Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff]

Aller en bas

Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Empty Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff]

Message par Iceburg le Mer 14 Avr - 16:15

~°Présentation du Joueur°~

Prénom:
Jean
Age: 20 ans
Ce que vous aimez: manger
Ce que vous n'aimez pas: quelques trucs mais là pour le moment je vois pas
Première Impression: assez bonne, belle présentation
Autres : non j'ai pas envie...
Comment avez vous connu ce forum?: OPS

~°Présentation du Personnage°~

Nom Aucun à ma connaissance

Prénom: Iceburg

Surnom: Bakaburg (seulement pour Franky)

Age: 38 ans

Sexe : C'est un homme.

Est-il existant ou inventé ? Existant évidement.

Race : Humain


Description Psychologique ( 5 lignes minimum ):



Iceburg a beaucoup de responsabilités, il doit gérer une entreprise de plus d’un millier de personnes et s’occuper d’une ville de plusieurs milliers d’habitants. C’est donc quelqu’un de compétent, qui sait quand il doit agir mais aussi quand il doit ne rien faire. C’est dans cette dernière pratique qu’il est un exemple pour tous.

Il peut, sans aucun remord, annuler toute une journée normalement passée à discuter avec des gens importants, afin de déambuler dans les docks et d’aider les charpentiers. Sa surdose de travail l’amène régulièrement à faire une « crise de jeunesse », qui consiste principalement à annuler tous ses rendez-vous, à se curer le nez ou à acheter des tonnes de chiques et de chocolats. Mais lorsque la situation l’exige, il reprend instantanément son sérieux et sa rigueur d’adulte.
C’est quelqu’un d’intelligent qui doit sans cesse veiller à ne pas froisser le gouvernement qui reste, pour le moment, en dehors des affaires de la cité. Il est conscient des attentes et des besoins des habitants de Water Seven, chaque décision importante qu’il prend a pour unique but d’améliorer leur situation.
En plus de penser en premier lieu au bien-être de la communauté, Iceburg est un passionné de charpenterie. Il connaît tout ce qui touche de près ou de loin à la construction des bateaux. Il est capable de passer des jours à travailler sans s’arrêter simplement pour le plaisir de travailler le bois. Il n’a pour l’instant qu’une seule obsession, faire flotter Water Seven. Il garde ce projet totalement secret pour le moment et tant qu’il n’aura pas trouvé de solution viable il le gardera pour lui.
Il n’est pas avare en conseils et en prodigue aussi souvent que possible aux charpentiers. Il est de nature généreuse et écoute toujours les demandes des gens qu’il rencontre. Ce n’est vraiment un pilier de comptoir, mais quand il est avec la vieille Kokoro il ne regarde pas le nombre de pintes qu’il engloutit.


Description Physique ( 5 lignes minimum ):


Le physique d’Iceburg est plutôt avantageux. Grand, musclé et soigné, voilà qui le résume assez bien. Une chose inhabituelle cependant, est sa couleur de cheveux, ils sont bleu clair sur les côtés et bleu foncé sur le haut de son crâne. Une petite crolle se forme tous les matins sur sa tempe gauche, au grand désespoir de Kalifa. Celle-ci le pousse également à se raser quand sa barbe devient trop fournie, d’un naturel paresseux il ne le fait jamais de lui-même.

Les lèvres d’Iceburg ne sont plus foncées que la normale. La légende veut qu’elles aient pris cette couleur lorsqu’étant enfant et se baladant des les bois, il mangea tout un buisson de groseilles.
Il se marche généralement les mains dans les poches ou croisées sur sa poitrine, il ne supporte pas laisser pendre ses bras quand il se promène. Lorsqu’il s’assied et se penche sur des plans, il porte des lunettes et des habits très simples et agréables à porter. Mais quand il se promène en ville il porte d’ordinaire des costumes bien coupé qui laissent supposer son statut d’important chef d’entreprise.
Il est aussi reconnaissable à ses nombreuses mimiques. Il se cure régulièrement et profondément le nez, baille sans aucune retenue ou encore recueille des animaux perdus. Quand Iceburg en a vraiment marre et qu’il joue au gamin, il fait une superbe grimace qui montre bien à Kalifa qu’essayer de le forcer à remplir son devoir est inutile.
Iceburg dégage un sentiment de solidité et de bienveillance qui pousse les gens à lui faire rapidement confiance. Il sait bien sur garder un air impassible quoi qu'on lui dise, il a ainsi souvent évité d'exploser de rire lors de discours ou de spectacles donnés par des personnages importants.

Pouvoir/capacité : Il ne possède aucun pouvoir particulier, c'est "simplement" le meilleur charpentier naval au monde (avec Franky).

Grade : Maire de Water Seven, propriétaire et patron de la Galley-la Company

Nom de votre ville ou village : Water Seven

Histoire ( 30 lignes minimum ): [Si vous découvrez des incohérences ou des erreurs de dates (âge d'Iceburg, de Franky,...) n'hésitez pas à les signaler. Mais bon je crois que je ne me suis pas trop trompé ^^]



Enfance

Comme tout être vivant, il a bien fallut qu’Iceburg passe par la dure étape que l’on appelle la naissance. C’est un moment difficile à passer pour un nouveau né, il découvre les parents et la famille qui lui sont imposés, sa situation sociale, son physique ainsi que de nombreuses autres choses. Pour certains c’est un moment de pure joie, mais pour d’autres ça se passe moins bien, ce fut le cas d’Iceburg.
Pourtant au premier abord, il n’aurait rien eu à envier à quiconque : parents soudés et roulant sur l’or, ile prospère et ensoleillée, corps en bonne santé. Enfin le bonheur complet. Mais hélas, ses parents, étant continuellement occupés par leur commerce et toutes les distractions qu’offre une immense fortune, ne prenaient jamais le temps de s’occuper eux-mêmes de leur fils. Il passa donc son enfance à regarder défiler les nounous et les gouvernantes.
Car pas un seul membre du personnel attaché à son bien-être ne restait plus d’un an, c’est après ce délais qu’ils proposaient généralement aux parents de passer un peu de temps avec leur enfant, une telle audace signifiait un renvoi immédiat. C’est ainsi que, bien qu’entouré de tout le confort matériel imaginable, l’enfant vécut une enfance dénuée de toute d’affection parentale.

Lorsqu’il atteint l’âge de 10, son père le prit personnellement en charge, c’est à dire qu’il le voyait 1 à 2h toutes les semaines, entre deux leçons, afin de lui parler de son commerce. Il espérait ainsi, en plus des cours à domicile dispensés par des professeurs réputés, le former à prendre la relève au sein de l’entreprise familiale.
Cette entreprise était essentiellement basée sur l’exploitation minière de l’ile San Faldo, mais avait également d’autres domaines d’occupation tels que la culture de céréales, l’élevage d’escargots, l’abatage d’arbres ou l’exploration maritime. La maison familiale, située sur l’ile San Poplar où l’entreprise possédait une exploitation forestière, était un endroit triste et sans vie pour un enfant de 10 ans. Iceburg profitait donc de l’absence de ses parents afin de se promener dans la forêt, il ne manquait d’ailleurs pas une occasion de ramener un animal chez lui. Lorsque ses parents apprenaient qu’il avait amené un animal dans la demeure, il se faisait sévèrement punir, ce qui ne l’empêchait pas de recommencer le lendemain.
Cette relation houleuse avec ses parents, bien qu’il ne les voie que quelques jours par semaine, atteint son apogée lors de ses 12 ans. Son père, pensant stimuler son enthousiasme pour le commerce, lui offrit 1/20 des parts de sa société, ce qui représentait plusieurs millions de berrys. Mais Iceburg, qui n’avait aucune passion pour ce genre de chose, lui rendit son papier en disant qu’il n’en avait rien à battre.
Son géniteur entra alors dans une colère terrible, se plaignant du manque d’intérêt que son fils témoignait envers ce qui serait son futur métier. Iceburg surenchérit en affirmant qu’il n’avait aucune intention de reprendre le métier qui l’avait privé de ses parents. Leur dispute dura de longues minutes et se solda par un « Va dans ta chambre ! » colérique de la part du plus âgé.

Le lendemain, se sentant coupable des paroles prononcées, son père se rendit dans sa chambre afin de s’excuser et de tenter de trouver un terrain d’entente, mais son fils avait disparu. Au plus profond de la nuit, l’enfant s’était glissé par sa fenêtre, n’emportant avec lui que ce qu’il avait sur le dos et une petite bourse, il ne voulait pas garder de souvenirs de son existence dans ce lieu. Grâce à sa petite taille, il put se cacher dans un bateau qui prenait la mer à l’aube. C’est ainsi qu’il quitta l’ile San Poplar avec l’intention de ne jamais y revenir.


Découverte de Water Seven

La traversée dura moins de temps que l’enfant ne le craignait. Après seulement 2 jours à rester tapi au fond de la cale, il sentit le roulis diminuer jusqu’à s’arrêter totalement. Alors, profitant encore une fois de la pénombre, il quitta le navire aussi silencieux qu’un songe. Ne sachant ni où il était, ni où il pouvait trouver un endroit où s’abriter, il longea les quais dans l’espoir de trouver un abri. Il aurait bien tenté de rentrer dans la ville inconnue mais il était peu probable que les gardes laissent passer un enfant seul, il se serait fait arrêter et ses parents auraient finis par le retrouver. Le simple fait de penser à ses parents lui faisait serrer les poings de rage, la colère qu’il ressentait à leur égard n’avait en rien été diminuée par la traversée. Ils ne lui manquaient pas et il ne doutait que ce fut la même chose pour eux. Au bout de quelques minutes de marche il trouva ce qu’il cherchait, un vieux canot à moitié pourri, renversé sur la barrière rocheuse. Il s’y engouffra et, couché en chien de fusil, passa la nuit la plus froide de toute sa vie.

Au petit matin, il fut réveillé par une vague bien glacée, chose normale lorsqu’on dort à moins d’un mètre du rivage. Sa journée commença donc par une bordée de jurons bien sentis, mais lorsqu’il posa ses yeux sur la cité en face de lui, les mots se tarirent immédiatement. Il avait déjà eu l’occasion de voir bons nombres de merveilles mondiales dans des livres (le palais d’Alabasta, les montagnes du pays de Drum, l’oasis de Yabokoudo, la cité de Gpapeur,…), mais aucune ne rivalisait avec le spectacle qu’il avait sous les yeux. Une fontaine. Voilà ce qui venait à l’esprit d’Iceburg en regardant la ville qui le surplombait. Une gigantesque fontaine, avec d’immenses jets d’eau et des canaux qui descendaient jusqu’à la mer. Iceburg était ébloui, il se demandait dans quel lieu paradisiaque il venait d’atterrir, jusqu’à ce qu’il remarque les numéros sur les murs de la cité.
Son père, lors d’une de leurs rares discussions, lui avait parlé d’une cité isolée qui survivait uniquement grâce à son exceptionnel savoir-faire dans la construction navale. C’était, selon ses propres dires, la poule aux œufs d’or pour son entreprise. En effet, ils devaient faire venir les matériaux d’autres îles, étant donné qu’ils ne produisaient rien par eux-même, et son père était un de leurs principaux fournisseurs en métal.
Iceburg avait tout d’abord trouvé le nom de la cité totalement débile, mais maintenant qu’il la voyait dans toute sa splendeur il n’avait plus rien à dire. La ville industrielle aux sept portes, en parfaite harmonie avec l’océan, Water Seven !

Iceburg, tout enfant qu’il était, ne pouvait résister à l’attrait de la ville. Il passa donc toute la journée à y déambuler, allant de merveille en merveille. Les canaux, les bulls, les ascenseurs à eau, la nourriture à l’eau,…Toutes ces découvertes lui donnaient l’impression d’avoir plongé dans un autre monde, où la tristesse et la solitude ne sont pas admises. Il passa également de nombreuses heures devant les portes des différents chantiers navals, à regarder les charpentiers travailler sur les bateaux. Il en vint rapidement à éprouver du respect et de l’admiration pour ces hommes qui ne prenaient jamais de pause, qui enchaînaient les travaux sans prendre le temps de souffler et qui pourtant avaient toujours le rire facile. Séduit par leur comportement, qui tranchait tellement avec tout ce qu’il avait vécu jusqu’à maintenant, il essaya de se faire embaucher dans les 7 chantiers que comptait la cité, mais aucun ne voulut de lui. Son âge et sa musculature quasi inexistante n’avaient pas joués en sa faveur.
C’est dépité qu’il s’était dirigé vers le quartier des habitations, espérant y trouver une chambre qu’il pourrait louer avec ce qu’il lui restait de berrys. Iceburg était encore innocent à cet âge là, et devant la beauté de la journée il avait pensé que la nuit serait tout aussi belle. Sa naïveté le poussa à suivre un homme qui prétendait connaître une bonne auberge, à le suivre dans une ruelle puis à lui donner sa bourse afin qu’il aille payer l’aubergiste à sa place. L’enfant attendit une heure durant, et ne voyant revenir ni son bienfaiteur, ni son argent, il comprit qu’il s’était fait rouler.
Rageant contre sa stupidité et ne pouvant retenir ses larmes, il prit la direction de la barrière rocheuse afin d’y passer une autre nuit glaciale. Mais à peine s’était-il installé que les évènements de la journée eurent raison de lui, il s’endormit comme une souche, oubliant totalement l’endroit inconfortable où il était couché.


Tom's Workers



Chaleur, douceur et confort. Telles furent les sensations d’Iceburg avant même qu’il n’ouvre les yeux. Le temps de se souvenir de l’endroit où il s’était endormi et il se retrouva immédiatement assis. Non pas sur des rochers le long de la côte, protégé par une vieille barque, mais bien dans un lit douillet, avec une couverture bien épaisse. Il peinait encore à comprendre sa situation quand une grosse voix s’était élevée dans son dos, lui faisant faire volte-face.
A son chevet se trouvait un énorme homme poisson, qui ne manqua pas d’éclater de rire devant son air effaré. Lorsqu’il lui expliqua sa présence dans ce lit, l’enfant se calma et le remercia. Car l’homme poisson, qui s’appelait Tom, l’avait aperçu se glisser sous la barque et avait été intrigué ne pas le voir ressortir, il s’était donc approché et l’avait découvert déjà endormi. Pris de pitié, il l’avait ramené chez lui et l’avait couché dans son lit. Il désirait maintenant savoir ce qu’un petit gars come lui faisait seul en dehors de Water Seven. Iceburg n’hésita qu’un instant, l’individu était plutôt amical et il lui avait surement sauvé la vie, il lui raconta toute son histoire. Tom l’écouta attentivement, sans l’interrompre, il sourit juste lorsque l’enfant parla de la beauté de Water Seven et des charpentiers. Lorsqu’Iceburg eut fini, Tom lui fit une proposition. Ce n’était pas son rôle de le pousser à rentrer chez lui, il était assez grand pour avoir ses propres convictions. Mais si il voulait devenir ingénieur naval, il pouvait le rejoindre car il était justement à la recherche d’un apprenti. Iceburg n’avait pas vraiment d’autres options et puis Tom semblait être quelqu’un de vraiment sympathique, il accepta. C’est ainsi que naquit l’entreprise de construction navale, Tom’s Workers.

Le système de vie de Tom était tout à fait nouveau pour Iceburg. Il se levait à l’aube, allait nager, déjeunait, se mettait au travail et ne s’arrêtait que lorsque le soleil se couchait. Ce train de vie éreintant aurait découragé n’importe quel enfant, mais Iceburg tenait bon. Il avait entrepris de devenir un ingénieur naval et il ne comptait pas revenir sur sa décision. Il voulait découvrir le plaisir de travailler avec quelqu’un, il voulait rire avec les autres et comprendre la joie qu’il avait vue sur les visages des charpentiers des docks.
La vie se passait tranquillement, il aidait Tom à construire les bateaux, assistait Kokoro dans les démarches administratives et profitait de son temps libre pour se balader avec Yokozuna. L’arrivée d’un nouvel apprenti, deux ans après qu’il eut rejoint Tom, permis à Iceburg de comprendre le concept de fraternité. Le nouvel arrivant, bien qu’exubérant au possible et de quatre ans son cadet, était directement entré en compétition avec Iceburg. Ils se chamaillaient sans arrêt mais c’était principalement pour cacher l’affection grandissante entre eux.
Iceburg grandit et c’est lors de ses 16 ans qu’un événement majeur se produisit. La cour de justice flottante arriva à Water Seven pour y juger Tom, il était accusé d’avoir construit l’Oro Jackson, le bateau du Seigneur des Pirates. Loin de renier son œuvre, Tom plaida coupable mais demanda à ce que la sentence soit postposée. Il était entrain de réaliser les plans d’un système qui permettrait de sauver Water Seven de sa situation actuelle.
En effet, depuis quelques années les rires avaient cessés de retentir sur les chantiers, la compétition entre les docks étaient à son comble vu le peu de commandes qu’ils recevaient. Et pour ne rien arranger, les pirates et les monstres marins détruisaient les bateaux qui approvisionnaient la ville en bois et en minerai. Le juge accepta sa demande et lui donna 10 ans pour réaliser son projet.

A partir de ce moment là, les Tom ‘s Workers travaillèrent sans relâche pour réaliser le projet de Tom. Ce projet consistait à relier 4 îles – Water Seven, Enies Lobby, San Poplar et San Faldo – par voie ferrée afin de pouvoir circuler en train. Le projet était totalement fou et les échecs furent nombreux – train trop lourd, rails cassés, monstres marins trop curieux, vitesse ingérable – mais ils ne perdirent jamais espoir.
Et au bout de 10 années de dur labeur, l’Umi Ressha put relier les 4 îles sans le moindre problème. Les Tom’s Workers étaient très fiers, grâce à leur travail Tom serait certainement acquitté et Water Seven était sauvée, même si, comme le disait Tom, il fallait lui laisser du temps. Ils reprirent donc leur train de vie habituel, construisant des bateaux, tout en attendant l’arrivée du tribunal flottant.

Quatre ans après le premier voyage du Puffing Tom, Iceburg, qui avait alors 30 ans, apprit que le tribunal flottant arriverait dans quelques jours. Le soir même, Tom prit ses deux apprentis à part et leur dévoila un terrible secret.
Il détenait les plans de Pluton, une ancienne arme, capable de raser une île entière, et le gouvernement voulait absolument ces plans. Franky, comme à son habitude, proposa de la construire immédiatement. Mais Iceburg, comprenant l’importance et la dangerosité d’une telle chose, le rabroua sèchement. Tom lui demanda alors de garder ces plans, car ils étaient la seule contre-mesure au cas où quelqu’un découvrirait d’autres anciennes armes, Iceburg accepta. L’homme poisson leur parla également de Nico Robin, une enfant très dangereuse qui serait la dernière capable de réveiller les armes anciennes. Iceburg comprit que le monde était menacé de destruction tant que cette fille serait en vie.


Arriva le jour du jugement de Tom. Iceburg et l’homme poisson dormaient encore profondément lorsque Kokoro vint les réveiller, mais à peine furent-ils debout qu’une canonnade se fit entendre. C’était les bateaux de guerre que Franky avait construit qui attaquaient le tribunal flottant. Ils foncèrent vers le cimetière à bateau pour les arrêter. Iceburg savait très bien que ce n’était pas Franky qui attaquait le tribunal, mais ce qu’il ne cessait de lui répéter depuis qu’il avait commencé à les construire se réalisait.
Il avait toujours désapprouvé que Franky construise des armes, mais Tom ne s’y était jamais opposé. Pour Iceburg une arme, quelle que soit l’intention de son créateur, amène toujours la destruction et la tristesse. Il avait prévenu Franky que ses canons, capables d’abattre un monstre marin, auraient des effets dévastateurs si quelqu’un les utilisait à mauvais escient. Mais le jeune homme ne l’avait jamais écouté, laissant ses œuvres le long de la décharge.
Tom et Iceburg parvinrent à stopper les bateaux mais ils en sortirent blessés. Franky les rejoignit à ce moment et stoppa net devant ses camarades blessés par ses propres navires. Iceburg lui expliqua que le gouvernement avait utilisé ses bateaux afin de faire porter le chapeau à Tom, comme ça ils pourraient l’emmener et obtenir les plans de Pluton. Jamais Iceburg n’avait éprouvé autant de colère envers quelqu’un. Il ne savait plus le nombre de fois qu’il l’avait mis en garde contre un événement de ce type. Il s’était pourtant obstiné et le résultat était désastreux. Iceburg se jura de ne jamais lui pardonner si le gouvernement parvenait à emmener Tom.
Les 3 ingénieurs furent conduits devant le juge. Franky avait alors accusé de gouvernement de l’attaque mais tout le monde lui avait ri au nez. Puis une chose inédite pour Iceburg s’était produite, Tom avait frappé Franky. Lorsque le jeune homme avait parlé de renier ses bateaux, l’homme poisson s’était levé et lui avait asséné un formidable coup de poing. C’était la première fois que Tom portait la main sur l’un d’entre eux, jamais auparavant il ne s’était énervé sur Franky. Tom lui expliqua que, quoique ses bateaux puissent faire, un homme devait être fier des bateaux qu’il construisait.
Il demanda ensuite au juge de bien vouloir annuler le crime dont il était accusé ce jour là au lieu de celui d’avoir construit le bateau du Seigneur des Pirates. Iceburg comprit immédiatement que Tom se sacrifiait pour que ses deux apprentis n’aient pas de problèmes. Le juge accepta, inculpa seulement Tom et fit libérer les apprentis. Mais Franky, ne pouvant supporter de les voir embarquer Tom, les attaqua. Iceburg, conscient qu’il était désormais responsable des plans de Pluton, se retint de le suivre mais le poussa à s’enfuir avant qu’ils ne le tuent.
La Marine convoya Tom vers Enies Lobby à bord de l’Umi Ressha et Franky mourut en voulant stopper le train en pleine course. Après cet événement, Kokoro se consacra à la conduite de l’Umi Ressha, comme dernier hommage à Tom, et Yokozuna disparut de Water Seven. Après 18 ans passés en communauté, Iceburg se retrouva de nouveau seul. Les Tom’s Workers n’étaient plus.



L'ingénieur nomade





Le fait de se retrouver seul lui rappelait étrangement son premier jour à Water Seven, mais de nombreuses choses avaient changées depuis ce temps-là. Il n’avait plus rien du freluquet qui passait systématiquement pour une cible, c’était désormais lui qui en imposait grâce au grand corps musclé que son travail quotidien lui avait fourni. Il ne se baladait plus en ville en jetant des regards émerveillés sur tout ce qui passait, mais déambulait tranquillement en homme qui savait où il allait. Cependant, le changement le plus important était l’attitude des ouvriers des docks envers lui. Car bien que Tom soit l’inventeur et le principal ingénieur du Puffing Tom, le rôle d’Iceburg dans sa conception n’était pas du tout ignoré des artisans. Ils le saluaient quand ils le croisaient ou l’invitaient à boire un verre à la taverne.
Quelques jours après le démantèlement des Tom’s Workers, Iceburg avait reçu une proposition de chaque chantier de la ville l’invitant à le rejoindre. Car bien que les derniers événements aient salis la réputation de Tom, les ingénieurs ne pouvaient nier son savoir-faire supérieur dans la construction de bateaux, un de ses apprentis était une recrue de choix. Au départ, Iceburg n’avait aucune affinité spéciale avec l’industrie navale, mais la passion de Tom avait été contagieuse. Au fil des ans, le jeune homme s’était de plus en plus immergé dans ce monde, à tel point qu’il n’imaginait plus sa vie sans ce travail. Il accepta donc les offres mais, ne connaissant quasi pas les différents docks, demanda à passer d’abord 4 mois dans chacun avant de prendre sa décision. Les responsables acceptèrent et la tournante commença.

Durant plus de deux ans Iceburg travailla en compagnie d’un nombre incroyable d’ingénieurs naval - selon ses estimations il y en avait entre 1000 et 1500 dans tout Water Seven. Sa popularité allait croissante au fur et à mesure qu’il changeait de dock. Son attitude enjouée lui avait permis de lier facilement des liens mais c’est surtout son ardeur au travail et ses compétences qui avaient marqués les esprits. De plus, Iceburg se comportait d’une manière exemplaire, il profitait de son savoir non pas pour écraser les autres, mais au contraire pour les aider à s’améliorer. Chaque jour il donnait des conseils aux autres ouvriers dans le seul but de les aider, cette attitude désintéressée lui valut le respect de tous. Cette période de test lui permit également de mieux comprendre le fonctionnement des docks ainsi que les problèmes qu’ils rencontraient.
Les ouvriers de chaque chantier élisaient tous les ans 5 contremaitres qui étaient généralement les artisans les plus compétents, ceux-ci étaient chargés de gérer tout ce qui touchait de près ou de loin à la fabrication des bateaux (les achats de matériaux, la recherche de clients, l’organisation des équipes,…). Mais bien que la situation soit devenue supportable grâce au Puffing Tom, elle n’est était pas moins mauvaise. Iceburg remarqua que personne dans les 7 docks ne s’y connaissait vraiment en marchandage, ils achetaient leurs matériaux à des prix exorbitants et ne faisaient rien pour y remédier. Après avoir travaillé dans les 7chantiers, Iceburg s’était rendu compte que ce qui manquait vraiment à ces ouvriers c’était quelqu’un qui s’occupe de leur fournir des matériaux à un prix raisonnable et en plus grande quantité. Il demanda alors aux 35 contremaitres de se réunir pour leur proposer une solution à la situation actuelle. Ils acceptèrent car, bien que ne s’appréciant pas vraiment, ils éprouvaient beaucoup de respect pour Iceburg. Lors de cette réunion, il leur parla du problème de l’approvisionnement mais également de leur complémentarité.

En effet, lors de sa tournante Iceburg avait remarqué que chaque dock, bien que compétent dans tous les domaines, en avait un où il était beaucoup plus avancé que ses confrères. Le dock 7 réalisait de magnifiques gravures sur bois qui enjolivaient ses bateaux sans gêner son maniement. Le dock 6 fabriquait des canons dont la puissance et la précision étaient inégalés. Le dock 5 créait des outils métalliques qui résistaient deux fois plus aux chocs et aux dégâts de la mer que des instruments normaux. Le dock 4 arrangeait et aménageait ses bateaux avec un sens pratique qui facilitait grandement la vie à bord. Le dock 3 préparait des voiles et des cordages plus élégants, plus fins et pourtant plus résistants que la normale. Le dock 2 procurait des quilles si solides qu’aucun de ses bateaux n’avait jamais eu de problèmes avec celles-ci. Et le dock 1 assemblait ses coques avec un tel savoir-faire qu’aucune voie d’eau n’était à déplorer lors des tempêtes.
Quand Iceburg leur proposa de s’associer pour fabriquer leurs bateaux, tous les contremaitres s’indignèrent et le huèrent. Il comprit qu’il avait visé trop haut, ils n’étaient pas encore prêts à s’associer totalement même si ça leur était bénéfique, une trop longue rivalité les opposait. Quand le calme revint, il s’excusa de sa proposition, mais leur assura que le problème de l’approvisionnement ne se résoudrait pas sans qu’ils s’allient au moins sur ce point là. Les discussions durèrent de longues heures mais au final il fut décidé que désormais ils achèteraient leurs matériaux communément avant de les répartir entre les différents docks en fonction de la demande. Iceburg se proposa alors comme responsable des achats en leur promettant de négocier le bois et le fer à un prix encore inégalé. C’était un pari risqué mais Iceburg ne voulait pas que cette toute nouvelle entente, qui permettrait certainement de sortir Water Seven de son inactivité, échoue à cause d’un mauvais négociant. Il expliqua qu’il avait reçu des cours d’économie et d’étude de marché pendant son enfance et que Tom lui avait également appris à marchander. Cette dernière référence réussit à convaincre les contremaitres, qui hésitaient encore à confier leur argent à une personne qui n’était pas vraiment de chez eux. Le lendemain matin, Iceburg se retrouva dans le Puffing Tom vers une ile où il pensait ne jamais devoir retourner, celle de son enfance, San Poplar.



A peine arrivé sur l’ile, Iceburg s’était dirigé vers la maison familiale. Elle n’avait pas changé du tout, toujours la même ambiance froide et austère qui avait traumatisé l’enfant qu’il avait été. Il avait pénétré dans le domaine et actionné la cloche de la porte d’entrée. Un jeune majordome l’avait accueillit et, après lui avoir demandé l’objet de sa visite, l’avait introduit dans le petit salon. Il y était resté quelques minutes, se remémorant ses souvenirs d’enfances les moins tristes, et avait été introduit dans le bureau paternel. Iceburg s’était juré de se conduire en adulte devant son père, mais sa vieille habitude à baisser les yeux en sa présence avait refait surface. Il avait seulement réagit quand il avait été prié de venir s’asseoir, la faiblesse et les tremblements de la voix lui avaient fait redressé les yeux. Il ne reconnaissait plus son père, vieux, affaissé, ridé et les mains semblables à des serres. Il ne ressemblait plus à celui qu’il avait connu. Seuls ses yeux étaient identiques, il y voyait encore une grande intelligence et une farouche obstination.
Quand il fut assis, son père lui demanda ce qu’il avait fait, comme si il n’était parti que deux heures plus tôt au lieu de ses 20 ans d’absence. Iceburg s’était exécuté, il avait raconté sa vie en détails, depuis sa fugue en pleine nuit jusqu’à ce qu’il pousse la porte de son bureau. Quand son fils eut fini, le vieil homme s’était dirigé vers un coffre-fort et en avait sorti une liasse de papiers qu’il avait tendu à Iceburg. Il s’agissait des titres de propriété de l’exploitation forestière de l’ile. Il lui avait expliqué que, 20 ans plus tôt, lorsqu’il avait refusé son cadeau d’anniversaire, il avait mis ces documents à l’abri et s’était interdit d’y toucher. Même lorsque son entreprise avait fait faillite, il s’était refusé à vendre cette propriété, espérant que son fils viendrait un jour la récupérer.
Iceburg avait été plus que surpris de l’attitude de son père, ce n’était plus l’homme qu’il avait connu. La fugue de son fils l’avait énormément perturbé, il s’en était voulu et pourtant il ne s’était pas lancé à sa recherche. Quand Iceburg l’avait interrogé à ce sujet, il avait répondu qu’il pensait lui avoir suffisamment imposé ses idées, il s’était résigné à attendre que son fils revienne de lui-même à la maison. Iceburg était resté encore quelques jours près de son père, à le découvrir comme père mais également à écouter ses conseils sur le commerce et la situation de San Faldo, où il devait se rendre pour se procurer du fer. Grâce à ces conseils, à l’importance de la commande et au grand nombre d’exploitants sur l’ile, Iceburg put y négocier un contrat très intéressant avec une entreprise en plein développement.



De retour à Water Seven, Iceburg réunit tous les contremaitres afin de leur faire part de la bonne nouvelle, à savoir un approvisionnement pas loin de deux fois moins cher que ce qu’ils payaient d’ordinaire. Les artisans s’étaient regardé, sidérés, puis avaient laissé éclater leur joie. C’est en plein pendant cette explosion qu’un des plus jeunes se leva, le silence se fit instantanément. Il s’agissait de Paulee, le meilleur contremaitre du dock 3. Il s’avança, fixa Iceburg droit dans les yeux et ouvrit la bouche pour parler au moment où un autre contremaitre, Tailstone du Dock 2, le pria de s’activer un peu. De surprise Paulee fit un bond en avant, car Tailstone avait la particularité de toujours beugler ce qu’il avait à dire, et atterrit sur Iceburg. Le hasard voulut que leurs lèvres se rencontrent et ils restèrent dans cette position plusieurs secondes durant, le temps de réaliser la situation. Un énorme éclat de rire s’empara alors de l’assemblée, et Iceburg, comprenant le ridicule de la situation, s’y joignit de bon cœur. Quant à Paulee il commença à hurler sur Tailstone, ce qui fit redoubler les rires des spectateurs.
Lorsque Paulee fut quelque peu calmé et que le calme revenu, il prit la parole et expliqua la situation à Iceburg. Pendant que ce dernier marchandait pour eux sur San Poplar et San Faldo, les contremaitres s’étaient de nouveau réunis à la demande de Paulee. Il leur avait alors parlé de ses craintes concernant leur accord : il était trop fragile et instable que pour tenir plus de quelques années. Pourtant l’union des 7 docks était nécessaire s’ils voulaient sortir Water Seven de sa semi-hibernation commerciale, tous les habitants comptaient sur eux pour dynamiser le secteur. Il revint alors sur la proposition qu’Iceburg leur avait faite et qu’ils avaient immédiatement rejeté, une association complète de tous les docks. Cette fois-là personne ne hua l’idée. Il faut dire qu’ils étaient tous conscients de leurs responsabilités, envers leurs ouvriers et la ville en elle-même. Devant l’absence de réactions, tant positives que négatives, il fut décidé que chaque dock apporterait la réponse de tous ses membres le lendemain. Les résultats furent surprenants. Tous les docks étaient d’accord pour une association complète, mais à une condition : que quelqu’un gère l’ensemble de leurs efforts et assure l’efficacité de leur union. Le choix du dirigeant serait effectué par le même système que l’élection des contremaitres, un vote à main levée.
Cependant, il avait été ajourné en attendant le retour d’Iceburg qui, bien que n’appartenant véritablement à aucun dock, avait le droit de se prononcer sur la question. Les contremaitres et Iceburg se dirigèrent donc vers la décharge de la ville, seul endroit assez grand pour contenir tous les ingénieurs navals de la ville. Iceburg était sidéré, il ne voyait pas un seul bout de terre, chaque espace était occupé par un ouvrier muni de son instrument de travail. Quand ils apparurent le silence se fit, seul le bruit des vagues s’écrasant sur les rochers perturbait le moment solennel.
Le plus vieux des contremaitres s’avança, résuma la situation et demanda aux ouvriers si ils étaient prêts à élire un chef. Pas un seul ne lui répondit, mais tous levèrent leurs outils, signifiant leur accord. Le vieil homme appela alors un par un les contremaitres des différents docks. Lorsqu’ils s’avançaient face aux ouvriers ceux qui le voulaient pour chef levaient leurs instruments de travail, mais aucun d’entre eux n’obtint une majorité. Iceburg remarqua que les ingénieurs votaient pour les contremaitres de leur propre dock, cela ne l’étonna qu’à moitié. Il avait été très surpris des changements pendant son absence, mais certaines rancunes étaient tenaces et il leur faudrait du temps pour parvenir à se faire confiance.

Tous les contremaitres avaient été présentés, et bien que l’issue du vote fût prévisible, il était déçu que cette alliance n’ait pas lieu. Il se retournait vers la ville quand le vieux contremaitre qui avait présidé les votes l’appela et l’invita à se placer devant les autres. Iceburg était interloqué, il ne comprenait pas pourquoi le vieil homme tenait à ce qu’il se présente. Il allait être ridicule, puisque, n’appartenant à aucun dock en particulier, personne ne voterait pour lui. Comme il ne bougeait toujours pas, on le poussa gentiment et il se retrouva seul devant la masse du millier d’ingénieurs navals que comptait Water Seven.
Comme il s’y attendait aucun d’entre eux n’esquissa un geste quand il parut, et il allait se retirer quand un mouvement attira son regard. Un ouvrier venait de lever sa hache, puis un autre sa scie, un marteau les suivit et ensuite une pince, et une raboteuse. Au final, tous les outils se retrouvèrent levés dans un silence complet, car même les vagues se retirèrent pour l’occasion. Iceburg n’en croyait pas ses yeux. Il se retourna vers les contremaitres afin qu’ils lui expliquent mais ce qu’il vit le choqua encore plus. Les 35 chefs des 7 docks de construction navale, renommés dans le monde entier pour leurs talents, levaient également leurs outils avec conviction. Tous les ouvriers de Water Seven avaient choisi leur chef à l’unanimité, Iceburg des Tom’s Workers.



Ce moment historique aurait pu durer une éternité mais, tout à leur excitation, ils n’avaient pas pensé à la période à laquelle ils étaient. C’était le moment de l’Aqua Laguna, cette immense vague qui submergeait totalement les bas quartiers de Water Seven. Et ils se trouvaient au point le plus bas de toute l’ile. Les premiers à réaliser furent les contremaitres faisant face à la mer, ils virent se dessiner au loin l’énorme rouleau. L’alerte fut aussitôt donnée et la panique s’empara de tous ceux qui étaient dans la décharge. Ils se ruèrent vers la ville haute et échappèrent de justesse au pouvoir destructeur de la mer.
C’est à ce moment qu’Iceburg, resté à l’arrière pour aider les plus vieux, prit conscience du danger que l’Aqua Laguna représentait pour Water Seven. Mais il n’eut pas le temps de prolonger ses sombres réflexions. Les ingénieurs, trop heureux d’avoir échappé au pire ainsi que d’avoir un nouveau patron, portèrent Iceburg en triomphe vers le centre de la ville pour fêter l’évènement dignement.


Quand on parle de politique



Les mois qui suivirent son élection furent éprouvants pour Iceburg. D’abord, il participa activement à la construction du siège de l’entreprise, qui devint également son domicile. Il avait ensuite tenté de réorganiser le travail des docks selon leurs spécialités. Il avait mis au point un système où les bateaux passaient d’un chantier à l’autre. Mais le travail qu’effectuait un dock sur un bateau empêchait souvent le suivant de travailler comme il l’entendait. Il abandonna rapidement ce système et, après s’être informé sur chaque membre de la compagnie, avait totalement restructuré les docks. Ils étaient maintenant composés de charpentiers venant d’anciens docks différents. Ainsi, un bateau était réalisé de début à la fin par le même chantier, tout en jouissant d’experts dans chacune des étapes.
Un autre sujet qui avait posé un léger souci était le nom de la compagnie. Au départ, les charpentiers voulaient la nommer « Iceburg Industry », mais ce dernier n’avait pas donné son accord. Il leur avait expliqué que leur union ne dépendait pas de sa personne mais de la bonne volonté de tous. De plus, il ne comptait pas garder le siège de patron plus que nécessaire, ils éliraient chaque année un nouveau chef en même temps que les contremaitres. Ils lui avaient donné raison et choisit un nom simple, représentatif de leur travail, « Galley-La Company ».

L’entreprise fonctionnait sans problème depuis quelques temps quand un grand bouleversement survint à Water Seven. Le roi Aquarius III mourut et son fils, Ptipoizon, lui succéda sur le trône. Ce changement de dirigeant affecta grandement les citoyens. Sous le règne d’Aquarius III, le pouvoir royal était protecteur et bienveillant. Il s’occupait du maintient de l’ordre, de la gestion du Puffing Tom, de l’aménagement des canaux, etc. Mais quand son fils monta sur le trône, les choses changèrent totalement. Ptipoizon était totalement obsédé par l’argent, il n’en avait jamais assez. Il quadrupla le prix des billets du Puffing Tom, augmenta les taxes existante et en inventa de nouvelles dans le seul but de remplir son coffre. Il imposa également un péage pour tous les bateaux qui désiraient s’amarrer à Water Seven ainsi que pour l’utilisation des ascenceurs à eau.
En quelques semaines l’activité de la Galley-La, ainsi que de tous les autres commerces, tomba au point mort. Des délégués furent envoyés au jeune souverain, mais il les envoya immédiatement en prison. Les habitants apprirent également, par le Mondial, qu’il avait quitté le Gouvernement Mondial et avait déclaré Water Seven indépendante. Il justifiait cette scission par le coût exorbitant que demandait l’entretient des Marines sur son île. Water Seven ne représentant aucun intérêt stratégique dans la défense maritime, le Gouvernement Mondial accepta, à condition qu’il lui procure une centaine de cuirassés. Le roi signa l’accord et s’engagea à fournir les navires dans les 5 ans à venir. La Marine n’intervint donc pas pour aider la population, et ce même lorsqu’on l’appela à l’aide. Water Seven était à la merci de Ptipoizon et ses 500 gardes royaux.

Un peu moins d’un mois après la mort du bon roi Aquarius, le peuple commença à se rebeller. Il y eu des bagarres avec des soldats royaux et plusieurs citoyens furent tués. Ne pouvant plus supporter la situation dans laquelle un gosse avare mettait plusieurs milliers de personnes, Iceburg décida de passer à l’action. Il avait eu du mal à calmer les esprits des charpentiers, tant ils étaient indignés par la conduite du roi. Il ne craignait pas pour ses hommes, ils étaient plus solides que la normale, mais voulait à tout prix éviter un bain de sang. Il les réunit et les envoya calmer les citoyens qui n’allaient pas tarder à exploser. Quand ces derniers entendirent que la Gallay-La Company allait s’occuper du roi et demandait aux habitants de ne pas sortir de chez eux avant midi le lendemain, beaucoup furent rassurés. Auparavant, les ingénieurs navals étaient très respectés, mais depuis qu’ils s’étaient unis leur réputation avait explosé, celle d’Iceburg en particulier.
Avant l’aube, les charpentiers quittèrent leurs docks et se dirigèrent vers le palais royal. Les choses se passèrent en douceur et sans effusion de sang même si quelques gardes durent être maitrisés. Car se faire réveiller par 3 hommes armés au pied de son lit, dissuade la plupart des personnes, mais pas tous. Les soldats furent ligotés et dirigés en silence vers le port. Le roi connut un sort identique. Iceburg était allé lui-même le chercher dans son lit, il lui avait ensuite expliqué la situation et lui avait proposé un marché. Ou il lui confiait la clé du coffre fort royal qui contenait toutes les richesses volées aux habitants, ou alors il l’attachait sur la place publique et il verrait bien ce que le peuple décidait de faire de lui. Ptipoizon était terriblement avare mais pas complètement stupide, il lui donna immédiatement la clé. Il rejoignit ensuite ses soldats au port, embarqua sur son navire –que les ingénieurs avaient privé de ses canons- et dut promettre de ne jamais remettre les pieds sur l’île. Il restait encore quelques heures avant midi, les ingénieurs se dépêchèrent afin de suivre le plan d’Iceburg.
Lorsque les habitants sortirent de chez eux, ils découvrirent une bourse pleine et une lettre sur le pas de leur porte. Les berrys provenaient du trésor royal qu’Iceburg avait intégralement fait distribuer dans tout Water Seven et la lettre les invitait à se rendre sur les places afin de parler de l’avenir de la cité. Les charpentiers finissaient d’installer les derniers escargophones quand les habitants arrivèrent. Quelques minutes plus tard, la voix d’Iceburg résonna dans toute la ville. Il leur expliqua les évènements de la matinée et ce qu’il était advenu du roi, certains exprimèrent leur frustration mais la grande majorité applaudit le compte rendu. Il leur parla ensuite du futur de Water Seven. Il était urgent d’élire un maire ou de fonder un parlement afin d’assurer le bon fonctionnement de la ville. Le plus urgent étant de s’assurer que la Marine ne les attaquerait pas pour remettre le roi en place. Il proposa donc un système assez simple. Ceux qui désiraient un maire devaient poser sur leur toit un mouchoir blanc, ceux qui voulaient d’un parlement un mouchoir bleu. Les gens rentrèrent rapidement chez eux et 1 heure plus tard, plus aucune tuile rouge n’était visible sous l’immense masse blanche. Icebrug commença alors à expliquer sa proposition pour organiser les élections mais son discours fut rapidement couvert par un cri reprit par de plus en plus de personnes. Les charpentiers commencèrent à scander son nom et les citoyens les suivirent juste après. En quelques dizaines de secondes, tout Water Seven résonnait au son de « Iceburg ! Iceburg ! ». C’était un vote plus que majoritaire.
Iceburg entra dans ses fonctions le jour même. Il averti le Gouvernement Mondial du changement de dirigeant, tout en l’assurant que la construction des navires de guerre n’en serait pas retardée. Au contraire, il s’engageait à les fournir deux ans plus tôt et même à proposer une importante ristourne pour tous ses futurs achats si le gouvernement laissait Water Seven s’autogérer. Le Gouvernement Mondial accepta et ne tenta pas de s’implanter dans la cité.

Les années qui suivirent ne furent plus aussi mouvementées pour Iceburg. Il faisait un travail formidable en tant que maire et directeur de la Galley-La Company, personne ne se présenta donc contre lui lors des élections annuelles. Il aurait bien tout laissé tomber si n’avait pensé qu’à lui-même, mais il se rendait bien compte de la confiance que les gens plaçaient en lui.
Un an après son élection, il avait engagé une très jolie secrétaire, nommé Kalifa, qui était rapidement devenue indispensable. Elle gérait son emploi du temps bien mieux que lui, qui avait plutôt tendance à l’alléger au maximum. Elle était prévoyante, s’informait rapidement sur tous les nouveaux venus de Water Seven et préparait un thé merveilleux. Grâce à sa prévoyance et son organisation, Iceburg pouvait se permettre de penser régulièrement à lui. Par exemple il lui arrivait de se balader en ville toute une journée sans rien faire d’autre que saluer les passants ou acheter des bonbons. Il en profitait également pour passer le plus souvent possible sur les chantiers, il ne travaillait plus que rarement à la construction d’un bateau mais supervisait toutes les constructions et apportait son aide dés qu’on la lui demandait.
Quand il se retrouvait seul dans son bureau, son côté enfantin le quittait instantanément et il plongeait le nez dans ses plans. Toutes les nuits il planchait sur un énorme projet qui relevait de l’impossible. Afin d’éviter que Water Seven finisse engloutie par l’Aqua Laguna, il comptait faire flotter la cité. Cela faisait plusieurs années qu’il travaillait sur le sujet, mais il n’avait pas encore trouvé de solution au problème.

Un autre problème, moins important mais plus gênant dans l’immédiat, l’avait embêté pendant un moment. Depuis l’exil des gardes royaux et l’absence de la Marine, de nombreux gangs s’étaient formés et sévissaient dans les bas quartiers de la cité. Iceburg hésitait à demander de l’aide au Gouvernement quand la solution s’était présentée de façon imprévisible. Franky était de retour ! Il s’était fait annoncer sous son vrai nom, Cutty Flam, et avait demandé à voir Iceburg. Celui-ci avait refusé de le voir à son bureau mais l’avait rejoint dans la nuit au vieux hangar des Tom’s Workers. Il avait été surpris des changements qu’avait subit son camarade qu’il croyait mort, mais sa résurrection était arrivée au bon moment. Il lui expliqua que le gouvernement se faisait assez insistant sur certains plans d’une arme ancienne, il soupçonnait Iceburg de les détenir. Il convainquit Franky de protéger les plans et d’abandonner son ancien nom. Par contre il ne parvint pas à le persuader de quitter la cité, il craignait que quelqu’un ne le reconnaisse. Mais ses craintes furent vaines.
En quelques semaines, Franky était connu de tous comme le déconstructeur de bateaux qui avait avec lui une bande de racailles, ils s’appelaient la Franky Family. Et si les gens voyaient toujours en lui un pervers excentrique, Iceburg comprenait bien ses intentions. Il avait débarassé Water Seven des gangs qui y sévissaient, il les avait rassemblé près de lui et les avait unis. De cette manière il protégeait la cité de ses problèmes internes mais également des pirates qui venaient pour la piller, en prétextant les chasser pour leurs primes et leurs bateaux.

Cela faisait maintenant 5 ans qu’Iceburg était maire, et aucun événement majeur depuis la venue de Franky, 3 ans plus tôt, n’avait marqué sa ville.


Dernière édition par Iceberg le Ven 23 Avr - 8:42, édité 6 fois
Iceburg
Iceburg
Maire de Water 7
Maire de Water 7


Feuille de personnage
Points de vie:
Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Left_bar_bleue600/600Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Empty_bar_bleue  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Empty Re: Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff]

Message par Iceburg le Jeu 15 Avr - 16:00

Certains passages sont assez concis (second jugement de Tom par exemple) mais c'est essentiellement parce que vous savez déjà tout ce qu'y s'y passe et qu'un résumé détaillé ne vous apprendrait rien de plus.
Sinon, la suite de l'histoire ne va pas tarder Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Icon_wink
Iceburg
Iceburg
Maire de Water 7
Maire de Water 7


Feuille de personnage
Points de vie:
Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Left_bar_bleue600/600Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Empty_bar_bleue  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Empty Re: Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff]

Message par Kobby le Jeu 15 Avr - 16:09

Tu sais c'est pas pour critiquer mais ce n'est pas pour seulement pour savoir qui est Iceberg que tu fais une fiche mais pour le présenter à des gens qui ne le connaissent pas hypothétiquement. Certains joueurs comme Nami dont l'histoire est connue l'ont refaite avec les détails. Une présentation complète ne peut pas te nuire surtout que c'est un moment primordiale pour Iceberg.

Je ne peux que te conseiller de détailler au maximum non pas pour faire une fiche à rallonge mais pour donner à chaque moment de sa vie l'importance qui lui est due.
Kobby
Kobby
La brindille
La brindille

Localisation RP : South Blue, Gemeylrum
Rang/Grade : Sergent-chef

Feuille de personnage
Points de vie:
Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Left_bar_bleue0/0Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Empty_bar_bleue  (0/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Empty Re: Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff]

Message par Maître du Jeu au Trésor le Jeu 15 Avr - 17:12

Bonjour et bienvenue à toi parmi nous !

Pour ce qui est de ta fifiche elle me semble déjà pas mal complète par contre, hormis le fait de décrire en passant certain passage connu de son histoire, tu devrais plus mettre l'accent sur la partie de lui que l'on connait pas : comment est-il devenu maire, etc.

Une fois que tu auras fait cela, nous te donnerons le feu vert pour ton post rp, bonne chance !


Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Sign2copy

Spoiler:
Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Pavillon
Maître du Jeu au Trésor
Maître du Jeu au Trésor
Maître des Berrys
Maître des Berrys

Localisation RP : Partout et nulle part
Rang/Grade : Banquier
Supérieur : La surface

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Empty Re: Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff]

Message par Iceburg le Jeu 15 Avr - 18:11

Alors, tout d'abord merci pour vos commentaires (que je ne prends pas mal du tout Kobby Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Icon_biggrin ).

J'ai étoffé le jugement de Tom comme conseillé, mais y a-t-il d'autres passages connus que j'aurais un peu baclé et qui vous sautent aux yeux?

Pour ce qui est de la partie historique inconnue, ne vous inquiètez pas elle arrive. Cette partie n'avait pas grand chose de nouveau mais la suite sera totalement sortie de ma caboche.

Par contre j'ai une ou deux petites questions concernant le test RP : -doit-il suivre chronologiquement la fin de l'histoire (je dois faire un test rp où il est Maire et directeur)?
- l'histoire peut comporter un blanc si le test RP le comble plus tard ?
Iceburg
Iceburg
Maire de Water 7
Maire de Water 7


Feuille de personnage
Points de vie:
Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Left_bar_bleue600/600Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Empty_bar_bleue  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Empty Re: Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff]

Message par Maître du Jeu au Trésor le Jeu 15 Avr - 18:19

De rien, de rien nous sommes là pour cela !

Pour tes questions, tu fais ton post rp à la période que tu souhaites et tu peux laisser un blanc dans l'histoire (même s'il est conseillé de résumer brièvement ton rp en histoire si tu agis de la sorte).


Bon courage


Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Sign2copy

Spoiler:
Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Pavillon
Maître du Jeu au Trésor
Maître du Jeu au Trésor
Maître des Berrys
Maître des Berrys

Localisation RP : Partout et nulle part
Rang/Grade : Banquier
Supérieur : La surface

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Empty Re: Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff]

Message par Cola-man le Jeu 15 Avr - 18:21

Ahh Bakaburg, bienvenu dans ce magnifique forum, très belle présentation au passage.
Cola-man
Cola-man
Déconstructeur
Déconstructeur


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Empty Re: Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff]

Message par Kobby le Jeu 15 Avr - 18:24

D'après ce que j'ai vu sur le forum l'histoire est de préférence complète même si certains blancs sont autorisés pour faire des flashbacks ultérieurs.
Donc tu peux faire un blanc et le combler en RP sous forme d'un flashback mais pas jouer cette partie de ta vie en RP à moins de l'écrire dans ton histoire et la rejouer en RP.
Le test RP est laissé à la convenance du joueur. Comme l'a dit notre célèbre pingouin (un GdJ fond'cale) : "tu peux faire un RP où le perso se cure le nez". Donc tu peux faire ce que tu veux tout en évitant de le faire trop loin dans le passé afin de garder les caractéristiques du perso que tu veux jouer.

Enfin si trésorounet veut bien passer il te donnera sûrement un meilleur avis que celui-ci.
Kobby
Kobby
La brindille
La brindille

Localisation RP : South Blue, Gemeylrum
Rang/Grade : Sergent-chef

Feuille de personnage
Points de vie:
Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Left_bar_bleue0/0Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Empty_bar_bleue  (0/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Empty Re: Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff]

Message par Maître du Jeu au Trésor le Jeu 15 Avr - 18:28

M'enfin je suis déjà passé Kobby-chou Razz

J'ai à peu prêt dit la même chose que toi lol


Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Sign2copy

Spoiler:
Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Pavillon
Maître du Jeu au Trésor
Maître du Jeu au Trésor
Maître des Berrys
Maître des Berrys

Localisation RP : Partout et nulle part
Rang/Grade : Banquier
Supérieur : La surface

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Empty Re: Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff]

Message par Kobby le Jeu 15 Avr - 18:44

Lol, le message de franky m'a distrait du tien et je n'ai pas vu ta réponse ^^.
J'espère que Iceburg nous pardonnera ce flood non intentionnel.

Sinon pour répondre à ta question : je pense que tu pourrais étoffer ta description physique en ajoutant des éléments tel que la démarche, les manies. Pour la description mentale, je suis un peu étonné de ne pas voir écrite la passion de Iceburg pour la construction navale.

Je n'ai pas lu l'histoire donc je n'ai pas d'avis à donner seulement le personnage s'appelle Iceburg avec un "u" pas un "e", erreur que je viens tout juste de remarquer.

*Lance un PARPAING sur trésor et franky* Vous auriez dû remarquer vous deux !
Kobby
Kobby
La brindille
La brindille

Localisation RP : South Blue, Gemeylrum
Rang/Grade : Sergent-chef

Feuille de personnage
Points de vie:
Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Left_bar_bleue0/0Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Empty_bar_bleue  (0/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Empty Re: Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff]

Message par Iceburg le Jeu 15 Avr - 19:03

Les descriptions je compte les complèter après l'histoire, j'aurai plus le personnage dans la peau à ce moment là (merci pour l'idée des manies, je zappais cet aspect là). Mais bon ça n'excuse en rien l'absence de la construction navale dans sa description mentale.... Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Icon_redface

Sinon pour le nom je partis d'abord sur Iceburf mais j'ai écris juste après avoir regardé des épisodes où il s'écrit Iceberg, j'ai pas fais attention et j'ai merdé ^^
Iceburg
Iceburg
Maire de Water 7
Maire de Water 7


Feuille de personnage
Points de vie:
Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Left_bar_bleue600/600Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Empty_bar_bleue  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Empty Re: Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff]

Message par Kobby le Jeu 15 Avr - 19:15

C'est pas si grave tu sais ta présentation est encore en chantier alors personne n'attend de toi un sans faute.

Pour ce qui est des manies tu as bien fait de dire qu'il avait des crises de gamineries, bien souvent les personnages de One Piece ont des défauts loufoques qui font l'humour du manga et à mon avis chaque joueur devrait donner des tares à son personnage autant qu'il lui prête de qualités. Le meilleur exemple que j'ai en tête est celui de Danpachi qui dit que l'articulation de sa hanche peut bloquer à tout moment.
Kobby
Kobby
La brindille
La brindille

Localisation RP : South Blue, Gemeylrum
Rang/Grade : Sergent-chef

Feuille de personnage
Points de vie:
Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Left_bar_bleue0/0Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Empty_bar_bleue  (0/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Empty Re: Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff]

Message par Iceburg le Jeu 22 Avr - 14:41

Voilà, l'histoire est finie et les descriptions ont été totalement revues.

A vous de jouer Wink
Iceburg
Iceburg
Maire de Water 7
Maire de Water 7


Feuille de personnage
Points de vie:
Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Left_bar_bleue600/600Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Empty_bar_bleue  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Empty Re: Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff]

Message par Kobby le Sam 24 Avr - 11:35

J'ai lu le tout et j'ai franchement rien à dire. Bravo.
Kobby
Kobby
La brindille
La brindille

Localisation RP : South Blue, Gemeylrum
Rang/Grade : Sergent-chef

Feuille de personnage
Points de vie:
Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Left_bar_bleue0/0Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Empty_bar_bleue  (0/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Empty Re: Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff]

Message par Maître du Jeu au Trésor le Sam 24 Avr - 22:05

Superbe !

Histoire complète et détaillée, orthographe et présentation soignées, rien à redire pour le moment, tu peux faire ton post !


Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Sign2copy

Spoiler:
Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Pavillon
Maître du Jeu au Trésor
Maître du Jeu au Trésor
Maître des Berrys
Maître des Berrys

Localisation RP : Partout et nulle part
Rang/Grade : Banquier
Supérieur : La surface

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Empty Re: Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff]

Message par Iceburg le Dim 25 Avr - 3:22

TEST RP



Le soleil éclairait déjà la fenêtre de sa chambre quand Iceburg ouvrit les yeux. Il tourna la tête et s’enfuit sous les couvertures. Même si la journée s’annonçait superbe, il n’avait pas du tout envie de sortir de son lit.

*Je pourrais lui faire croire que je dors encore… Ha non. Elle me réveillerait avec un sceau d’eau comme hier...*

L’homme était entrain d’imaginer un plan à l’abri de ses couvertures quand il entendit la porte s’ouvrir. Il ferma les yeux et tenta de prendre une respiration de dormeur. Il entendit des pas se diriger vers la fenêtre et ouvrir les rideaux, sa caverne de couettes s’éclaircit un peu plus.

« Mr Iceburg. Il est temps de vous lever. Une importante journée vous attend. Et n’essayez pas de me faire croire que vous dormez, sinon je devrai vous réveillez d’une manière qui ne vous plaira pas. »

Aucun son ne parvint de sous les couettes mais le prétendu dormeur ne parvint pas à contrôler les tremblements de son rire silencieux. L’effet fut immédiat. Sa secrétaire saisit la couverture à pleine main et découvrit son patron, couché comme un chien au centre de son lit.

« NMAAAAAAA ! Mes yeux ! Mais qu’est ce qui vous prend Kalifa ? Je dormais profondément ! »

Iceburg continua de se plaindre tout en gesticulant comme un enfant. Kalifa tenta de le sortir du lit en l’empoignant mais il s’échappa. Il faut dire qu’il avait toute la place pour bouger dans un lit de 2 mètres sur 5. Il essayait de retarder au possible son levé quand Kalifa poussa un cri en pointant la fenêtre du doigt.

« HAAAA ! Mr Iceburg ! Le dock 2 est en feu ! »

Le chef de la Galley-La Company et maire de Water Seven, remplaça instantanément l’enfant joueur. La situation était grave. Le dock 2 était le chantier qui contenait le plus de réserves de poudre. Si l’entrepôt explosait le nombre de victimes serait très important, il fallait immédiatement éteindre le feu et mettre les explosifs à l’abri des flammes. Iceburg bondit hors de son lit et donna rapidement ses ordres tout en se dirigeant vers la fenêtre pour voir l’étendue des dégâts.

« Envoyez immédiatement Paulee et Luci sur place avec leur équipe, qu’ils utilisent des yagaras pour transporter les pompes. Chargez Tailstone, Kaku et Lulu de déplacer la poudre vers le dock 4 avec leurs hommes. Prévenez ensuite tous les habitants à moins de 500 mètres qu’ils doivent… »

Le reste des instructions resta bloqué dans sa gorge, le spectacle à la fenêtre lui avait coupé le souffle. La vue qu’il avait portait sur une grande partie des chantiers navals, le dock 2 étant d’ailleurs celui situé le plus près du siège de l’entreprise. Mais où que son regard portât, il ne vit pas une seule flammèche. Il se tourna vers Kalifa qui remettait tranquillement ses lunettes en consultant son programme.

« Désolée pour le réveil brutal mais vous avez rendez-vous avec Sir Bimine, le maire de Pucchi. Et étant donné que vous avez déjà annulé vos rendez-vous des deux derniers jours, il ne serait pas étonnant qu’il annule certains contrats avec votre entreprise si vous refusez de le voir. »

Iceburg faillit s’indigner contre son irresponsabilité à lui faire croire à un malheur, mais un regard de sa secrétaire lui fit comprendre qu’il n’avait rien à dire à ce niveau là.

« Nmaa. Vous avez gagnez. Je vais l’écouter, mais je parie qu’il va encore me parler de sa fille qu’il veut marier. Il ne comprend pas que je n’en veux pas de son boudin ?! »

Il se dirigea vers sa salle de bain avec l’intention d’y rester le plus longtemps possible. Avec un peu de chance il prendrait tellement de temps que l’autre maire s’en irait.

« Tailstone va bientôt arriver pour s’assurer que vous trainez pas inutilement Mr Iceburg. Ha ! Rasez-vous la barbe aussi s’il vous plait. »

Sur ces mots la jeune femme quitta la pièce. Elle ne vit pas la mine dépitée de son employeur quand il avait apprit la venue du contremaitre. Celui-ci avait la fâcheuse habitude de hurler le moindre mot qu’il prononçait et il était bavard comme une pie en plus. Iceburg se précipita donc dans la pièce voisine et 15 minutes plus tard il était dans la salle à manger. Il avait revêtu une veste de smoking mauve et rouge et un pantalon noir. Ses cheveux étaient lavés et coiffés, et ses dents étaient propres. Le seul point négatif était la vingtaine de pansements qui masquaient entièrement sa mâchoire. Iceburg n’avait jamais été doué avec les rasoirs, et qu’importe le nombre de conseils qu’il recevait, il ne parvenait pas à se raser seul sans se retrouver avec une dizaine de coupures au minimum.
Kalifa avait récemment demandé les services d’un barbier mais celui-ci, après deux séances éprouvantes, avait refusé de continuer. Selon lui, le maire bougeait tellement qu’il avait manqué de lui trancher la gorge plus de trois fois. Iceburg était donc obligé de se raser seul, même si ça signifiait qu’il devait porter des pansements pendant une semaine complète.

Il déjeuna pendant que Kalifa lui faisait son rapport. On aurait dit qu’il ne l’écoutait pas du tout, au vu du peu d’attention qu’il lui portait, mais il écoutait d’une oreille et enregistrait toutes les informations qu’elle lui fournissait.
La mise au point matinale était très structurée. Elle lui donnait tout d’abord un compte rendu des allers et venues des visiteurs à Water Seven, enchainait ensuite avec un résumé des évènements mondiaux puis lui exposait les doléances les plus pressantes. En temps normal, il ne l’interrompait pas mais il arrivait qu’il demande à ce qu’elle approfondisse tel ou tel point. Venait ensuite le compte rendu relatif à la Galley-La Company. Les clients, les commandes, l’avancement des travaux et les blessés éventuels composaient l’essentiel du rapport. Pour le reste Iceburg s’en rendait compte lui-même lors de sa visite des docks.

Elle parla pendant à peu près une demi-heure, Iceburg avait depuis longtemps finit de manger et feuilletait le Mondial. Rien de vraiment nouveau, ni dans le journal ni dans le compte rendu de Kalifa. Lorsqu’elle eut fini, il termina rapidement son rituel puis sortit avec elle pour aller voir Sir Bimine.
Il adressa au passage un clin d’œil au cuisinier. Leur jeu, qui était devenu une habitude, consistait à produire la crotte de nez la plus grosse possible. Iceburg avait un vrai talent dans l’exploration nasale, mais son cuisinier s’en sortait très bien aussi. Dés qu’il avait finit de déjeuner, il cachait le résultat de ses fouilles sous la salière, et le cuistot faisait de même sous le poivrier. Le concours avait une durée définie et ils comparaient ensuite leur trésor. Le perdant devait obéir à un ordre du gagnant pendant une journée entière. Certains de ces gages avaient parfois mis Iceburg dans l’embarras mais il s’en était toujours sorti (comme lorsqu’il n’avait pas pu dire « oui » de la journée ou qu’il avait du regarder les pieds des personnes à qui il parlait). Il sortit de la résidence, qui était aussi les bureaux de la Galley-La Company, et se dirigea vers la mairie.


Dernière édition par Iceberg le Lun 26 Avr - 14:26, édité 1 fois
Iceburg
Iceburg
Maire de Water 7
Maire de Water 7


Feuille de personnage
Points de vie:
Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Left_bar_bleue600/600Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Empty_bar_bleue  (600/600)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Empty Re: Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff]

Message par Maître du Jeu au Trésor le Lun 26 Avr - 14:21

Un petit soucis de balise à un moment ^^

Sinon ton jeu de polices compense assez bien le manque de couleurs, pourquoi pas c'est une autre manière de voir les choses !

Pour moi tu peux égaler un niveau 6 voir 7 avec une telle présentation, il ne te reste qu'à attendre l'avis d'un autre de mes collègues avant validation !

Félicitations Bakaburg


Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Sign2copy

Spoiler:
Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Pavillon
Maître du Jeu au Trésor
Maître du Jeu au Trésor
Maître des Berrys
Maître des Berrys

Localisation RP : Partout et nulle part
Rang/Grade : Banquier
Supérieur : La surface

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Empty Re: Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff]

Message par Maître du Jeu de Loi le Ven 30 Avr - 12:47

Et bien qu'avons nous là ? Oh un cas intéressant. Monsieur Iceberg c'est bien ça ? Voyons voir, voyons voir...


D'après votre dossier, je constate que le personnage est bien respecté, vous avez tenu compte des conseils prodigés par les autres membres, c'est bien tout ça, très bien.

Quand à votre Test RP, je dois avouer avoir bien reconnu là le Maitre de Water 7 dans tout son sérieux.

En conséquence pour moi votre défense mérite un niveau 6 et je suis beau joueur, je ne vous condamne pas aux travaux forcés.

Félicitations Bakaburg !
Maître du Jeu de Loi
Maître du Jeu de Loi
Avocat du diable
Avocat du diable


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Empty Re: Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff]

Message par Maître du jeu le Ven 30 Avr - 13:00

Comme dit par mes prédécesseurs, très belle fiche, à toi de gérer la ville de Water 7 à partir d'aujourd'hui !

Je te valide donc et te met tes accès, bienvenue dans l'aventure, le niveau 7 te tend les bras.


Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] 51124906
Avant d’écrire et de poster votre réponse RP, vérifiez ces différents points :
Cohérence et logique du personnage (caractère, physique, passé et expérience)
Ce que vous avez lu et déduit du ou des personnages avec lesquels vous interagissez sans faire de HRP.
Que votre réponse ne manque de description afin que votre interlocuteur ait bien compris vos actions ou paroles.
Maître du jeu
Maître du jeu
Le créateur


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff] Empty Re: Iceberg, Maire de W7 [En attente d'1 commentaire du staff]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum