y viendront avec toi, des muscles utiles et y connaissent l'coin."


Le vieux Jeb marqua une pause de plus, il n'appréciait pas de devoir parler autant.
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omaha beach.

Message par Xan le Lun 12 Juil - 17:34

[Désolé pour la qualité du truc, mais je voulais pas vous faire attendre plus. :/]



Le forban appréciait de moins en moins le vieux Jeb. Certes, il faisait montre, pour son âge, d'une vivacité d'esprit et d'une sagacité peu commune, en plus de ses indéniables capacités de meneur d'hommes. Une sagesse sans doute acquise avec le temps, mais il montrait à présent les défauts qui viennent également souvent avec l'âge. Une tête de mule et une opinion tranchée qui ne souffre aucun discours, d'autant plus s'il vient d'un plus jeune. Aussi Xan ne lui fit-il pas remarquer que malgré les costumes, un marine suffisamment expérimenté était parfaitement capable de repérer des visages inconnus dans sa base. Il n'était pas d'humeur à discuter des heures et de plus, deux nouveaux venus venaient de pénétrer dans la pièce, répondant au cri du dirigeant replet de tantôt.

L'un d'eux semblait très jeune. De bonne taille, des muscles saillants, et l'air légèrement idiot. Sans doute un pécore. Quand Jeb lui apprit que ces deux homme seraient son escorte, l'Apostat comprit immédiatement quel serait le rôle du dénommé Mario. Donner et prendre des coups en cas de besoin. En aucun cas il ne planifierait ses actions. D'un coté, ce n'était pas plus mal. Peut-être serait-il plus aisé à diriger, s'il évitait de trop penser. Celui qui l'accompagnait, le dénommé Dan, semblait lui d'une toute autre trempe. Le capitaine le remarqua immédiatement, encore plus lorsqu'il croisa son regard. Celui qu'ont ces personnes prêtes à tout, qui n'ont peur de rien. Se démarche souple et assurée confirmait qu'il avait, malgré son âge, l'expérience des ennuis qui permet de ne plus les craindre.

Hawkins gratta la barbe qui commençait à poindre sur sa gorge, sous son écharpe, fixant les deux nouveaux venus d'une œil appréciateur. Oui, ça pouvait fonctionner. Évidemment, il ne pourrait en être sûr sans avoir vu de ses yeux les réelles capacités de ces hommes, mais s'il ne se trompait pas, il récupèrerait bientôt son équipage. Il en était là de ses réflexions lorsque que le vieil homme l'enjoint à se présenter. Le marin prit une dernière gorgée et se leva pour aller serrer la main des deux jeunes. C'était surtout une excuse valable pour les examiner de plus près.

-Je suis Jim Hawkins, capitaine des Pirates du Voile.»


Il y avait une gaieté faussement sincère dans sa voix. Il devait laisser penser à ces deux là qu'il était particulièrement heureux d'avoir quelqu'un sur qui compter dans son entreprise. Qu'ils lui étaient indispensables. Ce dernier point au moins était réel, mais il était hors de question pour l'Apostat de l'admettre. Il se tourna alors vers le vieux Jeb.

-Très bien, ça me va. Tes hommes m'aident et en échange, je te ramène le contenu du coffre-fort de Nepel. Quand penses-tu qu'on peut passer à l'action? »

Instinctivement, il posa sa main sur la poignée de sa lame. L'excitation provoquée par le combat à venir s'emparait de lui. Il était prêt à se lancer à l'assaut de la base de la marine. Cependant, son cerveau ne se laissa pas déborder. Il ne perdit pas de vue le fait que rien ne serait possible tant que Jeb n'aurait pas lancé la diversion.
avatar
Xan
L'apostat
L'apostat

Localisation RP : West Blue
Rang/Grade : Capitaine

Feuille de personnage
Points de vie:
600/600  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omaha beach.

Message par Daniel Hawks le Mer 14 Juil - 13:30

Jim Hawkins, parfaitement inconnu, et j'n'avais jamais entendu parler des « pirates du voile ». Pour avoir sillonné les quatre mers pendant un bon nombre d'années, j'pensais avoir fini par entendre parler de tous les équipages importants du coin, donc soit ces gars viennent de Grand Line, soit c'est un équipage fraichement formé. Néanmoins son assurance faisait croire qu'il n'en était pas à son premier jour de piraterie, ou tout du moins qu'il avait une assez grande ambition.
Mais concrètement ça n'a pas vraiment d'importance, ce gars venait de me dire tout ce que je voulais savoir.

« Très bien, ça me va. Tes hommes m'aident et en échange, je te ramène le contenu du coffre-fort de Nepel. Quand penses-tu qu'on peut passer à l'action? »

Sa main cramponnée à la garde de son épée trahissait son excitation. Ce gars avait réellement l'intention de s'attaquer à une base Marine... à trois ? Ou peut-être avait-il un équipage qui l'attendait quelque part caché au large de cette île. Je n'arrivais même plus à contenir l'énorme sourire qui se dessinait sur mes lèvres. Dire que j'allais finir par me barrer de cette île alors que la fête était sur le point de commencer.
Je me tournai vers le dénommé Hawkins en me grattant l'arrière du crâne.

« Bon, si je comprends bien tu veux t'attaquer à la base de Nepel ? J'présume qu'on va pas prendre d'assaut la porte d'entrée, sauf si t'as une centaine d'hommes qui t'attendent dehors... mais j'en doute... Alors quel est le plan ? »

Cette question n'était qu'une pure formalité, avant même que je ne finisse ma phrase je revoyais déjà la tête de rat de Nepel et l'idée de l'écraser contre un pavé me transportait littéralement. J'en avais déjà beaucoup vu sur cette île et mes poings commençaient à me démanger sérieusement, il était temps de réparer quelques injustices. Et surtout, j'avais pris la mer pour vivre librement toutes les expériences possibles guidé par l'esprit des Anciens et ce n'était pas en me cachant sur une île perdue que je vivrais quoique ce soit.
Si ce gars est vraiment Capitaine, il doit avoir un bateau ou tout du moins un rafiot capable de me faire quitter cet endroit.

* Désolé Lilly, c'était peut être bien la dernière fois que se voyait... *

Je me saisis rapidement d'une chaise et l'enjambai pour m'y assoir à califourchon, rejoignant le vieux à la table.

« Ça ne dérange pas si je partage votre rhum ? »

N'étant pas vraiment le genre d'homme à attendre une permission, d'un mouvement fluide je saisis rapidement la bouteille pour m'en verser un verre que je descendis cul-sec. Je n'attendais plus qu'une ou deux explications pour me lancer dans l'entreprise. Je ne savais même pas pourquoi ce pirate désirait tant entrer dans cette base, mais au fond ça n'avait pas vraiment d'importance pour moi; mon instinct me dictait de le suivre, il ne m'en fallait pas plus.
avatar
Daniel Hawks
Dan
Dan

Localisation RP : West Blue
Rang/Grade : Charpentier

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omaha beach.

Message par LionFish le Ven 16 Juil - 20:58

(Je rejoins enfin une partie de l'Apostat depuis le sujet "village de Munroe". Pour ceux qui veulent se remémorer comment voici le lien: http://one-piece-reign.forumactif.com/ile-de-laguna-f227/village-de-munroe-t898-15.htm#11065 )


"L'est en bas l'vieux Jeb'. Z'êtes sur d'vouloir l'déranger et pas dormir un peu ? Z'avez pas l'air frais du tout."

Comme d'habitude l'esprit de LionFish fit un rapide tri dans les informations que les deux paysans lui donnaient. Mettant de côté la remarque futile de l'homme sur sa santé il réfléchit.
"Un pirate détrempé" ? Entre l'étoffe trouvé sur la plage, les traces de pas dans la direction de la chaumière, et ce "pirate détrempé" il ne faisait plus aucun doute pour l'homme-poisson que Hawkins se trouvait ici-même et qu'il taillait le bout de gras avec le maître des lieux. Rask était près à se bouffer les roustons en brochette s'il se plantait.
Restait encore à savoir pourquoi il était là lui aussi et surtout qu'elle serait sa réaction en le retrouvant. Tout en évitant de s'exciter comme une pucelle au bal le vieux pirate ne pouvait s'empêcher d'être impatient de clarifier leur coopération, ou pas... Peut être cet homme ne l'avait accepté que le temps de leur fuite et qu'à présent il n'en avait plus l'utilité. Le courage de LionFish ne survivrait s'il reperdait encore un équipage auquel il se serait attaché, c'est pourquoi son esprit s'arma de nouveau d'une carapace de méfiance légitime.

Il descendit alors lentement les marches et se dirigea à grand pas vers la pièce qu'on venait juste de lui indiquer. En passant à côté de l'homme qui s'écarta de son chemin il lui répondit sans même s'arrêter.

"Dit pas de sottises gamin... Comme si j'avais l'temps de dormir j'te pose la question... Et si un jour j'ai besoin que quelqu'un se soucie de ma santé j'te f'rai signe promis."



Traversant la pièce Rask se dirigea vers une imposante porte de chêne d'où filtrait un fin rayon de lumière. Arrivé au seuil l'homme-poisson s'arrêta, la main sur la poignée. Retenant son souffle il pouvait maintenant clairement entendre une conversation où il pouvait dissocier de nombreuses voix, dont celle de Jim. A son étonnement il ne pouvait s'empêcher de trembler légèrement... était-il fébrile à l'idée de retrouver sain-et-sauf celui qu'il avait appelé patron peu avant ? Possible... Et même si sa fierté l'empêchait de l'admettre il devait bien avouer que son instinct lui claironnait depuis le début que cet homme serait amené à faire de grandes choses et que c'est à ses côtés que Rask pourrait peut-être accomplir son destin.
Mais pour l'instant il valait mieux ne pas trop s'emballer et surtout éviter de perdre le contrôle des évènements. Il pouvait encore se tromper, alors tant que Jim ne lui montrerait pas qu'il était fait de la même trempe que les plus grands héros il garderait son œil méfiant.


Étouffant une quinte de toux avec son coude gauche il prit une grande inspiration avant de bomber le torse et d'ouvrir brusquement la porte. Le battant alla s'écraser contre le mur dans un grand fracas. Sur le seuil LionFish observa l'assemblée présente qui avait tourné ses huits yeux vers lui avec surprise. Les bras croisés sur son imposante poitrine le vieux pirate laissa planer un court silence afin d'augmenter l'effet théâtral de la scène avant d'énoncer de sa voix forte:

"J'me goure où vous avez tous des mines de conspirateurs ?"

Sans leur laisser le temps de placer un mot il se dirigea vers l'autre bout de la pièce où une chaise encore vacante semblait l'appeler plus fort qu'une sirène.
Contournant un vieux paysans au regard acéré qui devant probablement être ce fameux Jeb, il passa alors juste à côté d'un homme à la chevelure de jais et au blouson de cuir. Le court instant où leurs regards se croisèrent suffit à Rask pour apprécier au premier-abord le jeune homme. Ses yeux reflétaient en un instant toute la franchise et la douce folie dont il semblait capable. L'homme-poisson aimait ces gens-là, francs, sincères, téméraires.

Sans pour autant s'arrêter dessus, Lionfish continua sa course avant de tirer du bout du pied la chaise où il s'assit le plus confortablement possible. Après une seconde où il se ménagea une position qui mettait le moins possible ses côtes en souffrance il étala ses deux pieds croisés sur un deuxième tabouret avant de tourner le buste vers Hawkins assis tout juste à sa droite.
Oblitérant complètement ses propres blessures et sa fatigue qu'il avait déjà classé en tant que "pécadillessansimportancesappartenentàl'histoireancienne" il s'adressa à lui avec un brin de taquinerie dans la voie.

"Ça va Patron ? T'as pas l'air en forme. Qu'est-ce qui t'es arrivé ?"

Heureux que tous les regards soient sur lui et de son effet de surprise il afficha un léger sourire-en-coin en balayant du regard les visages présents.
avatar
LionFish
RasK
RasK

Localisation RP : West Blue
Rang/Grade : Médecin
Supérieur : Jim Hawkins

Feuille de personnage
Points de vie:
750/750  (750/750)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omaha beach.

Message par PNJ OPR le Dim 25 Juil - 19:18

Le vieux Jeb avait l'air particulièrement remué. L'entrée de Lionfish l'avait mis sur le cul, l'entendre appeller Jim "Patron" était encore pire, le jeune freluquet avait dit la vérité et c'était tout simplement hallucinant.

Et en plus il n'obtenait aucun respect de ses propres hommes, même Dan se servait sans demander son reste. Une vrai mentalité de pirate celui la... Tout cela en était trop pour le vieux qui avait bien mieux à faire que d'attendre que les racailles s'accordent.

"Pour y aller c'est quand vous voulez. Vous prevenez un des mes gars histoire que ceux d'la bas soit au courant. Pour l'rendez vous, vous r'trouverez Jaimie, c'est not' gars à la base de Nepel, au pied d'la colline où s'trouve la base. Le reste, c'est vot' affaire."

Et sans attendre une réaction de la part des forbans, le vieux Jeb s'en retira avec la majesté qui sied à un chef paysan c'est à dire aucune. Mais il marchait la tête haute et ça en jetait.
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omaha beach.

Message par Xan le Jeu 5 Aoû - 0:42

Jim observait Daniel alors que celui-ci se servait un verre de rhum. Pour sa part, il s’en tint au dernier qu’il avait vidé. Si ils devaient passer rapidement à l’action, mieux valait qu’il ait les idées claires. Il ignora le trait d’esprit du marin sur le nombre de ses hommes pour se tourner vers une porte qui s’ouvrait. Apparut dans l’encadrement une silhouette massive et colorée. LionFish se tenait là, imposant et l’air sérieux. Le cœur du capitaine fit un bond.

‘Magnifique ! Enfin quelqu’un de vraiment utile ! Parce que des deux autres, il doit y en avoir au moins un qui n’a jamais manié qu’une fourche, et le second, je ne peux être sûr de rien. Par contre, ce géant répugnant aura des arguments plus convaincants face à d’éventuels opposants.’

Le sourire qu’on sentait large sous l’écharpe d’Hawkins n’était pas feint, mais la raison de sa naissance n’avait rien à voir avec les retrouvailles de son subordonné. Le poisson vint s’asseoir non sans lancer une pique à son supérieur sur son état de santé. Celui-ci jeta un œil aux côtes de l’animal avant de rétorquer :

-Parce que tu penses être en meilleur état ? »


Puis il s’approcha du vieil hybride et lui tendit la main.

-Content de te revoir. Je pensais que tu avais été prit avec les autres. »


C'était un geste franc, amical, destiné a créer un lien avec l'homme poisson. Ou du moins à le lui laisser penser. Il fallait qu'Hawkins gagne la confiance de ses hommes. Il savait que ce geste n'était pas des plus chaleureux, mais après tout, ils ne se connaissaient pas depuis si longtemps, et quelque chose de trop empressé aurait été louche. Non, une main tendue franche, c'était ce qu'il y avait de mieux pour l'instant. De plus, il devait conserver la dignité apparente de son personnage. Lorsque le semi-homme le toucha, même à travers son gant, l’Apostat ne put contenir un frisson de dégout. Il essaya cependant de le dissimuler sous un masque d’excitation.

Pendant ce temps, le vieux Jeb’ énonçait les derniers détails du plan. Il s’en alla ensuite, le dos vouté, l’air ronchon. Il semblait abattu d’avoir si peu d’autorité sur les hommes présents dans la pièce. Il venait de perdre l’infime semblant de respect qu’avait pu éprouver pour lui le voilé. Ce dernier se détourna pour ne plus lui adresser un regard. Il revint à Rask.

-Il va falloir que tu soignes ça du mieux que tu peux, et rapidement. On part ensuite libérer Greev et Grisom. »

Il se tourna ensuite de façon à voir à la fois LionFish, Daniel, et Mario, afin de leur réexpliquer l’ensemble du plan. Rejoindre le contact au pied de la colline. Infiltrer la base déguisés, après que d’autres aient créé une diversion dans le village. Récupérer le contenu du coffre, les deux membres d’équipages et filer rapidement. Après ça, Xan improviserait. Il faudrait dérober un nouveau navire, d’une façon ou d’une autre. Mais il serait temps d’y penser quand Nepel et ses hommes chercheraient les évadés et que ces derniers seraient hors de leurs cellules.

C’était le plus important. C’était ses hommes à lui ! Ils lui appartenaient. Il était hors de question qu’ils soient hors de son contrôle. Plus important, le pirate qu’il était devenu ne pouvait se permettre de laisser dire qu’il avait perdu certains de ses hommes face à la marine. Pas s’il voulait être crédible en tant qu’opposant au gouvernement des Tenryuubitos.
avatar
Xan
L'apostat
L'apostat

Localisation RP : West Blue
Rang/Grade : Capitaine

Feuille de personnage
Points de vie:
600/600  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omaha beach.

Message par LionFish le Mer 18 Aoû - 20:12



" Content de te revoir. Je pensais que tu avais été prit avec les autres."

Au son de ces quelques paroles et à la vue de cette main tendue chaleureusement Rask se décrispa intérieurement. Tous les doutes à propos de son éventuelle collaboration avec ce Jim Hawkins venaient de s'envoler en un instant, non seulement ils allaient continuer à tracer leur route ensemble de part les mers, mais en plus Jim semblait soulager de le voir arriver. Il en fallait pas beaucoup plus pour flatter l'égo du vieux pirate et occulter sa réticence à s'impliquer dans un nouvel équipage.
Cependant, l'homme-poisson était encore loin de lui accorder toute sa confiance, il y avait quelque chose de pas très net avec ce Jim... peut-être le faîte de ne pas voir son visage ?... Non c'était plutôt ses yeux... on avait l'impression qu'ils n'étaient pas forcement d'accord avec sa bouche... D'ailleurs au moment où ils se serrèrent la main LionFish pu clairement sentir un tremblement, alors que son regard essayaient de cacher quelque chose...

*Pfff ces humains... j'y suis allé mollo et pourtant rien qu'en lui serrant la main j'lui ai fait mal. Ah moins...



Alors que LionFish s'attelait à percer ce mystère il fut tiré de ses pensées paranoïaques par le vieux Jeb qui étala son plan. Lui aussi n'était pas net d'ailleurs. A vrai dire personne ne l'était dans cette pièce, sauf peut-être ce Mario dont la moindre fourberie aurait démontré l'existence d'un nombre improbable de neurones. Après le départ du doyen local Hawkins se fit un devoir de ré-expliquer le plan, sans omettre d'y ajouter moult avis personnels pour la forme.
Tout en continuant de l'écouter d'une oreille, Rask en profita pour se servir un nouveau verre d'eau et pour laisser dériver son regard dans la pièce. Dans un coin de la table un magazine traînait visiblement depuis peu.

* Le mondial ? Voilà qui est intéressant.*



Tout en hochant la tête pour laisser sous-entendre à Jim qu'il avait toute son attention malgré les apparences, il se saisit du journal et commença à le feuilleter. A la lecture de quelques nouvelles graves son visage pris un air des plus sérieux... puis il passa à l'annexe des primes d'un œil tout autant critique, là il ne pu s'empêcher un petit rictus de satisfaction en arrivant aux dernières pages. Visiblement un article lui faisait bien plaisir. Passant à la page à côté il poussa un sifflement discret d'admiration. Murmurant entre ses dents il fit une remarque, juste assez fort pour que tous puissent l'entendre, mais pas assez pour interrompre Jim :

" Xan l'Apostat, 119 Millions, crimes contre l'Autorité... C'est la première fois que j'entends parler de lui et pourtant il dépasse déjà les 100 millions... Ça c'est un mec qui a probablement eu les tripes de s'en prendre aux Tenryuubitos. Ça c'est un homme qui a assez d'envergure pour qu'on le suive jusqu'à Rough Tell s'il le faut."


Tout en disant ces derniers mots il venait de lever la tête vers Jim Hawkins qui plongea son regard perçant dans le sien. Le message était sous-entendu mais clair : LionFish respectait les hommes qui avaient le courage de faire de grandes choses, et seulement eux. Pour le vieil homme-poisson il n'y avait que deux catégories de personnes l'entourant, les éventuelles victimes et les prédateurs... Et il fallait régulièrement lui rappeler de quel côté de la ligne on se trouvait !
D'un geste négligent il rejeta le journal sur la table, qui par le plus grand des hasards intentionnels glissa devant Jim et Daniel. On pouvait facilement voir sur la page du dessus une photo et ces quelques mots :
LionFish, 110 Millions, crimes contre l'Autorité.


Si son capitaine avait été perturbé par l'incident il n'en montra une nouvelle fois aucune trace, reprenant calmement l'explication de son plan. A la fin de son laïus il jeta à œil à ses hommes visiblement dans l'attente de leurs réactions. Sentant qu'il attendait quelques choses de lui Rask se redressa sur sa chaise, encore un effet de ce foutu regard.

" Ok patron, on va faire comme ça.
Fait moi voir ton état et on se met au boulot."


Alors qu'il s'attelait à compenser la fatigue de son capitaine par une décoction de ses meilleures toxines et par une série de pressions à quelques points clés, LionFish s'adressa à lui sans porter la moindre attentions aux oreilles qui traînaient juste à côté.

" J'imagine que tu l'as surement déjà ressentit toi-même mais ce Jeb ne m'inspire pas la moindre confiance. A mon avis il veut se faire passer pour ce qu'il n'est pas. Un petit détail notamment m'a intrigué..."

Devant l'attention que lui portait maintenant Jim il prit plaisir à laisser trainer quelques secondes de silences pour faire grimper sa curiosité...

" Lui et ses quatre pouilleux veulent me faire croire qu'ils ont pas un radis et qu'ils connaissent pas le principe même du lavage...

Un nouveau silence alors qu'il continuait méticuleusement son massage...

" Mais pourtant c'est bien des fusils Henkeil 921 modèles longs qu'ils ont entre les mains, parfaitement entretenus qui plus est... Et à ma connaissance les marines de la région n'utilisent que des Henkeil 879.
Alors, soit ils ont eu le cul bordé de nouilles pour avoir l'occaz' d'en voler un chargement neuf, soit ils ont pris le vieux Rask pour une jeune sardine... Ce que j'apprécierai moyen faut bien avouer."



Avec un sens du timing et du dramatisme soigneusement préparés, l'homme-poisson venait d'apporter sur cette déclaration la dernière touche à ses soins. Il se redressa donc sans attendre une seconde de plus et commença à se diriger vers la sortie. Au moment de passer le seuil il se retourna vers les occupants.



" Bon on y va ?! On étouffe dans cette foutu coquille !"









Dernière édition par LionFish le Mer 8 Sep - 0:02, édité 1 fois
avatar
LionFish
RasK
RasK

Localisation RP : West Blue
Rang/Grade : Médecin
Supérieur : Jim Hawkins

Feuille de personnage
Points de vie:
750/750  (750/750)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omaha beach.

Message par Xan le Lun 30 Aoû - 14:05

[Pas d'inspi, mais j'voulais pas vous faire attendre plus.]

L'Apostat entendit la réplique de l'Homme Poisson au constat de l'avis de recherche le représentant. Certains s'en seraient sûrement enorgueillis. Pas lui. Cela fit repoindre à la surface le souvenir de son parricide et il en eut un haut-le-cœur. Il s'abstint de tout commentaire, préférant terminer son exposé. Le jeune homme ne s'était toujours pas pardonné le meurtre de ses parents, même s'il tentait toujours de se convaincre qu'il n'avait pas eut le choix. Lorsque LionFish envoya soi-disant négligemment vers lui l'affiche sur laquelle sa tête était mise à prix, Hawkins comprit pourquoi le vieux Jeb' pensait que c'était lui le réel commandant de leur équipage. Une prime de 120 millions, pour crimes contre l'autorité. C'était parfaitement clair, lui aussi avait eut affaire à des nobles mondiaux. Alors que le vieil hybride vint s'occuper de sa fatigue, le pirate saisit l'affiche pour l'examiner de plus près.

-J'ignorais ça, il faudra que tu me racontes cette histoire. »

Il sourit au médecin, et le laissa terminer. Le marin ne comprit pas vraiment ce que l'autre faisait mais indubitablement, lorsqu'il eut terminé, la fatigue harassante qu'il ressentait jusque là s'était envolée. Tout en s'examinant et en se demandant comment son subordonné avait réussit un tel prodige, il écoutait celui-ci exprimer ses doutes sur les résistants et sur leur soi-disant bonne volonté.

-J'ai remarqué aussi leurs armes », répondit-il tout bas, afin que seul lui puisse l'entendre, « mais s'ils ont effectivement un homme dans la base de la marine, il est possible qu'il les ait obtenus pour eux. Dans tous les cas, ne t'inquiète pas, il est hors de question de leur accorder une confiance totale simplement pour un verre de rhum offert. »

Il sourit à nouveau, puis vit l'homme poisson se lever et s'encadrer dans la porte, exhortant la compagnie à prendre la route. Son capitaine s'aperçut soudain que s'il n'avait été aussi répugnant, si peu civilisé, il aurait pu apprécier réellement sa recrue, sans avoir besoin de jouer sans arrêt la comédie. C'était un homme impatient, mais franc, simple. Pas besoin de se triturer l'esprit des heures pour le comprendre. Il était bien loin de l'hypocrisie générale de la cour dans laquelle avait vécu Xan Hermès. Loin des trahisons, des pièges sournois afin de gagner en influence. Peut-être l'homme voyait-il là l'ébauche d'une vie de liberté dont il avait toujours rêvé. Mais ce n'était pas le moment d'y penser. Il devait jouer son rôle à présent. En tant que capitaine, c'était à lui, et non à son médecin de bord, de donner le coup d'envoi de cette expédition. A lui de prendre les choses en main. Il devait s'imposer naturellement. Il s'étira, et avança lentement, calmement, vers l'embrasure de la porte. Il posa une main sur la poignée, et l'ouvrit.

-On y va, » dit-il tranquillement, comme en réponse à LionFish.

Avoir l'air calme et décidé. Se tenir droit. Aucune peur, aucune appréhension, devant l'idée de s'infiltrer dans une base de la marine, malgré la forte somme mise sa tête. A cet instant, le capitaine se rendit compte d'une chose. Certaines personnes, comme LionFish par exemple, possédaient un charisme naturel, qui s'il le voulait, lui permettrait de diriger facilement tout un groupe. Lui-même n'avait pas du tout ce don inné, et devait donc se le créer de toutes pièces. Il devait justifier son droit de commander. Les personnes comme l'Homme Poisson, lorsqu'elles le voulaient, elles dirigeaient, et c'était tout. Non sans une once de jalousie, Jim les mains dans les poches avança et attendit que les trois autres le rejoignent à l'extérieur. Qu'il était agréable de quitter enfin ce cloaque nauséabond! Et dire que ces affreux grouillots ne sauraient jamais l'honneur qu'il leur avait fait en passant quelques instants dans leur affreux taudis.

Lorsque le Mario sortit à son tour, Xan s'enquit de la direction du village. D'après lui, il suffisait de remonter la colline et au sommet, près de la falaise, ils trouveraient les habitations. Le capitaine prit la tête du petit groupe et se mit en chemin, gravissant tranquillement la pente douce et verdoyante. Après quelques minutes de marche, il se retourna vers le vieux poisson.

-Alors dis moi, ces 120 millions, comment est-ce qu'ils sont arrivés sur ta tête? »
avatar
Xan
L'apostat
L'apostat

Localisation RP : West Blue
Rang/Grade : Capitaine

Feuille de personnage
Points de vie:
600/600  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omaha beach.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum