Des prisonniers de choix ? [Base de la Marine de l'île de Laguna]

Aller en bas

Des prisonniers de choix ? [Base de la Marine de l'île de Laguna]

Message par PNJ OPR le Lun 10 Mai - 3:57

Ile de Laguna, Base de la Marine commandé par le Capitaine Nepel.


Quel que soit l'endroit, un cachot reste un cachot. Que ce soit sur la base secrète des traqueurs, à fond de cale d'un navire pirate ou dans le QG de Marijoa, un cachot restait un cachot. Toujours aussi froid, toujours aussi humide, toujours aussi peu agréable. Alors pourquoi dans ce cas, le cachot qui vous retient est il toujours le plus atroce ? Allez savoir...

S'éveillant chacun dans une cellule, les deux pirates prennent lentement conscience de l'environnement nouveau dans lequel ils ont débarqué. Ils sont enfermés et visiblement bien au frais à en croire la température. Cela laisse présager quelques problèmes à venir...
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des prisonniers de choix ? [Base de la Marine de l'île de Laguna]

Message par Grisom Resyl le Lun 10 Mai - 14:39

"Debout saloperie de pirate ! Debout ! Allez ouvre les yeux enfoiré !"

La douleur se fait soudain réalité, des coups frappés sur le visage afin de réveiller les prisonniers. Enfermés chacun dans leur cellule (voisines ceci dit), les deux pirates prennent conscience du drame qui s'est joué pendant leur absence. Ils sont dans une base de la Marine ! Face à eux se tiennent plusieurs soldats visiblement de très mauvaise humeur, ils ne sont pas là pour jouer apparament.


Tu te trouves dans une cellule à peu près hospitalière, pas la pire qui se fasse à en juger par la faible humidité. A croire qu'ils ont des cellules VIP... Ceci dit, les Marines en face n'ont pas l'air particulièrement avenant, encore que à la réflexion, l'absence de liens tendraient à prouver que ce n'était (peut être) qu'un entretient amical.

"Ton nom ?"

Le ton lui n'était pas amical en tout cas, le Sergent (à en juger par les galons sur ses épaules) n'était visiblement pas décidé à être sympathique. A croire qu'il était de mauvaise humeur, son supérieur lui avait peut être passé un savon juste avant.

"Donne-moi ton nom !"

Derrière le sergent, deux autres marines tenant chacun un fusil. Ils ne le pointaient pas sur le forgeron mais seul et sans arme, cela allait être très dur si l'envie de combattre le prenait.

"Debout saloperie de pirate ! Debout ! Allez ouvre les yeux enfoiré !"

Grisom ressentit une douleur vive au visage, comme si quelqu’un s’amusait à le taper violement en pleine face.
Il ronchonna un peu et reprit tout doucement conscience de son corps, ce qu’il constata ne le régoui pas vraiment. Tout d’abord il avait étrangement froid dans le dos, comme si il était couché sur de la pierre mouillée. Ensuite il était intégralement trempé, il sentait le poids anormal de ses vêtements épouser les moindres reliefs de son corps. Et pour finir il ne percevait pas la masse rassurante de ses marteaux, normalement rattachés à sa ceinture. Il commençait à s’interroger sur leur disparation quand sa mémoire se réactiva soudainement.

Il se souvenait de la tempête, de l’homme voilé qui n’avait tenu la barre malgré le déchainement des éléments, des hommes poissons qui avaient luttés avec lui pour tendre les voiles tout en évitant de se faire emporter. Il avait failli se retrouver par dessus-bord à de nombreuses reprises, mais ses compagnons l’avaient secouru à chaque fois, comme il l’avait fait lorsqu’eux-mêmes commençaient à quitter le pont. Et finalement, il y avait eu cette vague. Dépassant de loin ses sœurs, elle s’était abattue de travers sur leur navire, avec une telle vélocité qu’ils n’avaient même pas eu l’idée de manœuvrer. Ses souvenirs s’arrêtaient là, le choc avait du lui faire perdre connaissance.


"Ton nom ?"

La voix autoritaire retenti une fois de plus dans ses oreilles, il décida d’ouvrir les yeux afin de voir son interlocuteur qui l’avait si agréablement réveillé. Il ne vit d’abord qu’un plafond en pierre brute, dans certains coins des mauvaises herbes poussaient et de la moisissure était visible entre les pierres mais c’était tout ce qu’il y avait de remarquable. Il changea alors de position et se remit séant tout en continuant d’observer le reste de la pièce. Il se trouvait vraisemblablement dans une cellule, ou alors les personnes qui l’avaient recueilli avaient un sens de l’hospitalité très particulier.
Une paillasse faite de vielle paille sèche était posé à même le sol dans un coin de la pièce, juste en dessous d’une petite fenêtre munie de barreaux en fer. Une vieille cruche en cuivre était posée à côté du « lit », avec un crouton de pain ridiculement petit. Sur sa droite une porte, également composée de barreaux de fer, le séparait du couloir sombre. La seule lumière venant d’une torche placée juste en face de la cellule.

*Et merde ! Je m’suis fais avoir. Ils ont du me ramasser au bord de la plage ou un truc dans le genre. On doit pas être sur un bateau là, c’est trop immobile et puis qui s’amuserait à installer pareil cellules dans un bateau…*

"Donne-moi ton nom !"

Le forgeron consentit enfin à prêter attention aux personnes qui se trouvaient devant sa porte. Il y avait 3 marines, dont un gradé au vu de son uniforme. Il ne semblait pas de bonne humeur et voulait visiblement savoir à qui il avait à faire. Grisom réfléchit à toute vitesse pour trouver la solution la plus appropriée.

Il n’était pas connu des services maritimes, en tout cas pas avant l’accrochage avec les Traqueurs. Etant donné que ses vêtements étaient encore trempés, il ne devait pas être là depuis très longtemps, personne ne devait donc avoir eu vent de l’incident. On le détenait pour une autre raison. En voulant se gratter la barbe il nota un détail intéressant, on ne lui avait pas attaché les poignets. Si les marines pensaient avoir à faire avec un pirate qui venait de participer au massacre d’un équipage de chasseurs de primes reconnus, il aurait au moins été ficelé. Ce dernier élément le poussa à tenter sa chance de sortir de là par une voie pacifique.

« Je m’appelle Grisom Resyl monsieur. Je venais de quitter l’ile de Tyv quand j’ai été pris dans la tempête, ma barque a coulé et je me viens de me réveiller dans ce cachot… Ai-je fais quelque chose de mal ? »

Le forgeron prit une mine innocente, espérant ainsi amadouer le soldat. Mais si il voulait que son mensonge fonctionne il fallait en rajouter une couche.

« Et par hasard sauriez-vous où se trouvent mes marteaux ? Ce sont de précieux outils de travail. Je suis forgeron vous voyez. D’ailleurs si vous me les retrouviez je serais heureux de réparer ce que je peux dans votre base, en remerciement de m’avoir sauvé la vie. »
avatar
Grisom Resyl
Swift Hammers
Swift Hammers

Localisation RP : West Blue
Rang/Grade : Forgeron
Supérieur : Jim Hawkins

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des prisonniers de choix ? [Base de la Marine de l'île de Laguna]

Message par PNJ OPR le Mar 11 Mai - 0:06

Grisom avait du toucher le jackpot ou alors il venait de s'offrir un ticket pour la potence. En tout cas ses propos avaient retiré au gradé sa tête des mauvais jours, son visage affichant à la place un sourire radieux. Il semblait particulièrement content, allez savoir pourquoi.

Visiblement très à son aise, le Sergent s'approcha du prisonnier, s'accroupissant face à lui pour se mettre à son niveau, le visage distendu par son sourire malveillant. Les deux soldats derrière lui avaient désormais leurs fusils braqués sur le jeune forgeron. Mesure de précaution surement.

"Vos marteaux ? A oui, les jouets qu'on a retrouvé avec vous... Je suis désolé mais vous n'y aurez pas accès, ordre du Capitaine."

Il marqua une pause, semblant profiter de la situation, d'une manière ou d'une autre...

"L'île de Tyv hein ? Grisom c'est ça ? Oh oui Grisom. Tu sais quoi mon gars ? Comme je suis de bonne humeur je vais t'enseigner un petit truc. Toujours mentir à un Marine, pour un pirate comme toi c'est la seule solution si tu veux éviter la corde."

Il s'esclaffa, visiblement très satisfait de s'être payé la tête du jeune forgeron puis se retourna vers les deux autres hommes.

"Je vais aller informer le Capitaine qu'on a arrêté un autres des hommes de Lionfish. Surveillez le."
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des prisonniers de choix ? [Base de la Marine de l'île de Laguna]

Message par Grisom Resyl le Mar 11 Mai - 11:40

*Et merde ! Il m’a repéré ce vieux trouffion ! Un des hommes de LionFish ? Ce s’rait pas le vieil homme poisson celui-là ? Dans quel pétrin je me suis fourré bordel…*

Le vieux briscard ne semblait pas du tout impressionné ou inquiété par Grisom, il s’était rapproché de lui jusqu’à l’intoxiqué avec son haleine de tabac mouillé, dans le seul but de se moquer de lui. Quand il s’était retourné vers ses deux soldats Grisom avait failli se jeter dessus, mais plusieurs choses l’avaient retenu.
Sa raison tout d’abord, les soldats le tenaient en joue, et puis il y avait peu de chance qu’il parvienne à maitriser le vieux Marine pour s’en faire un bouclier avant qu’ils ne tirent. De plus ce n’était pas comme ça qu’il sortirait de la base, si il y avait un Capitaine dans le coin il avait intérêt à s’éclipser en douce ou au moins à récupérer ses armes.
La deuxième chose qui l’avait retenu c’était sa peur. Le simple fait de voir les canons pointés sur lui était une expérience unique et assez impressionnante pour qu’il perde toute envie de s’exposer au danger.

Lorsque le sergent fut parti, il se maudit de sa couardise et tenta de reprendre ses esprits. La situation était grave mais pas désespérée, il se remémora ce que l’officier lui avait appris malgré lui.
Premièrement une bonne nouvelle, ils détenaient ses marteaux, ils n’avaient pas été perdus lors du naufrage, il ne restait plus qu’à mettre la main dessus.
Deuxièmement ce n’était pas sur son nom que le sergent avait buté, mais sur son île de départ. Il n’avait pas été très futé en parlant de l’île où Hawkins et Greev avaient attaqués le bateau, personne d’autre ne devait avoir quitté le port depuis et les escargophones avaient du avertir les Marines des alentours. C’était très certainement cette erreur qui l’avait trahi, et maintenant l’officier était convaincu qu’il était un pirate.
C’est juste avant de partir qu’il avait laissé échapper l’information la plus intéressante, « un autre des hommes de LionFish ». Cela signifiait qu’au moins un autre gars avait été capturé, mais aussi qu’ils n’avaient pas reçu d’informations du vol du bateau. Un observateur extérieur un peu attentif aurait remarqué que ce n’était pas l’homme poisson qui donnait les ordres, mais bien l’homme masqué.
Ils n’avaient donc aucune preuve accablante pour le maintenir dans cette cellule, ils devaient juste supposer qu’il faisait partie des pirates qui avaient attaqué le port de Tyv. Il jeta un coup d’œil à ses deux geôliers qui attendaient patiemment dans les coins de sa cellule, leurs fusils braqués sur sa personne.

*Ils ont l’air assez jeune, pas beaucoup plus vieux que moi en tout cas. Avec un peu de comédie je devrais pouvoir en apprendre un peu plus sur ce qu’on me reproche.*

Le forgeron se mit à genoux et avança vers le plus jeune des soldats, tout en écartant ses bras pour bien montrer qu’il n’avait aucune mauvaise intention. Il fixa le marine dans les yeux et ne le lacha pas du regard tout le temps qu'il parlait.

« Mais je ne comprends pas ! Qu’est-ce que j’ai fais de mal ? Je vous en prie, répondez-moi ! Je ne suis pas un pirate ! Je suis juste un simple forgeron qui parcourt West Blue pour apprendre son travail ! Je vous le jure ! Des personnes peuvent témoigner de ça ! Contactez le forgeron de l’île de Tyv et il confirmera mon histoire ! »

Grisom décida de jouer son va-tout. S’arrêtant à moins de deux mètres du soldat, il plongea sa tête dans ses larges mains et commença à sangloter. Il n’avait pas besoin de beaucoup forcer, la situation actuelle l’effrayait suffisamment pour que les larmes viennent d’elle même. Il continua encore un peu sa tirade, régulièrement coupée par ses sanglots.

« Je vous en prie…Croyez-moi ! Je n’ai rien fais de mal ! Je suis innocent ! Vous ne pouvez pas me tuer ! S’il vous plait ! Contactez au moins le forgeron de Tyv, où demander à un officier de le faire ! Je vous en supplie, ne me condamnez pas simplement parce que j’ai été pris par la tempête ! »


Pour illustrer la détresse qu'il ressentait sincèrement, il se laissa tomber sur le ventre, les jambes du marine n'étant plus qu'à quelques centimètres de ses mains. Il continua de sangloter encore quelques instants, mais plus pour relâcher la tension qu’il ressentait que pour convaincre ses geôliers. Si, après sa tirade, aucun des deux ne quittait sa cellule pour appeler l’île de Tyv ou pour chercher le sergent, il faudrait qu’il trouve un autre plan.
avatar
Grisom Resyl
Swift Hammers
Swift Hammers

Localisation RP : West Blue
Rang/Grade : Forgeron
Supérieur : Jim Hawkins

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des prisonniers de choix ? [Base de la Marine de l'île de Laguna]

Message par PNJ OPR le Mer 12 Mai - 13:15

Le numéro, très pathétique, exécuté par le jeune forgeron avait visiblement plus surpris qu'ému les deux jeunes soldats. Les pauvres bleus devaient assister pour la première fois à un numéro aussi pathétique de la part d'un pirate et pour le coup ils semblaient hésiter, au fur et à mesure qu'il parlait, les deux soldats reculaient loin de lui vers l'entrée de la cellule, finalement une fois sa tirade finie, les deux hommes se regardèrent avant de se décider à sortir de la cellule, le laissant seul avec ses larmes.

"J'suis désolé mon gars, mais on peut rien te dire... On sait pas trop nous même mais d'après l'Sergent ça fait pas de doute, t'es un des hommes de LionfishRash, un de ceux qu'a coulé l'navire de Babyface !"

Son compagnon le fit taire d'un regard noir, le plus jeune des deux avait visiblement la langue trop pendue.

"Tout pirate qu'aura pas apporté la preuve de son innocence sera pendu ! Et arrête de lui causer comme ça !"

"On devrait p'tet quand même prévenir le sergent tu crois pas ? Y m'avait l'air sincère... R'garde j'ai encore des larmes sur les bottes !"

"Fait ce que tu veux, j'serai pas responsable si le Sergent t'enguele. Moi j'le surveille."

Le soldat, un matelot de première classe si Grisom savait reconnaitre les insignes, se calla dos au mur face à la cellule du forgeron, de manière à ne rien perdre de ses mouvements. Il prenait visiblement son travail très au sérieux. Le jeune pirate était désormais seul dans sa cellule, son palais. 2 mètres sur deux, une paillasse faite de vielle paille sèche, une petite fenêtre munie de barreaux en fer. Le grand luxe... Surtout que désormais que le silence s'était établit, il pouvait entendre par alternance des cris étouffés par la muraille. Deux mots revenaient souvent "sale" et "poisson". Le cuisinier devait être en train de se faire passer un savon non loin de là...
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des prisonniers de choix ? [Base de la Marine de l'île de Laguna]

Message par Grisom Resyl le Mer 12 Mai - 20:45

Ainsi ils savaient ! Mais comment avaient-ils pu être si vite au courant de leur méfait ? Enfin ce n’était pas le moment de plancher sur le pourquoi du comment, il devait se sortir au plus vite de cette situation.

Son plan avait plus ou moins fonctionné mais pas aussi bien qu’il l’espérait. Un de ses gardiens avait quitté sa cellule pour chercher le sergent, mais le second était également sorti pour le surveiller du couloir. La distance qui les séparait ne faisait pas vraiment son affaire, il fallait que le marine se rapproche d’une manière ou d’une autre.

*Il veut une preuve de mon innocence hein ! Et ben je vais la lui donner moi !*

Il se releva doucement et s’adossa contre le mur de sa cellule, laissant le soldat observer son profil gauche. Il essuya ses larmes en reniflant bruyamment, puis fixa son geôlier d’un air implorant.

« Vous voulez une preuve de mon innocence monsieur ? J’en ai une, juste ici ! C’est une lettre de recommandation du forgeron de Tyv. Elle est cachée dans la doublure de ma chaussure, l’eau ne devrait pas l’avoir endommagée. »

Il s’inclina vers ses pieds et tenta de retirer sa botte droite mais ses mains glissèrent sur le rebord .Il réessaya à plusieurs reprises sans plus de succès, il se tourna alors vers le soldat.

« S’il vous plait, regardez dans ma botte. Vous aurez ainsi la preuve que je ne vous mens pas ! »

Il ne lui restait plus qu’à espérer que le marine se décide rapidement. Le sergent n’était pas parti depuis longtemps mais il pouvait revenir à tout moment. Alors qu’il attendait une réaction de son geôlier, il entendit plusieurs fois le mot « poisson » à travers le mur de sa cellule. La présence d’une cuisine au côté des cellules était peu vraisemblable. Mais ce n’était pas le moment de prêter attention à ce qui se passait ailleurs.

Dans le cas où le soldat ne tomberait pas dans le panneau il fallait qu’il trouve une autre idée. Grisom commença alors à fouiller la paroi derrière lui, espérant y trouver un caillou ou un autre objet qu’il pourrait lancer.
avatar
Grisom Resyl
Swift Hammers
Swift Hammers

Localisation RP : West Blue
Rang/Grade : Forgeron
Supérieur : Jim Hawkins

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des prisonniers de choix ? [Base de la Marine de l'île de Laguna]

Message par PNJ OPR le Ven 14 Mai - 13:00

Le Marine resté en faction avait visiblement plus de jugeote, ou tout simplement moins de coeur, que son collègue. Les preuves de son innocence ? Il s'en moquait bien visiblement, ce ne devait pas être son travail, le numéro du pirate ne l'interessait visiblement pas.

"Garde ta salive mon gars. Tes histoires moi j'men fiche mais si t'as vraiment une preuve raboule ta botte ou ta lettre, j'suis sur que ça fera marrer l'Sergent...
Toutes façons l'capitaine viendra t'interroger bientôt et y voudra que tu puisses causer comme y faut, alors ferme la pour le moment ok ?"


Regarder dans sa botte... L'idée la plus stupide qu'un prisonnier ait jamais tenté, rien qu'en y pensant ça le faisait rire. Comme s'il allait lui ouvrir la grille, il rêvait celui-la !
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des prisonniers de choix ? [Base de la Marine de l'île de Laguna]

Message par Grisom Resyl le Ven 14 Mai - 19:52

Le plan de Grisom était pourtant simple, amener le soldat près de lui, le maitriser rapidement, voler son uniforme puis quitter la caserne au plus vite. Mais à partir du moment où le vigile n’ouvrait pas la grille de sa cellule…

*Merde ! Et son Capitaine va venir m’interroger en plus ! Je m'enfonce de plus en plus.*

Le forgeron ramena ses genoux contre son menton et enlaça ses jambes, autant pour se réchauffer que pour se redonner du courage. Il n’était pas vraiment préparé à la situation actuelle, les choses allaient trop vite pour lui. Il n’aurait jamais cru qu’il se retrouverait prisonnier de la Marine quelques heures seulement après être devenu un hors-la-loi. Si quelqu’un lui avait raconté l’histoire d’un pirate qui avait fait naufrage lors de son premier voyage, pour se réveiller ensuite dans une cellule du gouvernement… Il aurait explosé de rire !
Mais même le ridicule de la situation ne parvenait pas à le réconforter. D’ordinaire joyeux et énergique, le froid et la tension de son gardien venaient à bout de son optimisme.

*Et j’ai aucune autre idée… Autant continuer à dire que j'suis innocent non ? S’ils se renseignent à Tyv j’ai peut-être une chance de m’en sortir. Mais ils ont l’air bien informés sur c'qu’il s’est passé, je me demande comment ils ont fait d’ailleurs…*

Sortant de sa torpeur, Grisom prêta attention aux bruits venant du dehors. Des éclats de voix et un bruit de cavalcade venaient de retentir dans le couloir, mais il ne comprit pas de quoi il était question. Il tourna la tête vers son geôlier et tenta d’en apprendre un peu plus sur ce qui allait lui arriver.

« Mais qu’est ce qui vous fais dire que je suis un pirate ? C’est pas parce que j’ai été pris par la tempête et que je suis seul que je suis un mauvais gars, bon sang ! Dis-moi au moins pourquoi on me retient ici vieux ! J’ai quand même le droit de savoir non ? »
avatar
Grisom Resyl
Swift Hammers
Swift Hammers

Localisation RP : West Blue
Rang/Grade : Forgeron
Supérieur : Jim Hawkins

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des prisonniers de choix ? [Base de la Marine de l'île de Laguna]

Message par PNJ OPR le Mer 19 Mai - 10:08

Le garde semblait passablement exaspéré par les chouineries du prisonnier. Certes c'était habituel de voir les pirates clamer leur innocence mais d'ordinaire ils ne pleuraient pas comme des femelletes ! Sauf à être d'excellents comédiens...

Lorsque la cavalcade se fit entendre, le Marine tourna la tête sur le côté semblant quelque peu étonné par ce qu'il vit, quoi que ce fut. Mais finalement il revint rapidement à Grisom qu'il regarda avec un grand sourire et un regard moqueur.

"Comment qu'on sait que t'es un pirate ? Bah parceque le Sergent l'a dit tiens ! Et comment qu'il le sait ? Grâce à ton putain de nom mon gars ainsi que l'île d'où t'as dit que tu venais. T'es vraiment pas futé comme pirate toi..."

"Pis t'es là pour interrogatoire j'tai dit. Le Sergent reviendra bientôt avec l'Capitaine, si t'as rien à te reprocher tu s'ras relaché. L'Capitaine a du flair pour ce genre de trucs. En attendant tiens toi tranquille tu veux ? Marre de t'entendre chialer..."
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des prisonniers de choix ? [Base de la Marine de l'île de Laguna]

Message par Grisom Resyl le Mer 19 Mai - 11:24

Le soldat avait beau lui répondre, il ne lui apprenait rien de nouveau. Bon, c’est vrai qu’il aurait du changer de nom ou prétendre qu’il venait d’une autre île, mais qui aurait pu prédire que les Marines auraient été mis au courant si vite ? Leurs moyens de communication dépassaient de loin l’idée que s’en faisait le forgeron, il lui faudrait être plus précautionneux à l’avenir.
Seulement il ne pouvait revenir sur ce qu’il avait dit, un retournement de situation clamerait sa culpabilité plus que son innocence. Il fallait qu’il trouve un moyen de sortir de la base avant que le Capitaine ne vienne l’interroger. Si il n’avait pas réussi à convaincre un simple soldat, comment parviendrait-il à se jouer d’un gradé ?!

*Bon ce mec est pas un gentil comme l’autre tarte qui est parti chercher le sergent. Mais il doit bien avoir une corde sensible sur laquelle je peux jouer. La pitié, ça marche pas. L’attendrissement, non plus. La séduction… Je pense pas qu’il soit de ce bord là, et puis je saurais vraiment pas me résoudre à faire ça. Reste la cupidité.*

L’argent était un moyen infaillible de faire parler et agir les gens contre leur idée première, et si il avait une influence variable en fonction de chacun, il ne laissait personne indifférent. Le forgeron poussa un peu plus sa réflexion, se convaincant que c’était là-dessus que reposait sa liberté.
Selon lui, un simple soldat ne devait pas recevoir un salaire très élevé, un petit bonus ne devrait pas le dégouter. Si il avait l’air rigide et totalement droit dans ses bottes, c’est tout simplement que Grisom n’avait pas encore réussi à le tenter suffisamment. Mais en dehors de sa droiture il était quand même très prudent vis-à-vis de son prisonnier. L’absence de liens lui interdisait d’entrer dans la cellule, il devait certainement craindre les larges épaules du forgeron en s’imaginant les dégâts qu’il pourrait lui causer.

* Inutile de lui parler à travers la grille, il ne se sentira pas obliger d’entrer. Il faut qu’il se sente en confiance, qu’il croie que je ne peux rien lui faire pour le pousser à ouvrir la cellule. Mais comment lui faire croire qu’il ne risque rien et en même temps le pousser à venir près de moi ?*

Le pirate en herbe ne mit pas longtemps à trouver une idée, quoi de plus vulnérable qu’un dormeur ?! Même sans trop jouer la comédie il pouvait y arriver. En cachant sa tête dans ses bras, une respiration calme et posée pourrait convaincre la sentinelle que son prisonnier faisait un somme. Restait à attirer le soldat près de lui en attisant sa cupidité. Il répéta intérieurement ce qu’il allait dire puis se lança.

« Dis ! Ton Capitaine il arrive bientôt ? Parce que là je commence à fatiguer un peu, ça dérange pas si je pique un petit roupillon en l’attendant ? »

Il réprima un bâillement puis, sans attendre la réponse du marine, posa sa tête entre ses genoux, cachant totalement sa figure. Il gigota un peut pour trouver une position confortable, posa ses bras sur ses genoux et prit une respiration lente et calme. Feindre le sommeil était une chose assez simple, et si sa figure était cachée, nul doute que le soldat tomberait dans le panneau. Il simula l’endormissement pendant une petite minute puis commença à grommeler.

« …le trésor est au plus profond dec’est LionFish qui a… caché au pied d’uneun vrai palais… énorme richesse… »

Il ne parlait pas assez fort pour que son geôlier comprenne tout, mais il devait avoir entendu certains mots qui ne manqueraient pas de piquer sa curiosité. S’il voulait entendre la suite, il allait immanquablement rentrer dans la cellule et se pencher vers le soi-disant dormeur.
avatar
Grisom Resyl
Swift Hammers
Swift Hammers

Localisation RP : West Blue
Rang/Grade : Forgeron
Supérieur : Jim Hawkins

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des prisonniers de choix ? [Base de la Marine de l'île de Laguna]

Message par PNJ OPR le Ven 21 Mai - 16:57

Pas de réaction... Le jeune forgeron devait tout simplement en avoir trop fait et désormais le garde ne le croyait plus du tout et n'écoutait même pas ses propos.

Par contre ce que les deux hommes entendirent fut un hurlement. Moins d'une seconde après, le Marine était parti en direction du cri, laissant seul dans sa cellule le malheureux Grisom qui bien qu'il entendait des voix ne parvenait pas à comprendre clairement ce qui se disait à côté même s'il était évident qu'un drâme était en train de se jouer.
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des prisonniers de choix ? [Base de la Marine de l'île de Laguna]

Message par Grisom Resyl le Dim 23 Mai - 0:32

Rien... Aucune réaction. C’était à se demander si le soldat n’était pas sourd tellement il restait impassible. Le fait d’entendre parler de trésor ne lui faisait absolument rien, il niait totalement la manœuvre de Grisom. Le marine lui faisait clairement comprendre qu’il n’avait aucun talent scénique, ce qui avait comme effet de légèrement énerver le forgeron.

Il était, en général, ouvert à toutes les critiques mais la situation actuelle lui portait sur les nerfs. Il en était au point d’imaginer sauter sur la garde en faisant fi de la grille quand un hurlement retentit dans le couloir, ou plutôt dans la cellule mitoyenne où il avait déjà entendu des bruits auparavant.
Il réagit presqu’aussi vite que son geôlier mais se trouva bloqué par la grille. Il tenta d’observer ce qu’il se passait dans le couloir mais les barreaux étaient trop serrés pour qu’il y passe sa tête. Il ne put que suivre des yeux le dos du Marine qui partait comme une flèche dans le couloir.

*Je me demande bien qui a hurlé comme ça, c’était pas un hurlement de plaisir en tout cas. Et ça ne devait pas être au programme vu que mon gardien s’est précipité pour voir, il a couru comme un lapin d’ailleurs…*

Ce n’est qu’à ce moment là qu’il prit conscience que plus personne ne le surveillait, il pouvait tenter tout ce qu’il pouvait pour sortir de là. Il secoua d’abord la grille de toutes ses forces, mais les barreaux étaient solides et bien attachés. Reprenant quelque peu ses esprits il examina les attaches, espérant y découvrir une faille, mais rien d’encourageant. Si seulement il avait eu ses marteaux et un attirail d’outils, il aurait eu une chance de forcer la serrure ou déloger un barreau. Il jeta alors un coup d’œil à la lucarne mais abandonna très vite son idée, l’ouverture était à peine assez grande pour qu’il y passe une épaule.

Des éclats de voix attirèrent son attention sur ce qu’il se passait en dehors de sa cellule. Il ne parvenait pas à saisir de quoi il était question mais les voix étaient angoissées et colériques, quelque chose ne tournait vraisemblablement pas rond. Il se demandait qui pouvait causer de tels problèmes aux marines quand les paroles du sergent lui revinrent à l’esprit.

"Je vais aller informer le Capitaine qu'on a arrêté un autre des hommes de Lionfish. Surveillez le."


Il avait dit « un autre des hommes », ce qui voulait dire qu’il n’était pas le seul à s’être fait capturer ! Comment avait-il pu passer à côté de cette information ?!
Il se maudit en silence et tendit l’oreille, mais il ne comprenait pas d’avantage ce qu’il se passait à côté. Mais qu’importe, quelque chose ne se déroulait pas comme prévu et il devait en profiter.
Il lui fallait agir, et vite sinon les éclats de voix allaient attirer plus de monde. Il était coincé dans sa cellule sans aucun moyen d’en sortir, la seule chose qu’il pouvait faire c’était appeler au secours.
Il mit ses mains en porte-voix et les dirigea vers le centre de l’animation, les échos seraient ainsi réduits. Il prit une grande inspiration, se prépara à hurler au secours mais referma sa bouche au dernier moment.

*J’ai faillis faire une boulette de plus! Si un marine m'entend appeler au secours il accourra, c’est dans leurs gènes après tout. Il ne faut pas que ça ressemble à un appel au secours, tout en demandant clairement de l’aide…*

Etant donné qu’il ne savait pas du tout qui des trois autres pouvait être enfermé, il fallait que son message soit compréhensible par tous.
Seulement, ils n’avaient pas vraiment eu le temps de parler tous ensemble depuis leur rencontre, une bagarre puis une tempête ce n’est pas vraiment une bonne ambiance pour discuter. Il était prêt à courir le risque d’un appel limpide pour n’importe qui quand son regard tomba sur sa cuisse, il se souvint alors d’une chose qu’ils avaient en commun. Il mit encore quelques instants pour donner forme à son idée puis hurla à pleins poumons.

« J’suis avec pelote d’épine,
D’ailleurs j’aime bien sa méd’cine.
C’est vrai que j'suis un fan d’acier,
Pourtant j’ai plus envie d’trainer. »

*Voilà. Si quelqu’un entend ça il se posera peut-être des questions, mais pas assez pour venir voir j’espère. Et il faut aussi que l’autre gus comprenne… Enfin, au pire il reconnaîtra ma voix. »

Le forgeron se pressa un peu plus contre la grille, attentif à ce qui allait suivre.
avatar
Grisom Resyl
Swift Hammers
Swift Hammers

Localisation RP : West Blue
Rang/Grade : Forgeron
Supérieur : Jim Hawkins

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des prisonniers de choix ? [Base de la Marine de l'île de Laguna]

Message par Grisom Resyl le Mer 26 Mai - 12:03

Il n’eut pas à attendre longtemps pour voir qui était à l’origine du vacarme. Il aurait du s’en douter !
Xan ou LionFish se serait libéré sans causer le moindre remous, l’un avec finesse et l’autre avec expérience. Il ne restait plus que Greev pour sortir de sa cage avec autant de discrétion qu’un pachyderme unijambiste. Mais il était parvenu à sortir seul, contrairement à lui qui devait demander de l’aide. Il ravala donc ses sarcasmes quant à ses méthodes, jusqu’à ce qu’il avise l’officier qu’il portait sous son bras.

*Mais il est complètement dingue !! Comment peut-il espérer sortir discrètement de la base en emmenant un officier avec lui ! Il a perdu la tête ou quoi ?!*

« Greev mais t’es complèt’ment cinglé ! Faut pas emporter ce gars avec nous, il va nous attirer plus d’emmerdes qu’aut’ chose. Dépose-le et ouvre ma cellule, on va filer en douce avant que les renforts ne rappliquent. »

Mais son compagnon ne semblait pas du tout prêter attention à ce qu’il racontait. Visiblement quelque chose lui posait problème, il ne parvenait pas à menacer son prisonnier tout en essayant d’ouvrir la porte.
Il lança donc son pistolet au forgeron, qui le rattrapa au vol d’extrême justesse. Comprenant ce qu’il attendait de lui, il pointa le canon vers le gradé qui n’osa pas bouger sous cette menace. Le forgeron regarda son compagnon sortir le trousseau de clés et tenter d’ouvrir sa grille, mais il ne trouvait pas la bonne et commençait à s’impatienter.

-Merde !! Demerde toi avec ça, putain !

*Il plaisante. Il va pas me laisser là…*

Mais le trousseau percutant sa figure vint confirmer ce que ses yeux et ses oreilles lui disaient. L’homme poisson lui avait balancé les clés et venait de partir au pas de course vers la gauche, emmenant son captif avec lui.

« Ha ben si, il s’en va… Et ben c’est beau comme attitude ça ! Je dois me démerder seul c’est ça ? Enfin je suppose que je dois être reconnaissant qu’il ait pris la peine de venir jusqu’ ici et de me donner les clés. Je vais devoir me sortir seul de ce merdier. Youpiie… »

Tout en pestant contre son demi-sauveur, le forgeron essayait les différentes clés du trousseau. Il parvint à ouvrir la grille au 4ème essai.
Par acquis de conscience, il jeta un coup d’œil à droite mais le couloir se finissait en cul de sac. Il allait donc devoir suivre la même direction que son bruyant compagnon.

*J’ai plus de chance de me mêler aux soldats qui lui courent après que de m’échapper incognito si je suis ses traces… Enfin, c’est pas le moment de cogiter. En avant !*

Il se rua dans le couloir, mais s’arrêta après seulement quelques foulées. Le corps de son geôlier gisait sans vie dans une cellule, qui devait avoir appartenu à Greev, à côté de la paillasse. Il se serait remis immédiatement en route, si une idée ne lui était pas venue subitement à l’esprit.

*Et puis pourquoi pas ? Celui qui n’me croyait pas pour un bal n’est plus en état de causer. En plus, si j’étais vraiment un pirate associé à LionFish, Greev m’aurait libéré. Et si ils enquêtent sur Tyv je suis certain que le forgeron se souviendra de moi. Ca peut l’faire !*

Ayant prit sa décision, il se dépêcha de mettre son plan en œuvre.
Il déshabilla prestement le cadavre, lui laissant simplement son slip et ses chaussures. Il cacha le fusil sous la paille du mieux qu’il put, mais un léger renflement était toujours visible. Il sorti alors de la cellule et décrocha la torche qui lança au sol où elle s’éteignit avec un léger bruit. Il revint ensuite sans sa cellule et referma la grille avant de la vérouiller de nouveau.
Il lui restait maintenant à cacher soigneusement la chemise, le pantalon, les clés et le pistolet. Il écarta la paille qui lui servait de couchette et étala les vêtements au sol avant de les recouvrir de paille.

*Parfait ! C’est invisible tant qu’on ne retourne pas ces vieilles tiges. Bon, il faut me débarrasser du trousseau maintenant, il fait trop de bruit pour que je le garde sur moi.*

Il hésita un instant puis se dirigea vers le cruchon et y plongea les clés. Elles seraient introuvables à moins de renverser le récipient et de le vider de son eau.

Il aurait également du cacher le pistolet dans le cas où les marines le fouilleraient. Seulement s’ils décidaient de l’exécuter dans l’instant il serait sans défense, bien qu’il soit peu probable qu’ils agissent de la sorte alors qu’un de leur prisonnier venait de s’évader.
Il cacha donc l’arme profondément dans son pantalon, peu nombreux seraient les personnes à lui toucher les parties intimes. Et si quelqu’un s’y risquait, il pouvait toujours lui faire de l’œil. Cette attitude le dégoutait quelque peu mais mieux valait ça que de finir troué comme une passoire.

Il jeta un dernier regard à se cellule pour s’assurer que rien ne clochait puis s’assit contre le mur. Il n’avait plus qu’à attendre patiemment la suite des évènements. Et bien qu’il soit toujours choqué de l’attitude de son compagnon, il ne put empêcher ses pensées de voguer vers lui.

*J’espère que tu vas t’en sortir mon gars. Si tu crèves maintenant je pourrais pas te rendre la pareille pour les clés et le flingue. Et hors de question que je reste avec une dette impayée sur les bras !*
avatar
Grisom Resyl
Swift Hammers
Swift Hammers

Localisation RP : West Blue
Rang/Grade : Forgeron
Supérieur : Jim Hawkins

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des prisonniers de choix ? [Base de la Marine de l'île de Laguna]

Message par PNJ OPR le Mer 26 Mai - 12:06

La réaction du jeune forgeron avait de loin été bien plus réfléchie que celle de son compagnon.

D'où il était il entendait la cavalcade dans les couloirs. Il ne fallut que quelques minutes (guère plus de deux en vérité) pour que des soldats viennent jusque devant sa cellule.

"C'lui ci est toujours là mon Lieutenant !"

"Alors magnez vous, on doit chopper l'autre !


Et les voilà repartis comme ils étaient venus, en courant. Laissant le forgeron tout seul dans sa cellule une fois de plus. C'était quelque peu la panique dans la base visiblement. Une panique dont le malin Grisom saurait sans doute profiter.
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des prisonniers de choix ? [Base de la Marine de l'île de Laguna]

Message par Grisom Resyl le Mer 26 Mai - 16:03

Une patrouille n’avait pas tardé à arriver. Visiblement soulagée de voir qu’il n’avait pas quitté sa cellule, elle était aussitôt repartie à la poursuite de l’homme poisson.

Grisom fut surpris qu’ils ne laissent même pas une sentinelle, contrairement à ce qu’il croyait qu’ils allaient faire. Ce manque de surveillance lui ouvrait une marge de manœuvre plus grande qu’il n’avait osé espérer.
Il avait maintenant le choix, ou il restait dans sa cellule en attendant que le Capitaine vienne l’interroger, ou il profitait de l’agitation générale pour quitter la base en toute discrétion. Les informations, pour le moins inquiétantes, qu’il avait reçu à propos du Capitaine ainsi que les cachettes fragiles où il avait planqué ses atouts, le poussèrent à opter pour la seconde solution.
Mais comment parvenir à passer sans crainte devant toute une garnison de soldats ?

Il hésitait sur la démarche à suivre quand il se rappela ses récentes acquisitions. Il tendit alors l’oreille mais ne perçut plus aucun bruit, les soldats avaient profité de ses 5 minutes d’indécision pour s’éloigner des cachots. Profitant de l’absence de garde il se déshabilla prestement. Sa chemise ainsi que son pantalon avaient soufferts du voyage dans l’eau salée, seul son tablier et ses bottes avaient enduré les éléments sans broncher.
Il récupéra l’uniforme du marine dérobé quelques minutes plus tôt et l’enfila, la chemise était un peu étroite mais elle ferait l’affaire. Le pantalon bleu était quant à lui parfaitement à sa taille, il fouilla dans les poches et découvrit quelques pièces, un peu de tabac, un vieux chewing-gum et des clés de casier.

*Bon, rien de bien intéressant, sauf si je tombe sur son casier. Et encore… Enfin, pas le temps rêver, je dois me magner de finir la mise en scène.*

Il réarrangea rapidement la paille puis récupéra les clés dans le cruchon d’eau. Il ouvrit ensuite la grille, passa la tête dans le couloir pour vérifier qu’il était bien seul et ses rendit dans la cellule voisine qui était encore ouverte.
Le cadavre à moitié nu avait fini de se dégorger de son sang, il le saisit par la taille et l’appuya contre la grille. Nettoyer la flaque de sang aurait pris trop de temps, il déplaça alors la paillasse afin qu’elle la recouvre totalement.

Satisfait de son travail il reprit le corps, en prenant garde de ne pas se tacher de sang, et l’amena sur sa propre couchette. Il le vêtit à la va-vite de sa chemise et son pantalon usés, puis le positionna de manière à laisser penser qu’il dormait, sa face démolie contre le mur.
Il ramassa ensuite son tablier qu’il roula et attacha à sa taille, il le ferait passer pour une ceinture. Il y glissa le pistolet et quitta son ancienne cellule en prenant soin de la refermer à clé. La torche qui se trouvait en face connu le même sort que sa voisine. La lumière ne venant plus que de la lucarne, il était impossible de dire que ce n’était pas lui qui dormait sur la paillasse.
Il prit alors la direction du croisement d’un pas rapide, sans oublier au passage de récupérer le fusil dans la cellule de Greev.

*Maintenant il s’agit de sortir d’ici sans attirer l’attention. Il faut que je marche vite, voire que je cours sinon ce serait suspect. Mais avant toute chose il faut que je retrouve mes marteaux, hors de question de sortir d’ici sans eux.*

Il arriva au croisement et marqua un temps d’arrêt.
A sa gauche le couloir semblait plus lumineux, même si il n’en devinait pas la source. Il nota la présence de deux portes au moins de ce côté.
Sur sa droite se trouvait un peu plus de portes, mais la faible luminosité ne lui permettait pas de tout distinguer.
Il fallait qu’il se décide rapidement. Ses armes ne devaient pas être bien loin, il ne lui restait plus qu’à tester toutes les portes et si elles étaient verrouillées il avait toujours le trousseau de clés.

Il se précipita sur la première porte à sa droite et remarqua qu’elle portait l’inscription « C-12 ».

*Pourquoi C ? Casernement ? Non, les soldats ne dorment pas dans les sous-sols. Cantine ? Encore moins. Casiers ? Peut-être… Il n’y a qu’un seul moyen de le savoir*

Il était sensé être un soldat de la Marine à la recherche d’un évadé, pas un évadé déguisé en soldat de la Marine, il devait jouer son rôle jusqu’au bout. Il prit une inspiration, ouvrit la porte d’un geste ferme et jeta un regard inquisiteur dans la pièce.
avatar
Grisom Resyl
Swift Hammers
Swift Hammers

Localisation RP : West Blue
Rang/Grade : Forgeron
Supérieur : Jim Hawkins

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des prisonniers de choix ? [Base de la Marine de l'île de Laguna]

Message par PNJ OPR le Mar 1 Juin - 12:49

C-12... Qu'est ce que cela pouvait bien être ? La salle voisine était marquée comme étant C-11. Mais que contenait donc la pièce dans laquelle l'évadé venait de pénetrer ? Et bien pas grand chose. Il s'agissait d'une sorte de débarras où se trouvaient tout ce dont le personnel technique de la base pouvait avoir besoin. Balais, sauts, torchons, boite à outils, draps, etc... Il y avait surement plus à découvrir dans cette petite caverne au trésor mais cela demanderait un minimum de recherche.

Et Grisom n'avait que peu de temps, derrière lui il entendait des pas précipités qui se rapprochaient, à peine trente secondes plus tard, un très jeune Marine pointa sa tête. C'était à peine plus qu'un gamin et ses mains tremblaient en tenant son fusil, le pauvre petit devait vivre sa première expérience du danger et ça n'avait pas l'air de lui plaire plus que ça.

"Euuuuh, ça craint rien ici ? J'veux dire, l'est pas là l'évadé sanguinaire ?"
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des prisonniers de choix ? [Base de la Marine de l'île de Laguna]

Message par Grisom Resyl le Mar 1 Juin - 23:26

Son regard investigateur ne dura qu’une seconde, l’amas d’ustensiles ménagers le décourageant de poursuivre dans cette voie.

*Faire les gros yeux à un balai… Ridicule ! Heureusement que personne ne m’a vu sinon je sens qu’on me lâcherait pas avec cette histoire. Bon, des torchons, des draps, une boite à outils… Tiens, pourquoi pas ! Ces imbéciles ne savent surement pas faire la différence entre un marteau de forge et un vulgaire instrument à enfoncer des clous.*

Il se penchait sur la caisse quand il entendit des bruits de pas dans le couloir. Ils approchaient rapidement mais il avait encore le temps de jeter un bref coup d’œil au cas où.
Hélas, le seul objet quelque peut intéressant était justement un vulgaire marteau à clou, rien de comparable avec les marteaux qu’il avait fabriqué. Il se saisit cependant de l’objet, son poids familier le rassurait. Il venait juste de se relever quand le responsable des bruits de pas débarqua devant lui. Il s’agissait d’un marine en couche-culotte, tellement apeuré que son fusil tremblait sans cesse.

*Surement la première fois qu’il a affaire à un vrai problème. Enfin, il faut dire qu’un gars comme Greev qui se ballade dans les couloirs, ça doit pas être rassurant. A mon avis c’est pas du genre à demander gentiment le chemin, plutôt direct comme mec.*

"Euuuuh, ça craint rien ici ? J'veux dire, l'est pas là l'évadé sanguinaire ?"

Les paroles du soldat confirmèrent les soupçons du forgeron, il avait affaire à un novice effrayé. De plus, son déguisement semblait fonctionner à merveille, le marine n’avait pas douté un seul instant de son identité. Il devait tirer parti de cette arrivée providentielle, s’il manœuvrait bien, le soldat le conduirait là où il le désirait.

*Bon. Avant tout il me faut mes marteaux, et tu vas m’y conduire mon gaillard !*

Il bomba le torse et jeta un regard sévère au jeune soldat, il n’était pas bien grand et semblait fragile comme une feuille morte. Un souffle de vent aurait suffit à l’impressionner, alors un forgeron en pleine forme…

« Non, l’évadé sanguinaire n’est pas là, et toi non plus tu ne devrais pas être ici soldat ! Qui t’a autorisé à stopper les recherches ? Cet homme poisson ne doit quitter la base sous aucun prétexte !

Enfin, puisque tu es là tu vas te rendre utile. Le capitaine Nepel a ordonné que les affaires des prisonniers soient sous bonne garde, l’évadé pourrait revenir les chercher. Passe-moi ton fusil et prend ce marteau et la boite à outils, on va allez seller la porte comme ça il ne pourra pas y entrer.
Allez, passe devant et dépêche-toi ! Il ne faut pas qu’on arrive après lui ! »

Grisom tendit le marteau vers la figure du soldat, manche dans sa main. S’il montrait le moindre signe d’hésitation ou de violence, il l’assommerait pour le compte. Ce serait plus difficile de lui tirer les vers du nez, mais c’était la seule option qui lui restait si le soldat le démasquait. Il se refusait à le tuer ou le blesser sérieusement. En plus de ne rien lui apporter, il répugnait à lever la main sur un homme si jeune, même si il portait l’uniforme des marines.
avatar
Grisom Resyl
Swift Hammers
Swift Hammers

Localisation RP : West Blue
Rang/Grade : Forgeron
Supérieur : Jim Hawkins

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des prisonniers de choix ? [Base de la Marine de l'île de Laguna]

Message par PNJ OPR le Lun 7 Juin - 16:26

Le pauvre trouffion sembla se liquéfier quand l'évadé lui fit la leçon. Il s'agissait d'un matelot de première classe après tout alors que lui même n'était encore qu'un malheureux homme de corvée. C'est pourquoi il n'opposa pas de résistance et se saisit du marteau et de la boite à outils mais tout ceci sans pour autant lâcher son fusil. Le jeune homme s'y aggripait comme s'il s'agissait de son amante chérie, il ne le lachait pas et le tenait collé contre lui. Une tactique très efficace à n'en pas douter.

"Euuuh... Z'avez déjà un fusil v'savez ? Et pis c'est le Sergent qui me l'a confié !"

Visiblement très fier de sa répartie à un supérieur, l'homme tourna les talons et boite à outils en main il partit à travers les couloirs, guidant Grisom jusqu'à une autre porte indiquée comme étant la salle "C4". Une fois devant, le jeune Marine adressa un sourire niais au forgeron.

"Personne en vue ! Si ça c'est pas de la chance ! M'enfin j'suis étonné, j'savais pas que l'évadé avait des trucs... 'fin Marcus m'a dit que c'était ici qu'ils mettaient tous les trucs des prisonniers, la... comment y dit déjà ? Ah oui, la salle au trésor des gardiens ! Tous les trucs qu'ont de la valeur y restent pas là bien longtemps."
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des prisonniers de choix ? [Base de la Marine de l'île de Laguna]

Message par Grisom Resyl le Ven 11 Juin - 14:36

Grisom fut soulagé de voir le jeune soldat prendre les outils sans protester. Il avait craint un instant de ne pas avoir l’autorité suffisante pour lui donner des ordres, mais la réaction du marine ainsi que son attachement naïf à son fusil apaisèrent ses doutes. Il suivit donc le gentil bonhomme à travers les couloirs, tout en se demandant ce qu’il pourrait encore tiré de son innocence. Ses réflexions furent interrompues quand le soldat se retourna net vers lui, ils étaient apparemment arrivés.

"Personne en vue ! Si ça c'est pas de la chance ! M'enfin j'suis étonné, j'savais pas que l'évadé avait des trucs... 'fin Marcus m'a dit que c'était ici qu'ils mettaient tous les trucs des prisonniers, la... comment y dit déjà ? Ah oui, la salle au trésor des gardiens ! Tous les trucs qu'ont de la valeur y restent pas là bien longtemps."

Il semblait vraiment craindre de rencontrer l’évadé, le forgeron nota ça dans un coin de sa tête et répondit au soldat.

« Marcus ne t’a pas menti, même si j’éviterais de répéter ça en présence d’un gradé si j’étais toi. D’ailleurs ça fait un moment que j’ai pas eu l’occasion de farfouiller dedans… Mais bon c’est vraiment pas le moment ! Je vais voir si il y a pas du matos pour sceller la porte, c’est pas 3 clous qui retiendront la force de dingue d’un homme poisson… Monte la garde pendant que je fouille. Si il arrive tu cries, n’essaye pas de t’en occuper tout seul, tu ne fais pas le poids.»

Il saisit une torche murale, entra dans la pièce et referma la porte derrière lui afin que la sentinelle ne l’observe pas. Il se trouvait dans une sorte de cagibi possédant quelques étagères et un grand coffre. Les étagères étaient pour la plus part vides, il y avait ça et là quelques armes en piteux état mais rien de bien intéressant.

* Merde ! Ils sont pas là non plus ! Où est-ce que je vais pouvoir les chercher maintenant ?! Un soldat les aurait déjà volés ? Mais pourqu… ! Yes !*

Il venait d’apercevoir ses armes sur une étagère du fond, elles n’étaient visiblement pas assez clinquantes pour faire l’objet d’une rapine. Il voulut se précipiter dessus mais se retint. Il fallait d’abord qu’il se débarrasse du nigaud, après lui avoir extorqué quelques informations si possible.
Il réfléchit quelques instants à la méthode la plus efficace, puis sortit dans le couloir en fermant la porte derrière lui.

« Rien d’utilisable. Bon tant pis, il va falloir monter la garde. Mais on a un petit problème…
Tout à l’heure j’ai remarqué qu’il n’y avait aucune sentinelle devant la cellule de l’autre prisonnier. Il est quasiment impossible que l’évadé retourne là-bas, mais il faut quand même garder un œil sur le petit homme. On va donc devoir se séparer, je te laisse le choix.

Mais avant toute chose, dis moi le chemin que tu prendrais si on recevait l’ordre de quitter la base immédiatement, à partir d’ici et à partir des cellules. Je ne veux pas que tu arrives en retard, alors qu’on a besoin de toute l’aide disponible, simplement parce que tu t’es perdu ! »

Il jeta au jeune soldat le regard noir qu’il lui avait servi devant le placard un peu plus tôt, en espérant qu’il aurait le même effet maintenant. Il éleva également la torche, donnant à son visage un effet d'ombre assez intimidant. Enfin, qu’il espérait intimidant.
avatar
Grisom Resyl
Swift Hammers
Swift Hammers

Localisation RP : West Blue
Rang/Grade : Forgeron
Supérieur : Jim Hawkins

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des prisonniers de choix ? [Base de la Marine de l'île de Laguna]

Message par PNJ OPR le Sam 19 Juin - 20:55

La tentative d'intimidation de Grisom avait marché mieux qu'il n'esperait. Le gamin se mit au garde à vous, visiblement très fier de se voir confier une mission aussi importante puis il tourna les talons et s'en fut.

"J'y cours !"

Et le pire c'est qu'il y allait réellement en courant, laissant l'évadé seul dans le couloir, libre comme l'air. La chance était de son coté pour le moment, mais cela durerait il ?
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des prisonniers de choix ? [Base de la Marine de l'île de Laguna]

Message par Grisom Resyl le Mar 31 Aoû - 14:46

Le gosse n’avait même pas écouté la fin des instructions que le forgeron lui donnait. Il avait foncé comme un dératé vers les cellules, visiblement heureux d’aller surveiller un endroit sans danger.

*Mais quelle poule mouillée ce gars… Allez, mes marteaux maintenant.*

Grisom s’assura que personne ne l’espionnait et pénétra de nouveau dans la pièce de rangement, la torche la première. Il récupéra ses marteaux sur l’étagère puis les glissa machinalement à sa ceinture. Mais tout en faisant ce mouvement, il se rendit compte qu’il allait y avoir un problème. Un marine ne se ballade pas avec deux marteaux accrochés à se ceinture, il fallait qu’il trouve un moyen ou de les cacher, ou de justifier leur présence à ses côtés. Ses yeux tombèrent alors sur le coffre.

Il l’ouvrit facilement et fouilla au milieu du tas de vêtements dans l’espoir d’y trouver une cape ou un autre tissu qui aurait pu cacher ses armes. Il tomba sur une chemise noire de bonne qualité. Ses marteaux se retrouvèrent vite emballés mais le problème n’avait pas été totalement résolu, il aurait encore l’air singulier avec un sac à la main alors qu’il aurait du courir après l’évadé…
Il commençait à désespérer de trouver un subterfuge, quand il avisa la caisse à outils que le jeune soldat avait amené ici sur ses ordres. Il la saisit et la vida totalement sur une étagère, elle était assez grande pour contenir un marteau et la chemise. Il devrait toujours se justifier mais on ne trouverait pas incongru qu’il tienne un marteau à la main s’il avait une boite à outils dans l’autre.

Son fusil en bandoulière, le pistolet à la ceinture, la boite dans une main et un marteau dans l’autre, il sortit de la salle et s’immobilisa au milieu du couloir.

*Bon, par où je vais maintenant… Le gamin est parti par là, vers la porte C-5, j’ai pas envie de retourner aux cachots moi. Va pour l’autre côté alors ! *

La présence d’une fenêtre un peu plus loin lui donna l’impression d’avoir fait le bon choix, avec un peu de chance il pourrait sortir par là et quitter la base sans être vu.
Il ne garda pas ses espoirs bien longtemps, d’après ce qu’il voyait il devait être au 3ème étage de l’immeuble, c’est à dire la mort s'il lui prenait l’envie de sauter.

*J’aurais bien tenté de descendre par là, mais ces sympathiques soldats m’ont rien donné à bouffer. J’pense pas avoir assez de force pour faire le singe sur 3 étages… *

Il abandonna donc l’idée et se dirigea vers le fond du couloir où une surprise l’attendait, un escalier descendait vers l’étage inférieur.

Le sourire aux lèvres, il avala les marches d’un bon pas, impatient de sortir de la base. La descente du premier palier ne posa pas de problème et il faillit arriver au premier étage sans encombre, faillit seulement.
Il s’arrêta brusquement lorsque deux marines légèrement plus âgés que lui surgirent en sens inverse. Il les aurait simplement contournés si leur visages n’affichaient pas des mines aussi surprises. Si il continuait simplement son chemin ils l’interpelleraient et il se retrouverait en position de faiblesse. Il fallait qu’il engage le dialogue pour se mettre directement hors de danger.

« Mais qu’est-ce que vous avez à me regarder comme ça ?! Le Capitaine Nepel a pourtant été bien clair, tout le monde doit rechercher le prisonnier ! Moi je finis de condamner les ouvertures du premier étage et je pars à la chasse aussi. »

Il brandit son marteau et sa boite à outils sous le nez des deux soldats pour ponctuer ses propos, et accessoirement se rapprocher d’eux en douce. Mais son argument ne semblait pas tenir la route pour les deux marines.

"Dis voir... Tu comptes les condamner avec quoi les ouverturees ? Tu sais combien y'a de portes de fenetres à cet étage hein ?"

"Ouais, tu voudrais pas nous la faire à l'envers et t'planquer dans un coin pendant que tout le monde va à la poursuite de l'aut' dingue hein ?"

"Si, si j'crois bien que c'est un foutu trouillard qu'a peur du vilain homme poisson !"

Le moins méfiant des deux, et le plus jeune, saisit Grisom par le poignet et va pour lui faire remonter les escaliers.

*Ils sont lourds ces deux là, pas question que je remonte ces fichus étages.*

Le forgeron se libéra d’une secousse du poignet et leva immédiatement ses bras avant se s’adosser à la paroi.

« D’accord les gars, j’vous suis.
Mais moi, j’voudrais pas être à vot’ place quand Nepel remarquera que les fenêtres ont pas été bouchées et qu’y me d’mand’ra pourquoi j’ai pas fais mon boulot. En plus si la poiscaille s’échappe, il sera pas de bonne humeur le Cap’tain.
Mais bon, c’est vot’ peau pas la mienne. »


La patience de l’évadé commençait à atteindre ses limites. Si les deux gugus ne décampaient pas vite fait, il n’était pas certain de pouvoir empêcher son marteau - déjà levé – de s’abattre sur leurs caboches à moitié vides.
avatar
Grisom Resyl
Swift Hammers
Swift Hammers

Localisation RP : West Blue
Rang/Grade : Forgeron
Supérieur : Jim Hawkins

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des prisonniers de choix ? [Base de la Marine de l'île de Laguna]

Message par PNJ OPR le Ven 17 Sep - 17:37

Le jeune forgeron avait vite trouvé le mot magique susceptible d'ouvrir toutes les portes dans cette base : "Nepel". Le Capitaine avait l'air de régner d'une main de fer sur la base, le résultat était criant. Personne n'osait aller à l'encontre des désirs avérés ou supposés du Capitaine et ce pour le plus grand bonheur du jeune Grisom.

Les deux hommes se regardèrent un instant, semblant évaluer la véracité des propos de leur camarade. Visiblement un consensus se fit aisément, soit l'homme disait vrai auquel cas il valait mieux ne pas l'arrêter dans sa tache. Soit il mentait et alors il se ferait sonner les cloches en temps et en heure. Un sourire satisfait aux lèvres, les deux matelots se détendirent ostensiblement.

"T'marques un point là..."

"Ouais... Vaut mieux qu'on se magne d'ailleurs ou ça va chauffer pour nos fesses."

Aussitôt dit, aussitôt fait. Les deux soldats partent sans demander leur reste laissant le forgeron seul au rez de chaussé dans la base. Une base étrangement silencieuse, désormais il ne lui restait plus qu'à trouver la sortie et il pourrait dire adieu à la Marine et ses prisons si confortable et ce sans avoir fait couler le sang.
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des prisonniers de choix ? [Base de la Marine de l'île de Laguna]

Message par Grisom Resyl le Lun 27 Sep - 13:06

*Par où aller maintenant…*

Grisom se trouvait dos à l’escalier et ne pouvait se décider pour une direction. Les inscriptions sur les portes ne lui disaient absolument rien et il était encore trop en colère après sa rencontre avec les deux marines pour réfléchir posément. Luttant contre son envie de foncer à l’aveuglette, il se força à fermer les yeux et à respirer lentement afin de faire retomber la pression.
L’effet fut quasi immédiat. Le sentiment d’étouffement s’atténua, la tension de ses épaules disparut et une agréable odeur vint lui titiller les narines.

« Bon. Réfléchis et décide-toi vite, il ne faut pas… »

Son monologue fut interrompu par une suite de réactions corporelles incontrôlées : son estomac hurla comme un possédé, sa bouche se remplit d’un océan de salive et sa langue sortit d’elle-même à l’air libre. Il fallut un quart de seconde de plus à son cerveau pour traduire ces informations et en comprendre la signification. L’agréable odeur qu’il venait de capter avait réveillé ses instincts primaires et son corps manifestait fortement l’absence de nourriture. Tout bien réfléchit, il n’avait plus rien ingurgité depuis la veille au matin, avant de descendre au port de Tyv. Rien de plus normal qu’on le lui fasse remarquer, maintenant qu’il était un peu moins stressé.

Mais l’effluve avait été si faible qu’il ne pouvait déterminer avec précision de quelle porte elle provenait, il avait juste eu l’impression qu’elle venait de sa droite. Il hésita un instant à partir dans l’autre sens mais son appétit n’eut aucun mal à rallier son esprit. Vu qu’il ne savait pas par où aller, autant apaiser sa faim afin de pouvoir réfléchir sans interférence.

Il s’engagea dans le couloir et entreprit d’ouvrir toutes les portes qui se présentaient à lui, espérant tomber sur celle des cuisines. Il restait attentif mais une telle prudence semblait inappropriée à cet étage, il eut juste à éviter un soldat qui transportait un tas de couvertures en se cachant dans une remise, pour le reste l’étage semblait vide.
Il dut cependant revoir son jugement lorsqu’il approcha d’une porte d’où s’échappait des bruits de conversations et d’autres sons caractéristiques du maniement de la louche dans une casserole. Il s’agissait sans aucun doute de la cuisine et elle était vraisemblablement occupée.

Rentrer et prendre naturellement de la nourriture semblait la chose la plus simple et naturelle à faire mais le forgeron n’était pas au fait des règles dans une base de la marine. Il se débarrassa donc de la boite à outils et glissa ses marteaux dans son dos à sa ceinture avant de les recouvrir de la chemise. Il intriguerait si il se retournait, mais il répugnait à se délester de ses outils.

Une franche poussée sur la porte et un bon pas en avant l’amenèrent dans la pièce tant désirée, en relevant au passage quelques têtes dans sa direction. Luttant de son mieux pour ne pas qu’on remarque qu’il bavait plus qu’il n’était permis, il prit la parole d’une voix forte pour se faire bien entendre et couvrir les hurlements de son ventre.

« Je viens chercher des provisions pour les équipes qui recherchent l’évadé, ils n’auront pas le temps s’arrêter et un petit encas chaud leur ferait du bien ! »
avatar
Grisom Resyl
Swift Hammers
Swift Hammers

Localisation RP : West Blue
Rang/Grade : Forgeron
Supérieur : Jim Hawkins

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des prisonniers de choix ? [Base de la Marine de l'île de Laguna]

Message par PNJ OPR le Mar 26 Oct - 20:38

La cuisine était passablement déserte. Une demi douzaine de cuistots s'affairaient dans tous les sens, vu la taille de la pièce celle-ci devait être prévue pour accueillir une équipe au moins deux fois plus nombreuse.

L'entrée du "soldat" Grisom passa presque inaperçu, seul le plus proche des cuisiniers réagit en levant la tête dans sa direction l'air vaguement intrigué.

"Aaaah ? Mince alors c'est vrai que t'as raison..."

L'homme arrêta de peler ses patates pour désigner d'un geste vague la réserve située au fond de la cuisine.

"Va t'servir la dedans, prends que des trucs légers." L'homme lui lança un pannier à provisions en format grande taille. "Utilise ça."

Dans un autre coin de la cuisine cependant, une paire d'yeux ne quittaient pas le jeune forgeron des yeux. Un des chefs semblait... méfiant, non ce n'était pas le terme exact, il semblait inquiet. L'homme mis une demi seconde avant de se porter au devant de Grisom.

"Attends mon gars, j'vais t'aider, t'embêtes pas avec ça. C'est not' job de nous occuper de ça."
avatar
PNJ OPR
Conducteur des RPs


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des prisonniers de choix ? [Base de la Marine de l'île de Laguna]

Message par Grisom Resyl le Ven 29 Oct - 17:10

Le fait d’aller se servir dans le garde-manger de la base n’était pas sans déplaire à Grisom. Il pourrait ainsi choisir lui-même la nourriture qu’il dévorerait, sans s’encombrer de produits « sains ».
De plus, la notion d’aliments légers du cuistot avait peu de chance de rencontrer la sienne : tout ce qui se porte est léger. Et au vu de la taille de ses biceps, un gros jambon ne pesait rien du tout.
La seule ombre au tableau était ce cuistot un peu tremblotant, qui arrivait pour lui prendre le panier des mains. Nul doute qu’il ne le remplirait pas d’une façon qui lui convienne.

« Non ça va aller, vous avez beaucoup d’boulot. T’inquiète pas, je vais me démmerder. »

A peine avait-il finit sa phrase, que la porte de l’intendance s’ouvrit brusquement et laissa passer un LionFish énergique qui disparut de la cuisine en un battement de cil. Son apparition avait été si rapide qu’aucun cuisinier ne l’avait remarqué, tellement ils étaient occupés par leurs préparations.
Le forgeron regarda d’un air ébahi la porte par laquelle l’homme poisson avait disparut, avant de se tourner vers celle du garde-manger.

« S'il est là alors … » dit-il tout bas, avant de se précipiter vers la porte entre-ouverte.

Il bouscula au passage le cuistot très obligeant, et ne remarqua pas qu’il lui emboitait le pas aussitôt.
Il avait à peine franchi la porte, qu’il se retrouva nez-à-nez avec 3 marines s’apprêtant à sortir. Son regard s’arrêta immédiatement sur celui qui se cachait le visage avec un turban, très reconnaissable pour quelqu’un qui l’avait déjà vu.

« Jim ! Mais qu’est ce que tu fais ici ? Je viens de v… »

Grisom ne parvint pas à finir sa phrase. Une terrible pulsion s’empara de lui et il perdit la maitrise de son corps.

Il se rua dans un coin sombre de la pièce, écarta fébrilement une vielle veste de marine et fourra en bouche une poignée de nourriture. Il n’avait jamais gouté un tel aliment, si frais, si subtil, si gouteux. Ses papilles n’en revenaient pas. Il aurait voulu s’arrêter et observer ce met si merveilleux mais son corps refusait toujours de lui obéir, impossible de s’empêcher de manger.
Il ne lui fallut pas 20 secondes pour terminer les réserves. Quand se mains ne se refermèrent plus que sur du vide, il récupéra le contrôle de son corps. Il se releva, interloqué.
Il aurait bien aimé comprendre ce qui venait de lui arriver, mais le temps manquait. Il fallait qu’il parle à Jim, si celui-ci n’avait pas fui devant tant de gloutonnerie.

« Burp ! Désolé Cap’taine, mais ça fait des jours que je n’ai rien mangé. Enfin…

On fait quoi maintenant que vous êtes là ? Greev est je sais pas où, avec tous les soldats de la base aux basques. Moi j’ai réussi à arriver jusqu’ici sans me faire prendre, mais c’était chaud.
Je peux t'aider à le trouver, mais j’en connais pas plus que toi sur le bâtiment.
Ou alors je sors et je cherche un bateau pour qu’on se fasse la malle. A toi d'voir. »


Il avait aussi d’autres projets mais il n’avait ni le temps, ni l’envie d’en parler maintenant.
avatar
Grisom Resyl
Swift Hammers
Swift Hammers

Localisation RP : West Blue
Rang/Grade : Forgeron
Supérieur : Jim Hawkins

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des prisonniers de choix ? [Base de la Marine de l'île de Laguna]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum