Edword Boobap

Aller en bas

Edword Boobap

Message par @ @ Edword Boobap le Jeu 7 Jan - 1:26

~°Marine°~

~°Présentation du Joueur°~

Prénom: Baptiste
Age: 19 ans
Ce que vous aimez: Les jeux de rôles, les mangas, lire (S-F, heroic-fantaisy)
Ce que vous n'aimez pas: faire quelque chose sans but précis, la routine, les préjugés
Première Impression:"Cool, un forum Rp One piece ! Mais aurais-je vraiment le temps ?" Oh et puis temps pi, alea jacta est comme dirait l'autre.
Autres : autre part
Comment avez vous connu ce forum?: Via forum OPS sans en être un inscrit

~°Présentation du Personnage°~

Nom : Boobap
Prénom: Edword
Surnom: Ed', le Mulet (actuel surnom dans son peloton)
Age: 22
Description Psychologique: Ce jeune homme n'inspire nulle peur, au contraire, c'est plutôt à la pitié que vous penserez la première fois que vous le verrez. D'une nature calme et posé, il s'énerve rarement. Baignant depuis tout jeune dans l'esprit de la marine, il en a acquis les valeurs d'honneur et de respect, ainsi qu'un patriotisme nonchalant. Pour cet homme, sur mer, il n'y a pas plus de marine ou de pirates. Il n'y a que des navigateurs engagés dans une lutte sans échappatoire ou seul le plus fort, le plus déterminé et le rusé en sortira vainqueur. Naturellement, il possède une certaine éthique dans son rôle : combattre honnêtement et loyalement vis-à-vis de tous ces adversaires jusqu'à imposer la défaite et non la mort. Il espère atteindre un poste suffisamment important et déterminant qui lui permettra de protéger l'équilibre entre les trois forces des Mers.

Il obéit au doigt et à l'œil de ces supérieurs, mais il est tiraillé entre cette obéissance nécessaire et sa volonté farouche de prouver ces capacités qui sont à l'opposé de ce qu'on devrait attendre d'un soldat. De jour en jour, il déprime, car s'imaginant ne jamais pouvoir atteindre son objectif, surtout depuis que les utilisateurs de fruits du démon sont de plus en plus déterminant dans la hiérarchie de la Marine.

En dehors de cela, il est très sociable. Il ne possède pas le charisme qui ferait de lui un officier connu et reconnu, mais il a déjà prouvé que ces connaissances tactiques pouvaient être utiles. Sur ce point, ces camarades marines l'estiment beaucoup. Pour le reste, il reste quelqu'un de banal sans aura particulier.

Description Physique : Il n'est pas particulièrement beau, ni spécialement charismatique. Son seul prestige est d'être grand, sans avoir d'embonpoint. Son entrainement de marine lui a permis de développer une musculature suffisante pour combattre efficacement et supporter des activités physiques longues et intenses.

Son style de combat est à l'image de sa condition physique : son principal défaut est de privilégier la ruse et la rapidité plutôt que la force brute, ce qui lui a value plusieurs blessures dont il ne se vante guère. Plus particulièrement, il possède trois cicatrices partant du haut de la joue gauche pour s'arrêter au niveau de sa pomme d'Adam, prouvant irréfutablement que bon nombre de pirates ont eu l'occasion de séparer sa tête de son cou et qui lui donne l'impression de posséder des branchies.

Il a un maintien fier ; non pas qu'ils veuillent montrer ces cicatrices mais plutôt parce qu'il a été conditionné par son père afin qu'il montre toute la dignité de la Marine dans son attitude. Son visage est l'image de sa banalité. Des yeux bleus sans aucune beauté particulière, des cheveux noirs qu'il laisse pousser mi-long sur sa nuque, de petites oreilles qui peinent à se faire voir, une bouche mince.

Pouvoir/capacité : par sa faiblesse apparente et son manque de dangerosité, on passe souvent à côté de lui sans s'en apercevoir. Sinon,son style de combat correspond à celui d'un marine standard. Il apprend vite et il est capable de s'adapter à tout les types de situations. Il invente aussi beaucoup d'armes et d'outils qui sont généralement inutile ou dangereux.

Grade : Premier Maitre

Nom de votre supérieure :Colonel de Vaisseau Hina (ou Smoker si le joueur ayant proposé ce personnage soit accepté et veuille toujours de moi )

Fonction au sein de l'équipage : membre d'équipage

Histoire ( 30 lignes minimum ):Il est issu d'une famille classique de East Blue : son père était un sous-officier de la marine qui a perdu l'usage de ses jambes lors d'une bataille contre des pirates. Il est homme à se vanter d'avoir participé à toutes les batailles de son temps, à avoir croisé toutes les légendes de la marine et d'avoir même servi sous les ordres du célèbre contre-Amiral Garp. Amoureux des champs de bataille, il voue un culte sans borne pour tous les stratèges de renoms ainsi que pour les plus téméraires des capitaines Pirates. Parmi ces grands, deux noms sont au-dessus du lot : l'amiral en Chef Sengoku et le capitaine pirate Gold Roger. Tellement le vieux Boobap avait été sidéré par la bataille qui opposa Gold Roger et Shiki le Lion qu'il changea le nom de son fils en Edword, éponyme de cette fabuleuse bataille. C'est lui qui instruisit le jeune Boobap, dès qu'il fût en état de marcher, a la dure vie de marine. Il lui communiqua cette passion de la stratégie qui devint avec le temps ça plus grande qualité. Son père lui contait sans cesse les nombreux récits mythiques ou des légendes des mers réussissaient à vaincre des armadas beaucoup plus puissantes, dans des conditions impossibles, grâce à leur sens de la stratégie. Tout jeune, Edword rêvait secrètement d'offrir un jour ces services à Sengoku. Cette instruction se fit sous le regard tendre et maternel de sa mère, herboriste depuis plusieurs générations, qui s'amusa pendant les jeunes années d'Edword a le soulager du dur entrainement que lui prodiguait son mari.
Sa mère inculqua elle-même à Edword une éducation saine et équilibré. Elle le promenait souvent dans la forêt, lui faisant la leçon sur la faune et la flore de leur ile. C'est ainsi qu'il apprit à connaître les plantes utiles pour soigner de petite blessures et à distinguer ce qui pouvait être consommé. Sa mère joua aussi un rôle déterminant dans son instruction militaire : elle lui fit comprendre de toujours bien explorer la nature pour découvrir les solutions à ces problèmes. Depuis, le jeune homme continua à observer la nature en notant scrupuleusement tout ce qu'il voyait dans ces carnets.

Dès qu'il fut en âge, il intégra un des centres de formation de la marine où il passa une formation sans problème particulier, l'entrainement qu'il accomplissait depuis son enfance ayant bien payé. Ses 20 ans atteint, il fit ces premières missions en mer. Période faste ou la joie d'enfin accomplir son objectif se mêler avec le découragement de ne pas se sentir capable d'atteindre son rêve. Il s'illustra au cours d'une affrontement contre des pirates en organisant efficacement la défense de la proue du bateau, alors que lui et son peloton étaient coupés des officier supérieurs. Sa rapidité d'action et son grand sens de l'observation permirent d'épargner la vie de nombreux marines, mais aussi de permettre à l'équipage de remporter la victoire. Pour ce fait d'armes, il fut élevé au grade de Premier Maitre et fut muté par la suite dans l'équipage du colonel de vaisseau Smoker, qui avait demandé des sous officier prometteur pour mettre toutes les chances de son côté dans sa recherche du plus célèbre pirate issu d'East Blue.
Test RP: Attendre le feu vert d'un admin


Dernière édition par Edword Boobap le Ven 12 Fév - 12:43, édité 14 fois (Raison : correction de deux petites fautes.)
avatar
@ @ Edword Boobap
Ed'
Ed'

Localisation RP : Grande Line
Rang/Grade : Sergent
Supérieur : Colonel Smoker

Feuille de personnage
Points de vie:
1/1  (1/1)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.syfaria.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edword Boobap

Message par Maître du Jeu Rebelle le Jeu 7 Jan - 14:04

Bienvenue sur le forum! (petit chanceux, tu es la première présentation à laquelle je réponds Very Happy )

Tout d'abord, l'idée de ton personnage est intéressante, notamment par le fait que tu veuilles incarner quelqu'un de peu gradé mais qui souhaite évoluer, ce qui sera, bien sur possible. Tu le désires niveau sergent mais sache que c'est juste pour l'armée de terre ce grade, sur mer, on l'appelle premier maître mais c'est un détail ^^

Concernant ce que tu as écris, il va falloir que tu fasses attention à ton orthographe, même si elle n'est pas catastrophique, loin de là, et aussi à tes phrases. Une phrase est composée d'un sujet, d'un verbe et d'un complément, au minimum. Tu as tendance à mettre des points où tu pourrais placer des virgules ce qui te permettrait d'avoir une phrase correcte.

Fais également attention au langage parlé, n'écris pas comme tu parles, c'est important!

En récapitulatif, relis toi et corrige ces erreurs signalées plus haut, lorsque ce sera fait, signale en postant à ma suite un : C'est fait. Je relirai et te donnerai ton feu vert si cela convient!

Ne t'en fais pas, le niveau que tu désires à ton personnage te permettra de l'obtenir de manière quasi certaine, il te faut juste corriger tes erreurs ^^

Bon travail!
avatar
Maître du Jeu Rebelle
Protecteur de la liberté
Protecteur de la liberté


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edword Boobap

Message par @ @ Edword Boobap le Jeu 7 Jan - 19:58

Correction précédente faite.

Attente du feu vert pour le test Rp.
avatar
@ @ Edword Boobap
Ed'
Ed'

Localisation RP : Grande Line
Rang/Grade : Sergent
Supérieur : Colonel Smoker

Feuille de personnage
Points de vie:
1/1  (1/1)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.syfaria.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edword Boobap

Message par Maître du Jeu au Trésor le Sam 9 Jan - 15:39

Ca va déjà mieux, tu devras encore te relire mais tu peux faire ton post rp, tu seras surement sous les ordres de Smoker (si la personne présentée est validée) pour le moment vu qu'il n'y a pas de Hina '^^




Spoiler:
avatar
Maître du Jeu au Trésor
Maître des Berrys
Maître des Berrys

Localisation RP : Partout et nulle part
Rang/Grade : Banquier
Supérieur : La surface

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edword Boobap

Message par @ @ Edword Boobap le Sam 9 Jan - 15:44

East Blue, il y a deux ans.

À cette époque, le jeune Edword venait tout juste de devenir Marine. Son rêve allait pouvoir enfin commencer, bien qu'il commençât au niveau le plus bas de la hiérarchie de la Marine. Cependant, c'est avec un état d'esprit serein qu'il embarqua sur une brigantine affiliée à la reconnaissance maritime. L'équipage était composé d'une vingtaine d'hommes, généralement de touts jeunes matelots tout fraîchement sorti des centres de formations qui allaient ainsi faire leurs premières armes sur le terrain. À cela s'ajoutèrent quelques hommes d'expériences qui auront la dure tâche d'encadrer tous ces nouvelles recrues.
L'embarquement se fit au quartier général de la marine d'East Blue, alors que l'île était plongée dans la nuit. Edword se plaça aux gardes à vous, formant une ligne parfaite devant l'officier qui allait les commander : il s'agissait d'un lieutenant de vaisseau qui, paraît-il, était spécialiste dans ce genre de mission.
Dès que toutes les recrues furent alignées, le lieutenant passa en revue chacun des hommes présents. Il passa deux à trois minutes pour détailler chaque marine, fronçant les sourcils par moments, mais toujours sans laisser paraître un quelconque sentiment sur ces traits burinés. Edword ne fit pas exception à la règle. Se savoir détaillé des pieds à la tête par cet homme le mettait mal à l'aise : sa jambe gauche était prise d'un léger tremblement dont il ne pouvait se défaire. Il tenta tout de même de cacher son malaise en s'efforçant de rester droit et fier, tout en regardant fixement devant lui. Au bout de deux minutes, le lieutenant passa à son voisin sans avoir dit un mot. Pour autant, Edword n'était pas soulagé et continua à rester stoïque.

Aussitôt que le lieutenant eut fini la revue, il alla se placer face aux recrues, à égales distances des extrémités pour que tous puissent entendre distinctement sa voix. Il s'exprimait d'une façon claire et concise. Il ponctua parfois son discours par de petits gestes de la main, serrant le poing quand il voulut se montrer ferme.


- Marine ! Je vous ai assez observé pour me faire une idée sur vous. Cette idée, je vais la résumer en deux mots : faible et inexpérimenté. Mais ne vous inquiétez pas ! Vous êtes de nouvelle recrue et c'est mon rôle de faire de vous de bon marine qui serviront au mieux la Justice et le gouvernement mondial. Pour l'instant, vous êtes ignare et je vous demanderais de vous comporter comme tel ! Interrogez-vous sur tout ! Posez vos questions sans nulles hontes ! Demandez à vos supérieurs, partagez vos connaissances, échangez des conseils, vivez ensemble tel un équipage soudé ! C'est ce que je vous demande ! Même si nous sommes en mission officielle, cette mission est un apprentissage pour vous qui n'avez jamais pour l'instant quitter votre centre de formation. En l'état actuel des choses, vous êtes plus qu'un handicap qu'un atout pour nos flottes.
Mais cela est normal ! Vous venez tous de milieu différent, votre formation s'est passée dans des lieux différents et vos connaissances sont elles aussi différentes. Mais je veux qu'à la fin de notre voyage, vous ayez acquis les connaissances nécessaires pour que vous puissiez intégrer les équipages d'autres navires pour des missions beaucoup plus intéressantes. Si cette mission ne vous a pas permis d'apprendre les connaissances que je juge indispensable, vous resterez avec moi jusqu'à ce que j'obtienne satisfaction. Depuis quinze ans que je fais ce genre de mission, aucune recrue n'a osé faire une deuxième mission en ma compagnie. J'espère que vous n'oserez pas aller à l'encontre de ce fait…


Quelques ricanements se firent entendre parmi les matelots plus âgés qui avaient dû entendre ce discours des dizaines de fois. Le Lieutenant esquissa un sourire avant de reprendre.


Je vais vous donner quelques informations sur notre mission. Notre tâche sera de patrouiller selon un itinéraire bien précis près de nombreuses îles de East Blue afin de rechercher toute trace de pirates et de bandits. Notre travail n'est pas prioritairement d'engager le combat ! Mais cette occasion peut se présenter si les circonstances nous obligent à une intervention rapide.
Même si le combat n'est pas notre priorité, j'instaurerai dès demain des séances d'entraînements pour pouvoir vous perfectionner et aussi pour mieux vous comprendre. Je pourrais alors vous utiliser au mieux si une bataille nous était promise. À partir de maintenant, vous êtes en mission et un comportement exemplaire est exigé. Je ne laisserais personne faire le malin sur mon précieux navire.



Sur cette dernière phrase, le lieutenant fit signe d'embarquer. La vingtaine d'hommes monta à bord de la brigantine et installa sommairement leurs maigres paquetages dans le dortoir. Ils retournèrent aussitôt sur le pont pour participer à la manœuvre. Les marins expérimentés prirent au hasard des jeunes recrues pour les assigner à des postes précis, jonglant entre une brève explication de leur travail, de petites insultes et des menaces de correction s'il faisait la moindre erreur.
C'est comme cela qu'un grand gaillard attrapa Edword et lui désigna le haut du mat.


- Tu as l'air un peu tête en l'air l'novice, dépêches toi d'aller à la vigie et préviens-nous de tout danger. On se servira sur ta paye si tu nous causes du dégât.

Edword accepta rapidement en hochant de la tête et attrapa d'un geste souple l'échelle de corde qui lui permit d'aller à son poste. Tandis qu'il montait, au fond de lui-même, résonnait la cloche synonyme du début d'une formidable aventure.

Rapide ? Oui, je sais *sifflote*.
J'ai pensé détailler plus cette première mission mais je préfère prendre mon temps et faire petit à petit.
Pour Smoker, j'en ai déjà parlé avec la personne Smile
avatar
@ @ Edword Boobap
Ed'
Ed'

Localisation RP : Grande Line
Rang/Grade : Sergent
Supérieur : Colonel Smoker

Feuille de personnage
Points de vie:
1/1  (1/1)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.syfaria.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edword Boobap

Message par Maître du Jeu au Trésor le Sam 9 Jan - 17:13

Oui rapide T_T même pas le temps de tout lire entre temps lol.

Bon, évidemment je le lirai plus tard car chacun son tour et il y a des fiches que je n'ai pas encore parcourues aujourd'hui, mais à 1e vue il ne devrait y avoir aucun soucis pour que tu commences en niveau 4 ^^ (mais c'est sous réserve évidemment).




Spoiler:
avatar
Maître du Jeu au Trésor
Maître des Berrys
Maître des Berrys

Localisation RP : Partout et nulle part
Rang/Grade : Banquier
Supérieur : La surface

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edword Boobap

Message par @ @ Edword Boobap le Dim 10 Jan - 22:14

Voilà une deuxième partie de Rp qui fait suite à la première. En sachant que j'ai pris beaucoup plus de plaisir à l'écrire, je pense qu'elle sera plus représentatif de mon style de Rp.

Quelque part sur East Blue, une semaine plus tard.

Edword fixait l'horizon avec détermination, tentant de repérer quelque chose tel un bateau ou une île, mais rien ne se distinguer tout autour de lui. La mer, seule, lui renvoyé l'image d'un ciel vide de nuage et une lumière éclatante en cette après-midi ensoleillée.
Le jeune homme soupira et s'accouda au parapet de la vigie et laissa la tiédeur du soleil réchauffait sa peau, laissant son esprit vagabondé. Cela faisait plusieurs jours qu'il n'avait pas aperçus quelque chose, la faute revenant à un vent presque nul. L'ennui le tiraillait toujours un peu plus. Il voulait faire quelque chose au lieu de rester toute la journée à fixer un horizon qui reste incroyablement calme. Bien sûr, le marine avait hérité d'un bon poste. Il était au-dessus de tous, aux premières loges d'un éventuel événement, prêt à trouver l'ennemi et à avertir le lieutenant Clausius. Edword observa un moment le pont du navire en contrebas. Ces camarades remplissaient leur travail avec assiduité. Certains nettoyés le pont, d'autre refaisaient les cordages, d'autre encore discuter en jouant aux cartes.
Ainsi avaient passé ces quelques jours, comme s'il n'était en fait que des marins et non des soldats.

Edword subitement de faire le vide en lui-même. Pour cela, il utilisa une technique que sa mère lui avait prise alors qu'il était tout jeune encore. Il s'agissait de se refermer sur soi-même et de couper ces sens, de ne plus ressentir quoique ce soit, puis d'ouvrir, chacun leur tour, chaque sens. Edword ferma les yeux et se concentra pour ne plus rien ressentir. En vérité, se couper de ces sens lui était impossible. Sa volonté lui permettait cependant d'atténuer ces sens, ce qui lui convenait parfaitement pour ce qu'il voulait faire.

Dès qu'il se sentit près. Il laissa faire son ouïe. Dès l'instant ou il relâcha sa prise sur son sens, les sons lui parvinrent plus distinctement que d'habitude. C'était comme s'il écoutait pour la première fois de sa vie. Il entendit tout d'abord le bruit de la mer, le son des vaguelettes qui venaient percuter la coque du bateau. Il entendait les cris des mouettes qui avaient élu domicile près du mat principal. Puis il entendit le son des hommes travaillant plus bas. Le son d'une conversation, le bruit d'un objet tombant lourdement par terre, le grincement d'une poulie mal graissé. Plus loin, il crut entendre le vague son de la cuisine ou le cuistot s'activer. Tous ces bruits lui vinrent comme nourriture qu'il absorba avec délice, prenant son temps avec chaque son comme s'il était le dernier.
Dès qu'il fût certains qu'il ne pourrait plus rien entendre, Edword ferma son ouïe et ouvrit son odorat. Ce fut alors l'odeur de l'eau salée qui emplit ces narines : une odeur puissante, enivrante, désirable et inoubliable. L'odeur de celle qui avait fait chaviré le cœur de nombreux hommes, l'odeur de celle qu'on surnommait parfois « l'amante des marins » : L'odeur de l'océan. Puis vinrent les odeurs du bois, une odeur ferme et rugueuse comme le matériau. Les odeurs de chêne, de sapin et de bien d'autres arbres se mélangeaient subtilement formant un kaléidoscope d'odeur. Encore plus bas, il ressentait la douceur de la cuisine, l'odeur du poisson frit et des légumes mijotant avec amour.

Edword se laissa guider par les odeurs pendant plusieurs minutes avant de refermer son odorat, presque avec regret. Il resta immobile une minute, couper du monde, repassant une fois sur ce qu'il venait de ressentir. Puis, lentement, il ouvrit alors les yeux. Ce fut comme si un nouveau monde venait de se révéler à ces yeux. Tout y était si différent sans avoir changer. En vérité, c'était son regard sur les choses qui s'étaient modifiées : c'était un regard neuf. Peu à peu, il rouvrit ces autres sens, sentant petit à petit le bois sous ces pieds et ces mains, la faible brise sur ces cheveux. Les odeurs revinrent aussi comme les sons. Étrangement, Edword perçut un nouveau son, qu'il n'avait pas entendu juste avant. Toujours avec lenteur, son esprit traduisit l'information venant de son ouïe.


- EDWORD ! Tu es bouché ou quoi ? ! Je t'ai ordonné de descendre tout de suite ! Espèce de palourde arriérée !

Le fautif sursauta, reconnaissant la dure voix de sergent Tirog, le second du lieutenant Clausius. Edword, sauta rapidement par-dessus le parapet de la vigie, agrippant avec fermeté l'échelle de corde. Il se surprit à avoir autant de maîtrise dans ces gestes après un voyage aussi court mais la voix tonitruante de Tirog l'empêcha de poursuivre son raisonnement.
Dès qu'il posa le pied sur le pont, le sergent Tirog vint se placer devant lui, le regard menaçant. Le marine se redressa et se mit au garde-à-vous.


– Alors tire-au-flanc ? Tu dormais ? ! Vraiment, jamais je réussirais à faire quelque chose de toi ! Ton comportement est impardonnable ! Compte sur moi pour te faire subir les pires des châtiments pour cette conduite indigne de la marine et de ce navire !

– Veillez m'excuser Sergent Tirog ! Je ne le referais plus !

– Encore heureux que tu ne le referas plus ! Sinon…

Le sergent Tirog voulut dire quelque chose mais seul des grognements sortir de sa bouche. Edword resta imperturbable, bien conscient que toutes ces menaces ne se réaliseraient jamais, comme les nouveaux l'avaient appris au bout de deux jours de mers. Finalement, le sergent Tirog se calma et grogna à Edword en se retournant.

– Le lieutenant veut te voir.

Edword salua le sergent qui déjà, ne faisait plus attention à lui. Deux de ces camarades passèrent à côté de lui, un sourire espiègle aux lèvres. Edword esquissa un sourire puis partit rapidement vers la cabine du Lieutenant, traversant le pont. Il entra dans la partie arrière du bateau, laissant passer un marine portant un boulet de canon et se dirigea vers la cabine du capitaine au bout d'un couloir étroit et faiblement éclairé. Il frappa à la porte et attendit.
Un raclement de chaise se fit entendre, suivit de bruit de pas de plus en plus fort. Enfin, la porte s'ouvrit laissant place au Lieutenant Clausius.


– Vous pouvez entrer Edword.

Puis, le lieutenant se retourna et alla s'installer à son bureau. Edword le suivit sans faire de bruit et alla se placer face au bureau, les mains derrière le dos et la tête haute. Le lieutenant Clausius observa longuement l'homme debout devant lui, sans exprimer aucun sentiment sur son visage, comme à son habitude. L'appréhension qu'Edword avait ressentie le jour de l'embarquement n'était plus : il connaissait suffisamment son supérieur pour reconnaître en lui quelqu'un de fier et conciliant.
Le Lieutenant finit alors par parler. Sa voix était calme et douce mais Edword savait qu'il pouvait se montrer autoritaire à n’importe quel moment.


– Aimes-tu ton poste Edword ?
– Oui mon Lieutenant ! J'en suis pleinement satisfait !
– Accomplis-tu tes exercices physiques tous les matins ?
– Oui mon Lieutenant ! Je travaille dur pour entretenir ma force pour servir au mieux la marine !
– Te sens-tu être un marine ?
– Oui mon Lieutenant ! Je suis entièrement dévoué à sa cause !

Le lieutenant Clausius eut un franc sourire suite à cette dernière remarque et déclara joyeusement.

– Je n'en attendais pas moins du fils du vieux Boobap !

Edword écarquilla les yeux et ne put s'empêcher de répliquer.


– Vous… Vous connaissez mon père ? Mon Lieutenant ?

Le lieutenant éclata de rire et se leva, il alla se placer devant le seul hublot de sa cabine ; son sourire était toujours là.

– Oh oui que je connais. Nous avons fait nos classes ensemble et nous avons combattu de nombreuses fois ensemble.
– Mais alors, mon lieutenant, toutes ces histoires qu'ils racontent, elles sont…
– Totalement fausse !
Et le lieutenant Clausius éclata une nouvelle fois de rire. Edword ne sut que faire, le rouge montant à ces joues. Son supérieur s'en aperçut et le rassura rapidement.

– Tu n'as pas à t'inquiéter. À ton âge, il était déjà le plus grand baratineur de toute la flotte d'East Blue. Mais il n'avait pas son pareil pour monter des plans foireux. On a partagé beaucoup de moment ensemble, au moins une bonne dizaine d'années à voyager ensemble sous divers commandements, avec une dizaine d'autres amis. C'était la belle époque…
Puis il y a eu cette terrible bataille où il perdit l'usage de ces jambes. Moi aussi j'ai été salement touché ce jour-là ; il ne devait pas me rester beaucoup de côte intacte à la fin… Mais d'autres n'ont pas eu notre chance… Beaucoup sont morts…


Le Lieutenant se tut, ressassant le passé. Edword resta là, ne sachant s'il devait partir ou rester là. Fort heureusement, le lieutenant Clausius se reprit très vite.

– Enfin… C’est du passé maintenant. Mais il ne faut jamais oublier... Je parie que tu penses que notre rencontre est une coïncidence. Sache que depuis cette bataille, j'ai intégré cette section des marines qui permet de faire leurs premières armes aux nouvelles recrues comme toi. Tous les fils de mes anciens camarades qui sont entrés dans la marine ont reçu mon entraînement. Quand j'ai vu ton nom sur la liste des nouvelles recrues, je n’ai pas hésité à te prendre ! Je voulais voir ce que valait le fils de ce vieux filou.
Tu sembles prometteur. Ton père a du sûrement bien t'entraîner. Utilise cette chance et cet avantage pour réaliser tes rêves. Les officiers comme moi sont là pour permettre de révéler tout le potentiel de la jeune génération. Les marines d'aujourd'hui feront les officiers de demain ! Ne l'oublie pas !


– Oui mon Lieutenant !

– C'est bien. Ah ! J'oubliais. Restes constamment vigilants. On ne sait jamais quand l'action peut arriver. Mais ne t'inquiète pas. Si tu veux de l'action, tu en auras un jour.

Sur cette dernière phrase, le lieutenant fit signe à Edword de sortir. Ce dernier salua une dernière fois avant de s'exécuter. Sans attendre, il retourna sur le pont qui était le lieu d'une grande agitation. Le sergent Tirog l'aperçut et fonça sur lui en beuglant.

– Tire-au-flanc ! Retourne à ton poste tout de suite si tu ne veux pas être privé de nourriture pour le restant de la semaine !

Edword s'aperçut alors qu'une puissante brise s'était levée et gonfler les voiles du bateau. Partout, les hommes se préparaient à repartir. Edword éclata de rire et se précipita vers les haubans. Il monta rapidement pour atteindre la vigie ou le souffle du vent était beaucoup plus fort. Edword sentit son moral remonter : Ils repartaient de nouveau.
avatar
@ @ Edword Boobap
Ed'
Ed'

Localisation RP : Grande Line
Rang/Grade : Sergent
Supérieur : Colonel Smoker

Feuille de personnage
Points de vie:
1/1  (1/1)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.syfaria.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edword Boobap

Message par Maître du Jeu Rebelle le Lun 18 Jan - 22:27

Me revoilà pour clôturer ta fiche ^^

Je garde toujours mes remarques concernant l'orthographe mais je suis conscient qu'il n'est pas évident du tout de s'améliorer en si peu de temps évidemment. Ca viendra avec ton expérience dans le rp!

Je te mets donc ton niveau 4 comme prévu car tes fautes ne sont quand même pas trop catastrophiques et tu as ton grade également ^^

Tu peux faire ta fiche et selon le fait que tu veuilles absolument jouer avec Smoker ou pas, tu devras attendre de RP qu'il soit accepté ^^
avatar
Maître du Jeu Rebelle
Protecteur de la liberté
Protecteur de la liberté


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edword Boobap

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum