Kizaru | Le Singe ambitieux

Aller en bas

Kizaru | Le Singe ambitieux

Message par Kizaru le Jeu 7 Jan - 18:35

    ~°Marine°~

    ~°Présentation du Joueur°~

    Prénom: Hugo
    Age: /
    Ce que vous aimez: Lire, écrire, tennis ect.
    Ce que vous n'aimez pas: La liste serait trop longue.
    Première Impression: Bon forum, en espérant qu'il se développe.
    Comment avez vous connu ce forum?: OPS

    ~°Présentation du Personnage°~

    Nom /

    Prénom: Borsalino

    Surnom: Kizau

    Age: Entre 40 et 50 ans.

    Sexe : Masculin

    Est-il existant ou inventé ? Existant.

    Description Physique ( 5 lignes minimum ):
    Kizaru a le profil type de l'amiral du gouvernement. Un physique qui ne correspond pas à celui qu'on ce ferait d'un marine si haut gradé. En tout premier lieu, l'homme paraît assez stupide. On pourrait croire à un arriviste ayant été décoré à titre honorifique, le gars mal rasé du coin, ou peut-être le concierge de Marie Joa. Or, il n'en est rien. Si il est à son poste c'est qu'il y'a bel et bien une raison, et cette raison est très simple. Son physique étant basé sur le fait de ne jamais fonder son jugement sur la couverture d'un livre, sur l'habit d'un moine, donc sur la gueule d'un marine.

    Pour commencer, en laissant de coté son aspect premier, l'homme en question est relativement grand. Relativement, car il est loin d'égaler la taille de certains être qui ont marqué l'histoire tel que barbe blanche, ou ce genre de légendes... Mesurant approximativement, disons à quelque millimètres près, un mètre quatre-vingt cinq. Cette taille lui permet entre autre une certaine flexibilité dans ses mouvements, assez petit pour ne pas dépasser la foule, et assez grand pour ne pas être traité de nabots par les êtres possédant un minimum de répartie et assez dingue pour oser l'apostropher. Cette taille lui permet entre autre de passer là où tout être humain peut passer, à entrer normalement dans les tavernes ou habitations, sans avoir à arracher deux centimètres de bas de porte pour pouvoir la passer. Mais bref, on s'attarde sur un sujet trop peu intéressant.

    Pour ce qui est de son allure globale, de son look et de ce genre de choses, là aussi c'est un peu particulier, sans rentrer dans l'extravagant.
    Ses cheveux sont d'un noir absolument étrange, comparable à un morceau de charbon. Aucun éclat de couleur, ni de blanc, ni d'un autre contraste. Ils sont généralement coiffés en arrière, impeccablement peignés, laissant entrevoir un début de calvitie au niveau du front. Il est habituellement vêtu d'un costard jaune, bleu ou gris, rayé d'une couleur s'y accordant parfaitement et surplombé d'une manteau indiquant son grade. On note également qu'il ne se rase jamais au niveau du manteau et des pourtours de la bouche, formant un cercle soigneusement coupé.

    Autre chose de 'terriblement' troublant, ses yeux. Si au premiers abords ils sont dissimulés sous des lunettes, ils inspirent une certaine inquiétude à quiconque plonge son regard dans le sien. La particularité, lorsqu'on le fixe ? La terreur. Oui, on peut lire la terreur dans ses yeux. Son regard est d'une profondeur assez étrange, lui apportant un regard constamment grave et mystérieux, faisant frémir quiconque tomberait face à lui. Ses pupilles sont du même effet que ses cheveux, étant d'une couleur noir, impossible de distinguer l'iris du reste, d'ailleurs. Cet air grave, qu'il garde et prend sans cesse, est un peu là pour rappeler tout le monde à l'ordre, et rappeler qu'il n'est en aucun là pour déconner joyeusement avec celui ou celle qui lui adresse la parole, ou tente de le défier du regard. Cela ne le dérange pas de fusiller du regard... Sauf que lui, prend généralement l'expression au pied de la lettre, et fait fusiller les matelots qui oseraient le défier... Ce qui est rare, quand même.
    Bref, pour ce qui est de son nez, quelque chose d'assez classique, inutile de s'attarder sur ce détail, sans réelle importance. Disons juste qu'il n'a pas un énorme tarin qui lui cacherait la moitié du visage, loin de là.

    Pour le reste de son visage, on pourrait simplement dire que ses traits sont plutôt fin, bien dessinés, apportant un certain coté gracieux à ce faciès grave et inquiétant. Pour ce qui est de sa bouche, elle affiche rarement un sourire sincère, rarement un sourire tout court, en fait. Ce genre de choses, on ne le lui arrache que très rarement, enfin du moins à première vue. C'est ce qu'il prétend, pour faire clair.
    Affichant également un sentiment de gravité insurmontable, un sentiment d'indifférence, ou même aucun sentiment réellement apparent, pour indiquer qu'il suit les consignes qu'on lui donne sans les contester.
    En réalité, ce visage est bien plus souriant qu'il ne souhaiterait le faire croire, mais uniquement avec les gens qu'il connait bien, que ce soit de réputation ou de longue date. Disons juste qu'il essaie de paraître et de rester sérieux en toute circonstance, même si il est loin d'être sensible à tous genres d'humour.
    Dernier point abordable, et que j'aborderai donc, son corps. Quelque chose de très important, conserver une forme physique absolument exemplaire. Si il entretient bien une chose, c'est cette forme qui fait de lui ce qu'il est. Toujours prêt à se battre, à courir, toujours endurant, il n'est que rarement épuisé. Un corps donc très athlétique, malgré les apparences un peu maigre de ce dernier. Certain, à l'extrême, pourraient le croire frêle, mais il n'en est rien. Étant également extrêmement rapide, agile et surtout très résistant, cet amiral compte énormément sur ses conditions pour se conserver aussi bien en réputation que l'or d'un combat. Il ne veut en aucun cas d'une image de pantouflard... Or, l'image de passer pour un demeuré est loin de le déranger.


    Description Psychologique ( 5 lignes minimum ):
    Tout d'abord, il faut savoir que Kizaru est l'allégorie même de la Justice implaccable. En effet, il n'a aucune estime envers les pirates, quelle que puisse être leurs raisons, leurs motivations et leurs intentions, et les méprise royalement et universellement. Il n'a pas la moindre pitié vis à vis d'eux, et son existence est faite en majeur partie pour leur éradication. Il applique les ordres qu'on lui transmet et les execute, sans bavure, sans dérapage, et sans jamais desserrer son étreinte ou accorder un gramme de tolérance aux rebus de la société qui se dressent devant lui. Il sait distinguer ce qui est Mal et ce qui est Bien, et catalogue toute chose dans l'une ou l'autre des deux catégories, incendiant la première et louant les mérites de la seconde.
    Secondement, son titre de "Singe Jaune" n'a pas été décerné uniquement pour ses attributs liés au Pika Pika no mie. Stratège de talent et de renommé, le singe est la représentation physique de la malice, et donc de l'intelligence qu'on lui confère. À juste titre puisque c'est lui, après Sengoku, qui dirige les actions militaires de la Marine et en prend le commandement en cas d'absence de l'amiral suprême. Lors de ses rares moments où il a les manettes, il perds alors le peu de sympathie qu'on pouvait lui affecter, et prend la posture d'un être sombre et silencieux. On remarque que chaque amiral possède une caractéristique propre à sa stratégie : Lorsqu'il s'agit d'Aka Inu, c'est son sadisme marquant et sa faculté à manipuler ses proies qui s'imprègne. Quant on parle d'Aokiji, on pense d'abord à son flegmatisme et sa tolérance. Et lorsqu'on se préoccupe de savoir comment Kizaru gère une bataille, c'est son impartialité glaciale qui frappe les esprits. En effet, impitoyable et insensible, il mène son commandement vers le chemin le plus simple, et écrase le moindre cloporte qui glisse sous son pieds, avec une nonchalance effrayante. Cette stratégie assez simpliste, voire arriviste au premier plan est pourtant la plus efficace, puisqu'elle se base sur la rapidité de l'action... Et qui ira plus vite que la lumière elle-même ?
    Mis à part cette intelligence et cette impartialité, Kizaru est probablement l'amiral le plus sur de lui, au point d'en devenir parfois négligant. Il est si sur de sa puissance qu'il perd rarement son temps à analyser ses adversaires, ce qui peut dans certains cas lui poser des problèmes qui au final ne seront que de minimes obstacles à franchir (On peut prendre note de son affrontement dans le mangas face au supernovas manipulant la musique, ou il se fera d'abord découpé en morceau avant de l'anéantir en une attaque). Cette assurance, par extension, démontre aussi chez lui une certaine indiffèrence pour toute chose, ce qui le fait parfois passer pour un ahuri. Mais lorsqu'on connait son intelligence initiale, on peut penser que cet air qu'il se donne est volontaire, et est l'un des nombreux procédés qu'il applique afin d'annihiler ses opposants de la façon la plus rapide possible, en abusant de leur vigilence.
    Enfin on peut considérer Kizaru comme ambitieux. En effet, derrière ses lunettes de soleil et son air faussement stupide se cache une personnalité envieuse et plutôt vénal (On le remarque notamment lorsqu'il veut à tout prix tuer Barbe Blanche lui-même, alors que son rôle est de protéger Ace). Bien qu'attachée à la Marine, à la Justice et soumis à des règles établis, il n'est pas impossible qu'un jour ce soit le premier à réclamer la place de Sengoku... Sans que personne ne s'en rende compte, évidemment.

    Pouvoir/capacité : Kizaru a mangé le Pika Pika no mie. Ce fruit lui confère une maîtrise exhaustive de la lumière. Il peut ainsi se déplacer à une vitesse égale, aveugler un adversaire, produire des rayons de lumière ultra-rapide qui peuvent mettre K.O un adversaire en un coup, ou encore créer des objets de lumière, telle une épée. À noter également que ses coups au corps à corps atteignent une puissance inégalable, de part leur vitesse. (Exemple : Coup de pieds infligé à Basil Hawkins) Comme tout utilisateur de Logia Kisaru ne peut craindre les attaques physiques.

    Grade : Amiral

    Nom de votre supérieure : Sengoku

    Fonction au sein de l'équipage : Stratège de MarieJoa.

    Histoire ( 30 lignes minimum ):

    Test RP: Attendre le feu vert d'un admin
avatar
Kizaru
Amiral
Amiral

Localisation RP : Chapeau de Paille
Rang/Grade : Amiral

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kizaru | Le Singe ambitieux

Message par Maître du Jeu au Trésor le Jeu 7 Jan - 18:45

Tu es bien parti ^^ courage !




Spoiler:
avatar
Maître du Jeu au Trésor
Maître des Berrys
Maître des Berrys

Localisation RP : Partout et nulle part
Rang/Grade : Banquier
Supérieur : La surface

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kizaru | Le Singe ambitieux

Message par Kizaru le Jeu 7 Jan - 19:52

    [Puisqu'on ne connait pas du tout l'histoire de Kizaru je me suis permis de complètement inventer. J'espère que ça conviendra.]

    -Plus tard, je serai pirate !

    Furent les mots, que jamais n'oublierai Borsalino. Prononcés par Haku, son frère cadet, en réponse à la question innocente de leur père : 'Qu'est-ce que vous ferrez plus tard les enfants ?'

    « Pirate, c'est... » Dit le jeune Borsalino, alors âgé de 8ans. Son frère n'ayant, lui que 7ans, mais semblait déjà connaître tout d'un pirate.

    -Pirate, c'est bien, parce qu'on peut faire ce qu'on veut. On est libre !

    -Si tu veux Haku... Répondit son frère, sur un ton pas très convaincu.
    Leur père se contenta de sourire, se disant que la jeunesse et la naïveté y était pour quelque chose. L'aîné des deux frères était beaucoup plus responsable, et se chargeait entre-autre de son petit frère. Leur père étant trop occupé dans son travail. Lui ? Il est médecin, et sur une île, difficile de trouver du temps libre pour deux enfants. Leur mère ? Eh bien... Elle est morte. Avec les honneurs militaires. Oui, elle était marine, et c'est ce qui pousse le jeune Borsalino a prendre cette voie plutôt qu'une autre. Cherchant à comprendre pourquoi sa mère s'est battue, cherchant la cause, la raison de son décès, ce qu'apporte réellement une distinction lorsque l'on meurt pour les forces de l'ordre.
    Haku, lui restait naïf et considérait que la mort de sa mère était la faute de son choix de carrière. Ne voyant rien d'attrayant à servir des plus hauts gradés, détestant toute forme d'autorité, son jugement se laissait tranquillement porter vers une voie de pirate. Leur père, Aikachou de son prénom, croisait les doigts pour qu'aucun de ses fils ne devienne ni l'un, ni l'autre... Et encore moins qu'ils deviennent ce qu'ils prétendent vouloir être. Deux frères ennemis serait une chose insoutenable pour lui, et cause de grande peines...
    Les évènements n'évoluèrent guère aux fils de années, chacun des fils basculait dans un extrême, comme dans l'autre. L'aîné devenait de plus en plus strict avec lui-même et envers son petit frère, qui lui, devenait de plus en plus récalcitrant et se mettait même à faire quelques bêtises mineurs...
    Le vol fût son premier crime. Vol d'un bijou. La fenêtre d'une habitante de l'île ouverte, une boîte à bijoux laissant percevoir quelques trésors brillants. Le jeune homme décidant de mettre ses capacités d'habile voleur à l'épreuve, il passa à l'acte. Mais fût pris la main dans le sac, avant même d'avoir posé la main dans la boîte à babioles dorées. Âgé de seulement 12ans, déjà considéré comme un criminel mineur. Les forces d'autorité locales connaissaient bien le père, heureusement. Haku s'en sortit donc avec une paire de claques, quelques leçons de morales, une punition exemplaire et des moqueries de la part de son aîné.
    Le temps passait lentement et leur destin semblait les séparer de plus en plus. Les divergences d'opinions se faisaient sentir, bientôt les bagarres entre frères, les disputes. Un pirate et un marine ne pouvaient s'entendre bien longtemps.
    Le premier pas fût entreprit pas le cadet. Âgé de seulement 16ans, traînant déjà dans la taverne du coin, à l'insu de son frère et de son père, il fût embauché de « force » par d'autres pirates. Ayant pas mal bu, il ne savait plus trop ce qu'il faisait, même si cela semblait lui convenir parfaitement. Il eût juste à signer en bas d'un parchemin pratiquement vierge contenant quelques balivernes, d'une croix marquée à l'encre noire par une plume grossière. Le lendemain, il disparu au large de la côte, laissant sa famille derrière lui, une odeur de vomi sur le quai et une belle gueule de bois.
    Alors que son frère venait de disparaître au loin, c'était également au tour de l'aîné de faire preuve d'un peu de bon sens, et de s'éclipser. Il venait de se porter volontaire pour les nouvelles phases de recrutement de la marine. Il devait quitter son île natale, pour rejoindre un QG, situé quelque part dans East Blue.
    C'est avec regret qu'il quitta son doux foyer, mais remplis de bonne volonté qu'il monta à bord de ce qui allait lancer sa carrière de jeune recrue du gouvernement. Uniforme impeccable, neuf, blanc immaculé, sabre à la ceinture, fusil à l'épaule, au garde-à-vous sur le pont, un sergent instructeur barbue avec une haleine de poisson mort. Cela commençait bien.

    -Ce que tu es devenu...

    Deux ans passèrent. Borsalino était promu Lieutenant. Oui, oui déjà. Il montait rapidement en grade le bougre. La volonté était une de ses principales qualités. Ayant toujours pour but d'avoir un train d'avance sur les autres, d'être plus fort, plus rapide, se concentrant sur l'objectif, ne se laissant jamais distraire. Il était un chien à la botte du gouvernement. Obéissant mais pas pour autant aveuglé, gardant ses principes, et vomissant sur la piraterie. Une chose bouleversa sa vie, comme sa carrière. Une simple lettre détrempée, qui arriva un matin. Observant minutieusement l'objet, il découvrit rapidement qu'il n'y avait rien de marqué, à part son nom et son prénom au dos... Il ouvrit donc l'enveloppe, sans plus de conviction que cela. Ce qu'il lu le fît cependant bondir d'horreur.
    La mort de son père avait été prononcée. Son décès avait eu lieu quelques heures avant l'envoie de cette lettre, donc trois jours avant se réception.
    Borsalino eut l'autorisation de mobiliser un navire mineur, quelques troupes, pour célébrer comme il se doit, un grand homme, aux yeux de Borsalino. En même temps c'était un peu son père. Quelques larmes coulèrent sur ses joues, au cours de voyage, mais fût mises sur le compte de gouttes de pluies, tombées comme par hasard sur son visage.
    Il arriva sur l'île le lendemain. Apparemment, il n'était pas le premier, un autre navire était à quai, et il n'avait rien d'un navire de pêcheur. Il affichait une voile noire, représentant un crâne avec un œil borgne et une jambe de bois entre les dents. Pavillon assez particulier, il fallait l'avouer. Les pirates avaient des goûts qui le dépassaient largement.
    L'enterrement fut bref, et plutôt soft. Le paternel ayant peu de moyen malgré sa profession, toute sa fortune fut utilisée pour une mort digne de ce nom.
    Les deux frères s'étaient retrouvé et le climat dans le lieu saint était assez tendu... Entre les marines assis à l'aile droite et les pirates dans l'aile gauche, tous veillaient les uns sur les autres, un coup bas étant bien sûr prévisible de la part du camp d'en face.
    Haku fut le seul à verser les larmes... A la sortie du lieu dit, ils se rencontrèrent après plusieurs années de séparations. C'est Borsalino qui s'exprima en premier.

    -He ben, he ben.. Drôles de circonstances pour des retrouvailles, tu ne penses pas ?

    - Oui...

    -Alors...hmm... comme ça tu es devenu pirate ?

    -Exactement, et même second du capitaine Parse.

    -Parse… ? Son frère lui coupa la parole.

    - Le futur roi des pirates ! Dit-il avec une ferveur qu'il ne lui connaissait pas. Borsalino leva la tête, et plongea son regard dans celui de son frère, à travers ses lunettes de soleil. Son premier regard de mépris.

    -Ho... Sâche cependant, que la prochaine fois que l'on ce verra, ça se passera autrement.

    - Je n'en doute pas, aniki.

    Ce dernier terme le fît sourciller... Jamais il ne l'avait traité en égal, ou même en quelqu'un de plus âgé, en grand frère... Non jamais. Cependant, sous le coup de l'émotion, cela lui semblait peu important. Les équipages respectifs remontèrent à bord de leur navire, chargeant toutes les marchandises... Tout ce passait apparemment sans accroche, ce qui était bizarre aux yeux d'à peu près tout le monde. Borsalino salua une dernière fois Haku, son frère, et monta sur la passerelle qui menait vers son navire.
    Sans accroche ? Trop facile...
    Le bateau lâcha soudain un très grand bruit. Un bruit significatif. Puis fît apparaître de grandes flammes jaillissantes, de grandes gerbes de feu incandescentes, de la poussière, de la fumée.
    Une explosion en gros. Le navire de la marine fût littéralement dessoudé par un sabotage. Par qui ? Voyons, vous vous en doutez.
    A à peines quelques mètres de là, on rit, on danse, on chante, on virevolte, on boit. Le capitaine Parse, lui porte son regard fier sur les décombres fumant, personne ne semble s'en être réchappé. Son second quant à lui, reste perplexe sur la méthode. Son capitaine, le rassure en lui tapotant amicalement l'épaule et en ricanant sournoisement. Un mal pour un bien. Même si les circonstances n'étaient pas favorables à ce genre de coup, lui disait bien haut et fort que la mort de son père avait servi à la destruction d'un navire du gouvernement, à la dissolution d'un équipage entier de la marine, et la mort du Capitaine Borsalino.
    Or, croire qu'un Capitaine du gouvernement mondial meurt de cette manière, surtout lui, est une grossière erreur.
    Son corps, inerte car sonné par l'explosion, avait été perfidement envoyé dans l'eau, à plusieurs mètres de là. Il fût rejeté sur la plage de l'île, bien à l'abri des regards. Ce n'est que le lendemain lorsqu'il reprit connaissance, qu'il vit les restes de son navire calciné au loin. Tout n'était pas très claire. Il se souvenait juste être monté sur le pont et... Un grand Boum sonore, et le néant distordu du vide infini. Rien. Le trou noir.
    Croire que cette fâcheuse histoire s'arrête ici serait bien triste erreur. En effet, la tristesse éprouvée de un, par la mort de son paternel, de deux par la trahison de son frère, et de trois par la perte de tous ses hommes, le mirent dans un état de rage inconsidérée. Le navire pirate n'avait pas quitté bon port... Autre erreur. Ils devaient sans doute fêter leur victoire par des pillages et autres choses que font les pirates de bas étages.
    En passant par le chemin de pierre rocailleux qui menait à la tombe fraîchement creusée de son père, il y vît une silhouette, à genoux devant la dalle de pierre. C'était son frère. Logique, qui d'autre irait se recueillir ici ? Or, ce dernier se rapprocha suffisamment pour tenter d'écouter ce qu'il bredouillait à voix basse;

    ...ai tué mon frère... Ton fils. Papa... Il avait pris le mauvais chemin... Il savait qu'on était plus fort que lui... Le capitaine dit que tu nous a aidé, d'un coté. Je suis désolé d'avoir tué Borsa'. Mais c'était lui ou moi. J'espère que tu comprends.

    Borsalino en profita pour se glisser habilement dans le dos de son frère, se faisant entendre.

    -Je vous avait dis de m'attendre sur le navire, et que je ne voulais pas être dérangé, put... de … ?

    -Ho, ho.. On enterre un peu vite son aîné.

    Dit Borsalino sur un ton méprisant... Le pauvre n'eut pas le temps de se retourner. Il sentit une main derrière sa nuque, puis une forte pression à laquelle il ne pût pas empêcher de s'exercer.
    Borsalino poussa fortement ce crâne du félon contre la dalle de pierre, et fît s'écraser se front ingrat sur la propre tombe de leur paternelle. Le choc fût violent, le sang coula sur la pierre mortuaire... Le bruit fût aussi significatif que celui de l'explosion... Une mort nette et précise.
    Les larmes coulèrent à nouveau. Tuer son frère, fût sans doute la pire chose qu'il ai put faire dans sa vie. Cependant, jamais le regret ne s'installa dans son esprit. Il l'avait dit lui-même. C'était Borsalino ou Haku, le Bien ou le Mal. Il fallait se faire une raison.
    Il reprit le chemin, mais vers une nouvelle direction, le centre-ville. Tirant, d'un seul bras, le corps du second complètement inerte, son sang se répandant sur le chemin caillouteux et graveleux du petit village. Lorsqu'il en atteignit la proximité, l'attention fût projetée sur lui-même. Les pirates étaient disséminés un peu partout, le regardant d'un air désabusé. Il avait osé tuer l'un d'eux, et qui plus est, son frère. Depuis quand les marines avaient ce genre de pratique ? Le capitaine fût sans doute le moins étonné par ça, mais le plus étonné qu'il soit en vie. Il se retourna, observant avidement la scène de son unique et dernier œil. L'homme se présentait ainsi : Environ un mètre quatre-vingt dix, une corpulence moyenne, une chevelure noire en queue de chevale grossière à l'arrière, une barbe divisée en trois tresses distinctes, ornée d'anneaux dorés. Une musculature assez imposante, un long manteau rouge à finitions grossières, avec des manches bouffantes, un pourpoint blanc en dessous. Surmonté d'un magnifique pantalon grossier en lin bleuté, rapiécé de part en part, et des bottes de cuir assortie aux restes, le tout se mariant dans un parfum de mauvais goût tout à fait exquis. En gros, le monsieur était habillé comme un sac.

    -Écoute-moi bien bonhomme. Que de d'un, je ne t'ai pas donné la permission de survivre à mon piège. Que de deuze, qui qui t'as permis de pourfendre mon fidèle second ? Et que de troize, qui t'es pour venir me péter les bur*** en un moment de gloire le plus complet ?

    Borsalino souriait machinalement... Sa façon de parler était un peu... Disons particulière. Le capitaine Parse sortit un sabre de pirate, tout aussi vulgaire que lui, presque émoussé par le temps et les combats. Une lame large, avec une garde en or massive. Sans doute un trésor volé.
    Le capitaine n'avait pas d'arme à lui, et il n'en avait nullement besoin.

    -Capitaine Parse... Ca sonne... mouais... bof... Haku m'a vraiment déçu.

    Le pirate dégainant donc son arme, se mis en garde, d'une main tenant cette lame, de l'autre tenant une bouteille à moitié pleine, ou à moitié vide selon vos critères et vos pointes vues.
    Mais il n'avait pas atteint la position de l'autre que l'affrontement touché déjà à sa fin.

    -Yata no Kagami..

    Une lumière vive, Borsalino apparu directement face au capitaine, ce dernier abattit son sabre en direction du jeune homme, qui disparu de la même façon qu'il était apparu. Il réapparu sûbitement dans son dos, en une fraction de seconde.

    -Yasakani Magatama.

    _____

    De nombreuses années passèrent, Borsalino devint Kisaru. Il est évidemment inutile de dire que le pauvre Parse n'est plus de ce monde pour en témoigner. Après l'incident, il avait continué à grimper les échelons, et sa mentalité évolua dans la continuité attendue ; son mépris envers les pirates ne fit que grandir et son ambition également. Finalement, le Gouvernement Mondial ne pouvant plus ignorer ses capacités uniques, le nommèrent Amiral, auprès d'un certain Aka Inu ,et d'un autre, Aokiji qui fut nommé après lui. Au début son rôle en tant qu'amiral était plutôt celui d'un videur. Chaque fois que les choses devenaient trop sensibles, ou qu'un pirate continuait de faire le mariole alors qu'on lui avait déplacé les genoux au niveau des omoplates, on faisait appel à lui. Histoire de calmer un peu le jeu et mettre tout le monde d'accord. Cela lui convenait ainsi à vrai dire. Au moins il savait ce qu'il faisait et était réputé pour le faire bien...
    Ainsi commence donc l'histoire de Kizaru made in One Piece Reign.
avatar
Kizaru
Amiral
Amiral

Localisation RP : Chapeau de Paille
Rang/Grade : Amiral

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kizaru | Le Singe ambitieux

Message par Maître du Jeu au Trésor le Jeu 7 Jan - 20:00

Je vois que tu as fait un post rp avec l'histoire, j'aime tout de même à les distinguer, surtout pour un personnage comme le tien ^^

Aussi, comme pour Illis, je te conseille de mettre cela comme post rp et de reprendre un résumé narratif du'ne ligne du temps de ton personnage comme histoire ^^

En tout cas... Tu es presque ^^




Spoiler:
avatar
Maître du Jeu au Trésor
Maître des Berrys
Maître des Berrys

Localisation RP : Partout et nulle part
Rang/Grade : Banquier
Supérieur : La surface

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kizaru | Le Singe ambitieux

Message par Kizaru le Jeu 7 Jan - 22:55

Arf. J'espérais pouvoir mettre l'un dans l'autre... Enfin, ce n'est pas grave. J'essaye d'écrire l'histoire ce soir ou demain.
avatar
Kizaru
Amiral
Amiral

Localisation RP : Chapeau de Paille
Rang/Grade : Amiral

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kizaru | Le Singe ambitieux

Message par Maître du Jeu au Trésor le Jeu 7 Jan - 22:57

Je m'en suis douté ^^ mais bon tu devrais aller relativement vite pour l'histoire !




Spoiler:
avatar
Maître du Jeu au Trésor
Maître des Berrys
Maître des Berrys

Localisation RP : Partout et nulle part
Rang/Grade : Banquier
Supérieur : La surface

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kizaru | Le Singe ambitieux

Message par Kizaru le Ven 8 Jan - 19:53

    Bon, c'est relativement court. J'espère néanmoins que ça conviendra. Le premier paragraphe doit être lu pour que le second soit complètement compris. Ayez pitié de ne pas me faire faire un troisième écrit. '_'

    ___

    Borsalino repoussa le livre et vérifia que tous les documents administratifs avaient été étudié. L'individu devait avoir dans les quarante ans. Il se leva de son bureau et soupira. Debout, il était très grand, haut de près d' 1m85 et fort d'une carrure impressionnante, morphologie relativement développée. Il quitta sa chambre d'une démarche volontaire, imposant une droiture impeccable ponctuée d'une légère cambrure au niveau du dos. Il se dirigea vers la salle de bains et se pencha au lavabo. Il se passa de l'eau fraîche sur le visage.

    Il était 19h30. Cela faisait 8 ans qu'il avait été nommé Amiral, et avec ça tous les problèmes et les conflits qui s'en suivaient. Vingt ans que son père était mort. Idem pour le frère.

    Ecole de la marine dès son enfance et par le souhait paternel, il avait toujours été brillant dans tous les domaines, et son choix avait été facile, la voie choisie étant celle qui lui permettrait d'accéder au plus au rang, à la plus grande puissance, dans un but d'abord purement protecteur envers sa nation, et pour venger la mort de sa génitrice. Il était aisément premier dans le classement général décrochant les meilleures notes, et, bien malgré lui, il était populaire, tant bien que mal. Proie des jeunes filles et objet de tension des jeunes hommes, il était un sujet d'éloge de la part du corps professoral. Cela allait totalement à l'encontre de sa mentalité plutôt indifférente. Car, c'était bien cela. Borsalino était un marine brillant, charmant, sportif, mais aussi et surtout solitaire et pas le moins du monde extraverti et dévergondé. C'était en outre un poète caché, qui maniait personnages , épopées et rimes à la baguette, au cours de longs textes rédigés dans une syntaxe impeccable.
    Il lui coûtait d'ailleurs en ce soir d'Avril de quitter son bureau pour rejoindre un groupe de sous-amiraux pour discuter d'une nouvelle réforme pour la défense de MarieJoa. Il se contenterait simplement de jouer son rôle d'individu sage et réfléchi, un peu nonchalant, tout au long de la soirée, comme il en avait l'habitude.

    Sa tante, dernière famille, était chez un cousin éloigné aux frontières de Red Line et ne le voyait quasiment plus. Son père était enterré dans le cimetière de son île initiale, aux cotés du reste de ses parents. Sa vie de famille n'était pas à plaindre, sans être enrichissante non plus.
    Borsalino enfila une tunique de tissu noir. Puis il jeta un coup d'oeil en direction du dendenmushi qui était posé non loin. Il le récupéra.

    Hankaku, le père, avait été un ancien commerçant sans renom, héritier d'une longue lignée depuis le tout premier de l'île. Il n'avait été que rarement présent dans la vie du fils, toujours à négocier affaires avec tel ou tel comptoir, tel ou tel équipage. Le peu que le jeune homme l'avait vu lui avait suffit pour lui forger un caractère d'acier et inébranlable, du fait de la discipline de fer qu'il lui imposait.
    Yoko, la mère, avait été quant à elle médecin dans la marine, et l'absence de son mari se faisant pesante, il n'était pas difficile pour Borsalino de comprendre qu'elle avait soulagé son manque et ses désirs auprès de ses collègues ou de certains patients. L'amiral vivait presque seul, autonome, profitant d'un héritage considérable qui lui permettait l'accès à tout ce dont il avait besoin, et se contrefichait de l'adultère. Il n'avait d'ailleurs jamais évoqué la chose au paternel qui de toute façon ne l'aurait pas cru.

    Il enfila un haut grisâtre assez léger qui se portait près du corps, puis observa sa tenue dans la glace. Impeccable. Ses pseudo-amis apprécieraient sûrement son allure. Les normes le voulaient tel quel. Il avait suivi leur commandement, sans y adhérer. En vérité, la vie de Borsalino était tout à fait banale, voire trop. Elle s'inscrivait dans une routine quotidienne pesante, jonglant entre excellence, sorties occasionnelles, repos, boulot et loisirs domestiques.
    Pour certains, cela suffisait. Pas pour Borsalino. Cette monotonie ambiante commençait à le peser.

    Son Ambition avait besoin d'autre chose.
avatar
Kizaru
Amiral
Amiral

Localisation RP : Chapeau de Paille
Rang/Grade : Amiral

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kizaru | Le Singe ambitieux

Message par Maître du Jeu au Trésor le Sam 9 Jan - 15:54

Tu as encore fait ça en rp c'est amusant ^^enfin c'est ce qui te sera demandé ici de toute facon.

Vu ton niveau et style je dirais un niveau 5, il faudra me dire d'où tu souhaiterais démarrer (sur Grand Line ou non) que l'on voit pour te faire jouer au début ^^

Attend l'aval de 2 autres guides de jeu et tu passeras en bleu !




Spoiler:
avatar
Maître du Jeu au Trésor
Maître des Berrys
Maître des Berrys

Localisation RP : Partout et nulle part
Rang/Grade : Banquier
Supérieur : La surface

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kizaru | Le Singe ambitieux

Message par Kizaru le Sam 9 Jan - 18:11

Heu... Si c'est niveau 5 je ne peux pas être Kizaru, c'est ça ?
avatar
Kizaru
Amiral
Amiral

Localisation RP : Chapeau de Paille
Rang/Grade : Amiral

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kizaru | Le Singe ambitieux

Message par Maître du Jeu au Trésor le Sam 9 Jan - 18:48

Le niveau de ton perso et le niveau de stat sont deux choses différentes, tu peux jouer Kizaru mais tu seras au début limite en point de combat ^^ mais rien ne t'empêchera d'évoluer, surtout que l'histoire commence à Water Seven donc tu as bien le temps !




Spoiler:
avatar
Maître du Jeu au Trésor
Maître des Berrys
Maître des Berrys

Localisation RP : Partout et nulle part
Rang/Grade : Banquier
Supérieur : La surface

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kizaru | Le Singe ambitieux

Message par Kizaru le Sam 9 Jan - 18:53

Ma foi, d'accord. La logique me dépasse un peu. Si j'ai le niveau pour interpréter un personnage lvl 5 alors qu'un Amiral est lvl 8 on devrait me refuser Kizaru, et pas rabaisser le niveau d'un personnage existant... Enfin, très bien.
avatar
Kizaru
Amiral
Amiral

Localisation RP : Chapeau de Paille
Rang/Grade : Amiral

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kizaru | Le Singe ambitieux

Message par Maître du Jeu au Trésor le Sam 9 Jan - 19:09

C'est parce qu'on part du principe que Kizaru est lvl 8 quand on le voit apparaitre bien après Water Seven. Ici nous te donnons une chance d'attendre ce niveau entre maintenant et la fois où tu apparaitras ! Si tu évolues avec le personnage tu n'en auras qu'une meilleure maitrise ^^

Pour l'instant tu es un jeune amiral mais tu devras constamment faire tes preuves dans la marine pour garder ton statut (tu pourrais le perdre si tu n'avances plus ou autre).

Nous allons réécrire l'histoire, mais qui sait,des éléments peuvent différer, ici nous te cédons ce personnage parce que vu ton niveau il est tout à fait possible que tu atteignes le lvl 8 une fois les Mugi sur l'Île de Sabaody ^^

Tout reposera dans tes mains pour monter, nous te faisons juste confiance (et si ça ne va pas tu seras dégradée, c'est une bataille constante ^^)




Spoiler:
avatar
Maître du Jeu au Trésor
Maître des Berrys
Maître des Berrys

Localisation RP : Partout et nulle part
Rang/Grade : Banquier
Supérieur : La surface

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kizaru | Le Singe ambitieux

Message par Kizaru le Sam 9 Jan - 19:19

Impeccable, ça me va. ^^ Eh bien je préférerais commencer en dehors de Grand Line, sur East Blue par exemple, avec si possible un équipage de marine en PNJ. J'y serais aller pour régler un quiproquo entre pirates, ou que sais-je encore... Ca me permettrait d'accroître mon expérience pendant la "mission" et pendant mon retour vers MarieJoa.

Sinon si c'est impossible, je commencerais à MarieJoa sur Grand Line.
avatar
Kizaru
Amiral
Amiral

Localisation RP : Chapeau de Paille
Rang/Grade : Amiral

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kizaru | Le Singe ambitieux

Message par Maître du Jeu au Trésor le Sam 9 Jan - 19:20

C'est tout à fait faisable et même très raisonnable de ta part ^^ nous verrons une fois ta validation alors !




Spoiler:
avatar
Maître du Jeu au Trésor
Maître des Berrys
Maître des Berrys

Localisation RP : Partout et nulle part
Rang/Grade : Banquier
Supérieur : La surface

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kizaru | Le Singe ambitieux

Message par Kizaru le Sam 9 Jan - 22:55

Bien, j'attends l'avis des autres Mjs.
avatar
Kizaru
Amiral
Amiral

Localisation RP : Chapeau de Paille
Rang/Grade : Amiral

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kizaru | Le Singe ambitieux

Message par Kizaru le Mar 12 Jan - 23:22

Je me permets de rappeler que je suis toujours en vie, après quatre jours.
avatar
Kizaru
Amiral
Amiral

Localisation RP : Chapeau de Paille
Rang/Grade : Amiral

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kizaru | Le Singe ambitieux

Message par Maseki le Mar 12 Jan - 23:33

T'inquiète, on attend tous nos validation, Mais les MJ ont des partiel cette semaine, alors ils peuvent pas passer beaucoup de temps sur nos présentations.
avatar
Maseki
Caporal
Caporal

Localisation RP : South blue
Rang/Grade : Caporal
Supérieur : Fullbody (ex supérieur)

Feuille de personnage
Points de vie:
400/400  (400/400)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kizaru | Le Singe ambitieux

Message par Kizaru le Jeu 14 Jan - 22:11

Ho, vraiment ? Tu m'en apprends une bonne ! ... Sérieusement, je sais pertinemment que les administrateurs ont beaucoup de boulot. Seulement au bout de quatre jours je me réserve le droit de uper ma présentation, justement parce qu'ils ont beaucoup de travail et qu'ils auront peut-être oublié des présentations au passage, ce qui serait normal et humain. J'aimerais que plus personne ne poste sur cette présentation mis à part des MJ, à présent, pour éviter le flood inutile.
avatar
Kizaru
Amiral
Amiral

Localisation RP : Chapeau de Paille
Rang/Grade : Amiral

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kizaru | Le Singe ambitieux

Message par Maître du Jeu sait pas le Jeu 14 Jan - 23:44

On calme les esprits ^^

Je vais jeter un oeil à tout ça. Ne t'inquiète pas, il s'agit juste d'un personnage très important dans le manga. On préfère donc passer plus de temps dessus et juger correctement.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kizaru | Le Singe ambitieux

Message par Maître du Jeu sait pas le Ven 15 Jan - 0:35

Bon alors, je dirais que mis à part quelques fautes et tournures alambiquées, ton histoire est assez prenante tout en restant plausible et donne à l'amiral une certaine touche d'humanité (qu'il utilise assez peu, c'est vrai) intéressante. Côté que tu pourras sans doute développer plus tard dans ton rp.

Seul bémol, dans ton histoire, je m'attendais au moins à ce que tu parles d'un évènement qui a dû changer sa vie du tout au tout: le fait qu'il ait mangé un fruit du démon (il a légèrement dû gagner en puissance, ce qui n'a pu que l'aider à devenir amiral ... ). Je suppose que tu as voulu garder cela pour toi, peut-être en aurons-nous plus dans le rp.

Donc conclusion, bonne histoire, maîtrise du personnage plutôt bonne, quelques fautes et lourdeurs peu importantes dans ton texte. Je confirme donc, pour moi tu commences avec un Niv5. Je ne doute pas que tu puisses rapidement faire des progrès, "lécher" ton rp afin de le rendre encore meilleur (vers l'infini et l'au-delà Neutral ) et te retrouver à un rang qu'il conviendrait mieux à un amiral de la marine.

Il ne reste plus que l'avis d'un dernier MJ, patience pirat

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kizaru | Le Singe ambitieux

Message par Serviteur du Jeu de mains le Ven 15 Jan - 15:11

Bon... j'ai lu aussi... et j'aime beaucoup !

J'ai un peu de mal à reconnaître Kizaru dans les descriptions physiques et psychologiques, mais c'est peut-être que ta vision du personnage est différente de la mienne. Donc sur ce fait, ça va encore.

L'histoire/RP. Bon, c'est bien écrit, ça se lit avec plaisir et le tout donne à Kizaru une humanité bienvenue. Tout du moins, elle explique son changement de caractère.
Cela dit, gros regret : son fruit. Rien n'est expliqué à ce sujet, alors que c'est ce qu'on attend avec le plus d'impatience ! Il se trouve aussi que tu contes plus une aventure de Kizaru que sa véritable histoire. Il est vrai qu'il a tué son frère et tout ça, mais on aimerait aussi savoir quelles ont été ses autres aventures.

Mon verdict est donc le suivant : à mes yeux tu es entre le niveau 5 et le niveau 6. Il manque certains éléments importants à ta fiche pour le plus haut des deux, et je ne comprends pas l'intérêt du second post RP. Donc pour le moment, je te considère comme étant de niveau 5, et suis donc prêt à valider ta fiche.

Qu'en dis-tu ? ^^

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kizaru | Le Singe ambitieux

Message par Kizaru le Ven 15 Jan - 19:32

Eh bien, en vérité pour le fruit, je n'ai pas trouvé de récit assez original pour le mettre en avant, c'est pour ça que j'ai évité de mettre quoi que ce soit pour le moment afin d'y réfléchir plus tard.

Comme je l'ai dit un peu avant, le niveau 5 me convient. Smile
avatar
Kizaru
Amiral
Amiral

Localisation RP : Chapeau de Paille
Rang/Grade : Amiral

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kizaru | Le Singe ambitieux

Message par Maître du Jeu sait pas le Ven 15 Jan - 21:37

Bon et bien je valide ^^

Bienvenue et félicitation pour ton personnage. Fais le briller de mille feux pirat

Le singe ambitieux te va comme surnom/rang ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kizaru | Le Singe ambitieux

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum