Wourflou : le ridicule homme/caniche [En attente du post RP]

Aller en bas

Wourflou : le ridicule homme/caniche [En attente du post RP]

Message par Wourflou le Ven 7 Mai - 3:46

Présentation du Joueur

Prénom:aMix
Age: 26
Ce que vous aimez: Le curling, faire du tricot, Cordier juge et flic.
Ce que vous n'aimez pas: me retourner les ongles
Première Impression:Fichtre, c'est flashy dans le "oinc"
Autres : Mutoto
Comment avez vous connu ce forum?: procrastination intensive

Présentation du Personnage

Nom Wourflou
Prénom: gerardo (prononcer Guérardo)
Surnom: le délicieux (celui qu'il s'est donné), l'aut' tocard (celui que les villageois lui donne), le délicieux tocard
Age:23 ans
Sexe : masculin
Est-il existant ou inventé ? inventé
Race :homme/caniche
Grand Chasseur de petites primes

Description Psychologique
Gerardo Wourflou est clairement cyclothymique, il passe en un éclair de la joie la plus franche à la méchanceté pure, du gentil petit chien agréable à l'insupportable roquet croqueur de mollet.
Le plus étonnant réside toutefois dans le fait que ses réactions sont parfois complètement incohérentes. Il n'est ainsi pas rare de le voir "craquer son slip" alors que tout se passe pour le mieux, ou à l'inverse rire aux éclats alors que des malappris lui jettent des pierres.
Il adore faire son numéro de "chien savant" (facile pour un humain!) remuant du popotin, faisant "le beau" à qui mieux mieux, jonglant avec ses éternels "su-sucres" pour épater la galerie.
Généralement fougueux et terriblement vif d'esprit, notre délicieux tocard est un pot de colle, attachant, mais gravement agaçant, si bien qu'à son plus grand dam personne ne reste longtemps ami avec lui.
Il n'est pourtant jamais triste ou mélancolique seulement survolté en permanence.

Description Physique
Plutôt grand pour un caniche, mais petit pour un homme, il prétend mesurer un mètre vingt lorsqu'il se dresse sur les pattes arrières.
Ses bras et ses jambes font la même taille et sont particulièrement musclés, si bien qu'il peut marcher aisément à quatre pattes et atteindre des pointes de vitesse intéressantes.
Il a endurcit à force d'entrainement et d'attention ses ongles et ses dents, à tel point qu'aujourd'hui se sont, sans mentir, plutôt des griffes et des crocs acérés dont il dispose.
Sa bouche et son nez sont particulièrement avancés, comme s'ils voulaient fuir son visage.
Il possède une toison frisée et blonde décolorée sur toutes les parties visibles de son corps, un vieux blouson élimé en cuir noir avec quelques poches sur le devant, un slip blanc cassé un peu grand pour lui, un foulard rouge d'artiste engagé "à l'ancienne", ainsi que son indécrottable paire de lunettes de soleil (en réalité deux tessons de bouteille scotchés sur des branches de prunier).

Pouvoir/capacité :
Wourflou a développé une grande capacité à attendrir (surtout les vieilles dames) et faire rire à gorge déployée ses congénères, ce qui lui permet souvent d'obtenir ce qu'il veut des gens. Cette forte aptitude est, malheureusement pour lui, compensée par le fait que ses excès de rage font quelquefois capoter ses projets.
Il est un peu plus puissant que le commun des mortels, mais c'est surtout son explosivité qui impressionne. Il peut littéralement sauter au plafond.
Il s'est construit un répertoire offensif peu orthodoxe mais efficace en combat rapproché. Il commence généralement par asséner une pluie de coups de griffes à son adversaire avant de le mordre puissamment et sans relâche, jusqu'à l'épuisement complet de ce dernier.
Enfin, sa voix et ses cris insupportables ont poussé un de ses ennemis (Vincent Van Dogh...) à se trancher une oreille... c'est dire s'ils sont pénibles pour les autres et utiles pour lui (en combat notamment).

Nom de sa ville d'origine : Fludeblu

Dans la radieuse cité portuaire de Fludeblu, Wourflou, le délicieux tocard aux poils soyeux, est connu comme le loup blanc... S'il ne fait pas la fierté des habitants, loin de là, il a au moins le mérite d'amuser, quand il n'agace pas, petits et grands, à son insu parfois, certes. Notre ridicule petit personnage, abusivement qualifié d'homme caniche par ses pairs, n'est en réalité qu'un jouvenceau d'une petite vingtaine d'année à qui le destin a joué un sacré mauvais tour.

Elevé par sa mère-grand, qu'il appelait affectueusement "la Momie" en raison de sa face violacée et tourmentée au possible, dans une minuscule bicoque faite de bric et de broc sur le bord d'un roc, les deux bougres ne roulaient pas sur l'or.
Le délicieux Wourflou, attentionné et vibrant d'amour et de respect pour son pruneau (oui, bon, sa grand-mère si vous préférez), fit le serment en son for intérieur, le jour de l'anniversaire de son ainée alors qu'il n'avait que huit ans mesdames et messieurs, d'offrir le plus intensément beau des cadeaux, qui redonnera à cette femme au bord du gouffre (géographiquement parlant) l'envie de vivre tout simplement. Un caniche, l'animal le plus mignon qui soit pour les plus de 70 ans qui ont perdu la vue et l'odorat, oui un niche-ca. Wourflou avait économisé depuis plusieurs mois, un généreux marchand lui avait cédé un mignonnet petit chiot, mi-caniche mi-bichon maltais, avec une patte en moins à bon prix. Si seulement vous aviez pu voir l'immense joie simple et communicative de cette femme ce jour là...
Gerardo était au comble du bonheur. Malheureusement la douce vie de l'enfant n'allait pas durer.

Le généreux marchand était en réalité un "monstre" infâme dévoré par la cupidité, il avait vendu à Wourf' un chien qui n'avait pas seulement une patte en moins, mais également un poumon atrophié.
Un après-midi où ils s'amusaient tous ensemble (la momie, le délicieux et Bobby le petit caniche/bichon maltais), l'animal, à la poursuite d'un morceau de bois de prunier (que notre chasseur de primes utilisera plus tard pour monter ses lunettes noires) lancé par Wourflou, se stoppa net, puis tomba raide mort sur le flanc dans un jappement honteusement amusant...
Instantanément la vieille jeta un regard démoniaque sur son petit-fils. Il comprit très rapidement que tout allait changer entre eux, sans trop savoir à quoi s'attendre.

Le lendemain, son sort était scellé ; puisqu'il avait tué Bobby, pour la vieille femme ravagée et sombrant brutalement dans la folie, il devrait "remplacer" Bobby...
Il se sentait responsable au fond de lui, si bien qu'il accepta l'idée.
Il se fit pousser, friser et blondir les cheveux, sa croissance fut bloquée par sa simple volonté (et par le lit de Procuste dans lequel il dormait), il faisait chaque jour des étirements faciaux pour faire avancer sa bouche et son nez dans le but d'avoir une gueule semblable à celle de Bobby, il se tailla les ongles en pointe pour simuler des griffes et bien entendu il marchait dorénavant à quatre pattes.


Voilà comment un simple accident transforma un enfant assez grand et robuste pour son âge, en un demi-monstre ridiculement minable, par la simple folie d'une vieille dame et par son désir de compenser son erreur.

Aujourd'hui, "la momie" est morte et enterrée sous un prunier sauvage (celui là même qui avait fournit la branche "meurtrière") à deux pas de leur vieille maison qui tombe en ruine, Wourflou est la risée de la cité bourgeoise de Fludeblu avec son air de caniche géant. Malgré toutes les brimades et les moments difficiles que "l'aut'tocard" a pu vivre, il garde profondément en lui son éternelle bonté et cette gentillesse si caractéristique de nos amis à quatre pattes, bien qu'en surface il soit hargneux, irascible, toujours prompt à mordre un mollet qui passe à proximité de sa mâchoire allongée.
Derrière ses impossibles lunettes de soleil (qu'il a juré de n'enlever que le jour où il atteindrait son objectif) se cache un homme double, tourmenté, sans cesse en train de passer de la haine pure et irraisonnée à la plus franche joie de vivre et envie de plaire. Une dualité qu'il gère mal et qui, très souvent, l'amène à avoir une attitude opposée à celle qu'il faudrait adopter.

Le délicieux tocard, prisonnier de son esprit depuis "sa faute", n'a qu'un seul et unique objectif : retrouver la patte manquante de Bobby le délicat chien, qu'il considère comme étant le "One Piece"... pour selon lui, refermer cette plaie ouverte qui le ronge.
Il prend donc la radicale décision de prendre la mer, dans sa maison qu'il a retournée à la force de la bouche, après avoir creusé comme un damné jour et nuit pour enfin en atteindre les fondations. Naviguant ainsi sur le toit, il imagine avancer, cahin-caha, en capturant quelques renégats en échange d'un peu d'argent, grâce à sa formidable capacité à ne pas lâcher une prise lorsqu'il l'a dans la gueule, sa fameuse vivacité, ainsi que son aspect ridicule au possible qui déconcentre et rend inapte au combat la plupart des individus qu'il croise.

Voguant au gré des vents, de port en port, sa réputation grandit. Son style de combat s'améliore, si bien qu'aujourd'hui il parvient à dominer facilement les adversaires avec ses coups de griffes hyper rapides qui lui donnent parfois l'air d'un épileptique en pleine crise et ses morsures douloureuses.
Son modus operandi est désormais connu un peu partout :
il attendrit les vieillards en échange d'informations sur d'éventuels bandits recherchés dans la ville, il attire sa proie en même temps que les badauds en faisant son petit numéro classique mais irrésistible
et qu'en l'adversaire du jour baisse sa garde et se laisse aller à rire franchement (ce qui ne manque jamais),
wouarf, il lui lance une rafale de coups bien sentis pour l'annihiler. Hop, envoyez la monnaie! Jusqu'à présent aucune de ses proies n'a réussi à garder son sérieux à la vue du petit homme/caniche, si bien que les combats qu'il a menés jusqu'à présent étaient toujours plus ou moins joués d'avance. Les quelques sous qu'il gagne ainsi, lui permettent d'acheter ses su-sucres chéris sans lesquels il ne peut rien entreprendre.

Il ne reste jamais longtemps dans la même cité et une fois son affaire réglée, il reprend la mer aussi sec, pourtant il laisse toujours une trace indélébile, comme une "balafre de rires grinçants" dans l'esprit de ceux qu'il laisse dans son sillage.

Et comme il le dit si bien entre deux jappements : "avec le délicieux Gerardo Wourflou dans les parages, vous allez vouarf ce que vous allez vouarf!"


Dernière édition par Wourflou le Dim 9 Mai - 17:38, édité 5 fois
avatar
Wourflou


Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wourflou : le ridicule homme/caniche [En attente du post RP]

Message par Maître du Jeu au Trésor le Ven 7 Mai - 11:03

Bonjour et bienvenue,

Courage pour ta fifiche, relis toi bien car il y a beaucoup d'erreurs d'accords.

Sinon ton personnage est original et demande à être développé ! N'oublie pas les descriptions physique et mentale, bon courage !




Spoiler:
avatar
Maître du Jeu au Trésor
Maître des Berrys
Maître des Berrys

Localisation RP : Partout et nulle part
Rang/Grade : Banquier
Supérieur : La surface

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wourflou : le ridicule homme/caniche [En attente du post RP]

Message par Wourflou le Ven 7 Mai - 11:35

Ok merci, je fignolerai plus tard, je dois "travailler"...
avatar
Wourflou


Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wourflou : le ridicule homme/caniche [En attente du post RP]

Message par Wourflou le Dim 9 Mai - 13:59

Salut la compagnie, j'ai fait quelque modifs, notamment sur la couleur du slip de Wourflou le chien fou.
Bon dimanche, comme dirait l'autre.
avatar
Wourflou


Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wourflou : le ridicule homme/caniche [En attente du post RP]

Message par Maître du Jeu de Loi le Dim 9 Mai - 15:38

Je ne sais que dire... Un homme caniche ? C'est... spécial. Enfin c'est suffisament tordu pour s'inserrer dans l'univers de One Piece.

Quelques petites remarques cependant, aère ton texte pour l'Histoire, c'est assez illisible. Tu devrais te relire ensuite, il reste pas mal de fautes.

Si tu le souhaites tu peux passer au test RP.
avatar
Maître du Jeu de Loi
Avocat du diable
Avocat du diable


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wourflou : le ridicule homme/caniche [En attente du post RP]

Message par Wourflou le Dim 9 Mai - 17:38

Yahou!
Oui, je le veux.
Mais j'aurai pas trop le temps avant longtemps, mais rassurez-vous, à l'instar de Wourflou le délicieux je ne lâcherai pas l'affaire.

Merci.
avatar
Wourflou


Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wourflou : le ridicule homme/caniche [En attente du post RP]

Message par Maître du Jeu au Trésor le Dim 16 Mai - 22:42

Nous attendrons donc ^^




Spoiler:
avatar
Maître du Jeu au Trésor
Maître des Berrys
Maître des Berrys

Localisation RP : Partout et nulle part
Rang/Grade : Banquier
Supérieur : La surface

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wourflou : le ridicule homme/caniche [En attente du post RP]

Message par LionFish le Mer 1 Sep - 3:58

Dommage qu'on ai pas droit au rp, l'histoire m'a bien fait rire personnellement.
En plus je serai curieux de voir comment la sélection naturelle va s'y prendre pour réparer cette "erreur". ^^
avatar
LionFish
RasK
RasK

Localisation RP : West Blue
Rang/Grade : Médecin
Supérieur : Jim Hawkins

Feuille de personnage
Points de vie:
750/750  (750/750)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wourflou : le ridicule homme/caniche [En attente du post RP]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum